DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Une Belle Plante



Messages : 255
Inscription : 05/06/2008

MessageSujet: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Sam 26 Juil 2008, 19:11

Les milliers de livres et d'articles sur le suaire de Turin ont tous de tous temps insisté sur deux points :

- 1 - le coup de lance sur le côté à été donné post-mortem, mais pour s'assurer de la mort du crucifié, dans l'espace intercostal qui mène très précisément à l'oreilette droite du coeur

- 2 - la circulation sanguine a été découverte en 1628 par Harvey, et préparée par Galien au XVII ème siècle

- 3 - la première autopsie date en France de 1886

Aussi, pourriez-vous me dire comment un simple centurion a-t-il pu trouver de lui-même l'endroit exact ou infiltrer sa lance afin de percer... un coeur dont il n'avait jamais vu la moindre image, ni supputer le moindre emplacement, et par la voie d'une oreillette - fut-elle droite - dont on ne saurait qu'elle existe que 1600 ans plus tard ?
Revenir en haut Aller en bas
Une Belle Plante



Messages : 255
Inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Sam 26 Juil 2008, 19:16

Car le problème du suaire de Turin est celui de la clochette du chien de Pavlov : il suffit de l'agiter devant les yeux des croyants, pour qu'ils oublient le plus élémentaire bon sens...

Ce centurion inconnu brille par l'excellence de son geste, véritable préfiguration de la découverte de la circulation sanguine et des autopsies 16 et 19 siècles plus tard, respectivement...

Que n'a-t-il été immortalisé par une statue, ce génie méconnu de la médecine légale...
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Sam 26 Juil 2008, 19:23

C'est un soldat .. un sol-dat! ... il a connu les champs de bataille, il a testé la chose sur de l'ennemi vivant et constaté que ça marchait là, pas là, mieux ici ... pour envoyé le monsieur sur l'autre rive.
Personne ne nie que les soldats romains étaient super bien entraînés .. c'est leur faire injure que de penser qu'il ne savaient pas doser juste leurs gestes ... surtout sur une cible immobile ....
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Sam 26 Juil 2008, 19:42

C'est le bon sens même.

D'autant que ce coup de lance n'est pas pour percer le coeur mais pour percer la plèvre emplie d'eau (j'ai oublié le mot précis) et hâter ou parachever la mort. On peut le considérer comme un geste de pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Une Belle Plante



Messages : 255
Inscription : 05/06/2008

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Sam 26 Juil 2008, 20:06

C'est un soldat... de cinéma Hollywoodien, que vous décrivez. Donnez-moi une seule preuve de ce que vous avancez...

D'autre part, puisqu'on en est à l'interprétation du coup de lance, je vous signale que vous vous trompez : le coup de lance servait - et là, ce n'est pas Hollywood, c'est de la médecine, mais vous l'avez dit, les soldats romains étaient de grands médecins - à créer un pneumo-thorax, afin de faciliter la respiration des crucifiés et... prolonger celle-ci ! Mais certainement pas l'achever...

Ce coup de lance permettait au crucifié de respirer à nouveau, alors que son thorax était comprimé par les efforts. D'ailleurs, les médecins-légistes qui ont étudié le suaire ont clairement dit qu'un coeur mort n'aurait pas pu expurger du sérum et du sang, et encore moins vers le bas. Il fallait un coeur battant... Donc il fallait que le coup de lance ait permis à Yeshouah de survivre... D'où la prétendue "résurrection"... puiqu'en fait il n'est pas mort...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80874
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Sam 26 Juil 2008, 20:53

Une Belle Plante a écrit:


Aussi, pourriez-vous me dire comment un simple centurion a-t-il pu trouver de lui-même l'endroit exact ou infiltrer sa lance afin de percer... un coeur dont il n'avait jamais vu la moindre image, ni supputer le moindre emplacement, et par la voie d'une oreillette - fut-elle droite - dont on ne saurait qu'elle existe que 1600 ans plus tard ?

C'est simple. ce sont des militaires de carrière. et, comme tous les militaires, ils apprennent les points pour tuer à coup sûr. Pas besoin d'un Doctorat en anatomie pour cela. Juste de l'expérience des militaire aguerris.

Cher Belle Plante: c'est bizarre. Vous créez des énigmes qu'un soldat de seconde classe résoudrait. :foot: :beret:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Sam 26 Juil 2008, 22:22

Bon je pensais que de crever la plève avait pour effet de provoquer une collage de celle-ci sur les poumons et donc d'en bloquer le fonctionnement. Faut que je révise.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Dim 27 Juil 2008, 05:16

Une Belle Plante a écrit:


- 2 - la circulation sanguine a été ... préparée par Galien au XVII ème siècle

???? Le Galien de l'antiquité gréco-romaine ? Ressuscité ? Pour chercher querelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Dim 27 Juil 2008, 21:34

Dans les entrainements militaires romains, les soldats étaient entrainés à tirer de la main gauche pour planter leur lance en plein coeur du côté droit de l'adversaire afin d'éviter les boucliers de ce dernier....donc la lance arrive bien du côté indiqué par le linceul.

Je n'ai plus les références de ce manuel militaire mais je sais qu'il a existé.

Et puis je n'ai jamais vu de coeur en fonctionnement mais je sias qui si je dois tuer quelqu'un je ne poignarderais pas dans les pieds ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Dim 27 Juil 2008, 23:17

En fait, l'énigme réside bien justement dans ce coup de lance.
Pourquoi ce soldat perça-t-il le flanc de Jésus ?
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Dim 27 Juil 2008, 23:44

Pour accélérer la mort des crucifiés, les soldats leurs brisaient les jambes (pour ne plus que les crucifiés prennent appuis dessus ou pour provoquer une hémorragie très grave, peu importe).

Il n'y a donc pas de raison particulière à utilisé une lance.

Mais si on suit le court de l'histoire dans les évangiles, lorsque les soldats arrivent à Jésus, ils constatent qu'il est mort. Mais pour "s'assurer" qu'il est mort et non pour la provoquer (car c'est ce qu'il font pour les 2 autres crucifiés qui sont à côtés de Jésus) il le transperce pour être "sûr".

En fait, il n'y a pas d'énigme particulière. C'est comme ça c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN   Mar 29 Juil 2008, 18:27

Jn 19:33- Venus à Jésus, quand ils virent qu'il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes,
Jn 19:34- mais l'un des soldats, de sa lance, lui perça le côté et il sortit aussitôt du sang et de l'eau.

La vraie et bonne question est: "pourquoi y a t il de l'eau ???" Juqu'à preuve du contraire... dans le coeur il n'y a QUE du sang...

SAUF ! SAUF ! si Jésus avait une PERICARDITE = "Il s'agit d'une compression des cavités cardiaques par le liquide sous pression dans le péricarde, empêchant ainsi le cœur de se remplir correctement."


--------------------------------------------------------------------
Le Christ a eu...

* de violentes douleurs, brûlantes et meurtrissantes, liées à l'écrasement des chairs au niveau des impacts des boules de plomb et qui seront suivies d'un oedème de la partie traumatisée et de contractures des muscles peauciers.

* au niveau du thorax se déclenchera une détresse traumatique cardiaque et respiratoire consécutive aux oedèmes importants des séreuses du cœur et des poumons par :

- un hydropéricarde ou oedème du péricarde (séreuse qui enveloppe le coeur),

- une pleurésie ou oedème de la plèvre des poumons.

En d'autres termes, cette flagellation, en plus des douleurs traumatiques, avait engendré une crise d'insuffisance cardiaque et une crise d'insuffisance respiratoire. Le cœur et les poumons se trouvaient serrés comme dans un étau, rendant la respiration et tout mouvement très difficiles et très pénibles. Le flagellé restait prostré et hébété. Si la flagellation a été trop violente, une agonie plus ou moins rapide suit, de quelques minutes à plusieurs jours, voire plusieurs semaines, passant par les modifications biologiques que nous allons évoquer.

Reprenons en détails les pathologies induites par la violente flagellation de Jésus pour essayer de comprendre les douleurs engendrées qu'il a ressenties.

L'insuffisance cardiaque du point de vue médical

Les coups, spécialement la flagellation thoracique, provoquent une péricardite qui, après un stade très court d'hyperhémie, amène un épanchement séreux rapide et abondant (hydropéricarde). Le cœur se trouvait serré comme dans un étau, ce qui déclenchait alors des irrégularités graves du rythme cardiaque et une accélération importante du pouls.

Cette péricardite séreuse traumatique réalise un tableau de « tamponnade » (compression aiguë du cœur liée à un épanchement dans une enveloppe inextensible, le péricarde) que l'on peut qualifier de crise cardiaque.

-----------------------------------------------------------------------

Je traduis... le péricarde dédoublé, contenait effectivement "de l'eau" = des sérosités

St Jean a dit vrai... bien avant que les médecins comprennent...

Finalement tout cela n'a qu'un seul intérêt... spirituel et mystique...

le Coeur du Crucifié qui donne le Sang et l'Eau... mais là je laisse la place aux plus spécialisés d'entre nous
Revenir en haut Aller en bas
 
L'ENIGME DU COUP DE LANCE DU SUAIRE DE TURIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Suaire de Turin:du Nouveau.....
» Ostension du Saint-Suaire de Turin au printemps 2010
» Le saint suaire de Turin et l'ayate de Tepeyac
» Le St Suaire de Turin est-il une preuve de la Résurrection ?
» Ostension extraordinaire du Saint-Suaire de Turin en 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: