DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le but de la passion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seb



Messages : 1087
Inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Le but de la passion...   Dim 27 Nov 2005, 21:44

Voila j'ai beau retourner dans tous les sens la question...

Dieu a racheter l'homme apres cette fait tuer par eux. Les hommes avant devait êtres racheter par le messie, mais pourquoi le Christ devait racheter les hommes en étant insulter, et mis a mort par eux.

C'est comme si j'allais pardonner mon voisin devoir ecraser ma haie en lui disant daller bruler ma maison pour que je redevienne amie avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Dim 27 Nov 2005, 21:50

Oui, et une seule chose donne sens à tout cela : la Résurrection.

Sans elle, tout s'écroule :|
Revenir en haut Aller en bas
Maria Borges



Messages : 248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Dim 27 Nov 2005, 23:47

Seb a écrit:
Voila j'ai beau retourner dans tous les sens la question...

Dieu a racheter l'homme apres cette fait tuer par eux. Les hommes avant devait êtres racheter par le messie, mais pourquoi le Christ devait racheter les hommes en étant insulter, et mis a mort par eux.

C'est comme si j'allais pardonner mon voisin devoir ecraser ma haie en lui disant daller bruler ma maison pour que je redevienne amie avec lui.

Cher Seb

Ta haie est défaite, ta maison brulée.
Solution 1: quelqu'un vient et dit: Seb, rentre chez toi, je m'occupe. Il a les moyens de tout refaire et à la fin il te fait sortir et tout est remis dans l'ordre. Tu est dans la joie et tu remercies cet ami. On se promet de se rencontrer une autre fois.

L'autre fois... la rencontre.

Solution 2:

Seb:- comment as-tu fait pour sortir ce 'miracle' au vrai?
Le quelq'un: - tu sais, c'est pas ce que j'aime mieux, mais tu étais tellement affolé que je me suis dit, il vaut mieux tout réparer tout de suite sinon il va se noyer dans la déprime.
Seb: - ah! bon, et qu'est ce que tu ferais si je n'étais pas si anxieux?
Le quelqu'un: - eh! je viendrais vivre avec toi, on auras des 'chats' interminables, on sera des copains, de bons amis, quand quelqu'un viendra se facher avec toi à cause de haies défaites et de maisons brulées, je dirais: 'à moi les garçons, je réponds pour lui!'. D'utres fois ce serait toi qui répondrait pour moi... et notre vie ensemble sera une communion, on ne sera jamais seul ni toi ni moi, et vraiment, tu peux me croire, tous ces drames, grands ou petits, on les surpassera ensemble, comme si toi étais moi et moi étais toi. Le pire c'est la solitude. qu'est ce que tu dis?
Seb: - bon! c'est pas normal ce que tu dis mais au fait, ça ne sonne telllement faux... c'est même bien, la solitude c'est bien pire que des maison brulées. MAIS, qui es-tu vraiment?
Le quelqu'un: - je t'éxpliquerais la prochaine fois. OK, je sors, mais on reste des copains, dac?
Seb: - Oui. dac.


Maria ;)
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Lun 28 Nov 2005, 01:33

Cher Seb,


Vous dites :


""ieu a racheter l'homme apres cette fait tuer par eux. Les hommes avant devait êtres racheter par le messie, mais pourquoi le Christ devait racheter les hommes en étant insulter, et mis a mort par eux.

C'est comme si j'allais pardonner mon voisin devoir ecraser ma haie en lui disant daller bruler ma maison pour que je redevienne amie avec lui.""


Je connais la thèse invoquée par René Girard qui me satisfait beaucoup : La mise à mort est la conclusion inévitable de toute forme de violence (conflits, rivalités, haines qui au final poussent au désir de la mort de l'autre s'il n'y a pas d'interdit ou de lois). Soit je participe à cette violence bien humaine et je tue. Ou soit je suis tué, du côté donc des innocents mis à mort de tout temps comme autant de bouc émissaires des communautés;

Ainsi la Passion est la révélation dans les faits même des mécanismes de cette violence dont la finalité est la mort et de l'Innocence des victimes de ces violences de foules... Et cette Révélation est destinée aux hommes sans ambiguités afin de révéler par contre coup la seule voie
difficile de la Vie, celle de l'abandon de la violence entre les hommes et la pratique de l'Amour (prier et pardonner à ses ennemis). Donner sa vie afin que les autres vivent...


Cordialement,

manuel
_________________
^^
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Lun 28 Nov 2005, 10:09

Et chers amis,

La conclusion de tout cela va se finir comme cela:

A l'heure de sa mort, Seb ou Arnaud vont arriver face au Christ. Et il y aura cet être étonnant, le Christ, dans sa lumière cette fois...

Son apparition, comment la décrire? On peut dire qu'il portera les stigmates de sa passion, les traces des clous dans ses mains et dans ses pieds.

En fait, cela signifie que, en le voyant, Seb et Arnaud verront qu'il porte la trace de l'humiliation de cette petite fille obèse dont on s'est moqué, en classe, à 12 ans, avec les copains...
Et il porte le bleu au visage de cette giffle donnée dans un moment de colère. Et il porte la l'impureté reçue de cette fille qu'on n'a pas respecté.
Citation :
"Tout ce que vous avez fait au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous l'avez fait". (Matthieu)

En fait Seb et Arnaud verront qu'ils étaient là, en fait, au jour de la passion et qu'ils ont participé au ricanement: "Hè! Descend donc de ta croix, toi qui guérit les autres."

Il y a une théologie qui dit que face à la conscience de nos péchés mortels qui fondra sur nous ce jour là, la colère du Christ sera terrible et nous indiquera la porte de l'enfer. Je crois que ceux là n'ont pas compris le sens de la passion.

Sa colère est d'une autre sorte, pire: Celle d'une âme pure et humble, qui ne juge pas, ne condamne pas mais propose le pardon. Il est dcertain qu'on préfère suir la colère de sa mère que ses larmes...

Devant une tel débordement d'amour, TOUS LES HOMMES verront qu'ils ont tué le christ. Que tous sont pécheurs. Mais parce qu'ils verront en vérité qu'ils méritent l'enfer et QU'ILS SONT EN FAIT PARDONNES, la plupart (les hommes droits) se mettront à aimer beaucoup.

Car dit Jésus:
Citation :
"Celui qui est peu pardonné aime peu. Mais celui qui est beaucoup aimé aime beaucoup."

Ensuite, bouleversés, il est certain que ceux qui auront reçu tant d'amour seront partant pour continuer leur chemin de purification (le purgatoire) et pour s'engager dans l'imitation du christ, de son humilité et de son amour. C'est pour cela qu'on dit que les âmes du purgatoire qui suit la venue du christ sont ENTHOUSIASTES pour tout donner à l'amour. Elle vont au purgatoire volontairement, et y apprennent les restes de l'humilité.

Au fait la raison première de TOUT CELA: Voir face à Face La Trinité qui est comment le christ à sa passion.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Lun 28 Nov 2005, 17:47

Un petit bonjour à tous,


Je dirais que la croix est une science. Je l'appelle la science de la croix. Découvrir cette science c'est emprunter un chemin qui mène à la sainteté. Donc c'est par cette science que Dieu a permis l'amélioration de l'humanité qui la sauve.

C'est bien possible que l'être humain n'étant pas parfait, n'avait pas la capacité de ressentir un parfait regret. Il lui était impossible d'ouvrir cette voie par lui-même. C'est pour cette raison que seule "l'homme Dieu" qui est la Perfection pouvait ressentir ce Parfait regret.

La première erreur de l'homme fut la désobéissance à Dieu, qui était la volonté de vouloir exister hors de Dieu. Dieu fut certainement blessé par ce rejet et non seulement l'homme. Seul Dieu pouvait avoir une parfaite connaissance de la blessure que lui avait fait l'homme. Donc seul Dieu pouvait en ressentir un parfait regret. Il y avait la blessure de l'homme conséquence de la séparation et celle de Dieu rejeté par l'homme, à mon avis.

L'homme ayant chuté avait perdu sa pureté (sainteté). Alors seule un nouvelle Adam (pure) pouvait ressentir un saint regret pour réparer la blessure faite à l'homme. Et seul un "homme Dieu" pouvait réparer la blessure faite à Dieu. Alors ce nouvel Adam ne fut pas qu'homme mais Dieu.

La séparation de l'homme à Dieu a engendrée cette douleur "Père pourquoi m'a tu abandonné (absence de Dieu)?" Je crois que cette grande souffrance face à la réalité de la condition humaine (hors Dieu) ressenti par Jésus-Christ, fut la réparation de la grande erreur de l'homme, qui a été la désobéissance motivée par ce désir de vouloir exister hors de Dieu.


Mais bon... ce n'est qu'une réflexion personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Lun 28 Nov 2005, 21:59

8)

Oui, seb, tu auras beau retourner dans tous les sens la question...

Code:
Dieu a racheter l'homme apres cette fait tuer par eux. Les hommes avant devait êtres racheter par le messie, mais pourquoi le Christ devait racheter les hommes en étant insulter, et mis a mort par eux.

Tu n’en sortiras jamais si tu prends les choses par ce bout-là.

Historiquement, Jésus a été crucifié par les romains. Pour quelles raisons ? Un peu pour les mêmes raisons qui ont fait condamner Socrate à la ciguë ; l’un comme l’autre sont apparus comme des perturbateurs de l’ordre établi.
Les disciples de Jésus, les chrétiens, ont tiré de sa condamnation et de sa mort, des conclusions qui sont allées très loin, et qui n’ont pas fini d’ébranler le monde.

Manuel, dans son message du Lun 28 Nov à 1:33, nous donne, à partir de la théorie de R. Girard, une interprétation qui me parait très éclairante de cette mise à mort de Jésus que nous appelons « le Christ ».
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Mar 29 Nov 2005, 09:46

Sous le terme "Passion" se cachent en fait deux choses différentes : Gethsémani et Golgotha.

Gethsémani était-il nécessaire pour la Rédemption de l'humanité ? La réponse est clairement positive. Le Christ, vrai Dieu et vrai Homme, est comme "l'interface" entre le Père et l'humanité. En Lui, divinité et humanité sont réunies parfaitement, en sorte que tout être humain, en Lui, puisse s'unir à la divinité du Père. Ce qui se passe à Gethsmani est un "temps fort" de ce que fut l'Incarnation du Christ, par laquelle selon le Concile Vatican II, Jésus s'est uni à tout être humain.
Cette union, c'est celle de l'Amour. Le Christ s'est uni à tout être humain en tant qu'Il a aimé chaque être humain, tel qu'Il était. Et donc avec son péché.
Il a pris sur Lui le péché de l'humanité, c'est-à-dire qu'Il s'est en quelque sorte constitué victime directe du péché du monde, en sorte de pouvoir le pardonner.

Golgotha était-il nécessaire pour la Rédemption de l'humanité ?
Sur ce point, je ne sais pas trop, mais j'aurais tendance à dire qu'il s'agit plutôt de convenance. Et, de toute façon, à côté de Gethsémani, Golgotha est de la "gnognotte"...
L'auteur d'Hébreux écrit que c'était pour que, tout Fils qu'Il était, Il apprit l'obéissance, afin d'être rendu parfait. Il s'agissait aussi de s'unir à la souffrance physique de l'humanité, et non sa seule souffrance morale : cela découle de ce qu'est l'être humain, et sous ce rapport, peut-être s'agissait-il de nécessité ? Peut-être aussi les nécessités contingentes de la médiatisation de la Rédemption ? Il est, en effet, bien moins efficace de prêcher un Rédempteur mort de vieillesse dans son lit qu'un Rédempteur mort sur une Croix...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Mar 29 Nov 2005, 10:00

Citation :
à côté de Gethsémani, Golgotha est de la "gnognotte"...

Vous voulez dire que la souffrance spirituelle est pire que la souffrance physique. Et c'est vrai. Les suicidaire en témoignent, eux qui se jettent sous des trains pour fuir l'angoisse...

Pourtant, à Golgotha, je vois arriver la souffrance spirituelle ultime, qui n'était pas à Gethsemani où un ange "lui apparut pour le consoler".

Elle est dans cette parole:
Citation :
"Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le but de la passion...   Mar 29 Nov 2005, 15:25

Voilà Arnaud.

Je dirais que la crucifixion fut le sommet de sa souffrance morale et physique.

Merci bien.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le but de la passion...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Passion du Christ...
» Fruits de la passion
» Biscuits fourrés aux fruits de la passion
» COMMEMORATION DE LA PASSION ET MORT DU SEIGNEUR
» LA PASSION DES QUARANTE MARTYRS, Á SÉBASTE, L'AN 320

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: