DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
fripouille



Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 30 Juil 2008, 23:36

D'accord, merci Doris Sourire. Mais je suis ofusqué quelque soit le degré du péché qu'il ne soit appliqué qu'à la femme. Pour l'instant je découvre ce fil je parcours un peu les messages et ça n'a eu l'air de choqué personne.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 30 Juil 2008, 23:42

C'est qu'à l'origine Fripouille, les femmes ont manifesté pour être libre de leur corps ! L'avortement était interdit en France, et ceux pratiqués sans connaissance médicale, faisaient des ravages. Mais bon ! Comme tu le dis, ça se décide à deux.
Revenir en haut Aller en bas
fripouille



Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 31 Juil 2008, 10:01

Oui, ce sont les femmes qui ont manifestées, mais pas sûr qu'il n'y ait pas eu des hommes, et notemment des médecins. Aujourd'hui malheureusment, l'avortement est monaie courante pour tout et parfois même ce sont les médecins eux-même qui le suggèrent aux femmes, et que ce soit médecins femmes ou hommes. Une petite annecdote, lorsque j'étais enceinte de mes deux puces, je suis arrivée avec mes echographies à l'hôpital où j'étais inscrite, et mon médecin avant même de m'examiner, il ne me connaissait pas, c'est la première fois qu'on se voyait, eh bien ce médecin a soufflé en disant que c'est dommage qu'il était trop tard sinon on en aurait enlevé un...Je lui ai dit qu'il n'en aurait jamais été question et il en a plus jamais été question. Aujourd'hui mes puces sont grâce à Dieu en bonne santé...
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 31 Juil 2008, 10:10

fripouille a écrit:
lorsque j'étais enceinte de mes deux puces, je suis arrivée avec mes echographies à l'hôpital où j'étais inscrite, et mon médecin avant même de m'examiner, il ne me connaissait pas, c'est la première fois qu'on se voyait, eh bien ce médecin a soufflé en disant que c'est dommage qu'il était trop tard sinon on en aurait enlevé un..

affraid

et des milliers d'avortements sont ainsi pratiqué à cause de la pression de certains médecins.

Dans leur tête, la vie d'un enfant n'est sans doute pas plus que celle d'une tumeur.

Voilà un effet de la mentalité contraceptive, comme "péché mortel" cette fois.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fripouille



Féminin Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 31 Juil 2008, 10:21

Eh oui Arnaud, et ce médecin n'avait aucun scrupule à me balancer son angoisse à me laisser avec une grossesse de jumeaux, ce médecin se fichait je crois bien de savoir si c'était péché mortel ou non et c'est là le problème, c'est que une autre que moi aurait pu être influencé et aurait accepté de s'en faire enlevé un. Que ça fait froid dans le dos d'entendre ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 31 Juil 2008, 10:25

Confused

Prions pour tous ces petits avortés.

Mais surtout pour ces médecin qui devront affronter le jugement dernier.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 01 Aoû 2008, 21:46

Bonjour ,

avant d'incriminer le médecin ce qui est toujours la solution de facilité , il faudrait réussir à savoir quelles étaient les caractéristiques de la grossesse géméllaire .
Ci-joint un petit résumé qui montre qu'en cas de chorion et d'amnios unique et de syndrome de transfusion interfoetale
, si l'un des jumeaux décède en cours de grossesse, l'autre peut aussi être très difficile à sauver , et on peut perdre les deux .
d'où , parfois , le choix extrêmement douloureux de la problématique de "réduction foetale préventive " en fonction du risque de cet évènement apprécié sur les images échographiques . Les décisions médicales paraissent parfois criminelles mais sont parfois les moins risquées , médicalement parlant . C'est la vieille histoire de Jacob et d'Esaü luttant in Utero

Citation :

.La connaissance précoce de la chorionicité est l'un des principaux
facteurs déterminant la réussite d'une grossesse gémellaire. Les grossesses multiples monochoriales sont grandement menacées par le syndrome de transfusion interfoetale, affection virtuellement mortelle pour le foetus.

La chorionicité dans le cas de grossesses gémellaires (et particulièrement dans les grossesses de rang supérieur) peut être bien déroutante. Chez les jumeaux dizygotes ou plus, le nombre de placentas est égal au nombre d'embryons. (Les jumeaux monozygotes peuvent aussi se retrouver dans deux chorions différents). Dans le cas de jumeaux monozygotes à

placenta monochorial, le succès de la grossesse ne s'en trouve que légèrement menacé. Par contre, si ces jumeaux partagent le même chorion, il y a un risque élevé de complications graves comme un taux élevé de malformations foetales, le syndrome transfuseur-transfusé (STT) et les difficultés reliées à la survie d'un foetus, dans le cas de mort in utero du cojumeau. Si, de surcroît, ces jumeaux sont monoamniotiques, le risque de complications s'en trouve grandement accru. Dans une même grossesse multiple, on peut rencontrer des quantités de combinaisons : tous les foetus sont dans des chorions séparés; certains fœtus partagent chorions et amnions; d'autres fœtus partagent les chorions mais non les amnions. Par conséquent, il est fortement recommandé que des techniciens, spécialement formés à reconnaître la chorionicité, procèdent à un examen échocardiographique dès le début de la grossesse.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 01 Aoû 2008, 21:48

Citation :
[quote="Oculus"]Bonjour ,

avant d'incriminer le médecin ce qui est toujours la solution de facilité , il faudrait réussir à savoir quelles étaient les caractéristiques de la grossesse géméllaire .
Ci-joint un petit résumé qui montre qu'en cas de chorion et d'amnios unique et de syndrome de transfusion interfoetale
, si l'un des jumeaux décède en cours de grossesse, l'autre peut aussi être très difficile à sauver , et on peut perdre les deux .
d'où , parfois , le choix extrêmement douloureux de la problématique de "réduction foetale préventive " en fonction du risque de cet évènement apprécié sur les images échographiques . Les décisions médicales paraissent parfois criminelles mais sont parfois les moins risquées , médicalement parlant . C'est la vieille histoire de Jacob et d'Esaü luttant in Utero

Ce médecin ne la connaissait pas et ne l'avait PAS OSCULTEE ! C'est écrit plus haut.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fripouille



Féminin Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 01 Aoû 2008, 21:51

Bonjour Oculus,

Je ne me souviens plus si je l'ai mentionné, mais le médecin ne m'avait ni jamais vu ni jamais examiné, c'était les écho à la main, hors les deux n'avaient aucun problème sur l'echo...Si elle m'a parlé de l'avortement, parce que c'est une, c'est parce que je suis non-voyante et qu'elle creignait que je ne puisse pas m'occuper des deux...Un peu trop facile non ? D'autant que mon ami lui n'a aucun soucis...
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 01 Aoû 2008, 21:53

Chère Fripouille ça alors ! Tu es non-voyante !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fripouille



Féminin Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 01 Aoû 2008, 21:55

Oui Arnaud, je l'avais mentionné une fois pour des smileys que tu avais écrit et que je n'avais pas compris sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 01 Aoû 2008, 22:05

Bravo et merci de ta présence ici !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fripouille



Féminin Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 01 Aoû 2008, 22:26

Ah, c'est gentil, merci Arnaud sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
Maria Borges



Messages : 248
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 01 Aoû 2008, 23:31

Biennnn, ce n’est pas le sujet du fil, directement. Mais ce n’est pas très éloigné non plus, je pense. La ‘mentalité contraceptive’ : si on dit que cette mentalité va droit à l’avortement (et je suis d’accord) voici un témoignage extrême, à l’envers, de cette mentalité.

En plus, cette histoire qui est surement vraie puisque elle ne doit pas être unique, m’est venue à l’esprit en regardant ce fil. Je la connaissais en anglais. Puis après, j’ai fait la recherche de mise sur Google pour trouver la traduction en français. Pas trouvé. Juste en espagnol et en anglais. Point. Donc, j’ai fait la traduction. A vous de corriger mes fautes d’orthographe et le français pas élégant… (pour le moins).

PS 1. Juste pour mon amie Clo : c’est vrai, je passe et je ne reviens comme que de passage. Mais tu sais ? Arnaud, toi et assez d’autres, je n’oublie pas ce forum du Docteur Angélique. Non, jamais. Et tu vas dire : mais quel post si long, cette fois-ci, Carmo a bien exagéré. ! Quelle looooooooooongue histoire. Bises.

PS 2 : pour les connaisseurs en langues :
Version espagnole : http://e-arguelles.org/index.php?option=com_content&task=view&id=631&Itemid=121
Version anglaise : http://www.realclearreligion.com/index_files/9700d87ecef59271ce15f9554f57fe47-436.html




Voici une lettre extraordinaire écrite par une jeune religieuse, Sœur Lucy Vertrusc, à sa mère supérieure. Sœur Vertrusc est devenue enceinte après être violée en 1995 pendant la guerre de l’ancienne Yougoslavie. La lettre est apparue dans un journal italien à la demande de sa Mère Supérieure.

Je m’appelle Lucy, une des jeunes religieuses qui a été violée par des soldats Serbes. Je vous écris, ma Mère, après ce qui nous est arrivé à mes sœurs Tatiana, Sandria e à moi-même. Permettez-moi de ne pas entrer dans le détail de ce qui c’est passé, il y a dans la vie des expériences tellement atroces qu’on ne peut pas les raconter à personne d’autre qu’à Dieu, lequel je considérerais toujours comme mon Epoux divin.

Mon drame ce n’est pas tant l’humiliation que j’ai enduré en tant que femme, ni l’offense inguérissable à ma vocation de consacrée, mais la difficulté d’intégrer dans ma foi un évènement qui fait surement partie de la mystérieuse volonté de Celui que j’ai toujours considéré mon Epoux divin.

Peu de jours auparavant j’avais lu ‘Dialogue des Carmélites’ et spontanément j’ai demandé au Seigneur la grâce de pouvoir moi-aussi mourir martyre. Dieu m’a pris au mot et à quel point ! Je me trouve maintenant dans une obscurité intérieure angoissante. Il a détruit le projet de ma vie que je considérais définitif et exaltant et m’a introduit à l’improviste dans un autre de ses desseins qui, à ce moment, je me sens incapable de découvrir.

Quand j’étais adolescente, j’ai écrit dans mon Journal : ‘Rien n’est à moi, je n’appartiens à personne, personne ne m’appartient.’ Quelqu’un, par contre, a mis ses mains sur moi une nuit que je n’aurais pas voulu m’en souvenir, m’arrachant à moi-même, voulant me faire sienne…

Il faisait déjà jour quand je me suis réveillé et ma première pensée fut celle de l’Agonie dans le Jardin des Oliviers. Au-dedans de moi s’est déclenchée une lutte terrible. Je me demandais pourquoi Dieu avait permis que je fusse déchirée, détruite, précisément dans ce qui avait été le sens de ma vie, mais je me demandais aussi à quelle autre vocation Il était en train de m’appeler.

Je me suis levé avec effort et en même temps qu’aidée par sœur Josefina je me redressais, j’ai entendu le son de la cloche du couvent des Augustines, près du nôtre, qui appelait à la prière de 9 heures du matin. J’ai fait le signe de la croix et j’ai récité l’hymne liturgique mentalement. A cette heure même, au Golgotha, le Christ, véritable Agneau Pascal, paya la rançon de notre salut.

Que sont-elles, ma Mère, ma souffrance et l’offense reçue, comparées à la souffrance et à l’offense de Celui pour qui j’avais juré mil fois donner la vie ? J’ai dit lentement, très lentement : que ta volonté soit faite, surtout maintenant que je n’ai pas d’endroit où aller et que je ne peux qu’être sure d’une chose : Tu es avec moi.

Ma Mère, je n’écris pas en cherchant la consolation, mais pour que vous puissiez m’aider à rendre grâces à Dieu pour m’avoir associé à des milliers de compatriotes offensées dans leur honneur et forcées à une maternité non désirée. Mon humiliation rejoint la leur, et parce que je n’ai rien d’autre à offrir en expiation des péchés commis par les violeurs anonymes et pour la réconciliation des deux ethnies ennemies, j’accepte le déshonneur souffert et je le soumet à la volonté de Dieu.

Ne soyez pas surprise, ma Mère, si je vous demande de partager avec moi un ‘merci’ qui pourrait sembler absurde. Le long de ces mois j’ai pleuré une mer de larmes pour mes frères assassinés par les mêmes agresseurs qui suivent terrorisant nos villes et je pensais que je ne pouvais plus souffrir, tellement j’étais loin d’imaginer ce qui allait m’arriver !

Tous les jours frappaient à la porte de notre couvent des milliers de créatures affamées, tremblant de froid, avec le désespoir dans les yeux. Il y a quelques semaines, un jeune de dix-huit ans m’a dit : ‘Heureuses êtes-vous qui vous êtes choisis une place où la méchanceté ne peut pas entrer’. Le jeune avait dans la main le rosaire des louanges du Prophète. Alors, il a dit : ‘Jamais vous ne connaitrez ce que signifie le déshonneur.’

J’ai beaucoup pensé à ces paroles et je me suis convaincu qu’il y avait une partie secrète des souffrances endurées par mon peuple qui m’échappait et j’ai eu presque honte d’en être exclue. Maintenant, je suis une d’entre elles. Une des multiples femmes anonymes de mon peuple, avec le corps déchiré et l’âme brulée. Le Seigneur m’a introduit dans son mystère de honte. Plus encore, à moi, religieuse, Il m’a donné le privilège de connaître jusqu’au fond le force diabolique du mal.

Je sais que dorénavant les paroles d’encouragement et de consolation que je pourrais arracher de mon pauvre cœur, seront sans doute crédibles, car mon histoire est leur histoire, et ma résignation, soutenue par la foi, pourra servir sinon d’exemple, au moins de référence pour leurs réactions morales et affectives. Il suffit d’un signe, d’une petite voix, d’un signe fraternel, pour mettre en marche l’espoir de tant de créatures inconnues.

Dieu m’a élue – qu’il me pardonne cette présomption – pour guider les plus humiliées de mon peuple à une aube de rédemption et de liberté. Elles ne pourront plus douter de mes paroles, car je retourne comme elles de la frontière de l’avilissement et de la profanation.

Je me souviens que pendant que je fréquentais l’université à Rome, pour la License en Lettres, une vieille femme slave, professeur de littérature, me récitait ces versets du poète Alexej Mislovic : ‘Tu ne peux pas mourir/ car tu as été choisie / pour faire partie du jour.’

Dans la nuit où j’ai été terrorisé par les Serbes durant des heures et des heures, j’ai répété pour moi-même ses lignes, que j’ai senties comme un baume pour mon âme.

Et maintenant, une fois tout passé et regardant en arrière, j’ai l’impression d’avoir été faite pour avaler un terrible cauchemar.

Tout est passé mais tout commence, ma Mère. Dans votre appel au téléphone, après vos paroles d’encouragement, dont je suis de tout mon cœur reconnaissante, vous m’avez posé une question très directe : qu’allez vous faire avec la vie qui a été forcée dans vos entrailles ? J’ai entendu le tremblement de votre voix quand vous m’avez posé la question, une question que j’ai senti ne pas avoir besoin d’une réponse immédiate ; non pas parce que je n’avais pas encore considéré la route que je devrais suivre, mais pour ne pas perturber les plans qu’éventuellement vous auriez voulu me révéler. J’avais déjà décidé. Je serai une mère. L’enfant sera à moi et à personne d’autre. Je savais que je pourrais le confier à d’autres personnes, mais lui – même si je ne l’ai pas demandé ni attendu –, il a le droit à mon amour comme sa mère. Une plante ne doit jamais être arrachée à ses racines. Le grain de blé tombé à terre a besoin d’y croitre, où le mystérieux, bien que maléfique semeur, l’a fait croitre.

Je répondrai à ma vocation religieuse d’une autre manière. Je ne demanderai rien à ma congrégation qui m’a déjà tout donné. Je suis très reconnaissante pour la solidarité fraternelle des sœurs qui, pendant ce temps, m’ont rempli de délicatesses et d’attentions, et spécialement pour ne pas m’avoir harcelé par des questions indiscrètes.

Je m’en irai avec mon enfant, je ne sais pas où ; mais Dieu, qui a cassé subitement ma joie la plus grande, me dira le chemin à parcourir pour faire sa volonté. Je redeviendrai pauvre, je reprendrai le vieux tablier et les chaussures en bois que portent les femmes les jours ouvrables, et je m’en irai avec ma mère cueillir dans les bois la résine de l’écorce des arbres…

Il faut que quelqu’un commence à briser la chaine de haine qui a toujours détruit nos pays. Et ainsi, j’apprendrai à mon enfant juste une chose : l’amour. Cet enfant, né de la violence, sera un témoin avec moi de que la seule grandeur qui donne honneur à un être humain c’est le pardon.

Pour le Royaume du Christ et la Gloire de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 02 Aoû 2008, 08:03

Merci Carmo ! I love you

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 02 Aoû 2008, 20:33

fripouille a écrit:
Bonjour Oculus,

Je ne me souviens plus si je l'ai mentionné, mais le médecin ne m'avait ni jamais vu ni jamais examiné, c'était les écho à la main, hors les deux n'avaient aucun problème sur l'echo...Si elle m'a parlé de l'avortement, parce que c'est une, c'est parce que je suis non-voyante et qu'elle creignait que je ne puisse pas m'occuper des deux...Un peu trop facile non ? D'autant que mon ami lui n'a aucun soucis...

Bonjour fripouille, étant moi-même médecin , je suis assez enclin à défendre certains confrères dont l'expérience m'a souvent prouvé qu'ils étaient injustement mis en cause. mais dans ton cas , cette position est tout à fait arbitraire et non fondée médicalement et de surcroit déontologiquement incorrecte , j'en suis navré pour toi et pour lui .
Comment fais-tu pour communiquer avec nous ?
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
fripouille



Féminin Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 02 Aoû 2008, 20:52

Bonjour Oculus,

En fait j'ai une synthèse vocale qui est une revue d'écran et qui me lit tout ce qu'il y a d'écrit sur celui-ci, sauf, parce qu'il y a un sauf sourire, donc sauf les images ou les textes dans les images comme utilisent beaucoup de forums genre les cap chat, je ne sais pas si c'est comme ça que ça s'écrit...J'utlise un clavier azerty comme vous puisque normalement les secrétaire ne doivent pas regarder leur clavier en écrivant donc pas de problème non plus de ce côté-là...Merci pour ta question.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Dim 03 Aoû 2008, 00:24

Olivier JC a écrit:
Sur cette question, il n'y a pas à pointiller : le recours aux moyens de contraception artificielle est en contradiction avec la moralité objective.

Mais je me pose une question : s'agit-il d'une matière grave ? Bref, prendre la pilule, c'est un péché mortel ou un péché véniel ?

Le CEC n'est pas clair sur ce point. Puisqu'en effet, pour ce qui est de la matière grave, il ne fait référence qu'au Décalogue, et concernant la contraception, il parle d'acte "intrinsèquement mauvais", mais sans préciser si l'acte est d'une gravité telle qu'il entre dans la catégorie des péchés mortels ?

Prenons le cas d'un couple qui vient de se marier. Dans le cadre de la "paternité responsable", ils estiment ne pas être en mesure, malgré leur désir, d'avoir immédiatement un enfant.
Seulement voilà, madame ne se sent pas le courage de mettre en pratique une méthode naturelle. Elle prend la pilule.
Péché mortel ou péché véniel ?

Autre cas. Mademoiselle entend profiter de son corps sans prendre de risque, et prend donc la pilule, et en avant que ça défile.
Péché mortel ou péché véniel ?

Mon avis, c'est que dans le premier cas, il s'agit d'un péché véniel, dans l'autre cas, il s'agit d'un péché mortel par "attraction". Il est mortel en raison de l'intention qui motive son utilisation, qui relève du péché mortel : une vie dissolue.

Qu'en pensez-vous ?

Bonjour Olivier JC

il ya ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ; ceux qui ne savent pas pour eux quasi tout est possible et même n'importe quoi; pour ceux qui croient savoir par Christ la responsabilité et les conséquences sont d'un tout autre ordre.

si l'on se considère Chrétien donc Sauvé par le Christ , c'est parce que nous avons décidé que l'enseignement de Jésus serait notre et surtout parce que par La Foi nous Le savons Dieu, en conséquence par Le Baptême nous recevons l'Esprit Saint l'Unité de Communion a Ses sentiments SA Volonté au Cœur de tout Être qui a Jésus comme Principe.

si tu te marie a l'Église (c'est certainement volontaire et réfléchis ?) ; l'Apôtre Paul témoin choisi par Dieu nous dit " désormais vous ne vous appartenez plus, votre corps est le Temple du Saint Esprit !"
(c'est aussi la réponse pour la demoiselle qui a des démangeaisons)

si tu fait des choix éclairé par l'Esprit = devenir Chrétien, te marier a l'Eglise devant Dieu et reconnaître que ta vie est aussi UNe Avec Dieu par le UN provenant du Père en Jèsus-Christ ;
si aprés cela le Père Eternel te confie d'engendrer des êtres par ta relation de Vie et d'Amour avec une autre personne consacrés comme toi a LUI (le mariage est une consécration religieuse) , si aprés tout cela tu décide que le fruit de l'Amour t'importune et qu'il faut trouver la solution pour l'éliminer , l'intention précède l'acte le refus de porter la vie vaut donc= a dire et faire "je n'engendre pas même dans l'Amour !!" l'Amour c'est porter La vie , c'est mourir pour ceux que l'on aime, Vivre et Aimer selon Christ c'est Vivre en périssant d'Amour " qui veut garder (pour lui-même et son confort) sa vie la perd qui perd sa vie ( a cause de Moi) la retrouve pour la Vie Eternel.
donc prétendre Aimer en se préférant ( a 2) a ce qu'implique l'acte d' Amour et de Vie = perdre sa vie en fuyant La vérité du Christ Vivant en nous.

d'abord c'est toi et ton épouse que tu exclus de l'Amour et de La Vie car cela n'existe pas dans l'Esprit ; donc tu rompt la communion pour ton confort ! (en fait le confort d'Adam et Eve au jour de la chute ; est ce confortable ?)
ensuite tu te sait appeler a faire confiance a Celui qui permet et désire que naisse de vous des fils et des filles qui sont Sa Famille , car ce qui naît de 2 Chrétiens reconnu enfant de Dieu peut il être autre qu'enfant de Dieu ?
si tu tue ou refuse de voir venir a toi ceux que Le Père te donne , tu deviens dissonant du Christ qui a dit " Je recevrez les hommes aussi nombreux que le Père les enverra " et LUI, Jésus Il savait qu'Il allait offrir sa Vie pour une vaste bande de perdu de fripouille nous tous( qui 'hésiterons pas au court des siècles a trahir et lui faire porter la couronne d'épine tout en Lui chantant des cantiques) certes Il a dit qu'Il pardonnerait 7x77 fois par jour si nécessaire;
mais il est évidant que ceux qui pratiquent ainsi finiront les mains vides , car bien que pardonné, si tu jette les biens Spirituel en ne les pratiquant pas, t'étonne pas que ton trésor soit vide au Royaume .

là aussi il y aura des pleurs et des grincements de dents.

mais le pire et le plus risqué est que de pratiquer cela, fera que tu n'a pas le courage de dire autour de toi "ne le faite pas, ayez confiance dans Le Père qui vous a confié LA VIE et Ces Vies !"
là oui on pratique alors un péché contre l'Esprit , car pécher contre soit c'est rémissible, mais si tu es Chrétien et que tu fait taire l'Esprit mais qu'en plus tu entraîne des autres (surtout des jeunes) a la chute en continuant les fruits de ton péché en acquiesçant au mal plutôt que de lutter pour le Bien, alors tu fait la même chose que ce qu'a fait le démon; lui il savait il a vu l'homme petit et de peu de discernement et il l'a fait chuter pour le rendre complice de son péché.

un crime devant Notre Père est un crime de conscience , quand Son Fils t'as Sauvé et que Son Esprit et ta Vie ; alors ta Conscience Est Spirituelle tes choix son déjà intérieure des actes (ce qui sort de la bouche est ce qui déborde du cœur !) si tu participe a rependre ce fiel dans le cœur d'autres personnes suite a ta mollesse a rester fidèle ; y a intérêt a savoir ce faire tout tout tout petit au dernier jour et encore je ne souhaite pas un instant m'y trouver !

on a pas a finasser où Jésus Est notre Vie ou Il ne l'ai pas ; si IL L'est alors LA Vie c'est 100% LA VIE ! de l'instant d'Amour engendrant a la mort Porte D'Amour !!
tout ce que l'on y ajoute Viens du diable !:bienmal:

" BEAUCOUP D'APPELÉS PEU D'ÉLUS " :bougie: :jesus: fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 06 Aoû 2008, 23:31

Carmo ! ça fait plaisir de te voir ! Very Happy
c'est vraiment beau ce témoignage de cette soeur... sunny
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 09:25

Deux ou trois petites choses.

1- Le choix de cette soeur de garder l'enfant issu d'un viol est son choix et il est en effet respectable et honorable.

2- On lit "supposons que madame n'ait pas envie de se soumettre aux contraintes de la contraception naturelle... ou ... que mademoiselle..."? Mais monsieur dans tout ça il fait quoi??? Est-il seul un parangon de vertu?

3- En quoi les méthodes dites naturelles seraient-elles plus naturelles que d'autres? En en quoi seraient-elles plus agrées par Dieu que d'autres? En quoi feraient-elles moins obstacle au plan de Dieu? Où le Chist a-t-il légiféré sur le sujet? L'église, en la matière ne se mêle-t-elle pas de ce qui ne la regarde pas? De ce qui est un problème de conscience et en conscience entre les époux ou les personnes?

Décidèment j'ai l'impression qu'entre le lupanar et le monastère... beaucoup ont un problème d'intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 10:28

adamev a écrit:
3- En quoi les méthodes dites naturelles seraient-elles plus naturelles que d'autres?

Vous ne voyez vraiment pas la différence entre "prendre une pilule qui perturbe le cycle hormonal" et "respecter le rythme naturel de la femme" ??? Vous ne voyez pas ce qui est plus "naturel" ? respectueux des rythmes biologiques ?????

Citation :
En en quoi seraient-elles plus agrées par Dieu que d'autres? En quoi feraient-elles moins obstacle au plan de Dieu? Où le Chist a-t-il légiféré sur le sujet? L'église, en la matière ne se mêle-t-elle pas de ce qui ne la regarde pas? De ce qui est un problème de conscience et en conscience entre les époux ou les personnes?

L'église peut - doit - se prononcer dans tous les domaines moraux, et enseigner la voie la plus haute à ses fidèles. Que vous ne soyez pas capable de le comprendre, je peux l'imaginer, mais il en est d'autres qui remercient l'Eglise d'être une voix et un repère moral stable et exigeant dans notre monde individualiste et consumériste. Bien sûr, il est plus facile de hurler avec les loups. Bien sûr aussi, la voix de l'Eglise n'est pas toujours facile à comprendre, tant les mentalités modernes sont incapables ne serait-ce que de se mettre dans l'état d'(E ?)esprit qui inspire l'Eglise. Apparemment, vous ne faites pas exception, voilà tout. Que dire d'autre ? Qu'il ne faut pas oublier la pastorale ? Que la conscience personnelle demeure le lieu secret où Dieu parle à chacun, et qui est, en dernière instance, la voie à écouter ? Mais ce sont des lieux communs...

Citation :
Décidèment j'ai l'impression qu'entre le lupanar et le monastère... beaucoup ont un problème d'intelligence.

Bien sûr, les autres en ont. Surtout pas vous. Ne vous remettez pas en question...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 14:22

Me remettre en question sur vos bases certes pas.

Que la conscience personnelle demeure le lieu secret où Dieu parle à chacun, et qui est, en dernière instance, la voie à écouter ? Mais ce sont des lieux communs...

Curieux pas l'impression d'avoir dit autre chose. Je me cite "De ce qui est un problème de conscience et en conscience entre les époux ou les personnes?"

Que vous ayez besoin de béquilles pour vous déterminer entre lupanar et monastère, pour "orienter" votre conscience je peux le comprendre. De grâce abstenez-vous de porter jugement.

Et ne vous remettez pas en cause... les méthodes naturelles qui ne font pas obstacle aux cycles naturels font comme les autres obstacle à la procréation.

Encore une fois où le Christ, dont l'amie proche était une femme de vie dissolue, a-t-il légiféré au sujet de ce qui se passe sous la couette????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 14:27

En rien, adamev, en rien.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 14:35

doris a écrit:
En rien, adamev, en rien.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 15:25

adamev a écrit:
Que vous ayez besoin de béquilles pour vous déterminer entre lupanar et monastère, pour "orienter" votre conscience je peux le comprendre. De grâce abstenez-vous de porter jugement.

Merci pour le mépris lisible même pas entre les lignes. Je n'ai pas d'ordre à recevoir de vous sur ce dont je dois m'abstenir : je porte les jugements que je veux, merci beaucoup. Quant à qualifier le Magistère de béquille... why not ? Je n'ai pas l'illusion d'être parfait et j'ai besoin d'être soutenu dans mes jugements, y compris dans le domaine moral. Le sens moral se forme, autant suivre un maître qui conduit au meilleur.

Citation :
Et ne vous remettez pas en cause... les méthodes naturelles qui ne font pas obstacle aux cycles naturels font comme les autres obstacle à la procréation.

Encore une fois où le Christ, dont l'amie proche était une femme de vie dissolue, a-t-il légiféré au sujet de ce qui se passe sous la couette????

L'amie proche ? Ou bien une des amies proches ? Et en quoi cela change-t-il le fond du problème ? Cela n'a rien d'un argument rationnel : c'est un effet de manche pour gogo... bonjour le niveau intellectuel... car le message du Christ face aux vies dissolues c'est "je te pardonne, va et ne pèche plus".
Bref : où le Christ prend-il position sur l'écologie ? la législation du travail ? les relations internationales ? etc. Croyez-vous, pour autant, qu'il n'y ait pas de manière bonne et chrétienne d'envisager ces domaines ? J'attends votre réponse avec impatience...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 19:22

marc a écrit:
adamev a écrit:
Que vous ayez besoin de béquilles pour vous déterminer entre lupanar et monastère, pour "orienter" votre conscience je peux le comprendre. De grâce abstenez-vous de porter jugement.

Merci pour le mépris lisible même pas entre les lignes. Je n'ai pas d'ordre à recevoir de vous sur ce dont je dois m'abstenir : je porte les jugements que je veux, merci beaucoup. Quant à qualifier le Magistère de béquille... why not ? Je n'ai pas l'illusion d'être parfait et j'ai besoin d'être soutenu dans mes jugements, y compris dans le domaine moral. Le sens moral se forme, autant suivre un maître qui conduit au meilleur.

Réponse du berger à la bergère. Quand on se permet d'écrire "Vous ne voyez vraiment pas la différence entre "prendre une pilule qui perturbe le cycle hormonal" et "respecter le rythme naturel de la femme" ??? Vous ne voyez pas ce qui est plus "naturel" ? respectueux des rythmes biologiques ????? " qui prend l'interlocuteur pour imbécile on peut s'attendre au retour de bâton.

Citation :
Et ne vous remettez pas en cause... les méthodes naturelles qui ne font pas obstacle aux cycles naturels font comme les autres obstacle à la procréation.

Encore une fois où le Christ, dont l'amie proche était une femme de vie dissolue, a-t-il légiféré au sujet de ce qui se passe sous la couette????

L'amie proche ? Ou bien une des amies proches ? Et en quoi cela change-t-il le fond du problème ? Cela n'a rien d'un argument rationnel : c'est un effet de manche pour gogo... bonjour le niveau intellectuel... car le message du Christ face aux vies dissolues c'est "je te pardonne, va et ne pèche plus".

J'ai justement utilisé le terme "amie proche" (elles ne sont quand même pas nombreuses celles qui ont pu répandre du parfum sur ses pieds) pour ne pas faire référence aux autres "possibilités" évoquées par la littérarure de gare. Je vois à votre "jugement" que vous n'en ignorez rien. JC en tous cas ne l'a pas plus jugée que la femme adultère et n'a pas demandé à ses compagnons de vivre en eunuques. Et si comme vous l'écrivez le message du Christ face aux vies dissolues c'est "je te pardonne, va et ne pèche plus". de quoi se mêlent les clercs en matière de relations entre adultes consentants et plus encore entre époux légitimes?

Bref : où le Christ prend-il position sur l'écologie ? la législation du travail ? les relations internationales ? etc. Croyez-vous, pour autant, qu'il n'y ait pas de manière bonne et chrétienne d'envisager ces domaines ? J'attends votre réponse avec impatience...

Il y a de multiples réponses à ces questions. La réponse chrétienne est seulement l'une d'entre-elles. Et il appartient à chaque homme ou femme de se déterminer par rapport à ses convicitons -dont religieuses- et pas besoin d'avoir lu l'Evangile pour savoir que la terre est notre patrie commune, que tout y est interdépendant. Etre simplement citoyen suffit. Ca serait déjà beaucoup si cette posture citoyenne était la norme.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 19:48

Je suis très émue par le témoignage de la religieuse qui malgré elle porte en elle la "vie" !

Et je me posais la question de savoir :

Est-elle obligée de quitter le couvent puisque finalement cette religieuse reste et restera l'épouse du Christ. Y-à-t'il une alternative ?

Cet enfant ne pourrait il être adopté après la naissance par une famille qui ne demanderait pas mieux.

Quel courage, vraiment je reste béate d'admiration.

Fripouille, je ne savais pas que tu étais non-voyante alors merci d'être là parmi nous, merci mille fois.

C'est un honneur de t'avoir ici sur ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 20:56

adamev a écrit:
marc a écrit:
adamev a écrit:
Que vous ayez besoin de béquilles pour vous déterminer entre lupanar et monastère, pour "orienter" votre conscience je peux le comprendre. De grâce abstenez-vous de porter jugement.

Merci pour le mépris lisible même pas entre les lignes. Je n'ai pas d'ordre à recevoir de vous sur ce dont je dois m'abstenir : je porte les jugements que je veux, merci beaucoup. Quant à qualifier le Magistère de béquille... why not ? Je n'ai pas l'illusion d'être parfait et j'ai besoin d'être soutenu dans mes jugements, y compris dans le domaine moral. Le sens moral se forme, autant suivre un maître qui conduit au meilleur.

Réponse du berger à la bergère. Quand on se permet d'écrire "Vous ne voyez vraiment pas la différence entre "prendre une pilule qui perturbe le cycle hormonal" et "respecter le rythme naturel de la femme" ??? Vous ne voyez pas ce qui est plus "naturel" ? respectueux des rythmes biologiques ????? " qui prend l'interlocuteur pour imbécile on peut s'attendre au retour de bâton.

Ma remarque était ironique, pas méprisante... relisez calmement.

Citation :
Citation :
Et ne vous remettez pas en cause... les méthodes naturelles qui ne font pas obstacle aux cycles naturels font comme les autres obstacle à la procréation.

Encore une fois où le Christ, dont l'amie proche était une femme de vie dissolue, a-t-il légiféré au sujet de ce qui se passe sous la couette????

L'amie proche ? Ou bien une des amies proches ? Et en quoi cela change-t-il le fond du problème ? Cela n'a rien d'un argument rationnel : c'est un effet de manche pour gogo... bonjour le niveau intellectuel... car le message du Christ face aux vies dissolues c'est "je te pardonne, va et ne pèche plus".

J'ai justement utilisé le terme "amie proche" (elles ne sont quand même pas nombreuses celles qui ont pu répandre du parfum sur ses pieds) pour ne pas faire référence aux autres "possibilités" évoquées par la littérarure de gare. Je vois à votre "jugement" que vous n'en ignorez rien. JC en tous cas ne l'a pas plus jugée que la femme adultère et n'a pas demandé à ses compagnons de vivre en eunuques. Et si comme vous l'écrivez le message du Christ face aux vies dissolues c'est "je te pardonne, va et ne pèche plus". de quoi se mêlent les clercs en matière de relations entre adultes consentants et plus encore entre époux légitimes?

Pour faire bref, car de toute façon, ce débat est sans fin, l'Eglise propose un enseignement, qui est celui qui conduit l'homme à transformer toute sa vie, tous ses actes en amour. La sexualité étant un lieu d'expression de l'amour singulier - dans le sens le plus fort du mot - et lié à la transmission de la vie, il est naturel que l'Eglise s'efforce de discerner quel est le chemin le plus haut de charité et de don de soi. Cela repose sur l'anthropologie chrétienne, inspirée de la bible - et les enseignements de l'Eglise conduisent à faire de l'acte conjugal un don de soi pur et pas une recherche de plaisir égoïste. L'Eglise enseigne - et chacun est libre d'y adhérer ou pas - que les époux trouvent le chemin le plus élevé et le plus conforme à leur nature dans le respect du rythme de leurs corps, elle enseigne aussi qu'il ne faut pas dissocier les dimensions de plaisir et de fécondité - ces deux logiques aboutissent rigoureusement au même point. Qu'est-ce qui vous gène là-dedans ? Et qui êtes-vous pour dénier à l'Eglise le droit de proposer son enseignement ?

Citation :
Citation :
Bref : où le Christ prend-il position sur l'écologie ? la législation du travail ? les relations internationales ? etc. Croyez-vous, pour autant, qu'il n'y ait pas de manière bonne et chrétienne d'envisager ces domaines ? J'attends votre réponse avec impatience...

Il y a de multiples réponses à ces questions. La réponse chrétienne est seulement l'une d'entre-elles. Et il appartient à chaque homme ou femme de se déterminer par rapport à ses convicitons -dont religieuses- et pas besoin d'avoir lu l'Evangile pour savoir que la terre est notre patrie commune, que tout y est interdépendant. Etre simplement citoyen suffit. Ca serait déjà beaucoup si cette posture citoyenne était la norme.


Vous déviez de ma question. C'est évidemment plus commode. Je vais prolonger quand même : le Christ n'a pas donné once and for all la réponse à tous les problèmes moraux des hommes à la virgule près dans les évangiles. Telle n'est pas la pensée de l'Eglise, à laquelle vous semblez vouloir ramener abusivement la question.Le Christ n'a pas parlé de la pilule, certes... pouvez-vous imaginer pourquoi ? Moi il me semble qu'il y a au moins une réponse évidente... Et pour en venir à ma question, le Christ n'a pas abordé nombre de problèmes moraux, ce qui n'interdit en rien de rechercher une réponse chrétienne vraie dans ces domaines et que l'Eglise peut alors proposer à ses fidèles... je comprends mal pourquoi vous êtes gêné par le fait que l'Eglise ait un enseignement sur la sexualité ?

Marc
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 07 Aoû 2008, 22:59

Le problème n'est pas l'enseignement (ce que pense et dit l'église). Le problème est de vouloir l'imposer à tous (y compris parfois sous des formes violentes).

Croyez-vous qu'on puisse prochainement fêter 50 ans de mariage sans en avoir fait un don de soi (église ou pas)?
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 08 Aoû 2008, 00:34

adamev a écrit:
Le problème n'est pas l'enseignement (ce que pense et dit l'église). Le problème est de vouloir l'imposer à tous (y compris parfois sous des formes violentes).

Des formes violentes ?

Citation :
Croyez-vous qu'on puisse prochainement fêter 50 ans de mariage sans en avoir fait un don de soi (église ou pas)?

Ai-je dit le contraire ????????

Marc

Encore une fois, vous esquivez à peu près toutes les questions et toute discussion de fond. Vous brandissez la "violence" de l'Eglise, maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 08 Aoû 2008, 16:19

marc a écrit:
adamev a écrit:
Le problème n'est pas l'enseignement (ce que pense et dit l'église). Le problème est de vouloir l'imposer à tous (y compris parfois sous des formes violentes).

Des formes violentes ?

Le temps des bûchers et des conversions forcées étant un peu passé de mode voyez les agissements des antis....

Citation :
Croyez-vous qu'on puisse prochainement fêter 50 ans de mariage sans en avoir fait un don de soi (église ou pas)?

Ai-je dit le contraire ????????

Non votre problème étant juste d'avoir négligé les 3 mots entre parathèse "(église ou pas") comme si le simple engagement d'un homme et d'une femme l'un vers l'autre n'avait de sens que sacralisé par une église. Je suis aussi marié religieusement. Mais ça n'a jamais été le fondement de notre union.

Encore une fois, vous esquivez à peu près toutes les questions et toute discussion de fond. Vous brandissez la "violence" de l'Eglise, maintenant !

A moins que vous ne me lisiez qu'avec vos lunettes à dogmatiser.

Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 08 Aoû 2008, 18:16

adamev a écrit:
marc a écrit:
adamev a écrit:
Le problème n'est pas l'enseignement (ce que pense et dit l'église). Le problème est de vouloir l'imposer à tous (y compris parfois sous des formes violentes).

Des formes violentes ?

Le temps des bûchers et des conversions forcées étant un peu passé de mode voyez les agissements des antis....

OK, bonjour le procédé... Vous pratiquez l'amalgame immonde, vous...

Citation :
Citation :
Croyez-vous qu'on puisse prochainement fêter 50 ans de mariage sans en avoir fait un don de soi (église ou pas)?

Ai-je dit le contraire ????????

Non votre problème étant juste d'avoir négligé les 3 mots entre parathèse "(église ou pas") comme si le simple engagement d'un homme et d'une femme l'un vers l'autre n'avait de sens que sacralisé par une église. Je suis aussi marié religieusement. Mais ça n'a jamais été le fondement de notre union.

Comment ça j'ai négligé les trois mots entre parenthèse ? Dites-donc, vous prenez vos illusions pour des réalités, j'ai bien répondu à votre question dans son entièreté, sans signaler que j'en sélectionnais un bout... Bonjour l'honnêteté intellectuelle !

Citation :
Encore une fois, vous esquivez à peu près toutes les questions et toute discussion de fond. Vous brandissez la "violence" de l'Eglise, maintenant !

A moins que vous ne me lisiez qu'avec vos lunettes à dogmatiser.


J'ai posé plusieurs questions, auxquelles vous ne répondez pas. Ce n'est pas du dogmatisme, c'est une simple observation de ce qui a été dit plus haut. Mais avec les procédés que vous déployez dans vos réponses, cela ne me surprend pas, je dois dire : il est plus facile de considérer que j'ai des "lunettes dogmatiques" que d'engager un débat sur le fond...

Marc

edit : Ah ! Mais vous êtes FM, adamev, je viens de le voir sur un autre fil... je comprends mieux maintenant. Je n'ai jamais été édifié par les quelques FM que j'ai pu croiser... et plusieurs de mes proches impliqués dans la politique et la police m'ont fait part du taux de corruption de bon nombre de vos frères dans ces milieux. Décidément, vous ne faites que confirmer l'impression de médiocrité que ces gens-là ont pu me faire... on est loin de Mère Térésa, Sainte Thérèse, don Bosco ou Vincent de Paul, avec tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Ven 08 Aoû 2008, 23:00

Débat sur le fond... quel fond?

Quand à votre avis sur ce que je suis ou non je m'en bats l'oeil.
J'ai plusieurs amis impliqués dans la politiques et la police qui m'ont fait part du taux de corruption de vos semblables. Mais comme par hasard il n'en est jamais fait mention dans la presse. Et vous ne faites que confirmer l'impression.... Et là aussi on est très loin des références que vous mettez en avant.

Les miennes sont plus modestes : Jacques Gaillot mis au ban de l'église, Abbé Pierre dont on a dit pis que pendre (pour info j'ai un peu travaillé avec les deux).

Allez ne vous fatiguez pas d'autre avant vous se sont amusés sans grand succès au jeu des démolisseurs... en toute charité bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 09 Aoû 2008, 01:22

Citation :
Débat sur le fond... quel fond?
Je vous laisse relire mes différentes questions que vous avez soigneusement esquivées.
Citation :
Quand à votre avis sur ce que je suis ou non je m'en bats l'oeil.
Ce n'est qu'en parti le mien, cela dit. Dans mon domaine, je vois peu de FM - ou en tout cas les promotions de carrière ne se font pas trop sur ce critère...
Citation :
J'ai plusieurs amis impliqués dans la politiques et la police qui m'ont fait part du taux de corruption de vos semblables.
M'étonnerait. Les affaires de gros sous et de carrières trafiquées c'est quand même bien une spécialité FM, et ce n'est pas moi qui l'invente... vous voulez parler de Nice, par exemple ? C'est beau la justice maçonne, l'état de droit, tout ça... Pour ce qui est des affaires maçonnes, certains de vos frères, sur ce ce forum, n'en font pas mystère et savent reconnaître simplement les choses et déplorer cette réalité... vous devriez prendre exemple sur eux. Il y a belle lurette que le catho que je suis sais reconnaître les tords de son église, quand il y en a, figurez-vous.

Citation :
Et là aussi on est très loin des références que vous mettez en avant.

Ah, tout à fait ! Mais je ne voulais pas dire que j'étais à leur niveau, juste que je n'ai jamais entendu parler de FM "héroïque" qui aurait eu cette envergure, et donc que la FM ne favorise pas ces comportements de don total de soi. Vous n'avez pas compris mon propos.

Citation :
Les miennes sont plus modestes : Jacques Gaillot mis au ban de l'église, Abbé Pierre dont on a dit pis que pendre (pour info j'ai un peu travaillé avec les deux).

????????

Citation :
Allez ne vous fatiguez pas d'autre avant vous se sont amusés sans grand succès au jeu des démolisseurs... en toute charité bien sûr.

Charité ? En un sens, oui... la charité, ça peut être de pointer ce qui est source de désordre et de corruption... vieux problème, non ? Ceci étant, je n'ai aucune illusion : un homme ne change que s'il le veut, et heureusement. Et pas sur la base de discours tels que ceux que j'ai développés ici. Je trouvais juste irritant d'entendre le même genre de lieux communs anti église et autres phrases à l'emporte pièce éculée et stupide, genre "l'église n'a pas à s'occuper de ce qui se passe sous la couette"... On se croirait dans une cour de récréation !

Marc
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 09 Aoû 2008, 09:18

Pour clore cette dérive sur la FM faites donc une recherche dans le forum et vous verrez que tout ce que vous ressassez a déjà été largement exposé. Vous trouverez même mon avis qui affirme que ces comportement déviants sont antinomiques avec l'appartenance maçonnique et qu'ils relèvent de la justice maçonnique (exclusion) ainsi que de la justice publique. Et je suis là-dessus sans ambiguité.

A votre exemple de Nice nous pouvons opposer qq scandales financiers retentissants pas très loin du Vatican. Alors au jeu de massacre ne comptez pas sur moi. Toutes les sociétés humaines ont leurs moutons noirs.

Vous confondez les postures médiatiques et l'héroïsme. Sans rabaisser les personnes que vous avez citées là encore vous n'êtes rien qui soit capable de sonder les coeurs et les reins. Quant à l'Abbé Pierre faites une recherche sur son nom et lisez. Vous serez édifié sur le niveau de charité de certains. Quand à Mgr Gaillot, Parthénia ça vous dit qq chose?

Le reste de vos interventions -d'ailleurs polémiques (en commençant par la première Jeu 7 Aoû 2008)- ne présente que peu d'intérêt. Vous êtes sur la posture missionnaire et on ne discute pas avec les missionnaires : on les écoute, on s'en va ou on les fait cuire.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 09 Aoû 2008, 09:36

Citation :
A votre exemple de Nice nous pouvons opposer qq scandales financiers retentissants pas très loin du Vatican. Alors au jeu de massacre ne comptez pas sur moi. Toutes les sociétés humaines ont leurs moutons noirs.

Je suis justement en train de me demander quels sont les moutons blancs de la FM ? Je veux dire du même gabarit que ceux mentionnés ci-dessus.

Citation :
Vous confondez les postures médiatiques et l'héroïsme. Sans rabaisser les personnes que vous avez citées là encore vous n'êtes rien qui soit capable de sonder les coeurs et les reins.


?? On juge l'arbre à ses fruits, d'après un vieux sage, mort plutôt jeune. Quant à la posture médiatique de ceux que j'ai cités, elle a peu d'intérêt face à la profonfeur de leur engagement, comme mystiques et/ou serviteurs de Dieu et des hommes. Et je maintiens mon propos : quels maçons de même trempe a marqué l'histoire de la même d'un amour donné et lumineux ?

Citation :
Quant à l'Abbé Pierre faites une recherche sur son nom et lisez. Vous serez édifié sur le niveau de charité de certains. Quand à Mgr Gaillot, Parthénia ça vous dit qq chose?

Je sais tout cela, mais sauf erreur de ma part, ce sont deux cathos - prêtre et évêque. Je ne vois donc pas en quel sens vous pouvez les associer à "l'actif" de la FM ?

Citation :
Le reste de vos interventions -d'ailleurs polémiques (en commençant par la première Jeu 7 Aoû 2008)- ne présente que peu d'intérêt.

Vous pouvez déterminer l'intérêt d'une discussion que vous n'avez jamais entamée ? Quant au ton polémique, je l'affectionne. Mais de moins en moins de gens l'apprécient. C'est un trait de caractère qui se perd. Au pays de Pascal et de Voltaire (je mets les deux pour ne fâcher personne) c'est quand même bien triste...

Citation :
Vous êtes sur la posture missionnaire et on ne discute pas avec les missionnaires : on les écoute, on s'en va ou on les fait cuire.

Tient, c'est un peu drôle, ça... même si c'est un aveu d'abandon.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 09 Aoû 2008, 12:05

marc a écrit:
Citation :
A votre exemple de Nice nous pouvons opposer qq scandales financiers retentissants pas très loin du Vatican. Alors au jeu de massacre ne comptez pas sur moi. Toutes les sociétés humaines ont leurs moutons noirs.

Je suis justement en train de me demander quels sont les moutons blancs de la FM ? Je veux dire du même gabarit que ceux mentionnés ci-dessus.

Vous êtes inutilement insultant. Je sais que ça ne va pas (vous) plaire mais je vais vous en citer un qui a, à mes yeux, sans doute fait plus pour l'humanité que toutes vos citations réunies (à part VdPaul) c'est le professeur Simon (promoteur du Planning Familial, de la contaception (c'est le sujet du fil) et avec Simone Veil de la loi IVG) qui fut plusieurs fois grand maître d'une obédience maçonnique française et obstétricien de réputation internationale. Je pourrais y ajouter Jules Ferry et l'école publique ou encore Mozart.

Citation :
Vous confondez les postures médiatiques et l'héroïsme. Sans rabaisser les personnes que vous avez citées là encore vous n'êtes rien qui soit capable de sonder les coeurs et les reins.


?? On juge l'arbre à ses fruits, d'après un vieux sage, mort plutôt jeune. Quant à la posture médiatique de ceux que j'ai cités, elle a peu d'intérêt face à la profonfeur de leur engagement, comme mystiques et/ou serviteurs de Dieu et des hommes. Et je maintiens mon propos : quels maçons de même trempe a marqué l'histoire de la même d'un amour donné et lumineux ?

Voyez l'histoire du Pasteur Frédéric Desmons. Voyez l'Abbé Grégoire, Victor Schoelcher, Maria Deraismes... Mais il est vrai que ces hommes ou femmes pour beaucoup inconnus du grand public ne font pas de "miracles" suceptibles d'en faire des saint dûement estampillés. Et vos mystiques et serviteurs... ils ont fait quoi pour la contraception?

Citation :
Quant à l'Abbé Pierre faites une recherche sur son nom et lisez. Vous serez édifié sur le niveau de charité de certains. Quand à Mgr Gaillot, Parthénia ça vous dit qq chose?

Je sais tout cela, mais sauf erreur de ma part, ce sont deux cathos - prêtre et évêque. Je ne vois donc pas en quel sens vous pouvez les associer à "l'actif" de la FM ?

Où avez-vous lu ça? J'ai parlé de mes références modestes. Pour moi un Abbé Pierre a fait plus pour l'humanité que beaucoup de vos références réunies (et je suis assez âgé pour avoir un peu contribué aux débuts d'Emmaüs). Quand à Gaillot ou à Mgr Roméro ce qu'ils font ou ont fait dans leur domaine me parait beaucoup plus important que l'apport d'une Thérèse de Liseux (sans pour autant en faire quantité négligeable).

Citation :
Le reste de vos interventions -d'ailleurs polémiques (en commençant par la première Jeu 7 Aoû 2008)- ne présente que peu d'intérêt.

Vous pouvez déterminer l'intérêt d'une discussion que vous n'avez jamais entamée ? Quant au ton polémique, je l'affectionne. Mais de moins en moins de gens l'apprécient. C'est un trait de caractère qui se perd. Au pays de Pascal et de Voltaire (je mets les deux pour ne fâcher personne) c'est quand même bien triste...

Habituellement on oppose Pascal à Descartes pas à Voltaire

Citation :
Vous êtes sur la posture missionnaire et on ne discute pas avec les missionnaires : on les écoute, on s'en va ou on les fait cuire.

Tient, c'est un peu drôle, ça... même si c'est un aveu d'abandon.

En effet et je vous laisse à vos tambouilles.

Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 09 Aoû 2008, 13:06

adamev a écrit:
marc a écrit:
Citation :
A votre exemple de Nice nous pouvons opposer qq scandales financiers retentissants pas très loin du Vatican. Alors au jeu de massacre ne comptez pas sur moi. Toutes les sociétés humaines ont leurs moutons noirs.

Je suis justement en train de me demander quels sont les moutons blancs de la FM ? Je veux dire du même gabarit que ceux mentionnés ci-dessus.

Vous êtes inutilement insultant. Je sais que ça ne va pas (vous) plaire mais je vais vous en citer un qui a, à mes yeux, sans doute fait plus pour l'humanité que toutes vos citations réunies (à part VdPaul) c'est le professeur Simon (promoteur du Planning Familial, de la contaception (c'est le sujet du fil) et avec Simone Veil de la loi IVG) qui fut plusieurs fois grand maître d'une obédience maçonnique française et obstétricien de réputation internationale. Je pourrais y ajouter Jules Ferry et l'école publique ou encore Mozart.

Je ne vois pas où est l'insulte ? Je pose une question à laquelle vous pouvez répondre comme bon vous semble. Que la question soit une mise en cause n'en fait pas une insulte. A moins que vousne me soupçonniez d'insincérité, mais ce n'est pas le cas, si tel était le fond de votre pensée. Après, c'est vrai que c'est désagréable de se faire mettre en cause, et chacun réagit à sa façon. Pour y revenir, la question n'est pas, à mon sens, suiteà votre réponse, de savoir si ça me plaît, mais plutôt que l'on voit bien où se situe la ligne de démarcation : vous revendiquez l'avortement comme un bien ! Je ne vois pas le besoin d'aller tellement plus loin. L'absurdité de placer une Mère Térésa sur le même plan que ces gens-là me paraît tellement énorme... Lisez ses écrits intimes et voyez quel don total d'elle-même elle a fait, de se smoindres gestes et moindres sourires, abandonnant tout pour Dieu et les autres... et mettre les promoteurs de l'avortement en face, ça a un drôle de goût.

Citation :
Citation :
Vous confondez les postures médiatiques et l'héroïsme. Sans rabaisser les personnes que vous avez citées là encore vous n'êtes rien qui soit capable de sonder les coeurs et les reins.


?? On juge l'arbre à ses fruits, d'après un vieux sage, mort plutôt jeune. Quant à la posture médiatique de ceux que j'ai cités, elle a peu d'intérêt face à la profonfeur de leur engagement, comme mystiques et/ou serviteurs de Dieu et des hommes. Et je maintiens mon propos : quels maçons de même trempe a marqué l'histoire de la même d'un amour donné et lumineux ?

Voyez l'histoire du Pasteur Frédéric Desmons. Voyez l'Abbé Grégoire, Victor Schoelcher, Maria Deraismes... Mais il est vrai que ces hommes ou femmes pour beaucoup inconnus du grand public ne font pas de "miracles" suceptibles d'en faire des saint dûement estampillés. Et vos mystiques et serviteurs... ils ont fait quoi pour la contraception?

Pour vous le sommet du bien c'est la contraception ????? Parmi ces noms : l'abbé Grégoire n'est pas maçon, on fait l'amalgame à cause de son appartenance à la "société philanthropique et charitable", ne confondons pas tout. Pour vos autres citations, je vois mal : Schoelcher a amené l'abolition de l'esclavage après des hésitations sur les délais et les modalités, ce qui est une décision essentielle mais ne fait pas de lui un saint de la trempe de ceux que j'ai cité, Deraismes, pour ce que j'en ai lu, est une maçonne qui a oeuvré pour que les femmes accèdent à la maçonnerie ??? Le Pasteur Desmons était largement un homme politique dans la droite pensée de la FM en plus d'être pasteur... homme très honorable certainement, mais je vois mal comment le mettre sur le même plan que ceux qui donnent tout, encore une fois ? Car mon critère, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, c'est ce qu'est le Christ : don total de soi aux autres, au mépris de sa vie, AMDG, pour parler comme les jésuites.

Citation :
Où avez-vous lu ça? J'ai parlé de mes références modestes. Pour moi un Abbé Pierre a fait plus pour l'humanité que beaucoup de vos références réunies (et je suis assez âgé pour avoir un peu contribué aux débuts d'Emmaüs). Quand à Gaillot ou à Mgr Roméro ce qu'ils font ou ont fait dans leur domaine me parait beaucoup plus important que l'apport d'une Thérèse de Liseux (sans pour autant en faire quantité négligeable).

Au moins, on voit où vous placez le spirituel en disant cela...

Citation :
Habituellement on oppose Pascal à Descartes pas à Voltaire

Je voulais juste mettre les deux camps, pas nécessairement des "adversaires". Je ne suis pas binaire, quoique vous en pensiez. Si j'affectionne la polémique, je sais que l'homme est homme, à commencer par moi...

Bref, pour un petit paragraphe de plus, je vous dirai où je me situe dans cette affaire : je crois que les arguments que vous présentez, comme par exemple la pensée que l'avortement soit présentable comme un bien, ressortent de ce qui est dénoncé dans le récit originel, selon une certaine exégèse : "manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal", c'est-à-dire faire le bien et le mal indifféremment, dans l'illusion de décider de tout comme des dieux, plaçant la liberté (mal) définie comme le fait de pouvoir faire "ce que l'on veut" au-dessus de tout. Mais c'est une infraction à la réalité profonde de la créature qu'est l'homme et conduit au final à sa ruine. L'avenir de l'homme se situe bien plutôt, à mon sens, dans la sagesse amoureuse et servante du don de soi, et le sommet de la liberté se trouve dans la capacité à disposer de sa vie au service des autres, indifférent à son propre sort. L'amour n'est pas tant affaire de sentiments que d'intelligence et de volonté... pour tout dire, de liberté !
Lorsque, sous le prétexte de "libérer l'homme (au sens large)" on justifie un crime, on a clairement quitté la voie de la sagesse élémentaire, et à terme de tout ce qui fait de l'homme un homme et non un loup. Pour finir par du Paul :
13 Vous, frères, c'est à la liberté que vous avez été appelés. Seulement, que cette liberté ne donne aucune prise à la chair ! Mais, par l'amour, mettez-vous au service les uns des autres.
14 Car la loi tout entière trouve son accomplissement en cette unique parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
15 Mais, si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres.
16 Écoutez-moi : marchez sous l'impulsion de l'Esprit et vous n'accomplirez plus ce que la chair désire.
17 Car la chair, en ses désirs, s'oppose à l'Esprit et l'Esprit à la chair; entre eux, c'est l'antagonisme; aussi ne faites-vous pas ce que vous voulez.
18 Mais si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes plus soumis à la loi.
19 On les connaît, les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche,
20 idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions,
21 envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables; leurs auteurs, je vous en préviens, comme je l'ai déjà dit, n'hériteront pas du Royaume de Dieu.
22 Mais voici le fruit de l'Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi,
23 douceur, maîtrise de soi; contre de telles choses, il n'y a pas de loi.
24 Ceux qui sont au Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.
25 Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi sous l'impulsion de l'Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Sam 09 Aoû 2008, 15:38

Position missonnaire sans grand intêrêt.

Si vous ne voyez pas la différence entre l'Humanisme et la religiosité compulsive confondue avec la spiritualité... je n'y peux rien.

Foi de chrétien, de catholique et de FM.

A propos de Mère Thérésa

http://www.monde-diplomatique.fr/1996/11/HITCHENS/7400
http://www.golias.fr/spip.php?article1599

Ce qui ne l'a pas empêché nom plus d'être une grande conscience "active" face à la pauvreté.

Pour lui faire contrepoids son homologue Soeur Emmanuel (connue pour son opposition à JPII sur la contraception) qui a écrit dans son '"testament" : "Dans les bidonvilles, j’avais chargé un docteur de prescrire la pilule, afin que les femmes n’aient pas un bébé tous les dix mois." et "une seule fois, nous avons procédé à un avortement, parce que la jeune femme risquait la mort. Si on l’avait renvoyée chez elle, elle aurait été tuée pour expier sa faute...".

Quand à l'Abbé Grégoire il fut épisodiquement membre de la loge "Les Neufs Soeurs" et, pour mémoire, une loge au moins porte aujourd'hui son nom.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mar 12 Aoû 2008, 10:23

Après ce beau match entre Marc et Adamev ( à mon humble avis , avantage aux points à Adamev ) , peut-on en revenir au thème du fil , l'encyclique Humanae Vitae ?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mar 12 Aoû 2008, 22:00

Humanae vitae

Cette encyclique fut l'un des textes de ces 40 années dès plus courageux, Paul VI l'a écrit dans un contexte très difficile. Aujourd'hui on en mesure toute la justesse.

les oppositions encore aujourd'hui ne sont pas tant le fait en soi, mais que l'eglise ose le dire publiquement contrariant de ce fait le sommeil confortable des consciences... :cartonr:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Frika



Messages : 3
Inscription : 13/08/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 13 Aoû 2008, 01:14

Pas d'accord avec Boudo pour les points. Adamev prête le flanc et baisse la garde en avouant sa propre contradiction:Il peine à se définir en défendant " l'Humanisme " et "la religiosité compulsive confondue avec la spiritualité " puis en se prévalant de sa "foi de chrétien, de catholique et de FM"

Pour ce que j'ai lu il n'est pas chrétien , surement pas catholique (Rejet de l'autorité du pape et des évèques sur l'Encyclique), mais assurément Franc- maçon (avec ce que cela suppose de prises de positions morales à géométrie variable masquant mal un anticléricalisme patent et agressif sous couvert d'un pseudo Universalisme-Humanisme relativiste et béat, les "Saints Laïques" Ferry-Schoelcher-Voltaire en avant, Monde Diplo et la nauséeuse revue Golias en référence ultime.

Se vouloir à la fois Chrétien-Catholique, ET Humaniste, ET Franc-maçon c'est faire le grand écart...chute assurée...c'est ce que JPII appelait le Relativisme Moral.

sur l'Humanisme(cit. Wikipédia): Au XXe siècle, le théologien catholique Henri de Lubac a écrit" Le drame de l'humanisme athée ": selon lui, l'humanisme athée exalte le libre-arbitre jusqu'à l'excès. Il dit que l'humanisme moderne constitue une forme nouvelle de pélagianisme, c'est-à-dire une religion humaniste privée de grâce.
Lubac croyait que l'orgueil de l'homme pour soi était la cause principale de l'athéisme moderne. Il écrivit que la doctrine humaniste athée conduisait immanquablement vers un manque d'humilité et un manque de charité.
Sur l plan éthique, les valeurs humanistes ont été critiquée par Pierre-André Taguieff comme étant prométhéennes. Selon lui, il déresponsabilise l'homme et encourage des pratiques douteuses comme l'eugénisme.

En ramenant la spiritualité catholique à une "religiosité compulsive"(???), Adamev démontre son peu de Foi (c'est peu dire ) dans l'enseignement de l'Eglise.

l'argument "Soeur Emmanuelle": technique classique de Relativisme consistant toujours à amener une Exception "morale" dans le débat pour qu'elle devienne la Régle immorale.
(Cf "affaire" Sébire sur l'euthanasie)

Quant à répondre à une argumentation en 25 points par une "position missionnaire"!

Mais je me fatigue. Monsieur A va sans doute m'excommunier tel Voltaire de son cercle de bien-pensance par un "Et si vous n'êtes pas d'accord avec moi, Monsieur, Alors vous êtes un Infâme Calotin. Écrasons l'infâme !"...

Voilà pour l'Uppercut.fin du Round.l'Arbitre jugera...Il nous jugera tous à la Fin...
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 13 Aoû 2008, 10:58

boudo a écrit:
Après ce beau match entre Marc et Adamev ( à mon humble avis , avantage aux points à Adamev ) , peut-on en revenir au thème du fil , l'encyclique Humanae Vitae ?


pas d'accord !
moi je vote pour Marc ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 13 Aoû 2008, 12:54

sunny Bienvenue sur notre forum, chère Frika. :colors: I love you

Tu peux donc supprimer les messages que tu as ouverts par erreur sur un autre fil? (cliquer sur le X, en haut de ton message). Merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 13 Aoû 2008, 15:21

Fée Violine a écrit:



pas d'accord !
moi je vote pour Marc ! cheers

Le match doit donc se poursuivre , même si les héros sont fatigués ?
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 13 Aoû 2008, 17:57

bonjour ,

aprés le match (nul) entre Adamev a ma gauche et Marc a ma droite peut être est il possible de créer un fil , "voir un forum" pour le catch , ils sont courtois et pleins de bons mots , mais ça éloigne un peu du sujet.

au prochain gong nous retrouverons nos héros sur le ring de ??

la parole est aux studios qui choisissent de transférer le prochain match , Où déja ??

a vous la mode-aération !!!

les fans* vous suivent !!! et en redemande " vas y allume le allez Adammmm un gauche sur le manton "
"tais toi t'y connais rien!"
"vas y Marc et droit sur l'arcade !!" :help:

*non pas fanes de poireaux ( Ho que c'est pas beau !!)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 13 Aoû 2008, 18:33

Frika a écrit:
l'Arbitre jugera...Il nous jugera tous à la Fin...

C'est bien la raison pour laquelle je ne prendrais pas la peine de répondre.

Clairement oui entre un Abbé Pierre et une mère Thérésa mon choix est fait... Et depuis longtemps. Entre Soeur Emmanuel et JPII aussi d'ailleurs.
Tout comme il est fait entre un texte amphigourique et les réalités de terrain et leurs misères humaines.

Comme disait l'Abbé Pierre "Le ciel oui mais pas sans les hommes".
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 14 Aoû 2008, 08:03

Citation :
Comme disait l'Abbé Pierre "Le ciel oui mais pas sans les hommes".
Adamev, vous jouez de malchance et, il semble que vous souffriez d'une insuffisance scripturaire !:cartonr:

Si le Verbe s'est incarné, c'est pour entraîner l'homme au ciel ...

Je comprends tout à fait votre choix d'un humanisme débridé et, en effet, selon les dernières mises au point, vous ne pouvez vous considérer comme catholique : "es es non non"
Il se conçoit en la matière que vous attachiez l'Abbé Pierre et Soeur Emmanuelle, leur action n'a jamais pris en compte, pour eux catholiques, le droit et l'exigence de la Croix... Il est certain alors qu'ils avaient de grandes chances d'être et de rester populaires... De l'autre côté pour eux ce sera une autre chanson; on peut se cacher des hommes mais pas de Dieu.

Eux n'ont eu aucun fruits spirituels visibles, alors que mère Thérésa qui ne cherchait qu'à aider son prochain sans concessions à l'esprit du monde, à porté des fruits de son vivant et continue d'en porter.
Pour ce débat faites preuve d'un peu plus de rigueur , en abordant le problème non comme vous voudriez qu'il soit mais comme il est dans toutes ses dimensions.... sunny Mr.Red Mr.Red :
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Jeu 14 Aoû 2008, 09:11

Je me demande bien ce que seront les vôtres de fruits spirituels vous qui jugez si fort vos contemporains... en toute charité chrétienne... ça va de soi?

Comme on dit "Les chiens aboient. La caravanne passe".
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Lun 25 Aoû 2008, 10:41

Pour résumer, voici la position de l'Eglise sur l'avortement et la contraception:

1° sur la contraception artificielle, l'Eglise n'est pas pour car dans son premier projet, Dieu voulut unir trois choses: amour, plaisir sexuel et ouverture à la vie. Celui qui sépare ce que Dieu a uni agit mal. Cependant, l'Eglise ne met aucune excommunication dans cet avis et il y a divers manière de pécher contre cette unité des trois. Certaines relèvent du péché simplement véniel (ex: la fécondation In vitro dans un couple marié, amoureux et désireux de donner la vie).

D'autres du péché mortel total: exemple: celui qui, dans l'unique recherche de la jouissance, instrumentalise le corps de l'autre.


2° Sur l'avortement: L'Eglise le condamne dans tous les cas, sauf l'avortement thérapeutique qui est autorisé pour une raison d'évidence: lorsque la nature va tuer, il faut sauver une des deux vies.

La raison de ce discours solennel et grave de l'Eglise est l'âme immortelle de l'enfant, que Dieu crée sans doute très tôt après la fusion des gamètes. Rien ne peut justifier de tuer un innocent qui dort, même pas le fait que son père est un violeur.
Cependant, comme tout péché mortel, certains le font par ignorance, d'autres par faiblesse. Il y aura donc un pardon, une réconciliation et les mamans qui ont avorté seront accueillies et réadoptées par leur enfant plein de compréhension à l'heure de leur mort (ou dès cette terre losqu'elle prennent conscience de leur acte).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Lun 25 Aoû 2008, 11:51

Citation :
Clairement oui entre un Abbé Pierre et une mère Thérésa mon choix est fait... Et depuis longtemps. Entre Soeur Emmanuel et JPII aussi d'ailleurs.

Absurde : qu'en pensent les intéressés ? Je n'ai jamais entendu dire que Soeur Emmanuel, Mère Térésa ou l'abbé Pierre sortaient de la communion de l'Eglise. Il n'y a pas à "choisir entre l'un ou l'autre", ils sont tous des enfants de l'Eglise du Christ, et certainement pas de votre FM. Que sur tel ou tel point il y ait des désaccords entre les uns et les autres, c'est humain, mais aucun d'eux n'a jamais prétendu sortir de la communion du pape, ils se sont tous efforcés de vivre suivant leurs voeux (chasteté, pauvreté, obéissance), à la suite du Christ, dans la communion avec le pape et toute l'Eglise. Le choix, ou la division, sont dans votre oeil, mon cher Adamev, pas dans la réalité...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12217
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mar 26 Aoû 2008, 14:45

La censure aurait-elle sévi ou aurais-je fait une fausse manip?

Quoi qu'il en soit j'avais écrit qq chose du genre :

Mettez-vous d'accord : Il se conçoit en la matière que vous attachiez l'Abbé Pierre et Soeur Emmanuelle, leur action n'a jamais pris en compte, pour eux catholiques, le droit et l'exigence de la Croix... Il est certain alors qu'ils avaient de grandes chances d'être et de rester populaires... De l'autre côté pour eux ce sera une autre chanson; on peut se cacher des hommes mais pas de Dieu. Eux n'ont eu aucun fruits spirituels visibles, alors que mère Thérésa qui ne cherchait qu'à aider son prochain sans concessions à l'esprit du monde, à porté des fruits de son vivant et continue d'en porter. Par PASP Jeu 14 Aoû 2008 - 8:03

Et prenez la peine de faire une recherche sur ce forum et vous verrez que certains se sont même posé la question de savoir si l'Abbé Pierre était catholique? Pour moi ça ne fait aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae   Mer 27 Aoû 2008, 02:26

Merci d'avoir rectifié votre message en l'épurant d'attaques ad hominem vaines et inutiles cher adamev.

Votre message passe beaucoup mieux de cette façon.

La censure n'existe pas sur DA, mais la modération oui.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
 
Contraception: 40e anniversaire d'encyclique Humanae vitae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Benoît XVI rappelle le sens profond de Humanae vitae
» "Humanae Vitae" : Pas démodée et plus actuelle que jamais !
» Le père Ratzinger et le préservatif
» Humanae vitae
» Bientôt, le 9ème anniversaire des "attentats " du 11 septembre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: