DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La Cathédrale de Metz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: La Cathédrale de Metz   Mer 13 Aoû 2008, 13:30

Une bande de vandales, a pénétré dans la Cathédrale de Metz. Des travaux étaient en cours, afin de restaurer et réparer un vitrail de Chagal, qui avait un petit trou.
Les vandales, pour pénétrer dans la Cathédrale, n'ont pas hésité à détruire cette oeuvre majeure de Chagal. Certes, il sera réparé. Mais la griffe du maître manquera à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Mer 13 Aoû 2008, 14:03

Shocked

sunny Bonjour, cher Ecossais,

Ce vandalisme s'interprète à deux niveaux : celui de la destruction d'une oeuvre d'art, et celui d'un acte de violence à l'intérieur d'un lieu sacré, la Maison de Dieu... Sad I love you



"La cathédrale St Etienne de Metz, possède la plus grande surface de vitraux en France (6500 m2), avec notamment de nombreux vitraux de Chagall.
Une cathédrale pré-romane (consacrée en 1040) a remplacé l'église construite sur un oratoire datant de 415, avant que l'actuel édifice soit commencé vers 1220."






La Genèse, Marc Chagall, cathédrale de Metz




http://pagesperso-orange.fr/revue.shakti/metz.htm
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Mer 13 Aoû 2008, 14:12

Fanny a écrit:
Shocked

sunny Bonjour, cher Ecossais,

Ce vandalisme s'interprète à deux niveaux : celui de la destruction d'une oeuvre d'art, et celui d'un acte de violence à l'intérieur d'un lieu sacré, la Maison de Dieu... Sad I love you



"La cathédrale St Etienne de Metz, possède la plus grande surface de vitraux en France (6500 m2), avec notamment de nombreux vitraux de Chagall.
Une cathédrale pré-romane (consacrée en 1040) a remplacé l'église construite sur un oratoire datant de 415, avant que l'actuel édifice soit commencé vers 1220."





La Genèse, Marc Chagall, cathédrale de Metz




http://pagesperso-orange.fr/revue.shakti/metz.htm

Merci pour tes précisions, chère Fanny. Je connais bien la cathédrale, puisque je n'habite pas très loin. On ne respecte plus rien. Tout devient banal, normal. Ça va très mal se terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Mer 13 Aoû 2008, 14:37

Very Happy Pour la banalisation, cher Ecossais, je suis entièrement d'accord : on relativise tout, surtout sur le plan moral! Rien n'est grave, tout est "dans l'ordre des choses"..., l'homme est ainsi fait..., on n'y peut rien (!),...

C'est bien une question d'éducation au respect - qui est le fait de savoir "garder ses distances". Et elle commence à l'école (beaucoup à dire sur notre système français d'éducation : on instruit, mais éduque-t-on?? Rolling Eyes )

Tu as bien de la chance de pouvoir aller admirer ce superbe édifice. cheers

Que ce laxisme ou jean-foutisme général finisse mal, comme tu dis, est probable ; mais préviendra-t-on l'accroissement des actes de destruction? Question
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Mer 13 Aoû 2008, 14:49

Tu plaisantes, Fanny? Non seulement on ne les préviendra pas, mais on les encouragera. Et ceci pour que le peuple demande encore davantage d'intervention de l'Etat. Et les pauvres "veaux" que nous sommes, ne se rendent pas compte que chaque jour, on nous prive d'une parcelle de liberté supplémentaire.

Le général avait raison. Les français sont des veaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Ven 15 Aoû 2008, 14:39

Very Happy Bonjour, cher Ecossais, ta réflexion sur la liberté est intéressante. Il est vrai que nous sommes des assistés - involontaires! ; nos libertés se réduisent dangereusement, "l'air de ne pas y toucher", comme on dit. Shocked
Les prétextes invoqués sont le plus souvent fallacieux, avec en gros titres, notre sécurité! Elle a bon dos, la sécurité : elle place des caméras partout, justifie les contrôles de tout ordre à répétition, et les implants humains, etc. affraid

Ainsi la dernière campagne électorale a joué cette carte de la sécurité, qui possède deux côtés, dont le revers! Beaucoup sont tombés dans le panneau. :twisted:

L'"Etat providence", il y a des limites! spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Ven 15 Aoû 2008, 15:42

Fanny a écrit:
Very Happy Bonjour, cher Ecossais, ta réflexion sur la liberté est intéressante. Il est vrai que nous sommes des assistés - involontaires! ; nos libertés se réduisent dangereusement, "l'air de ne pas y toucher", comme on dit. Shocked
Les prétextes invoqués sont le plus souvent fallacieux, avec en gros titres, notre sécurité! Elle a bon dos, la sécurité : elle place des caméras partout, justifie les contrôles de tout ordre à répétition, et les implants humains, etc. affraid

Ainsi la dernière campagne électorale a joué cette carte de la sécurité, qui possède deux côtés, dont le revers! Beaucoup sont tombés dans le panneau. :twisted:

L'"Etat providence", il y a des limites! spiderman

Enfin quelqu'un qui me comprend. Aranaud va t'accuser d'être adepte de la "théorie du complot". Lui, ne comprendra, peut-être, que le jour où on lui installera une caméra dans la chambre à coucher, les toilettes et la salle de bain. Et je crains que ce ne soit pas suffisant...
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Ven 15 Aoû 2008, 17:26

Vite des caméras dans les cimetières pour surveiller les faits et gestes des cadavres !



D'ailleurs avec toutes les profanations, cela ne devrait pas tarder...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Ven 15 Aoû 2008, 18:26

Acri a écrit:
Vite des caméras dans les cimetières pour surveiller les faits et gestes des cadavres !



D'ailleurs avec toutes les profanations, cela ne devrait pas tarder...

J'ai une meilleure idée. Tous les mini Rambo de la municipale, en faction pour surveiller les endroits sensibles. C'est à dire, les églises, les Cathédrales, les cimetières, bref, tous les endroits qui habituellement sont vandalisés et pillés. les sorties d'écoles aussi. Ça éviterait les papts d'enfants.
Ce serait bien plus judicieux que de racketter les honnêtes gens en leur collant des PV, parce qu'ils n'ont pas mis leur ticket de stationnement, (ce qui je le rappelle n'est absolument pas une obligation). Par ailleurs, les pacmètres sont totalement illégaux, parce qu'ils n'acceptent que de la monnaie. Ce qui contraint les vaches à lait, que nous sommes, à avoir de la monnaie en permanence dans nos poches, souvent trouées, parce que nos épouses n'ont pas le temps de les raccommoder. Ben oui !!! Pour vivre descemment, l'épouse est obligée de travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Ven 15 Aoû 2008, 18:32

Loup Ecossais a écrit:
Par ailleurs, les parcmètres sont totalement illégaux, parce qu'ils n'acceptent que de la monnaie. Ce qui contraint les vaches à lait, que nous sommes, à avoir de la monnaie en permanence dans nos poches, souvent trouées, parce que nos épouses n'ont pas le temps de les raccommoder

Euréka ! Je viens de comprendre !
A Nantes, not'bon maire mène une politique de flicage et anti-famille. En effet, il a implanté des horodateurs à carte.
Donc, la carte à puce pour nous surveiller. Cela je le savais déjà.
Mais en plus, la carte à puce car elle ne perce pas les poches et ainsi plus beoin d'une épouse qui sache raccommoder.

Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Ven 15 Aoû 2008, 18:36

Acri a écrit:

Mais en plus, la carte à puce car elle ne perce pas les poches et ainsi plus beoin d'une épouse qui sache raccommoder.


Ben voilà. Comme ça, elle pourra travailler à mi-temps, 12h par jour, pour gagner plus. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Mar 27 Oct 2009, 00:06

Je découvre le sujet :

Rassurez-vous, entre temps, le très moderne "évêque" de Metz, Mgr Raffin je crois, très certainement pour inaugurer comme il se doit les réparations, à organisé un retentissant concert de "rapp" dans ce lieu très saint.

On achète la paix spirituelle (?) comme on peut !

L'histoire ne dit pas s'il leur a prêté (aux rappeurs) les clefs de sa "Porche".
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12272
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Mar 27 Oct 2009, 16:43

Salut le Loup.
T'es venu chasser dans les parages?
Heureux de te voir.

C'est vrai que ces dégradations sont scandaleuses à plus d'un titre.

Mais tu sais ce n'est pas d'aujourd'hui que les vandales s'attaquent aux églises.
- jubbées abattus par des chanoines mitrés qui les obligeaint à couber la tête.
- tympans ravagés par des évêques qu'ils empêchaient d'entrer assis sur leur sédia.
- labyrinthes détruits par des clercs qui n'en comprenaient pas le sens et qui se disaient gênés par le bruit des toupies enfantines... pourtant "diablement" en phase avec le labyrinthe.
- pas-de-sols détruits car obligeant les fidèles à lever la jambe (à défaut d'entrer dans l'édifice saint sandales en main).
- abats-sons des clochers obstrués par des paroissiens gênés par les cloches...
- cryptes bouchées comme dans certaine église de ma connaissance alors que le pilier-palmier qui les soutient est un chef-d'oeuvre remarquable ou transformées en chaufferie causant ainsi d'irrémédiables dommages à des boiseries "initiatiques" de toute beauté....
- mise à terre de gargouilles jugées indécentes ou trop satiriques...

Ceci sans évoquer la destruction systématique des lieux de cultes anciens, les autodaffées de livres par des moines fous....

Etc...

La racaille ignorante de toutes époques, y compris révolutionnaire, à eu des maîtres dans la place. Et heureusement qu'il y eut qq'uns de nos anciens pour sauver nos cathédrales de la destruction. On peut dire ce qu'on veut des bolcheviques mais dès le début de la révolution d'octobre la destruction d'oeuvre d'art y était punie de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Sam 28 Nov 2009, 18:29

(je poste le sujet ici, pour ne pas créer de nouveau fil ;))

Les préfets de Sarkozy vont pouvoir vendre les cathédrales

28 novembre 2009, 12:27 | Janus

Les journaux («Le Journal des Arts», «Le Monde», «La Tribune de l’Art») qui évoquent l’affaire sont rares et semblent hélas inaudibles, puisque les réactions sont fort peu nombreuses ; et pourtant, l’heure est grave et le péril, imminent.



Au détour de l’article 52 de la loi de finances 2010 se profile clairement la destruction par l’Etat sarkozyste de plus de deux siècles de protection du patrimoine national.

C’est en effet en 1794 que l’abbé Grégoire, s’en prenant au vandalisme révolutionnaire (« Je créai le mot pour tuer la chose », disait-t-il), affirme l’existence d’un patrimoine collectif que la Nation a pour mission de protéger : « le respect public doit entourer particulièrement les objets nationaux qui, n’étant à personne, sont la propriété de tous ».

La Convention décide dans la foulée de protéger « les objets qui intéressent les arts, l’histoire et l’instruction ». Guizot, en 1830, crée le premier poste d’inspecteur des monuments historiques, poste que Mérimée occupera avec passion de 1834 à 1853, jetant les fondements de la protection par l’Etat des monuments importants et instituant à cette fin le classement des édifices.

Les régimes politiques successifs ont tous, depuis, poursuivi ce processus de sauvegarde par l’Etat des œuvres patrimoniales, dont la définition s’est étendue de façon exponentielle au XXème siècle : aux bâtiments anciens sont venus s’ajouter des créations contemporaines, des témoins de la mémoire industrielle, des jardins et, plus récemment encore, des « lieux de mémoire » (mur des fédérés, Oradour sur Glane…). Le succès, qui ne se dément pas depuis leur création en 1984, des journées du patrimoine, témoigne de l’adhésion des Français à l’idée d’un patrimoine commun à protéger.

Déjà en 2003, Jean-Jacques Aillagon avait autorisé la cession de certains monuments aux collectivités territoriales mais, outre que peu d’entre elles s’étaient empressées d’acheter des édifices d’un entretien souvent coûteux, le ministre de la culture avait alors limité très précisément les possibilités pour l’Etat de se défaire de son patrimoine.

Or, l’article 52 de la loi de finances élargit le périmètre des monuments et sites transférables, qui ne sera plus limité à une liste fixée par décret et couvrira, dès 2010, la totalité des monuments appartenant à l’Etat et à l’ensemble de ses établissements publics ; en outre, l’Etat pourra maintenant se défaire aussi des objets mobiliers classés.

On peut, à première lecture, se dire que, si l’Etat cède son patrimoine aux collectivités territoriale, il n’ y a que moindre mal ; sauf que, la loi étant muette, rien n’interdira aux dites collectivités de pratiquer un nouveau transfert au profit d’une entreprise culturelle à visée commerciale, ou même d’un particulier.

Enfin, il est essentiel de signaler que seul le préfet aura à se prononcer sur les cessions, le ministère de la Culture, pourtant concerné au premier chef, n’ayant pas à être consulté.
Une partie de l’UMP s’en réjouit ouvertement et le rapporteur spécial de la commission des finances du Sénat, Yann Gaillard, a ces mots qui dévoilent la logique à l’œuvre : ce processus « s’inscrit dans la droite ligne de la « désétatisation » du patrimoine monumental …préconisée dans [un] rapport de 2002 sur le patrimoine monumental. De fait, c’est à la société toute entière qu’il appartient de conserver et d’entretenir le patrimoine, l’Etat ne pouvant se prévaloir d’aucun monopole en la matière. »

Cette distinction entre Etat et société toute entière, signe tout simplement l’arrêt de mort de la politique patrimoniale nationale.

L’extrême gravité de cette décision explique la réaction inquiète de quelques députés de droite, comme Nicolas Perruchot, rapporteur spécial de la commission des finances de l’Assemblée Nationale, qui, ne voulant pas s’opposer à la logique libérale en action, propose d’au moins « recenser, au sein d’une « liste négative » les éléments du patrimoine national non transférables ». Ainsi, l’Arc de Triomphe, Versailles, les Invalides ou le Louvre (ce sont les exemples cités par Nicolas Perruchot) seraient déclarés « non transférables », mais on pourrait très bien imaginer qu’un préfet accepte de se défaire de la cathédrale de Chartres, de la colonne Vendôme ou du pont du Gard, voire du Mont Saint Michel, si cher au cœur de Nicolas Sarkozy.

A l’heure où le président se gargarise de l’identité nationale, évoque le lien charnel des Français avec la terre et les morts, exige un musée consacré à l’Histoire nationale, on voit clairement que la logique libérale l’emporte, chez lui comme dans son parti, sur l’attachement de la Nation à son patrimoine, qu’il fait fi de toute la tradition française dans ce domaine et qu’en réalité son soi-disant attachement à notre passé ne constitue qu’un fonds de commerce électoral.

- Lien vers l’article du Monde :

http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/11/21/les-elus-locaux-convies-a-la-braderie-des-monuments-historiques_1270205_3246.html

- Lien vers La Tribune de l’Art :

http://www.latribunedelart.com/Patrimoine/Patrimoine_2009/Decentralisation_Monuments_550.htm

- Lien vers Le Journal des Arts :

http://www.artclair.com/jda/archives/docs_article/69768/les-monuments-historiques-brades-.php

- Intervention au Sénat de Yann Gaillard :

http://www.senat.fr/rap/l09-101-37/l09-101-37_mono.html

- Observations de Nicolas Perruchot :

http://www.assemblee-nationale.fr/13/budget/plf2010/b1967-tIII-a9.asp

Source : Mediapart

http://fortune.fdesouche.com/7389-les-prefets-de-sarkozy-vont-pouvoir-vendre-les-cathedrales
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Sam 28 Nov 2009, 19:03

La Cathedrale de Metz a des vitraux anciens de grande beauté

Invité écrit:
"Ce vandalisme s'interprète à deux niveaux : celui de la destruction d'une oeuvre d'art,et celui d'un acte de violence à l'intérieur d'un lieu sacré, la Maison de Dieu...

il y a de troisième niveau c'est que Chagall était juif,maintenant on peut le relier au premier,le niveau artistique de l'oeuvre d'art en question,....Chagall a fait mieux!

Rien de tout cela ne valait de détruire son oeuvre!
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Lun 30 Nov 2009, 00:40

Loup Ecossais a écrit:
Une bande de vandales, a pénétré dans la Cathédrale de Metz. Des travaux étaient en cours, afin de restaurer et réparer un vitrail de Chagal, qui avait un petit trou.
Les vandales, pour pénétrer dans la Cathédrale, n'ont pas hésité à détruire cette oeuvre majeure de Chagal. Certes, il sera réparé. Mais la griffe du maître manquera à jamais.


bonjour Loup Ecossais


comme quoi il y en a qui qui viennent faire leurs tours a metz et d'autre leurs Messes a Tours,

j'ai déjà remarqué que le Ciel protège mal ces pierres et ces vitraux , ils sont mauvais conservateurs ils doivent avoir mieux là haut ! Chagal va nous éblouir quand on va débarquer !!
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Mer 02 Déc 2009, 04:12

[quote="Mécréant-LV"][center](je poste le sujet ici, pour ne pas créer de nouveau fil ;))

Les préfets de Sarkozy vont pouvoir vendre les cathédrales

28 novembre 2009, 12:27 | Janus

Les journaux («Le Journal des Arts», «Le Monde», «La Tribune de l’Art») qui évoquent l’affaire sont rares et semblent hélas inaudibles, puisque les réactions sont fort peu nombreuses ; et pourtant, l’heure est grave et le péril, imminent.



Au détour de l’article 52 de la loi de finances 2010 se profile clairement la destruction par l’Etat sarkozyste de plus de deux siècles de protection du patrimoine national.

C’est en effet en 1794 que l’abbé Grégoire, s’en prenant au vandalisme révolutionnaire (« Je créai le mot pour tuer la chose », disait-t-il), affirme l’existence d’un patrimoine collectif que la Nation a pour mission de protéger : « le respect public doit entourer particulièrement les objets nationaux qui, n’étant à personne, sont la propriété de tous ».

La Convention décide dans la foulée de protéger « les objets qui intéressent les arts, l’histoire et l’instruction ». Guizot, en 1830, crée le premier poste d’inspecteur des monuments historiques, poste que Mérimée occupera avec passion de 1834 à 1853, jetant les fondements de la protection par l’Etat des monuments importants et instituant à cette fin le classement des édifices.

Les régimes politiques successifs ont tous, depuis, poursuivi ce processus de sauvegarde par l’Etat des œuvres patrimoniales, dont la définition s’est étendue de façon exponentielle au XXème siècle : aux bâtiments anciens sont venus s’ajouter des créations contemporaines, des témoins de la mémoire industrielle, des jardins et, plus récemment encore, des « lieux de mémoire » (mur des fédérés, Oradour sur Glane…). Le succès, qui ne se dément pas depuis leur création en 1984, des journées du patrimoine, témoigne de l’adhésion des Français à l’idée d’un patrimoine commun à protéger.

Déjà en 2003, Jean-Jacques Aillagon avait autorisé la cession de certains monuments aux collectivités territoriales mais, outre que peu d’entre elles s’étaient empressées d’acheter des édifices d’un entretien souvent coûteux, le ministre de la culture avait alors limité très précisément les possibilités pour l’Etat de se défaire de son patrimoine.

Or, l’article 52 de la loi de finances élargit le périmètre des monuments et sites transférables, qui ne sera plus limité à une liste fixée par décret et couvrira, dès 2010, la totalité des monuments appartenant à l’Etat et à l’ensemble de ses établissements publics ; en outre, l’Etat pourra maintenant se défaire aussi des objets mobiliers classés.

On peut, à première lecture, se dire que, si l’Etat cède son patrimoine aux collectivités territoriale, il n’ y a que moindre mal ; sauf que, la loi étant muette, rien n’interdira aux dites collectivités de pratiquer un nouveau transfert au profit d’une entreprise culturelle à visée commerciale, ou même d’un particulier.

Enfin, il est essentiel de signaler que seul le préfet aura à se prononcer sur les cessions, le ministère de la Culture, pourtant concerné au premier chef, n’ayant pas à être consulté.
Une partie de l’UMP s’en réjouit ouvertement et le rapporteur spécial de la commission des finances du Sénat, Yann Gaillard, a ces mots qui dévoilent la logique à l’œuvre : ce processus « s’inscrit dans la droite ligne de la « désétatisation » du patrimoine monumental …préconisée dans [un] rapport de 2002 sur le patrimoine monumental. De fait, c’est à la société toute entière qu’il appartient de conserver et d’entretenir le patrimoine, l’Etat ne pouvant se prévaloir d’aucun monopole en la matière. »

Cette distinction entre Etat et société toute entière, signe tout simplement l’arrêt de mort de la politique patrimoniale nationale.

L’extrême gravité de cette décision explique la réaction inquiète de quelques députés de droite, comme Nicolas Perruchot, rapporteur spécial de la commission des finances de l’Assemblée Nationale, qui, ne voulant pas s’opposer à la logique libérale en action, propose d’au moins « recenser, au sein d’une « liste négative » les éléments du patrimoine national non transférables ». Ainsi, l’Arc de Triomphe, Versailles, les Invalides ou le Louvre (ce sont les exemples cités par Nicolas Perruchot) seraient déclarés « non transférables », mais on pourrait très bien imaginer qu’un préfet accepte de se défaire de la cathédrale de Chartres, de la colonne Vendôme ou du pont du Gard, voire du Mont Saint Michel, si cher au cœur de Nicolas Sarkozy.

A l’heure où le président se gargarise de l’identité nationale, évoque le lien charnel des Français avec la terre et les morts, exige un musée consacré à l’Histoire nationale, on voit clairement que la logique libérale l’emporte, chez lui comme dans son parti, sur l’attachement de la Nation à son patrimoine, qu’il fait fi de toute la tradition française dans ce domaine et qu’en réalité son soi-disant attachement à notre passé ne constitue qu’un fonds de commerce électoral.

- Lien vers l’article du Monde :


Mécréant-LV Bonjour,

un ami pasteur Evangélique me disait, nous on cherche des bâtiments pour faire des églises et on a du mal a en trouver, (il s'ouvre en moyenne une église évangélique par jour en France ce qui fait qu'ils sont plusieurs millions maintenant) ce pays dit que l'on a la liberté de culte, et donc plutôt que de filer les églises qui étaient catholique aux musulman pour en faire des mosquées ou les vendre a des particuliers , il pourrait y avoir une perpétuation Chrétienne sur le lieu.
mais non, mais non, nos braves politicarios sont chratolique (ou presque) et alors pas question d'aider l'église évangélique , donc on va soit vendre aux particuliers soit donner a l'islam qui a droit d'avoir des lieux de culte en tant que religion.

je ne sais plus qui disait " c'est a l'Amour que vous aurez les uns pour les autres que l'on vous reconnaitras pour mes disciples et que le monde croira que Le Père M'A Envoyé !" y a du boulot devant nous, parce que bien sûr on va pas aider cette secte d'évangélico a trouver dans lieux de cultes, c'est tellement mieux l'islam ou l'athéisme qui produit de si beaux fruits !
Amour quand tu nous Tient !!
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La Cathédrale de Metz   Mer 02 Déc 2009, 05:13

Très juste . Les autorités religieuses risquent de répéter l'erreur de 1453 : se réjouir de la chute de Constantinople , en y ajoutant la moquerie : " Pendant le siège , ils discutaient du sexe des anges " .
Revenir en haut Aller en bas
 
La Cathédrale de Metz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Cathédrale de Metz
» La Cathédrale de Bazas a été profanée
» Inauguration de la cathédrale à Pristina
» Le Saint Mors de la Cathédrale Saint Siffrein de Carpentras réalisé avec un des clous de la Passion du Christ
» La cathédrale de TOURNAI braquée en plein jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: