DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Discussion autour de la question du sionisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Ven 11 Juil 2008, 23:08

Trop d'affirmations réunies , les unes sensées et les autres gratuites . Difficile d'y répondre dans ces conditions .
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Ven 11 Juil 2008, 23:27

Atomic a écrit:
Israël n'a pas lieu d'exister, je pense qu'il s'agit d'une spoliation de territoire.
Ouvrez les yeux !

La France n'ont plus n'a pas lieu d'exister telle qu'elle est : regardez comme nous autre bretons avons été spoliés de notre territoire.
Salaud de François Ier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Ven 11 Juil 2008, 23:30

Atomic a écrit:
Israël n'a pas lieu d'exister.

Ouvrez les yeux !


modération
Attention, Atomic. Vous aussi, ouvrez les yeux sur ce que vous dites !!
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Ven 11 Juil 2008, 23:33

Clotilde a écrit:
Je suis désolée, mais moi ça me choque de lire ce genre de titre dans un forum, catholique de surcroît....
Jeb dit la même chose... Shocked

Jean-Paul II les a appelé "nos Frères ainés dans la Foi". :pape:
Revenir en haut Aller en bas
Marcel



Masculin Messages : 163
Inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 00:01

Jeb a écrit:

Jean-Paul II les a appelé "nos Frères ainés dans la Foi". :pape:

Même si le post de Atomic est très confus, il n'empêche qu'il faut remettre des choses au point.

Déjà le pape s'adressait aux juifs et non aux israéliens quand il a fait cette déclaration (il y a des arabes israéliens) de plus il a ajouté avant ça "en quelque sorte", ce qui ne veut pas dire qu'ils sont vraiment nos frères ainés au sens le plus ferme.

Je vois donc pas pourquoi un catholique ne devrait pas critiquer l'Etat d'Israël, il doit condamner tout ce qui lui paraît anormal pour un Etat (sans pour autant aller jusqu'à souhaiter sa disparition). Etre catholique ou chrétien, ce n'est pas dire amen aux juifs/israëliens quoiqu'ils fassent, c'est savoir les respecter tout en les critiquant quand il le faut, et bien entendu inversement.

Y a des chrétiens qui souffrent aussi de l'Etat d'Israël et l'Eglise le sait très bien puisqu'on lui reproche d'être trop pro-palestinienne.


Dernière édition par Marcel le Sam 12 Juil 2008, 00:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 00:06

Marcel a écrit:
Jeb a écrit:

Jean-Paul II les a appelé "nos Frères ainés dans la Foi". :pape:

Même si le post de Atomic est très confus, il n'empêche qu'il faut remettre des choses au point.

Déjà le pape s'adressait aux juifs et non aux israéliens quand il a fait cette déclaration (il y a des arabes israéliens) de plus il a ajouté avant ça "en quelque sorte", ce qui ne veut pas dire qu'ils sont vraiment nos frères ainés au sens le plus ferme.

Je vois donc pas pourquoi un catholique ne devrait pas critiquer l'Etat d'Israël, il doit condamner tout ce qui lui paraît anormal pour un Etat (sans pour autant aller jusqu'à souhaiter sa disparition). Etre catholique ou chrétien, ce n'est pas dire amen aux juifs/israëliens quoiqu'ils fassent, c'est savoir les respecter tout en les critiquant quand il le faut, et bien entendu inversement.

Y a des chrétiens qui souffrent aussi de l'Etat d'Israël.

Je suis entièrement d'accord avec toi. Mais le terme 'Israël ne doit pas exister' est très clair. C'est aussi dire qu'Israël doit être rayé de la carte.
Et cela est inadmissible.
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 10:29

Pour la modération,

Je pense et je pense avoir le droit de penser que la fondation de l'état d'Israël s'est faite sur une spoliation.
Je critique le sionisme.
Etre anti-Sioniste est totalement différent qu'anti-Sémite. Etre anti-sioniste n'est pas être anti-Sémite, je ne suis pas anti-Sémite, que ce soit clair.

Et qu'il soit clair, que les gens qui voudraient faire l'amalgame entre les deux pourraient subir les foudres de la justice, je ne me laisserai pas insulter.

J'ai un grand respect pour tous les peuples de la terre, quelque soit leurs religions, leurs couleurs de peaux, c'est pour cette raison que je me sens solidaire des palestiniens qui ont été spolié.

Je suis un anti-Sioniste, je défend la cause palestinienne, je m'insurge contre les velléités de guerre contre l'Iran.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 11:21

Cher Atomic,

Je ne conteste pas ton droit d'être anti-Sioniste, mais je conteste absolument (et c'est mon droit aussi) de faire l'amalgame entre la politique d'Israël (ses dirigeants) et Israël.

Quand tu dis "Israël n'a pas lieu d'exister" c'est dire, comme le fait remarquer Acri et Doris, que le peuple Israël ne doit pas exister et cela sous-entend un génocide. C'est comme si tu disais "la France n'a pas lieu d'exister" sous-entendu les Français ne doivent pas exister.

Or autant la France qu'Israël leur Etat est composé d'un peuple avec différentes tendances, cultures, religions, etc.

Donc ne dit pas que c'est nous qui faisons l'amalgame en nous menaçant de la Justice comme tu l'écris :
Atomic a écrit:
Et qu'il soit clair, que les gens qui voudraient faire l'amalgame entre les deux pourraient subir les foudres de la justice, je ne me laisserai pas insulter.

Il serait bienvenu dans ce cas que tu modifies le titre de ton sujet pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté sur tes propos.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde



Féminin Messages : 2608
Inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 11:51

+1
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 13:07

Les gens qui veulent me comprendre auront bien compris, à savoir que c'est l'état d'Israël tel qu'il existe aujourd'hui n'a pas lieu d'exister.

Nous sommes en pleine mondialisation, aujourd'hui en France, on nous impose une immigration qui dilue toutes les identités.

Les tenants de l'Espérance planétarienne nous explique qu'il faut une gouvernance mondiale.

Je ne comprend pas que ces mêmes personnes, tel que Sarkozy, défende un état religieux qui nie l'existence des autochtones du sol sur lequel ils ont construit cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 14:48

Atomic a écrit:
Mon avis:


Israël n'a pas lieu d'exister, je pense qu'il s'agit d'une spoliation de territoire.
La construction de l'état d'Israël s'est faite contre les populations autochtones qui n'ont pas été respecté.
Un état Israëlo-Palestinien aurait été la solution. Mais bien sur, il s'agit d'une belle utopie dans le sens ou c'est le sionisme qui est à la base de la construction de l'état actuel de cet état.
Le sionisme ne pouvait qu'engendrer les problèmes que nous connaissons et que nous ne pouvons que déplorer.

J'ai supprimé une partie de votre message qui était un mic mac de tout ce que l'islamo-gauchisme actuel produit de pire.

Restons en sur cela.


sur cette terre de Canaan, DEUX DROITS historiques s'opposent consécutifs à deux injustices.

Le premier droit, plus ancien, revient au peuple Juif
qui fut chassé de sa terre avec violence par l'Empire romain en 70 puis en 135 ap. JC.

Depuis 2000 ans, ce peuple qurvit autour d'un espoir: "Demain à Jérusalem".

L'autre droit vient de la population chrétienne et musulmane qui, entre temps, s'installa sur cette terre laissée vide. Les Palestiniens chrétiens acceptèrent l'arrivée de l'etat Juif et partirent en partie, en partie restèrent. Ils forme actuellement une partie de la population de l'Etat d'Israël, dans la paix. Les musulmans, se souvenant de l'héroïsme des contre-croisades, refusèrent et ne rêvent que d'une chose: reconquérir cette terre et mettre les Juifs en dhimmitude (population de seconde zone).

On est finalement dans la même situation que cette maison polonaise en 1945.

Une famille Juive l'occupait en 1939. Elle revient en 1945. Entre temps, une famile polonaise l'a légalement rachetée.

A qui appartient cette maison ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 14:51

Citation :
Je m'insurge contre les futures distractions que l'on va nous servir
dans les grands messes télévisés orchestrées par la choisie de Sarko,
Mme Ferrari, on voit bien que l'on nous prépare pour une intervention
contre l'Iran,

Cela, pour nous distraire des déconfitures
financières, bancaires, économiques, sociales, que va connaître notre
pays, et que vivent déjà un certain nombre de français qui n'arrivent
pas à joindre les deux bouts.

Salut à tous.

Ce rapport avec Sarkozy est totalement hors de propos et manifeste en vous une confusion totale des sujets. allez vous bientôt nous sortir l'expression: "Sarko le Juif" ?

Restez en sur UNE PROBLÉMATIQUE: le sionisme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 16:07

Je crois me souvenir que Dayan a prédit que les palestiniens n'accepteraient jamais Israël. Il donnait la raison : "nous leur avons volé leur terre".

Personne parmi les plus sionistes n'a donc jamais penser que ce serait un parcours de santé.

Mon modeste avis est que :
- Les juifs ont des droits historiques au moins concurrents.
- Les juifs se sont libérés par les armes. Les palestiniens n'avaient qu'à en faire autant. Il s'y sont refusés.
- Après la shoah, il est rigoureusement impossible de refuser au Juifs le droit d'avoir un état. IL ne faut pas oublier que arabes et turcs étaient favorables à hitler. Il n'est pas injuste qu'ils paient les conséquences liées à leurs amitiés honteuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 16:28

doris a écrit:
Atomic a écrit:
Israël n'a pas lieu d'exister.

Ouvrez les yeux !


modération
Attention, Atomic. Vous aussi, ouvrez les yeux sur ce que vous dites !!

Je suis intervenue sur une simple phrase qui m'a heurtée :

Israël n'a pas lieu d'exister.

Maintenant vous pensez ce que vous voulez penser, vous exprimez vos opinions. Cela je ne peux vous 'l'interdire'.

L'incident est clos. J'ai fait selon, également, mon opinion et mon droit de m'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 16:30

Jeb a écrit:
Cher Atomic,

Je ne conteste pas ton droit d'être anti-Sioniste, mais je conteste absolument (et c'est mon droit aussi) de faire l'amalgame entre la politique d'Israël (ses dirigeants) et Israël.

Quand tu dis "Israël n'a pas lieu d'exister" c'est dire, comme le fait remarquer Acri et Doris, que le peuple Israël ne doit pas exister et cela sous-entend un génocide. C'est comme si tu disais "la France n'a pas lieu d'exister" sous-entendu les Français ne doivent pas exister.

Or autant la France qu'Israël leur Etat est composé d'un peuple avec différentes tendances, cultures, religions, etc.

Donc ne dit pas que c'est nous qui faisons l'amalgame en nous menaçant de la Justice comme tu l'écris :
Atomic a écrit:
Et qu'il soit clair, que les gens qui voudraient faire l'amalgame entre les deux pourraient subir les foudres de la justice, je ne me laisserai pas insulter.

Il serait bienvenu dans ce cas que tu modifies le titre de ton sujet pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté sur tes propos.

Merci Jeb.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 17:13

Et bien mon cher Atomic je suis prêt à affronter les foudres de la justice. Quelles que soient vos contorsions pour distinguer entre Juifs, Israéliens et sionnistes le titre de ce fil est nauséabond autant que la pensée qui le sous-tend.

Pour votre culture, la création de l'état d'Israël relève d'une décision prise par l'ONU ou ce qui en tenait lieu à l'époque. La création d'un état Israélo-Palestinien a été refusé par les états arabes qui ont tous ou presque inscrit dans leur textes fondamentaux l'objectif de destruction de l'état Israélien.

Il est heureux de constater aujourd'hui grâce à cet état qu'il est possible de faire fleurir le désert et de vivre en démocratie au moyen-orient. Hélàs aussi de constater que ce sont les pays arabes ou leurs affidés qui ont toujours imposé la guerre à Israël. Il est vrai qu'ils ne brillent généralement pas pour leur ardeur à éduquer et nourrir leurs peuples ni pour être particulièrement démocrates (malgré toutes les imperfections du système).

Ceci étant la politique israêlienne n'est pas exempte de critiques loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
myriame



Messages : 24
Inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Atomique   Sam 12 Juil 2008, 17:26

APPEL A L’INITIATION D’UNE ALLIANCE STRATEGIQUE AMICALE ENTRE JUDAÏSME ET ISLAM CONTRE LE SIONISME


Ce message s’adresse tant aux Juifs, souvent non sionistes mais conditionnés par le Sionisme, qu’aux Musulmans et autres croyants.
Nos deux fois, nos deux religions ont certes chacune leur spécificité et particularités. Il n’y a aucun intérêt à en faire un amalgame. Mais le Judaïsme et l’Islam ont aussi beaucoup en commun et en parallèle, et dans la situation actuelle c’est bien ce qui mérite d’être souligné. In pluribus unum ! Tout deux, le Judaïsme authentique et l’Islam, prônent et cherchent la proximité du Dieu Un, du Saint Créateur!
Historiquement, dans les pays à domination islamique, ce pendant des siècles, les communautés Juives ont généralement bénéficiées de la protection de l’autorité, et la bonne entente entre Juifs et Musulmans régnait.
C’est le Sionisme, ennemi de la Torah, qui est venu gravement perturber ces relations harmonieuses en s’alliant aux grandes puissances en vue de conquérir la Palestine et de la transformer en entité sioniste, dite « avant-poste du monde libre ».
De nos jours, dans la plupart des pays occidentaux, dominés par l’impérialisme américain, soit alliés à l’impérialisme américain se déchaîne la diffamation de l’Islam et la discrimination de Musulmans. Cela rappelle dangereusement la judéophobie et la persécution des Juifs entre les deux guerres mondiales.
Rien que ce fait-là devrait appeler les Juifs non seulement à la vigilance (ils pourraient bien être les suivants, que Dieu nous protège), mais surtout l’esprit de DROITURE et de JUSTICE, et de GENEROSITE HUMAINE devrait faire que nous nous solidariserions avec nos frères et sœurs musulmans des pays occidentaux.
A noter que l’Islamophobie n’est pas uniquement un exutoire de l’extrême droite dépositaire du Nazisme. Elle provient plutôt du fascisme à col blanc, de milieux libéraux, « bien pensants » lié au Néoconservatisme américain et aux lobbys sionistes. Elle se manifeste aussi par la subtilité d’opposer un soi-disant « Islam occidental éclairé » à l’ « l’Islam terroriste ». Cette hypocrisie est utilisée par les ennemis de toutes religions, sauf si celles-ci sont l’opium pour le peuple au service de l’impérialisme.
Ensuite, il a bien sûr la cause palestinienne qui devrait unir le Judaïsme de la Torah et l’Islam.
L’antisionisme de la Torah devrait s’opposer au Sionisme et à son entité, même si pendant la période de notre Exil et de Dispersion, le Saint Créateur avait installé en Terre Sainte au lieu de Palestiniens musulmans, d’autres peuples tels des Coréens ou Inuits. La Torah interdit formellement tout autant un pouvoir politique religieux, même régi selon les règles de la Torah, que l’actuel pouvoir de Kofrim (renégats), alliance de sionistes antireligieux et falsificateurs religieux.
Malheureusement le Satan a réussi à tromper et à conditionner un très grand nombre de Juifs par la propagande sioniste.
A quoi sont intéressés les Juifs non contaminés par le Sionisme dans la phase actuelle que nous croyons être celle des souffrances, des douleurs qui annoncent l’avènement du Messie? C’est bien sûr que cesse au plus tôt la domination de la Terre Sainte par les Sionistes ! Car le Sionisme est l’obstacle principal qui empêche la venue du Messie, qui doit venir et qui est attendu, non seulement pour les Juifs, mais pour la rédemption de toute l’humanité.
A qui doit appartenir la Palestine ? Bien sûr aux Palestiniens qui en grande majorité sont Musulmans. Cela a déjà été reconnu par nos saints Rabbins dans les années ’20 du siècle dernier et a été formulé magistralement par le jeune rabbin allemand Simon SCHWAB en 1934 dans son écrit « Retour au Judaïsme ». Les Rabbins de tous les siècles précédents acceptaient de bon gré la soumission à la domination ottomane en Palestine.
En période d’Exil et de Dispersion, les Juifs n’ont aucun intérêt à dominer la Terre Sainte, et non plus les autres parties du monde. Notre vocation divine est d’être « un peuple saint et une nation de prêtres », une population pilote, exemplaire, au service de l’humanité. Nous devons nous rappeler, plus que jamais, que ce n’est que par et pour la Thora transmise à Moïse au mont Sinaï que nous sommes Juifs.
C’est de bon cœur, que nous Juifs devons accepter et promouvoir la souveraineté du peuple palestinien sur l’entièreté de la Palestine historique. Pas une parcelle de la Terre Sainte ne peut rester profanée par les Sionistes.
Vu ainsi, c’est le bon sens même. Il n’y a aucun antagonisme entre le Judaïsme et l’Islam. Le Sionisme est notre ennemi commun.
Le Rabbin Samson Raphael HIRSCH formula la Tradition de la Thora ainsi: « Mensch Jissroél », Humain car Juif et Juif car Humain, avec l’obligation de « Thora im Dérekh Erèts », le savoir-vivre Juif.
Fidèles à notre Tradition de Thora, nous avons à nous conduire de façon irréprochable, à sanctifier le Nom Divin dans notre relation avec nos prochains non-Juifs. Nous appelons nos frères et sœurs Juifs induits en erreurs à se détacher du Sionisme, à se retourner contre l’idolâtrie et la malfaisance sionistes, en premier lieu contre la falsification de la Thora nommée Sionisme religieux. Le retour à la Source, c’est le retour à la Thora non falsifiée !
Nous devons compatir avec les victimes non juives du Sionisme et soutenir la Résistance islamique palestinienne. Ceci contrairement aux gouvernements arabes qui laissent souffrir Gaza et craignent la Révolution Islamique dans leurs pays. La compassion et la bienfaisance sont des traits indélébiles des enfants d’Abraham, de toute âme Juive qui a été présente au Mont Sinaï lors du Don de la Thora. L’Amalek sioniste est le contraire.
Notre proposition d’alliance stratégique amicale entre Judaïsme et Islam contre le Sionisme, resterait incomplète sans faire l’éloge, sans exprimer le soutien à la République Islamique d’Iran, fruit de la Révolution Islamique (1979). Cette Révolution Islamique a fait ses preuves et donne des impulsions spirituelles indispensables, de très haute qualité, aux aspirations des peuples pour leur souveraineté, contre le sionisme, l’impérialisme et toute forme d’injustice.
C’est dans ce sens et dans ce contexte que nous formulons cet Appel à indiquer et à développer l’indispensable alliance stratégique amicale entre Judaïsme et Islam, entre Juifs et Musulmans.
Que le Saint Créateur veuille bénir et protéger ceux qui œuvrent pour accomplir Sa Volonté pour réaliser la Droiture, la Justice et l’Harmonie fraternelle de l’Humanité entière dans la reconnaissance et l’adoration du Dieu Un.
Shmiel Mordche BORREMAN
Pour le Collectif de l’Association d’Etude Yechouroun Judaïsme contre le Sionisme
www.bloggen.be/yechouroun
Avec nos compliments

Le Centre Zahra France et Yechouroun Judaïsme contre le Sionisme sont honorés de vous convier

Le Jeudi 17 Juillet 2008 à 16h au Centre Zahra France
Appel pour l’union du Judaïsme et de l’Islam contre le Sionisme

Veuillez confirmer votre présence en complétant et en renvoyant la présente par Courrier, Fax ou Mail

Nom : ____________________ Prénom : _________________________________
Organisation : ______________ Ville : ___________________________________
Téléphone : _____________ Mail : ____________________________________

Adresse : 1, impasse J-B Lebas – 59760 Grande-Synthe – Tel : 03 28 58 92 14 – Fax : 03 28 25 26 78 – Mail : accueil@centre-zahra.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 17:39

MODERATION
Kofrim (renégats),

Vous proférez une insulte, là !

Je vous propose, Myriame, de vous rétractez immédiatement. Merci.

Les idées oui, le politique oui, le religieux, oui, l'insulte NON.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Sam 12 Juil 2008, 20:58

Ma chère Myriam.

Il y a une différence importante entre les juifs français et les arabos-musulmans français.

- Les premiers sauf qq cas rares ont tout fait pour s'intégrer voire même s'assimiler sans rien renier de leur foi (et comme tous les immigrés de ce pays ont souvent vécu douloureusement leur différence).
- Les seconds (comme certains ressortissants de pays européens d'origine chrétienne) manifestent ouvertement et chaque jour leur refus d'intégration et même leur volonté d'arabisation de la terre de France voire de l'Europe. Les qq jeunes qui veulent cette intégration et même l'assimilation sont le plus souvent remarquables mais en bute à l'hostilité de leur corréligionnaires.

Tout votre blabla sur le sionnisme "ennemi de la Thora" n'est que de la propagande directement tirée de la charte d'une association terroriste dont je tairais le nom.

On ne fait pas d'alliance amicale contre qq chose ou qq un mais pour qq chose ou pour qq un.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Devoir de mémoire !!!   Lun 14 Juil 2008, 04:40

Ils ont violé Dulcinée

Qu’ils étaient émouvants, les propos d’Elie Wiesel (« Jerusalem in my heart » New York Times du 25 janvier 2001), brossant un charmant tableau du peuple juif aspirant à voir Jérusalem, qu’il aime et pour laquelle il prie depuis des siècles et des siècles, et dont il a chéri le nom de génération en génération.

Cette image puissante m’a remis en mémoire, à moi, écrivain israélien de Jaffa, quelque chose de familier mais, pourtant, difficile à cerner. J’ai fini par faire le lien en parcourant l’exemplaire tant de fois feuilleté de mon « Don Quichotte ». Quel merveilleux article que celui de Wiesel, si riche d’évocations et plein de réminiscences de l’amour immortel voué par le Chevalier à la triste Figure à sa belle, Dulcinée de Toboso ! Don Quichotte a parcouru toute l’Espagne en proclamant son nom. Il a accompli d’innombrables prouesses, vaincu des géants – qui, au demeurant n’étaient que des moulins à vent – rendu justice aux opprimés par milliers, tout cela pour sa bien-aimée. Quand il décida que ses hauts faits le rendaient digne d’elle, il dépêcha son serviteur, Sancho Pansa, porteur d’un message d’adoration.

Aujourd’hui, je me trouve dans la situation quelque peu embarrassante de Sancho Pansa. Il me faut faire savoir à Don Elie Wiesel que sa Dulcinée va bien. Elle est heureuse, elle s’est mariée, a une multitude d’enfants, et n’arrête pas un instant : tantôt c’est la lessive, tantôt les autres tâches ménagères. Pendant qu’il combattait les brigands et remettait les gouverneurs au pouvoir, quelqu’un d’autre s’est occupé de sa bien aimée, l’a nourrie, lui a fait l’amour et a fait d’elle une mère et une grand-mère. Cher Chevalier, n’allez pas vous précipiter à Toboso ! Vous risqueriez d’en avoir le cœur brisé !

Elie, la Jérusalem que vous évoquez en termes si bouleversants n’est pas et n’a jamais été aussi affligée que vous le dites. Elle a vécu tranquillement au fil des siècles, dans l’étreinte d’un autre peuple, les Palestiniens de Jérusalem, qui se sont bien occupés d’elle. Ce sont eux qui ont fait d’elle la cité de toute beauté qu’elle est devenue, qui l’ont ornée de ce joyau magnifique que constitue le dôme doré du Haram As Sharif, qui ont construit leur maisons aux arcades si caractéristiques et aux larges porches, qui ont planté cyprès et palmiers.

Les Palestiniens ne voient pas d’inconvénient à ce que le Chevalier errant s’arrête dans leur cité sur le trajet New-York - Saragosse. Mais, soyons raisonnables, mon vieux, ne faisons par dire à l’Histoire ce qu’elle n’a pas dit, et ne nous hasardons pas au-delà de la décence pour tout un chacun. Don Quichotte n’est jamais monté à bord d’une Jeep pour pénétrer dans Toboso et violer la Dame de ses pensées ! D’accord, vous l’aimez d’amour et toutes vos pensées vont vers elle, mais cela ne vous donne pas le droit de tuer ses enfants, d’éradiquer à coup de bulldozers sa roseraie, ni d’arriver avec vos gros sabots pour dîner à sa table.

Tous vos propos ne font que conforter l’idée que vous prenez vos désirs pour des réalités. Vous persistez à demander pourquoi les Palestiniens veulent Jérusalem ? Eh bien, parce qu’elle leur appartient, ils y ont vécu et c’est leur patrie. D’accord, vous aviez rêvé d’elle, depuis votre hameau reculé de Pologne. Mais vous n’étiez pas le seul ! Dans le reste du monde, d’autres y rêvaient aussi. Elle est si merveilleuse, il est vrai, que d’autres méritent d’y rêver.

Elie, au travers des siècles, bien des gens ont adoré cette cité. Des artisans suédois ont quitté leur village et sont venus créer aux côtés des Vester, pieuse famille chrétienne de Chicago, une superbe Colonie américaine. Si vous consultez les œuvres de Selma Lagerhof, comme vous lauréate du prix Nobel, vous verrez ce qu’il en est. Sur les versants du Mont des Oliviers, les Russes ont érigé la délicieuse petite église de Marie Madeleine. Les Éthiopiens ont bâti leur monastère de la Résurrection au milieu des ruines laissées par les Croisés.

Des Anglais sont morts pour elle non sans lui avoir laissé en héritage archéologique la cathédrale Saint-Georges et Saint-André. Les Allemands ont construit la charmante Colonie allemande et ont soigné les malades de la ville à l’hôpital Schneller. Mon pieux grand-père est venu trouver refuge derrière ses épaisses murailles dans les années 1870. Parti du son village juif de Lituanie, il a tout laissé derrière lui et s’en est remis à l’hospitalité des Hiérosolymites. En attendant le jour de la Résurrection, il a trouvé le repos éternel sur les pentes du Mont des Oliviers. De tous ces gens, aucun n’a pensé à violer Dulcinée. Ils se sont contentés de laisser des bouquets de fleurs d’architecture, en témoignage de leur adoration.

Ils sont légion ceux qui aiment Jérusalem. Il serait malhonnête de la part d’Elie Wiesel de réduire le combat pour cette cité à une lutte féroce opposant musulmans et juifs. Il s’agit simplement de la convoitise des uns qui se heurte à un titre de propriété détenu par les autres.

Pour trancher dans ce procès, il faudrait s’inspirer du 10e Commandement qu’observaient nos ancêtres. Ils savaient, eux, que la vénération ne se résume pas à un droit de propriété. Des millions de protestants vénèrent le jardin de Gethsémani, qui appartient aux catholiques, mais cela n’en fait pas les propriétaires de ce jardin. Par millions, les catholiques viennent visiter le tombeau de Marie, mais celle-ci demeure la propriété de l’Église d’Orient. Des générations de musulmans sont venues s’agenouiller sur le lieu de naissance de Jésus à Bethléem, mais l’église demeurera chrétienne pour l’éternité.

Ce que l’eau a fait aux Gremlins dans les films de Spielberg, le sionisme l’a infligé à l’aimable peuple juif venu d’Europe orientale. C’est ainsi que ce peuple a perpétré la purification ethnique de Jérusalem Ouest, transformé l’hôpital Schneller et sa chapelle en base militaire, et construit un hôtel Holiday Inn au sommet du lieu saint de Cheikh Bader. L’État israélien interdit aux chrétiens de Bethléem de prier au Saint Sépulcre et refuse aux musulmans de moins de 40 ans d’assister à la prière du Vendredi à la mosquée d’Al Aqsa. Il n’y a qu’un mot pour exprimer les bouleversements de la vie de la cité ordonnés par le gouvernement israélien : c’est un viol !

Pour justifier ce viol, vous invoquez les noms du roi Salomon et de Jérémie, vous citez le Coran et la Bible. Laissez-moi vous narrer un conte hassidique, que vous avez peut-être entendu dans votre schtetl polonais. Une misdrah, une légende juive, raconte qu’Abraham avait une fille. Un hassid un peu simplet demanda à son rabbin pourquoi Abraham n’avait pas marié sa fille à son fils Isaac. Le rabbin répondit qu’Abraham ne voulait pas marier le fils de sa chair à une fille qui n’existait que dans la légende.

Les rêves sont faits de légendes, certaines aimables, d’autres effroyables, mais aucune ne vaut titre de propriété ou programme politique. Elie, sûrement vous ne voudriez pas être dépossédé de votre maison de New York à cause de quelques versets du Livre des Mormons ! La propagation de l’Évangile sioniste est un jeu qui est en train de perdre tout intérêt, mais je ferai encore une partie avec vous pour amuser les foules. Comme tous les archéologues vous le diront, le roi Salomon et son temple appartiennent au royaume du fantasme où vit la fille d’Abraham. De surcroît, non que cela ait une quelconque importance, le nom de Jérusalem n’est pas mentionné une seule fois dans la Torah, le Livre saint des juifs.

Elie, on fait encore une partie ? Je vais vous dire. Les juifs ne sont même pas mentionnés dans la Bible juive. Allez chercher ce gros livre dans votre bibliothèque et vérifiez par vous-même. Aucun des grands hommes de légende que vous avez cités, du roi David aux prophètes, n’était désigné sous le nom de « juif ». Dans la Bible, cet ethnonyme figure une seule et unique fois, dans l’histoire perse du très tardif Livre d’Esther.

L’identification des juifs avec les tribus d’Israël et les héros de la Bible vaut ce que vaut l’histoire de Rome qui aurait été fondée par le prince troyen Énée. Si, aujourd’hui, les Turcs qui se désignent eux-mêmes sous le nom de « descendants de Troie » conquéraient Rome, dynamitaient les chefs-d’œuvre baroques de Borromini et expulsaient les habitants de la ville pour rétablir l’héritage d’Énée, ils ne feraient que reproduire la sottise sioniste.

Nos ancêtres, cet humble peuple de Yids est-européens qui parlait le yiddish, avaient pour tradition d’arborer les impressionnants lions héraldiques des héros bibliques comme ornements. Leurs prétentions selon lesquelles ils descendaient de ces personnages de légende étaient aussi justifiées que celles de Tess, l’ambitieuse fille de ferme du roman de Thomas Hardy. Pourtant, même cette Tess de fiction n’a pas conspiré pour évincer les seigneurs de leur château et réclamer ce manoir comme son dû !

Un jour, comme je me promenais en compagnie de pèlerins chrétiens en route pour la remarquable église du Saint Sépulcre, un juif hassid m’a arrêté. Il voulait savoir si mes compagnons étaient juifs et, comme je lui répondais par la négative, il s’est exclamé, éberlué : « Que cherchent ces goys, ces Gentils, dans la ville sainte ? ». Il n’avait jamais entendu parler de la Passion de Jésus-Christ, dont il n’utilisait le nom que pour jurer. Pour ma part, je suis tout autant éberlué par l’ignorance de ce professeur juif de l’université de Boston, qui n’en sait pas plus que notre simplet hassid. Jérusalem est sainte pour des milliards de croyants : catholiques romains, protestants, et catholiques de l’Église d’Orient, musulmans sunnites et chiites, juifs hassidim et sépharades par milliers. Pourtant, en tant que cité, Jérusalem n’est pas différente de n’importe quelle ville du monde : elle appartient à ses citoyens.

Encore vingt ans de contrôle hassidique sur cette cité antique et elle deviendra un autre Milwaukee, perdant à tout jamais son charme. Il faut que Jérusalem soit rendue à ses habitants. Il faut que les propriétés de Talbieh et Lifta, Qatamon et Malcha soient rendues à leurs propriétaires. Monsieur le Professeur Wiesel, respectez les droits de propriété des Gentils comme vous voudriez que les Gentils respectent votre droit à votre jolie maison. Depuis 150 ans, les lieux saints de Jérusalem bénéficient d’un statut international (le « Statu quo ») qu’il n’y a pas lieu de bouleverser. La dernière fois qu’on a essayé de le remettre en question, ce fut le siège de Sébastopol et la charge de la brigade légère à la bataille de Balaklava. La prochaine fois, ce pourrait être une guerre nucléaire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 16:23

myriame a écrit:
Salut et paix,

Ce que j'ai posté est écrit par un rabbin qui serra au centre-zahra à le conférence "l'union entre juif et musulman contre le sionisme", saché que les sionismes ne sont pas juif, comment un juif peut-il être aussi cruel avec les palestiniens? Les sionnistes voles impunément les terres des palestiniens et nous devrions rester les bras croisés à les regardés tués, massacrés femmes, enfants.....ça c'est pas digne des serviteurs de DIEU, nous sommes là pour défendre les opprimés, et que justice et vérité soit faite.

Il y a amalguame, je ne suis pas anti-sémite, mais je suis anti-sioniste, c'est là une grande différence.

Si vous voulez plus d'information, vous êtes les bienvenus au centre-zahra, envoyer votre invitation, cela ne vous coùte rien, et vous pourrez vous renseignez, et débatre.

Je vous souhaite une bonne journée, je ne suis pas là pour la discorde, mais pour la paix.

Merci.

re modération

Bonjour myriame, je ne lis pas là, la rétractation que je vous avais demandée : 'renégat'. Merci de le faire dans votre réponse.

Vous exprimez vos idées, vos opinions. Cela n'engage que vous.

Moi, ce que je vous demande, c'est de vous rétracter sur un seul mot.
Merci?
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 18:24

Acri a écrit:
Atomic a écrit:
Israël n'a pas lieu d'exister, je pense qu'il s'agit d'une spoliation de territoire.
Ouvrez les yeux !

La France n'ont plus n'a pas lieu d'exister telle qu'elle est : regardez comme nous autre bretons avons été spoliés de notre territoire.
Salaud de François Ier.

Ce n'est pas à François Ier qu'il faut en vouloir mais à Anne de Bretagne.

Nous, les nordistes, c'est pareil ; on a été annexés par Louis XIV.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 18:26

Code:
Jean-Paul II les a appelé "nos Frères ainés dans la Foi".

Les juifs sont nos frères aînés dans la foi ; pas les sionistes. Faut pas confondre Juifs et sionistes.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 18:30

Code:
Quand tu dis "Israël n'a pas lieu d'exister" c'est dire, comme le fait remarquer Acri et Doris, que le peuple Israël ne doit pas exister et cela sous-entend un génocide. C'est comme si tu disais "la France n'a pas lieu d'exister" sous-entendu les Français ne doivent pas exister.

Non. Le peuple juif et l'Etat d'Israël, c'est deux choses ; de même que "la France" et le peuple français. La France pourrait bien ne plus exister comme Etat, ce qui n'empêcherait pas le peuple français de continuer à exister, comme le peuple breton, le peuple basque .... existent, bien qu'il n'y ait ni Etat breton, ni Etat basque.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 20:34

Les juifs ne sont pas nos frères aînés dans la foi, c'est une grosse connerie politiquement correct, mais une grosse connerie quand même pour un catholique ou même n'importe quel chrétien.
Les exégètes modernes marginalisent de plus en plus l'importance de l'influence sémitique dans la foi chrétienne.
Nous chrétiens, pour avoir compris et accepté Jésus pou le Christ, ce sont les juifs qui du coup sont nos petits frères, car ils ont tout à apprendre de nous.
Le Judaïsme pour un chrétien ne peut qu'être une religion anachronique tout comme son avatar l'Islam. Etant bien clair, que l'Islam est un avatar du Judaïsme.
Je vous conseille la lecture du livre "un Jésus, plusieurs Christs" de Grégory J.Riley.
Ce livre est devenue une référence, et marginalise le judaïsme.
Dans l'absolu, un pape comme Jean Paul II qui a dit que les juifs sont nos frères aînés, était tombé dans une sorte de racisme à l'envers, une vue atrophiée de sa propre religion, dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 20:42

L'état d'Israël s'est construit contre les populations autochtones qui vivaient de tout temps sur leurs sols.
Cependant, ce n'est pas utile d'en faire une polémique. Tout simplement, l'état d'Israël est comme notre occident, en pleine déconfiture. Regardez rien que leurs dirigeants...
En Israël, 35% de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté. Cet état est dominé par des autocrates compromis dans toutes sortes de scandales.
La grande majorité de la population Israélienne est lasse de tous ces scandales, de la difficulté de vivre. Ce pays est prêt de l'implosion intérieure. il mourra de sa propre mort.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:07

lagaillette a écrit:
Jean-Paul II les a appelé "nos Frères ainés dans la Foi".

Les juifs sont nos frères aînés dans la foi ; pas les sionistes. Faut pas confondre Juifs et sionistes.
C'est comme si vous disiez : faut pas confondre les Français et les Bretons drunken


Dernière édition par Jeb le Lun 14 Juil 2008, 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:12

lagaillette a écrit:
Quand tu dis "Israël n'a pas lieu d'exister" c'est dire, comme le fait remarquer Acri et Doris, que le peuple Israël ne doit pas exister et cela sous-entend un génocide. C'est comme si tu disais "la France n'a pas lieu d'exister" sous-entendu les Français ne doivent pas exister.

Non. Le peuple juif et l'Etat d'Israël, c'est deux choses ; de même que "la France" et le peuple français. La France pourrait bien ne plus exister comme Etat, ce qui n'empêcherait pas le peuple français de continuer à exister, comme le peuple breton, le peuple basque .... existent, bien qu'il n'y ait ni Etat breton, ni Etat basque.
Ben voyons... c'est logique votre raisonnement : un peuple sans Etat peut continuer d'exister. Vous avez vu ça où vous ? alien
Pourquoi les Basques, par exemple, revendiquent leur autonomie dans un territoire ?


Dernière édition par Jeb le Lun 14 Juil 2008, 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:12

Atomic a écrit:
Les juifs ne sont pas nos frères aînés dans la foi, c'est une grosse connerie politiquement correct, mais une grosse connerie quand même pour un catholique ou même n'importe quel chrétien.
Les exégètes modernes marginalisent de plus en plus l'importance de l'influence sémitique dans la foi chrétienne.
Nous chrétiens, pour avoir compris et accepté Jésus pou le Christ, ce sont les juifs qui du coup sont nos petits frères, car ils ont tout à apprendre de nous.
Le Judaïsme pour un chrétien ne peut qu'être une religion anachronique tout comme son avatar l'Islam. Etant bien clair, que l'Islam est un avatar du Judaïsme.
Je vous conseille la lecture du livre "un Jésus, plusieurs Christs" de Grégory J.Riley.
Ce livre est devenue une référence, et marginalise le judaïsme.
Dans l'absolu, un pape comme Jean Paul II qui a dit que les juifs sont nos frères aînés, était tombé dans une sorte de racisme à l'envers, une vue atrophiée de sa propre religion, dommage.

Vous ne lisez jamais l'ancient testament ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:22

Atomic a écrit:
Les juifs ne sont pas nos frères aînés dans la foi, c'est une grosse connerie politiquement correct, mais une grosse connerie quand même pour un catholique ou même n'importe quel chrétien.
Les exégètes modernes marginalisent de plus en plus l'importance de l'influence sémitique dans la foi chrétienne.
Nous chrétiens, pour avoir compris et accepté Jésus pou le Christ, ce sont les juifs qui du coup sont nos petits frères, car ils ont tout à apprendre de nous.
Le Judaïsme pour un chrétien ne peut qu'être une religion anachronique tout comme son avatar l'Islam. Etant bien clair, que l'Islam est un avatar du Judaïsme.
Je vous conseille la lecture du livre "un Jésus, plusieurs Christs" de Grégory J.Riley.
Ce livre est devenue une référence, et marginalise le judaïsme.
Dans l'absolu, un pape comme Jean Paul II qui a dit que les juifs sont nos frères aînés, était tombé dans une sorte de racisme à l'envers, une vue atrophiée de sa propre religion, dommage.
C'est votre opinion... Elle ne m'intéresse pas.
Complètement à côté de ce que je pense.
Vous êtes libre de croire ce que vous voulez.

Merci de ne pas salir la mémoire de Jean-Paul II.

Si vous avez de la bile en trop dans le foie, ce qui rend aigre et aigri, à mon tour je vous conseille de lire le livre "Comment bien digérer en mangeant bio" de Jean-Pierre Coffe. Mr. Green


Dernière édition par Jeb le Lun 14 Juil 2008, 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:29

Atomic a écrit:

La grande majorité de la population Israélienne est lasse de tous ces scandales, de la difficulté de vivre. Ce pays est prêt de l'implosion intérieure. il mourra de sa propre mort.

N'y aurait-il pas une faute de frappe ?

J'aurais plutôt écrit :
La grande majorité de la population belge est lasse de tous ces scandales, de la difficulté de vivre. Ce pays est prêt de l'implosion intérieure. il mourra de sa propre mort.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:33

Nicolianor a écrit:

Le belge aussi doit devenir un Français ainsi que le Breton.

Oui, vive les Flamands Français !!! cheers scratch study Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:41

Atomic a écrit:
Les gens qui veulent me comprendre auront bien compris, à savoir que c'est l'état d'Israël tel qu'il existe aujourd'hui n'a pas lieu d'exister.

Nous sommes en pleine mondialisation, aujourd'hui en France, on nous impose une immigration qui dilue toutes les identités.

Les tenants de l'Espérance planétarienne nous explique qu'il faut une gouvernance mondiale.

Ah ! Un lecteur de Ryssen...
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:44

Qui c'est ce Ryssen Acri ?

Merci pour votre réponse. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 21:56

Code:
Le Judaïsme pour un chrétien ne peut qu'être une religion anachronique tout comme son avatar l'Islam. Etant bien clair, que l'Islam est un avatar du Judaïsme.
Je vous conseille la lecture du livre "un Jésus, plusieurs Christs" de Grégory J.Riley.
Ce livre est devenue une référence, et marginalise le judaïsme.

J'ai lu l'ouvrage de Grégory J. Riley. C'est une de mes principales références concernant l'origine du christianisme. Il met en évidence l'apport grec, qui est indéniable dans la naissance du christianisme. Ce n'est pas pour autant qu'on puisse nier l'apport juif. Pour moi, ce qui a fait le "génie du christianisme", c'est justement la synthèse qu'il a opéré entre toutes ces grandes traditions : le monothéisme juif, la philosophie grecque et les diverses mythologies "païennes". Sans compter l'organisation romaine qui lui a donné la puissance pour s'imposer à tout l'Occident.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 22:14

lagaillette a écrit:

Ce n'est pas à François Ier qu'il faut en vouloir mais à Anne de Bretagne.

Anne de Bretagne a conclu un traité d'union entre son Duché et le Royaume de France.

A la mort de sa fille en 1524 (Claude de France), son mari (François Ier) annexa la Bretagne. Pour ce faire, il acheta progressivement des membres du Parlement de Bretagne et 8 ans plus tard en 1532, il avait assez de partisans aux États Généraux de Bretagne pour que soit proclamé le traité qu'il avait préparé et par lequel la Bretagne fut rattachée à la France.
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 22:43

Jeb a écrit:
Qui c'est ce Ryssen Acri ?

Merci pour votre réponse. Very Happy

Le pseudonyme d'un type plutôt instable qui a notamment écrit des bouquins violemment anti-sionistes.
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 22:58

Je suis d'accord avec toi Lagaillette, mais il ne faut pas craindre de dire que ce qu'a exprimé Jean Paul II est une belle et grosse connerie, les juifs ne sont pas nos frère aînés.
L'Anti-Sémitisme qui est une grande monstruosité, a créé une forme de complexe d'infériorité qui peut se comprendre chez Jean Paul II d'origine polonaise, le sol des abominables camps d'extermination.
Du coup, par un retour de balancier trop violent, mais compréhensible s'est créé un langage complexé en rapport de ce qui s'est produit dans ces pays, et comme si c'était une façon de se faire pardonner, on dit n'importe quoi.
Dire qu'en matière religieuse, que les juifs sont nos frères aînés est une très grosse connerie.
L'ancien Testament s'est formé de tout le vivier méditerranéen très riche et très divers, et surtout, pour un catholique, c'est le nouveau testament et en particulier la Cène, qui fait la singularité de notre religion.
Un catholique qui perd son temps dans l'AT est un peu comme ses couillons qui défilent devant le suaire de Turin pour étayer leur foi....
Jean Paul II était sympathique, mais complexé. ça lui a fait dire beaucoup de conneries, au point tel que l'ECAR n'est pas prête à s'en remettre....
Mais ça c'est un autre débat...
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 23:09

Acri,`
Je ne connais pas le Ryssen dont tu parles. J'ai été un grand "fan" du sionisme, du multi-tout, j'ai tout lu de Attali, Minc, Gluckssmann, BHL, de l'admiration, j'ai basculé de l'autre côté, je suis anti-sioniste, et anti multi-tout. Je regrette simplement que l'on nie nos identités, mais bon, ça c'est une autre histoire. Sinon pourquoi ce Ryssen et qui est ce ?
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 23:15

http://www.herveryssen.com/
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 23:20

Acri a écrit:
http://www.herveryssen.com/
Merci Acri pour l'info.

J'en ai lu un peu de sa prose sur son site drunken
Heureusement que j'ai mangé léger ce soir, sinon... shaking écoeurant :P
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 23:26

Cher Atomic,

Que Dieu te comble de bénédictions. Very Happy


Dernière édition par Jeb le Mar 15 Juil 2008, 00:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 23:46

Acri a écrit:
lagaillette a écrit:

Ce n'est pas à François Ier qu'il faut en vouloir mais à Anne de Bretagne.

Anne de Bretagne a conclu un traité d'union entre son Duché et le Royaume de France.

A la mort de sa fille en 1524 (Claude de France), son mari (François Ier) annexa la Bretagne. Pour ce faire, il acheta progressivement des membres du Parlement de Bretagne et 8 ans plus tard en 1532, il avait assez de partisans aux États Généraux de Bretagne pour que soit proclamé le traité qu'il avait préparé et par lequel la Bretagne fut rattachée à la France.

Je note.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
adamev



Masculin Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Lun 14 Juil 2008, 23:49

Et quel rapport avec le sionisme?
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Mar 15 Juil 2008, 00:00

adamev a écrit:
Et quel rapport avec le sionisme?

Aucun ; c'était une digression. La parenthèse est fermée.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Mar 15 Juil 2008, 08:28

Atomic a écrit:
Je suis d'accord avec toi Lagaillette, mais il ne faut pas craindre de dire que ce qu'a exprimé Jean Paul II est une belle et grosse connerie, les juifs ne sont pas nos frère aînés.
L'Anti-Sémitisme qui est une grande monstruosité, a créé une forme de complexe d'infériorité qui peut se comprendre chez Jean Paul II d'origine polonaise, le sol des abominables camps d'extermination.
Du coup, par un retour de balancier trop violent, mais compréhensible s'est créé un langage complexé en rapport de ce qui s'est produit dans ces pays, et comme si c'était une façon de se faire pardonner, on dit n'importe quoi.
Dire qu'en matière religieuse, que les juifs sont nos frères aînés est une très grosse connerie.
L'ancien Testament s'est formé de tout le vivier méditerranéen très riche et très divers, et surtout, pour un catholique, c'est le nouveau testament et en particulier la Cène, qui fait la singularité de notre religion.
Un catholique qui perd son temps dans l'AT est un peu comme ses couillons qui défilent devant le suaire de Turin pour étayer leur foi....
Jean Paul II était sympathique, mais complexé. ça lui a fait dire beaucoup de conneries, au point tel que l'ECAR n'est pas prête à s'en remettre....
Mais ça c'est un autre débat...

Cher Atomic, c'est bien avant Jean-Paul II que les papes ont reconnu que les Juifs étaient non seulement nos "frères aînés" mais "nos pères" dans la foi.

Car c'est tout simplement vrai.

Citation :
"Spirituellement, disait Pie XI, nous sommes tous des sémites".

Attention, l'expression de Pie XI est bien celle-ci: "nos pères" dans la foi.

Personne ne les dits "Nos pères dans la philosophie". Ca, on le reconnait aux Grecs.

Votre regard est trop passionnel. Contenterz-vous de reconnaître ce qui est vrai, à savoir que Jésus est un Juif et que la première génération des chrétiens est à 80 % juive.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Discussion autour de la question du sionisme   Mar 15 Juil 2008, 10:51

Arnaud,
Dire que c'est comme ça parce que c'est vrai, n'est pas un argument.
Je connais le Judaïsme pour avoir vécu avec une fille juive (il y a longtemps certes) et j'avais voulu apprendre la Kabbale, j'avais suivi des cours pour cela.
En toute sincérité, je ne peux faire aucun lien entre le judaïsme et le christianisme.
On peut faire un petit lien entre la kabbale (moderne), plus ouverte, mais la passerelle est étroite.
Le Catholicisme est une religion qui se meurt, ou qui est tout simplement morte dans certes régions de France, dans ma région d'origine, ils ont fermé les églises, il n'y a plus de prêtres.
Je pense que la faute en est aux dirigeants comme le Pape Jean Paul II qui a mis beaucoup d'énergie à voyager, pour quel résultat ?
Mais qui a dit d'énormes bourdes, comme sur la filiation théorique de l'Eglise, mais aussi sur la responsabilité de l'Eglise sur la déportation des juifs, et sur beaucoup d'autres choses, et aujourd'hui le Pape Benoit XVI qui en remet une couche sur la pédophilie du clergé.
Cet amas de bêtises ne donne pas envie d'adhérer à ce machin obsolète qu'est devenu l'ECAR.
Pour ma part, je crois que l'Eglise catholique pourra renaître à partir du jour, ou elle cessera de dire des conneries, et sera fière.
1er/ L'ECAR n'a aucune responsabilité dans le génocide, c'est Hitler le responsable, pas l'Eglise.
2eme/ La pédophilie des prêtres a été monté, j'ai été élevé en pension dans une école chrétienne avec Frères et curés, mes frères aussi, pas une seule suspicion de frère ou de prêtre pédophile.
3eme/ L'Eglise n'a jamais été raciste
4eme/ L'Inquisition sempiternellement ressassée par les anti-chrétiens est un épiphénomène de l'histoire, L'Islamisme en 30 ans est responsable de plus de morts que l'inquisition en plusieurs siècles.
Alors arrêtez de vous flageller, de dire n'importe quoi, de vivre dans cet espèce d'auto-discrimination, dans ces sentiments de culpabilité.
Je comprend que les jeunes repoussent l'Eglise d'aujourd'hui qui est dirigé par une bande d'abrutis, et qui donnent une image exécrable de leur pourtant noble institution.
Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion autour de la question du sionisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Discussion autour de la pratique et le couple
» [Légende - Sirène] Les sirènes existent-elles ou pas : Discussion autour du mythe
» L'enfant tyran selon Didier Pleux
» Discussion autour du matos
» Farce de Pathelin 5e: question urgente pour inspection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: