DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 12:54



Mater Dolorosa, Enluminures de Jean de Berry


Like a Star @ heaven Debout, la mère des douleurs
Près de la croix était en pleurs
Quand son Fils pendait au bois.

Alors, son âme gémissante
Toute triste et toute dolente
Un glaive la transperça.

Qu'elle était triste, anéantie,
La femme entre toutes bénie,
La Mère du Fils de Dieu!

Dans le chagrin qui la poignait,
Cette tendre Mère pleurait
Son Fils mourant sous ses yeux.

Quel homme sans verser de pleurs
Verrait la Mère du Seigneur
Endurer si grand supplice ?

Qui pourrait dans l’indifférence
Contempler en cette souffrance
La Mère auprès de son Fils ?

Pour toutes les fautes humaines,
Elle vit Jésus dans la peine
Et sous les fouets meurtri.

Elle vit l’Enfant bien-aimé
Mourir tout seul, abandonné,
Et soudain rendre l’esprit.

Ô Mère, source de tendresse,
Fais-moi sentir grande tristesse
Pour que je pleure avec toi.

Fais que mon âme soit de feu
Dans l’amour du Seigneur mon Dieu :
Que je lui plaise avec toi.

Mère sainte, daigne imprimer
Les plaies de Jésus crucifié
En mon cœur très fortement.

Pour moi, ton Fils voulut mourir,
Aussi donne-moi de souffrir
Une part de ses tourments.

Donne-moi de pleurer en toute vérité
Comme toi près du crucifié
Au long de mon existence.

Je désire auprès de la croix
Me tenir, debout avec toi,
Dans ta plainte et ta souffrance.

À l’heure où mon corps va mourir,
À mon âme fais obtenir
La gloire du paradis. sunny

Stabat Mater, de Jacopone da Todi, franciscain, XIIIème siècle.




Dernière édition par Fanny le Lun 15 Sep 2008, 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 12:56

“Marie a communié intimement à la passion de son fils. Aussi a-t-elle été associée d'une manière unique à la gloire de sa résurrection. C'est pour cela que nous célébrons la compassion de Marie au lendemain de la fête de l'exaltation de la Sainte Croix. Cette fête nous rappelle qu'au pied de la croix la maternité de Marie s'est étendue à tout le corps du Christ, qui est l'Église.”
- Source : Liturgie des Heures, tome IV, page 996




Crucifixion, Fra Angelico



Le quinze septembre, l'Église célèbre dans sa liturgie la mémoire de Notre Dame des sept douleurs.
Le culte à Notre-Dame des sept douleurs s'est développé à partir du monastère de Schönau (1221), en Allemagne. En 1239, dans le diocèse de Florence en Italie. Cette fête a été approuvée en 1667 puis étendue à l’Église universelle par le pape Pie VII en 1814. En 1913, l'Ordre des Servites de Marie fixa la fête de Notre-Dame Like a Star @ heaven I love you des douleurs au 15 septembre. Selon la tradition, ce titre doit son nom aux “sept douleurs” de la Vierge Marie :

· La prophétie de Symeon sur Jésus (Lc, 2, 34-35).
· La fuite de la Sainte Famille en l'Égypte (Mt, 2, 13-21).
· La disparition de Jésus pendant trois jours au temple (Lc, 2, 41-51).
· La rencontre de Marie et Jésus sur la via dolorosa (Lc, 23, 27-31).
· La souffrance de Marie près de Jésus crucifié. (Jn, 19, 25-27)
· Marie recueillant son fils mort dans ses bras lors de la déposition de Croix.
· L'ensevelissement de Jésus dans le sépulcre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 13:28

FESTA SEPTEM DOLORUM BEATAE MARIAE VIRGINIS
(BEATAE MARIAE VIRGINIS PERDOLENTIS)




Notre-Dame des Douleurs (aussi appelée Notre-Dame de la Miséricorde, Notre-Dame du Soledade, Notre-Dame des Angoisses, Notre-Dame des Larmes, Notre-Dame des Sept Douleurs, Notre-Dame du Calvaire ou encore Notre-Dame du Pranto, et invoquée en latin comme Beata Maria Virgo Perdolens, ou Mater Dolorosa) est l'un des titres par lesquels l'Église Catholique vénère la Vierge Like a Star @ heaven sunny Marie.

On trouve les premières traces de la dévotion aux douleurs de la Vierge, à la fin du XI° siècle, particulièrement dans les écrits de saint Pierre Damien (+1072), de saint Anselme (+1109), d’Eadmer de Cantorbéry (+1124), de saint Bernard (+1153) et de moines bénédictins et cisterciens qui méditent le passage de l'Evangile qui montre Marie et Jean au pied de la Croix.

Saint Anselme écrit :

Like a Star @ heaven :sts: Sad "Votre peine, Vierge sacrée, a été la plus grande qu'une pure créature ait jamais endurée ; car toutes les cruautés que nous lisons que l'on a fait subir aux martyrs, ont été légères et comme rien en comparaison de votre douleur. Elle a été si grande et si immense, qu'elle a crucifié toutes vos entrailles et a pénétré jusque dans les plus secrets replis de votre cœur. Pour moi, ma très pieuse Maîtresse, je suis persuadé que vous n'auriez jamais pu en souffrir la violence sans mourir, si l'esprit de vie de votre aimable Fils, I love you pour lequel vous souffriez de si grands tourments, ne vous avait soutenue et fortifiée par sa puissance infinie".





Saint Bonaventure écrit :

Like a Star @ heaven Sad I love you "Voyez ce qu'ajoutait à ses plaies, dans la Passion de Jésus, la compassion de sa Mère. Il la voyait, le cœur tout broyé, les mains serrées par la douleur, les yeux ruisselants de larmes, le visage crispé, la voix plaintive, mais tout le corps dressé, virile et debout auprès de son gibet. Je la devine, la tête voilée sans doute, tant sa modestie demeurait virginale, tant sa douleur passait toute mesure. Que de gémissements dut-elle pousser, pleurant son Fils et répétant : « Jésus, mon Fils Jésus, qui me donnera de mourir avec toi et pour toi, mon Fils, mon très doux Jésus ? » Que de fois dut-elle lever respectueusement les yeux vers ces blessures sauvages, si même elle put les en détourner un instant, ou si, du moins, à travers le flot de ses larmes, elle pouvait encore les contempler !
Comment croire qu’elle eût pu ne pas défaillir de l’immensité de la douleur imposée à son cœur, alors que je demeure stupéfait qu'elle n’en ait pas reçu la mort ? Vivante, elle partage sa mort, la vie faisant peser sur elle une douleur plus cruelle que la mort.
« Regardez et voyez s'il y a douleur pareille à ma douleur ? » Ecoutons cette lamentation de Marie, la Vierge Mère. Contemplons cette douleur poignante et nous le verrons : il n'est pas de douleur pareille à sa douleur, si ce n'est la douleur de ce Fils où la sienne se modèle ; puisque, ô surprise à peine croyable, c'est une vraie compassion qui l’étreint, et que les mots d’une langue humaine ne sauraient exprimer. Car faisant rejaillir sur soi les douleurs, les blessures, les outrages de son Fils, elle les subissait dans sa propre personne, ressentant ce qui se trouvait dans le Christ Jésus. En son âme, debout près du Christ, elle partageait son martyre ; blessée de sa blessure, crucifiée au crucifix, percée du même glaive. Car son âme fut transpercée par le glaive de la passion du Christ."
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 15:09

Notre Dame des sept Douleurs, venez à mon secours; j'ai grand besoin de Vous; personne ne peut me secourir, que Vous; j'ai péché en laissant libre cours à la colère, impulsif que je suis, et j'ai ainsi gravement entaché mes relations avec mon épouse, mon image et mon crédit auprès de mes enfants; Vous qui, sans tache, avez cependant eu votre âme transpercée, ayez pitié de moi qui ait la faiblesse de trouver des excuses à mon comportement. JP
SVP priez pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 16:52

Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 16:57

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 18:30

Amen! En union de prière avec toi, cher Karl. :sts: I love you

Cher Acri, comme je suis heureuse, tu viens de placer l'image dont je n'ai pas réussi à parer ce sujet... cheers
La prochaine fois, j'oserai faire appel à toi. Encore merci de tout coeur pour la Mère de Miséricorde! Like a Star @ heaven sunny
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 18:34

Merci à ts deux; l'image de ND des douleurs aide à relativiser les nôtres...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Lun 15 Sep 2008, 19:46

Cher Karl,

Je suis en union de prières avec toi surtout en ce jour de N-D des douleurs.

La Ste Vierge qui s'est tenue au pied de la croix a eu le coeur transpercé de souffrance, elle était là silencieuse et souffrait mais Elle savait que l'Amour triompherait de toute cette souffrance, la Vierge Marie a gardé la Foi malgré sa douleur car Elle aussi sur cette terre vivait de Foi comme nous.

Donc Elle comprend ta souffrance, ton coeur transpercé...

Je voudrais aussi te dire, Cher Karl , si je peux me le permettre ne te culpabilise pas outre mesure.

Parce que je crois que dans un couple il y a toujours des torts des deux côtés quoiqu'il arrive.

ET n'oublie pas : Si ton coeur te condamne Dieu est plus grand que ton propre coeur et surtout le Seigneur T'aime, Il t'aime à la folie car Il a donné sa vie sur la Croix pour nous. Il nous a racheté et notre Dieu est un Dieu de Miséricorde.

Je prie pour toi, je sais dans diverses circonstances pour l'avoir éprouvé que le coeur peut être vraiment transpercé de souffrance ...

Louons le Seigneur car quand nous souffrons et si nous l'acceptons nous devenons accessible à la souffrance de notre prochain car alors nous pouvons le comprendre. C'est la Forge du Seigneur ... tu verras de tout cela jaillira une force nouvelle pour toi.

Il n'est jamais trop tard, il n'est rien que le Seigneur ne pardonne et nous sommes des êtres humains si faibles, il suffit de s'abandonner.

Dépose tout au pied de Jésus et dans le Coeur de Notre Mère Bien-Aimée.

En union de prières, tu verras la lumière revient toujours... CONFIANCE et ABANDON c'est la clef car Dieu ne résiste pas à cela ! Jésus aime les audacieux donc j'ai l'audace de croire qu'Il va te secourir le plus vite possible et te soutenir. Oui j'en ai l'audace...

En Christ +
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Mar 16 Sep 2008, 09:01

Merci Julienne pour tes paroles consolatrices; j'ai honte de moi et d'un autre côté je suis mortifié par des mots blessants de ma femme; les pensait-elle vraiment? hier soir j'ai regretté mes actes et nous avons fait la paix; un semblant de paix en ts cas, mais ma femme ne semble pas se souvenir de ce qui ds sa bouche m'a blessé et avait suscité ma colère; j'hésite à y faire allusion de peur de raviver le conflit; de sorte que rien n'est vraiment réglé.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Mar 16 Sep 2008, 09:42

Ne pas relancer le conflit , cher Karl mais signaler aussi calmement que possible que vous êtes toujours blessé , sans autre commentaire . Vos sentiments n'appartiennent qu'à vous et personne ne peut vous en faire reproche , même pas votre femme .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Mar 16 Sep 2008, 10:53

Karl a écrit:
Merci Julienne pour tes paroles consolatrices; j'ai honte de moi et d'un autre côté je suis mortifié par des mots blessants de ma femme; les pensait-elle vraiment? hier soir j'ai regretté mes actes et nous avons fait la paix; un semblant de paix en ts cas, mais ma femme ne semble pas se souvenir de ce qui ds sa bouche m'a blessé et avait suscité ma colère; j'hésite à y faire allusion de peur de raviver le conflit; de sorte que rien n'est vraiment réglé.

Bonjour Karl, c'est déjà un grand pas et en regrettant tes actes tu t'es encore grandi surtout aux yeux du Seigneur ! je comprends que tu sois blessé et mortifié par les mots de ton épouse. J'abonde dans le sens de boudo, ne pas relancer le conflit. Même si tu es encore blessé et je me doute que cela a du faire bien mal, si elle te demande si tu es blessé dis le lui simplement. Il est aussi possible qu'elle ait parlé dans une telle colère que réellement elle ne se souvienne pas (il y a des cas où la colère est tellement grande que pour blesser l'autre on dit n'importe quoi le but est de le faire souffrir coûte que coûte et on dit des mots qui dépassent la pensée, elle a perdu son self-control). Soit elle se souvient et n'a plus envie de revenir là-dessus.

Je pense et ce n'est que mon humble avis qu'il vaut mieux ne pas relancer le conflit. Surtout si tu envisages de rester avec ta femme et ne souhaite pas une séparation. Et même en cas de séparation pourquoi se dire des mots blessants ? tu te ferais aussi tort, tu risquerais de dire aussi des mots qui te dépassent, au contraire offre à Dieu cette blessure et il répandra sur elle son baume bienfaisant. Et tu grandiras encore dans la vie spirituelle et en Dieu.

Je prie pour toi :sts: que le Seigneur te bénisse et t'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Jeu 18 Sep 2008, 22:20

Il faut bien comprendre que ces 7 douleurs représentent la douleur totale, la douleur maximale qu'une âme puisse suporter (chiffre 7 = parfait).

Cette kénose est indescriptible et imcompréhensible pour nous.
Adhésion totale à la volonté de Dieu dans une totale mort à soi-même.

Saint Alphonse de Liguori en donne brutalement mais merveilleusement une idée.
Si les bourreaux avaient renoncé à mette Jésus à mort, Marie l'aurait fait elle-même, de ses prropres mains et avec autant, si ce n'est davantage, de détermination qu'Abraham voulant sacrifier son fils Isaac. (Cf. "Les gloires Marie" - commentaire du Salve Regina)

C'est une lecture du "Stabat Mater" assez percutante, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Ven 19 Sep 2008, 09:14

Citation :
Jean-Yves TARRADE a écrit:
Il faut bien comprendre que ces 7 douleurs représentent la douleur totale, la douleur maximale qu'une âme puisse suporter (chiffre 7 = parfait).

Cette kénose est indescriptible et imcompréhensible pour nous.
Adhésion totale à la volonté de Dieu dans une totale mort à soi-même.

Saint Alphonse de Liguori en donne brutalement mais merveilleusement une idée.
Si les bourreaux avaient renoncé à mette Jésus à mort, Marie l'aurait fait elle-même, de ses prropres mains et avec autant, si ce n'est davantage, de détermination qu'Abraham voulant sacrifier son fils Isaac. (Cf. "Les gloires Marie" - commentaire du Salve Regina)

C'est une lecture du "Stabat Mater" assez percutante, non ?


Voui, ça fait peur... Je ne vois pas Marie comme ça! J'ai lu une grande partie des Gloires de Marie, mais pas celle-là; je vais m'y mettre;
Mais je comprends, en un certain sens; la rédemption devait passer.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Ven 19 Sep 2008, 09:21

Citation :
-Julienne a écrit:
au contraire offre à Dieu cette blessure et il répandra sur elle son baume bienfaisant. Et tu grandiras encore dans la vie spirituelle et en Dieu.

Je prie pour toi :sts: que le Seigneur te bénisse et t'aide.


Je n'ai pas tenu le coup; j'ai tenté d'expliquer (mais pas de manière humble il est vrai) ma vision des choses, et ma femme a cru que je voulais renverser la situation et les rôles, nier mes responsabilités; je n'ai pas su comme tu le suggérais avec raison, me taire et offrir au Seigneur ma blessure d'amour-propre.
Je me sens au-dessous de tout; je ne sais plus que faire; rarement je me suis senti aussi démuni, impuissant, honteux à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Ven 19 Sep 2008, 10:19

Karl a écrit:
Citation :
-Julienne a écrit:
au contraire offre à Dieu cette blessure et il répandra sur elle son baume bienfaisant. Et tu grandiras encore dans la vie spirituelle et en Dieu.

Je prie pour toi :sts: que le Seigneur te bénisse et t'aide.


Je n'ai pas tenu le coup; j'ai tenté d'expliquer (mais pas de manière humble il est vrai) ma vision des choses, et ma femme a cru que je voulais renverser la situation et les rôles, nier mes responsabilités; je n'ai pas su comme tu le suggérais avec raison, me taire et offrir au Seigneur ma blessure d'amour-propre.
Je me sens au-dessous de tout; je ne sais plus que faire; rarement je me suis senti aussi démuni, impuissant, honteux à la fois.

Cher Karl, ne te culpabilise pas parce ce que tu n'as pas tenu le coup ! tu es un être humain et les humains sont faillibles. Ne te sens pas en-dessous de tout pour cela. Qui sait si en pareil cas j'aurais tenu le coup !

Il me semble que le mieux est d'attendre et voir ce que feras ta femme, comment elle va réagir par la suite.

Surtout garde foi que le Seigneur ne t'abandonnera pas ni la Ste Vierge Marie en ce jour de l'anniversaire des apparitions de ND à la Salette en 1846.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs   Ven 19 Sep 2008, 10:48

-Julienne a écrit:

Cher Karl, ne te culpabilise pas parce ce que tu n'as pas tenu le coup ! tu es un être humain et les humains sont faillibles. Ne te sens pas en-dessous de tout pour cela. Qui sait si en pareil cas j'aurais tenu le coup !

Il me semble que le mieux est d'attendre et voir ce que feras ta femme, comment elle va réagir par la suite.

Surtout garde foi que le Seigneur ne t'abandonnera pas ni la Ste Vierge Marie en ce jour de l'anniversaire des apparitions de ND à la Salette en 1846.


Chère Julienne, c'est d'un grand réconfort de pouvoir parler de ces choses; ce n'est pas la première fois hélas, que je me mets ds une telle situation: je suis impulsif et susceptible, donc irréfléchi, incapable de garder mon calme, seule attitude qui pourrait désarmer ma femme.
J'ai beau prendre des résolutions, je ne parviens pas à les tenir; et je crains qu'une telle situation, quels que soient mes regrets et mon repentir présent, ne se renouvelle inféfiniment; je me sens à la merci du démon qui est en moi (orgueil mal placé?).
Mais je garde confiance et je te remercie pour tes prières; je prierai pour toi aussi. flower
Revenir en haut Aller en bas
 
Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête de *Notre-Dame* des sept douleurs
» Notre-Dame des Sept Douleurs
» NOTRE-DAME des SEPT-DOULEURS (15 septembre)
» Litanies de Notre Dame des Sept Douleurs
» Litanies de Notre-Dame des sept douleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: