DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mar 01 Juil 2008, 19:26

Thiebault a écrit:
Allez, j'arrête de vous ennuyer avec mes histoires sur le marialisme et autres. Qui sait, ça viendra peut-être un jour, cette compréhension. Je laisse le temps faire son oeuvre et à Dieu le soin de me révéler ce mystère s'il y a quelque chose à savoir réellement et si c'est salvateur. Jeudi ou vendredi, j'irai chercher le tome 3 de la Liturgie des Heures. Il faut que je me mette à la prière, je suis un vrai mécréant.

Allez, merci à tous pour votre participation, vos éclaircissements (qui n'ont pas été si vains que ça, finalement).

Fraternellement,

Thiébault


Chapeau, mon frère ! J'ai suivi ton raisonnement, je l'ai approuvé. Tu dis avoir appris, chapeau !!!

Mais est-ce que tes interlocuteurs, eux, ont pris conscience grâce à toi qu'il est vain de privilégier des expressions que nos frères Protestants ne peuvent comprendre, en ce temps d'oecuménisme ? En en parlant sur ce forum , tu as oeuvré pour l'oecuménisme, chapeau , mon frère !!!


Fraternellement à toutes et à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mar 01 Juil 2008, 21:44

En réponse à Thiébault, Franc_Lazur a écrit:
Mais est-ce que tes interlocuteurs, eux, ont pris conscience grâce à toi qu'il est vain de privilégier des expressions que nos frères Protestants ne peuvent comprendre, en ce temps d'oecuménisme ?
Cher Franc_Lazur,

J'ai pratiqué pendant plusieurs années des forums qui se voulaient oecuméniques, ouverts à toutes confessions et même à toutes religions.
Les plus ouverts aux dialogues avec les Catholiques sont les Protestants, qui eux sont considérés comme "faux-frères" par les Evangéliques fondamentalistes.

Ces derniers sont en majorités sur ces forums et la plupart d'entre eux ne cessent de "tirer à boulet rouge" sur tout catholique. J'ai récemment quitter ces forums parce que le dialogue devenait impossible, allant jusqu'aux insultes et même appelant la malédiction de Dieu sur moi ! Quel beau témoignage entre frères chrétiens ! Sad

Avec les Musulmans le dialogue a toujours été emprunt de respect et d'écoute, et même d'ouverture, étonnant de mieux s'entendre avec d'autres qui ne partagent pas la même foi alors que ce n'est bien souvent que discordes avec des frères chrétiens ! Shocked

L'oecuménisme n'est pas à sens unique, comme tout dialogue il doit être basé sur l'écoute et le respect des opinions de l'autre en cherchant à comprendre le point de vue de l'autre.
L'oecuménisme n'est pas non plus l'abandon de ses convictions, mais l'acceptation des différences de l'autre.

Nos frères de la Réforme s'en tiennent uniquement à la Bible : "Sola Scriptura" (l'Ecriture Seule). Les Eglises Catholiques, Orthodoxes, entre autres autres tiennent compte de la Tradition, des Pères et Docteurs de l'Eglise. Toute la différence est là, et elle est énorme. Ce qui revient pour nos Frères de la Réforme a rejeter la Virginité Perpétuelle de Marie (ce qui veut dire que Marie a eu d'autres enfants avec St Joseph), son Immaculée Conception, la Présence Réelle, la Messe, l'infaillibilité du Pape en temps que successeur apostolique, le sacerdoce transmis par les Apôtres, l'enfer, le purgatoire, les limbes, l'immortalité de l'âme (quoique certains Réformés soient divisés sur ce sujet), la vénération des Saints, certains même rejètent le Baptême de l'Eglise Catholique.

Devons-nous sous prétexte, pour vous citer, "qu'il est vain de privilégier des expressions que nos frères Protestants ne peuvent comprendre" abandonner ce qui fait partie intégrante de la Foi Catholique ?

Si oui, alors il nous faut devenir Réformés et adhérer à l'une des nombreuses Eglises de la Réforme (Protestantes, Evangéliques, Pentecôtistes, Adventistes, Luthériennes, Bâptistes, etc) et encore à l'intérieur de chacune de ces diverses Eglises il y a plusieurs courants. Le choix ne sera pas facile car en plus les divisions entre elles existent aussi sur des points de théologie.

Ce qui fera avancer l'oecuménisme, à mon avis, c'est l'humilité et l'amour fraternel réciproque de chacun, autant d'un côté que l'autre, avec une grande écoute de l'Esprit-Saint. Lui Seul pourra réaliser cet oecuménisme que tout le monde appel de ses voeux.

Mais temps qu'il y aura des divisions à l'intérieur de chacune des Eglises, Catholique y compris, cet oecuménisme n'est pas près d'avancer encore.
Comment s'entendre avec d'autres "familles" si dans sa propre famille on ne s'entend pas.

Cependant heureusement que l'oecuménisme ne repose pas que sur les forums mais davantage sur les groupes de travaux oecuméniques organisés.

Désolé, on est loin du sujet de ce fil. Confused


Dernière édition par Jeb le Mer 02 Juil 2008, 00:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mar 01 Juil 2008, 22:28

Nos frères de la Réforme s'en tiennent uniquement à la Bible : "Sola Scriptura" (l'Ecriture Seule). Les Eglises Catholiques, Orthodoxes, entre autres autres tiennent compte de la Tradition, des Pères et Docteurs de l'Eglise. Toute la différence est là, et elle est énorme. Ce qui revient pour nos Frères de la Réforme a rejeter la Virginité Perpétuelle de Marie, son Immaculée Conception, la Présence Réelle, la Messe, l'infaillibilité du Pape en temps que successeur apostolique, le sacerdoce transmis par les Apôtres, certains même rejètent le Baptême de l'Eglise Catholique.

Ca fait quand même beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mar 01 Juil 2008, 23:46

Oui chère Doris, ça fait beaucoup.
Et j'ai rajouté dans mon message précédent ceci aussi que nos frères Réformés rejètent également :
"l'enfer, le purgatoire, les limbes, l'immortalité de l'âme (quoique certains Réformés soient divisés sur ce sujet), la vénération des Saints"
Et au sujet de la Virginité perpétuelle de Marie qu'ils rejètent cela veut dire aussi pour eux que Marie a eu d'autres enfants avec St Joseph.

ça fait beaucoup et pourtant on a en commun le même Credo, le même Notre Père dont la traduction a été un peu remaniée pour avoir les mêmes mots que ceux employés par nos frères Réformés, en y ayant rajouter la doxologie :
"Car c'est à toi qu'appartiennent le Règne, la Puisance et la Gloire..."
toujours pour être en "phase" avec nos frères Réformés au moins sur cette prière donné par Jésus, bien que cette doxologie ne figure pas dans les Evangiles.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mer 02 Juil 2008, 01:15

Cher Théodéric,

ton avis (toujours éclairé et inspiré) sur ce sujet avec Thiébault et Franc_Lazur serait intéressant à ce que tu nous le partages.

Merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mer 02 Juil 2008, 09:53

Ne vous inquiétez pas, je suis tranchant parce que ce genre de discution a déjà eu lieu et donne toujours dans le même esprit. Je suis catholique sans complexe et parfaitement romain; aussi l'unité des chrétiens est une préoccupation au même titre que celle de Benoît XVI, et il n'est pas question ne nourrir l'amoindrissement de notre doctrine, ni minimiser l'histoire du développement doctrinal... L'œcuménisme ne se fera pas dans la réduction doctrinales catholique, relisez les déclarations de JPII et de Benoît XVI.

Mon texte est sorti à l'instant sur le site Eucharistie sacrement de miséricorde, bonne lecture. :sts: :sts: :sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mer 02 Juil 2008, 10:06

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
L'œcuménisme ne se fera pas dans la réduction doctrinales catholique, relisez les déclarations de JPII et de Benoît XVI.
Cher Pierre Aubrit St Pol,

Je suppose que vous vous adressez à moi, si oui et si vous m'avez bien lu je n'ai jamais parlé de "réduction doctrinales catholique", bien au contraire. J'ai bien dit que l'oecuménisme n'est pas l'abandon de ces convictions, mais l'acceptation réciproque des différences de chacun. Et que l'oecuménisme n'est pas à sens unique comme le laissent entendre Franc_Lazur ou Thiébault qui disent "qu'il est vain de privilégier des expressions que nos frères Protestants ne peuvent comprendre".

Merci pour votre texte sur le site Eucharistie sacrement de miséricorde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mer 02 Juil 2008, 10:26

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Ne vous inquiétez pas, je suis tranchant parce que ce genre de discution a déjà eu lieu et donne toujours dans le même esprit. Je suis catholique sans complexe et parfaitement romain; aussi l'unité des chrétiens est une préoccupation au même titre que celle de Benoît XVI, et il n'est pas question ne nourrir l'amoindrissement de notre doctrine, ni minimiser l'histoire du développement doctrinal... L'œcuménisme ne se fera pas dans la réduction doctrinales catholique, relisez les déclarations de JPII et de Benoît XVI.

Mon texte est sorti à l'instant sur le site Eucharistie sacrement de miséricorde, bonne lecture. :sts: :sts: :sts:

Là-dessus, on peut faire confiance à notre grand Pape Benoît 16, ainsi qu'à ceux qui l'ont précédés. C'est peut être même cela, la réalité de l'Eglise pour elle-même : sa propre cohérence, sa propre unité qui rejaillissent sur son peuple. L'église a toujours traversé les tempêtes en marchant sur l'eau de cette unité, de cette cohérence. Elle ne cèdera rien. Les autres églises (qui se donnent ce nom) ne cèderont pas non plus. Nous le savons, elles le savent.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mer 02 Juil 2008, 17:46

Cher Jeb,
Je ne faisais pas allusion à vous; bien au contraire; il faut absolument sortir de ce faux sentiment de culpabilité que nous devrions avoir vis à vis des autres chrétiens non catholiques et bien, qu'ils aillent au diable!
Jamais depuis Léon XIII nous avons eu tant de raisons d'être fier de notre catholicité et il faut sortir de miasmes soixante-huitards.
Soyons fiers d'être catholiques, fier dans la charité et avec fermeté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Mer 02 Juil 2008, 17:50

Cher Doris,

Il ne faut pas craindre d'affirmer notre fidélité doctrinale, sans agressivité mais avec force, tranquillement et ans faiblesse. Il n'est plus tant d'ergoter, il faut aller de l'avant, nous ne serons bientôt qu'une etite minorité ridiculisée par le monde et ses princes, ce n'est pas important, l'essentiel est ailleurs puisque telle est la volonté de Dieu que l'Église connaisse sa propre kénose...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 08:58

Salut Pierre,

Pourquoi prophétises-tu que les catholiques deviendront "une petite minorité ridiculisée par le monde et ses princes"? Ce n'est pas ce qu'on constate au niveau mondial.
La parole du Pape n'a jamais été autant prise en considération, au moins depuis JPII, et certainement déjà avec Paul VI et Jean XXIII.
Le catholicisme s'étend globalement même s'il est vrai que dans les pays où il est depuis longtemps installé, comme en France et plus généralement en Europe, il donne d'indéniables signes de faiblesse, sociologiquement parlant j'entends. Mais ceux qui sortaient des messes où ils allaient surtout par pression sociologique il y a 50 ans étaient-ils tous des catholiques convaincus et ardents? Beaucoup ne feraient-ils pas partie maintenant qu'il n'y a plus cette pression sociologique de ceux qui ont fui l'Eglise parce qu'ils préfèrent "faire la grasse" ou "partir en week-end" que d'aller à la messe?
A mon avis, tu te complais dans une attitude réactionnaire (au sens propre du terme, sans la valeur péjorative habituelle) pensant plus ou moins consciemment qu'au plus tes positions seront minoritaires, au plus tu en retireras du mérite et au plus tu auras raison par le fait même.
Autre remarque: j'ai du mal à comprendre que tu puisses et veuilles afficher ton catholicisme "sans agressivité" et que par ailleurs tu envoyes au diable les protestants.
Crois bien que ces questions que je te pose ne sont pas malveillantes de quelque manière que ce soit à ton égard.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 11:27

Cher Eric,

Je t'invite à aller sur le site eschatologie, tu comprendras ce que j'entends par kénose de l'Eglise; elle passera par là où est passé son époux durant la semaine sainte.
La popularité actuelle est bien réelle mais il n'en sera pas toujours ainsi.

Pour les Protestants c'est qu'ils ont toujours la prétention d'obtenir le retrait doctrinal de l'Église pris selon eux a payer pour l'œcuménisme et puis le sujet traité ici l'a été de façons multiples dans ce forum aussi j'en ressens une certaine lassitude...
Je ne suis pas du tout réactionnaire car cela supporterait chez moi une structure idéologique ce que je n'ai pas et contre laquelle je lutte entre autre. Seulement je n'ai aucun complexe à être catholique et je refuse de perdre mon temps à convaincre ceux qui ne le veulent pas....

A bientôt de tes interventions, sois béni. :sts: ange1 ange1 ange1 :sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 14:58

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Pour les Protestants c'est qu'ils ont toujours la prétention d'obtenir le retrait doctrinal de l'Église pris selon eux a payer pour l'œcuménisme et puis le sujet traité ici l'a été de façons multiples dans ce forum aussi j'en ressens une certaine lassitude...
D'autant plus que ceux qui sont intervenus dans ce fil, avec les mêmes propos que nos frères de la Réforme, sont catholiques. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 21:50

Jeb a écrit:
Cher Franc_Lazur,

J'ai pratiqué pendant plusieurs années des forums qui se voulaient oecuméniques, ouverts à toutes confessions et même à toutes religions.
Les plus ouverts aux dialogues avec les Catholiques sont les Protestants, qui eux sont considérés comme "faux-frères" par les Evangéliques fondamentalistes.

Ces derniers sont en majorités sur ces forums et la plupart d'entre eux ne cessent de "tirer à boulet rouge" sur tout catholique. J'ai récemment quitter ces forums parce que le dialogue devenait impossible, allant jusqu'aux insultes et même appelant la malédiction de Dieu sur moi ! Quel beau témoignage entre frères chrétiens ! Sad

Avec les Musulmans le dialogue a toujours été emprunt de respect et d'écoute, et même d'ouverture, étonnant de mieux s'entendre avec d'autres qui ne partagent pas la même foi alors que ce n'est bien souvent que discordes avec des frères chrétiens ! Shocked


Etonnant et tellement triste, cher Jeb, car ces évangélqiues sont des Chrétiens, malgré tout !!!

Oui, tu as raison de le dire : "Avec les Musulmans le dialogue a toujours été emprunt de respect et d'écoute, et même d'ouverture...".


Jeb a écrit:
L'oecuménisme n'est pas non plus l'abandon de ses convictions, mais l'acceptation des différences de l'autre.

Devons-nous sous prétexte, pour vous citer, "qu'il est vain de privilégier des expressions que nos frères Protestants ne peuvent comprendre" abandonner ce qui fait partie intégrante de la Foi Catholique ?

Il ne s'agit pas d'abondonner nos convictions, cher Jeb, tu l'auras compris, mais d'abandonner un certain vocabulaire surrané et par trop ambigu, me semble-t-il !!!!


Très fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 22:08

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Cher Eric,

Je t'invite à aller sur le site eschatologie, tu comprendras ce que j'entends par kénose de l'Eglise; elle passera par là où est passé son époux durant la semaine sainte.
La popularité actuelle est bien réelle mais il n'en sera pas toujours ainsi.


Merci pour ta réponse, Pierre. Mais personnellement je crois à la nécessité de la conversion de l'Eglise, jour après jour, siècle après siècle. Je ne crois pas à un passage par une "kénose" unique et uniquement dans le futur qui serait la condition pour qu'ensuite le Christ revienne.
Chaque période de l'Eglise possède ses éléments de progrès pour la construction du Royaume et ses éléments de péchés qui ralentissent cette construction. Autrement dit je crois que cette kénose, l'Eglise la vit au jour le jour, depuis sa fondation: les premiers martyrs, les premières persécutions, les catacombes, les missionnaires qui donnent leur vie, les pélerins de st jacques et de jérusalem, les fondations d'ordres monastiques et religieux, les créations de nouvelles églises, etc, etc, ..., vatican II, l'apostolat de Jean-Paul II, son attentat, sa fin, etc, tout cela contribue au façonnage continu de l'Eglise par sa lente conversion et par son dépouillement progressif.
Autrement-dit, la kénose nous la vivons actuellement et d'une certaine façon, comme nos ancêtres l'ont vécu d'une autre façon, et comme nos descendants la vivront encore autrement. Mais peu à peu, l'Eglise se transforme en parfaite épouse du Christ, ce qu'elle est encore loin d'être devenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 22:10

de la conversion de l'Eglise, !!!!

Je croyais que c'était l'église, qui chaque jour, nous convertissait ? Enfin, moi, tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 22:17

Oui Doris, l'Eglise nous convertit mais en même temps se convertit puisqu'il ne faut pas oublier que les pierres de cette Eglise, ses membres si tu préfères, c'est nous, pauvres pécheurs que nous sommes.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 22:23

eric a écrit:
Oui Doris, l'Eglise nous convertit mais en même temps se convertit puisqu'il ne faut pas oublier que les pierres de cette Eglise, ses membres si tu préfères, c'est nous, pauvres pécheurs que nous sommes.
Sans oublier non plus cher Eric, que c'est l'Esprit-Saint qui conduit l'Eglise, et on sait où Il conduit lorsqu'on s'y abandonne totalement : à donner sa vie par amour pour les autres, et ce jusqu'à l'extrême.
Notre Maître nous a montré le chemin et le disciple n'est pas au dessus du Maître.
Revenir en haut Aller en bas
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 22:24

Pierre Aubrit St Pol a écrit:

Pour les Protestants c'est qu'ils ont toujours la prétention d'obtenir le retrait doctrinal de l'Église pris selon eux a payer pour l'œcuménisme et puis le sujet traité ici l'a été de façons multiples dans ce forum aussi j'en ressens une certaine lassitude...

Je ne comprends pas cela quand je vais sur le site de l'Eglise Réformée de France, sur lequel ils présentent ainsi leur conception de l'oecuménisme:

L’unité de l’Eglise est de plus en plus manifeste : l’Eglise Réformée de France remercie Dieu pour le chemin parcouru. Cette unité est un don de Dieu, elle fait partie de l’être de l’Eglise et de son témoignage.

Plus qu’un souci d’accommodation ou une recherche d’uniformité, la démarche œcuménique est faite de réflexion doctrinale et d’engagement concret vécus dans la prière, de conversion permanente au Christ.

Le but en est la reconnaissance mutuelle des Eglises comme visage et expression authentique de l’Eglise une de Jésus-Christ (l’ERF se comprend elle-même comme un de ces visages).


Et on ne peut pas leur reprocher de considérer que leur Eglise est une expression authentique de l'Eglise une en Jésus-Christ.
Revenir en haut Aller en bas
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 22:29

Jeb a écrit:
Sans oublier non plus cher Eric, que c'est l'Esprit-Saint qui conduit l'Eglise, et on sait où Il conduit lorsqu'on s'y abandonne totalement : à donner sa vie par amour pour les autres, et ce jusqu'à l'extrême.
Notre Maître nous a montré le chemin et le disciple n'est pas au dessus du Maître.

Tout-à-fait, Jeb.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 22:30

eric a écrit:
Oui Doris, l'Eglise nous convertit mais en même temps se convertit puisqu'il ne faut pas oublier que les pierres de cette Eglise, ses membres si tu préfères, c'est nous, pauvres pécheurs que nous sommes.
Tout à fait d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 22:57

eric a écrit:
Jeb a écrit:
Sans oublier non plus cher Eric, que c'est l'Esprit-Saint qui conduit l'Eglise, et on sait où Il conduit lorsqu'on s'y abandonne totalement : à donner sa vie par amour pour les autres, et ce jusqu'à l'extrême.
Notre Maître nous a montré le chemin et le disciple n'est pas au dessus du Maître.

Tout-à-fait, Jeb.
Cher Eric,

ce n'était qu'une réflexion de ma part. Et je suis très loin encore de suivre le Maître sur ce chemin. affraid
J'ai plutôt pris beaucoup de chemins de traverses par le passé et vu mon âge ça en fait pas mal ! Embarassed Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Jeu 03 Juil 2008, 23:49

Jeb a écrit:
eric a écrit:
Jeb a écrit:
Sans oublier non plus cher Eric, que c'est l'Esprit-Saint qui conduit l'Eglise, et on sait où Il conduit lorsqu'on s'y abandonne totalement : à donner sa vie par amour pour les autres, et ce jusqu'à l'extrême.
Notre Maître nous a montré le chemin et le disciple n'est pas au dessus du Maître.

Tout-à-fait, Jeb.
Cher Eric,

ce n'était qu'une réflexion de ma part. Et je suis très loin encore de suivre le Maître sur ce chemin. affraid
J'ai plutôt pris beaucoup de chemins de traverses par le passé et vu mon âge ça en fait pas mal ! Embarassed Laughing

On est tous passé par des chemins de traverses. Mais notre bon Maître était à chaque carrefour et mettait les bons signaux !
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Ven 04 Juil 2008, 08:32

Doris a écrit:
On est tous passé par des chemins de traverses. Mais notre bon Maître était à chaque carrefour et mettait les bons signaux !
Pleine de sagesse et de réconfort ta remarque chère Doris. cheers
Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Sam 05 Juil 2008, 07:29

Il est évident que l'Eglise en ses institutions est invitée à la conversion, à la sanctification; qu'on reprenne les discours de Benoït XVI en son début de pontificat.
Les apôtres qui sont l'Eglise le démontrent par leur vie. Un baptisé reconnu saint, c'est la conversion de l'Eglise. Il faut se débarrasser d'une vision 18e siècle de l'Eglise afin qu'elle apparaisse pour ce qu'elle est dans l'intention de Dieu, humble, pauvre, aimante.

Au sujet des Protestants, rappelons e que Benoît XVI dit, elles ne sont pas des églises mais des communautés ecclésiales d'expérience spirituelle. Rien ne serait plus dangereux qu'un œcuménisme bradé...

Revenons au sujet initial: c'est Jésus lui-même qui donne tout son sens au sacrifice qu'il offre à son Père et à nous. Un sens d'humilité et d'amour qui initie le sens absolu de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?   Sam 05 Juil 2008, 10:51

Pierre ! Le sacrifice du Christ se vit dans la foi, comme sa résurrection.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le sacrifice de Jésus a-t-il un sens ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le sacrifice : obligatoire ou Sounnah ?
» Le sacrifice de Jesus a-t-il un sens ?
» Messe comme saint sacrifice expiatoire-propitiatoire (magistère récent)
» Quelle est l’utilité de la Loi au vu du sacrifice de Jésus(as) ?
» Sacrifice- sacerdoce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: