DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Leçons de la crise financière actuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 07:57

Moraliser un mot non adapté.

Il vaut mieux utiliser "réguler".
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 08:58

Moralisé, moraliser! moralisons!!!!!!!!!!!!!!!!

Il ne s'agit pas d'un complot, mais d'une réalité de fait.

Les décisions financières depuis le 17e sont progressivement tombées dans les mains de la Hollande et ceci a une explication tout à fait raisonnable. Ils prennent la place de Venise et développent la première plate-forme maritime d'échanges commerciaux avec l'Asie et L'Amérique.

Il n'y a dans mon esprit aucune idée de complot.

exemple: la majorité de BP est dans les mains de la famille royale de Hollande, elle contrôle également depuis l'Australie la régulation du marché des cotonnades.

Regardez l'histoire de la plus ancienne banque anglaise qui, dans les années 90, suite à un raider, fit faillite, regardez qui l'a achetée et où l'achat a eu lieu?

Fortis est un domino qui s'explique par ses liens étroits avec plusieurs banques US et Anglaises, toutes sont en dépendance plus où moins étroites des banques néerlandaises...

je ne vois pour autant aucun complot hormis l'appât du gain.

pourquoi procédez-vous toujours selon le mode accusateur???
Vous devriez pratiquer le sacrement de la confession, ce qui vous aidera beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
adamev



Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 09:27

Je ne fonctionne pas plus en mode accusateur que vous n'êtes en mode réducteur!

Pour avoir travaillé dans une institution à caractère financier je sais (assez) bien comment se concoctent les usines à gaz financières. Elles sont moins le fait des hauts dirigeants que celui d'employés et de cadres zèlés qui visent le profit sachant que celui-ci les fera mousser auprès de leurs patrons. Elles sont moins le fait d'une décision que l'addition de multiples décisions individuelles. Et bien souvent les conseils d'administration ignorent (ou font semblant d'ignorer) comment les techniciens contournent les règles. A ce niveau on se contente le plus souvent d'observer les résultats (et de les empocher). Et il y a de nombreux moyens de masquer les pertes ou de gonfler les profits. Voire de maquiller les pertes en profits.

Je pense qu'il ne faut pas chercher ailleurs les causes de la crise actuelle. A force de n'avoir en vue que la performance on perd la réalité de vue et encore plus la morale du système.

Un employé de banque, un financier, vous regardent toujours avec en mémoire la question de savoir quel risque/profit vous représentez pour lui (votre propre risque il s'en tamponne).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 10:00

Je partage pour cela votre avis, cher Adamev.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 10:05

Je me contente de rappeler les mécanismes bancaires établis historiquement, qu'il y ait des électrons libres nous le savons, ce qui étonne c'est, qu'à cette échelle, l'absence de référants et de principes moraux et de régulation: exemp, la société générale......

On simple employé ne peut décider d'un emprunt à ce niveau sans avoir reçu le feu vert!

Quand une simple agence prête plus un milliard pour une ville de 3000 habitants, dans le seul secteur de l'habitat, c'est qu'il y a ailleurs une décision prise
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 11:10

On ne parle pas ici de simples employés (guichetiers...). On parle d'employés et de cadres décisionnels. Ex un des membres de ma famille qui fut "fondé de pouvoir" avec une capacité d'engagement (de la banque) très importante. Il n'était pas jugé sur ses engagements mais sur leurs performances (il s'est fait à plusieurs reprises des frayeurs).

Quand votre responsable d'agence vous accorde un crédit (en cherchant éventuellement à combiner plusieurs dispositifs pour "passer" le comité d'engagements) ça relève de sa responsabilité et le CA n'en sait rien. Quand vous multipliez des dizaines de fois ces initiatives... si ça va bien ça va au fil de l'eau. Autrement on aboutit à ce que nous connaissons. Et je ne parle pas des engagements spéculatifs purs (comme sté Générale).
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 11:31

Engager "1 milliard sur une ville de 3000 habitants"
Ca ne veut rien dire intrinséquement.

1 milliard de quoi?
A supposer euros ça revient à rembourser environ 2600 euros par mois et par tête pendant 20 ans. Sachant qu'au bout de 10 ans environ c'est le principal qui vient en remboursement. Le risque est donc minime.

Ca peut être beaucoup ou rien selon la capacité d'endettement des personnes concernées, leur patrimoine propre, la valeur des biens couverts, leur valeur future, le taux courant d'inflation, le taux de richesse locale, le taux d'emploi... selon en effet la volonté de pénétration de l'organisme banquaire...
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 16:06

Donc il faut en venir à une réglementation plus sévère, mais comment la produire pour qu'il y ait une vigilance internationale, adaptée au bouleversement de la mondialisation?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 18:35

C'est normalement le rôle d'instances comme le FMI, l'OMC...
Dont on a fait soit un gendarme pour l'un, une foire d'empoigne pour l'autre et parfois les deux à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 20:34

Bonsoir,

Théodéric toujours aussi en forme je vois.
Je crois qu'il a raison cependant, les carottes sont cuites.

Le congrès rechigne à voter les 700 milliards.

De toute façon, même s'il le faisait, cela ne changerai rien.

La fed à déja avancée 620 milliards de lignes de crédits au banques, elle vient de remettre le couvert avec 330 milliards, les 700 milliards supplémentaires ne changerons rien.

La confiance est perdue, les actionnaires vendent et la bourse chute accentuant encore les pertes, c'est un cercle vicieux sans fin.

L'état américain et les états européens sont déjà très lourdement endettés, près de 10000 milliards de dollars pour les usa.

Les économies sont au ralentit l'absence de croissance empêche le remboursement des créances, les états aux budget déficitaires sont condamnés a emprunter pour payer les échéances de crédits!

Taxer davantage les ménages n'apporterait qu'un ralentissement de la consommation et ne ferait que baisser la croissance accentuant encore le phénomène d'endettement.

Les banques à court de liquidité rechigne à prêter de l'argent, ce qui cause une diminution des investissements, une diminution de la croissance et tout ce qui va avec: chomage, insécurité.

Reste une solution, faire marcher la table à billet en augmentant la masse monétaire.
Mais cela apportera de l'inflation et une diminution de la consommation ainsi qu'une dévaluation des monnaies.

Bref, il n'y a pas de solution car la gestion en bon père de famille est restée dans les cartons, dommage!

Le Zimbabwe n'est pas loin!

La bas, l'inflation était de 1000% en 2006, 200000% en 2007 et depuis le début de l'année 2008 de 11 000 000 %!!!
Autant dire que le troc est de mise car à 100 000 000 000 de dollars zimbabwéen la baguette de pain, faudrait raser la forêt amazonienne pour fabriquer les billets!

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 20:40

Rejet du plan Paulson par le Congrès US, Wall Street plonge Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 22:43

Ils voteront demain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 22:44

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Ils voteront demain.

Si ce plan n'est pas accepté, on est mal ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Lun 29 Sep 2008, 23:13

Oui! on pourra alors parler d'une première étape dans les châtiments !
Cette crise est un appel à la conversion des cœurs et des esprits...

Le pape devrait parler.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 18:31

Crise financière: le plan de relance américain fébrilement attendu

Au lendemain du rejet par la Chambre des représentants américains du plan de sauvetage des banques de l'administration Bush, la BCE a continué d'injecter massivement des liquidités. Plus de 400 banques ont participé à l'opération, demandant 228 milliards d'euros.

Les bourses restent elles très fébriles, hésitant entre la hausse et la baisse, en attendant l'adoption du Plan Paulson de 700 milliards de dollars qui devrait être théoriquement rediscuté jeudi au Congrès américain. A l'ouverture, New York rebondissait, le Dow Jones gagnant 2,02% et le Nasdaq 2,51%. Le SMI de la Bourse suisse a de son côté cloturé en hausse de 2,38% à 6654,89 points.

Suite : http://www.romandie.com/

Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 18:34

Mais hélas, en hésitant ainsi, c'est déjà 1200 milliards de valeurs boursières qui se sont envolées aux USA.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 18:35

Je vous mets le point de vue de David Bescond, sur Rebelles.info, sur le plan Paulson :

La fausse bonne idée du plan Paulson

Dimanche 28 septembre 2008

Je suis éberlué de voir que les Américains s'apprêtent à commettre une erreur géopolitique monumentale et, je pèse mes mots, historique. Qu'est-ce que le plan Paulson dont tous nos médias nous parlent depuis près d'une semaine ? Celui-ci propose que l'Etat américain rachète les actions pourries des banques et des institutions financières à hauteur de la somme faramineuse de 700 milliards de dollars. Le but de cette gigantesque opération de sauvetage et d'empêcher une implosion du système financier. Le risque est réel puisque ce week-end le milliardaire Warren Buffett a prévenu que les marchés étaient dans une "situation dangereuse" et menaçaient de s'effondrer. On peut donc légitimement comprendre l'urgence de la situation et le vent de panique qui souffle sur Washington et qui semble d'ailleurs atteindre le continent européen. Mais ce qui est proprement effarant c'est que ce plan ne fait l'objet d'aucune étude sur les conséquences géopolitiques qu'entraînera son adoption. Je m'explique.

Une fois ce plan adopté, les Etats-Unis utiliseront durant les prochaines années leur énergie et leur argent à sauver... des obligations pourries. Toute l'énergie et toute la puissance économique des Etats-Unis seront tendues dans un seul but : sauver son système financier, éviter la récession. Comment dans ces circonstances économiques dramatiques, comment dans cette période de rigueur draconienne pour le budget de l'Etat, les Etats-Unis pourront-ils poursuivre le financement des guerres d'Irak et d'Afghanistan qui engloutissent des sommes astronomiques ? Curieusement, personne en Amérique n'évoque le sujet. Absolument personne. Et surtout pas les deux candidats à la présidence. Pourtant j'affirme qu'avec l'adoption du plan Paulson les Etats-Unis ne seront plus en mesure de financer ces deux guerres. Les terroristes peuvent se frotter les mains. Du moment ou le Congrès votera en faveur du plan Paulson ils auront gagné la guerre. La chute de Kaboul ne sera plus qu'une question de temps.

Mais les terroristes ne seront pas les seuls à se frotter les mains. La Russie, la Chine ou l'Iran se verront encouragées dans leur politique aggressive. La dissuasion des Etats-Unis perdant beaucoup de sa crédibilité, c'est tout l'Occident qui sera sur la défensive. Et que dire de l'Etat hébreu qui se retrouvera désespérement seul face à des ennemis revanchards et caressant l'espoir d'un nouvel équilibre des forces en leur faveur. Alors je pose cette simple question. Les financiers de Wall street valent-ils vraiment la peine que l'Occident enregistre une défaite géopolitique majeure ?

David Bescond pour Rebelles.info

http://www.rebelles.info/article-23195689.html

Réaction, suite au rejet :

http://www.rebelles.info/article-23263591.html


Dernière édition par Mécréant-LV le Mar 30 Sep 2008, 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 18:39

Cet avis est mal informé.

La dette US est déjà de 1500 milliards de dollars.

Les 700 milliards s'y ajouteront mais n'empêcheront pas au USA de tourner.

Car la richesse réel des USA est dans ses industries et ses ingénieurs.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 18:43

Wait & See, Arnaud...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 18:49

non la dette avec se plan sera de 11.700 milliards pour l'amérique des etats unies.
paul
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 18:53

Il manquait donc un zéro ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 20:24

sarko met des milliards pour soutenir et nationaliser la banque des colectivités tzritorial Nixie mais pour les sortir il va falloir empreinter l'argent sur les marché.... qui va acheter les bons du trésor d'une france dont le produit de l'impot direct 74 milliard paye seulement les interet de la dette actuel; les chinois, les arabes???
paul
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 21:48

La France est aujourd'hui le pays dont la signature comptable est la plus respectée, renseignez-vous mieux.

Il ne s'agit pas de milliards mais de trois pour sauver une banque impliquant la France, la Belgique et le Luxembourg et parce que cette banque fournit les emprunts territoriaux à la hauteur d'investissement de 65%...
ce faisant, elle vient d'en prendre la contrôle, pourquoi s'en plaindre.

Les chinois boivent un bouillon: déficit des jeux olympiques, celui de l'agroalimentaire, perte de productivité dans la manufacture... Ils sont sur un siège explosif; ils ont perdu plus de 85% de leurs investissements aux USA....

Dieu a de l'humour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 22:02

Loup Ecossais a écrit:
***
Loup Ecossais a écrit:
***
Loup Ecossais a écrit:
***

Faudra combien de milliards d'entrecôtes pour renflouer notre Loup ?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mar 30 Sep 2008, 22:54

Lu dans le salon beige:
Citation :
Le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat du Vatican, s'est exprimé aujourd'hui sur la crise financière, estimant que l'oubli des valeurs chrétiennes conduit à négliger le respect des droits de l'homme et le bien commun. Il en veut pour preuve "l'issue tragique de toutes les idéologies politiques" ainsi que "l'actuelle crise financière".

B "Là où on recherche le seul profit à court terme et en l'identifiant quasiment au bien, on finit par annuler le profit lui-même. Pour gérer la mondialisation, la politique n'a pas seulement besoin d'une éthique inspirée par la religion, mais a besoin que cette religion soit rationnelle. Pour cela aussi, la politique a besoin du christianisme".

Soit dit en passant, le cardinal insinue que seul le christianisme est une religion rationnelle... Mais c'est un autre sujet. Le cardinal Bertone a reconnu que "l'éthique laïque" qui ne se réfère pas à Dieu peut concourir "au bien commun", mais il l'a comparée à "quelqu'un qui chercherait à se sauver des sables mouvants en se tirant par les cheveux".

"Bien qu'à notre époque on proclame solennellement les droits inviolables de la personne, ces nobles proclamations sont souvent niées par les faits [tels que] la pauvreté grandissante, la domination persistante de certains modèles culturels ou économiques, l'intolérance".

Qui dit mieux ?????? sunny Thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 00:21

Cinq clés pour mettre fin à la crise financière aux Etats-Unis.

Les évêques américains exhortent à la responsabilité pour les choix accomplis

ROME, Mardi 30 septembre 2008 (ZENIT.org) - Face à la crise financière aux Etats-Unis, les évêques du pays proposent une série de mesures pour mettre fin à cette situation difficile.
Dans une lettre envoyée vendredi 26 septembre aux responsables gouvernementaux, Mgr William Murphy de Rockville Centre, New York, président du comité pour la justice intérieure et le développement humain de la conférence épiscopale, a exhorté à prendre en considération cinq principes clés pour faire face à la crise économique.
Après avoir assuré de la prière des prélats pour la situation actuelle, qu'il a définie « très alarmante et extrêmement compliquée », il a affirmé que les évêques n'étaient pas en mesure d'apporter une « expertise technique » mais que « notre foi et nos principes moraux peuvent aider à guider la recherche de réponses justes au désordre économique qui menace notre peuple ».
La première clé que Mgr Murphy propose est de prendre en considération les « dimensions humaines et morales » de la crise.
« Les accords, les structures et les solutions économiques devraient avoir comme objectif fondamental la protection de la vie et de la dignité humaine », observe-t-il. La recherche scandaleuse d'un profit économique excessif » qui va même jusqu'à provoquer une aggravation de la situation des plus vulnérables, est l'exemple « d'une éthique économique qui place le gain au-dessus de toutes les autres valeurs », dit-t-il.
« De telles actions ignorent l'impact des décisions économiques sur la vie des gens, tout comme la dimension éthique des choix que nous faisons et la responsabilité morale que nous avons et leur effet sur les personnes », écrit Mgr Murphy.
En second lieu, le prélat New-yorkais demande la « responsabilité et la fiabilité ».
« Naturellement, constate-t-il, des mesures efficaces qui affrontent et modifient les attitudes, les pratiques et les erreurs d'évaluations qui ont conduit à la crise sont nécessaires. (...) Ceux qui ont contribué directement à cette crise ou qui en ont tiré profit, ne devraient pas être récompensés ou fuir leurs responsabilités pour le mal qu'ils ont commis ».
De toute manière, rappelle-t-il en exposant le troisième point clé, qui est « répondre aux besoins », le marché aura toujours « des avantages et des limites ».
« Il existe des besoins humains qui ne trouvent pas de place sur le marché », reconnaît-il. « C'est un devoir de justice et de vérité de ne pas permettre que les besoins humains fondamentaux demeurent insatisfaits ».
A ce propos, il a demandé un « renouvellement des instruments de contrôle et de correction au sein même des institutions économiques et financières, tout comme la nécessité d'une réglementation et d'une protection publique là ou cela est vraiment nécessaire ».

« Solidarité et bien commun » est le quatrième principe proposé par le prélat.
« Le principe de la solidarité rappelle que nous nous trouvons ensemble dans cette situation et il nous met en garde contre la préoccupation pour les intérêts particuliers qui ne peut que faire empirer les choses », explique-t-il. « Le principe de la solidarité nous engage à poursuivre le bien commun, et non la recherche du gain personnel ou de l'avantage économique ».
Mgr Murphy rappelle enfin le principe de la subsidiarité.
« La subsidiarité donne aux acteurs et aux institutions privées, la responsabilité d'assumer leurs obligations » déclare-t-il. « S'ils ne les assument pas, les grandes institutions, l'Etat compris, devront intervenir là ou les institutions privées ont échoué ».
L'évêque conclu en rappelant les paroles de l'encyclique Centesimus annus, qui dit que la société catholique appelle à une société basée sur le travail et sur la participation qui n'est pas directement opposée au marché, mais demande que celui-ci soit contrôlé par les institutions de la société et de l'Etat pour garantir que les besoins fondamentaux de toute la société soient satisfaits.
Cette pensée de Jean-Paul II observe-t-il, « devrait être adoptée comme principe de base par tous ceux qui ont cette responsabilité à l'égard du pays, du monde et du bien commun de tous ».
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 00:51

Et pendant ce temps là au Tibet les moulins à prières continuent de tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6699
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 04:34

Bonjour pierre Aubris,

est ce que l'Apocalypse n'accuse pas les hommes en les dénonçant lorsqu'il est dit que les sanctions face a leurs crime c'est la ruien de Babylonne ?
dénoncer ce que l'on sait tous c'est juste tenter de défendre les pauvres que l'on pressure a tout vas pour en avoir un peu plus encore !

que vous le vouliez ou pas l'Apocalypse c'est a nos qu'il parle pour notre temps, on va peut être arriver a bidouiller un truc (peut êtr e) mais de toute façon on est entrain de prendre notre élan pour sauter encore plus loin dans le néant !

et comme le fils d'iniquité doit paraître a un moment, cela veut dire qu'il saura interpréter l'écriture ! (il est dit qu'il apparaît devant Dieu) donc qu'il sera bien spirituel;
je pense donc que ceux qui savent interpréter l'écriture savent qu'un crash boursier est inévitable , de ce fait ils se sont déja organiser pour ne pas perdre la main mise sur le monde et même mieux la renforcer . ils n'ont pas besoin de créer toutes les conditions seulement savoir en tirer profit;

en tout cas quand j'ai passé la cope d'un mail du mois de Mars qui disait que Bush a annoncé au Snateur que la bourse ne pouvais pas passer septembre sans gros risque voir plus , on y est .
Aujourd'hui o nous dis ouvertement la situation est la même qu'en 1929 et si les états ne sauvent pas les banques c'est fichue, donc autant le dire la bourse est parterre, on gére la chute mais 0=0;
encore un tour de vis , mais on est pas au bout !

aux infos du jour, la bourse vient de repartir partout, elle a brasser 1000 Milliard de dollar, alors les 700 des Busch , c'est permet de regonfler le pneu éclater a peine une journée !

avan de vouloir Moraliser les banques faudrait déja avoir une morale , et c'est pas les sénateurs fraçais qui vont engendrer cela !

moraliser y en a besoin, mais ça s'apprend petit pas a leurs ages !

désolé mais les infos réelles sont dans la bible et c'est clair préparer vos mouchoir et même vos serviettes de bains, a force de semer on récolte et eux qui aime les intérêts on va en avoir !
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6699
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 04:53

en Gros on est punis pour où l'on pèche et tu parles d'une raclée !!

et on est bénis pour où l'on prêche et tu parle d'un silence !!


pour Israël que j'Aime, hé bien on va voir s'ils ont eu raison de se confier dans la hauteur de leur mûr !
Ezechiel dit que NON, et il l'a pas dit de lui-même !

il serait bien de s'appuyer un peu sur Dieu plus que sur notre fric et nos armes sophistiquées ; mais a mon avis même ruiner ça va pas changer grand chose ! on va se vendre au plus offrant ! comme aux jeux OH l'un pique !
enfin les églises se remplisse quand ça sent le roussie , question va t-on leurs faire des célébrations en latin comme cela ils comprennent déjà rien, ça fera un lot.

a force de marcher sur la tête on fini par tomber sur le c !! et a ce remettre sur ses pieds !

heureusement que tout est GRÂCE sinon y aurait de quoi ce faire peur !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 10:51

De l'effet "papillon".
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 20:29

Y aurait-il, par hasard ou par pure providence, un "expert" sur ce forum capable de nous expliquer un peu ce qu'il s'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 20:38

study

Citation :
Enfin, les riches doivent s'interdire religieusement tout acte violent, toute fraude, toute manoeuvre usuraire qui serait de nature à porter atteinte à l'épargne du pauvre, d'autant plus que celui-ci est moins apte à se défendre, et que son avoir est plus sacré parce que plus modique.

Léon XIII - "Rerum Novarum"

http://www.vatican.va/holy_father/leo_xiii/encyclicals/documents/hf_l-xiii_enc_15051891_rerum-novarum_fr.html

Alors, il y a bien une morale, nom d'un chien ! puker
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 21:00

Jean-Yves TARRADE a écrit:
Y aurait-il, par hasard ou par pure providence, un "expert" sur ce forum capable de nous expliquer un peu ce qu'il s'est passé ?

Pour résumer, il s'agit d'un effet en chaîne :

1° Les Banques US voient leur comportement dérégulé.
2° Les banquiers vendent donc des millions de crédits à des famille pauvres pour des maisons. Pas de risque : en cas de non payement, il suffira de saisir la maison et de la revendre.
3° En 2006, suite à une crise, des millions de familles ne payent plus leur remboursement du crédit >>> Maison saisies.
4° Trop de maison saisies se retrouvent à vendre >>> Chute des prix de l'immobilier
5° Les banques n'arrivent donc plus à retrouver leur argent donc à payer leur propres traites >>> Faillite.
6° Faillite d'une banque qui conduit à ce qu'un deuxième banque n'arrive plus à récupérer l'argent qu'elle lui avait prêtée >>> Faillite d'une autre banque.
7° Effet domino >>> Les banques du monde entier peuvent faire faillite.
8° Si elle font faillites, les entreprises n'arrive plus à emprunter des fond >>> Faillites

etc. etc.


Bref, les Etat décident d'agir et de racheter les traites et les maisons sans valeur citées au numéro 2.

Les Etats ont DU TEMPS. En les mettant en vente petit à petit, ils compte éviter cet écroulement du prix de l'immobilier et l'effet en série.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 21:50

Arnaud Dumouch a écrit:
1° Les Banques US voient leur comportement dérégulé.

C'est à dire ?

Normalement les opérations à risque sont couvertes si besoin par les investissements sûrs.

Enfin, j'y connais rien !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Mer 01 Oct 2008, 23:59

Arnaud Dumouch a écrit:
3° En 2006, suite à une crise, des millions de familles ne payent plus leur remboursement du crédit >>> Maison saisies.

Quelle crise?
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 00:15

Le problème est que même les experts sont dans l'incapacité d'expliquer l'origine réelle de la crise actuelle. L'affaire que relate AD n'est que la partie émergée du problème.

Il semblerait que depuis (en gros) les années 90-95 les banques américaines (notamment) ont engrangé de très nombreuses créances douteuses et que comme d'autres banques elles se soient lancées dans un système de prêts à tirois multiples (chacun essayant de refiler tout ou partie du mistigri aux autres) essentiellement financé par des fonds provenant de la bulle spéculative accumulée depuis une trentaine d'années. Bulle spéculative qui s'est encore gonflée dans la récente spéculation sur les matières premières.

Ces fonds ne correspondant à rien lorsque les tendances se sont inversées le marché des capitaux s'est brusquement trouvé asséché. En ts cas suffisamment pour qu'il n'y ait plus la liquidité nécessaire à la fluidité de l'ensemble. Quelques faillites d'entreprises, proquées moins par leur santé économique que par leur manque de trésorerie de très court terme, ont alors allumé la mèche. Et le feu se propage partout. Toutes les mesures de réinjection de capitaux n'ont actuellement qu'un but : redonner de la fluidité au système économique et à ses moyens de financement pour qu'il tienne et se rattrappe. Problème des milliards de dollars évaporés et un besoin de financement chiffré en milliards de dollars. Qui va payer?

Réponse nous. Déjà le gouvernement envisage d'utiliser l'argent de l'épargne populaire pour soutenir les marchés et/ou des banques.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 04:39

Jean-Yves TARRADE a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
1° Les Banques US voient leur comportement dérégulé.

C'est à dire ?

Normalement les opérations à risque sont couvertes si besoin par les investissements sûrs.

Enfin, j'y connais rien !

Le capitalisme "pur" a poussé à retirer certains gardes-fous. Si bien que de plus en plus de risques ont été accumulés.


Citation :
Il semblerait que depuis (en
gros) les années 90-95 les banques américaines (notamment) ont engrangé
de très nombreuses créances douteuses et que comme d'autres banques
elles se soient lancées dans un système de prêts à tirois multiples
(chacun essayant de refiler tout ou partie du mistigri aux autres)
essentiellement financé par des fonds provenant de la bulle spéculative
accumulée depuis une trentaine d'années. Bulle spéculative qui s'est
encore gonflée dans la récente spéculation sur les matières premières.

Hélas, c'est probable.


Citation :
Citation :
3° En 2006, suite à une crise, des millions de familles ne payent plus leur remboursement du crédit >>> Maison saisies.


Quelle crise?

Il y a eu une augmentation du chômage qui a d'abord touché ces gens ayant emprunté en étant à la limite de la rupture et auxquels les banques n'auraient pas du prêter.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 12:38

Arnaud Dumouch a écrit:


Il y a eu une augmentation du chômage qui a d'abord touché ces gens ayant emprunté en étant à la limite de la rupture et auxquels les banques n'auraient pas du prêter.

N'auraient pas dû prêter ? Tout le monde recevait dans sa boîte aux lettres des invitations à emprunter ... Mon épouse , abandonnée par son mari avec ses deux enfants et sans ressources , a régulièrement reçu des invitations à emprunter . Elle en reçoit encore maintenant . Cela nous fait bien rire . J'oubliais . Nous avons aussi reçu une note d'honoraires de son ancien avocat " pro deo" . Je lui ai gentiment répondu .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 13:55

boudo a écrit:


N'auraient pas dû prêter ? Tout le monde recevait dans sa boîte aux lettres des invitations à emprunter ... Mon épouse , abandonnée par son mari avec ses deux enfants et sans ressources , a régulièrement reçu des invitations à emprunter . Elle en reçoit encore maintenant . Cela nous fait bien rire . J'oubliais . Nous avons aussi reçu une note d'honoraires de son ancien avocat " pro deo" . Je lui ai gentiment répondu .

Voilà la cause première de tout. Et, aux USA, cci a été fait jusqu'à la folie.

Ne cherchez pas plus loin. Confused

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 21:42

Bonsoir,
Pour ma part, il y a des choses qui me choquent, à savoir que l'effondrement des marchés boursiers de ces dernières semaines a été suivi par l'effondrement des cours de pétrole.
C'est marrant ce truc, maintenant que les bourses se cassent la figure, on nous parle plus de rebellions au Nigéria qui font exploser des oléoducs.
Et puis, si comme l'autre vendredi, il y a un rebond des indices boursiers, aussitôt les oléoducs resautent au Nigéria et le baril passe de 90 à 107 dollars en une seule séance.
Et à nouveau dés que les indices et le marasme reprend, plus de rebellions au nigéria (ou ailleurs), le baril se casse la figure.
l'autre truc, carrément plus inquiétant et l'inertie du cours de l'or, en cette période très spéciale, nous aurions pu croire que les cours de l'or se seraient envolés or pour l'instant, rien, l'or ne décolle pas, si l'on peut dire, par rapport à ces cours récents, car l'or s'est considérablement apprécié ces dernières années, mais pas depuis cette grande crise, et alors ?
Le truc serait que les usa pour financer le plan de sauvetage aurait vendu quasiment tout leur or physique, autrement dit, la plus grande puissance mondiale a bradé quasiment tous ces bijoux de famille.
Est ce bon signe ?
Je ne le pense pas, dans cette vente de l'or, les USA ont été précédé par... .les français.
Nous sommes face à des puissances qui bradent tous leurs avoirs à la sauvette.

Entre une spéculation privée sauvage et une gestion publique débile, nous sommes rentrés dans un engrenage ou l'économie réelle n'aura plus de gaz pour tourner.

Plus de sous, plus de croissance, nous sommes rentrés dans un cercle vicieux, ou la crise va déboucher sur la grande dépression.

Nos banques ne vont pas faire faillite, mais nos avoirs seront dévalués.

Comme d'habitude, on va me traiter de dépressif, sauf que en tant que dépressif, j'ai anticipé, je fais parti de ceux qui ont liquidé leurs positions en bourse en Mai 2007, à plus de 6000 points, comme quoi il ne faut pas confondre, pessimisme ou dépression avec lucidité.

Mais je ne suis pas heureux de ce qui se passe, j'aurais préféré me tromper, et je n'échapperai pas au marasme ni peut être à la perte de mon emploi.

Salut.

Bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 22:02

Un petit détour dans ma modeste tentative pour comprendre la crise en cours. Un camarade me suggère de lire un bouquin commis par d’affreux gauchistes. Je me résigne à lui donner satisfaction, qu'on n'aille pas dire que je ne lis personne à gauche d'Ernst Jünger…

« La dette publique, une affaire rentable ? » est un petit ouvrage de vulgarisation consacré à la question de la dette publique française. Préfacé par Etienne Chouard, ce bouquin mérite d’être lu.

Les auteurs, André-Jacques Holbecq et Philippe Derudder, commencent par un rappel historique. Ils font observer qu’une rupture s’est produite, au début des années 1970, dans la nature de la création monétaire.

Le 15 août 1971, Richard Nixon supprime la convertibilité-or du dollar. En conséquence, à partir de 1973, les monnaies varient entre elles suivant la loi de l’offre et la demande (encadrée, en Europe, par un système monétaire piloté).

A partir de ce moment-là, la seule contrepartie à la monnaie, c’est la dette qu’elle recouvre. En émettant du crédit, les banques « fabriquent » de la monnaie (qui sera généralement déposée sur des comptes). Donc la valeur de la monnaie est égale au remboursement attendu de la dette qui a servi à la créer. Si la dette n’est pas remboursée, alors la monnaie n’a plus de valeur.

Dans ces conditions, il y a fragilisation du garde-fou du système bancaire : le ratio entre les crédits consentis par une banque et ses fonds propres est appuyé sur une abstraction non contraignante. Les fonds propres, en effet, sont eux-mêmes exprimés dans une monnaie qui n’est appuyée sur rien : il repose sur l’émission par les Banques Centrales d’une monnaie fiduciaire sans sous-jacent.

Dans ces conditions, l’utilisation massive de la planche à billets par l’Etat conduirait à une catastrophe. Alors, dès les années 70, une réforme de la banque de France modifie les procédures de pilotage de la masse monétaire – et la justification implicite de cette réforme est précisément qu’il faut encadrer plus strictement la création monétaire, faute de quoi l’Etat risque de « faire tourner la planche à billets ».

A partir de janvier 1973, le Trésor Public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France. C’est une sérieuse limitation à la possibilité ouverte jusque là à l’Etat de se financer via la création monétaire. En 1976, Raymond Barre décide que l’Etat paiera les intérêts de sa dette au-delà du taux d’inflation. En pratique, ceci implique que la Banque de France cesse presque de traiter l’Etat différemment des autres acteurs économiques.

En 1993, après l’adoption du traité de Maastricht, cette réforme est parachevée lorsque la loi interdit à la Banque de France de prêter de l’argent à l’Etat, fût-ce aux taux du marché. Le reste, c'est-à-dire la constitution de la Banque Centrale Européenne, ne fait que couronner la démarche : l’Etat français a totalement perdu le contrôle de sa monnaie. La Banque de France, elle-même indépendante de l’Etat, ne possède que 14 % du capital de la BCE.

Ainsi, de 1971 à 2001, on est passé d’un monde où l’Etat créait de la monnaie en s’obligeant à garantir sa convertibilité, à un monde où en l’absence de toute convertibilité, l’Etat n’a plus de sous-jacent à faire valoir, et donc on en profite pour lui retirer l’instrument monétaire, et donc seul le système bancaire, autonomisé, peut créer de la monnaie.

La question-clef est donc : comment le système bancaire crée-t-il de la monnaie ?



*



La masse monétaire est divisée en trois agrégats : M1 (monnaie fiduciaire et dépôts à vue), M2 (M1 + autres dépôts à terme négociables), M3 (M2 + instruments négociables, tels que titres de placement, titres de pension, titres de valeur mobilières et tous titres de créances d’une valeur égale ou inférieure à deux ans). De 2001 à 2007, M1 a augmenté de 82 %, M2 de 57 %, M3 de 58 % (croissance économique en volume de l’Euroland sur la même période : environ + 15 % - ne vous demandez pas pourquoi les prix augmentent…).

Comment cette masse monétaire a-t-elle été créée ?

93 % de M3 a été créé par les banques commerciales, via les crédits qu’elles ont consentis. C’est le poids de la monnaie scripturale et électronique. La monnaie fiduciaire, émise par les banques centrales, ne représente que 7 % de la masse monétaire totale. Ce sont les crédits consentis par les banques qui permettent les dépôts, et non l’inverse. Quand les crédits sont plus importants que les remboursements, la masse monétaire augmente puisque le volume total des crédits nouveaux est supérieur au volume des crédits éteints. Par conséquent, une augmentation rapide de M3 traduit en pratique une augmentation des crédits émis et (pour l’instant) non remboursés.

Cependant, la Banque Centrale contrôle indirectement la monnaie scripturale et électronique. Pour éviter que les banques commerciales ne fabriquent une quantité excessive de crédit, la Banque Centrale possède en effet, en théorie, trois outils de contrôle :

- Le taux directeur auquel la Banque Centrale prête aux banques commerciales : plus il est élevé, plus les banques augmentent leur propre taux, donc moins la demande de crédit est forte, donc moins la masse monétaire augmente.

- L’utilisation de la monnaie fiduciaire par les banques commerciales : toutes les banques ont besoin d’argent-papier, à fournir à leurs clients. Donc, toutes les banques commerciales ont un compte à la Banque Centrale qui gère leur détention de monnaie scripturale. On parle, dans ce cas, de la « monnaie centrale » détenue par les banques commerciales. Comme le volume de monnaie centrale dont une banque a besoin est en partie lié au volume des crédits qu’elle consent (et qui font les dépôts de ses clients), il y a là un levier pour la banque centrale, qui peut inciter une banque à moins émettre de monnaie scripturale en limitant son refinancement en monnaie fiduciaire.

- Les règles prudentielles imposées par la réglementation : la principale est le taux de réserve obligatoire des banques commerciales (ratio entre leur compte en monnaie centrale à la Banque Centrale et le total des crédits émis). Ce ratio est fixé actuellement à 2 % dans la zone euro.

Ces instruments de contrôle étaient relativement adaptés à une activité bancaire insérée dans des économies nationales encore peu intégrées, sur des marchés régulés. Avec l’intégration globale des marchés et la dérèglementation tous azimuts, ces outils sont aujourd’hui largement dépassés. Pourquoi ? Essentiellement parce que les banques commerciales se trouvent en situation de placer la Banque Centrale devant le fait accompli – et celle-ci, dès lors, est obligée d’abonder le compte en « monnaie centrale » des banques commerciales au bord de la rupture.

Le problème de ce système sans garde-fou, c’est l’accumulation mécanique des intérêts composés. Le ratio dettes totales / activité économique réelle ne cessant d’augmenter, pour garantir la rentabilité du capital, il faut que le ratio intérêts à payer / revenu économique réel soit renforcé à due proportion. Conséquence : mécaniquement, la part des intérêts dans l’ensemble des revenus (du travail ou du capital) ne cesse d’augmenter, jusqu’au point de rupture. Aujourd’hui, les estimations indiquent le poids des intérêts dans le coût des produits que nous achetons oscille, selon les secteurs, entre 25 % et 40 % (chiffres crédibles : le poids des revenus du capital dans le PIB des pays occidentaux est passé, depuis 30 ans, de 20 % à 35 %).



Début d'un article signé Michel Drac et trouvé ici
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 22:04

Quand j'évoque spéculation privée sauvage, ça recouvre beaucoup de choses,

Comment peut on expliquer dans nos sociétés dites modernes qu'une matière première aussi commune comme le pétrole puisse varier de plus de 20% en une seule séance ?

Comment peut on tolérer des instruments financiers qui permettent à des georges soros d'avoir des gains de 1000% sur moins d'un an !

Comment peut on aduler des sportifs qui gagnent des centaines de millions d'euros pour taper dans un ballon !

Nous sommes dans des sociétés qui ont fabriqués de la FAUSSE MONNAIE ! De la monnaie qui ne correspond pas à une richesse créée, il n'y a pas un seul sportif qui mérite le dixième de ces gains, le problème évidement est que c'est la même chose et en pire dans tous les pans de l'économie et en particulier celui de la finance.

Nous avons vécu sur de la fausse économie.

Nous vivons juste une remise à plat,

Nous avons ce que nous méritons.
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 22:06

Acri,
J'approuve totalement ce que tu nous diffuses, le problème est là, nous sommes dans une société de faux-monnayeurs, c'est dit à ma façon, mais c'est comme ça que je le ressens. Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 22:48

Je viens d'apprendre que depuis déjà 6 mois, les puissances pétrolifères avaient retiré leurs avoirs et autres investissements dans toute l'Europe et aux USA...

Ils ont de bons analystes !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 23:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Jean-Yves TARRADE a écrit:
Y aurait-il, par hasard ou par pure providence, un "expert" sur ce forum capable de nous expliquer un peu ce qu'il s'est passé ?

Pour résumer, il s'agit d'un effet en chaîne :

1° Les Banques US voient leur comportement dérégulé.
2° Les banquiers vendent donc des millions de crédits à des famille pauvres pour des maisons. Pas de risque : en cas de non payement, il suffira de saisir la maison et de la revendre.
3° En 2006, suite à une crise, des millions de familles ne payent plus leur remboursement du crédit >>> Maison saisies.
4° Trop de maison saisies se retrouvent à vendre >>> Chute des prix de l'immobilier
5° Les banques n'arrivent donc plus à retrouver leur argent donc à payer leur propres traites >>> Faillite.
6° Faillite d'une banque qui conduit à ce qu'un deuxième banque n'arrive plus à récupérer l'argent qu'elle lui avait prêtée >>> Faillite d'une autre banque.
7° Effet domino >>> Les banques du monde entier peuvent faire faillite.
8° Si elle font faillites, les entreprises n'arrive plus à emprunter des fond >>> Faillites

etc. etc.


Bref, les Etat décident d'agir et de racheter les traites et les maisons sans valeur citées au numéro 2.

Les Etats ont DU TEMPS. En les mettant en vente petit à petit, ils compte éviter cet écroulement du prix de l'immobilier et l'effet en série.

Et ça ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Ce qui provoque un tel cactaclysme aujourd'hui c'est surtout la spéculation qui s'est créée autour des subprimes. Les produits dérivés se sont démultipliés puisqu'ils étaient extrêmement juteux. Tant est si bien que rares sont les institutions à s'en être privées (c'est pour ça que les annonces de faillites ou de difficultés n'en sont qu'à leur début).

Autrement dit, il n'y pas qu'une cause à cet effet et, à mon avis, la cause première n'est pas d'avoir prêté mais bien d'avoir "transformé" ces prêts en machines à sous...

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Jeu 02 Oct 2008, 23:58

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Je viens d'apprendre que depuis déjà 6 mois, les puissances pétrolifères avaient retiré leurs avoirs et autres investissements dans toute l'Europe et aux USA...

Ils ont de bons analystes !

Je ne crois pas à cela.
Quel intérêt une puissance économique quelconque aurait-elle à créer une dépression mondiale? Surtout les pétroliers.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6699
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 03 Oct 2008, 01:03

bonjour ,

tiens Adamev ce liens peu répondre en partie a ta question et il renvois a d'autre sassez intéressant.

http://solidariteetprogres.org/article3372.html


de toutes façon il y a déjà plusieurs mois que je le dis ici, on va droit dans un clash financier voulu, sinon comment l'aurai je su ?

je m'étonne que des hommes d'église n'entendent même pas la Volonté de Dieu dans ce plongeon, non que notre Père nous envois cela, mais c'est simplement le résultat de nos semailles, tout ce que Dieu nous a demandé de ne pa sfaire on l'a fait et en plus on a chassé Dieu de nos états nos république, nos démocraties nos finance ect ect la moralité = je m'en met un max dans la poche après moi le déluge !! hé bien le voila le déluge !

l'Apocalypse est clair le serait il trop parce que "fini de jouer faut payer la facture !"
un temps pour lire un temps pour comprendre , si on a lu et pas comprend hé bien "un temps pour apprendre !"
même s'ils finaudent encore un peu , on aura droit , c'est écrit et cela se produira et pas dans les générations futur !

il n'y a qu'a relire ce que dit l'Ange et l'Esprit " cela rend justice a tous les pauvres de la terre , car leurs crie est arrivé jusque devant Dieu !"
quoi on va crier avec ; cela ne nous empêché pas de dormir leurs cris , Ha quand c'est notre tour on commence a réaliser, il est trop tard certains ont établis des plans ils iront jusqu'au bout ; de pls Bush n'a guère envie qu'un Obahama qui a promis de juger ceux qui on,t lancé la guerre en irak avec de faux document , n'arrive au pouvoir et découvre toutes les manips et maguouille.

le but de tout cela est d'imposer une domination, il faut casser le ystéme existant et aussi détruire l'Islam qui n'acceptera jamais une domination, donc a rayer ça géne, en plus cela tombe bien faut une excuse historique pour y arriver .

nous on voit cela depuis nos petite chaussures , mais il y en a qui sont déja dans l'audela de la mondialisation, et il n'y a pas de place pour beaucoup de monde a la tête de cela , faudra faire plier la chine , ça c'est pas un gros probléme, si on veille a faire vite avec la technologie qu'ils n'ont pas encore.

Oui vous cassez pas la tête a répondre a un parano, mais réfléchissez y quand on sera dedans !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 03 Oct 2008, 01:17

Théodéric a écrit:


je m'étonne que des hommes d'église n'entendent même pas la Volonté de Dieu dans ce plongeon, non que notre Père nous envois cela, mais c'est simplement le résultat de nos semailles, tout ce que Dieu nous a demandé de ne pa sfaire on l'a fait et en plus on a chassé Dieu de nos états nos république, nos démocraties nos finance ect ect la moralité = je m'en met un max dans la poche après moi le déluge !! hé bien le voila le déluge !

Cher Théodéric,

Non il n'y a pas de rapport !

Même si cette crise est là, regardez la réalité: Jamais l'humanité n'a été plus riche en Europe depuis 40 ans qu'elle s'est débarrassée de Dieu ! L'absence de Dieu n'est pas la cause de cette crise financière. Elle est juste source de ce que les gens, pourtant gavés d'argents et de sécurité, ont le coeur vide et angoissé.




Citation :
il n'y a qu'a relire ce que dit l'Ange et l'Esprit " cela rend justice a tous les pauvres de la terre , car leurs crie est arrivé jusque devant Dieu !"

Idem : je ne partage pas votre analyse. Jamais, depuis que l'économie de marché s'impose au monde, on n'a vu le niveau de vie des pauvres montrer si vite: 15% de croissance, par exemple, en Chine et en Inde, soit dans un tiers de l'humanité.

L'absence de Dieu crée une autre pauvreté, celle de la vie de l'esprit sans but, errant plein d'or dans une existence insensée.



Citation :

quoi on va crier avec ; cela ne nous empêché pas de dormir leurs cris , Ha quand c'est notre tour on commence a réaliser, il est trop tard certains ont établis des plans ils iront jusqu'au bout ;

N'exagérez pas. Ce n'est pas parce qu'on va perdre une part de nos économies qu'on va connaître la famine et la misère.

Citation :

Oui vous cassez pas la tête a répondre a un parano, mais réfléchissez y quand on sera dedans !

C'est vous qui employez le mot "parano". Pas moi. C'est juste une question de logique et d'attribution d'une EFFEt à sa CAUSE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6699
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 03 Oct 2008, 01:59

arnaud bonjour,

si t'as raison alors tout va bien si j'ai raison , alors on ne devrait plus tarder a savoir.

t'es pointu sur les choses , bon ok c'est ta science.

je crois que tu ne réalise pas ce qui va se passer si la bourse s'écroule !
va falloir retourner au jardin, tu as vu le temps qu'ont mis les super marché a se réapprovisionné la fois dernière quand les gens ont stressés quand la bourse allée mal ? 4 mois il a fallu avant de ré-achalander correctement les magasins. pourquoi ? pas grand chose on a bouffer les stocks !!!!!

donc imagine ce que cela donne sur l'Europe aujourd'hui ? rien de moins qu'une famine , même si l'argent est là si la production est bloquée , combien peuvent produire et ce nourrir eux même en France ? pour ne prendre que la France ?

je suis allé dans les pays de l'est après l'effondrement ce sont des pays encore agricole où beaucoup on un coin d jardin et savent en faire et ils avaient la vie extrêmement dur pour survivre ; ici c'est loin d'être le cas siça bloque , des villes comme Paris et autres deviendront ingouvernables même par l'armée , on en a vu quelque chose y a pas si longtemps !

si je me dis parano, c'est parce que tu m'avait fait le même genre de compliment lorsque je soutenais le fait que l'attentat du 11 septembre était téléguidé par les services secrets américain (ce que je soutiens toujours) enfin c'était pas parano, mais schizophrène ! donc pour pas vous salir la bouche mieux vaut que je le dise moi-même Very Happy


je m'étonne que tu dise que dans le fond ça va pas si mal, car au niveau conscience et respect de la vie on cumule ce qui se fait de pire et au niveau de l'empois des finances c'est pareil.
donc ça va bien du coté de l'abondance, mais coté âme c'est mort ou en passe de l'être , moi ce qui me soucie c'ets l'âme le reste Jésus nous a Garantis que c'était la part de Son Père qui nourris les oiseaux et habille les Lys !

tout ces riches banquiers du super système sont des baptisés et se croient chrétien mais ne cessent pas de faire l'inverse de l'enseignement du Christ. "il ne s'agit pas de Me dire Seigneur Seigneur, mais de pratiquer ce que Je vous dis !" .
si on pratiquez 50% de Son enseignement on irait trés bien, mais enseigner l'inverse évidement !! on a le résultat !

en tous cas ouvrez les yeux et prenez des décisions qui ne laisseront pas vos proches dans l'impasse ! car quand ça fera, Clash
, c'est l'effondrement instantané et tout sera bloqué pour un bon moment (tu as vu as quelle vitesse ils ont fait les choix qui pouvaient rassurer les financiers ?) ensuite les bandes d'affamés sans morale se donneront les moyens de se nourrir a n'imprte quel prix !

pour nous c'est donc le début de l'heure de relever la tête ! :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 03 Oct 2008, 02:26

Citation :
[quote="Théodéric"]arnaud bonjour,

si t'as raison alors tout va bien si j'ai raison , alors on ne devrait plus tarder a savoir.

t'es pointu sur les choses , bon ok c'est ta science.

je crois que tu ne réalise pas ce qui va se passer si la bourse s'écroule !

Si la Bourse s'écroule, Nous perdrons nos comptes titres.

mais ce n'est pas nous, riches Occidentaux, qui connaîtrons la famine !

Citation :
va falloir retourner au jardin, tu as vu le temps qu'ont mis les super marché a se réapprovisionné la fois dernière quand les gens ont stressés quand la bourse allée mal ? 4 mois il a fallu avant de ré-achalander correctement les magasins. pourquoi ? pas grand chose on a bouffer les stocks !!!!!

J'étais vivant ! franchement ! Pas de quoi casser la patte à un canard. On n'est pas en 1929. Maintenant, il y a une expérience, des lois sociales.


Citation :

donc imagine ce que cela donne sur l'Europe aujourd'hui ? rien de moins qu'une famine , même si l'argent est là si la production est bloquée , combien peuvent produire et ce nourrir eux même en France ? pour ne prendre que la France ?

Je garde votre message. Dabns six, mois, ayant connu la famine, vous me le remettrez. Ce sera une preuve de mon incompétence.



Citation :
donc ça va bien du coté de l'abondance, mais coté âme c'est mort ou en passe de l'être , moi ce qui me soucie c'ets l'âme le reste Jésus nous a Garantis que c'était la part de Son Père qui nourris les oiseaux et habille les Lys !

Voilà ! Là je vous suis. Là c'est une constatation réaliste !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 03 Oct 2008, 08:29

Les pays pétroliers avaient mille raisons de reprendre leurs avoirs!

La tentation de mener un front économique contre l'Occident n'est pas nouveau. Certains de leurs rangs l'avaient annoncé en Angleterre et Allemagne.

Pour l'Europe il y a urgence à refonder un axe franco-russe comme ce fut le cas depuis Louis XV.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 03 Oct 2008, 08:49

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Les pays pétroliers avaient mille raisons de reprendre leurs avoirs!

La tentation de mener un front économique contre l'Occident n'est pas nouveau. Certains de leurs rangs l'avaient annoncé en Angleterre et Allemagne.

Pour l'Europe il y a urgence à refonder un axe franco-russe comme ce fut le cas depuis Louis XV.

Seulement, cette nouvelle est fausse.

Les pays pétroliers comme la Chine et l'Inde, sont frappés de plein fouet par la crise. Ils risque de perdre beaucoup si les banques font faillite.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Leçons de la crise financière actuelle   Ven 03 Oct 2008, 09:49

C'est ridicule cette histoire de front économique contre l'occident, si c'était vrai, le CAC 40 serait à 2400 points.

Et n'espère pas à un axe avec les russes, les russes n'aiment pas l'europe occidentale, et je les comprend, comment voudrais tu fonder un axe avec les russes (Poutine), alors que nous faisons que les diaboliser du matin au soir.

Le problème est vraiment simple, nous avons créé une masse monétaire qui ne correspond pas à une richesse.

Nos avoirs bancaires, c'est de la fausse monnaie.

Le pire, c'est pour l'immobilier qui est encore surévalué de 200%.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que l'occident, l'europe encore pire que les USA, nous ne produisons plus de richesses.

Notre vrai réalité, c'est que nous sommes des pays pauvres.

Nous allons vivre un réajustement très douloureux de la valeur de nos actifs qui restent encore très au dessus de leurs vraies valeurs.

C'est ce que nous vivons, un réajustement de nos actifs correspondant à nos piètres capacités à produire des richesses.

Le rêve consistant à croire que nous n'avions plus rien à foutre dans notre europe et que l'asie sera l'immense manufacture planétaire se casse la figure,

ça ne marche pas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Leçons de la crise financière actuelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» PROPOS DE MGR ATHANASIUS SCHNEIDER la blessure la plus profonde de la crise actuelle de l’Église est
» la pensée de Benoit XVI sur la crise liturgique actuelle
» La pensée de Benoît XVI sur la crise liturgique actuelle
» La crise économique mondiale actuelle est planifiée pour appauvrir les populations !
» Crise chez mes beaux parents :-(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: