DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Passion du Christ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: La Passion du Christ...   Ven 27 Juin 2008, 14:21

Pour celles et ceux que cela intéresse, et qui géographiquement sont en mesure de...

Au Parc des expositions à Nancy, "La passion du Christ", selon l'Evangile de St Jean, sera interprêtée par une troupe de théâtre, en Vingt-Six actes. Durée totale : 4h30.

La première a lieu le 28 Juin, à 16h30. Première partie, de 16h30 à 18h15, entracte pour dîner, seconde partie de 20h00 à 21h30, nouvel entracte, puis dernière partie de 22h00 à 22h30.

Chaque dimanche, un office religieux est célébré après le spectacle pour les spectateurs et les acteurs.

Les autres représentations ont lieu le 29 juin, les 4,5,6,12,13,14,19 et 20 juillet.
Elles se déroulent en journée ou en soirée, selon la date. 2h30 le matin, interruption à midi pour se restaurer dans un espace pique-nique, ou au restaurant du parc des expositions, et seconde partie l'après-midi, avec un entracte d'1/2 heure.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Ven 27 Juin 2008, 14:58

Bonjour Hugues
est-ce que tu comptes t'y rendre? Si oui, qd?
Ca m'intéresse énormément; mais plutôt après le 15/07...
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Sam 04 Avr 2009, 22:15

The Passion of the Christ

Samedi 4 Avril de 22:45 à 00:50 sur La Deux.



Après avoir partagé un dernier repas avec les apôtres, Jésus passe la nuit sur le Mont des Oliviers, aux portes de Jérusalem. Tandis que ses plus fidèles disciples, dont Pierre, se sont assoupis, il prie, en proie au doute et mis à l'épreuve par Satan. Pendant ce temps, Judas le livre contre quelques pièces à Caïphe, le grand prêtre juif qui préside le sanhédrin, et accompagne les soldats envoyés pour l'arrêter.

Si Pierre tente de s'interposer, Jésus n'oppose aucune résistance. Il est traîné sans ménagement devant ses accusateurs pharisiens, qui hurlent au blasphème et le condamnent à mort. Mais seul le procurateur romain Ponce Pilate a le pouvoir de faire exécuter la sentence...

Acteurs : James Caviezel (Jésus), Monica Bellucci (Marie- Madeleine), Maia Morgenstern (Marie), Christo Jivkov (Jean), Francesco De Vito (Pierre)

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu, c'est dans une demie-heure, sur la deux (la rtbf, hein, pas FR2 Mr. Green )

;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Sam 04 Avr 2009, 22:16

Tant que ce n'est pas celle selon saint sadique, de Mel Gibson!...
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Sam 04 Avr 2009, 22:17

Laughing Laughing Laughing

Bingo Mr.Red

mdr !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Sam 04 Avr 2009, 22:30

Je déteste la version de Mel Gibson, qui a, à mon avis, a un goût certain pour l'ultraviolence. Le spectacle que j'ai vu n'a rien à voir avec cette parodie. C'était très beau. L'interprète de Jésus-Christ, était presque christique. 200 personnes sur scène. C'était extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Sam 04 Avr 2009, 22:32

Loup Ecossais a écrit:
Je déteste la version de Mel Gibson, qui a, à mon avis, a un goût certain pour l'ultraviolence. Le spectacle que j'ai vu n'a rien à voir avec cette parodie. C'était très beau. L'interprète de Jésus-Christ, était presque christique. 200 personnes sur scène. C'était extraordinaire.

a tu le programme de la tournée ?
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Sam 04 Avr 2009, 22:36

Antoine L. a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Je déteste la version de Mel Gibson, qui a, à mon avis, a un goût certain pour l'ultraviolence. Le spectacle que j'ai vu n'a rien à voir avec cette parodie. C'était très beau. L'interprète de Jésus-Christ, était presque christique. 200 personnes sur scène. C'était extraordinaire.

a tu le programme de la tournée ?

La tournée est terminée. C'était en 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Sam 04 Avr 2009, 22:58

tant pis, merci quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Dim 05 Avr 2009, 07:24

Loup Ecossais a écrit:
Je déteste la version de Mel Gibson, qui a, à mon avis, a un goût certain pour l'ultraviolence. Le spectacle que j'ai vu n'a rien à voir avec cette parodie. C'était très beau. L'interprète de Jésus-Christ, était presque christique. 200 personnes sur scène. C'était extraordinaire.

En supprimant une partie de la scène de la flagellation, la version de Mel gibson est extraordinairement profonde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Dim 05 Avr 2009, 19:21

Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Dim 05 Avr 2009, 19:23

Arnaud Dumouch a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Je déteste la version de Mel Gibson, qui a, à mon avis, a un goût certain pour l'ultraviolence. Le spectacle que j'ai vu n'a rien à voir avec cette parodie. C'était très beau. L'interprète de Jésus-Christ, était presque christique. 200 personnes sur scène. C'était extraordinaire.

En supprimant une partie de la scène de la flagellation, la version de Mel gibson est extraordinairement profonde.

A côté des films de Pasolini ou de Duvivier, ce n'est qu'un grotesque navet!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Dim 05 Avr 2009, 19:35

Pasolini fait roupiller tout ce qui à moins de 80 ans ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Dim 05 Avr 2009, 19:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Pasolini fait roupiller tout ce qui à moins de 80 ans ! Mr.Red

Evidemment, à cet âge, le concupiscible et l'irascible se sont un peu assoupis: il reste plus de place pour la contemplation!... :amen:
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 01:15

Arnaud Dumouch a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Je déteste la version de Mel Gibson, qui a, à mon avis, a un goût certain pour l'ultraviolence. Le spectacle que j'ai vu n'a rien à voir avec cette parodie. C'était très beau. L'interprète de Jésus-Christ, était presque christique. 200 personnes sur scène. C'était extraordinaire.

En supprimant une partie de la scène de la flagellation, la version de Mel gibson est extraordinairement profonde.

Personnellement j'ai adoré le film de Mel Gibson, et je me le repasse chaque semaine sainte en DVD. Mel Gibson n'a pas de goût pour l'ultraviolence, c'est le monde qui est ultraviolent, et la Passion qui le fut. En prenant le parti de la montrer telle qu'elle s'est déroulée, il ne pouvait dissimuler cette violence.
En outre, il me semble que le tollé soulevé par la sortie dudit film est la meilleure mesure de sa profonde vérité : notre monde consumériste et bien-pensant ne supporte plus la Passion du Christ, qui lui renvoie à la face toutes ses insuffisances.
Bref, je m'incline devant cette Passion qui me tire des larmes chaque fois que je la voie, et m'a fait réaliser la dureté d'un supplice que les scènes un peu affectées (la Passion assez peu impressionnante de Jésus de Nazareth) avaient fini par atténuer dans mon esprit.
Il me semble que si la Passion n'est plus scandaleuse, c'est qu'on ne la voit plus telle qu'elle est.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 15:49

J'ai particulièrement apprécié aussi le film de Mel Gibson.

Arnaud a écrit:
En supprimant une partie de la scène de la flagellation, la version de Mel gibson est extraordinairement profonde.
Non ! Surtout pas cher Arnaud. Isaïe ne prophétisait-il pas qu'il n'avait plus figure humaine, défiguré, méconnaissable ?

Si ma mémoire ne me joue pas un tour, il me semble que la flagellation donnée par les romains était de 39 coups de fouet dont les lanières de cuir comportaient des pointes de fer, ça déchirait la peau en profondeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 16:48

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Je déteste la version de Mel Gibson, qui a, à mon avis, a un goût certain pour l'ultraviolence. Le spectacle que j'ai vu n'a rien à voir avec cette parodie. C'était très beau. L'interprète de Jésus-Christ, était presque christique. 200 personnes sur scène. C'était extraordinaire.

En supprimant une partie de la scène de la flagellation, la version de Mel gibson est extraordinairement profonde.

Personnellement j'ai adoré le film de Mel Gibson, et je me le repasse chaque semaine sainte en DVD. Mel Gibson n'a pas de goût pour l'ultraviolence, c'est le monde qui est ultraviolent, et la Passion qui le fut. En prenant le parti de la montrer telle qu'elle s'est déroulée, il ne pouvait dissimuler cette violence.
En outre, il me semble que le tollé soulevé par la sortie dudit film est la meilleure mesure de sa profonde vérité : notre monde consumériste et bien-pensant ne supporte plus la Passion du Christ, qui lui renvoie à la face toutes ses insuffisances.
Bref, je m'incline devant cette Passion qui me tire des larmes chaque fois que je la voie, et m'a fait réaliser la dureté d'un supplice que les scènes un peu affectées (la Passion assez peu impressionnante de Jésus de Nazareth) avaient fini par atténuer dans mon esprit.
Il me semble que si la Passion n'est plus scandaleuse, c'est qu'on ne la voit plus telle qu'elle est.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 16:52

Jeb a écrit:
J'ai particulièrement apprécié aussi le film de Mel Gibson.

Arnaud a écrit:
En supprimant une partie de la scène de la flagellation, la version de Mel gibson est extraordinairement profonde.
Non ! Surtout pas cher Arnaud. Isaïe ne prophétisait-il pas qu'il n'avait plus figure humaine, défiguré, méconnaissable ?

Si ma mémoire ne me joue pas un tour, il me semble que la flagellation donnée par les romains était de 39 coups de fouet dont les lanières de cuir comportaient des pointes de fer, ça déchirait la peau en profondeur.

Je ne trouve pas non plus qu'il faut supprimer la scène de la flagellation.

Je suis allée voir le film en ville à sa sortie deux fois, puis je me suis achetée le dvd. Supprimer la scène de la flagellation serait supprimer une partie de la Passion du Christ et nous n'aurions pas conscience de tout ce qu'Il a souffert pour nous. De plus le linceul de Turin, si je ne fais pas erreur indique bien plus que les 39 coups réglementaires... ils se sont acharnés avec haine contre Notre-Seigneur Jésus.

Voilà c'est juste mon avis !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 17:00

Jeb a écrit:
J'ai particulièrement apprécié aussi le film de Mel Gibson.

Arnaud a écrit:
En supprimant une partie de la scène de la flagellation, la version de Mel gibson est extraordinairement profonde.
Non ! Surtout pas cher Arnaud. Isaïe ne prophétisait-il pas qu'il n'avait plus figure humaine, défiguré, méconnaissable ?

Si ma mémoire ne me joue pas un tour, il me semble que la flagellation donnée par les romains était de 39 coups de fouet dont les lanières de cuir comportaient des pointes de fer, ça déchirait la peau en profondeur.

Certes, il n'a plus figure humaine. Mais, dans le film de Gibson, personne n'aurait survécu à cette flagellation. De plus, le saint Suaire montre une flagellation COMPTÉE, MESURÉE, en éventail de manière à ne pas tuer, bref ROMAINE.

Je pense qu'Anne-Catherine Emmerich, qui inspire Mel Gibson voit ce que le Christ a RESSENTI, pas ce qu'il a objectivement vécu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 19:29

Arnaud Dumouch a écrit:
Jeb a écrit:
J'ai particulièrement apprécié aussi le film de Mel Gibson.

Arnaud a écrit:
En supprimant une partie de la scène de la flagellation, la version de Mel gibson est extraordinairement profonde.
Non ! Surtout pas cher Arnaud. Isaïe ne prophétisait-il pas qu'il n'avait plus figure humaine, défiguré, méconnaissable ?

Si ma mémoire ne me joue pas un tour, il me semble que la flagellation donnée par les romains était de 39 coups de fouet dont les lanières de cuir comportaient des pointes de fer, ça déchirait la peau en profondeur.

Certes, il n'a plus figure humaine. Mais, dans le film de Gibson, personne n'aurait survécu à cette flagellation. De plus, le saint Suaire montre une flagellation COMPTÉE, MESURÉE, en éventail de manière à ne pas tuer, bref ROMAINE.

Je pense qu'Anne-Catherine Emmerich, qui inspire Mel Gibson voit ce que le Christ a RESSENTI, pas ce qu'il a objectivement vécu.
Cher Arnaud,

D'après de nombreux sites internet sur le linceul, il a été dénombré entre 100 à 120 traces de fouet sur le saint suaire.

Sachant que le fouet romain comportait en général 2 lanières cela fait environ 50 à 60 coups.
Chère Julienne tu avais raison, c'est plus que 39 coups. thumleft

Jésus tombe 3 fois en portant sa croix, même si le chiffre a valeur également de symbole, cela veut dire que physiquement il était à la limite. De plus un soldat romain s'étonne que Jésus soit déjà mort. Cela veut bien dire aussi que Jésus a été flagellé à la limite de la mort.

A mon avis la MESURE était plus que bien tassée ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 19:55

Merci Cher Jeb, fleur 6

Jésus a reçu bien plus que 39 coups !!!

Et dans le film de Mel Gibson, la haine défigure ses bourreaux, ils se sont acharnés, Jésus a tenu longtemps sans doute aussi parce que Il avait de l'endurance, marchant à travers toute la Palestine et puis c'était à l'heure du Père qu'Il devait mourir.

Ah cette scène est dure à voir, mais très réaliste c'est ce que je pense.

Ce film m'arrache chaque fois des larmes !
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 21:04

Chère Julienne, Very Happy

Je partage aussi tes réactions au sujet du film de Mel Gibson.

Au début j'avais trouvé la scène de la flagellation un peu trop sanguinolante, pensant que Mel Gibson en avait rajouté, n'étant pas du genre à faire du dolorisme. Mais à bien y réflechir je pense qu'elle n'est pas loin du tout de la vérité. Les soldats romains n'étaient pas des tendres, déjà pour lui tresser une couronne d'épine et la lui enfoncer sur la tête il fallait pas être très fin !

D'après Marthe Robin Jésus aurait passé une bonne partie de la nuit du jeudi saint, après son arrestation, dans une fosse pendu par les pieds, la tête en bas donc. Un psaume, notamment, le prophétisait. Je crois que c'est le psaume 88 :
"7 Tu m'as jeté au fond de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes."

Le verset 7 diffère suivant les traductions, mais le sens est le même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 21:28

Cher Jeb sunny

Ce psaume est chez moi dans traduction officielle pour la liturgie le psaume 87(88 :

Lamentations et supplication dans un péril extrême :

Tu m'a mis au plus profond de la fosse,
en des lieux engloutis, ténébreux,
le poids de ta colère m'écrase,
tu déverses des flots contre moi.

et au verset 9 ce que je lis me fend le coeur :

Tu éloignes de moi mes amis,
tu m'as rendu abomibable pour eux;
enfermé, je n'ai pas d'issue :
à force de souffrir , mes yeux s'éteignent.


Ces soldats romains en effet n'étaient pas tendres, ils devaient être entraînés et devenus des brutes sauvages à force de crucifier le pauvre peuple et les renégats.

Et Jésus qui est resté noble jusqu'au bout (d'ailleurs la face du suaire de Turin en témoigne) devait les agacer et les pousser hors de leurs gonds et puis en étant cruel avec Jésus ils se faisaient bien voir de Pilate, de César...

Non seulement Marthe Robin a vu et vécu la Passion de Jésus mais aussi la bienheureuse Anne-Catherine Emmerick dont Mel Gibson s'est inspiré et ce récit est extrêment douloureux à lire c'est :

"La douloureuse passion",

Et la couronne d'épines c'est une tresse de jonc dans laquelle ils se sont amusés à planter des branches d'épines et à lui enfoncer dans la tête, Anne-Catherine Emmerich témoigne que c'était insupportable de douleur ayant reçu le stigmate de la couronne d'épines, entre autres, elle se demandait comment elle pouvait résister à tant de souffrances.

Alors quand je lis à force de souffrir mes yeux s'éteignent, je comprends mieux...

Jamais nous ne pourrons assez aimer le Christ pour toute cette souffrance qu'Il a endurée pour nous.

Souffrance physique et souffrance morale horribles.

Beaucoup ont dit à l'époque dans mon entourage que la flagellation était trop sanguinolante, c'est vrai c'est dur à supporter de voir cela, la scène est très dure, je voulais la regarder jusqu'au bout malgré mon malaise parce que je voulais savoir ce que Mon Dieu avait souffert pour moi.

Je pense qu'il faut regarder la réalité en face.

Le jour où à une exposition sur le suaire de Turin j'ai vu la couronne d'épines reconstituée comme du temps de Jésus, je me suis sentie devenir blême.... What a Face pale
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 21:31

Bénédicte a écrit:
Pourquoi?

Oui là pourquoi Arnaud n'a pas répondu à la question ? Mr. Green

très étrange et bizarre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 21:36

De Arnaud :

Citation :
De plus, le saint Suaire montre une flagellation COMPTÉE, MESURÉE, en éventail de manière à ne pas tuer, bref ROMAINE.

Ils ont tellement dépassé la dose à mon avis Cher Arnaud que si Simon de Cyrène n'avait pas aidé Jésus à porter la croix Il ne serait pas arrivé jusqu'au calvaire, or les romains aimaient laisser souffrir longtemps leur victimes sur la croix, raffinement suprême pour eux !

Et tous les livres que j'ai lu concernant le suaire au contraire disent qu'on n'a pas compté, oui pour les autres on comptait,

Pour Jésus on a frappé avec rage, avec l'aveuglement de la haine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 21:48

Cher Jeb,

Un lien : http://spiritualite-chretienne.com/passion/Emmerick-2.html

Et le récit par la bienheureuse Anne-Catherine Emmerich de la flagellation de Jésus :

La flagellation de Jésus (Chapitre XXII)

L'être humain est parfois bien étrange: Pilate ne trouve aucun crime en Jésus. C'est pourquoi il va le faire flageller avant de le libérer!

La flagellation de Jésus rapportée par Anne-Catherine est quasiment insoutenable par sa cruauté; on se contentera ici de quelques faits mettant en évidence une partie seulement de cette cruauté. Il faut déjà savoir que les bourreaux, au nombre de six étaient des malfaiteurs des frontières de l'Égypte condamnés pour leurs crimes. "Les plus méchants et les plus ignobles remplissaient les fonctions d'exécuteurs (des flagellations) dans le prétoire."

Ils frappèrent le Seigneur et L'attachèrent brutalement à la colonne munie d'anneaux et de crochets. "Ils Lui arrachèrent le manteau dérisoire d'Hérode... Tremblant et frissonnant, se soutenant à peine, Jésus se hâta d'ôter Lui-même ses habits avec ses mains enflées et sanglantes. Pendant qu'ils Le frappaient, Jésus priait... Il se tourna vers la colonne pour cacher sa nudité car il Lui avait fallu retirer jusqu'au linge qui ceignait ses reins. Puis le Saint des Saints, dans sa nudité humaine, fut étendu avec violence sur la colonne."

La flagellation commença: elle dura près de trois-quarts d'heure. Jésus se tordait de douleur "comme un ver sous les coups de ces misérables." De temps en temps on entendait les cris du peuple et des pharisiens: "Faites-Le mourir! Crucifiez-Le!"

"Il avait fait froid cette nuit; depuis le matin le ciel était resté couvert. Par intervalles, il tombait un peu de grêle au grand étonnement du peuple. Puis le ciel s'éclaircit et le soleil brilla."

"Les coups déchirèrent tout le corps de Jésus; son sang jaillit à quelque distance... Jésus gémissait, priait et tremblait. Enfin, de nouveaux bourreaux frappèrent avec des lanières au bout desquelles étaient des crochets qui enlevaient des morceaux de chair à chaque coup... Puis Jésus fut délié et attaché de nouveau, le dos tourné à la colonne." Et l'on recommença. Soudain un étranger se précipita vers la colonne avec un couteau en criant: "Arrêtez! Ne frappez pas cet innocent jusqu'à le faire mourir!" et il coupa les cordes qui retenaient Jésus et s'enfuit. Les bourreaux, surpris, s'arrêtèrent. Jésus tomba presque sans connaissance au pied de la colonne, sur la terre toute baignée de son sang. "Pendant qu'Il était étendu au pied de la colonne, je vis, dit la voyante, un ange Lui présenter quelque chose de lumineux qui Lui rendit des forces."

Puis Jésus fut de nouveau conduit jusqu'à Pilate.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 22:41

-Julienne a écrit:
De Arnaud :

Citation :
De plus, le saint Suaire montre une flagellation COMPTÉE, MESURÉE, en éventail de manière à ne pas tuer, bref ROMAINE.

Ils ont tellement dépassé la dose à mon avis Cher Arnaud que si Simon de Cyrène n'avait pas aidé Jésus à porter la croix Il ne serait pas arrivé jusqu'au calvaire, or les romains aimaient laisser souffrir longtemps leur victimes sur la croix, raffinement suprême pour eux !

Et tous les livres que j'ai lu concernant le suaire au contraire disent qu'on n'a pas compté, oui pour les autres on comptait,

Pour Jésus on a frappé avec rage, avec l'aveuglement de la haine.

La flagellation de Mel Gibson est absolument exagérée. D'où lui vient cette idée de crocs de boucher au bon du flagelum romain ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 22:56

Arnaud Dumouch a écrit:
-Julienne a écrit:
De Arnaud :

Citation :
De plus, le saint Suaire montre une flagellation COMPTÉE, MESURÉE, en éventail de manière à ne pas tuer, bref ROMAINE.

Ils ont tellement dépassé la dose à mon avis Cher Arnaud que si Simon de Cyrène n'avait pas aidé Jésus à porter la croix Il ne serait pas arrivé jusqu'au calvaire, or les romains aimaient laisser souffrir longtemps leur victimes sur la croix, raffinement suprême pour eux !

Et tous les livres que j'ai lu concernant le suaire au contraire disent qu'on n'a pas compté, oui pour les autres on comptait,

Pour Jésus on a frappé avec rage, avec l'aveuglement de la haine.

Cher Arnaud,


La flagellation de Mel Gibson est absolument exagérée. D'où lui vient cette idée de crocs de boucher au bon du flagelum romain ?

Cher Arnaud, c'est Anne-Catherine Emmerick qui parle de crocs de boucher et Mel Gibson s'en est inspiré. Ce n'est pas moi qui l'ait rêvé Mr. Green

Pourquoi tenez vous tant à dire que cette flagellation est exagérée.
Pas d'après le suaire de Turin en tous les cas !

Enfin pour cette fois, je ne suis pas d'accord avec vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 23:01

Voici une partie du récit de A-C Emmerick =

Les coups déchirèrent tout le corps de Jésus; son sang jaillit à quelque distance... Jésus gémissait, priait et tremblait. Enfin, de nouveaux bourreaux frappèrent avec des lanières au bout desquelles étaient des crochets qui enlevaient des morceaux de chair à chaque coup... Puis Jésus fut délié et attaché de nouveau, le dos tourné à la colonne." Et l'on recommença. Soudain un étranger se précipita vers la colonne avec un couteau en criant: "Arrêtez! Ne frappez pas cet innocent jusqu'à le faire mourir!" et il coupa les cordes qui retenaient Jésus et s'enfuit. Les bourreaux, surpris, s'arrêtèrent. Jésus tomba presque sans connaissance au pied de la colonne, sur la terre toute baignée de son sang. "Pendant qu'Il était étendu au pied de la colonne, je vis, dit la voyante, un ange Lui présenter quelque chose de lumineux qui Lui rendit des forces."

Puis Jésus fut de nouveau conduit jusqu'à Pilate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 23:07

Et ici c'est Maria Valtorta qui parle :

La flagellation (pages 229 à 231)

"Dans cette cour... il y a une haute colonne. A environ trois mètres du sol elle a un bras de fer qui dépasse d'au moins un mètre et se termine en anneau. On y attache Jésus avec les mains jointes au-dessus de la tête, après l'avoir fait déshabiller. Il ne garde qu'un petit caleçon de lin et ses sandales. (Ici on remarque une légère différence avec les visions de Marie d'Agreda et d'Anne-Catherine Émmerick) Les mains, attachées aux poignets, sont élevées jusqu'à l'anneau, de façon que Lui, malgré sa haute taille, n'appuie au sol que la pointe des pieds... Et cette position doit être aussi une torture."

Les deux bourreaux sont armés d'un fouet fait de sept lanières de cuir attachées à un manche et qui se terminent par un martelet de plomb. Ils frappent rythmiquement le corps de Jésus. "Ils frappent en particulier le thorax et l'abdomen, mais il ne manque pas de coups donnés aux jambes et aux bras et même à la tête, pour qu'il n'y eût pas un lambeau de la peau qui ne souffrît pas. Et pas une plainte... S'Il n'était soutenu par les cordes, Il tomberait... Seulement, après la grêle de coups qu'Il a reçus, sa tête pend sur sa poitrine, comme s'Il s'évanouissait.-Ohé! Arrête-toi! Il doit être tué vivant, bougonne un soldat." (page 229)

On délie Jésus qui s'abat sur le sol comme s'Il était mort. On Le fait revenir à Lui en renversant sur sa tête une cuvette d'eau. "Jésus ouvre les yeux, les tourne. Un regard voilé...

-Habille-Toi. Ce n'est pas décent de rester ainsi. Impudique!

Et ils rient tous, en cercle autour de Lui."

Suit une scène insoutenable durant laquelle les soldats donnent des coups de pieds dans les vêtements de Jésus, les éparpillant chaque fois qu'Il va les saisir... Finalement Il peut se revêtir et essuyer son visage, puis Il s'accroupit, tremblant de fièvre... Les soldats qui s'ennuient inventent un nouveau jeu, et c'est le couronnement d'épines... "Enfin ils mettent un sale chiffon rouge sur les épaules de Jésus. Avant de mettre dans ses mains le roseau, ils Lui en donnent des coups sur la tête en s'inclinant et en saluant: "Salut, roi des juifs." Et ils se tordent de rire."

Jésus les laisse faire... Il se laisse frapper, railler, sans jamais parler. Mais Il les regarde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 23:12

Le récit de Marie d'Agreda :

Marie d'Agreda continue son récit. Jésus fut dépouillé de ses vêtements et attaché à une colonne par six bourreaux, qui se mirent à Le flageller deux à deux:

"Les deux premiers fouettèrent le très innocent Seigneur avec de grosses cordes retorses... Par ces premiers coups ils couvrirent tout le corps... d'énormes tumeurs et de meurtrissures... Quand ceux-la se furent lassés, deux autres bourreaux les remplacèrent et Le frappèrent à l'envi avec de rudes lanières et avec tant de violence qu'ils firent crever toutes les tumeurs et toutes les ampoules que les premiers avaient causées... Ces deux bourreaux étant hors d'haleine se retirèrent et les derniers commencèrent à Le frapper avec des nerfs aussi durs que des osiers déjà secs... Ces monstres déchirèrent la chair virginale de notre Rédempteur; ils en firent tomber plusieurs lambeaux par terre et lui dénudèrent les os en divers endroits de ses épaules.... En outre, ils le couvrirent de leurs immondes crachats... Ainsi, le souverain Seigneur devint pour nous et sous notre chair, comme l'avait prédit Isaïe, un homme de douleur, connaissant à fond, par sa propre expérience, toutes nos souffrances."Quand Jésus fut délié de la colonne, on Lui ordonna de se revêtir... Jésus eut bientôt à souffrir la douleur que le froid Lui causait, car la saison était froide.

Suivent les scènes de dérision: Jésus fut recouvert d'un vieux manteau de pourpre, sale et tout déchiré, puis couronné d'épines. Dans sa main droite on Lui mit un roseau en guise de sceptre. Mais ni les sanglantes railleries, ni les mauvais traitements ne purent apaiser la rage des juifs. (1342)

"Pilate crut que si le peuple voyait Jésus de Nazareth dans un état si pitoyable, il en aurait le coeur attendri et confus; c'est pour cela qu'il ordonna qu'on Le fit paraître à une fenêtre du prétoire, afin que tous Le vissent ainsi déchiré de coups, défiguré, couronné d'épines, et sous le costume ignominieux d'un roi imaginaire. Et alors, s'adressant au peuple, il lui dit: "Ecce Homo! Voilà l'homme que vous regardez comme votre ennemi... Il est si abattu que vous n'avez plus sujet de Le craindre. Je ne trouve rien en Lui qui soit digne de mort." Mais la haine des pontifes et des pharisiens était telle qu'ils répondirent à Pilate: "Crucifiez-Le! Crucifiez-Le!" (1346)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 23:18

Et voici le lien avec ce que dit Ste Angèle de Foligno, vous pourrez ainsi comparer !

http://spiritualite-chretienne.com/passion/Foligno-1.html
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 23:20

En comparant au Saint Suaire, je pense qu'Anne-Catherine Emmerich décrit le ressenti du Christ et non la réalité PHYSIQUE. En effet, le corps de Christ porte les marque d'un flagelum romain classique, à billes de plomb.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 23:26

Arnaud Dumouch a écrit:
En comparant au Saint Suaire, je pense qu'Anne-Catherine Emmerich décrit le ressenti du Christ et non la réalité PHYSIQUE. En effet, le corps de Christ porte les marque d'un flagelum romain classique, à billes de plomb.

OUi par rapport au Saint-Suaire je suis d'accord concernant les marques d'un flagelum à billes de plomb.

Cependant pas de minimiser la flagellation de Jésus.

Que pensez vous Arnaud, de ces quatre récits qui diffèrent néanmoins, je veux parler de AC, MV, Marie d'Agreda et Ste Angèle de Foligno ?
D'où viennent ces différences selon vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 23:30

Chère Julienne,

Je dis que le Christ a été martyrisé. Mais je fais plus confiance au Saint Suaire qu'aux visions des saintes mystiques où, parfiois, se mêle leur propre sentiment de douleur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mar 14 Avr 2009, 23:35

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Julienne,

Je dis que le Christ a été martyrisé. Mais je fais plus confiance au Saint Suaire qu'aux visions des saintes mystiques où, parfiois, se mêle leur propre sentiment de douleur.

Cher Arnaud,

Moi aussi je fais plus confiance au Saint Suaire là nous sommes d'accord.

Ces visions de mystiques avivent notre Amour du Christ et nous servent de méditations, leur sentiment s'y mêlent et je suis d'accord avec cela.

Il est néanmoins curieux que on ait retrouvé des lieux saints grâce aux visions de Anne-Catherine Emmerich.

Mais comme vous je fais d'abord confiance aux Evangiles, ensuite au Suaire de Turin.

Donc nous sommes tombés d'accord Very Happy :hello:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Passion du Christ...   Mer 15 Avr 2009, 07:23

Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
La Passion du Christ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Passion du Christ...
» LA PASSION DU CHRIST DE MEL GIBSON : CONVERSIONS !
» La Passion du Christ!
» Les Oraisons de Ste Brigitte de Suède pour méditer durant un an la Passion du Christ
» Nouvelle : Simon de Cyrène ou la Passion du Christ racontée autrement...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: