DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le fils aîné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Le fils aîné   Mer 23 Juil 2008, 11:11

Dans la parabole du père et de ses deux fils, dite celle de l'enfant prodigue, c'est le fils aîné qui m'interpelle, ces jours-ci.
En lien avec les idées d'Arnaud sur le mystère des prophéties de (sur ?) l'Islam, ce fils — pour dire la chose en grand raccourci —me paraît être justement le premier fils d'Abraham, Ismaël.
Ce fils aîné s'est toujours conduit en fils docile et travailleur/serviteur de son père et quand revient le fils cadet, le voir accueilli avec Amour lui fait tourner la boule et le dos à la fête .....
... Dans la parabole, on ne sait pas ce que ce fils choisit, lorsque son père vient le prendre par la main pour lui expliquer que tout ce qui lui appartient est aussi à lui ...

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Mer 23 Juil 2008, 13:51

Je pense que certains fils écouteront la parole de leur Père, verront son affection et regretteront leur attitude, d'autres se durciront seulement et tourneront le dos à leur père pour toujours ou pour un temps.

En effet, l'Evangile ne dit pas comment le fils aîné réagit car en fait il y a plusieurs alternatives possibles et que Notre Père nous laisse libre de choisir. C'est pourquoi la question reste en suspens.... à mon humble avis.

Parfois nous sommes comme le fils aîné, nous réagissons comme lui.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Mer 23 Juil 2008, 22:14

cébé a écrit:
Dans la parabole du père et de ses deux fils, dite celle de l'enfant prodigue, c'est le fils aîné qui m'interpelle, ces jours-ci.
En lien avec les idées d'Arnaud sur le mystère des prophéties de (sur ?) l'Islam, ce fils — pour dire la chose en grand raccourci —me paraît être justement le premier fils d'Abraham, Ismaël.
Ce fils aîné s'est toujours conduit en fils docile et travailleur/serviteur de son père et quand revient le fils cadet, le voir accueilli avec Amour lui fait tourner la boule et le dos à la fête .....
... Dans la parabole, on ne sait pas ce que ce fils choisit, lorsque son père vient le prendre par la main pour lui expliquer que tout ce qui lui appartient est aussi à lui ...

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Intéressante remarque.

et dans la Bible, sans cesse, cette image des deux frères revient, dont le cadet est préféré à l'aîné.

si c'est le cas ici, qui sait si, vers lza fin des temps, cette parabole ne prendra pas sens...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Jeu 24 Juil 2008, 00:21

J'aime beaucoup cette parabole. Parce qu'en fait, elle montre aussi, qu'on est tantôt le cadet, tantôt l'aîné.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Jeu 24 Juil 2008, 21:05

Justement doris. Continuant de m'y intéresser, je vois que le cadet aussi veut se mettre au service du Père. Il n'a pas du tout à l'esprit que le Père peut l'aimer au point de le "remettre" dans les habits et l'honneur du fils.

Le fils aîné n'est pas un personnage secondaire, comme on pourrait le croire à première lecture .....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Jeu 24 Juil 2008, 21:36

Cébé bonsoir.
Moi je dis que l'aîné n'a pas laissé au cadet sa place de cadet. Et je dis que le cadet n'a pas osé s'affermir en tant que cadet.

Alors il en a assez et veut partir.

Il est tout de même réaliste, il sait qu'il lui faut de quoi acheter ses sandwichtes en route. Donc, déjà dans la démarche de demander au Père sa part d'héritage, il s'affirme.

Le Père est doux et partage l'héritage.

Le cadet part et en route, il claque tout, et il a raison. Quand il a plus rien, sa conscience s'ouvre. Chez lui il avait tout : il avait besoin d'une chose, il la forumulait, il l'avait.

Y'a qu'avec l'aîné qu'il ne pouvait pas s'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
fripouille



Féminin Messages : 121
Inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 13:19

Bonjour,

Il ne faut pas oublié non plus un autre passage où il est question de deux fils à qui le père demande de s'occuper de la vigne, le premier n'a pas répondu positivement mais il y est allé quand même, et le deuxième a répondu positivement mais n'est jamais allé s'occuper de la vigne...
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.groups.yahoo.com/group/confions_nous_a_marie 
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 13:21

Et Caïn qui était l'ainé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 13:39

Lui, Acri. Il est l'aîné !
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 13:40

Gagné !!!

J'ai une sœur cadette.

:rigolo:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 13:42

fripouille a écrit:
Bonjour,

Il ne faut pas oublié non plus un autre passage où il est question de deux fils à qui le père demande de s'occuper de la vigne, le premier n'a pas répondu positivement mais il y est allé quand même, et le deuxième a répondu positivement mais n'est jamais allé s'occuper de la vigne...

Bonjour fripouille. Cet épisode du champ est extraordinaire.

Il s'agit de la cohérence entre parole et pensée.

Oui, dit le fils, je vais au champ.
Et ce oui se révèle devenir un non.

Non, dit l'autre frère, je ne vais pas au champ.
Et la mécanique se met en branle : réflexion interne, discernement.
Pourquoi je dis non et que je vais au champ.

C'est notre nature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 13:44

Acri a écrit:
Gagné !!!

J'ai une sœur cadette.

:rigolo:


hé, hé, c'est que j'ai bossé la descendance depuis Adam et Eve, pendant 10 ans.... C'est extraordinaire.

Moi je suis fille unique.... c'est-à-dire que les autres frères et soeur, sont d'un autre père !!!!
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 16:44

Dans mon idée première, en ouvrant ce sujet, c'était de pointer le doigt sur le frère aîné du fils prodigue. Dans ma petite réflexion sur lui, je l'ai vu comme le serviteur du Père, soumission à lui donc, selon la sensibilité de l'Islam.
... Le fils cadet, lui, revient dans sa maison natale avec ce même sentiment ... celui de se mettre au service de son père, mais il fait soudain l'expérience de l'Amour infini, de la filiation, de l'image du Père, etc .... selon la sensibilité du Christianisme.



Pour rappel: Luc 15

11 ... «Un homme avait deux fils.
...
25 Son fils aîné était aux champs. Quand, à son retour, il approcha de la maison, il entendit de la musique et des danses. 26 Appelant un des serviteurs, il lui demanda ce que c'était. 27 Celui-ci lui dit: "C'est ton frère qui est arrivé, et ton père a tué le veau gras parce qu'il l'a vu revenir en bonne santé". 28 Alors il se mit en colère et il ne voulait pas entrer. Son père sortit pour l'en prier; 29 mais il répliqua à son père: "Voilà tant d'années que je te sers sans avoir jamais désobéi à tes ordres; et, à moi, tu n'as jamais donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. 30 Mais quand ton fils que voici est arrivé, lui qui a mangé ton avoir avec des filles, tu as tué le veau gras pour lui"! 31 Alors le père lui dit: "Mon enfant, toi, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. 32 Mais il fallait festoyer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et il est vivant, il était perdu et il est retrouvé"».
Revenir en haut Aller en bas
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 18:48

Ce n'est pas une idée idiote de comparer le fils ainée a l'Islam si conscient de Dieu"alhat" comme l'unique mais dans cette parabole s'est plutot le chretien fidel depuis sa naissence, routinier en son service;messe,priere etc et qui voit le pécheur honorer car il n'a pas compris combien il avait de privilége en etant fidel, les tresors de la communion des saints, ses raports avec les saints du ciel, les tresors des ecrits et spirituelités des ordres de l'église qui lui sont disponible et qu'il ignore....
amitiés paul de LIMOGES
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 27 Juil 2008, 20:03

En effet, Mandonnaud, c'est la traditionnelle interprétation de cette parabole et elle me convient tout à fait.
Mais j'avais toujours vu ce passage uniquement du point de vue du fils cadet et de l'Amour infini du Père pour lui, le pardon et tout ça ..... Le fils aîné était plutôt passé sous silence ... Il m'apparaissait comme personnage secondaire, comme faire-valoir de ce qu'expérimente le cadet.
Cependant, puisque tous les hommes sont frères, je me posais la question du frère Musulman et il m'est venu cette comparaison.
Chacun sait que Islam signifie Soumission à Dieu qui n'est pas l'ami de l'Homme, mais le maître. Le Musulman se soumet. Comme le fils aîné s'est soumis à son Père sans réfléchir plus loin à sa filiation. Il ne connaît pas la parole tout ce qui est à moi est à toi .
A noter qu'avant son retour et l'accueil du Père, le fils cadet aussi voulait se soumettre ... Il était "musulman" dans sa tête Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Mar 29 Juil 2008, 22:11

cébé a écrit:
En effet, Mandonnaud, c'est la traditionnelle interprétation de cette parabole et elle me convient tout à fait.
Mais j'avais toujours vu ce passage uniquement du point de vue du fils cadet et de l'Amour infini du Père pour lui, le pardon et tout ça ..... Le fils aîné était plutôt passé sous silence ... Il m'apparaissait comme personnage secondaire, comme faire-valoir de ce qu'expérimente le cadet.
Cependant, puisque tous les hommes sont frères, je me posais la question du frère Musulman et il m'est venu cette comparaison.
Chacun sait que Islam signifie Soumission à Dieu qui n'est pas l'ami de l'Homme, mais le maître. Le Musulman se soumet. Comme le fils aîné s'est soumis à son Père sans réfléchir plus loin à sa filiation. Il ne connaît pas la parole tout ce qui est à moi est à toi .
A noter qu'avant son retour et l'accueil du Père, le fils cadet aussi voulait se soumettre ... Il était "musulman" dans sa tête Very Happy

C'est un peu tirer par les cheveux !!! On peut lire l'évangile et l'asséner à l'autre, et, alors ce n'est plus entrer dans le coeur de ce qu'il dit et qui s'adresse d'abord à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 03 Aoû 2008, 01:06

cébé a écrit:
Justement doris. Continuant de m'y intéresser, je vois que le cadet aussi veut se mettre au service du Père. Il n'a pas du tout à l'esprit que le Père peut l'aimer au point de le "remettre" dans les habits et l'honneur du fils.

Le fils aîné n'est pas un personnage secondaire, comme on pourrait le croire à première lecture .....

Bonjour Cébé,

je crois que Jésus a toujours une Eternité d'avance sur nous ; et que quand IL propose une parabole Il sait quelle part de notre être va d'abord interpréter cette parabole, puis par la leçon de la vie de chaque jour enfin nous comprendrons que ce que l'on a entendu c'était ce qui nous allais bien , souvent avec pas mal de justification pour nous et d'orgueuil aussi;

quand Jésus parle du fils aîné je crois qu'il parle de notre conscience première a l'état brut qui ne peut qu'obéir et vivre par devoir plus que par Amour Joyeux, puis la vie se chargeant de faire de nous des second fils qui vont joyeusement dépenser leur richesse de manière !!!!!!
nous devenons ce fils prodigue et notre conscience affinée se retrouve en elle même avec le regard quelle a porté (en jugement ) sur le fils aîné quelle ne savait pas quelle était au jour ou elle jugeait, et de se fait elle aime cet aîné et quand on rencontre des personnes qui ont encore ce regard 'aîné sur la vie on a alors beaucoup d'amour pour eux et la Joie d'une grande humiliation intérieur qui nous fait extrêmement de bien, " c'est un coeur brisé et repentant qui plaît a Dieu".

il est écrit "mon amertume amer m'a guérit"

de même du temps ou j'étais un aîné dans mes jugements je n'ai pas su que je le pratiqué, et je lisais la parabole depuis ma place d'aîné en me croyant déja prodigue ; mais suite a ma dispersion dans l'avilissement j'ai découvert mon attitude intérieur d'ainé ;

qui s'éléve sera abaissé , qui s'abaisse sera élevé " , la vie nous aide a s'abaisser et a comprendre notre hauteur d'aîné !

une fois le prodigue revétu d'habits il deviendra un prodigue aîné !!! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 03 Aoû 2008, 16:15

Théodéric. Etre l'aîné, ça doit pas être marrant.

De plus qui dit aîné, dit surtout que pendant une période, on était l'unique. (Abstraction faite des jumeaux, quoique.... arrivant en même temps, on peut dire que se sont deux aînées) MOUAIS.

Etre l'aîné et voir débarquer dans sa maison un second, tout petit, sur qui toute l'attention se concentre (je schématise, ça ne passe pas comme ça tout le temps), développe cet instinct : la jalousie.

C'est en cela que je disais que l'aîné ne laissait pas à son frère son rôle de cadet. De plus, quand le cadet est pardonné par le père, l'aîné, à présent, justifie le gaspillage de la part d'héritage qui revenait au cadet. Une jalousie qui se transforme en abus de pouvoir sur son frère et sur le père.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Mar 05 Aoû 2008, 01:51

Bonjour Doris,

tu me fait presque plaisir je suis le 4 eme a la maison , mais j'ai un petit frére , ha zut ton truc me plaisait bien, mais meuv'la l'aîné de mon petit frère ;;; tu peux pas m'arranger un truc gratifiant pour les familles nombreuse ? un truc bien envers les avant derniers ?, hein allez pour les vacances il me faut de la pommade pour aller au soleil !!

merci de ton message ! prière
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Mar 05 Aoû 2008, 02:21

Je vas plancher Théodéric. Tu pars pas tout de suite, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Sam 09 Aoû 2008, 03:16

Bonjour Doris,

tout compte fait j'ai annulé mes vacances !!

ben,, oui sinon je vais plus t'écrire :P Embarassed drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 10 Aoû 2008, 11:22

Théodéric a écrit:
Bonjour Doris,

tout compte fait j'ai annulé mes vacances !!

ben,, oui sinon je vais plus t'écrire :P Embarassed drunken

Et pourquoi ne veux-tu plus m'écrire ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 10 Aoû 2008, 13:53

Pour ceux et celles que ce sujet de l'Enfant prodigue intéresse beaucoup... le livre d'Henri Nouwen : "Le retour de l'enfant prodigue". Malheureusement épuisé, ce livre se trouve peut-être encore sur Abebooks. L'auteur se situe en tant que fils prodigue, bien sûr, puis fils aîné...et comme père ! Tout cela, en contemplant l'oeuvre célèbre de Rembrandt ! Je ne me lasse pas de le relire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 10 Aoû 2008, 14:14

Bonjour Cécile. S'agit-il du Cardinal Henri Newman ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 10 Aoû 2008, 14:28

Bonjour Doris !

Non, il s'agit bien d'Henri Nouwen, un prêtre hollandais, qui, fasciné par le tableau de Rembrandt, a changé sa vie. Il était un intellectuel reconnu, faisait des conférences... et il a choisi de vivre à l'Arche, avec les plus petits.
Depuis que j'ai lu ce livre, j'ai acheté une reproduction du tableau...et j'essaie de le voir...comme lui!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Dim 10 Aoû 2008, 14:39

Merci Cécile. Non seulement, le tabeau est une merveille, mais la parabole en est une aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Le fils aîné   Jeu 14 Aoû 2008, 04:41

doris a écrit:
Théodéric a écrit:
Bonjour Doris,

tout compte fait j'ai annulé mes vacances !!

ben,, oui sinon je vais plus t'écrire :P Embarassed drunken

Et pourquoi ne veux-tu plus m'écrire ?

ben si je part en vacance j'auris pas l'ordi du coup, allez soyons bon un efois par an , je reste ici .
Heu faut dire la vérité ici aussi Pfff, bon de toute façon je vais po en vacance alors , je t'aurais écris tout de même .

Salut fille de Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fils aîné   Jeu 14 Aoû 2008, 16:55

Bien à toi, fils de Dieu, bien à toi !
Revenir en haut Aller en bas
 
Le fils aîné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon fils de 11 mois se reveille ds la nuit
» Jésus fils de Marie
» nervosité extrême la nuit pour mon fils de 10 ans
» a 2 ans mon fils ne veut pas dormir tout seul
» mon fils a les selles molles depuis une semaine !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: