DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le silence habité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krystyna
Invité



MessageSujet: Le silence habité   Mar 29 Nov 2005, 17:30

Chers amis,

Je ne varie pas beaucoup mes sources, mais le Journal de Julien Green est tellement riche de réflexions profondes ! En voici une à propos des Chartreux :
Citation :
Le silence et l'air qu'on y respire sont l'élément dont on vit, car dans le silence on trouve Dieu, mieux encore : dans le silence, c'est Dieu qui nous cherche et nous trouve. Il parle en silence comme on parle en français, ou en allemand. Le silence est sa langue.
A une époque où le silence n'a pas beaucoup de place, je trouve cette pensée très belle.
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mar 29 Nov 2005, 22:44

Que c'est jolie! C'est tout mignon...

Merci bien Krystyna.
Revenir en haut Aller en bas
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mar 29 Nov 2005, 22:47

Léon Bloy, dans "Le désespéré", appelle la Grande Chartreuse : "cette demeure où tout est silence, jusqu’à la joie de mourir".
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Le silence habité   Mar 29 Nov 2005, 22:49

Le silence n'est-il pas un des fondements de la vie monastique ???
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mer 30 Nov 2005, 07:11

Seulement, Julien Green n'était pas chartreux.

Et, en fait, le silence du désert peut être une chose horrible pour celui qui n'en a pas la psychologie.
Au début, dans sa nouveauté, il provoque une rupture avec le buit de ce monde et donc un effet de plaisir et de paix.

Et puis, il devient habité par le bruit intérieur qui se déchaine. En effet, les sens, n'aillant plus de nourriture, l'imagination se met à réclamer son dû.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mer 30 Nov 2005, 10:03

Chère Krystyna

Le Silence est l'unique vrai langage de Dieu. Il ne saurait y en avoir d'autres. Tout le reste n'est que signes. Alors vous me direz, "le langage est fait de signes!!". Oui, c'est exact, mais l'ensemble de ces signes harmonieusement agencé nous donne le Réel langage de Dieu, qui est le SILENCE. Là où est ton silence est ton trésor ("le silence est d'or"). Car si ton Coeur est dans le Silence parfait, il est au diapason de Dieu et la communication y est instantannée.
Les reclus (moines et autres) sont dans le Silence, par voeux, pour cette unique raison, mais même en étant dans ce monde, il nous est demandé de nous réfusier dans le silence de nos chambres intérieures, là est la vraie et unique prière, sans mots articulés, sans phrases: c'est l'oraison amoureuse si bien décrite dans "La vie d'une âme".

qu'en pensez-vous?
amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mer 30 Nov 2005, 14:51

le fondateur de la Famille Marianiste: le Bienheureux Père Chaminade insiste beaucoup sur les différents silences: de l'esprit, de la mémoire, de l'imagination.
Le silence de la langue peut aussi s'accompagner du silence des yeux.
Le silence intérieur est sans doute le plus précieux, évitant de "revenir" sur des choses parfois sources de tensions (conflits relationnels, tentations passées etc...)
Le silence est la condition de l'Ecoute de l'hôte intérieur et de Sa Parole."

"Vierge Marie, remplis ma vie de ton Silence et remplis mon silence de ton désir plein d'amour pour Dieu et le prochain".
Revenir en haut Aller en bas
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mer 30 Nov 2005, 17:07

Citation :
Finalement, Dieu voyant nos efforts prends pitié de nous et vient habiter le silence. Alors nous pouvons faire l'expérience d'Elie (je pense que c'est lui) dans sa grotte, de la Présence de Dieu dans une brise légère.

en plus, savez-vous, Sylvie, que la traduction "une brise légère" est inexacte ?
en réalité, le texte hébreu dit que Dieu était dans "le bruit d'un léger silence"
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mer 30 Nov 2005, 17:24

Cher Père Jean Louis

Citation :
le fondateur de la Famille Marianiste: le Bienheureux Père Chaminade insiste beaucoup sur les différents silences: de l'esprit, de la mémoire, de l'imagination.
Le silence de la langue peut aussi s'accompagner du silence des yeux.
Le silence intérieur est sans doute le plus précieux, évitant de "revenir" sur des choses parfois sources de tensions (conflits relationnels, tentations passées etc...)
Le silence est la condition de l'Ecoute de l'hôte intérieur et de Sa Parole."
En fait il s'agit très exactement du vrai jeûne, du véritable jeûne, tel que demandé sans cesse par La Gospa à Medjugorge. Jeûne de tous les sens, qui amène au Silence parfait où Dieu est. Nos formes de communications, de tous types, ne sont que des outils humains, tout comme nos mains ou pieds, et ne sont utiles qu'à la communication humaine, dans un plan strictement humain. La communication divine n'a nul besoin d'outil , puisque habite en nous ou plutôt, inhabite en nous. Et c'est donc bien dans notre Silence que l'on comprend le Silence. On peut paraphraser aisément, c'est au plus profond de nos abymes, que l'on rencontre l'abyme qu'est Dieu Amour: et dans ces abymes, c'est le Grand Silence, "le Silence des abymes" (en souvenir de Coustaud).
Il est certain, que c'est une tâche très difficile, d'atteindre à ce Silence, mais nul n'est besoin de la perfection dans ce domaine, pour en goûter déjà les fruits, et entendre Dieu dans son Silence.
Tout le monde n'est pas appelé à être cloîtré, à être père du désert etc...

Qu'en pensez-vous?

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mer 30 Nov 2005, 23:16

tout à fait
dans le dernier film sur Jean-paul II (que j'ai vu avec benoit XVI à l'aula Paul VI au Vatican, en avant-première, il y a quinze jours) le jeune karol dit une phrase du genre (pour expliquer sa vocation sacerdotale):
Citation :
face à un abîme de détresse j'ai voulu que ma vie réponde par un abîme d'amour.
Merci Christian pour votre témoignage après être passé par l'épreuve de la souffrance, épreuve qui n'est pas terminée d'ailleurs car vous savez très bien que votre situation est grave côté médical.
Votre volonté à continuer d'être au servie du forum m'honnore et honnore tous ceux qui savent que bien des grands malades finissent par se replier sur eux-mêmes.
merci du fond du coeur pour ce témoignage fratenel..
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Mer 30 Nov 2005, 23:27

Cher père Jean Louis

I love you I love you I love you flower I love you I love you I love you

Christian
Revenir en haut Aller en bas
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Jeu 01 Déc 2005, 13:52

Je suis content que vous ayez bien eu mon message
maintenant, puis-je vous demander une faveur sur le Forum.
Etant prêtre proche des maldes et des pauvres, il m'est arrivé de me mettre "à leur école" pour recevoir par eux la lumière du Seigneur.
j'ai ainsi enregsitré un jour un témoignage d'une personne handicapée sur le problème du mal et de la souffrance, diffusé ensuite par cassette qui a fait le tour de la France au moins.
Ma question est la suivante : comment réagissez-vous face à l'épreuve du mal (qui vous atteint)? Où puisez-vous votre force intérieure et votre bonté qui émane de vos réflexions?
comment pouvez-vous vous ressourcer quand le seul horizon des journées est de 'se traîner" comme on dit tellment le mal vous épuise?
Si ce n'est pas indicret...
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Jeu 01 Déc 2005, 19:21

Cher père Jean Louis

Citation :
Ma question est la suivante : comment réagissez-vous face à l'épreuve du mal (qui vous atteint)? Où puisez-vous votre force intérieure et votre bonté qui émane de vos réflexions?
comment pouvez-vous vous ressourcer quand le seul horizon des journées est de 'se traîner" comme on dit tellment le mal vous épuise?
Si ce n'est pas indicret...
Tout d'abord, vous n'êtes pas indiscret, car la souffrance est toujours une grâce et une grâce ne venant que du Ciel, et de plus , comprise dans la Foi vive, ne demande qu'à être partagée. Mais c'est peut-être là l'exercice le plus difficile, car vos questions demandent un si long dévelopement, en fait près de 25 ans de vie. Aussi, comme j'ai peur de vous endormir très vite et à l'encontre de Schéhérazade, je vais essayer de synthétiser en qqs phrases.

1) Depuis 25 ans, Dieu m'a habitué à la souffrance, au sacrifice de tout pour mon prochain proche. Aussi pour moi c'est une chose naturelle aujourd'hui, même si j'ai mis des années à accepter vraiment, totalement de ne jamais être comme tout le monde (par exemple, jamais de sorties, ni de restau, ou cinéma, même pas une seconde de loisirs, ne jamais pouvoir relacher la pression). Mais en fait, tout s'est assez vite mis en place dès l'instant où j'ai dit Oui à et aux épreuves. Non croyant, à l'époque, un peu comme Laurent, j'ai dit FIat à Dieu, sans savoir exactement ce que je faisais. Ensuite, tout s'est enchaîné tout seul, inexorablement, épreuves sur épreuves, croix sur croix, mais en même temps, en parallèle signes sur signes, grâces sur grâces, avec qqs miracles en prime tout le long de ces années. En fait ce 1/4 de siècle, toute poportion gardée (par exemple au niveau de la richesse) est si ressemblant au livre de Job à tous les points de vue, car tout y est passé, dans les moindres détails.
2) Au moins d'août (le 3 très exactement quand tout a commencé), Dieu, et cela a été net pour moi dès le 1er instant, a décidé de me faire prendre un virage à 180°. C'est à dire, de lâcher prise sur ma vie de sacrifice (mon confesseur m'en avait d'ailleurs prévenu dès début juillet) et d'offrir maintenant mon propre sacrifice personnel (je ne sais si je suis assez clair). Mais ce changement, Dieu ne l'a pas opéré sans me demander mon Fiat: il me l'a demandé autour du 15 août et j'ai dit Oui à plein poumon (là, je plaisante pour "à plein poumon") J'ai passé la main sur mon devoir d'état (mais pas à 100%, car que Dieu me pardonne, je ne le peux pas !!!). Bref toutes ces étapes, m'ont fait toucher du bout du doigt la signification de s'en remettre corps et âmes à la Volonté Divine , en tout et pour tout, et j'ai été préparé à cela, également surtout depuis les deux dernières années, pour des tas de situations catastrophiques qui m'arrivaient, insolubles et qui se résolvaient toutes seules dès mon acception et leur remise totale entre les mains de Dieu, notre PAPA D'AMOUR (je savais que jamais il ne me donnerait une pierre ou un serpent...).
3) Quand cette nouvelle étape est arrivée, j'en ai un tout petit peu parlé à une ou deux personnes (peut-être 3 mais pas plus) en tous en ne disant pas l'esseniel, qui était que Dieu me demandait tout, d'être prêt à tout et que j'ai prononcé devant le Tabernacle un Oui. Ceci était donc dans mon secret.
Mais de petits filous marials (gentils), comme Arnaud, en ont parlé sur le forum, par exemple, et les amis se sont mis à prier pour moi. Dans ma Fraternité, idem, une seule personne a su des bribes, mais m'a fait promettre de la tenir au courant par tous les moyens (un peu comme pour Arnaud) après qu'un prêtre m'ait donné l'onction des malades (car tout se dégradait à une vitesse grand "V").
Et en même temps, tous mes collègues (non croyants, mais connaissant ma Foi et ma vie) ont formé une chaîne, une communion de gentillesse et d'Amour autour de moi, et encore aujourd'hui, c'est qq chose de fantastique; ils n'ont rien à envier à bo nombre de groupes de prières, ces soi-disants "mécréants" Puis égalemnt, ma famille (en froid depuis plus de 15 ans) plus d'autres personnes...
4) Bref, alors que j'ai dû vivre des souffrances inimaginables (mais je l'avais "cherché" puisque avais acquiécé), tout seul, loin de tout, sans personne, hors de toute réalité, j'ai senti, l'Amour , comme une chaîne d'Amour palpable autour de moi: et cet Amour, c'était vous tous, plus toutes les autres personnes évoquées. J'abrège, car c'était 15 jours de folie pure (pour le summum du summum) avec plusieurs fois la fréquentation de l'Hadès, et puis de petits miracles incroyables...
J'ai donc , grâce à cette chaîne, pu vivre un périple fabuleux, avoir des aventures mystiques pas mal, pu offrir , offrir, offrir, mettre à contribution pas mal d'habitants de la Cour Céleste, et surtout, toucher vraiment du doigt la signification de la Communion des Saints.
5) Je sais aujourd'hui, car je l'ai vu ensuite (1 exemple il y 10 minutes au téléphone), que tout cela a porté ses fruits, toutes ces offrandes ne sont pas restées lettre morte. Et que nous ne sommes que médiateurs et pas autre chose, tout comme un poste de radio est un médiateur en transportant des ondes, ce n'est pourtant qu'un simple objet parfaitement inutile en dehors de cette fonction: nous idem.

6) Alors comment me resourcer? Tout d'abord, je suis passé au-deçà de la peur du lendemain, de la peur de la souffrance et remets tout, tout, tout, entre les mains de mon Père et du Vôtre. Je crois que dans cette disposition tout peut arriver et beaucoup va arriver. Il y a aussi et surtout la prière. Pendant un mois, c'était du non-stop, 24h/24, mais avec très peu de mots ou texte, car cela était impossible; c'était La prière du Silence, du Jeûne sublime, que nous avons évoqué ensemble dans un autre Fil. Et la prière, est surtout dans cette circonstance, comme une relation intime d'Amour avec tout le Céleste, tout le divin. Communication langage du Silence. Car il y a aussi une chose d'expérimenté dans cela, et je suis certain que cela soit applicable à tous les grands malades, et grands souffrants de toutes sortes, c'est que étant en deçà de tout, (comme dit St Paul à Damas, "est-ce dans mon corps, est-ce bien moi"?) on sait (certitude absolue, inébranlable), que notre offrande (Souffrances) ne peut qu'être non seulement acceptée et de plus attendue avec grande impatience. Imaginez un peu cela, vous savez enfin que vous pouvez faire un cadeau à Dieu en personne (mais tjs en passant par Marie Reine, bien entendu, car elle seule peut le présenter au plus pur). Imaginez un tout petit enfant, qui marche depuis 1 heure, et qui cahin caha, court cueillir in coquelicot pour l'offrir à sa maman dans un sourire et un babillemet qu'enviraient tous les anges de la Cour Céleste. Et bien, c'est exactement cela qu'il vous arrive. Et vous ne pouvez vous imaginer comme cela peut être jouissif. c'est à dire que dans les plus horribles souffrances, c'est la jouissance de sentir (certitude) Dieu sourire de contentement de remerciement et de plaisir. C'est difficile à partager, car si intime....
Bien entendu, j'abrège, je saute sur bon nombre de péripéties, mais tout ceci n'a été possible que par une longue préparation et par l'aide de bon nombres d'amis en prière continue (si vous saviez le nombre de gens, qui me disent encore aujourd'hui "christian, te voilà enfin, on a pas cessé un seul instant de prier pour toi (donc depuis près de 3 mois) et on continue); d'ailleurs, cela vous fait aussi sentir la vie de famille catholique (je m'exprime mal), telle qu'au temps des 1ers apôtres. .... nous ne formons qu'une même famille, qu'un seul membre en NSJC, donc en Notre Douce Tendre et Sainte Eglise.

Cher Père Jean Louis: vous me dîtes "bon" dans votre questionement : je ne le suis pas du tout. Disons que je me laisse mener par Dieu, mais ce n'est jamais moi qui suis bon, cela se fait tout seul sans que je le veuille. Je ne suis pas bon.

Concernant ma force intérieure, je pense que vous l'avez cernée par ce petit mot: la force intérieure ne vient jamais de nous, elle ne nous appartient aucunement. Et encore une fois je n'ai aucune force personnelle; ce n'est d'ailleurs pas mon tempérament, je ne suis pas ce que l'on appelle un batant, ce serait plutôt l'inverse. Aussi, je ne sais pas ce qui m'anime, car rien de moi ne m'anime ainsi. A vrai dire, en raisonnant humainement uniquement, je n'y comprends rien, absolument rien, ce ne sont que ténèbres, et la lumière ne vient qu'en se plaçant dans la connaissance instantannée de la Foi.
Donc face à l'épreuve du mal, en fait je ne réagis pas, et c'est peut-être là le secret. Je me laisse conduire. Et c'est idem pour mes réflexions, cela vient tout seul sans que j'intervienne (ou très rarement et lorsque c'est le cas......c'est plutôt nul de chez nul).
Ma réaction face à l'épreuve du mal, face à ces 25 ans avec cet aboutissement gigantesque ???? Du bonheur à l'état pur Very Happy Very Happy Very Happy
Mais un autre secret, c'est celui que vous connaisez dans l'intime de votre Coeur de prêtre de Marie, .... c'est Marie. Autrefois, j'étais assez christique, amoureux fou de Jésus, puis Marie m'a attiré à elle (par la Fraternité Marie Reine essentiellement), car là où est Jésus est Marie (ainsi que l'Esprit Saint bien sûr) et l'on ne oeut jamais faire l'économie de Marie. Aussi Marie, Notre Maman , m'a toujours tenu la main (et même les deux mains) est toujours restée aupès de son enfant, et le sera toujours bien entendu. Peut-pêtre est-ce d'avoir toujours été dans son chemin, le chemin du Fiat à tout?
Voilà, j'espère n'avoir pas été trop soporifique, ni en avoir trop dit. Je vous demande pardon d'avoir trop dit sur moi, mais j'ai voulu être honnête avec vous en répondant à vos questions si imparfaitement.

Cher père Jean Louis, j'ai été très bavard.
Amitiés et merci
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Jeu 01 Déc 2005, 19:43

Grand merci Christian
non, vous n'êtes pas bavard
"Cool-cool" avec le Père Jean-Louis
Un "histoire sainte" ça se savoure auniveau du ceoour profond de qui la reçoit.
j'espère en être de ceux qui savent descendre assez bas pour l'accueillir vraiment et lui laisser porter ses fruits.
grand Merci encore.
Cela m'invite à prier encore plus en vérité pour les intentios qui me sont confiées. A m'accrocher à cette prière d'intercession qui porte tant de fruits.
Qui sait si d'autres sur le forum vont réagir...
C'est rare d'avoir accès à des récits athentiques comme le vôtre. javascript:emoticonp(';)')
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Jeu 01 Déc 2005, 20:53

Cher père Jean Louis

Citation :
Un "histoire sainte
lol! Boulet bounce bounce bounce
Vous allez vous faire gronder Rolling Eyes
amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Jeu 01 Déc 2005, 21:11

L'histoire sainte...
C'est avant tout celle de Dieu fait homme
en tout homme
y compris en Christian
poursuivant son oui d'amour au Père et aux frères.
C'est trop beau.
En Christian, c'est une "histoire sainte"
Une vraie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80806
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Jeu 01 Déc 2005, 21:28

Smile

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Père Elia



Masculin Messages : 344
Inscription : 31/07/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Jeu 01 Déc 2005, 23:06

Jésus, fais de ma vie comme un vase, vide de moi-même et de tous les faux-attraits du monde, pour ne recevoir que ce que tu veux offrir par mon "oui d'amour" à ton Père et Notre Père et à mon prochain et notre prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Le silence habité   Lun 05 Déc 2005, 15:00

"Ce que nous entendons est un silence à notre usage. Le vrai silence, nous ne le supporterions pas. Tous les tonnerres réunsis, ce serait à peine cela." (Julien Green)
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Le silence habité   Lun 05 Déc 2005, 17:14

Chère Krystyna

Citation :
Ce que nous entendons est un silence à notre usage. Le vrai silence, nous ne le supporterions pas. Tous les tonnerres réunsis, ce serait à peine cela." (Julien Green)
Alors....c'est bien Dieu !! le "Silence habité"

qu'en pensez-vous?
amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
jean-paul



Messages : 29
Inscription : 03/01/2007

MessageSujet: silence   Lun 22 Jan 2007, 21:20

Je te rejoins Chrystyna, car j'étouffe sous les mots, les phrases, les citations...

De l'air!

Je suis nouveau sur Internet, et je pense m'être trompé d'adresse pour ce début de recherche.

Je m'éclipse, je vais voir ailleurs,

Merci Noël, merci Fanny, merci à tous et

Good Bye
Revenir en haut Aller en bas
Stamper



Masculin Messages : 109
Inscription : 02/02/2006

MessageSujet: silence   Mar 23 Jan 2007, 13:24

Je crois plus pour ma part que Dieu est également, et peut-etre plus encore accessible par la Liturgie. "C'est ainsi que des émissaires du futur saint vladimir, assistant à un office dans la basilique Sainte-Sophie de constantinople vers 987, furent si frappés par la splendeur de la cérémonie qu'ils avouèrent ne plus savoir s'ils étaient sur terre ou au ciel" (Olivier Souan, philosophe).
De plus, le Christ n'est-il pas le Verbe de Dieu? Dans l'Apocalypse, les anges ne chantent ils pas les louanges de Dieu ? David , ne joue-t-il pas le la cithare pour son Seigneur?
Dieu n'a-til pas parlé par les prophètes "qui locutus est per prophetas"?

Ne parle t on pas au contraire d'un silence de mort?

Il faut une part de Silence, c'est indéniable, mais dire que le silence est Le moyen d'atteindre Dieu, et son moyen de communication priviligié... là je ne pense pas.

Assister à la Divine Liturgie, ou écouter la voix de soeur Keyrouz et vous serez convaincu qu'il y a bien plus beau que le silence.


Dernière édition par le Mar 23 Jan 2007, 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
Le silence habité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vols spatiaux habités : Mars, nouvelle frontière
» L'univers est-il habité ou sommes-nous seul
» Futur Vaisseau habité européen
» Budget NASA 2011 et évolution du programme spatial habité US
» Une croix sans Jésus est un non-sens,mais quand ma croix est habitée par l'amour de Jésus ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: