DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Faux mystique selon st-Jean de la Croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patre blessé



Masculin Messages : 556
Inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Mar 28 Oct 2008, 23:32

Texte important sur les faux mystiques(tiré de la nuit Obscure de st-Jean de la Croix):
Citation :
CHAPITRE I)




ON COMMENCE À PARLER
DE LA NUIT DE L'ESPRIT.
ON MONTRE À QUELLE
ÉPOQUE ELLE COMMENCE.




Voilà donc l'âme que Dieu doit élever plus haut. Mais ce n'est pas aussitôt qu'elle sort des sécheresses et des épreuves de la première purification ou nuit des sens que sa Majesté l'introduit dans la nuit de l'esprit. Elle passe d'ordinaire un temps très long et même des années, où, après avoir franchi l'état des commençants, elle doit s'exercer dans celui de ceux qui progressent. Semblable à celui qui est sorti d'une étroite prison, elle s'avance dans les choses de Dieu avec beaucoup plus d'aisance et de satisfaction, comme aussi avec une joie plus abondante et plus intime que dans les débuts avant son entrée dans cette nuit; désormais son imagination et ses puissances ne sont plus embarrassées comme elles l'étaient par les liens du raisonnement ou des préoccupation spirituelles. C'est avec la plus grande facilité qu'elle trouve immédiatement dans son esprit une douce et amoureuse contemplation ainsi qu'une saveur spirituelle sans qu'il lui en coûte le moindre raisonnement.

Néanmoins la purification de l'âme n'a pas été achevée: il y manque la partie principale, la purification de l'esprit, sans laquelle, vu les liens étroits qu'il y a entre l'une et l'autre, puisqu'elles font partie d'un même sujet, la purification des sens elle-même, si profonde qu'elle ait été, ne saurait être achevée ni parfaite. Aussi l'âme ne manquera-t-elle pas encore de passer parfois par certaines sécheresses, aridités, ténèbres et angoisses; parfois même ces épreuves seront beaucoup plus intenses que les précédentes; car elles sont comme les avant-coureurs et les messagers de la nuit de l'esprit qui va venir; leur durée cependant ne sera pas aussi longue que celle de la nuit de l'esprit qu'elle attend. Quand elle s'est trouvée quelques instants, quelques heures ou quelques jours au milieu de cette nuit ou de cette tempête, elle recouvre aussitôt sa sérénité ordinaire. C'est de la sorte que Dieu purifie peu à peu certaines âmes qui ne doivent pas arriver à un aussi haut degré d'amour que les autres; il les met parfois et par intervalles dans cette nuit de contemplation ou de purification spirituelle; il les fait passer fréquemment des ténèbres de la nuit à la lumière du jour. C'est ainsi que se vérifie la parole de David: « Il envoie sa face », c'est-à-dire sa contemplation, « comme par petites bouchées »: Mittit cristallum suam sicut buccellas (Ps., CXLVII, 17). il est vrai, ces petites bouchées de contemplation obscure ne sont jamais aussi pénétrantes que celles de l'horrible nuit de contemplation dont nous devons parler et où Dieu introduit l'âme pour l'élever jusqu'à l'union avec lui.

Cette saveur et cette suavité intérieure dont nous parlons et que ceux qui progressent trouvent avec facilité et abondance et goûtent dans leur esprit, ils les reçoivent donc avec beaucoup plus d'abondance que précédemment, et leur rejaillissement sur les sens est beaucoup plus pénétrant qu'avant cette purification des sens. Plus, en effet, les sens sont purifiés, plus aussi ils ont de facilité pour goûter à leur manière les joies de l'esprit. Comme en définitive cette partie sensitive de l'âme est faible et incapable de supporter les fortes impressions de l'esprit, il en résulte que ceux qui sont dans l'état de progrès, et vu le rejaillissement de l'esprit sur la partie sensitive, éprouvent dans cette partie sensitive de nombreuses faiblesses, des souffrances, des fatigues d'estomac et par suite également des fatigues d'esprit. C'est ce que le Sage exprime en ces termes: Corpus enim quod corrumpitur, aggravat animam: « Le corps, qui est sujet à la corruption, appesantit l'âme (Sag., IX, 15) ». De là il suit que ces communications dont nous parlons ne peuvent être ni très fortes, ni très intenses, ni très spirituelles, ni telles qu'il le faudrait pour l'union divine, car elles participent à la faiblesse et à la corruption de la sensualité. Voilà ce qui explique les ravissements, les extases, les dislocations des os qui se produisent toujours quand les communications ne sont pas purement spirituelles, c'est-à-dire pour l'esprit seul; et c'est le cas pour les parfaits. Ils sont déjà purifiés dans la seconde nuit, celle de l'esprit; on ne voit plus chez eux ces ravissements, ces agitations du corps; ils jouissent de la liberté d'esprit, sans que leurs sens en soient offusqués ou tourmentés.

Mais pour que l'on comprenne bien la nécessité où sont les progressants d'entrer dans cette nuit de l'esprit, nous signalerons ici quelques-unes de leurs imperfections, ainsi que les dangers auxquels ils sont exposés.




II

(CHAPITRE II)




QUELQUES – UNES
DES IMPERFECTIONS DE CEUX QUI SONT DANS
L'ÉTAT DE PROGRÈS.




Il y a deux sortes d'imperfections chez ceux qui sont dans l'état de progrès: les unes sont habituelles, les autres actuelles. Les habituelles sont les attaches et habitudes imparfaites dont les racines sont encore restées dans l'esprit, où la purification des sens n'a pu parvenir. Entre ces deux purifications il y a la même différence qu'entre déraciner un arbre et en couper une branche ou effacer une tache de fraîche date et celle qui est déjà ancienne. Comme nous l'avons déjà dit, la purification des sens n'est que la porte et le principe de la contemplation qui mène à celle de l'esprit, et, comme nous l'avons dit également, son but est plutôt d'accommoder les sens à l'esprit, que d'unir l'esprit à Dieu. Mais les taches du vieil homme restent encore dans l'esprit, bien qu'il ne s'en aperçoivent pas et ne le voie pas. Voilà pourquoi, si on ne les fait pas disparaître avec le savon et la forte lessive de la purification de cette nuit, l'esprit ne pourra parvenir à la pureté de l'union divine.

Ceux qui sont dans l'état de progrès ont encore comme imperfections habituelles la pesanteur d'esprit, la rudesse naturelle que tout homme contracte par le péché; ils sont distraits, ils se livrent aux épanchements extérieurs. Voilà pourquoi il leur convient d'être éclairés, purifiés et mis dans le recueillement par les peines et les angoisses de cette nuit de l'esprit. Tous ceux qui n'ont pas encore dépassé cet état des progressants sont sujets à ces imperfections habituelles, qui, nous le répétons, sont incompatibles avec l'état parfait de l'union d'amour.

Mais tous ne tombent pas de la même manière dans les imperfections actuelles. Quelques-uns comprennent ces biens spirituels d'une façon si étrange et si conforme aux sens qu'ils tombent dans des inconvénients et des dangers plus grands que ceux dont nous avons parlé au commencement. Ils reçoivent une foule de communications et de pensées dans leurs sens et dans leur esprit; bien souvent ils ont des visions imaginaires et spirituelles; dans cet état d'ailleurs ils ont aussi fréquemment des sentiments pleins de saveur. Or c'est alors que le démon et l'imagination tendent très ordinairement des pièges à l'âme. Le démon lui insinue et lui suggère ces pensées avec tant de charme qu'il la trompe et la séduit très facilement, si elle n'a pas la précaution de vivre dans la résignation à la volonté de Dieu et de se prémunir fortement par la foi contre toutes ces visions et imaginations. Tel est le moyen que le démon emploie à l'égard de beaucoup pour les faire adhérer à de fausses visions et à de fausses prophéties; c'est alors qu'il leur suggère la présomption de croire que Dieu et les saints leur parlent, quand bien souvent il ne s'agit que de leur imagination. Le démon a coutume encore de les remplir de présomption et d'orgueil, et ces personnes, attirées par leur vanité et leur arrogance, se laissent volontiers voir dans des actes extérieurs qui paraissent des actes de sainteté, comme sont les ravissements et autres manifestations extérieures. Elles se montrent pleines d'audace à l'égard de Dieu; elles perdent la sainte crainte qui est la clef et la sauvegarde de toutes les vertus; quelques-unes même multiplient à ce point le nombre de leurs faussetés et de leurs tromperies et s'y endurcissent de telle sorte qu'elles rendent très douteux leur retour au pur chemin de la vertu et du véritable esprit. Si elles en sont venues à de pareilles misères, c'est qu'au début, lorsqu'elles commençaient à progresser dans ces voies surnaturelles, elles se sont livrées avec trop de sécurité à ces sortes de connaissances ou appréhensions spirituelles. Il y aurait beaucoup à dire sur ces imperfections; mais, comme elles sont d'autant plus incurables qu'on les regarde comme plus spirituelles que les premières, je n'en veux rien dire. J'ajoute seulement, pour prouver la nécessité de la nuit de l'esprit ou de la purification spirituelle chez celui qui doit monter plus haut, que, parmi ceux qui se trouvent dans l'état des progressants, il n'y en a aucun qui malgré tous ses efforts, n'ait encore beaucoup de ces affections naturelles et de ces habitudes imparfaites, qu'il faudrait, avons-nous dit, nécessairement purifier pour pouvoir passer à l'union divine; de plus, comme nous l'avons dit plus haut, la partie inférieure a beau avoir une communication de ces faveurs spirituelles, ces faveurs ne seront jamais aussi intenses, aussi pures et aussi fortes qu'il le faut pour l'union. Voilà pourquoi il convient à l'âme qui doit arriver à l'union d'entrer dans la seconde nuit, celle de l'esprit; c'est là que les sens et l'esprit sont complètement dépouillés de toutes ces appréhensions et goûts sensibles; ou l'oblige alors à marcher dans l'obscurité et la pureté de la foi, car la foi est le moyen propre et adéquat pour l'union de l'âme avec Dieu, selon cette parole d'Osée: Sponsabo te mihi in fide: « Je t'épouserai, c'est-à-dire je t'unirai à moi par la foi (Osée, II, 20). »




J'aimerais vous lire sur ce sujet.Est ce que ca ne ressemble pas a certains faux mystiques qui pullulent aujourd'hui?
Revenir en haut Aller en bas
http://forumarchedemarie.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Mer 29 Oct 2008, 00:05

Padre blessé, il faut que je réfléchisse posément.

J'aime beaucoup St Jean de la Croix, et j'ai ses oeuvres complètes.

Demain, je reviens sur la question,

Ce soir, je vais au dodo bonne nuit I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Patre blessé



Masculin Messages : 556
Inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Mer 29 Oct 2008, 00:30

Bonne nuit.fait de beaux reves. salut
Revenir en haut Aller en bas
http://forumarchedemarie.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Mer 29 Oct 2008, 09:29

Merci Padre blessé mais j'avais déjà fermé l'ordi !

Bonjour à toi sunny
Revenir en haut Aller en bas
Patre blessé



Masculin Messages : 556
Inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Mer 29 Oct 2008, 18:35

Ce texte tres intéressant selon moi nous donne des informations solides sur le faux mysticisme mais aussi nous informe des pieges a éviter dans notre propre cheminement.Qu'en dites vous?
Revenir en haut Aller en bas
http://forumarchedemarie.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Mer 29 Oct 2008, 18:44

Patre blessé a écrit:
Ce texte tres intéressant selon moi nous donne des informations solides sur le faux mysticisme mais aussi nous informe des pieges a éviter dans notre propre cheminement.Qu'en dites vous?

Padre blessé, je ne sais si c'est l'influence de St Jean de la Croix que j'ai lu très jeune mais je reste méfiante et surtout j'essaie de ne pas succomber au "merveilleux chrétien".

St Jean de la Croix recommandait de ne pas demander de signes au Seigneur , c'est l'offenser d'ailleurs.

Si on en reçoit bien sûr ce sont des grâces gratuites.

Car nous sommes sans mérites, nos mérites c'est Lui !

Il est évident que chaque être humain aime recevoir des consolations du Seigneur.

J'ai remarqué que quand cela vient de Dieu : nous sommes dans la Joie et aucun doute ne substiste en nous ! AUCUN !

Si c'est l'autre qui s'en mêle la tristesse nous submerge.

C'est un critère de discernement je pense ?


C'est offenser Dieu pour moi que de dire : Seigneur, Seigneur donne moi un signe ????

Qu'en penses tu ?

Les poèmes de St Jean de la Croix sont superbes et devraient même être commentés car sans les commentaires ce n'est pas facile, mais j'ai le livre des poèmes et le commentaire qui suis ! je ne me lasse pas !

Fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
Patre blessé



Masculin Messages : 556
Inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Mer 29 Oct 2008, 18:56

Citation :
J'ai remarqué que quand cela vient de Dieu : nous sommes dans la Joie et aucun doute ne substiste en nous ! AUCUN
honnetement,je ne te connais pas assez pour répondre alors je pense que le mieux est d'en discuter avec un(e) conseiller spirituel que toute personne sérieuse dans son cheminement devrait avoir(ca,se n'est pas de moi mais tous les auteurs spirituels le disent).
Citation :
offenser Dieu pour moi que de dire : Seigneur, Seigneur donne moi un signe ????
Encore la meme réponse mais je pense surtout que Dieu est un pere aimant alors si son enfant veut un signe de son amour,il peut le donner mais en méditant souvent sur la passion du Christ,nous avons notre réponse.Il a donné sa vie pour toi pour te sauver .....Et,comme il le disait a Catherine de Sienne(je crois):Ce n'est pas pour rire que je t'ai sauvé.....Oui,Dieu nous aime profondément mais il faut le fréquenter assiduement pour le croire....Union de priere
Revenir en haut Aller en bas
http://forumarchedemarie.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Mer 29 Oct 2008, 19:29

Patre blessé a écrit:
Citation :
J'ai remarqué que quand cela vient de Dieu : nous sommes dans la Joie et aucun doute ne substiste en nous ! AUCUN
honnetement,je ne te connais pas assez pour répondre alors je pense que le mieux est d'en discuter avec un(e) conseiller spirituel que toute personne sérieuse dans son cheminement devrait avoir(ca,se n'est pas de moi mais tous les auteurs spirituels le disent).
Citation :
offenser Dieu pour moi que de dire : Seigneur, Seigneur donne moi un signe ????
Encore la meme réponse mais je pense surtout que Dieu est un pere aimant alors si son enfant veut un signe de son amour,il peut le donner mais en méditant souvent sur la passion du Christ,nous avons notre réponse.Il a donné sa vie pour toi pour te sauver .....Et,comme il le disait a Catherine de Sienne(je crois):Ce n'est pas pour rire que je t'ai sauvé.....Oui,Dieu nous aime profondément mais il faut le fréquenter assiduement pour le croire....Union de priere

Oui c'est à Catherine de Sienne que Jésus parlait. J'ai maintenant un autre prêtre qui m'aide spirituellement. Et bien alors si son enfant veut des signes je veux bien méditer sur la passion, car j'aime méditer sur la passion du Christ. Mais attention ! l'enfant est gourmande et va le harceler ! oh ! l'enfant va exagérer ! l'enfant sait que Jésus aime les audacieux ! sunny

lol!

UDP
Revenir en haut Aller en bas
Sanctus Germanus



Masculin Messages : 680
Inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Faux mystique selon st-Jean de la Croix   Jeu 16 Fév 2012, 09:17

Conclusion très simple:

Première étape: bête de la mer

Deuxième étape: bête de la terre

Le faux mystique tombe dans ce piège.

Merci Patre blessé. J'ai beaucoup d'amour pour toi. Continue ton bon travail.
Revenir en haut Aller en bas
 
Faux mystique selon st-Jean de la Croix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faux mystique selon st-Jean de la Croix
» La Difficile interprétation des révélations privées selon st Jean de la Croix
» Le Danger des apparitions célestes selon st Jean de la Croix
» La Nuit Obscure de l'Ame selon st Jean de la Croix
» St-Jean de la Croix et les faux mystiques(texte important)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: