DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Leçons de la crise financière actuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Toniov



Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 01 Fév 2009, 14:53

Somebody a écrit:
Cette crise à l’origine financière mais qui va affecter à moyen et longue terme le monde économique, social, en un mot le concret des jours à venir est une crise mondiale.

1. Premier constat : C’est la crise d’un monde sans valeurs, sans autre moralité que le pouvoir et l’argent.

1.1. Exemple : Quelle est la différence entre un homme d’affaires tel que Madoff et un escroc ordinaire ? Sur le fond, uniquement les sommes mises en jeu et le profil de la clientèle. Si le système ne s’était pas écroulé, aujourd’hui Madoff aurait pu être le même homme de pouvoir de l’année passée. Personne n’aurait mis en doute sa bonne foi…
Cependant, au regard de la loi, Madoff est moins coupable qu’un escroc ordinaire, car justement, il n’est pas hors la loi…
Le monde des affaires n’est pas régulé et contrairement à ce qu’on peut penser, il semble manquer profondément d’éthique… la seule moralité étant celle de l’argent….

1.2. Question : A nous de se poser des questions sur la pertinence du droit des affaires, sur la justice en général…
On peut se demander comment se fait il que les avocats des affaires ont attendu une crise si profonde sans réagir ??? Le droit des affaires a-t-il été un état de droit ???

Le pouvoir et l'argent,pourrait-on dire, ou de façon encore plus explicite, le pouvoir EST l'argent.
Heureusement que certains ( et certaines ) se révoltent contre ce monde que les " gens de pouvoir " veulent nous imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 01 Fév 2009, 18:09

Toniov a écrit:

Le pouvoir et l'argent,pourrait-on dire, ou de façon encore plus explicite, le pouvoir EST l'argent.
Heureusement que certains ( et certaines ) se révoltent contre ce monde que les " gens de pouvoir " veulent nous imposer.


L’agent est pouvoir mais le pouvoir n’est pas l’argent. Je parlais du pouvoir de domination sur les autres... Dans ce contexte le pouvoir est DOMINER = faire peur, voire écraser, anéantir.

Pour reformuler ta phrase je dirais plutôt l'argent (je parle de l'argent mal sain, excessif, non pas de l'argent sain qui est le fruit d'un travail pour le bien de la société et pour son bien personnel) apporte le pouvoir (de dominer les autres). Mais le pouvoir de domination peut être apporté par d'autres moyens que l'argent... par les pactes, les relations, les unions consacrées à des buts dominateurs (quelque soit la nature de cette domination).
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 01 Fév 2009, 19:49

Un programme de relations internationales intéressant :
http://elysee.fr/download/?mode=press&filename=16_01_Voeux_Corps_diplomatique.pdf

La phrase du président : " le nouvel ordre mondial , personne , je dis bien personne , ne pourra s'y opposer ..." est perçue comme une déclaration de guerre par les sites " conspirationnistes " .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 01 Fév 2009, 19:52

Il est vrai que si Obama et Sarkozy, suivi par l'Europe, s'unisse pour moraliser la Banque, ils réussiront ! salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 00:52

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Théodéric,

Votre condamnation du progrès, de l'immense confort et opulence que nous avons en Occident grace aux machines me stupéfie.

Votre âme doit être bien malheureuse ou aigrie pour ne pas voir, au moins, ce qui est bon dans ces progrès.

Que vous condamniez la chute morale de nos sociétés, l'individualisme, les divorces, l'avortement, je le partage.

Mais que vous regrettiez la disparition des travaux serviles me pose question sur le malheur où doit être plongée votre âme, devenue incapable de discerner le bien et de rendre grâce pour lui.


ALLO !! ici LA France a vous La Belgique ;

Heu je ne sais pas comment tu lis ce que j'écris mais j'avoue que tu as du le lire avec un filtre qui n'est pas le bon !!!??

je ne condamne pas le progrés qui soulage l'homme des efforts qui le fatigue, non je ne vois pas où j'ai écris cela ?

ce que je trouve injuste est la base de tout ce systéme que l'on a poussé jusqu'a la débilité, c'est qu'un homme puisse gagner 5 fois le salaire d'un autre qui a pourtant un travail des plus difficile et destructeur pour sa santé, et que cet homme se trouve souvent avec le smic se qui suffit tout juste a faire vivre une famille !
et tout cela mis au point et savament géré par des ingénieurs qui ont toujours veillé a garder leurs dominations salariales comme ci c'était justice !

on a tout modelé sur un tel systéme en fait sur le mépris de l'autre sur une injustice et alors on voit que les gens bien payés toujours plus payé toujours plus puissant sont aussi des personnes stupides au point de faire crever la poule aux oeufs d'or, parce qu'ils veulent toujours plus d'oeufs !
fondamentalement le systéme est pourris parce qu'il nous tiens dans l'oppulence, l'abondence, le confort et fini par une indéfférence a la vérité de l'Esprit Saint .
je m'explique :
Les Saints sont pour une bonne part nés chez nous et leur vie de simplicité et pauvreté devrait nous parler, ils ont vécu dans la pauvreté l'incorfort (faut croire que ça leurs semblait indispensable sinon ils ne l'aurait pas fait) on les encence on les chante, on leurs fait des enterrement pas possible , des gens qui en gros ne les ont connu que peu et vivent en contradiction de leurs actes viennent du bout du monde aux cérémonies religieuses (d'un Dieu a qui ils tiennent tête par leur décisions !) en plus ce sont nos chefs, et on voudrait ne pas prendre les morceaux de l'effondrement de nos tours de babels sur la tête ?
plus idiots que nous y a pas encore eu en ce monde ; mais c'est pas grave on va sauver tout cela en faisant pire encore , le bal continue on va changer l'air !!

a quoi ça sert de reconnaître les Saints et leur rendre Gloire si c'est pour se réjouir de vivre en contracdiction de leurs vies ?

si on ne leurs faisaient pas d'enterments nationnal voir international passe encore , mais là !!??? donc on ne fait que d'annoncer notre entêtement a aller a l'inverse de ce que l'on reconnais Juste et Vrai, comment cela ne pourrais t-il finir que dans les larmes et l'effondrement, tous disent "La Vie c'est comme Ils ont fait " mais on batît autre chose et même se que Les Saints ont annoncés comme injuste et hors du Christ !

je ne suis pas aigris , mais triste pour l'entêtement que cela représente et les concéquences que cela va engendrer et ce qui est déja en marche !


il y a plus de 30 ans que je vois arriver là où l'on est, maintenant je ne suis pas décu et même dans le fond heureux car c'est une grâce que ce temps pour qu'une part des hommes réfléchissent un peu au sens de la Vie et de leurs présence ici ! mais vu l'immoralité on ppeut s'attendre a des choses terribles.
le monde ira jusqu'au boût de l'obstination alors pas la peine de réver de lendemains qui chante.
toute l'espérence repose dans Le Christ, c'est du Christ qu'il faut se soucier par dessus tout. sinon il n'y a pas d'issue. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 07:13

Théodéric a écrit:


ce que je trouve injuste est la base de tout ce systéme que l'on a poussé jusqu'a la débilité, c'est qu'un homme puisse gagner 5 fois le salaire d'un autre qui a pourtant un travail des plus difficile et destructeur pour sa santé, et que cet homme se trouve souvent avec le smic se qui suffit tout juste a faire vivre une famille !

Que peut vous importer qu'une personne gagne 5 fois plus que vous si, grâce à cela, vous gagnez suffisamment pour vivre décemment ? Pourquoi ne pas se réjouir de ce que gagne cette personne puisque, grâce à ce système économique et à ses impôts, la misère matérielle a presque disparu en Europe ?

Préférez vous l'égalité et la justice soviétique, accompagnée de l'inefficacité économique et de l'égalité dans la misère ?


N'est ce pas le péché capital d'envie plutôt que la vertu de justice qui motive votre regard ?

Si encore vous visiez ceux qui gagnent 5000 fois, tout en coulant leur entreprise, plus, je vous comprendrais. Mais 5 fois plus ! scratch

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 08:01

Je rejoins Arnaud !!!
La compassion pour le pauvre avant l'envie envers le riche.

Le problème est bien qu'il y ait des pauvres, pas qu'il y ait des riches.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 10:15

spidle33 a écrit:
Je rejoins Arnaud !!!
La compassion pour le pauvre avant l'envie envers le riche.

Le problème est bien qu'il y ait des pauvres, pas qu'il y ait des riches.

Il n'y a pas de riche sans pauvre aussi.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 13:27

En Christ a écrit:
spidle33 a écrit:
Je rejoins Arnaud !!!
La compassion pour le pauvre avant l'envie envers le riche.

Le problème est bien qu'il y ait des pauvres, pas qu'il y ait des riches.

Il n'y a pas de riche sans pauvre aussi.
Et Alors ?
Le problème ne vient pas du riche.
Si demain votre employeur vous propose 5 fois votre salaire, irez vous refuser ???

Les parachutes dorés sont un problème en soi, mais qui dit que vous y auriez renoncé à la place d'un autre.
C'est ce mode de fonctionnement, et de manière plus général les lois qu'il faut changer. La haine du riche n'y changera rien.

Le riche, c'est celui qui achète des voitures, fait bosser des artisans dans sa baraque, fait tourner l'économie.
Alors je ne dis pas que sans lui rien n'est possible, mais tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 13:51

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 14:12

Je le dis d'autant plus que, envisageant de fonder un foyer très bientôt, l'argent ne m'a jamais autant intéressé... What a Face What a Face What a Face

dwarf
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 15:21

Citation :
Et Alors ?
Le problème ne vient pas du riche.
Si demain votre employeur vous propose 5 fois votre salaire, irez vous refuser ???

Sans doute pas mais l'employeur ne le voudra pas puis délocalisera pour une main d'oeuvre moins coûteuse.

Citation :
Les parachutes dorés sont un problème en soi, mais qui dit que vous y auriez renoncé à la place d'un autre.

Avec ce discours on ne changera rien et d'ailleurs rien ne change.

Citation :
C'est ce mode de fonctionnement, et de manière plus général les lois qu'il faut changer. La haine du riche n'y changera rien.

Il n'y a pas de loi, Sarkozy n'y changera rien du tout.

Citation :
Le riche, c'est celui qui achète des voitures, fait bosser des artisans dans sa baraque, fait tourner l'économie.
Alors je ne dis pas que sans lui rien n'est possible, mais tout de même...

Il y a aussi des pauvres qui travaillent pour pas grand chose mais pour de grande chose qui font l'enrichissement des autres.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 04 Fév 2009, 19:07

On ne change rien en changeant les lois ?
Voilà qui est intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 07 Fév 2009, 12:32

Somebody a écrit:
Toniov a écrit:

Le pouvoir et l'argent,pourrait-on dire, ou de façon encore plus explicite, le pouvoir EST l'argent.
Heureusement que certains ( et certaines ) se révoltent contre ce monde que les " gens de pouvoir " veulent nous imposer.


L’agent est pouvoir mais le pouvoir n’est pas l’argent. Je parlais du pouvoir de domination sur les autres... Dans ce contexte le pouvoir est DOMINER = faire peur, voire écraser, anéantir.

Pour reformuler ta phrase je dirais plutôt l'argent (je parle de l'argent mal sain, excessif, non pas de l'argent sain qui est le fruit d'un travail pour le bien de la société et pour son bien personnel) apporte le pouvoir (de dominer les autres). Mais le pouvoir de domination peut être apporté par d'autres moyens que l'argent... par les pactes, les relations, les unions consacrées à des buts dominateurs (quelque soit la nature de cette domination).

Ce qui apporte le plus de bonheur c'est ce qu'on se révèle capable de réaliser dans ce monde, AVEC et POUR les autres. Dans ce cas, l'argent est utile.
Et ce qui amène le plus de malheurs c'est ce que l'on fait CONTRE les autres ( meme si pour cela on s'allie avec certains " autres " ). L'argent reste toujours utile, dans ce cas la, mais utile au malheur.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 07 Fév 2009, 14:15

pour ma part je rejoins Théodéric, tout l'édifice économico-social de notre société est un monstre qui ne sait que dévorer ces enfants. le fait qu'il ait amené plus d'opulence en occident ne signifie rien, puisque cette opulence a été produite par l'exploitation sans vergogne des ressources du monde, l'exploitation des pays pauvres. De plus par cycles récurrents il entre en occident même en décomposition, et mène la société au bord du chaos: 1ere guerre mondiale, crise de 29, crise actuelle. Enfin fondé sur la recherche de la richesse maximale il est en contradiction radicale avec la morale évangélique, comme l'exprime très bien Théodéric avec son exemple de la sainteté. Le système est viscéralement opposé à toute subordination du matériel au spirituel puisqu'il ne fonctionne que par l'excitation des plus bas instincts en l'homme: avidité, envie. la preuve de cette radicale opposition c'est le passage en MT 6,31:

"Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ?Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 07 Fév 2009, 14:21

Cher Julieng,

Dire que tout est produit par l'exploitation des pays pauvres est très faux.

C'est surtout le travail et le talent des inventeurs occidentaux qui a été source de la prospérité.

Prenez l'agriculture : les tracteurs, les engrais qui suppriment la famine, n'attribuez pas cela à l'exploitation.

Certes, il y a eu une part d'exploitation, mais elle est marginale; Car la vie aux crochets des autres ne produit pas de vrais progrès. Pensez à l'Espagne du XVI°s. et à ses cargaisons d'or. C'est une Espagne qui s'appauvrit en fait car, comme le disait quelqu'un : "Il n'est de richesse que d'hommes".

Ce proverbe est visible dans l'Israël actuel (en comparaison des pays limitrophes). si Israël est en train de créer une vrai "silicone Valley", ce n'est pas en exploitant les Palestiniens. Bien au contraire. Ils ne peuvent plus venir travailler chez eux. C'est en AYANT DES INGÉNIEURS DE HAUT NIVEAU et UN SENS CIVIQUE ET DEMOCRATIQUE très développé.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 07 Fév 2009, 14:33

julieng a écrit:
pour ma part je rejoins Théodéric, tout l'édifice économico-social de notre société est un monstre qui ne sait que dévorer ces enfants. le fait qu'il ait amené plus d'opulence en occident ne signifie rien, puisque cette opulence a été produite par l'exploitation sans vergogne des ressources du monde, l'exploitation des pays pauvres. De plus par cycles récurrents il entre en occident même en décomposition, et mène la société au bord du chaos: 1ere guerre mondiale, crise de 29, crise actuelle. Enfin fondé sur la recherche de la richesse maximale il est en contradiction radicale avec la morale évangélique, comme l'exprime très bien Théodéric avec son exemple de la sainteté. Le système est viscéralement opposé à toute subordination du matériel au spirituel puisqu'il ne fonctionne que par l'excitation des plus bas instincts en l'homme: avidité, envie. la preuve de cette radicale opposition c'est le passage en MT 6,31:

"Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ?Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. "

Il me semble bien que c'est ce qui se passe et qui c'est toujours passé.
Les ressources de la terre sont limitées.
Les désirs et les envies de certains hommes sont illimités.
C'est mathématique: si on prend tout pour soi, il ne reste rien pour les autres.
Par contre, je ne dis pas qu'il serait simple de modifier cet ordre des choses. L'humanité a tenté cela de nombreuses fois et on connait les résultats.
Mais ce que je crois c'est que lhomme ( en général ) à une propension extraordinaire à se diriger vers ce qui est le plus facile pour lui: dominer l'autre et l'asservir.
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 08 Fév 2009, 06:41

Toniov a écrit:


Ce qui apporte le plus de bonheur c'est ce qu'on se révèle capable de réaliser dans ce monde, AVEC et POUR les autres. Dans ce cas, l'argent est utile.
.

Que dans ce monde???

Citation :
Et ce qui amène le plus de malheurs c'est ce que l'on fait CONTRE les autres ( meme si pour cela on s'allie avec certains " autres " ). L'argent reste toujours utile, dans ce cas la, mais utile au malheur

Utile au malheur??? Quid de l'utilité du malheur ?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 08 Fév 2009, 11:51

Somebody a écrit:
Toniov a écrit:


Ce qui apporte le plus de bonheur c'est ce qu'on se révèle capable de réaliser dans ce monde, AVEC et POUR les autres. Dans ce cas, l'argent est utile.
.

Que dans ce monde???

Citation :
Et ce qui amène le plus de malheurs c'est ce que l'on fait CONTRE les autres ( meme si pour cela on s'allie avec certains " autres " ). L'argent reste toujours utile, dans ce cas la, mais utile au malheur

Utile au malheur??? Quid de l'utilité du malheur ?

Oui, je parle ici de notre monde. Et de ce qui le caractérise.
Je n'ai pas d'informations très précises sur l'autre monde... scratch
A part ce que je lis dans certains livres study

Je voulais faire ressortir l'utilité de l'argent, s'il est bien employé.
Quand je parle " d'utilité au malheur ", je parle de ce que tous les etres mal intentionnés sont capables de faire avec l'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 10 Fév 2009, 09:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Il est vrai que si Obama et Sarkozy, suivi par l'Europe, s'unisse pour moraliser la Banque, ils réussiront ! salut

Je ne saurais pas répondre à ta remarque, Arnaud, ils ne sont pas porteurs d’un même message politique.

Cependant, tant que nous ne serons pas capables d'établir un gouvernement mondial capable de soumettre l'économique au politique, le déséquilibre restera en faveur d'organisations financières et de leurs intérêts propres.
L'incidence de la mondialisation sur le monde du travail est immense et génère un nivellement des salaires vers le bas.

Attention, à ne pas confondre mondialisation (extension à l'échelle mondiale des enjeux économiques) et internationalisation (l'accroissement des échanges culturels entre nations).
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 19 Fév 2009, 10:52

Mes chers amis,

Je viens de parcourir un certain nombre des messages laissés sur ce post.

Je constate que les reflexions ne cherchent pas à revenir à l'origine des causes de cette crise. Manifestement, vous vous bornez à dire des choses du genre "ce n'est pas beau que des cocäïnimanes puissent valser avec les milliards" ou encore "il faut un super Etat fort fort fort pour pour qui soit méchant envers les trés méchants actionnaires".

Vous oubliez pour la plupart la véritable cause de la crise. Vous l'oubliez pour deux raisons:

- Lorsque cette cause première est connue l'ampleur de la crise prend des proportions gigantesques et on ne voit pas de solution viable.

-Cette cause première nous renvoie à nos propre responsabilité.


Attention ce qui suit n'est pas dit dans les journaux ni pas par les politiciens, ni par les syndicaliste, ni par les professeurs d'économie invités dans les médias.

La lecture de ce qui suit peut entrainer de graves déconvenues et une perte de confiance dans l'avenir économique.

Le nouveau credo de nos dirigeants semble être : il faut organiser le partage des profits.

On oublie que les marchés bourciers sont de gigantesques machines à partager les profits.
Qui sont les premiers investisseur sur les marchés ?
Les fonds de pension et les assureurs qui payent, tous les mois, retraites et complémentaires.
Ces même retraités qui consomment et permettent (permettaient) à ses même entreprises de réaliser des profits.

LA CRISE QUE NOUS VIVONS EST UNE CRISE DE CIVILISATION !
Ce n'est pas la crise d'un système capitaliste.

C'est le financement des retraites qui obligent les entreprises cotées sur les marchés à dégager des rendements à deux chiffres et donc à limiter les salaires pour se faire.

J'entends d'ici les clameurs de ceux qui disent "tout cela ne serait pas arrivé avec les retraites par répartition.

Et pourtant, c'est le financement des retraites par répartition qui oblige les PME de France à limiter les salaires au maximum pour ne pas être écrasé par les charges. En France, un salarié qui reçoit 1000 € coute 2000€ à son employeur. Donc au lieu de recevoir les 2000€ du fruit de son travail, il est privé de 1000 € au profit principalement des retraités.

Dans les deux cas, il y a un problème de pyramide des ages.
C'est beaucoup moins facile à entendre que "il est inhumain que ces salauds d'actionnaires limitent les salaires pour leurs profits.

Les actionnaires ce sont nos parents bougres d'******** !

Si vous cherchez des responsables, plutôt que chez les traders qui ont sauvé le système pendant vingt ans allez plutôt chercher du côté du planning familial.

La crise que nous vivons est bien pire que celle de 1929.

En 1929, il n'y avait pas 2 inactifs pour 3 actifs.

L'endettement privé public était ridicule en comparaison avec aujourd'hui (135% du PIB US en 1929, 400% aujourd'hui).

En 1929, il n'y avait pas 6 milliards d'individus massés dans des mégapoles de plusieurs millions d'habitants prêts à en découdre.

Qui peut dire ce qui arrivera lorsque la famine s'abattra sur les grands centres urbains.


Dernière édition par SJA le Jeu 19 Fév 2009, 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 19 Fév 2009, 10:57

Elle commence la famine..... suffit juste d'augmenter la baguette de pain, le vin ... de laisser s'amplifier la corruption, de dire que l'Etat est en dette, sans lui demander des comptes !!!!

bref ! le train de 1929, est toujours solide sur ses rails !
Revenir en haut Aller en bas
Axelle



Féminin Messages : 43
Inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 19 Fév 2009, 11:46

Je ne suis pas économiste mais j'ai lu un truc pas mal dans la Figaro Magazine du 14 février. C'est page 28-29, le face à face entre Matthieu Pigasse et Jacques Marseille. C'est le deuxième que je cite, il me paraît plus "réaliste" que le premier.
Il explique que de parler à tout bout de champs de crise sans précédent ne va pas aider les français à se bouger. "Considérer par exemple que la crise est due aux banquiers qui ont contaminé la planète, tout en s'octroyant des bonus hallucinants, pour venir à leur secours dans un second temps, risque de provoquer de la haine sociale."
J'aime bien ce commentaire car en fait c'est une attitude très marxiste de monter les "mauvais riches" (banquiers en l'occurrence) contre les pauvres "purs" qui, parce qu'ils sont pauvres, sont des êtres nécessairement moraux!
Il continue, Marseille et là j'avoue avoir éclaté de rire : "Regardez l'Histoire, les plans de relance n'ont guère fonctionné. Sauf, j'ose à peine le dire, celui d'Adolf Hitler en 1933. Le New Deal? C'est la guerre, en vérité, qui a relancé la croissance aux Etats-Unis. La France? Chirac 1975 : échec. Mauroy 1981-1982 : échec monumental, trois dévaluations et un plan de rigueur. Baladurette et Jupette 1993-1995 : dérisoires par rapport aux enjeux. Pour savoir ce qu'est un plan de relance, il faut savoir la nature de la crise. Est-ce franchement avec les 6 milliards d'euros que l'on nous annonce en faveur de l'automobile que nous allons résoudre les problèmes de fond? Le vrai plan de relance, c'est précisément ce que proposait Sarkosy avant l'élection présidentielle : la rupture par rapport aux pesanteurs qui engluaient la France dans une croissance molle et dans une anxiété déjà généralisée avant la crise."

(L'anxiété, c'est vrai, ça paralyse pas mal.)

"Faire du social et soutenir la consommation pour assurer la relance est une idée keynésienne adaptée au monde pauvre des années 30 (un français avait un pouvoir d'achat sept fois moindre qu'aujourd'hui) mais pas au nôtre. C'est le débat classique entre la gauche et la droite... Le vrai problème est de procéder enfin aux réformes de structure majeures qui remettent en cause la frilosité de notre modèle social et éducatif, et de mettre un terme à notre faiblesse en terme d'innovation. La relance, c'est de permettre l'employabilité des Français, éviter que 20% des jeunes sortent d'un système scolaire sans rien -phénoménale promesse de déclassement social."
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 19 Fév 2009, 11:59

Chère AXELLE,

Les reflexions de ce monsieur m'ont l'air trés Franco Françaises.

Mais il n'a pas tord sur l'opportunité de la relance par la dette.

Cela fait 30 ans que l'économie mondiale se relance par la dette. Cela fait vingt ans que les pays du G7 applique Keynes !

Pour transformer une formule célèbre je dirais que:

"La dette n'est pas la solution au problème, la dette est le problème".

En fait les dirigeant du G20 ne font que rajouter de la dette sur la dette. La vérité est qu'il ne savent pas où il vont du fait qu'il s'agit d'une crise de civilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 19 Fév 2009, 13:35

Il faudra un jour que les Etats considèrent le bon sens :

La vraie richesse matérielle, ce n'est pas l'argent qui tourne sur lui-même, mais c'est ce qui est RÉELLEMENT PRODUIT.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 19 Fév 2009, 13:42

Alors il faudra abattre la spéculation et ce n’est pas encore gagné à moins qu’il y ait une sédition mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 19 Fév 2009, 13:47

En Christ a écrit:
Alors il faudra abattre la spéculation et ce n’est pas encore gagné à moins qu’il y ait une sédition mondiale.

Pas l'abattre.

Juste la MODÉRER. Tout est bon dans une juste mesure.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 20 Fév 2009, 07:38

Arnaud Dumouch a écrit:
...

La vraie richesse matérielle, ce n'est pas l'argent qui tourne sur lui-même, mais c'est ce qui est RÉELLEMENT PRODUIT.

Et pour produire , il faut abaisser le coût de l'énergie , au lieu de l'augmenter . Je ne vois de salut que dans la fusion nucléaire à des fins civiles mais d'énormes groupes d'intérêt freinent les recherches en ce sens , sauf aux USA mais là , c'est à des fins miltaires .
L'esprit de guerre reste dominant chez les terriens mais , compte tenu des avancées technologiques , il ne peut plus déboucher que sur le suicide de la planète , sauf changement de cap de dernière minute .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 20 Fév 2009, 08:08

Citation :
[quote="boudo"] Je ne vois de salut que dans la fusion nucléaire à des fins civiles mais d'énormes groupes d'intérêt freinent les recherches en ce sens , sauf aux USA mais là , c'est à des fins miltaires .

Des groupes de pressions encore plus fort accélèrent la recherche dans ce sens :
- Ceux qui annoncent la fin du pétrole.
- Ceux qui dénoncent le CO² dans l'air.

La recherche européenne est lancée en France, grâce à la qualité de ses ingénieurs du nucléaire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 20 Fév 2009, 18:04

Jean-Pierre Petit n'a pas caché son scepticisme vis-à-vis de l'ITER
( fin de parcours des TOKAMAK ? ) et regrette que la France n'explore pas mieux les autres grandes voies de hautes températures , la Z-machine et la FOCUS :

http://www.jp-petit.org/science/Z-machine/FOCUS/principe_fonctionnement_FOCUS.htm
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 20 Fév 2009, 19:56

Cher Boudo, il y a toujours des gens pour être septiques ! Si on les écoutait, on ne ferait pas de recherche !

ITER est un espoir inouï : une énergie illimitée et très peu chère.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 21 Fév 2009, 08:14

Vous êtes injuste envers le chercheur Jean-Pierre Petit . Il ne dit pas qu'il ne faut pas rechercher , AU CONTRAIRE ! Il croit savoir que la voie de recherche prise , n'est pas la bonne .
Je ne suis pas assez compétent pour en juger moi-même .
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Avr 2009, 20:57

Qu'en pensez vous du G20 d'aujourd'hui?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Avr 2009, 21:04

..Les régulations qu'il a décidé sont un vrai progrès.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9440
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Avr 2009, 21:09

Arnaud Dumouch a écrit:
Il faudra un jour que les Etats considèrent le bon sens :

La vraie richesse matérielle, ce n'est pas l'argent qui tourne sur lui-même, mais c'est ce qui est RÉELLEMENT PRODUIT.

Enfin, une réflexion de bon sens! Idea Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 23 Juin 2009, 01:44

Ah y avait longtemps !!!

j'arrive comme un oiseau de mauvais augure (bah on est habitués !)

vous avez vu ça va de mieux en mieux !! toutes les prévisions (tronquées pour ne pas faire peur) tombent une a une dans tous les pays et le flop s'accroit chaque jour.
qu'on le veuille ou pas on est en faillite mondiale il faut cesser de ce le cacher et que chacun tente de prévoir une issue en cas de gros problèmes sociaux surtout urbain.
contrairement a ce que l'on nous chante le plus difficile n'est pas passer mais a venir et la faillite que l'on a vue c'est encore rien prés de ce qui est en train de décoller !
du temps où l'industrie tournée et que l'escroquerie boursière gonflée les poches et les comptes en banques virtuels on n'arrivais déjà pas a payer les dettes, alors aujourd'hui où on est endetté a des niveaux jamais atteint (les ricains font bien mieux, et le Japon ne traine pas non plus, la France s'applique a ne pas être semée ) qui peut encore croire a une quelconque solvabilité de l'occident ?
même si le commerce repart les sommes dû sont si importantes qu'ils y en a pour des générations a régler tout cela. et il ne faut pas que ces générations aient de problème de crise non plus. qui voudra payer les dettes pour les co,,,,,es de grand papa ?
il n'y a qu'une solution la faillite et un autre système de gouvernance de la finance, mais ne croyez pas que ceux qui tiennent les reines veuillent pieusement les rendre et perdre leurs puissance, non il faut instaurer un nouveau procéder pour tenir tout le monde en laisse .

là c'est calme vacance oblige, mais ensuite ??

on a ce que l'on c'est faire mais comme on est totalement dépendant du pétrole et de la dictature de ceux qui en ont les clés, on va vérifier si ce que dit l'Apocalypse sur le prix invraisemblable des denrées alimentaires est aussi abstraite que cela !

on a bâtit sur le sable faut pas s'étonner que cela s'enlise puis s'effondre !

la grippe en court et en route vers l'Orient si elle nous reviens croisée avec son petit frère le H5 (en principe ils sont fait pour s'entendre et acoquiner) risque de nous mettre tous d'accord et permettre de faire ce qu'une grande guerre produirait? de ce fait on évitera peut être la guerre.
c'est peut être une histoire de mois ou de quelques années, mais de toute façon on est coincé, personne n'a voulu voir et encore moins entendre.

la solution financière était de permettre aux habitant des nations d'obtenir des prêts pour relancer la consommation (prêt que les banques auraient fait et que l'état couvrait) certainement a des taux très bas , pas intéressant pour les banques et le monde de la finance, mais au moins cela aurait donné du travail et maintenu en place l'outil industriel.
et il allait obliger les grandes industrie a prendre la virage de la réforme écologique, pour produire du vrai écologique dans les 3 et 5 ans.
là on a filé les ronds des nations au gouffre financier qui ayant tout bouffé dans le virtuel ne fait qu'a peine survivre et refuse de prendre le risque de prêter aux habitants des nations l'argent qu'ils ont reçu d'eux et qui les a sauvé de la ruine. ils ne veulent pas prendre le risque de prêter a des gens qui n'auront plus de travail sous peu.
donc la reconnaissance du ventre et du portefeuille chez eux c'est juste accumuler un point c'ets tout, quitte a faire crever ceux qui les enrichissent. et de ce fait le commerce ne marche pas et l'industrie est bloquée, ça ne peut qu'aller de pire en pire car a cause d'eux tout est bloqué.
et comme les états ont vidé les caisses il n'y a plus rien de dispo ! sauf que nous devons régler les dettes de tous ce monde !
l'argent il fallait la mettre a disposition de ceux qui peuvent faire tourner le commerce c'est a dire les consommateurs. mais on a préféré filer cela a ceux qui ont creusé le trou financier virtuel a des gens qui empoche en un an ce que la moyenne des hommes ne gagne pas dans leur vie . devant tant d'incohérence il est assez difficile de croire seulement a la bêtise .
car en fait on a racketté les nations, pris l'argent liquide pour soi disant boucher des trous ect ect. maintenant il faut finir ce qui est en marche.
devant tant de moralité de bon sens et de sagesse, il est évidant que ce qui pointe ils vont nous foutre dedans.

allez soyons optimiste, c'est bientôt les vacances (enfin pour ceux qui peuvent encore s'en payer !)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 23 Juin 2009, 06:18

Théodéric a écrit:
Ah y avait longtemps !!!

j'arrive comme un oiseau de mauvais augure (bah on est habitués !)

vous avez vu ça va de mieux en mieux !! toutes les prévisions (tronquées pour ne pas faire peur) tombent une a une dans tous les pays et le flop s'accroit chaque jour.
qu'on le veuille ou pas on est en faillite mondiale

Où voyez vous une "faillite" mondiale ? Pour le moment, il y a eu perte de pouvoir d'achat mondial et baisse de la production. Ce sont les pays les plus pauvres qui ont subi les contrecoup. Mais, en Europe, vous ne voyez pas ce qui se vit en 1929. La crise est mieux gérée.

D'autre part, la reprise est objectivement en vue, ne serait-ce qu'à cause de l'Inde et de la Chine, de la Russie, qui ont un immense besoin de modernisation.

Bref, c'est encore votre regard noir, qui, lorsque le verre à moitié vide n'est pas là, l'invente ?

Citation :

allez soyons optimiste, c'est bientôt les vacances (enfin pour ceux qui peuvent encore s'en payer !)

Tant qu'on ne perd que ses vacances, on perd du superflu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 23 Juin 2009, 13:32

Arnaud Dumouch a écrit:
Il est vrai que si Obama et Sarkozy, suivi par l'Europe, s'unisse pour moraliser la Banque, ils réussiront ! salut

Impossible ! Ni Obama, ni Sarkosy, ni l' "Europe" (?) ne sont qualifiés, ni même compétents pour "moraliser" (re ???) les banques. Ils n'ont absolument aucun pouvoir dans ce domaine.

Aujourd'hui, TOUTES les banques, sont soumises à l'autorité de la Banque Mondiale, et font partie de la sphère privée. Elles appartiennent TOUTES à un groupe de "banksters-mafieux-qui-n'existe-pas" !

Aucun politique n'a droit de regard sur la Banque Mondiale.

VERITE

"Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. [...] L'argent n'a pas de patrie ; les financiers n'ont pas de patriotisme et n'ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain."
Napoléon Bonaparte (1769-1821), Empereur Français

Aucun livre de l' "histoire officielle" n'a jamais révélé que c'est cette petite phrase qui a fait "tomber" Napoléon Bonaparte.

La bataille de Watterloo est exemplaire pour comprendre comment fonctionne ce groupe de "banksters-mafieux-qui-n'existe-pas" !



Derrière toutes ces opérations violentes, il y a systématiquement une énorme opération boursière dont le délit d'initié (terme bancaire) est plus qu'évident (voir le 11 SEPT).

La véritable erreur est de penser que l'unique objectif est le gain. En fait, ces "banksters-mafieux-qui-n'existent-pas" ne sont que des "idiots utiles", des agents de la contre-initiation qui, en détournant des symboles traditionnels, servent quelque chose qui les dépasse.

Dans toutes les "civilisations" traditionnelles, la monnaie est contrôlée par l' "Autorité spirituelle".
La dégénérescence de la monnaie, puis sa totale disparition est le symbole le plus évident de la perte de la spiritualité, et les premiers signe sont apparus avec Philippe le bel.

Parmi ceux qui ont gardé malgré tout quelque chose de l'esprit traditionnel, combien en est-il qui envisagent la vérité pour elle-même, d'une façon entièrement désintéressée, indépendante de toute préoccupation sentimentale, de toute passion de parti ou d'école, de tout souci de domination ou de prosélytisme ?

Parmi ceux qui, pour échapper au chaos social où se débat le monde aujourd'hui et qui comprennent qu'il faut, avant tout, dénoncer la vanité des illusions "démocratiques" et "égalitaires", combien en est-il qui aient la notion d'une vraie hiérarchie, basée essentiellement sur les différences inhérentes à la nature propre des êtres humains et sur les degrés de connaissance auxquels ceux-ci sont parvenus effectivement ?

Parmi ceux qui se déclarent adversaires de l' "individualisme", combien en est-il qui aient en eux la conscience d'une réalité transcendante par rapport aux individus ?

Si je pose ici toutes ces questions, c'est qu'elles permettront, à ceux qui voudront bien y réfléchir, de trouver l'explication de l'inutilité de certains efforts, en dépit d'excellentes intentions dont sont sans doute animés ceux qui les entreprennent, et aussi celle de toutes les confusions et de tous les malentendus qui se font jour dans les discussions.

Je termine en disant ceci. Tant qu'il subsistera une autorité spirituelle régulièrement constituée, fût-elle méconnue de presque tout le monde et même de ses propres représentants, fût-elle réduite à n'être plus que l'ombre d'elle-même, cette autorité aura toujours la meilleure part, et cette part ne saurait lui être enlevée, parce qu'il y a en elle quelque chose de plus haut que les possibilités purement humaines, parce que, même affaiblie ou endormie, elle incarne encore "la seule chose nécessaire", la seule chose qui ne passe point.

"Patiens quia oeterna", dit-on parfois de l'autorité spirituelle, et très justement, non pas, certes, qu'aucune des formes extérieures qu'elle peut revêtir soit éternelle, car toute forme n'est que contingente et transitoire, mais parce que, en elle-même, dans sa véritable essence, elle participe de l'éternité et de l'immutabilité des principes.

Et c'est pourquoi, dans tous les conflits qui mettent le pouvoir temporel aux prises avec l'autorité spirituelle, on peut être assuré que, quelles que puissent être les apparences, c'est toujours celle-ci qui aura le dernier mot.

flower
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 23 Juin 2009, 15:28

Citation :
[quote="Lephenix"]
Arnaud Dumouch a écrit:
Il est vrai que si Obama et Sarkozy, suivi par l'Europe, s'unisse pour moraliser la Banque, ils réussiront ! salut

[b][color=darkblue]Impossible ! Ni Obama, ni Sarkosy, ni l' "Europe" (?) ne sont qualifiés, ni même compétents pour "moraliser" (re ???) les banques. Ils n'ont absolument aucun pouvoir dans ce domaine.

Vous vous trompez. Si deux grandes puissances comme les USA et l'Europe fondent un code modérant les pratiques bancaires, ils s'imposeront au monde. La Loi et la justice ont un pouvoir sur ces choses, à condition d'être mondiale.
Ces lois sont nécessaires. Ils ne s'agit pas de détruire le capitalisme financier, comme le rêvent les utopistes. Il s'agit de le modérer et de le mettre davantage au service de l'homme, comme on mets l'eau d'un fleuve, grâce à un barrage hydro-électrique, au service d'un pays.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 23 Juin 2009, 17:07

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
Lephenix a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Il est vrai que si Obama et Sarkozy, suivi par l'Europe, s'unisse pour moraliser la Banque, ils réussiront ! salut

[b][color=darkblue]Impossible ! Ni Obama, ni Sarkosy, ni l' "Europe" (?) ne sont qualifiés, ni même compétents pour "moraliser" (re ???) les banques. Ils n'ont absolument aucun pouvoir dans ce domaine.

Vous vous trompez. Si deux grandes puissances comme les USA et l'Europe fondent un code modérant les pratiques bancaires, ils s'imposeront au monde. La Loi et la justice ont un pouvoir sur ces choses, à condition d'être mondiale.
Ces lois sont nécessaires. Ils ne s'agit pas de détruire le capitalisme financier, comme le rêvent les utopistes. Il s'agit de le modérer et de le mettre davantage au service de l'homme, comme on mets l'eau d'un fleuve, grâce à un barrage hydro-électrique, au service d'un pays.

Moi je pense au contraire la spéculation sera toujours au détriment de l'entrepreneur et cela même après la crise. D'ailleurs on voit bien les politiques n'ont que des discours car ils n'ont pas le réel pouvoir. En plus la crise est loin d'être fini et bien des crises se profileront à l'avenir. J'en ai aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 23 Juin 2009, 18:11

La crise est pour 2010, Sarkozy l'a même proclamé et a chargé Toubon d'une mission sur cette question.

Sarkozy confie à Toubon une mission sur "2010 - Année de l'Afric"











Afric, subst. masc. : qui n'a pas de fric
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 23 Juin 2009, 20:32

En Christ a écrit:


Moi je pense au contraire la spéculation sera toujours au détriment de l'entrepreneur et cela même après la crise. D'ailleurs on voit bien les politiques n'ont que des discours car ils n'ont pas le réel pouvoir. En plus la crise est loin d'être fini et bien des crises se profileront à l'avenir. J'en ai aucun doute.

La spéculation est un instrument qui, modérée, peut avoir quelques effets positifs comme tout ce qui est modéré.

C'est l'excès de spéculation (qu'on appelle les bulles) qui est toujours négatif et ruiner des épargnants.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 25 Juin 2009, 02:29

Arnaud Dumouch a écrit:
Théodéric a écrit:
Ah y avait longtemps !!!

j'arrive comme un oiseau de mauvais augure (bah on est habitués !)

vous avez vu ça va de mieux en mieux !! toutes les prévisions (tronquées pour ne pas faire peur) tombent une a une dans tous les pays et le flop s'accroit chaque jour.
qu'on le veuille ou pas on est en faillite mondiale

Où voyez vous une "faillite" mondiale ? Pour le moment, il y a eu perte de pouvoir d'achat mondial et baisse de la production. Ce sont les pays les plus pauvres qui ont subi les contrecoup. Mais, en Europe, vous ne voyez pas ce qui se vit en 1929. La crise est mieux gérée.

D'autre part, la reprise est objectivement en vue, ne serait-ce qu'à cause de l'Inde et de la Chine, de la Russie, qui ont un immense besoin de modernisation.

Bref, c'est encore votre regard noir, qui, lorsque le verre à moitié vide n'est pas là, l'invente ?

Citation :

allez soyons optimiste, c'est bientôt les vacances (enfin pour ceux qui peuvent encore s'en payer !)

Tant qu'on ne perd que ses vacances, on perd du superflu.

Bonjour Arnaud,

on arrivais déja pas a payer nos dettes quand on avais plein de fric et du boulot et l'industrie chez nous ; maintenant que l'on a transvasé le fric a des banques en faillite qui refusent de jouer le jeu, que l'on a plus de boulot , que l'industrie se barre a l'autre bout de monde. que l'on a des retraité (papy boom) et une sécu en ruine et qui cresue encore et des caisses de retraites en faillite (la bourse Merci !) ; tu me dis on est pas en faillite : ben t'es un peu long au réveille, mais bon il va arriver rapidos !

on ne peut s'en sortir que par une pirouette qui ne sera pas appréciée du tout par le reste du monde , c'est de ruiner l'économie et de refaire une monnaie (mondiale ou occidentale) , mais de toute façon il va falloir partager avec les autres nations, donc il va falloir apprendre a vivre avec beaucoup moins.

mais de toute façon on est ruiné il faut donc qu'ils trouvent une solution alambiquée !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 25 Juin 2009, 06:24

Cher Theodéric,

Oui, il y a de la dette financière. Tout n'est pas sain dans l'économie.

Mais il y a aussi, depuis 60 ans, une richesse OBJECTIVE et définitivement là : maisons, immeubles, agriculture puissante, informatique etc.

Ne regardez pas que le verre à moitié vide. Vous allez vous détruire ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 25 Juin 2009, 09:41

Arnaud Dumouch a écrit:

Ne regardez pas que le verre à moitié vide. Vous allez vous détruire ! Mr.Red

.... Et vous reconstruire dans le corps du Christ. ;)
Revenir en haut Aller en bas
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: quelques reflexions   Dim 28 Juin 2009, 16:29

La crise financière est une erreur de tout le système
Selon le président de la Caritas internationalis

ROME, Vendredi 26 juin 2009 (ZENIT.org) - La crise financière « n'est pas seulement une erreur des banques, mais une erreur de tout le système », a affirmé le 25 juin le président de la Caritas internationalis, le cardinal Oscar Andrés Rodríguez Maradiaga, lors de la cloture de la convention nationale de la Caritas italienne à Turin.
« Nous pouvons vivre 2009 dans la peur et la paralysie, ou comme une opportunité pour changer », a ainsi souligné le cardinal Maradiaga qui a souligné l'importance de passer « du vieux système de cupidité aveugle à un système où nos yeux s'ouvrent à la justice et &agr ave; la dignité pour tous ».

« La crise financière est seulement un symptôme de carence plus profonde dans le système économique », a-t-il ajouté. « Ce n'est pas seulement une erreur des banques, mais une erreur de tout le système ».

Pour lui, « les responsables du monde ne devraient pas utiliser la crise financière comme une excuse pour couper l'aide au développement ». « L'aide au développement doit avoir des objectifs précis qui portent à la croissance économique à long terme, à la stabilité gouvernementale et au développement humain durable, ainsi qu'une réponse effective et rapide aux désastres naturels et aux conflits », a-t-il souligné.

Le président de la ‘Caritas internationalis' a aussi évoqué « le système financier mondial » qui « devra certainement affronter la pression sociale et les problèmes de la justice si les gouvernements et les institutions publics se concentrent seulement sur leurs économies ».

« Dans un monde aussi profondément divisé entre pays riches et pauvres, nord et sud, (...) nous avons plus que jamais besoin de valeurs communes et d'une éthique mondiale qui nous unisse comme une communauté humaine véritable », a-t-il affirmé. « Nous avons toujours besoin de responsables capables d'incorporer dans leurs décisions les valeurs, le respect pour la dignité humaine, les droits humains et les problèmes environnementaux ».

« Et nous devrions tous avoir la sagesse d'élire des gouvernements qui se distinguent pour leur service aux problèmes de la majorité des gens ». « Cela non seulement sera bien pour les gouvernements et les entreprises mais sera aussi une force puissante pour réaliser le bien commun pour tous ».

Le haut prélat s'est enfin exprimé sur l'Afrique, demandant une « révolution verte » pour le continent afin de « garantir la sécurité alimentaire ». Pour cela, il faudra faire face au « croissant manque d'eau », au « changement climatique », aux « coûts d'énergie, des combustibles et des transports ».

« En Afrique, la croissance de l'agriculture est la clef pour la sécurité alimentaire et la croissance économique », a-t-il insisté.


et aussi......

Le développement des plus faibles aide à la croissance de tous
Lettre et appel des évêques des pays membres du G8 avant le sommet de l’Aquila


ROME, Vendredi 26 juin 2009 (ZENIT.org).- « Que soient prises des mesures communes visant à protéger les plus pauvres et à aider concrètement les pays en voie de développement »: c'est ce que demandent avant tout, les présidents des conférences épiscopales des pays membres du G8, dans une lettre ouverte à leurs chefs d'Etat et de gouvernement, à la veille du sommet à l'Aquila, en Italie, du 8 au 10 juillet prochains.

« Paradoxalement les pauvres sont ceux qui ont le moins contribué à la crise économique qui afflige notre monde aujourd'hui, mais c'est eux qui, très probablement, souffriront le plus de ses ravages, car relégués aux marges d'une pauvreté écrasante », écrivent les présidents des évêques du Canada, de France, d'Allemagne, d'Italie, du Japon, de Russie, de Grande-Bretagne et des Etats-Unis.

« Les pays du G8 devraient assumer leurs responsabilités en encourageant le dialogue avec les autres grandes puissances économiques de manière à prévenir de nouvelles crises financières », ajoutent-ils.

Dans leur lettre, les évêques demandent aux chefs d'Etat et de gouvernement, de « tenir leurs engagements concernant l'augmentation des aides au développement en vue de réduire la pauvreté mondiale et d'atteindre les 'objectifs du millénaire', notamment dans les pays africains », d'ici 2015.

Ils soulignent par ailleurs la nécessité d'une plus grande collaboration avec les pays en voie de développement de manière à ce que ces pays « puissent devenir des agents actifs de leur croissance, en participant aux réformes politiques, gouvernementales, économique s et sociales au service du bien commun ».

Les signataires de la lettre réclament également un renforcement des « processus de maintien de la paix afin que les conflits armés ne privent plus les pays des ressources nécessaires à leur développement ».

Les évêques, inquiets de « l'impact que pourrait avoir le changement climatique sur la vie des plus démunis », demandent que « soient pris des engagements concrets », que soient mis en place des « mécanismes visant à accompagner de nouveaux changements climatiques, en aidant les pauvres » à s'adapter à ces effets, et d'adopter des « technologies adéquates en vue d'un développement durable ».

« Protéger les plus défavorisées et la planè te, affirment-ils, ne sont pas des idéaux contradictoires mais des priorités morales pour toutes les personnes de ce monde ».

Aussi les évêques invitent-ils les chefs d'Etat et de gouvernement du G8 à mettre en place des politiques adéquates pour le « bien commun de chacun ».

« En tant que famille humaine, poursuit la lettre, nous sommes appelés à garantir à nos membres les plus faibles le droit aux mêmes bénéfices que les nôtres. Notre tradition morale engage l'Eglise à protéger la vie humaine et sa dignité, spécialement celle de ses membres les plus pauvres et les plus vulnérables ».
« Sur le visage des pauvres, l'Eglise voit le visage du Christ que nous sommes appelés à servir dans tous les pays du monde », concluent-ils.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 28 Juin 2009, 16:38

Les bégaiements de l'inspectrice générale de la FED :

http://www.dailymotion.com/video/x9oibr_9000-milliards-de-egares-par-la-res_news
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80821
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 28 Juin 2009, 16:44

mandonnaud a écrit:

Pour lui, « les responsables du monde ne devraient pas utiliser la crise financière comme une excuse pour couper l'aide au développement ». « L'aide au développement doit avoir des objectifs précis qui portent à la croissance économique à long terme, à la stabilité gouvernementale et au développement humain durable, ainsi qu'une réponse effective et rapide aux désastres naturels et aux conflits », a-t-il souligné.


L'aide au dévelippement ?

Les évêque parlent de sous ?

Ca fait des années qu'on sait que ces aumônes ne peuvent rien contre la misère de l'Afrique noire ou de la Corée du Nord.

L'Afrique a besoin d'une TUTELLE RADICALE venant de l'ONU, avec éjection des hommes politiques corrompus qui dirigent ces pays aux richesses minérales uniques, et structuration de l'économie et du travail par des dirigeants cherchant VRAIMENT le bien de tous.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 28 Juin 2009, 16:51

j'ai écouté c'est ahurissant§§§ ou va les Etats-Unies.....paul
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 28 Juin 2009, 16:52

oui c'est vraie!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 28 Juin 2009, 16:55

Si la Fed ne sait pas où sont passés 9000 milliards , elle pourra difficilement assurer sa contribution à l'ONU
pour exercer cette fameuse tutelle .
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 28 Juin 2009, 17:22

les pays africains corrompus etc... inévitablement. l'explication qui vaut pour la Caillera vaut pour nombreux de ces régimes. Ces bandes qui «  font régner la terreur pour monter leur bizness. Les crapules prennent alors le pouvoir. Sur notre dos. Les crapules, c'est la mort des quartiers. »(association stop la violence). En larmoyant, les travailleurs sociaux ont tendance à dire que ces caillera résulte d'un manque d'intégration ( chômage, indifférence des pouvoirs publics, distance culturelle) or elles sont parfaitement intégrés aux principes de l'extension à tout des rapports marchands. Ils sont ce que Engels appelaient le lumpen-prolétariat, la frange la plus complice du capitalisme. « cette espèce est absolument vénale et impudente. »» Les bandes en assignant à toute activité humaine un seul objectif (la thune), un modèle unique ( le bizness) un modèle anthropologique ( être un vrai chacal) ne font que retranscrire à l'usage des périphéries du système ce qui a cours en son centre, sa pratique et son imaginaire. Ce sont les golden boys des bas-fonds. Idem pour tous les despotes corrompus, aux mœurs déviants qui règnent en Afrique. «  sous nos yeux, l'économie du crime est en train d'accomplir la dernière étape du processus: rendre enfin rentable la délinquance des pauvres et des laissés pour compte, qui jadis était la part d'ombre des sociétés modernes, qu'elles conservaient à leur marges. La délinquance des pauvres qu'on croyait improductive, est désormais reliée au réseaux qui produisent le profit. Du dealer de banlieue jusqu'aux banques de Luxembourg, la boule est bouclée. L'économie criminelle est devenue un sous-produit de l'économie globale, qui intègre à ses circuits la marginalité sociale »( J- de maillard, un monde sans loi).

tous les régimes corrompus d'Afrique le sont par mimétisme. quand la corruption fait à ce point là système - comme en atteste toutes les initiatives prises par le monde politico-finanicer depuis le début de la crise destinées uniquement à rendre encore plus prédatrices les grandes oligarchies, à leur permettre de se livrer à un festin - il n'y a plus rien au sein du système qui puisse servir de point de levier, le système doit aller jusqu'au bout de sa logique de décomposition... on reconstruira à neuf...


C'est la crise! Oui mais de quoi au juste?

Comme une éponge, la crise économique s'imbibe jour après jour de toutes nos craintes, toutes nos angoisses et alimente toutes nos réflexions. Que plusieurs États soient au bord de la banqueroute (les USA et la GB notamment), c'est la crise! Que notre jeunesse soit plus menacée que jamais par le désœuvrement, c'est la crise! Que nos anciens soient exposés à la volatilisation de leur retraite, c'est la crise! Que la classe moyenne soit en voie de précarisation, c'est la crise! Que la délinquance et la violence partout s'épanouissent, c'est encore la crise! Que l'homme perde le goût de l'existence, c'est la crise toujours! Or la crise économique actuelle, à mesure qu'elle progresse, met en fait en crise l'idée même de crise économique. Car elle révèle à quel point, tous, nous nous sommes livrés, pieds et poings liés, aux puissances de l'économie, à quel point notre vie quotidienne, sa relative pacification, est entièrement captive de la bonne santé de l'appareil de production et de consommation.
Comment redonner de la vigueur à cet appareil s'interrogent en se grattant la tête nos élites économico-politiques? Au-dessus du vide dont tout le monde est inconsciemment convaincu de la vertigineuse profondeur, en funambules, dans un exercice d'équilibre dans le déséquilibre, nos décideurs optent une fois pour une relance par l'offre, une autre fois pour une relance par la demande, une fois pour le sauvetage du secteur financier, une autre fois pour celui du secteur industriel.
En fait, ce que cette crise économique est en train de mettre au jour, c'est qu'elle n'est que l'écume d'une vague de fond d'une ampleur et d'une puissance inouïes. Antony Giddens, l'éminence crise de Tony Blair, parlait, pour caractériser notre époque « d'un monde en fuite ». Et en effet, depuis bien longtemps nous avons perdu le monde en le fuyant. La crise économique, nous frappe démunis dans cette fuite en avant. Nous cherchons à nous agripper aux quelques malheureux outils que cinq siècles de refonte totale de la pensée nous ont légués pour chercher à la stopper. Mais comme dans un des cauchemars de notre enfance où les visages des êtres familiers se transformaient en personnages d'épouvante, nous éprouvons le sentiment que nous ne pouvons plus nous fier à quoi que ce soit.
Ce n'est pas une crise économique qui nous a crocheté les pieds dans notre fuite en avant. En rester à ce niveau-là de compréhension c'est s'interdire de rien comprendre, c'est repartir de plus belle, à peine relevé, tête basse dans n'importe quelle direction. Nous sommes en fait entrés de plain-pied dans la phase de décantation d'une crise de civilisation. Elle marque la fin de la civilisation occidentale ( appelée aussi monde moderne) qui a succédé à la civilisation chrétienne. La fin d'une civilisation qui a donné son congé au monde. Que sa phase d'impact ultime ait eu pour détonateur la crise des subprimes est tout un symbole. Car qu'est-ce que la crise des subprimes? L'idée que les marchés financiers peuvent s'élever jusqu'au ciel, l'idée que les revenus financiers sont soustraits au réel, que l'on peut sans cesse ajouter des zéros sur les comptes en banque sans qu'aucune richesse correspondante soit produite. C'est le triomphe du virtuel sur le réel. Comme les spores d'un champion vénéneux titanesque portés par des vents mauvais, les subprimes, par les mécanismes de la titrisation financière, ont contaminé l'essentiel des agents économiques du monde: banque, Etats, entreprises, ménages. Mais pour que ces vents mauvais puissent se lever, encore fallait-il que nos esprits soient déjà tout acquis au congé donné au monde. Encore fallait-il qu'ils évoluassent déjà en plein déni du réel, qu'ils ne puissent plus rien lire dans le réel de normatif.
Il fallait cette désarticulation entre nos esprits et le réel pour que nous ne fassions plus la distinction entre réel et virtuel. Il fallait que, tout absorbés à construire un monde à l'image de notre raiso,n nous ayons renoncé de nous former une raison à l'image du monde.
Une civilisation fondée sur le déni ( du réel) et le meurtre ( de Dieu) est en train de mourir. Cela ne se fera pas sans douleurs, sans fureurs. Ayons la force de croire au pouvoir de la rédemption pour qu'un avenir nous soit encore donné, pour que le monde nous soit rendu.

le deuxième numéro d'Eschaton est sorti:

www.wmaker.net/eschaton/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Juil 2009, 09:34

salut
Revenir en haut Aller en bas
 
Leçons de la crise financière actuelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» PROPOS DE MGR ATHANASIUS SCHNEIDER la blessure la plus profonde de la crise actuelle de l’Église est
» la pensée de Benoit XVI sur la crise liturgique actuelle
» La pensée de Benoît XVI sur la crise liturgique actuelle
» La crise économique mondiale actuelle est planifiée pour appauvrir les populations !
» Crise chez mes beaux parents :-(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: