DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Juifs "perfides" et la philologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83163
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les Juifs "perfides" et la philologie   Mar 15 Juil 2008, 10:20

adamev a écrit:
Certes, certes... mais il n'y a pas si longtemps qu'on a réformé la prière pour la conversion des "juifs perfides".

Encore une méconnaissance de votre part.

"Perfidem" est un mot latin qui signifie "non-croyant" "à côté de la foi".

La traduction en "Juif perfide" relève juste du XVII° s; puis de l'évolution des mots.

De même, savez vous qu'on disait, pour la même raison du pape qu'il venait de "fulminer une bulle" Laughing . Y voyez-vous une attaque perfide de la papauté contre elle-même ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83163
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les Juifs "perfides" et la philologie   Mar 15 Juil 2008, 19:12

adamev a écrit:


Encore une tentative mensongère de la vôtre.
Mon missel dom Lefebvre - Imprimatur début du 20 ème siècle - Traduit précisément "perfidem" par perfides (je retrouve les références et je reviens).

Tout à fait juste. On en restait fidèlement aux traductions du XV° s; alors que le mot "perfide" n'avait pas changé de sens. A l'époque il signifiait "non-croyant" avant de glisser vers un autre sens: "hypocrite";

Et il fallut attendre le concile vatican II pour qu'on s'inquiète de philologie et d'évolution des mots.

d'ailleurs cela continue.

"Adorer", par exemple, ne signifie plus "rendre un culte au créateur". Cela veut dire aujourd'hui: "aimer très fort". c'est pourquoi il est aujourd'hui légitime d'adorer le chocolat et tant pis si certains y voient un blasphème !

Citation :

a prière du missel latin de 1962 se lit comme suit :

« Prions aussi pour les Juifs, afin que Dieu notre Seigneur enlève de leur coeur le voile qui les empêche de reconnaître notre Seigneur Jésus-Christ.

c'était effectivement le sens originel de cette prière latine antique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83163
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les Juifs "perfides" et la philologie   Mer 16 Juil 2008, 00:47

adamev a écrit:
Vous essayez de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Pour la crémière du coin qui priait pour les "perfides juifs" il s'agissait bien de prier pour le salut des déicides pas pour la conversion de "sans foi" (qualifiés de païens ou de gentils par St Paul).

Ca c'est clair !

De même, pour la crémière, quand le pape fulmine une bulle d'excommunication, je me demande ce qu'elle comprend ! Laughing


L'Eglise est ancienne (2000 ans) et il est dommage qu'il ait fallu attendre le Concile Vatican II pour que les traductions soit mise en un langage plus moderne.


Citation :
C'est celà qui a permis en toute bonne conscience de dénoncer des juifs aux autorités collaborationistes.

Ne regardez pas l'exception. La réalité française, c'est que les familles catholiques ont sauvé 95% des enfants Juifs en les cachant partout en France. Très peu de catholiques, comme catholique, ne livra des Juifs. Ceux qui le firent agirent plutôt au nom de leur nationalisme français.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83163
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les Juifs "perfides" et la philologie   Mer 16 Juil 2008, 10:00

adamev a écrit:
J'ai écrit que l'accusation de déicide et de perfidie était inscite dans les consciences et qu'elle a servi de motivation à la dénonciation. Ajoutez à cela en effet le nationalisme et le sentiment d'avoir été trahi par une classe politique et économique où les noms juifs apparaissaient en nombre.

Nul ne peut nier l'anti-judaïsme violent d'une bonne part des catholiques à partir de 1870. Il suffit de regarder la violence des journaux catholiques durant l'affaire Dreyfus.

Mais attention: ceci est l'affaire d'une Eglise LOCALE en Europe. La cause profonde est toujours la même (et reste en ce moment la même dans l'islam): une terrible inflammation française d'orgueil NATIONALISTE. L'anti judaïsme vient toujours de cette cause car, par définition, les Juifs restent peu nombreux et différents (syndrome du bouc émissaire).

Mais la papauté, SYSTÉMATIQUEMENT, protégea sa minorité Juive dans ses Etat puis, DOCTRINALEMENT, avant la seconde guerre mondiale, dénonça l'antijudaïsme comme un crime.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mer 16 Juil 2008, 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Les Juifs "perfides" et la philologie   Mer 16 Juil 2008, 21:15

Je présume que tout le monde aura lu 1870 au lieu de 1970 .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83163
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les Juifs "perfides" et la philologie   Mer 16 Juil 2008, 22:42

Merci !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83163
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les Juifs "perfides" et la philologie   Jeu 17 Juil 2008, 07:55

Cette accusation de l'Eglise ne concerne que les quelques Juifs qui surent ce qu'ils firent il y a 2000 ans, pas leurs descendants bien sûr.

Le reste fut plutôt un prétexte de la populace chez qui montait de temps en temps ce fameux mécanisme sociologique du "bouc émissaire", dès qu'il y avait des malheurs.

Les autorités officielles, plus cultivées, luttaient contre cela et c'est très visible à Rome.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
Les Juifs "perfides" et la philologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un "goy" chez les Juifs...
» "Père-Fouettard" vs. "Papa-Poule"
» Le verbe "être" pour exprimer "avoir"
» La parole qui "renverse"
» De la "Loi" de Moise à la "Miséricorde" de JESUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: