DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fête du saint Curé d'Ars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 13:43




Jean-Marie Vianney (ou Vianey ou Viannay ou Viennet), dit le Curé d'Ars, né le 8 mai 1786 à Dardilly, près de Lyon, dans une famille de cultivateurs fut le curé de la paroisse d'Ars-sur-Formans pendant 41 ans.


Ses parents, de modestes paysans viticulteurs, l’élèvent dans la ferveur religieuse. sunny Cependant celle–ci trouve difficilement à s’exprimer en ces temps troublés où la Constitution civile du clergé place la question religieuse au cœur de la Révolution française. L’enfant fait ainsi sa première confession non dans l’église paroissiale mais dans la salle commune de la maison natale.

En 1799 a lieu sa première communion dans la grange d’un village voisin, lors d’une messe clandestine célébrée par un prêtre réfractaire.

1805, il rejoint à Écully l’école ecclésiastique ouverte par le curé Charles Balley et se prépare ainsi au sacerdoce. cheers

1809 malheureusement la Guerre d’Espagne réclamait beaucoup de soldats et il tira au sort un mauvais numéro. Après quelques péripéties il réussit à se cacher aux Noës (Loire) sous un faux nom, puis son jeune frère ayant accepté de servir à sa place, il put regagner le petit séminaire.

En 1811, Jean-Marie Vianney est envoyé au petit séminaire de Verrières.
Puis en 1813, il entre au grand séminaire de Lyon afin d’y étudier la théologie. Au grand séminaire il est avec Marcellin CHAMPAGNAT Like a Star @ heaven I love you fondateur des "Frères Maristes des Écoles".
C’était un élève d’intelligence médiocre et ses connaissances se limitaient à un peu d’arithmétique, un peu d’histoire et un peu de géographie ; l’étude du latin était pour lui un supplice bien qu’il fût aidé par son condisciple Matthieu Loras, qui devait devenir le premier évêque de Dubuque et qui lui donnait quelques leçons. Ses maîtres cependant, voyant sa piété, ne doutaient pas de sa vocation. Very Happy
Il ne comprenait rien à la philosophie, mais on finit par l’ordonner prêtre le 13 août 1815, à l’âge de 29 ans et on l’envoya à Écully comme vicaire de M. Balley, puis après la mort de celui-ci comme curé à Ars (13 février 1818).
Il y réveille, entre autres par des sermons percutants, la piété de ses ouailles, sa renommée s'étend bientôt sur toute la France d'où les gens viennent pour l'entendre et parfois se confesser.

En 1824 , il ouvre une école pour les jeunes filles après avoir formé deux institutrices. Cette école sera agrandie en 1827 pour installer un orphelinat.

En 1855 Jean-Marie Vianney reçoit la Légion d’honneur .

Il décède à Ars le 4 août 1859.

Un procès en canonisation est ouvert en 1865.
Le curé d’Ars est déclaré "vénérable" en 1872 et "bienheureux" le 8 janvier 1905 par Pie X puis canonisé le 31 mai 1925 par le pape Pie XI.

En 1929 il est proclamé « patron de tous les curés de l'univers »(alias saint patron ), ce qui signifie qu'il est recommandé à ceux-ci de s'inspirer de son exemple. :sts: sunny

En 1986 le Pape Jean-Paul II, I love you lors de sa visite pontificale en France visita Ars-sur-Formans en hommage à son ancien curé.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 13:48

Fanny, je ne le connais pas, ce saint Curé d'Ars. Enfin de nom, oui !

Et puis, j'ai une dévotion pour mon cher curé de ma paroisse, qui m'a amenée à Jésus, et ça, ça ne s'oublie pas.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12269
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 13:56

J'ai jamais vraiment aimé mon prénom (le vrai)... maintenant je sais pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 13:59

Chère Fanny,

Merci de nous parler du St Curé d'Ars, patron de tous les curés dont je n'ai pas oublié la fête aujourd'hui. I love you j'ai prié autrefois devant la châsse contenant son corps.

Le bonheur m'a été donné de me rendre plusieurs fois à Ars, de visiter le presbytère, le jardin du St Curé, de voir le monument de la rencontre ... la petite église avec la statue de Marie à qui il avait confié tous ses paroissiens et mis les noms dans un I love you en vermeil attaché au cou la Ste Vierge. La chaire de vérité où il enseigna, bien sûr la petite église a été agrandie mais on voit nettement où sont les limites de l'église du St Curé. Il disait : la Ste Vierge désire tellement notre bonheur....
Toute jeune ma grand mère paternelle me parlait du St Curé et j'avais un tel désir de me rendre là-bas.

Peut-être le Seigneur permettra t'il encore qu'un jour je m'y rende.

Cela me touche beaucoup que tu y aies pensé ! Very Happy sunny I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 13:59

Ah bon, Jean-Marie, pourtant c'est un beau prénom ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 15:55

complet c'est Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney !

Mais les trois sont beaux Adamev sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 16:05

Lorsqu'on veut offrir quelque chose à un grand personnage, on lui fait présenter cet objet par une des personnes qu'il préfère, afin que l'hommage lui soit plus agréable. Ainsi nos prières, présentées par la Sainte Vierge ont tout autre mérite parce que la Sainte Vierge est la seule créature qui n'a jamais offensé Dieu."


Le Curé d'Ars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 22:11

Jean-Baptiste est son vrai prénom, que je sache, mais le saint Prêtre a voulu y associer Celui de notre Sainte Mère à tous!! Like a Star @ heaven I love you cheers

Alors Marie est un magnifique prénom!! drunken

Chère Doris, je comprends ton attachement ; chacun de nous admire la sainteté de l'un ou de l'autre. Et chacun s'efforce d'imiter les vertus qui le touchent. Pour ma part, tout comme toi Julienne, j’aime beaucoup les vertus de simplicité, d’humilité et de Charité du pauvre curé ! I love you

Et puis, comme j’ai dû le dire par ailleurs, désormais il fait partie de notre famille : mon mari, à la 6 ème génération, compte une Jeanne Vianney, qui s’est mariée avec un certain Christophe Michon… Jeanne Vianney et Jean-Marie vianney étaient petits-cousins : ils avaient un arrière-grand-père paternel en commun, Pierre Vianney (dit « le Cadet » ou « le Gras »). Je trouve émouvant de songer qu’ainsi les lignées comportent aussi des saints, sur lesquels nous pouvons prendre exemple… et que nous pouvons prier ! cheers

Cher Adamev, votre remarque est énigmatique ; pourriez-vous vous en expliquer ? Merci. I love you

Oui, la visite du village d’Ars est un pur bonheur ; surtout quand il n’y a pas un chat ! Ce qui fut mon cas, pour une unique visite… :sts: sunny

Belle citation du saint Curé, chère Julienne, Very Happy nous pourrions en mettre d’autres, sur ce fil, si tu veux. :colors: Question


Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12269
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Lun 04 Aoû 2008, 23:07

Il y a d'autres raisons liées à l'histoire familiale.
Jeanne et Marie étant deux personnes mortes dont on a accolé les deux prénoms pour faire le mien (mais pas de pb j'ai réglé cette question un soir sur pont de Paris).
Mais j'ai tjrs trouvé le curé renfrogné, ses discours excessifs... et maintenant que je sais qu'il fut déserteur et pas très futfut....

Je préfère en effet Jean (Baptiste ou Evangéliste) et Marie... (refuge du pèlerin, étoile du matin...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mar 05 Aoû 2008, 10:34

Chère Fanny,

Quelle joie sunny quel honneur flower d'avoir dans ta famille des descendants du Saint Curé. cheers

Ce fut un confesseur extraordinaire, très vite les foules se presseront à Ars, ce qui l'obligera à passer de longues heures dans son église, accueillant, réconfortant, donnant le pardon de Dieu.

C'est pourquoi comme il ramenait tant d'âmes à Dieu, satan qui ne pouvait pas le supporter l'attaquait parfois brutalement. Je me souviens avoir vu à Ars le lit du St Curé auquel satan avait mis le feu, celui que le St Curé appelait le grappin et qui faisait du bruit la nuit pour l'empêcher de dormir. D'autres auraient été épouvantés mais lui gardait son calme tout comme Marthe Robin d'ailleurs qui sera frappée violemment par le démon qui la laissera presque pour morte.

Le St Curé repose dans une chasse à l'intérieur de la basilique.

Bien sûr que je suis d'accord Chère Fanny pour les citations en voici une première :

Nos fautes sont comme des grains de sable en face de la grande montagne des miséricordes de Dieu.
Citation de Jean-Marie Vianney dit le saint curé d'Ars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mar 05 Aoû 2008, 11:20

Citation de Saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars :

"On compare souvent la sainte Vierge à une mère, mais elle est encore bien meilleure que la meilleure des mères : car la meilleure des mères punit quelques fois son enfant qui lui fait du chagrin ; elle croit bien faire. Mais la sainte Vierge ne fait pas ainsi ; elle est si bonne qu'elle nous traite toujours avec amour."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mar 05 Aoû 2008, 11:37

Quand nous nous abandonnons à nos passions, nous entrelaçons des épines autour de notre coeur.

Celui qui vit dans le péché prend les habitudes et la forme des bêtes. La bête qui n'a pas la raison, ne connaît que ses appétits; de même, l'homme qui se rend semblable aux bêtes perd la raison et se laisse conduire par les mouvements de son cadavre.
Un chrétien créé à l'image de Dieu, racheté par le sang d'un Dieu! Und chrétien, l'enfant d'un Dieu, le frère d'un Dieu, l'héritier d'un Dieu! Un chrétien, l'objet des complaisances des trois personnes divines! Un chrétien, dont le corps est le temple du Saint-Esprit! Voilà ce que le péché déshonore!...
Le péché est le bourreau du bon Dieu et l'assassin de l'âme. C'est lui qui nous arrache du ciel pour nous précipiter en enfer. Et nous l'aimons!...
Offenser le bon Dieu, qui ne nous a jamais fait que du bien! Contenter le démon qui ne peut nous faire que du mal!... Quelle folie!
Le bon Dieu veut nous rendre heureux et nous ne le voulons pas. Nous nous détournons de lui et nous nous donnons au démon! Nous fuyons notre ami et nous cherchons notre bourreau! Nous employons à nous perdre un temps qu'il nous a ménagé pour nous sauver. Nous lui faisons la guerre avec les moyens qu'il nous a donnés pour le servir!...
Comprendre que nous soyons l'ouvrage d'un Dieu, c'est facile; mais que le crucifiement d'un Dieu soit notre ouvrage!... voilà qui est incompréhensible!...

St Jean-Marie Vianney Curé d'Ars
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mar 05 Aoû 2008, 11:43



La Chapelle du Coeur du St Curé d'Ars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mar 05 Aoû 2008, 13:38

I love you Merci de tout coeur, chère Julienne, ce sont de très belles méditations. Very Happy

Cher Adamev, je vous remercie de nous avoir éclairés sur votre sentiment concernant le saint Curé. sunny Vous écrivez :

"Il y a d'autres raisons liées à l'histoire familiale.
Jeanne et Marie étant deux personnes mortes dont on a accolé les deux prénoms pour faire le mien (mais pas de pb j'ai réglé cette question un soir sur pont de Paris).
Mais j'ai tjrs trouvé le curé renfrogné, ses discours excessifs... et maintenant que je sais qu'il fut déserteur et pas très futfut....

Je préfère en effet Jean (Baptiste ou Evangéliste) et Marie... (refuge du pèlerin, étoile du matin...)"


Nous espérons aussi de tout coeur pour vous, I love you :sts: que ce lourd héritage est maintenant intégré à votre vie ; on ne devrait jamais infliger des prénoms endeuillés. Sad I love you

A propos de saint Jean-Marie Vianney, je crois que vous gagneriez à mieux le connaître : lisez petit à petit les pensées que Julienne et d'autres proposent sur ce fil, et vous nous direz ce que cela vous inspire... ;)

Le saint curé "renfrogné"?? Shocked Certes non, c'était un homme aimable, au grand coeur, d'une Charité exceptionnelle!! sunny cheers

Il avait un très grand souci des personnes malades, pauvres, tant matériellement que spirituellement. Sad I love you :sts: Il se privait beaucoup personnellement, en donnant ce qu'il venait de recevoir : nourriture, chaussures, chemises, etc. Il ne gardait jamais rien pour lui, et sa servante s'en désolait... Smile

Quant à ses "discours"... Peut-être les qualifierez-vous de "sentimentaux", autrement dit empreints d'un certain lyrisme - mais nous sommes au XIXème siècle, quoi d'étonnant? On a fait la même remarque à propos des écrits de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus. ;) C'est l'époque du "Romantisme".

Ses sermons (prêches, homélies) comme ses écrits en général, sont d'une ferveur et d'une bonté sans égales. drunken cheers Ce qui rend ce saint prêtre si attachant et si exemplaire, I love you c'est ce que des esprits prétentieux lui ont reproché : son peu d'instruction, sa simplicité extrême, sa bonté sans détours, son service de l'Evangile au plus près de l'homme, dans une profonde Charité. Il me fait penser à saint François d'Assise, vous voyez? I love you ange1

Ce qui importe - et le saint Curé l'avait compris grâce à l'Esprit de son baptême -, c'est l'intelligence du coeur plutôt que la connaissance intellectuelle... Sad I love you :sts: Le service dans l'action évangélique, plutôt que le paraître.

"Heureux ceux qui ont une âme de pauvre, car le Royaume des Cieux est à eux."

Mt 5, 3


Il y aurait aussi beaucoup à dire sur son service inlassable au confessionnal, Julienne l'a très bien évoqué. Very Happy A suivre!


Je retiendrai :

"Le péché est le bourreau du bon Dieu et l'assassin de l'âme. C'est lui qui nous arrache du ciel pour nous précipiter en enfer. Et nous l'aimons!...
Offenser le bon Dieu, qui ne nous a jamais fait que du bien! Contenter le démon qui ne peut nous faire que du mal!... Quelle folie!" :twisted:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mar 05 Aoû 2008, 19:07

Voici encore des paroles du St Curé :


“IL NE SUFFIT PAS DE DIRE : "C'EST UN PÉCHÉ", MAIS "J'AI PÉCHÉ".”
Il n'y a rien qui offense tant le Bon Dieu que de désespérer de sa miséricorde.

Nous jouons avec le péché.

C'est notre orgueil qui nous empêche de devenir des saints.

Que diriez-vous d'un homme qui travaillerait le champ du voisin et laisserait le sien sans culture ? Eh bien ! Voilà ce que vous faites. Vous fouillez continuellement dans la conscience des autres et vous laissez la vôtre en friche.

Il y en a qu'un seul mot renverse. Une petite humiliation fait chavirer la barque... Courage, mes frères ! Courage !

Nous avons tort de nous plaindre.

Les tentations les plus à craindre, et qui perdent bien plus d'âmes qu'on ne croit, ce sont ces petites pensées d'amour propre, ces pensées d'estime de soi, ces petits applaudissements sur tout ce que l'on fait, sur ce que l'on a dit de nous.

Il y a des personnes qui, avec un extérieur de piété, se piquent à la moindre injure, à la plus petite calomnie.

En disant leur "Confiteor", ils s'accusent eux-mêmes en disant : "C'est par ma faute". Deux minutes après, ils s'excusent et accusent les autres.

Ces chrétiens en "image" ne veulent rien supporter. Tout les choque, ils répondent à des paroles piquantes par des paroles piquantes.

L'envieux veut toujours monter, le saint veut toujours descendre. Ainsi l'envieux descend toujours, et le saint monte toujours.

La porte du ciel est fermée à la haine.

Ceux qui conservent de la rancune sont malheureux : ils ont le front soucieux, des yeux qui semblent tout dévorer.

La marque distinctive des élus, c'est l'amour, comme la marque des réprouvés, c'est la haine.

La colère anéantit la paix et le repos des familles. Elle sème à pleines mains la désunion, les inimitiés, les haines.

Nous noyons, nous étouffons notre âme dans la nourriture.

Quand j'en vois qui charrient le dimanche, je pense qu'ils charrient leur âme en enfer.

Oh, mes enfants, que c'est triste ! Les trois quarts des chrétiens ne travaillent qu'à satisfaire ce cadavre qui va bientôt pourrir dans la terre. Ils manquent d'esprit et de bon sens !

Le poisson cherche-t-il les arbres et la prairie ? Non, il s'élance dans l'eau. L'oiseau s'arrête-t-il sur la terre ? Non, il s'envole dans les airs. Et l'homme qui est créé pour aimer Dieu, pour posséder Dieu, ne l'aime pas et porte ailleurs ses affections...

Celui qui ne prie pas est comme une poule ou une dinde qui ne peut s'élever dans les airs. Si elles volent un peu, elles retombent bientôt et, grattant la terre, elles s'y enfoncent, s'en aspergent et semblent ne prendre plaisir qu'à cela.

Si l'on pouvait prier en enfer, l'enfer n'existerait plus.

L'âme qui cesse de prier meurt d'inanition. L'âme qui prie peu ressemble à ces oiseaux de basse-cour qui, avec de grandes ailes, ne savent pas s'en servir ou ne s'élèvent qu'à une très petite hauteur.

On dit qu'il y en a beaucoup qui se confessent et peu qui se convertissent. Je le crois bien : c'est qu'il y en a peu qui se confessent avec repentir.


Il y en a qui profanent le sacrement en manquant de sincérité. Ils auront caché des péchés mortels, il y a dix ans, vingt ans. Toujours ils sont tourmentés, toujours le péché est présent à leur esprit, toujours ils ont la pensée de le dire, et toujours ils renvoient : c'est un enfer !

Les péchés que nous cachons reparaîtront tous. Pour bien cacher ses péchés, il faut bien les confesser.

Il ne faut pas écouter le démon qui cherche toujours, après qu'il nous a fait faire le mal, à nous jeter dans le désespoir.

La prière, c'est le cri de l'ange, le péché, c'est le cri de la bête.





Je pense que et j'admire le st Curé qui avait un style si direct, c'est sans doute ainsi qu'il réveillait les consciences et plus d'un pénitent était en pleurs après la confession, j'ai reçu la grâce en allant à Ars de voir son petit confessionnal et en pensant à toutes les heures qu'il y a passées quand on voit ce confessionnal qui était dans une petite pièce toute simple, je n'ai pu m'empêcher de le toucher évidemment je n'ai pas demandé si ce confessionnal se trouvait dans cette pièce pour le préserver si c'était vraiment là mais je crois bien après avoir consulté mon époux qui a meilleure mémoire que moi que c'est là que se trouvait le St Curé, ne vous étonnez pas dans le jardin je n'ai pu m'en empêcher je vous ai déjà dit que j'étais une voleuse de "reliques" alors oui j'ai pris par exemple le 12.07.1990 une feuille de vigne dans le jardin du St Curé, elle se trouve dans mes cahiers bien protégée l'on dirait que c'était hier, je possède une feuille de lierre ceuillie à Ars dans le jardin le 23.07.83, c'est bien conservé, oui je sais pas légal Embarassed mais je n'ai pu m'empêcher de cela... bien sûr à Ars j'ai acheté une simple croix en argent bénite par le "curé d'Ars de l'époque", j'aime tant St Jean-Marie Vianney et je le prie de m'accorder la grâce de retourner encore un jour à Ars tout est comme si c'était hier mes souvenirs et mon amour pour lui mais que la Volonté de Dieu se réalise, non la mienne car je suis à Lui "

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12269
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mer 06 Aoû 2008, 09:57

De Fanny "A propos de saint Jean-Marie Vianney, je crois que vous gagneriez à mieux le connaître : lisez petit à petit les pensées que Julienne et d'autres proposent sur ce fil, et vous nous direz ce que cela vous inspire...

De JM Vianney : "Que diriez-vous d'un homme qui travaillerait le champ du voisin et laisserait le sien sans culture ? Eh bien ! Voilà ce que vous faites. Vous fouillez continuellement dans la conscience des autres et vous laissez la vôtre en friche".

D'Adamev : Ma chère Fanny, nous avons mon épouse et moi une vieille cousine, charmante petite vieille mais très agacante par un certain côté. Il faut qu'elle donne son avis sur tout. Ainsi je suis embarqué dans une importante opération de rénovation de la maison dans laquelle nous sommes. J'ai régulièrement des remarques sur ce que j'ai fait ou ce que j'aurais dû faire selon elle. Une fois ça va, deux..., trois... Toujours est-il que récemment j'ai pris la cousine sous le bras, je l'ai fourrée dans sa voiture avec prière d'aller se faire voir ailleurs.

Evidemment elle n'a pas compris. Alors mon épouse, bonne pâte, lui a expliqué que ce que je faisais nous l'avions décidé en commun et qu'elle n'a rien à en dire. Ses idées, conseils, remarques étaient p.e justifiés mais étaient aussi devenus in-audibles.

Je pense que beaucoup de croyants convaincus ressemblent à ma vieille cousine. Aimez donc JMV autant que vous voulez mais si vous permettez le reste est mon affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mer 06 Aoû 2008, 14:09

Cher Adamev, merci pour vos réactions et pour votre franchise. sunny J'ose croire que mes propos ne vous ont pas blessé, ce n'était aucunement mon intention... Rolling Eyes I love you Je ne porte de jugement sur personne : ce débat est d'ordre général. ;)

On comprend très bien le fait que vous n'ayez pas supporté cette cousine très longtemps! J'ai comme idée que mon mari aurait été encore moins patient que vous. Mr.Red (c'est sûr, les femmes le sont davantage! Laughing )

La différence entre votre parente et le saint prêtre, c'est que ce dernier avait besoin de "réveiller" ses ouailles : après la Révolution, la foi est en péril et les campagnes ont beaucoup perdu de leur ferveur et de leurs pratiques religieuses ; à preuve ce temps de clandestinité qui a vu de courageux prêtres enfreindre la loi au péril de leur vie. :sts: I love you

Par ailleurs, saint Jean-Marie Vianney avait à coeur le Salut des âmes, lui qui subissait les attaques démoniaques... Il savait ce que la tentation voulait dire!! :twisted:
Vous me rappelez une anecdote de la vie du saint homme : un jour, il parlait à un missionnaire et à ses congénères, des visites fracassantes du "grappin" - le démon -, la nuit, dans sa chambre :

"Un soir, ces messieurs se mirent à plaisanter sur ces bruits qu'il entendait pendant la nuit. Un d’entre eux dit : "Le Curé d’Ars ne mange pas et sa tête chante ; il croit entendre du bruit." Le pauvre Curé d’Ars accepte l’humiliation sans rien dire. Et la nuit suivante il se fit un tel bruit qu’il semblait que la maison s’écroulait. C’était surtout à la porte vitrée, qui était, je crois, la porte de la chambre où était le Curé d’Ars, qu’on croyait toute brisée. Ces messieurs se lèvent en toute hâte, courent par la maison pour voir ce qui arrivait. On vint à la porte de la chambre du Curé d’Ars qui était tranquillement couché. On n’osa plus ensuite le plaisanter. L’un dit : "Le Curé d’Ars est un saint." Et il était respecté. On ne peut pas savoir tout ce qui s’est passé dans ces visites du démon. On ne sait que ce qu’il a voulu dire ou que d’autres ont été témoins. On m’a dit aussi qu’un gendarme, passant la nuit sous la fenêtre de la chambre du saint Curé, entendit des cris horribles. Qu’il faut qu’une âme soit quelque chose de grand, puisque le démon fait tant pour la prendre !"

(Catherine Lassagne, "Le Curé d'Ars au quotidien", éd. "Parole et Silence" 2003). Catherine Lassagne a longtemps été la servante du saint prêtre.

Tout cela pour dire que l'instruction ni la culture n'ont rien à voir avec la sainteté ; Dieu aime les simples, les "petits"...
Et pour dire que l'intelligence du saint prêtre résidait dans sa foi, dans sa piété!! sunny cheers
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12269
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mer 06 Aoû 2008, 14:38

C'est bien Fanny continuez "à cultiver mon champ".

Ref : De JM Vianney : "Que diriez-vous d'un homme qui travaillerait le champ du voisin et laisserait le sien sans culture ? Eh bien ! Voilà ce que vous faites. Vous fouillez continuellement dans la conscience des autres et vous laissez la vôtre en friche".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mer 06 Aoû 2008, 15:06

scratch Question Bien difficile de vous comprendre, cher Adamev... Votre histoire personnelle vous appartient, c'est sûr... I love you et si un débat d'ordre général vous affecte particulièrement, qu'y puis-je? Rolling Eyes Je ne maîtrise pas votre vie.

Je ne vous en veux pas, mais comprenez qu'il est intrépide de porter un jugement sur qui ne songe pas à vous juger, vous inversez les rôles... et vous risquez de vous tromper. What a Face I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mer 06 Aoû 2008, 15:19

Cher Adamev, je n'ai pas perçu un seul instant que Fanny fouillait dans votre conscience et laissait la sienne en friche...

Cela ne m'est pas venu à l'esprit Question Cher ami il s'agit certainement d'un malentendu, vous nous avez mal comprise Fanny et moi-même n'avons qu'exprimé notre amour et notre dévotion envers le St Curé d'Ars. Il est certain que chacun a son ou ses "saints" préférés I love you

Vraiment, je ne comprends pas drunken ..... il s'agit d'un malentendu, votre belle-mère fut trop possessive et mon époux aussi en aurait été agaçé comme vous, je crois que votre déplaisir je n'ose pas dire votre colère car je peux me tromper vous touche encore.

Mais ce n'est pas le but de Fanny de fouiller les consciences et cela je le dis et cela n'engage que moi. Vraiment ce n'est pas l'attitude habituelle de la Fanny que je connais, vous faites erreur.

En toute amitié, cher Adamev sunny

Dans quelques jours vous y verrez plus clair et êtes libre de ne pas apprécier le St Curé bien entendu, il s'agit de votre conscience. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mer 06 Aoû 2008, 15:31

I love you :sts: Merci de partager mon sentiment, chère Julienne.

Vous connaissez sûrement ce passage dans Ephésiens 4, 2-3, cher Adamev ; il traduit bien ce que je recherche - tout comme vous, je pense -, sur tout forum, dans une fraternité non-feinte : sunny

"...en toute humilité, douceur et patience, supportez-vous les uns les autres avec charité ;
appliquez-vous à conserver l'unité de l'Esprit par ce lien qu'est la paix." :sts:
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12269
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mer 06 Aoû 2008, 15:59

Mais ma belle-mère -paix à son âme douce- n'a rien à voir avec ça!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fête du saint Curé d'Ars   Mer 06 Aoû 2008, 16:11

adamev a écrit:
Mais ma belle-mère -paix à son âme douce- n'a rien à voir avec ça!!!

Pardon Cher Adamev c'est moi qui me suis trompée Very Happy Very Happy et c'est de moi-même que je ris cela fait tellement de bien de rire de soi .... sunny

Il s'agit de la vieille cousine désolée drunken king et c'est encore de moi que je ris .... lol!
Revenir en haut Aller en bas
 
Fête du saint Curé d'Ars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Litanies du Saint Curé d'Ars
» 150° anniversaire du Saint Curé d’Ars
» Adoration avec le Saint Curé d'Ars !
» Le saint curé d'Ars (jubilé).
» Miséricorde et sacrement du Pardon paroles du saint curé d'Ars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: