DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le mystère de la souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de la souffrance   Mar 14 Oct 2008 - 21:01

Gabrielle a écrit:
Par rapport au serpent, au rejet sur Dieu de sa responsabilité, on peut comprendre que la faute en incombe à l'homme, mais en cas de maladie qui tue un enfant innocent ???

Même Jésus l'a reconnu dans l'épisode où, à la question "qui a pêché, lui ou ses parents ?", Il répond "Ni l'un ni l'autre"...

Que faudrait-il donc répondre à Alexandre, mon jeune collègue, que la mort de sa nièce a révolté ?

Gabrielle.

Chère Gabrielle,

Savons nous demain si Dieu ne nous reprenda pas ? peut-être même cette nuit ? c'est pourquoi il faut tjrs veiller et se tenir prêt.

En cas de maladie personne ne tue un enfant, il n'y a rien d'écrit d'avance, nous sommes ici dans l'anti-destin.

Que répondre aux parents de Julie et Mélissa ?

Que répondre aux parents du petit Grégory en Alsace dont je suis allée sur la tombe ?

Que répondre aux parents qui perdent un enfant ?

Marie est la première à nous répondre : elle perd son enfant dans la plus ignoble et infâmante des punitions ! Dieu meurt sur la Croix comme le plus infâme des bandits ! Marie a le coeur transpercé d'un glaive comme toutes les mères et les parents qui perdent un enfant, c'est une épreuve terrible j'en conviens. Je communie avec ces parents ! eux communient avec Dieu et Marie.

Je crois que rien n'arrive sans la Volonté de Dieu.

Il est un des mes textes préférés dans la Bible :

Ne vous inquiétez ni de ce que vous mangerez, ni comment vous serez vêtus..

Tous les cheveux de votre tête sont comptés...

Peux tu rallonger d'une coudée ta vie par ton souci ? je vous le dis ne vous inquiétez pas du lendemain.

Peut-être Chère Gabrielle que l'âme de la nièce d'Alexandre était agréable à Dieu, peut-être l'a t'il reprise dans son sein pour son bien ...

Que savons nous de ses volontés ?

Le mieux est vraiment de s'abandonner ??? je comprends que cela est plus facile à dire qu'à réaliser.

Nous ne somme pas supérieurs au Maître et nous savons que si nous voulons le suivre il faut boire le Calice jusqu'à la lie comme Lui, sinon on fait du surplace.

Dès que la Croix ne nous effraie plus, nous sommes heureux et nous vivons en Dieu !

Je prie Chère Gabrielle pour la nièce d'Alexandre, le premier mouvement est la révolte c'est humain, le deuil d'une personne commence par la révolte pour chacun de nous (sauf pour la Vierge Marie) ensuite vient l'apaisement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de la souffrance   Mar 14 Oct 2008 - 21:24

Gabrielle a écrit:

Que faudrait-il donc répondre à Alexandre, mon jeune collègue, que la mort de sa nièce a révolté ?

Gabrielle.

Que cette révolte est légitime.
Car une révolte n'est pas une accusation, mais un cri de douleur !
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le mystère de la souffrance   Jeu 16 Oct 2008 - 1:44

Gabrielle a écrit:
Par rapport au serpent, au rejet sur Dieu de sa responsabilité, on peut comprendre que la faute en incombe à l'homme, mais en cas de maladie qui tue un enfant innocent ???

Même Jésus l'a reconnu dans l'épisode où, à la question "qui a pêché, lui ou ses parents ?", Il répond "Ni l'un ni l'autre"...

Que faudrait-il donc répondre à Alexandre, mon jeune collègue, que la mort de sa nièce a révolté ?

Gabrielle.

bonjour Gabrielle,

laréponse c'est que nos églises dorment d'un profond sommeil, relis le nombre d efois où les Ap^ptres font de smiracles eux aussi jusqu'a ressuciter de smorts , on serait un rien plus crédible si nous acceptions de manifester La puissance de l'esprit , non pas comme Zavatta,mais comme jésus a dit aux apôtres de le faire !
mais voila on a plus que des mots (pour pas dire de shistoires) pleins les étagéres, les ap^$otres avaient peu ou pas de papiers mais la foi vivante et Vivifiante et avec cea ils ont retourné le monde , mais de leur foi découlaient des actes manifestant la Gloire du christ et La venu du royaume au milieu de nous.

si ton collégue voyait cela certainement Le Christ lui serait moins une abstraction une histoire de peut être quelqu'un qu aurait existé il y a 2000ans en faisant des promesses que l'on ne voit pas arriver !

Il Est au milieu de nous mais on ne bouge pas !

Il est venu allumer un feu et nous on est tiède.
Revenir en haut Aller en bas
Patre blessé



Masculin Messages : 556
Inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Le mystère de la souffrance   Lun 27 Oct 2008 - 22:55

Pour en revenir au sens de la souffrance,il me semble que celle ci a un sens caché parfois tres difficile a trouver.Mais une fois faite,la souffrance ne pourrait elle pas etre le traitement de Dieu pour nous guérir......Nous sommes tellement sourd,faible que seule la méditation en état de douleur permet d'aller dans nos couches plus profondes.Ne disons nous pas que nous sortons grandit des épreuves.....
Revenir en haut Aller en bas
http://forumarchedemarie.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de la souffrance   Lun 27 Oct 2008 - 23:05

Patre blessé, je pense que tu as raison la souffrance acceptée et donné par Dieu (pas celle que nous rechercherions) est la Voie Royale pour Le renconter !

Tu parles si tout allait bien, penserions nous seulement à notre divin Maître et puis puisque Lui a emprunté le chemin de la Croix, nous n'avons qu'à Le suivre....

La souffrance nous permet de réfléchir, d'entrer en nous mêmes et finalement de savoir que nous avons tous tellement besoin mais besoin de Dieu.

Le monde ici tu vois ne me satisfait pas vraiment, je suis assoiffée d'Absolu et l'Absolu passe par la Croix.


Et la souffrance brisera mon coeur et le rendra humble... du moins je l'espère moi de nature encore si rétive bom
Revenir en haut Aller en bas
Patre blessé



Masculin Messages : 556
Inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Le mystère de la souffrance   Lun 27 Oct 2008 - 23:13

Citation :
Le monde ici tu vois ne me satisfait pas vraiment, je suis assoiffée d'Absolu et l'Absolu passe par la Croix.


Et la souffrance brisera mon coeur et le rendra humble... du moins je l'espère moi de nature encore si rétive bom
Je pense qu'il est tout a fait normal que ce monde ne puisse te satisfaire car notre Coeur est fait pour Dieu.Mais je ne pense pas que la souffrance va briser ton coeur mais plutot ton moi....Ton Coeur va etre le levier pour accepter ces croix et croitre dans la vie d'union a Dieu qui passe par le coeur.Ste Therese de Lisieux écrivait :Dieu ne mettrait pas ces désirs en moi s'il ne voulait les combler....Alors,vois tu,tu es guidé dans haut....
Revenir en haut Aller en bas
http://forumarchedemarie.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de la souffrance   Mar 28 Oct 2008 - 7:45

Patre blessé a écrit:
Pour en revenir au sens de la souffrance,il me semble que celle ci a un sens caché parfois tres difficile a trouver.Mais une fois faite,la souffrance ne pourrait elle pas etre le traitement de Dieu pour nous guérir......Nous sommes tellement sourd,faible que seule la méditation en état de douleur permet d'aller dans nos couches plus profondes.Ne disons nous pas que nous sortons grandit des épreuves.....

Eh oui !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mystère de la souffrance   Mar 28 Oct 2008 - 8:30

Patre blessé a écrit:
Citation :
Le monde ici tu vois ne me satisfait pas vraiment, je suis assoiffée d'Absolu et l'Absolu passe par la Croix.


Et la souffrance brisera mon coeur et le rendra humble... du moins je l'espère moi de nature encore si rétive bom
Je pense qu'il est tout a fait normal que ce monde ne puisse te satisfaire car notre Coeur est fait pour Dieu.Mais je ne pense pas que la souffrance va briser ton coeur mais plutot ton moi....Ton Coeur va etre le levier pour accepter ces croix et croitre dans la vie d'union a Dieu qui passe par le coeur.Ste Therese de Lisieux écrivait :Dieu ne mettrait pas ces désirs en moi s'il ne voulait les combler....Alors,vois tu,tu es guidé dans haut....

tu as raison Patre blessé c'est mon moi que je voulais dire ! faire mourir en moi le vieil homme pour renaître à la Vie de Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
 
Le mystère de la souffrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un mystère du diamant Hope résolu
» Poisson mystère
» Mystère d'Iniquité
» Photo Mystère
» Ovnis de l'île d'Yeu: le mystère enfin élucidé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: