DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Leçons de la crise financière actuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Vince



Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 06 Oct 2008, 21:32

NB, ref à un post précédent:

Arnaud : Cause : >>> l'immobilier s'écroule car trop de gens insolvables ont reçu des prêts qu'ils ne pouvaient pas rembourser (Saisie, mise en vente de trop de biens immobiliers, chute des prix).

Cher Arnaud,

Cette cause est faute, la chute de l'immobilier lors au moment de la crise a été dûe à cause de la hausse des taux d'intérêts (imposée par la Fed). Cette hausse a provoqué un raletissement de la demande immobilière donc une chute du marché immobilier. Et c'est cette chute qui a ennuyé les détenteurs de prêts subprimes.

Amicalement,

Vincent

Pour référence: http://www.lesechos.fr/info/finance/300194636.htm
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 06 Oct 2008, 21:34

Si c'était la cause, elle n'aurait pas provoquée la saisie de milliers de maisons à des gens insolvables.

Donc pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vince



Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 06 Oct 2008, 21:37

Cher Arnaud,

Je ne diabolise personne ici, je constate simplement.

Je ne parle pas ici d'un mécanisme de spéculation pure. Je parle d'un système financier qui s'emballe et s'engouffre dans le moindre marché juteux. Qui propose des produits tellement élaborés que plus personne ne peut les comprendre.

C'est ici la cause de l'étendue excessive de cette crise. Ce n'est pas la cause de la crise mais de son ampleur. Vous semblez ne pas voir ce fait.

Amicalement,

Vincent.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 06 Oct 2008, 21:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Si c'était la cause, elle n'aurait pas provoquée la saisie de milliers de maisons à des gens insolvables.

Donc pas d'accord.

Bien sûr que si puisque ces personnes comptaient sur la plus value de leur bien immobilier pour rembourser l'emprunt. Lisez l'article des échos svp, c'est complet...

Amicalement,

Vincent.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 06 Oct 2008, 21:49

Là, je vous suis.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 07 Oct 2008, 11:24

Voyez donc Le Point de la semaine passée (n°1881). Un excellent lexique des techniques qui ont contribué à créer la crise actuelle et un article qui en explique l'origine ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 07 Oct 2008, 13:38

Oui, c'est certainement une crise grave et d'autres loups vont sortir...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 08 Oct 2008, 16:09

Article intéressant.
En apparté, un léger passage sur ce dont nous débattions l'autre jour Arnaud (en gras).

Citation :
Le sauvetage d’urgence du secteur financier a attiré l’attention sur les salaires phénoménaux qui ont cours dans le secteur financier. Nicholas Kristof reporte dans sa chronique du New York Times que le patron de Lehman Brothers, une des premières banques d’affaires à avoir fait faillite en septembre, avait gagné 45 millions de dollars en 2007, et un demi milliard entre 1993 et 2007.

Il ne s’agit pas d’une exception : selon Thomas Piketty et Emmanuel Saez, la part du revenu allant au 1 % des Américains les plus riches a augmenté de manière à peu près constante depuis le début des années 1980. Mais mêmes comparés aux autres riches, les golden boys de la finance ont vu leurs revenus s’envoler. Thomas Philippon a montré que, à compétence égale, un employé gagnait la même chose dans le secteur financier et dans le reste de l’économie en 1980. Mais depuis les années 1980, un écart est apparu et n’a cessé de se creuser. En 2000, les salaires étaient 60 % plus élevés dans la finance que dans les autres secteurs. Cela s’explique en partie par une augmentation du nombre d’employés très qualifiés en finance, et une augmentation du risque de chômage, mais seulement en partie : Philippon calcule que les salaires du secteur financiers sont 40 % au-dessus de ce à quoi on pourrait s’attendre sur la base de ces facteurs. La dernière fois qu’ils ont été si élevés, c’était en 1929…

Naturellement, la question des salaires est intervenue dans les discussions autour du plan Paulson, qui autorise le gouvernement à dépenser jusqu’à 700 milliards de dollars pour acheter des actions dont le marché ne veut plus. Il semble injuste que le contribuable risque de payer de sa poche les pots cassés par ceux qui gagnent 17 000 dollars de l’heure. En définitive, aucun plafond n’a été imposé aux banques qui vendraient des actions au fonds mis en place par le gouvernement, même si certaines limites ont été placées sur les «parachutes dorés». Quoi qu’il en soit, comme Thomas Piketty le faisait remarquer la semaine dernière, un plafond sur les salaires est facilement contournable, et il serait préférable de taxer les hauts revenus, comme l’avait fait l’administration Roosevelt.

Si payer (beaucoup) moins les banquiers ou les taxer (beaucoup) plus serait certainement souhaitable au point de vue moral (sans même parler des considérations d’équité), cela serait-il dommageable du point de vue de l’efficacité économique, comme de nombreux économistes le suggèrent ? Y a-t-il un risque de décourager les plus talentueux de travailler dur et d’innover dans la finance ? Sans doute. Mais ce serait presque une bonne chose.

Une étude sur les diplômés de Harvard montre que ceux qui travaillent dans la finance gagnent presque trois fois plus que les autres. La tentation, pour un jeune talentueux, de travailler dans ce secteur est énorme : 15 % des diplômés de Harvard de l’année 1990 travaillent dans la finance, contre 5 % en 1975. Plus généralement, la dérégulation massive du secteur financier, qui a commencé dans les années 1980, et la possibilité de réaliser des profits extraordinaires, se sont accompagnées d’une augmentation du nombre et de la qualification des employés dans ce secteur. Là encore il faut remonter à 1929 pour voir un tel écart entre l’éducation moyenne d’un employé dans le secteur financier et un employé dans le reste de l’économie. La complexification des produits financiers, mais aussi l’évolution des normes sociales dans le secteur au cours des trente dernières années, a fait de la finance un secteur particulièrement attirant.

Ce que la crise révèle de manière brutale (et coûteuse) est que toute cette intelligence n’est pas employée de manière particulièrement productive. Certes, il faut un secteur financier pour faire l’intermédiaire entre les entrepreneurs et les épargnants. Mais le secteur semble avoir pris une existence quasi autonome, sans lien étroit avec les besoins de financement de l’économie réelle. Philippon calcule que le secteur financier, qui avec 8 % du PIB en 2006, est probablement au moins 2 % au-dessus de la taille requise pour cette médiation. Pire, la crise des subprimes est liée au fait que ce sont les besoins du marché financier (l’insatiable demande des banques pour les fameuses Mortgage Backed Securities) qui ont conduit à un des taux d’emprunt excessif et à une bulle immobilière. Vu des Etats-Unis, le spectacle de ces derniers jours donne envie d’envoyer les banquiers aux champs. De façon plus pragmatique, la disparition de leurs gains exorbitants encouragerait les jeunes générations à se lancer dans d’autres entreprises où leur énergie créatrice serait mise à profit de manière plus utile pour la société.

La crise financière risque de nous plonger dans une récession sévère et prolongée. La seule consolation, c’est qu’elle pourrait nous ramener à une répartition plus réaliste des talents. Il n’y a plus qu’à espérer que le sauvetage de Wall Street ne convainque pas les jeunes avides de succès que la bourse est toujours lucrative pour les âmes bien nées.

Esther Duflo, économiste, est professeure au Massachusetts Institute of Technology et à l’Ecole d’économie de Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 08 Oct 2008, 16:11

Merci ! Très intéressante analyse qui corrige mes approximations.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 08 Oct 2008, 16:22

;) cela fait toujours plaisir de pouvoir enrichir le débat !
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 08 Oct 2008, 21:30

La Crise financière actuelle est qu'un phénomène parmi tant d'autres qui illustre la déchéance et la fin d'une civilisation qui dégénère.

L'institution financière est pourrie, et que dire des autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Tchekfou



Masculin Messages : 493
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 08 Oct 2008, 21:46

C'est aussi le moment de voir apparaitre de nombreux prophètes en tout genre (genre renouveau marxiste, révolutionnaire, idéo-religieux, etc...)

Lorsqu'on croit que c'est très complexe, c'est souvent très simple (et inversement).

Le système capitaliste, qui n'est que la traduction économique du libéralisme philosophique, est fondé sur une certaine vision de l'homme en tant qu'être libre possédant une capacité d'adaptation. L'axiome du libéralisme est l'homme.

Or l'homme est un être dynamique, mouvementé, chahuté parfois, mais rarement stable. Le système qui est bâtit sur lui ne peut donc être que mouvementé.

Dernière chose : l'homme a la capacité d'encaisser les coups et de s'adapter à de nouvelles réalités.

Il en est ainsi pour le capitalisme.

LE CAPITALISME EST MORT, VIVE LE CAPITALISME !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.itinerarium.fr http://www.universite-thomiste.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 10 Oct 2008, 11:27

Les Bourses européennes en chute libre

Vendredi 10 Octobre 2008

(Belga) Les Bourses européennes étaient en chute libre vendredi peu après l'ouverture, les marchés paniquant à quelques heures de la réunion du groupe des sept pays les plus industrialisés (G7).

Londres, Francfort et Paris ont perdu jusqu'à 10 pc après quelques minutes de cotation. A Bruxelles, le Bel20 reculait de 6,9 pc à l'ouverture. A 9h15, Londres perdait 8,11 pc, Paris 8,21 pc, Francfort 8,23 pc. Les autres places du continent perdaient en moyenne de 4 pc à 8 pc à la même heure (Bruxelles -6,49 pc, Helsinki -6,99 pc, Madrid -6,71 pc, Milan -4,63 pc). L'indice Eurostoxx 50 était en recul de 7,75 pc. New York a connu jeudi une séance cauchemardesque, la pire depuis le krach d'octobre 1987, le Dow Jones plongeant de 7,33 pc, à son plus bas niveau depuis cinq ans. Dans son sillage, les places asiatiques ont elles aussi enregistré des pertes massives. A Tokyo par exemple, l'indice Nikkei s'est effondré de 9,62 pc, sa pire chute depuis 21 ans. Shanghai a cédé 3,57 pc. A trois quarts d'heures de la clôture, Hong Kong perdait 9,51 pc. (NLE)

http://www.skynet.be/actu-sports/actu/detail_les-bourses-europeennes-chute-libre?id=413965

On comprend maintenant nos Anciens, qui, non seulement se méfient des banques, mais, pour beaucoup, refusent toujours obstinément d'ouvrir un compte :|

EUX savent Idea

Hmmm...de la récession vers une nouvelle Grande Dépression ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 10 Oct 2008, 16:14

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Julienne, c'est vrai : pour nous, ce sera juste une perte d'argent. Mais pas plus./

Nous sommes riches, dans des pays riches.

Arnaud bonjour,

parfois ton irréalisme me sidère pour un homme qui a ton niveau d'instruction, et je vais dire une chose pas agréable mais je ne te l'envois pas pour te descendre mais parceq ue c'est en gras le défaut de l'instruction.

ce qui est écrit dans l'Apocalypse c'est pour nous , on c'est contre fichu de la Vérité, et arrête de dire que la richesse de nos pays est un bon résultat, elle est en gros issue de crimes d'on on ne c'est jamais réellement repentis et pas détourné sur le fond.

tu peux en sourire et paraphraser ; un fait es là l'apocalypse dit que le crie des pauvres est arrivé jusque devant Dieu que le jugement est prononcé et que l'effondrement de Babylonne met tous les pauvres dans la Joie !
je n'ignore rien de par où on va passer et trépasser , car avec la haine des maguouille que l'on a fait a travers le monde (qui n'est guére mieux que notre occident, mais qui nous a subit) on va ramasser gros !

Bové dit a juste titre " je suis scandalisé , on a trouvé des centaines de milliards de dollars pour essayer de sauver des banques qui sont la cause de la ruine actuelle et des voles de peuples, mais quand il faut 10 milliards de Dollars pour resoudre la faim dans lemonde on ne les a pas ! "
voila ce qui me scandalise aussi, le temps que les pauvres crévent on a rien mais nos coffres tremble et là y a rien d'assez cher pour sauver notre luxe !

hé bien n'attendez pas que La haut on continu a nous soutenir , "Il ne s'agit pas de Me dire Seigneur Seigneur mais de faire ce que Je vous dis" .

je veux bien qu'il faille être conscient que rien n'es simple , mais comme Paul de Limoges comme Vince et bien d'autres, j'ai constaté ce qui ce passer et pas un qui a voul entendre ni vor ni changer de direction.

mn Père était patron j'ai eu a diriger des chantiers , et il m'a toujours dit " tu verras la fin de la sécu n'y croit pas y atrop d'escroc greffé sur cela et en plus c'st que des droits et pas de devoir, tu verras aussi la faillite de notre pays et la faillite mondiale " il est mort en me disant , e ne peux plus supporté l'injustice , je préfère quitter ce monde plus personne ne veut entendre la Vérité et j'ai vécu la guerre de 40 et ces horreur je ne veux pas voir souffrir le smiens , je crois que je pourrais pls pour eux de la haut qu'ici vu mon age.

il n'a jamais été le genre d'homme qui fuyait sa charge, ni qui vivait du travail des autres sans un partage équitable ; il c'est souvent mis dans l'embarras pour venir en aide a des personnes que beaucoup ne voulaient pas aider ni voir.
je ne fait pa sl'éloge de mon père , c'était un homme dieu me l'a accordé comme Père et je l'en remercie grandement !

maintenant , tout ce qu'il m'a dit il y a une 30aine d'année je l'ai sous les yeux.

le pire de tout cela c'est que l'on a tout remis aux mains des Chinois qui ne nous feront aucun cadeau ensuite il faut bien que le Grand Dragon prenne sa puissance !

tu ne veux pas le reconnaître parce que pour toi tiut s'explique , OK tout s'explique, il n'empêche que notre crime est immense , nous avons Les Saints de la terre parmis nos aïeux et nos nations ont tirées leur vigueur de leurs sacrifice et de leur communion a Dieu , donc chaque fois que nous nous somme écarté plus profondément d'eux , chaque fois nous rejetions la main de Dieu Jésus a dit aux Juifs " vous êtes comme vos Père , lequel des prophètes n'ont ils pas persécutés ? eux ils les tuent et vous vous construisez les mausolées et cela vous accuse ; car vous faite pire encore ! "

donc on a poussé lamesure maintenant on est devant le résultat.

regarde les tous, pour arréter la chute de tout cela il faut arréter simplement de voulor des bénéfices indus, mais aucun ne se maitrise chacun vois en l'autre un agresseur un concurent, c'est cela le fruit de la socialisation ? c'est ça les hautes études , c'est cela le fruit de 2000 ans de vie Chrétienne ?
non alors c'est quoi ?

" je vous le dit (dit Jésus) si vous ne vous convertissez pas vous finirez tous de même !"

nous voila aux mains de l'Asie et des Chinois en tête, eux ne reculeront devant rien, et tout est prés; on va nous foutre la guerre avec l'Islam, Merci qui ?
c'est certainement pas Celui qui nous a annoncé ce qu'il ne fallait pas faire et que l'on a nié !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 10 Oct 2008, 16:31

Théodéric a écrit:


tu peux en sourire et paraphraser ; un fait es là l'apocalypse dit que le crie des pauvres est arrivé jusque devant Dieu que le jugement est prononcé et que l'effondrement de Babylonne met tous les pauvres dans la Joie !
je n'ignore rien de par où on va passer et trépasser , car avec la haine des maguouille que l'on a fait a travers le monde (qui n'est guére mieux que notre occident, mais qui nous a subit) on va ramasser gros !

Eh bien justement, vous vous trompez. La pauvreté matérielle du monde disparaît depuis que le reste du monde se met à entrer dans la logique libérale du marché. La pauvreté du monde qu'on attribuait à l'Occident rapace, est manifestement plutôt le fait des communistes et de leur système contre nature et des tyrans des pays décolonisés. Regardez la Chine et l'Inde. Leur taux de croissance est impressionnant. La pauvreté recule.

Là où l'occident est vraiment coupable, c'est d'avoir répandu l'idée dans le monde que l'argent seul comblait le coeur de l'homme.


Citation :

Bové dit a juste titre " je suis scandalisé , on a trouvé des centaines de milliards de dollars pour essayer de sauver des banques qui sont la cause de la ruine actuelle et des voles de peuples, mais quand il faut 10 milliards de Dollars pour resoudre la faim dans lemonde on ne les a pas ! "
voila ce qui me scandalise aussi, le temps que les pauvres crévent on a rien mais nos coffres tremble et là y a rien d'assez cher pour sauver notre luxe !

Bové ne comprend rien. Les centaines de milliard de dollars ne sont pas du vrai argent. C'est juste de la dette. Et, pour payer cette dette immense, voici comment les Etats vont faire dans les années à venir: ils vont dévalmuer l'argent insensiblement. Et elle sera payées par l'inflation, impôt non douloureux.

Citation :
mn Père était patron j'ai eu a diriger des chantiers , et il m'a toujours dit " tu verras la fin de la sécu n'y croit pas y atrop d'escroc greffé sur cela et en plus c'st que des droits et pas de devoir, tu verras aussi la faillite de notre pays et la faillite mondiale " il est mort en me disant , e ne peux plus supporté l'injustice , je préfère quitter ce monde plus personne ne veut entendre la Vérité et j'ai vécu la guerre de 40 et ces horreur je ne veux pas voir souffrir le smiens , je crois que je pourrais pls pour eux de la haut qu'ici vu mon age.

Vous êtes français donc râleur. Vous en dzevenez incapable de voir l'immensité des apports des lois sociales votées depuis 60 ans !

Citation :
maintenant , tout ce qu'il m'a dit il y a une 30aine d'année je l'ai sous les yeux.

A force de regarder ce qui n'allait pas, vous avez oublier de vous réjouir de ce qui allait : Jamais dans l'histioire du monde autant de population n'a connu sur terre un tel niveau de sécurité et de richesse. Et cela s'étend enfin, depuis la chute de l'idéologie communiste qui a retardé de 70 ans les choses dans de nombreux pays.

Citation :
le pire de tout cela c'est que l'on a tout remis aux mains des Chinois qui ne nous feront aucun cadeau ensuite il faut bien que le Grand Dragon prenne sa puissance !

Là, vous allez faire une dépression. Vous ne pouvez pas à la fois acuser l'Occident de toute la misère du monde et vous désespérer parce que la Chine sort de sa misère !

Vous me faites pensez à ce disciple de Jésus :
Citation :






Matthieu 13, 27 S'approchant, les serviteurs du
propriétaire lui dirent : Maître, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans
ton champ? D'où vient donc qu'il s'y trouve de l'ivraie?


Matthieu 13, 28 Il leur dit : C'est quelque ennemi qui
a fait cela. Les serviteurs lui disent : Veux-tu donc que nous allions l'enlever du champ ?

La réponse de Jésus : "PATIENCE ! vous êtes sur TERRE. La perfection que vous souhaitez va venir."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 10 Oct 2008, 22:53

Arnaud Dumouch a écrit:


Là, vous allez faire une dépression.

L'économie globale la fera bien avant Théodéric , je crois .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 10 Oct 2008, 23:00

Certes. Mais faut pas se suicider pour autant : Ca ne touchera que notre superflu (nos bas de laine).

Si la famine arrive, je retirerai ce message. :|

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 11 Oct 2008, 07:35

Cela nous ferait une belle jambe . Gouverner , c'est prévoir .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 11 Oct 2008, 07:44

boudo a écrit:
Cela nous ferait une belle jambe . Gouverner , c'est prévoir .

Allez-vous acheter une tonne de pâtes et du savon de Marseille ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 11 Oct 2008, 10:35

Bonjour,

Il me semble que là où l'Occident est coupable, ce n'est pas seulement d'avoir fait croire que l'argent était tout, c'est d'avoir diffusé un système qui ne fonctionne que si l'avoir est considéré comme la chose la plus importante.

Savez-vous comment fonctionne le système monétaire ?

En réalité, les banques ne prêtent jamais d'argent. Elles n'en ont pas. Simplement, les banques se sont fait reconnaître le droit par les gouvernements d'autoriser des personnes (morales ou physiques) à dépenser par anticipation des sommes qu'ils gagneront plus tard.

Et pour ce faire, elles prennent des intérêts.

Or, voyez quelle en est la conséquence : les personnes vont devoir rembourser capital + intérêts à partir d'une masse monétaire qui ne contient que du capital...

Ainsi, à tout instant t, l'argent-dette en circulation est insuffisant pour rembourser l'ensemble des "prêts".

Comment se sort-on de ce dilemne ? En créant plus d'argent, donc en faisant plus de prêts. Et c'est une spirale sans fin...

Très certainement, la logique du marché est sans aucun doute la meilleure technique possible pour la détermination du prix des biens et des services. D'ailleurs, on peut presque dire que c'est un système "naturel", puisqu'il est apparu sans être conceptualisé à priori.

Le vrai problème du capitalisme à l'heure actuelle ne se situe pas là. Le vrai problème, c'est la manière dont fonctionne le système monétaire, avec cette logique de fuite en avant.

Ainsi, aujourd'hui, tout le monde cherche des responsables. Les politiques sont les premiers à être effarés de ce qui se passe. C'est sidérant, car cela démontre qu'il ne savent tout simplement pas comment fonctionne le système monétaire.

En effet, ce sont eux qui cherchent à obtenir la croissance maximale. Or, tel que le système fonctionne, la croissance requiert de l'endettement. Et au plus on veut de la croissance, au plus il faut accroître l'endettement.

Forcément, un jour ou l'autre, un tel système ne peut que se casser la figure. La crise des subprimes, qui en soi n'est qu'un problème de risque mal géré, intervient dans un cadre particulier, qui est l'endettement proprement hallucinant des USA. Endettement auquel nous devons la croissance mondiale qui existe depuis quelques années.

C'est la conjonction de ces deux éléments qui risque de tout mettre par terre.

Saddam Hussein avait déjà tenté le coup en décidant, en 2000, de vendre son pétrole en euros et non plus seulement en dollars. Les USA ne s'y sont pas trompé, ils ont inventé une histoire à dormir debout pour aller régler la situation en Irak et rétablir au plus tôt l'acceptation des seuls dollars pour l'achat de pétrole...

Car la seule chose qui fait tenir le système, la seule chose qui permet aux américains de s'endetter à un tel niveau sans que nul ne bronche, c'est que le gaz et le pétrole doit être payé en dollars. Ils y veillent.

En effet, 75 % de la masse monétaire mondiale est constituée de dollars. Or, il en va de la monnaie comme de tout bien : plus il y en a, moins il a de valeur. C'est dire qu'à l'heure actuelle, en toute bonne logique économique, le dollar ne vaut rien. C'est une monnaie de singe.

Mais tous les pays en ont besoin pour acheter du gaz et du pétrole. Donc tous les pays acceptent que leurs exportations à destination des USA soient payées en dollars...

Le système est d'une fragilité absolument confondante... Il suffit de peu pour que tout s'écroule... Et c'est peut-être ce qui est en train de se passer... La probabilité que les politiques fassent ce qu'il faut faire pour éviter le pire étant des plus faibles, il y a lieu d'avoir les plus vives inquiétudes. Etant précisé qu'en tout état de cause, feraient-ils ce qu'il faut que ce la ne ferait que retarder l'échéance fatale.

Le système monétaire tel qu'il fonctionne n'est pas viable, et ce n'est que par un moyen politique qu'il continue de fonctionner : l'obligation d'acheter le gaz et le pétrole en dollars, que les USA s'acharnent à faire respecter par toutes sortes de pressions politiques ou économiques, voir par le biais de la guerre.

A tel enseigne que d'une certaine façon, les USA ont non seulement eu raison d'aller en Irak, mais qu'ils ont littéralement sauvé le monde en y allant, en évitant la faillite du système. Cruel dilemne, en fait, que de juger cette intervention...

+
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 11 Oct 2008, 13:09

Bonjour,

39-45; 14-18; 1870; 1848; 1830; guerres napoléonniennes; 1789; ......

Quand on regarde de près, on se rend compte que la vie de nos ancêrtres n'a jamais été facile.

Sans parler seulement du fait que les guerres et révolutions étaient si rapprochées que chaque génération était concernée, les famines étaient très fréquentes car l'agriculture n'était pas industrialisée et à la merci des aléas climatiques.

Prenons le 17 eme siècle dans une petite ville de campagne par exemple:

1603: gelée puis sécheresse. grande misère sur 2 ans.
1604:processions pour les biens de la terre le 27 mai a cause de la sécheresse.
1607: Grand hiver: rivières gelées, vignes gelées, 1/2 gibier mort, 1/4 bétail mort, "beaucoup de voyageurs moururent sur les chemins"
1608: hiver rigoureux: " grande quantité de peuple mort, pieds et mains gelés"
1610: grande sécheresse. deux processions
1611: sécheresse, procession
1615: procession pour la paix et la terre
1615: prière de 40 heures pour la paix
1616: prière de 40 heures pour la paix
1622: orage de grêle, ville inondée, quelques enfants tués
1625: Orage de grêle et pluie continuelle: pas de fruits, très peu de grains
1626: Grêle et orage deux années de suite: grande disette, des gardes sont mis aux portes de la ville pour empêcher le commerce du blé sans acquit, les greniers sont perquisitionnés.
1627: contagion peste
1628: orage diluvien et grêle, récolte maigre
1630: flambée des cours du blé
1634: contagion peste
1636: procession et prière 40 heures pour la paix
1637: épidémie de peste
1637: procession pour la pluie, sécheresse
1638: contagion peste
1639: sécheresse exceptionnelle: pas de pluie du 1 janvier au 10 avril
1640: hiver excessif, biens de la terre endommagé
1642: procession pour la pluie, sécheresse
1644: vignes gelées
1645: sécheresse
1646: secheresse extraordinaire, procession
1649: grands troubles dans plusieurs grandes villes dont Paris à cause du prix du blé excessif
1650: grande cherté du prix du blé
1650: tempête, grêlons de 150 grammes! cultures dévastées
1652: trouble et guerre civile locale pendant plusieurs mois
1658: sécheresse
1659: hiver exceptionnel: vigne et seigle gelé,presque tout le bétail blanc mort.
1662: famine extrême: "L'an 1662, presque tout le royaume fut affligé d'une cruelle famine. La nécessité étoit si grande que les pauvres etoient errans partout, se nourrisans de racines et de toute sorte d'herbes, en sorte que la plupart mouroient, les uns de faim, les autres pour avoir pris trop de mauvaise nourriture."
1663: hiver rigoureux, "frère du grand hiver", blé gelés
1666: sécheresse
1667: hiver rigoureux
1668: peste
1668: pas de vin
1669: vignes gelées, tempête "effroyable" le 18 août
1671: orage qui endommagea bêtes et fruits
1674: "nuée effroyable", grêlons de plus de 2 kg! plusieurs morts
1677: grêle et orage important
1678: invasion de chenilles qui dévastent les arbres fuitiers et rend les fruits impropre à la consommation, hiver excessif
1680: sécheresse, procession
1680: ouragan exceptionnel pour la region, region dévastée
1682: tremblement de terre le 12 mai, grande frayeur
1684: froid excessif
1686: tempête avec grêle qui dévasta les cultures
1689: orage de grêle, vignes dévastée
1692: 18 septembre: tremblement de terre, quelques murs écroulés
1694: forte mortalité du à la cherté du prix du blé et aux manques
1695: arrière saison froide et humide, procession
1697: procession pour faire cesser la pluie
1698: Disette extrême sur tout le royaume de France, procession pour la disette le 19 mai et 26 mai

Enfin je citerai le terrible hiver 1709, "père de tout les hivers".


Tout cela pour dire que depuis toujours nos ancêtres ont soufferts dans leur chair de guerres, famines, épidémie.

Toute ces générations ont donc eut leur part d'une certaine purification qui amène un détachement par rapport aux biens.

Mais depuis la seconde guerre mondiale, ou plus précisement depuis le début des trentes glorieuses, la population européenne à la chance de profiter de paix, de soins et d'une nouriiture abondante.
Bien sûr cela est profitable mais à mon sens de bien mauvaise augure...
Je vois mal en effet pourquoi toutes les générations d'anciens auraient eut à vivre une vie difficile et la génération actuelle, une vie aisée.
Il faut bien se rendre compte du mode de vie extrême de nos ancêtres (du moins par rapport à aujourd'hui)
Au début du siècle, 90 % de la population travaillait dans les fermes.
Debout à 4 heures du matin pour aller traire les vaches et atteler les chevaux; puis vous passiez la journée à marcher dans une raie de labour derrière un cheval, combien de km par jours?
Tout ceci sous la pluie ou le soleil de plomb, sans grenadine ni parasol.
Tout cela pour un bol de soupe et un vieux quignon de brichton et dormir avec les bêtes dans l'étable.
Le métier de trader était bien loin!
En vérité je pense que Dieu ne peux plus attendre, il n'a plus beaucoup de temps pour abattre son bras sans quoi une génération entière passera sa vie sans souffrance.

Aujourd'hui, ceux qui ont 80 ans ont connut la guerre et l'après guerre difficile.
Ceux qui ont 70 idem.
Ceux qui ont 60 ans ont connut des premiers temps difficiles mais ont profités des trentes glorieuses, ce sont aujourd'hui nos riches retraités pleins de voyages, de sport, d'ambition.
Tout le reste n'a rien connu de la souffrance, ou si peu.

Dieu ne peut donc plus trop tarder à faire sauter la barraque sans quoi une ou deux générations (50 et 60 ans) risque de partir sans avoir souffert.

Ce raisonnement reste du macro bien entendu!
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 12 Oct 2008, 08:42

Arnaud Dumouch a écrit:


Allez-vous acheter une tonne de pâtes et du savon de Marseille ?

Non . Je suis trop endetté , comme beaucoup . Mais j'apprécie d'autant plus l'exhortation au courage venant de cruchoix et basée sur ses connaissances historiques .
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 12 Oct 2008, 09:39

Bonjour,

Merci Boudo.

Ma grand mère maternelle est décédée en 2003, elle avait 82 ans.

Son mari; mon grand père; qui est décédé en 1988 lui avait fait promettre sur son lit de mort de ne pas abandonner la ferme qu'ils avaient gagnés de leurs mains.
Elle l'appelait "son patron", elle avait un caractère bien trempé et un peu rude "a l'ancienne", ils se chiffonnaient un peu de temps en temps; mais jusqu'a la fin je l'ai vu avoir un petit geste de tendresse, une petite caresse sur la joue pour son mari.

Une fois son mari partit, elle se mit à attendre la mort pendant 15 ans.
J'ai encore le souvenir de la voir le soir assise à la table de la cuisine, la télé éteinte (elle ne la ralluma plus après la tempête de 1999), sans livre, sans rien, la table propre, la vaiselle faite, les mains croisées sur la table à attendre que le temps passe jusqu'a ce que l'heure sonne de se coucher.

J'ai souvenir aussi de ses paroles rudes envers la vie, "combien de temps encore devrais je attendre? je veux rejoindre le patron; si cela continu je vais me jeter dans le puit;".
Lorsqu'elle parlait ainsi, son regard était comme de l'acier.
Puis aussitôt une brise passait et en un instant, la voila qui m'entrainait "allez vient, on va ouvrir une petite bouteille de champagne!".
Alors elle développait son humour; personne ne resistait à son humour, elle était très forte là dessus.
Elle se leva très tôt jusqu'a la fin.
Jusqu'a un mois de son départ, elle allait voir ses 35 vaches tout les matins, les rentraient, leur donnait à manger.
Elle retournait son jardin, elle aurait pu tenir un siège sur ses réserves; ou elle fendait son bois pour la cuisinière.
Sa maison était des plus spartiate; pas de lampe design ni de papier peint dernier cri.
Une grande salle à vivre avec un vieille évier en béton coulé dans un mur, la vieille cuisinière à bois (cadeau de son mariage) usée à la corde qu'elle utilisa jusqu'au bout et qui "chauffait" (hum) l'ensemble de la maison; dessus un gros "fait tout" avec 1 cm de calcaire sur les parois pour faire l'eau chaude.
Pour tout meuble, une grande table en bois et ses bancs, une vieille maie pour les réserves, une pendule et un ancêtre de frigo qui faisait office de garde manger.
Autour de cette pièce, trois chambres moyen âgeuses, froides, humides et inchauffables.
Dans sa chambre un vieux lit avec un matelas de 60 ans, une vieille armoire, une chaise, une petite table de chevet avec dessus un petit réveil qu'elle avait arrêté il y a 15 ans lorsque son mari décéda dans ses bras; elle ne toucha plus au réveil, pour elle le temps s'était arrété dorénavant.
Dans un coin de la pièce une vieille table avec ses photos souvenirs de famille et une petite, toute petite bouteille.
Elle était si fière de sa petite bouteille.
Une petite bouteille d'eau de Lourdes que quelqu'un lui apporta un jour mais qu'elle n'osa jamais ouvrir par piété.
Elle n'avait pour ainsi dire jamais voyagée, elle avait vu une fois Paris et une fois les Vosges quand elle était jeune.
Elle est morte sans jamais avoir vu la mer.
Mais en avait elle besoin?
Son coeur était un océan.
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 12 Oct 2008, 09:46

Excusez moi, j'ai du sauvegarder.
Elle n'eut une salle de bain que vers 1980.
J'ai encore souvenir quand j'étais jeune d'aller faire mes besoins avec les chevaux dans l'écurie.
Elle tomba malade sur la fin mais garda le silence le plus longtemps possible; elle voulait tant mourir dans sa ferme.
Mais elle rentra à l'hopital et là elle se laissa mourir; elle partit très rapidement, en quelques semaines.
Je me souvient de sa dernière phrase; elle était très mal et sous morphine, mais elle se dressa tout net sur son lit, ses yeux jetaient comme du feu; un éclair de lucidité; elle me dit tout net "elle ne veut pas crever la vieille!"

Comme quoi dans la vie, on a de la marge pour survivre.
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 12 Oct 2008, 10:35

Cruchoix, votre grand-mère, la paix soit avec elle, était quand même très archaique. La mienne paysanne lorraine, veuve de guerre, mon grand père maternel, grand mutilé, est mort le 6 juin 44 après avoir entendu l'annonce du débarquement, est morte dans les années 75. Elle avait la radio, savait conduire... et a connu un autre mais bref grand amour à 70 ans.
Et j'ai également de très excellents souvenirs des heures d'enfance et d'adolescence passées près d'elle et de mes arrières grands parents morts dans les années 50. Mon arrière arrière grand père était un ancien "dragon noir" de la guerre de 1870. Ils avaient la radio et lisaient le journal. Ce qui ne les empêchaient pas d'avoir aussi le tas de fumier devant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 12 Oct 2008, 11:53

adamev a écrit:
Cruchoix, votre grand-mère, la paix soit avec elle, était quand même très archaique.

Oui mais ce que raconte Cruchoix, c'est que les biens matériels ne sont pas grand chose.

L'essentiel, faut-il le rappeler, c'est notre famille et l'espoir de nous revoir là-haut, avec le patron ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Dim 12 Oct 2008, 13:05

Bonjour et merci Arnaud Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 13 Oct 2008, 03:27

Bonjour Cruchoix, et Arnaud,

je reprend en partie le texte de cruchoix auquel je n'adhère pas (c'est rare !)

Aujourd'hui, ceux qui ont 80 ans ont connut la guerre et l'après guerre difficile.
Ceux qui ont 70 idem.
Ceux qui ont 60 ans ont connut des premiers temps difficiles mais ont profités des trentes glorieuses, ce sont aujourd'hui nos riches retraités pleins de voyages, de sport, d'ambition.
Tout le reste n'a rien connu de la souffrance, ou si peu.

Dieu ne peut donc plus trop tarder à faire sauter la barraque sans quoi une ou deux générations (50 et 60 ans) risque de partir sans avoir souffert.

Ce raisonnement reste du macro bien entendu!
Cordialement


bien sûr on peut voir cela ainsi, mais honnêtement avez vous vu Jésus agir ainsi ? enseigner aussi cela , ou dire a quelqu'un il faut que tu souffre pour entrer au paradis ?
non quand Il voyait un malheureux et que celui là Lui demandait secourt il l'obtenait , de même quand IL voit une femme pliée en 2 depuis 18 ans Il ne dit pas " c'est bien ma fille tu gagne ton paradis avec tes souffrances qui t'humilie !" pas plus quand IL croise l'enterrement d'un fils unique IL ne dit pas a cette mère " c'est bien tu pleurt et cela t'humilie c'est le plan de mon Père pour te faire entrer au ciel " non IL arrête le convois et Ressucite le mort;

de même quand IL est pris dans une tempête et que tout le monde ce dit c'est la fin , IL fait taire la tempête, quand IL a 5000 personnes a nourrir (en fait plustot une 15aine de mille avec femme est enfants) IL Sait pouvoir dépendre en confiance de Son Père .

alors pourquoi Est Il cela au milieu de nous dans Son incarnation et ensuite IL ne le serait plus ?! alors qu'IL a garantis " Je Suis avec vous jusqu'à la consommation des siècles !" .

Lui ne doutait pas d'être Fils de Dieu et que Le Père ne voulait pas LUi mener une vie de destruction, nous on est là poussé par les événement a ne voir que tout par cause matérielle, mais Jésus quand Il fait taire la tempête Il parle a la tempête, quand IL fait désécher un arbre il parle a l'arbre, évidement Il sait a qui IL s'adresse derrière les choses , car Il sait que tout est géré par des esprits, ce que La genése raconte lors de la création du monde en 7 jours (jours spirituels) qui sont le sordre hiérarchique yanat la gestion du monde , voir de l'univers et c'est bien parceque l'un d'netre eux avec quelqu'uns (nombreux) on décidé d'empécher l'accomplissement de l'homme que nous sommes dans des situations toujours anti vie.

il est certains que Notre père n'a pas besoin de nous fiche sur la tête pour nous apprendre l'humilité , malheureusement IL n'a qu'a ramasser les morceaux de nos multiples sottises et nous mettre devant nous mêmes !

alors s'il vous plaît essayez de ne pas mettre cela sur LUi. Jamais jésus ne dit que ces choses viennent du Père , mais seulement de celui qui est homicide dés avant les commencements ; oui lui il est prés a tout même a ouvrir des camps de concentrations et a mettre la haine dans les âmes ;
mais Notre Père n'utilise pas cela , IL sait ce qui va se faire et malgrés le mal IL nous présente Son Amour, mais LUi n'est pour rien dans le mal et les œuvres du mal ! Jésus nous la crié " qui donc Me convaincra de pécher ?!" et Il le criait aussi a l'enfer !!

quand le démon vient tenter jésus c'est de ça propre volonté quand il revient a son heure aprés avoir tenté et fait chuter Judas c'est aussi de sa propre volonté et c'est bien lui qui par ses oeuvres a fait fleurir la méchanceté avec laquelle le ssoldats et autres frappent Jésus, Le père au coeur de jésus et avec jésus accepte de porter tout cela justement pour détruire la haine en ne répondant pas afin de dépouiller l'enfer et le démon ainsi que la mort !

Notre Père n'a pas besoin que cette génération passe par les souffrance , mais le démon lui ne laisse pas ces affiliés tranquille car on a semé avec ces biens alors il veut récolter ! Jésus nous a prévenu on a rien voulu savoir §
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 13 Oct 2008, 07:34

Citation :

bien sûr on peut voir cela ainsi, mais honnêtement avez vous vu Jésus agir ainsi ? enseigner aussi cela , ou dire a quelqu'un il faut que tu souffre pour entrer au paradis ?
non quand Il voyait un malheureux et que celui là Lui demandait secourt il l'obtenait , de même quand IL voit une femme pliée en 2 depuis 18 ans Il ne dit pas " c'est bien ma fille tu gagne ton paradis avec tes souffrances qui t'humilie !" pas plus quand IL croise l'enterrement d'un fils unique IL ne dit pas a cette mère " c'est bien tu pleurt et cela t'humilie c'est le plan de mon Père pour te faire entrer au ciel " non IL arrête le convois et Ressucite le mort;

Il ne faut pas souffrir pour aller au paradis. Mais il faut être tout humble, avec un coeur qui, profondément, a besoin d'un salut. Et comment feriez-vous pour donner aux hommes un coeur comme cela si vous étiez Dieu ?


La souffrance de cette nouvelle génération ne passe certes plus par la
guerre physique mais elle est parfois pire : angoisses, divorces,
absence de sens à la vie, vieillesse sans Dieu etc.

Peu de monde y échappe.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 13 Oct 2008, 09:18

Bonjour Théodéric,

J'ai bien noté votre developpement que j'ai pu lire egalement sur d'autres fils sans participer faute de temps.

Je discutais un jour avec le père Martelet, qui était expert théologien nommé au Concile Vatican II, il me sortit cette très belle expression concernant la perception de la cohérence de Dieu vu des yeux de l'être humain: "Dieu est paradoxalement identifiable".
Qu'il disait vrai!

Saint Bernard disait que le Christ avait deux pieds, le jugement et la miséricorde.
Vu de l'homme ces deux notions sont contradictoires, mais en Christ, elle trouvent leur attachement; il fait pour nous ce grand écart impossible.
Car disait Saint Paul, "la raison de l'homme est folie au yeux de Dieu et la raison de Dieu est folie aux yeux de l'homme".

Lorsque l'être humain embrasse le pied droit , le jugement; il doit l'embrasser pleinement, c'est à dire être participatif au jugement sans ce soucier du pied gauche.

Mais s'il reste figé sur ce pied en permanence, alors il devient quelqu'un d'austère, d'exigant, d'irrespectueux ou bien taciturne et desespéré.

Il doit donc de temps en temps embrasser le pied gauche, celui de la miséricorde et ainsi comprendre combien Dieu comprend la misère humaine.
Son coeur devient ainsi plus léger, le chemin moins rude.

Quand il embrasse le pied gauche, là encore il doit réellement embrasser le pied gauche en oubliant réellement le pied droit.

Ainsi, pour celui qui embrasse le pied gauche, il consomme le pied gauche et de ce fait, oubliant le pied droit, celui ci n'existe plus, et inversement.

J'ai bien noté que la positivité de votre foi vous fait dire que le Père est incapable du mauvais et qu'en conséquence toute souffrance ne vient en rien de la volonté du Père mais des entrailles de la terre.
Je ne peux qu'être admiratif de l'ardeur avec laquelle vous êtes capable d'embrasser un pied!

Mais le Père, en tout bon Père de famille, est tant attentionné aux soins de ces enfants qu'il n'hésite pas à les sermonner le cas échéant.
Ce n'est là rien de négatif; la foi même appelle notre coeur à prendre tout soufflet de Dieu comme une réelle bénediction, comme une réelle présence et action du Père envers son enfant.
Saint François disait parfois "méfiez vous, Dieu a ses gendarmes!".

Pourtant, une fois encore je reconnais que vous savez pleinement embrasser un pied, car dans ce cas, vous y mettez tant de coeur que vous en arrivez à combattre l'autre pied et vous avez pleinement raison; quel foi Théoderic! je suis admiratif.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 13 Oct 2008, 22:00

Bonjour a tous

Exusez moi de n’inflitré dans votre débat très intéréssant sur la crise. Vous prenants en court ,je me pose la question de savoir ;quel est le role des parradis fiscaux dans cette crise ? j’ai l’impression qu’on en parle pas trop . surtout leurs roles avent la crises ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 13 Oct 2008, 22:15

A mon avis, eux aussi ont morflé. En effet, ce sont simplement des lieux où il y a moins d'impôts. Mais, dans ces lieux, on se précipite sur les produits bancaires qui rapportent le plus. Et ce qui rapportait le plus, c'étaient les Subprimes...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 14 Oct 2008, 03:51

vieux a écrit:
Bonjour a tous

Exusez moi de n’inflitré dans votre débat très intéréssant sur la crise. Vous prenants en court ,je me pose la question de savoir ;quel est le role des parradis fiscaux dans cette crise ? j’ai l’impression qu’on en parle pas trop . surtout leurs roles avent la crises ?

Bonjour Vieux,

ils sont devenu ce qu'ils sont en vérité des enfers financiers, y en a plus d'un qu'a dû bouffer sa cravate en voyant fondre le fric virtuel !! Mr.Red
l'enfer est se présente toujours comme un Paradis , si tu m'adore je te ferais régner sur l'empire que tu vois , j'ai fait le coup a Adam depuis il règne (Gloup's !)

le problème a mon avis c'est que nos braves politiciens qui ne savent rien voir en face, viennent de sauver tout cela avec nos sou et surtout avec nos nations, ma question qui n'en est pas réellement une, est : a-t-on nationalisé la finance et les banques , ou vendu nos nations a la finance en y mettant le coup de grâce de centaine de milliards ? , que je ne compte pas qu'ils nous rembourseront (enfin un peu pour faire bien) car étant tous copains et vu les sommes et la moralité qu'on leur a vu (promesse de transparence du financement des partis, elf , les trafics d'armes ,les vedettes de Taîwan la listes et longue , trop) bref a mon avis on vient de vendre nos nations aux banquiers qui ont le voit reprennent le seul chemin qu'ils connaissent .
c'est pas tant les banques que les immense consortiums et autres super multinational que je crains, on viens de consacrer et mettre au monde un monstre qui crevait de son crime, désormais il nous rendra esclave comme jamais ; ils ont beau promettre que , j'en crois pas un mot, vous les avez vu tenir parole ?
enfin c'est l'homme sans l'Esprit, déjà avec l'Esprit c'est pas évidant , alors Adam et Ève a la banque ça craint car ils ont de bien mauvaise fréquentations affraid

bon on se fait vieux !? de charmantes dames de ce site on ouvert un fil sur la vieillesse et avec ton pseudo tu vas faire Führer heu fureur je veux dire ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 14 Oct 2008, 04:14

bonjour Arnaud et Cruchoix,

merci de vos réponses,

de tout mon cœur pour être unis d'un seul cœur a vous je voudrais pouvoir dire oui, mais si je pose les yeux intérieur sur Celui qui c'est fait connaître a moi et le fait encore, même pour l'Amour que je vous porte a cause de LUI, je ne peux dire d'accord avec vous.

d'accord Arnaud c'est sûr il faut être humble pour entrer au Ciel Jésus le dit " Venez a Moi vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et vous trouverez le repos, car Je suis doux et humble de Cœur ; prenez sur vous Mon joug car Mon fardeau est léger et mon joug doux a tirer, "

dés lors l'humilité est de mise , mais est ce humble de la part de Dieu , de nous rendre humble en nous faisant passer par les horreurs de la Shoa et autres douceurs de l'histoire humaine ? sincèrement je ne crois pas !
notre marche avec toto engendre des choses tragiques là Notre Père nous a mis en garde , Il n'a pas le choix, donc Il nous laisse suivre nos voies de malheurs et passe Son (temps) avec nous a essayer de nous sortir de l'abîme dans lequel on se jette !

pour Cruchoix ,
excuse je vais répondre rapidement et en souriant des 2 pieds que tu cites, . Jésus n'aurait donc marché que sur un pieds ?

car où est le jugement qui nous envois les catastrophes ? Lui n'a jamais dit que cela seulement " Père pardonne leurs ils ne savent pas ce qu'ils font "
ça c'est un Dieu humble qui m'a mis un fardeau léger a porter ! et je ne doute pas que Le Père ai répondu "OUi" car jésus dit " Je sais bien que Tu ne Me refuse jamais rien car Je fais toujours ce qui Te plaît " et sur La Croix Il accomplissait vraiment La Volonté d'un autre, avec qui Il Est UN, Celle du Père ; mais plus encore c'Est Le Père Lui-même qui sur La Croix dans Le Coeur du Christ Se réconcilie avec nous.
dés lors je ne vois vraiment pas comment IL pourrait nous envoyer tout cela. non si on se consacre a la marche de l'enfer hé bien on reste sous domination de l'enfer !
et pourtant ce que Jésus dit a Paul vaut pour nous malgré tout "

"Ma Grâce te suffit ! "
Revenir en haut Aller en bas
vieux



Messages : 678
Inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 14 Oct 2008, 21:41

Théodéric a écrit:

le problème a mon avis c'est que nos braves politiciens qui ne savent rien voir en face, viennent de sauver tout cela avec nos sou et surtout avec nos nations, ma question qui n'en est pas réellement une, est : a-t-on nationalisé la finance et les banques , ou vendu nos nations a la finance en y mettant le coup de grâce de centaine de milliards ? , que je ne compte pas qu'ils nous rembourseront (enfin un peu pour faire bien) car étant tous copains et vu les sommes et la moralité qu'on leur a vu (promesse de transparence du financement des partis, elf , les trafics d'armes ,les vedettes de Taîwan la listes et longue , trop) bref a mon avis on vient de vendre nos nations aux banquiers qui ont le voit reprennent le seul chemin qu'ils connaissent .
Bonjour Théodéric

Croyez vous vraiment qu’ils aient sauvé quelque chose ? OU alors retardé ce qui doit se passé ?
J’avais crus comprendre que les caisses étaient vides !! Mais d'ou sort tout ses milliard aujourd’hui ?
Pour ma part je crois que le pire est encore à venir. Lorsque le problème des paradis fiscaux et de la spéculation serons résolu, l’espoir se pointera de nouveau à l’horizon. La crise est plus profonde que ce qu’il y a eu en 1929 .vu qu’après cette première crise il n’y a pas eu une solution réaliste et définitive
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bureaulumiere.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 14 Oct 2008, 22:22

Citation :
[quote="vieux"][
J’avais crus comprendre que les caisses étaient vides !! Mais d'ou sort tout ses milliard aujourd’hui ?

Ces milliards ne sortent pas. Ils sont pour le moment une simple garantie psychologique des Etats pour rassurer les marchés boursiers.

Au pire, s'ils sortaient un jour, ils seraient ajoutés à la dette.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 15 Oct 2008, 19:53

Ses milliards que les états semble donner s''est l'ouverture d'une ligne de crédit de l'argent "dette" qui disparait quand elle est rembourser. En cas de non possibilité de remboursement cela devient des dettes de la France, vendu en bon du Trésor sur le marché mondiale a des taux courant 3.75%, mais si personne en veut s'est la banqueroute de l'état comme aujourd'hui en Islande et Irlande. Se sera le troisieme étape de la déroute, un peu en route.

La premier banqueroute des prets bancaires venant de l''immobiliée et des craintes entre banques du fait des banques qui ont des pres insolvables en dette au dela de leurs avoir propre "capital" Ceci bouché par se qui vient etre voté par les états.

Mais la deuxieme étape de la déroute est les dettes des entreprises et leurs solvabilités du aux dettes empruns de restructurations et rachat de concurant, le marché de se soir sonne l'arriver de cette crainte avec une baisse de pret de 7% de la bourse dut a ses entreprises compte tenu de la résséscions.

Tout va bien madame la marquise.

Vive le retour du Christ!!!

amitiés

paul de LIMOGES
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 15 Oct 2008, 20:03

Cher Paul, Tout est une question de PSYCHOLOGIE ET DE CONFIANCE.

Si tous les gens paniquent d'un coup et vendent tout, rien ne vaudra plus rien. Mais, pour éviter cela, les Etats mettent leur poids et leur solidité dans la balance.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 15 Oct 2008, 22:33

Depuis le temps que l'on nous parle de crise, c'est plus une crise, une crise c'est bref !
Or depuis trente ans, on nous parle de crise !
Là en l'occurrence, avec la débâcle des marchés financiers, et pire, avec la débâcle de l'économie dite réelle, nous vivons pas une crise mais l'effondrement de notre civilisation.

Hier les tunisiens vivant de nos acquis sociaux sont venus nous narguer, une fois de plus.

Je trouve que le dénouement des débâcles aura quelque chose de bon, la générosité de nos systèmes sociaux envers ces populations aura une fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 15 Oct 2008, 22:38

Atomic a écrit:
Depuis le temps que l'on nous parle de crise, c'est plus une crise, une crise c'est bref !
Or depuis trente ans, on nous parle de crise !
Là en l'occurrence, avec la débâcle des marchés financiers, et pire, avec la débâcle de l'économie dite réelle, nous vivons pas une crise mais l'effondrement de notre civilisation.

Hier les tunisiens vivant de nos acquis sociaux sont venus nous narguer, une fois de plus.

Je trouve que le dénouement des débâcles aura quelque chose de bon, la générosité de nos systèmes sociaux envers ces populations aura une fin.

Il y a un fil ouvert Atomic au sujet des tunisiens qui ont nargué la France " La marseilleise sifflée".

Dans mon pays le gouverment est en pleine crise, ils ne savent pas clôturer leur budget, un jour ils disent blanc le lendemain c'est noir !

On donne des millions aux banques. Et pour le belge y a jamais d'argent, pour les autres oui....

Je plains les générations suivantes.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 15 Oct 2008, 22:39

Cher Atomic, il n'y a pas de vraie crise depuis trente ans. Il y a juste un Etat providence exagéré, en France et en Europe latine, qui a créé artificiellement du chômage (il n'était plus intéressant de travailler).

Pendant ce temps, 13% de croissance par an en Asie...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 15 Oct 2008, 22:42

13% de croissance en Asie... normal on délocalise les usines ou on donne à faire là bas le travail ainsi la main d'oeuvre est moins chère.

Ce soir j'ai encore entendu quelques usines qui vont fermer en Belgique.

Le nombre de chômeurs augmentera encore.
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 16 Oct 2008, 15:27

Que la logique du capitalisme, poussée à son paroxysme, conduise à l'impasse, ça me parait...logique.
Je ne comprends rien à l'économie.
Comment se fait-il, par exemple, qu'ils aient trouvé en une semaine, 360 milliards d'euros pour renflouer les banques et qu'ils n'aient jamais reussi à renflouer...le trou de la sécu ( par exemple ) ?
Au fait, combien faudrait-il de milliards d'euros pour résorber la famine et éviter à des millions d'individus de mourir de faim ? 360 milliards ou...un peu moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 16 Oct 2008, 17:17

Ce sont des Euros FICTIFS.

Ex: Tu as une dette de 10 millions. Tu dois payer demain
J'ai trente maisons et un milliard d'Euro.
Je vais voir ton créancier et je lui dis : "Je m'engage à assumer sa dette s'il ne peut rembourser".
Du coup le créancier se rassure et te laisse un délai pour rembourser.
Moi, je n'ai rien déboursé (juste de la CONFIANCE).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 16 Oct 2008, 19:40

Bonsoir,

Euros fictifs... C'est plus complexe.

Il faut distinguer, premièrement, entre l'intervention destinée à permettre aux banques de se procurer les liquidités qu'elles ne trouvent plus sur les marchés.

A cette fin, un organisme ad hoc va lui-même emprunter sur les marchés financiers des liquidités (il le pourra puisqu'il peut apporter la garantie de l'Etat, qui par définition ne peut faire faillite). Cet organisme pourra ensuite prêter lesdites liquidités moyennant fourniture par les banques de garanties solides (pour qu'en cas de défaillance d'une banque, l'organisme s'y retrouve).

Deuxième volet (40 milliards) : en cas de difficultés d'une banque (en clair, risque de cessation des paiements), l'Etat interviendra dans son capital pour accroître ses fonds propres. Comment ? En empruntant l'argent nécessaire sur les marchés.

Donc, le premier moyen est censé ne rien coûter. Le second pourrait alourdir la dette.

Il est vrai que l'essentiel du mécanisme repose sur la confiance, à savoir le fait que par définition, un Etat ne peut pas faire faillite.

En réalité, l'organisme ad hoc va servir d'intermédiaire. Au lieu d'avoir le schéma :

BANQUE > BANQUE

On aura :

BANQUE > ORGANISME > BANQUE

Et en cas de défaillance, l'organisme aura pris comme garantie tout ce qu'il y a d'actifs valables. De sorte qu'en cas de faillite de la banque emprunteuse, il retrouvera ses billes. L'histoire, naturellement, ne dit pas ce qu'il en sera des autres créanciers qui, lors de la liquidation, trouveront les caisses déjà visitées par l'Etat...

Ceci étant, les marchés sont repartis à la baisse. Le choc avec l'économie réelle semble inévitable.

Espérons que l'initiative de M. Sarkozy pour réunir une conférence internationale avec mission de refonder le système monétaire et financier international aura l'audace d'aller jusqu'à la racine du problème, ce qui malheureusement, me semble bien illusoire.

Bref... En tout cas, vont peut-être venir des jours parfaits pour que tel propose une utopie religieuse de nature à résoudre tous les problèmes...

+
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12239
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 16 Oct 2008, 23:35

En tout cas, vont peut-être venir des jours parfaits pour que tel propose une utopie religieuse de nature à résoudre tous les problèmes...

Y combien de religions dans le monde?
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 17 Oct 2008, 17:57

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Atomic, il n'y a pas de vraie crise depuis trente ans. Il y a juste un Etat providence exagéré, en France et en Europe latine, qui a créé artificiellement du chômage (il n'était plus intéressant de travailler).

Pendant ce temps, 13% de croissance par an en Asie...

Il y a surtout une évolution de l'économie mondiale qui a fait perdre tout son pouvoir réel au politique...
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 22 Oct 2008, 14:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Ce sont des Euros FICTIFS.

Ex: Tu as une dette de 10 millions. Tu dois payer demain
J'ai trente maisons et un milliard d'Euro.
Je vais voir ton créancier et je lui dis : "Je m'engage à assumer sa dette s'il ne peut rembourser".
Du coup le créancier se rassure et te laisse un délai pour rembourser.
Moi, je n'ai rien déboursé (juste de la CONFIANCE).

Je comprends: c'est en quelque sorte une promesse: je m'engage à payer.
Mais pourquoi ne fait-on pas la meme chose pour la Sécu et la famine ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 22 Oct 2008, 17:17

Parce que là, ce n'est pas de promesse que vivent les gens. Mais de choses RÉELLES. Et il ne faut pas dépenser RÉELLEMENT l'argent qu'on n'a pas...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Sam 25 Oct 2008, 11:18

Arnaud Dumouch a écrit:
Parce que là, ce n'est pas de promesse que vivent les gens. Mais de choses RÉELLES. Et il ne faut pas dépenser RÉELLEMENT l'argent qu'on n'a pas...

C'est donc le virtuel qui l'emporte sur le réel.
Mais ce jeu du virtuel peut nous faire REELLEMENT beaucoup de mal.
Pauvre monde...
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 27 Oct 2008, 15:30

Et pendant ce temps là l'idée d'un gouvernement mondial progresse à grand pas.
Wall Street commence à en parler depuis une semaine et en France aussi l'idée avance.

Désolé je ne sais pas mettre de lien vidéo(d'ailleurs si quelqu'un peut m'expliquer) mais allez sur dailymotion, tapez gouvernement mondial et vous verrez l'interview de Jacques Attali

A+
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 27 Oct 2008, 15:38

C'est une prophétie qui se réalisera. seulement attention : elle sera juste un signe.

La cause de la perversion sera l'absence de la foi en Dieu au profit de l'humanisme sans Dieu.

C'est l'humanisme sans Dieu qui progresse.

Dernière trouvaille : faire reconnaître l'avortement comme un droit de l'homme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 27 Oct 2008, 15:47

Siouplai
Qui aurait la gentillesse de mettre cette vidéo en lien ainsi que l'interview de Jacques Attali RTL matin 27 octobre

Pour le dévoué:
Revenir en haut Aller en bas
 
Leçons de la crise financière actuelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» PROPOS DE MGR ATHANASIUS SCHNEIDER la blessure la plus profonde de la crise actuelle de l’Église est
» la pensée de Benoit XVI sur la crise liturgique actuelle
» La pensée de Benoît XVI sur la crise liturgique actuelle
» La crise économique mondiale actuelle est planifiée pour appauvrir les populations !
» Crise chez mes beaux parents :-(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: