DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bye Bye Bush

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 03:31

Vers une nouvelle Guerre de Sécession Américaine.

La faille qui divise aujourd'hui l'Amérique en deux camps totalement opposés ne peut en aucun cas être résorbée. Car elle agit à double sens : elle s'exporte dans le monde entier, et elle importe en elle tous les autres conflits idéologiques, religieux, ethniques, en activité ailleurs.

Obama va certes entrer dans l'histoire. Je conseille à tous les jean-françois-kahn du pigisme professionnel de relire au plus vite De la Démocratie en Amérique de Tocqueville. S'ils possèdent encore quelques circonvolutions corticales en état de marche, ils se rendront compte que la comparaison n'est pas à faire sur le plan du problème racial, les années 1830/40 n'ont pas grand chose à voir avec l'époque où nous vivons, en dépit des délires comiques de la propagande afrocentriste, mais que, en revanche, les analogies pointent toutes vers le caractère insolvable du problème, par la ligne destinale, et tragique, qui devait conduire les États-Unis à la guerre civile. Cette ligne qui, aujourd'hui, les aimante irrésistiblement vers cette épreuve seule capable de les réunir pour de bon. Cette ligne qui, à la différence de celle des années 1860, aura des répercussions terribles sur l'ensemble du monde.

Il faudrait que les petits Français, et autres Zéropéens, qui s'agitent comme de pathétiques bourgeoises hystériques pour une élection qui n'est pas la leur, s'attendent au pire, le retour de flammes ne sera rien moins que la destruction de toutes leurs sociétés merdiques. Ce qui subsistera de l'Armageddon qui naîtra en Amérique, personne ne le sait, mais ça ne pourra jamais être pire que ce simulacre dans lequel l'onuzisme international veut à tout prix nous faire vivre.

Ainsi le schisme intra-américain produira-t-il aussitôt l'implosion générale du reste du monde, mais cette implosion viendra en retour détoner sur les lignes de fracture en cours à l'intérieur des États Divisés d'Amérique. Ce feed-back historique est le visage du futur, disons même du présent proche, il est le visage de notre siècle.

Cette guerre civile mondiale ne se cristallisera pas sur une seule problématique, comme la Guerre de Sécession nationale du 19e siècle. Au contraire, c'est dans la plus joyeuse diversité multiculturelle que les massacres et les coups d'États, les rebellions et les génocides vont se suivre, mieux : se superposer et s'influencer les uns les autres.
Le Grand Mix Planétaire est prêt, il va falloir trouver un DJ à la hauteur.

Bien sûr, la variable « raciale » fera partie de l'équation, puisqu'elle s'est trouvée au centre de cette élection fatidique. Mais on pourra constater avec quelle facilité elle peut être introduite dans des computations sociales de plus en plus complexes, où l'ethnicité, l'idéologie, la religion, les modes de vie, les degrés d'urbanisation, les conceptions politiques, éthiques et économiques, voire esthétiques seront mises à contribution, au service de la mort.

Cette mort par laquelle seule toute renaissance est envisageable.
Si l'on observe la carte issue de cette élection on constate un fait patent : Depuis l'an 2000, et même avant, le schisme intra-américain passe aussi par une « ligne de front » territoriale : les États républicains, soit le « Heartland » des USA, contre les littoraux néo-bourgeois du Parti Démocrate. Cette ligne de front géographique ne doit cependant pas faire illusion, la fissure traversera évidemment tous les territoires constitutifs des USA et elle produira, par son emboîtement avec l'ensemble des autres forces implosives, une véritable atomisation socio-politique où milices civiles et factions gouvernementales ennemies s'entretueront, avec toute la pyrotechnie dont sont capables les arsenaux modernes.

Pour une guerre civile mondiale

Cette guerre civile globale, dont l'épicentre américain disloquera toutes les sociétés « unies » sous la houlette de l'ONU, passera par toutes les failles fondamentales qui sont nées avec les États Unis eux-mêmes. Par exemple, la méfiance de ces « États » unis, et de nombreux pouvoirs locaux, envers le gouvernement fédéral. Sans parler de la réciproque. Les divisions ethnico-religieuses au sein des forces de police, tout comme l'infiltration planifiée des agences de sécurité ne sont pas à négliger non plus dans ce type de situation. La guerre de front bipolaire du 19e et même du 20e siècle, est un très joli artefact de musée. La guerre sera présente partout, à toutes les échelles, sur tous les territoires, en des centaines et des centaines de factions opposées, en des milliers et des milliers de micro-guerres et de méga-massacres plus ou moins assemblés les uns aux autres.

Il est fort possible, lorsque surviendra l'occurrence de cette guerre de 3e type, que nous entendions résonner à nos oreilles les rires gras de quelques NegrOnazis de service, marionnettes dieudonnesques ou tribukakistes, voire celui, non moins dégoulinants de crasse servile, des kapos appartenant aux sectes juives anti-israéliennes.
Ils s'interrompront aussi vite qu'ils seront apparus, lorsque l'Europe « Unie » se verra face à une catastrophe nettement plus terminale que celle que traversera l'Amérique du Nord. Lorsque la mort, sans renaissance aucune, sera alors à leurs trousses.

L'Union européenne présente un mérite incomparable : plus elle se fait, plus elle se défait. Après avoir laissé se dérouler sans réagir d'un iota la guerre yougoslave, donnant un blanc-seing aux troupiers communistes de Milosevic, elle n'a rien trouvé de mieux à faire, une fois la Serbie sortie du sous-développement socialiste, que de lui arracher un morceau entier de son territoire national, au mépris de toutes les lois de l'Organisation du Néant Universel elle-même ! À ce rythme, il y aura constamment une dizaine de « nouvelles nations » en attente d'entrer dans ce machin déjà submergé par les flux migratoires incontrôlés en provenance d'Afrique et du Moyen-Orient.

La désintégration de cette pseudo-Europe sera bien plus explosive, du coup, que la dislocation civile nord-américaine, car les États-Unis (et le Canada) sont des entités politiques qui existent depuis des siècles, alors que l'Europe Unie n'est jamais qu'un paquet de dossiers qui tournent dans les mains des Commissaires de Bruxelles depuis le Traité de Maastricht.

Alors cette fois, nul doute pour que la Russie anticommuniste sache en profiter, une bonne fois pour toutes, afin d'unifier ce continent, par le fer et par le feu, tel qu'il le mérite. Le contre-pôle russe unifiera l'Europe, contre son gré, et c'est une perspective des plus réjouissantes. Ce que le communisme, évidemment, ne pouvait parvenir à accomplir, le nationalisme chrétien grand-russe en sera sans doute capable.

Dans le même temps, après avoir été anéanties par la destruction de leur pire ennemi, les Nations Désunies n'auront d'autre choix que de faire allégeance à la nouvelle trinité américano-euro-russe - et son extension australe, Amérique latine, Australasie - dont la naissance tient en deux conditions nécessitant d'être réunies : la re-Constitution politique des États-Unis ne pourra parvenir à l'existence sans s'intégrer à ce condominium qui effrayait tant de Gaulle, alors qu'il n'était encore qu'un embryon dans le placenta de l'Histoire. De façon identique, la Russie ne pourra unifier l'Eurasie sans prendre parti dans la guerre entre les USA et l'ONU, c'est à dire entre un potentiel rival souverain, mais plus probablement un allié dominateur, et le programme d'annihilation de toutes les souverainetés, rivales ou non, dominatrices ou pas.

Ainsi, il se pourrait bien que, de deux manières fort différentes, pour ne pas dire inverses, mais telles deux images placées face à face, ce soit bien la Russie et les USA qui tiennent à jamais les destinées du monde entier entre leurs mains. Et jamais, probablement, leurs superpuissances respectives ne seront aussi souveraines que lorsque ces deux nations seront complètement isolées du reste du globe, et de son IVe Reich internationaliste, lorsqu'elles subsisteront comme dernières représentantes de la liberté ET du pouvoir politique qui vont de pair.

Je ne saurais dire pourquoi, mais je pressens que le monde va de moins en moins rigoler dans les années qui viennent.

Maurice G. Dantec

Le 10 novembre deux mil huit.

http://www.mauricedantec.com/sites/dantec/article/article.php/article/bobamanes

Du GRAND Dantec Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 07:26

Cette fois , vous avez - sans doute définitivement - laissé tomber la masque , cher mécréant-LV . Votre dieu , c'est la guerre et la mort . "Cette mort par laquelle seule toute renaissance est envisageable ." ( Dantec ) .
Vous confirmez jusqu'à l'absurde la "découverte" psychanalytique de Stanislaw Grof : le couple mort-renaissance est indispensable à
l'esprit humain , mais , par pitié , de façon symbolique , pas physique ...
Le pyromane croit aussi qu'en mettant le feu à l'extérieur , il va se délivrer du feu intérieur qui ronge ses mémoires . Il se trompe .
Mais le mépris que Dantec affiche pour Big Sur , laisse peu augurer d'une conversion de votre part . A moins que AD soit plus persuasif que moi .

Les diatribes dont vous vous êtes fait l'écho auront au moins eu un effet positif en ce qui me concerne . Je pense maintenant que les infos sur les camps d'extermination préparés aux Etat-Unis pendant l'ère Bush , sont de vraies infos et pas des rumeurs .
Merci .
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 12:39

Citation :
car les États-Unis (et le Canada) sont des entités politiques qui existent depuis des siècles, alors que l'Europe Unie n'est jamais qu'un paquet de dossiers qui tournent dans les mains des Commissaires de Bruxelles

Je ne sais pas qui est ce Dantec, mais c'est un âne inculte. J'ai pas tout lu, mais mon regard est tombé sur cette petite phrase. Les Etats-Unis, entité politique qui existe depuis des siècles ? le 11 Novembre 1620 (c'est la fête aujourd'hui, tiens ...), le MayFlower accoste en Amérique du Nord, avec une petite centaine de personnes à bord, dont les Pères Pélerins. Donc en 1620, il n'y a pas d'entité politique en Amérique du Nord; et il faudra attendre encore pas mal pour en voir une émerger de façon stable.

Les pays européens, eux, forment des états politique depuis longtemps ; à tel point que nous pourrons dire à nos amis américains qu'un photo-montage d'un camion de chantier avec un tuyau dessus, ça ne suffit pas pour partir en guerre contre un pays du moyen-orient : on est de vieilles nations, avec une petite expérience dans les aventures exotiques. Maintenant, ils reconnaissent qu'ils auraient du nous croire sur parole.

Quand on a pas d'espérance et qu'on est cortexé par Liberty Vox, il est assez excitant de se faire prophète de malheur et de destruction. Qui a dit que l'avénement de Sarko allait provoquer des catastophes MAJEURES ?
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 13:46

Le titre suffit : Le drapeau rouge flotte sur la Maison-Blanche.

Ca donne vraiment pas envie de lire le texte.
Faire croire qu'Obama est communiste est d'un ridicule... geek

C'est grave d'en être encore là!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 13:58

8)

Nulle surprise de ma part quant aux réactions, je m'y attendais, mieux, c'est ce que je voulais, une petite piqûre de rappel sur le réel étant de temps en temps nécessaire, tant vous êtes perdus dans vos rêves...

Nous en reparlerons, de ce texte, chers amis, n'ayez crainte...

Comme d'hab', il est plus facile de tirer sur les pompiers que d'éteindre l'incendie, n'est-ce pas ???

Vous avez votre opinion, nous avons la nôtre (et, personnellement, même si Dantec est aussi un visionnaire, ma pensée se rapproche beaucoup plus de celle de Guillaume Faye, qui avait TOUT prévu), l'avenir dira laquelle de nos deux visions du monde est la bonne Idea

C'est bien beau les belles paroles et les grandes envolées pacifistes, mais une Guerre Mondiale - et nous sommes en plein dedans - ne se gagne que par un seul moyen :

Par le fer et le feu Idea

...et, en ce 11 Novembre, 90ème anniversaire de l'Armistice de 1918, vous devriez, au minimum, comprendre ce que cela veut dire Rolling Eyes

Amicalement ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 16:22

Mouche-Du-Coche a écrit:
Citation :
car les États-Unis (et le Canada) sont des entités politiques qui existent depuis des siècles, alors que l'Europe Unie n'est jamais qu'un paquet de dossiers qui tournent dans les mains des Commissaires de Bruxelles

Je ne sais pas qui est ce Dantec, mais c'est un âne inculte. J'ai pas tout lu, mais mon regard est tombé sur cette petite phrase. Les Etats-Unis, entité politique qui existe depuis des siècles ? le 11 Novembre 1620 (c'est la fête aujourd'hui, tiens ...), le MayFlower accoste en Amérique du Nord, avec une petite centaine de personnes à bord, dont les Pères Pélerins. Donc en 1620, il n'y a pas d'entité politique en Amérique du Nord; et il faudra attendre encore pas mal pour en voir une émerger de façon stable.

Les pays européens, eux, forment des états politique depuis longtemps ; à tel point que nous pourrons dire à nos amis américains qu'un photo-montage d'un camion de chantier avec un tuyau dessus, ça ne suffit pas pour partir en guerre contre un pays du moyen-orient : on est de vieilles nations, avec une petite expérience dans les aventures exotiques. Maintenant, ils reconnaissent qu'ils auraient du nous croire sur parole.

Quand on a pas d'espérance et qu'on est cortexé par Liberty Vox, il est assez excitant de se faire prophète de malheur et de destruction. Qui a dit que l'avénement de Sarko allait provoquer des catastophes MAJEURES ?

Rolling Eyes

Dis, MDC, sais-tu lire un texte, et le comprendre ???

Parce que là, au vu de ta réponse, tu sembles avoir un sérieux problème de compréhension Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 17:28

Non, ça va, merci, je pige encore suffisament bien.

Grâce à l'Euro, on a passé le premier cap de la crise sans trop de soucis ; et les pays européens ont donné une belle leçon aux States, en réagissant avec rapidité et concertation pour épauler le système bancaire. On a bluffé les Américains, qui n'ont pas su réagir aussi vite. Donc tu vois, l'Europe est en marche, et efficiente.

Je ne me fais pas de soucis devant les chantiers mondiaux qui nous attendent : c'est une situation d'avenir, qui se présente avec des challenges planétaires, et on va mettre toute notre énergie pour se faire un avenir prometteur. On l'a déjà fait, dans d'autres situations : on est donc bien équipés.
Pourquoi tu t'inquiètes ? tu as peur ?
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 18:50

Mouche-Du-Coche a écrit:
Non, ça va, merci, je pige encore suffisament bien.

Grâce à l'Euro, on a passé le premier cap de la crise sans trop de soucis ; et les pays européens ont donné une belle leçon aux States, en réagissant avec rapidité et concertation pour épauler le système bancaire. On a bluffé les Américains, qui n'ont pas su réagir aussi vite. Donc tu vois, l'Europe est en marche, et efficiente.

Si c'est tout ce que vous attendez de l'Europe, alors allons-y gaiement les yeux fermés...What a Face

(je précise que je suis un français de gauche qui crie à l'immoralité dès qu'on parle d'économie Idea )
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Mar 11 Nov 2008, 19:58

Si vous avez envie de visiter le camp de concentration de Beach Grove dans l'Indiana :
http://video.google.fr/videosearch?q=rex%2084&ie=UTF-8&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&um=1&sa=N&tab=wv#
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Jeu 13 Nov 2008, 15:00

Une vidéo sur le Ku Klux Klan, une facette de l'amérique profonde.

Partie 2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Sam 15 Nov 2008, 17:58

Citation :
Si c'est tout ce que vous attendez de l'Europe, alors allons-y gaiement les yeux fermés...
Si l'Euro n'avais pas été là, c'est 50 % de tes économies qui seraient parties en fumée, lors des dévaluations d'un Franc qui n'aurait pas pu résister aux chocs successifs venant de la crise de confiance (Etats-Unis), et qui aurait en plus été laminé par effet d'inflation. Pas seulement tes économies : ton salaire aurait aussi pris un coup dans l'aile.

Donc "j'attends" bien des dirigeants que j'ai élus, et de l'Europe, qu'ils garantissent la valeur de mes économies : quand je met 100 unités de valeur à ma banque en 2007, (et je ne les ai pas volés, j'ai sué pour les gagner), je veux retrouver 100 unités +- 2% en 2008. Et pas 100 unité -60 %. C'est clair ?

Mais je n'attends rien de l'Europe (ou d'un concept) : c'est moi qui vais plutôt apporter ma pierre à sa construction, en apportant mon effort de travail. Au lieu de me plaindre de l'Europe, je préfère me dire que c'est moi qui ai les rennes en main !
Et j'espére que ceux qui me représentent vont faire les bons choix économiques.


Citation :
(je précise que je suis un français de gauche qui crie à l'immoralité dès qu'on parle d'économie)
Ah ?! tu trouves immoral que ton employeur te verses tes 1.250 Euros en échange des 178 heures mensuelles que tu lui a fournies ? et c'est immoral qu'un fournisseur échange son matériel avec une contrepartie fiduciaire reconnue par tous les pays du monde ? où préfères-tu te faire payer en coquillages marins, pour aller les échanger avec la Papous de Nouvelle-Guinée ?
Sans économie moderne et capitalistique, nous serions au niveau du Yémen actuel. Donc l'economie, il me semble qu'on en a besoin, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Sam 15 Nov 2008, 17:59

Excellente réponse !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Sam 15 Nov 2008, 18:52

Citation :
Si l'Euro n'avais pas été là, c'est 50 % de tes économies qui seraient parties en fumée, lors des dévaluations d'un Franc qui n'aurait pas pu résister aux chocs successifs venant de la crise de confiance (Etats-Unis), et qui aurait en plus été laminé par effet d'inflation. Pas seulement tes économies : ton salaire aurait aussi pris un coup dans l'aile.

Chère Mouche-Du-Coche,

vous savez, on s'est passé de l'Euro pendant des années. ;) Ce que vous dites sur l'effet protecteur de l'Europe face aux tempêtes financières est vrai, quoique la Grande-Bretagne s'en sort très bien sans euro. Mais imaginez qu'à la place de Sarkozy en chef de l'Europe on ait eu un espèce de tabarnouche de fantoche tchèque ? rambo

Citation :
Nicolas Sarkozy, un « hyperprésident » à vie pour l’Union ?

Imaginons un instant que la présidence de l’Union soit exercée en ce moment exceptionnel de l’histoire européenne par la République tchèque. Ce petit pays périphérique, membre depuis seulement 2004, gouverné par une majorité eurosceptique, adepte d’une dérégulation totale du marché, farouchement anti-Russe aurait-il pu faire front comme l’a fait la France ? Poser la question, c’est y répondre.

Le Président russe aurait-il pris immédiatement au téléphone Mirek Topolànek, le premier ministre tchèque, et surtout, aurait-il écouté cet homme qui ne cache guère le peu d’estime qu’il porte à l’ancienne puissance occupante? Ce pays non membre de la zone euro, peu touché par les soubresauts des marchés, aurait-il pris l’initiative pour juguler la crise bancaire ? La semaine dernière, le gouvernement tchèque n’a pas hésité à dénoncer l’instauration d’un « communisme financier », pas moins. Topolànek s’est dit ulcéré par la décision des ministres des Finances de l’Union de porter la garantie publique des dépôts bancaires de 20 000 à 50 000 euros, « un pas honteux » (que son pays a franchi depuis...), ainsi que l’engagement de venir au secours de toutes les banques menacées de faillite : « ces mesures sont absolument artificielles. Elles contredisent la substance de l’Union ». Et de promettre qu’il poserait son veto lors du Conseil européen des chefs d’État et de gouvernement — qui s’ouvre demain après-midi et se termine jeudi – « qui excèderont le sens commun ». Et cela, c’était avant même la réunion de l’Eurogroupe au niveau des chefs d’États et de gouvernement de dimanche soir… De même, qu’aurait fait Prague pour régler la crise institutionnelle, elle qui a immédiatement pris le prétexte du « non » irlandais pour essayer d’enterrer le traité de Lisbonne ? Rien évidemment.

...

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2008/10/nicolas-sarkozy.html

Citation :
Sarkozy, président permanent du conseil européen? (suite)

Plusieurs délégations ont fait part, au cours du sommet européen de mercredi et de jeudi, de leur lassitude face à la présidence semestrielle tournante de l’Union, comme je vous l'avais annoncé sur ce blog. Mis à part les Britanniques qui ont toujours du mal à reconnaître que quelque chose de positif puisse venir du continent en général, de la France en particulier, tout le monde reconnaît être séduit par l’activisme et le sens du compromis de Nicolas Sarkozy. « On est à la fois positivement surpris et impressionné par sa présidence », m’a confié un ministre d’un petit pays : « on craint le pire avec les eurosceptiques tchèques, car la crise ne sera pas finie à ce moment-là ». Le président de la petite République, Vaclav Klaus, vient d’ailleurs d’annoncer, histoire d'afficher la couleur, qu’il refusait de hisser le drapeau européen sur le palais présidentiel, même pendant la présidence tchèque qui débute le 1er janvier. A se demander ce qui retient ce pays de quitter l'Union.

...

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2008/10/sarkozy-prsiden.html#more
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Sam 15 Nov 2008, 21:01

Je continue.

Citation :
Si l'Euro n'avais pas été là, c'est 50 % de tes économies qui seraient parties en fumée, lors des dévaluations d'un Franc qui n'aurait pas pu résister aux chocs successifs venant de la crise de confiance (Etats-Unis), et qui aurait en plus été laminé par effet d'inflation. Pas seulement tes économies : ton salaire aurait aussi pris un coup dans l'aile.

Donc "j'attends" bien des dirigeants que j'ai élus, et de l'Europe, qu'ils garantissent la valeur de mes économies : quand je met 100 unités de valeur à ma banque en 2007, (et je ne les ai pas volés, j'ai sué pour les gagner), je veux retrouver 100 unités +- 2% en 2008. Et pas 100 unité -60 %. C'est clair ?

Mais je n'attends rien de l'Europe (ou d'un concept) : c'est moi qui vais plutôt apporter ma pierre à sa construction, en apportant mon effort de travail. Au lieu de me plaindre de l'Europe, je préfère me dire que c'est moi qui ai les rennes en main !
Et j'espére que ceux qui me représentent vont faire les bons choix économiques.

En fait, on parle pas de la même chose. pale A titre personnel, je vous dis franchement que je ne recherche pas spécialement l'argent. Mais je comprends que ce soit la préoccupation de la plupart. Rolling Eyes Je suis satisfait de vivre dans un pays où l'on mange à sa faim, ensuite, si je peux avoir de quoi satisfaire mon appétit de connaissance (livres papier+ordinateur), je suis comblé. ;) Pour moi, ce qui passe avant tout, et surtout avant les questions économiques contextuelles (telle ou telle crise résorbée au bout de 2 ans), en ce qui concerne l'Europe, c'est la culture et l'identité de ce continent. Je ne comprends même pas pourquoi on n'a jamais abordé cette question. Crying or Very sad Si je devais choisir entre défendre mes économies ou défendre ma culture, je défendrais ma culture. C'est quelque chose de viscéral et qui n'est pas négociable.

Citation :
Ah ?! tu trouves immoral que ton employeur te verses tes 1.250 Euros en échange des 178 heures mensuelles que tu lui a fournies ? et c'est immoral qu'un fournisseur échange son matériel avec une contrepartie fiduciaire reconnue par tous les pays du monde ? où préfères-tu te faire payer en coquillages marins, pour aller les échanger avec la Papous de Nouvelle-Guinée ?
Sans économie moderne et capitalistique, nous serions au niveau du Yémen actuel. Donc l'economie, il me semble qu'on en a besoin, non ?

Je ne comprends même pas ce que vous voulez dire. pale Ma remarque était ironique : une sorte de litote. Je crois que vous êtes parti sur une fausse piste...pour moi, l'économie de marché est un moyen. Mais je ne parlais pas des moyens mais de la finalité. Il me semble que ni vous ni Arnaud ne l'avez vu.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Sam 15 Nov 2008, 21:08

Arnaud Dumouch a écrit:
Excellente réponse !

Sauf qu'elle est à côté de la plaque. Rolling Eyes Enfin, c'est votre lecture habituelle des propos des autres. D'où ma remarque qui vous était adressée pour désamorcer cette lecture idiote : j'étais sûr que vous me verriez comme un français gauchiste râleur et allergique à l'économie de marché.

Alors que vous même avez voté contre le projet de Constitution pour des opinions personnes liées à l'identité : parce qu'il ne mentionnait pas les racines chrétiennes de l'Europe. ;)

Enfin, libre à vous d'ostraciser toutes les questions européennes qui n'ont pas de rapport à l'économie. C'est juste que pour connaître un peu la mentalité des commissaires bureaucrates bruxellois, je ne crois pas l'Europe viable dans ces conditions. Bien sûr, c'est juste un avertissement sans frais de ma part : vous pouvez très bien ne pas en tenir compte. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Bye Bye Bush   Sam 15 Nov 2008, 21:34

Ah, si tu mélanges des phrases ironiques avec d'autres qui reflètent vraiment ta pensée, ne t'étonnes pas qu'on les prennent au premier degré (bien que je l'ai relue plusieurs fois , pour me demander si tu étais vraiment un "gauchiste qui crie à l'immoralité face à l'économie", ce qui me semblait bizarre).
Quand tu fais une blague, peut-être pourrait-tu l'appuyer un peu plus lourdement, comme cela on verra que c'est vraiment une blague ? ou ne pas la mélanger avec une opinion sérieuse ?

Citation :
En fait, on parle pas de la même chose. A titre personnel, je vous dis franchement que je ne recherche pas spécialement l'argent.
Moi non plus ; il se trouve seulement que j'en ai besoin, ne serait-ce que pour accéder à la culture, comme toi...
Revenir en haut Aller en bas
 
Bye Bye Bush
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Possible conversion de G.W.Bush au catholicisme
» Bush et E.T.
» Georges Bush au Vatican
» Lien de Bush-Nazi confirmé ( son grand-pere )
» Histoire insolite sur G. Bush père

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: