DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Meditation dominicale: Le Modèle fondamental

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Sam 31 Mai 2008, 17:39

Le modèle fondamental : Mt 7,21-27


"Ce n'est pas en me disant: Seigneur, Seigneur, qu'on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c'est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé? En ton nom que nous avons chassé les démons? En ton nom que nous avons fait bien des miracles? Alors je leur dirai en face: Jamais je ne vous ai connus; écartez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.
"Ainsi, quiconque écoute ces paroles que je viens de dire et les met en pratique, peut se comparer à un homme avisé qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont déchaînés contre cette maison, et elle n'a pas croulé: c'est qu'elle avait été fondée sur le roc. Et quiconque entend ces paroles que je viens de dire et ne les met pas en pratique, peut se comparer à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont rués sur cette maison, et elle s'est écroulée. Et grande a été sa ruine!"


Aujourd’hui c’est de praxis qu’il est question.

Dans cet Evangile Jésus viens nous démontrer, à l’intérieur même des multiples choix qui nous sont offerts, l’orientation qu’il nous faut donner à notre propre vie.
Par sa parole, ses actes, son destin et l'exemplarité de sa vie, Jésus est en personne invitation, appel, incitation non seulement pour nous mais aussi pour la société. Il est le modèle fondamental d'une conception et d'une praxis de la vie proposant des règles précises d'orientation et valeurs directrices………
Ce qu'il est, se révèle dans ce qu'il fait. Jésus-Christ autorise qu'on le suive dans une relation avec lui, mais non qu'on le mime ou le copie……
Toutefois cette relation ne saurait se résumer à une simple « vénération » ou « adoration » ; bien au contraire elle réclame une démarche franche et vivante du disciple qui suit les pas de son maître.

Seulement, suivre le Christ n'implique pas seulement un changement superficiel, mais un changement de cœur et, partant, le changement de l'homme tout entier.

Cela se traduit en actes concrets. Car il ne faut pas séparer le cœur et l'agir.

Dans son Epître, Saint Jacques dit cette phrase terrible : «Les démons de l’enfer connaissent Dieu également et le craignent, mais ils ne peuvent se sauver.» Car la foi ne suffit pas. La foi sans les oeuvres reste lettre morte.
Au vrai nous ne nous sauverons pas si nous ne travaillons pas intensément, à la suite de Jésus, pour construire un monde meilleur ; un monde libéré, monde de justice et de paix, et cela en commençant par nos propres foyers, par nos engagements et nos fonctions professionnelles, même si elles sont des plus humbles. C’est là montrer l’œuvre de notre honnêteté et de cette « foi » qui aime Dieu en vérité. C’est là suivre Jésus et avec Lui, le chemin de Lumière tracée par les Evangiles.
Pourtant cette voie du cœur ne s’apprend pas ; car rien de ce qui est essentiel ne s’apprend : on apprend les bonnes manières mais non pas le bon mouvement ; la politesse, mais non la délicatesse ; les condoléances de crocodiles, mais non la sincérité et la spontanéité de la sympathie…..

Ainsi, aimer Dieu en son prochain est sous ce rapport dans le même cas : c’est une chose dont il faut avoir envie et qui ne se commande pas.
Et sans doute, aucun mécanisme social ne saura remplacer cet élan du cœur, ce sourire de l’amitié souhaitant la bienvenue au genre humain.

Rédacteur principal, Jean
Revenir en haut Aller en bas
richard.c



Messages : 1
Inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Sam 31 Mai 2008, 19:30

Bien sûr volonté, fiat mais aussi:

-démaîtrise de soi
-savoir que "ce qui est impossible à l'homme est possible pour Dieu"
- malheureusement je continuerais à "faire le mal que je ne veux pas faire et à ne pas faire le bien que je désire faire"
- heureusement "tout est grâce"
- enfin, "Seigneur, Jésus, viens changer mon coeur de pierre en coeur de chair; Toi, doux et humble de coeur, rends mon coeur semblable au Tien; Coeur brûlant d'Amour, viens embraser le mien" Amen
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 07:33

Jehan a écrit:
Le modèle fondamental : Mt 7,21-27


"Ce n'est pas en me disant: Seigneur, Seigneur, qu'on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c'est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux. "

Aujourd’hui c’est de praxis qu’il est question.

Ainsi, aimer Dieu en son prochain est sous ce rapport dans le même cas : c’est une chose dont il faut avoir envie et qui ne se commande pas.
Et sans doute, aucun mécanisme social ne saura remplacer cet élan du cœur, ce sourire de l’amitié souhaitant la bienvenue au genre humain.

Rédacteur principal, Jean

Cher Jehan, je crois que Jésus dit exactement l'inverse de votre conclusion...

Interessant débat.

Celui qui aime est-il celui qui est porté par une envie ?

Ou est-il celui qui fait du bien à l'autre, sans aurtre raison que celle-ci: "C'est ce qu'il faut faire. C'est bien".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 08:32

Arnaud Dumouch a écrit:
Jehan a écrit:
Le modèle fondamental : Mt 7,21-27


"Ce n'est pas en me disant: Seigneur, Seigneur, qu'on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c'est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux. "

Aujourd’hui c’est de praxis qu’il est question.

Ainsi, aimer Dieu en son prochain est sous ce rapport dans le même cas : c’est une chose dont il faut avoir envie et qui ne se commande pas.
Et sans doute, aucun mécanisme social ne saura remplacer cet élan du cœur, ce sourire de l’amitié souhaitant la bienvenue au genre humain.

Rédacteur principal, Jean

Cher Jehan, je crois que Jésus dit exactement l'inverse de votre conclusion...

Interessant débat.

Celui qui aime est-il celui qui est porté par une envie ?

Ou est-il celui qui fait du bien à l'autre, sans aurtre raison que celle-ci: "C'est ce qu'il faut faire. C'est bien".

Faire le bien, sans autre raison que le fait de le faire, je crois que c'est la l'une des plus hautes formes de " l'intelligence " humaine. C'est rare mais je pense que cela existe en certains hommes. Tout comme d'autres individus ( beaucoup plus) font le mal pour le mal ' Et c'est la, le comble de la bétise, à mon avis ).
Faire le bien, sans rien attendre en retour, je pense que cela signifie; avoir compris que le simple fait de le faire contenait en soi le " cadeau " que l'on recevait en retour.
Le chemin de la perfection humaine se trouve la, je crois...au moins, toute la perfection dont l'homme est capable.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 09:21

Cher Toniov,

Prenons un exemple concret: le bon samaritain de la parabole.

Peu importe que le bon samaritain ait eu envie ou non d'aider l'homme en détresse.

Il fallait le faire car c'était bien. Il l'a donc fait.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 09:39

Arnaud Dumouch a écrit:



Il fallait le faire car c'était bien. Il l'a donc fait.
Revenir en haut Aller en bas
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 14:50

Mais Arnaud, cette « envie » que j’appellerais « intention » n’est-elle pas l’âme et la racine vivante de toute excellence, ce qui rayonne la valeur et fait vertueuse les vertus ?

En « bien » comme en « mal », l’intention est tout. D’ailleurs Jésus le dit lui-même : "celui qui regarde une femme avec convoitise à déjà commis l’adultère dans son cœur".
Ainsi celui qui « veut » mais ne peut pas est déjà coupable.

Et c’est d’après cette "intention" et non d’après le résultat que l’on juge d’un acte.
Ainsi seul compte le mouvement intentionnel car il est le commencement de tout : c’est au non l’intention que l’on condamne le méchant et en l’honneur de l’intention que l’on tresse des couronnes.

Bon dimanche,

Jean
Revenir en haut Aller en bas
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 16:06

L'amour à son frère est une réponse (très insuffisante) à l'amour que Dieu éprouve pour nous. Aussi on ne peut aimer dans l'absolu, pour le simple désir de faire le bien, mais toujours relativement à une intention: rendre un peu de l'amour que nous avons nous-même reçu.
Donc pour faire le bien au sens que Dieu nous en donne la vocation, il faut que notre âme en ait pleinement l'intention.
Sinon, on en reste au stade de l'altruisme, ce qui est déjà bien, mais qui est très loin de ce pourquoi Dieu nous a mis sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 16:23

Jehan a écrit:
Mais Arnaud, cette « envie » que j’appellerais « intention » n’est-elle pas l’âme et la racine vivante de toute excellence, ce qui rayonne la valeur et fait vertueuse les vertus ?

Cher Jehan,

Oui, c'est vrai.

L'envie est un sentiment porté par le plaisir. C'est donc une chose importante, profondement humaine, MAIS RESERVEE POUR LE DEBUT DE LA CONVERSION des nouveaux chrétiens, lorsque l'amour doit encore être porté par le plaisir.

L'INTENTION est une compréhension profonde de l'intelligence. C'est ce qui doit naître chez un chrétien plus âgé, mûri par le temps et le silence de Dieu. On fait alors ce quii est bien parce que c'est la volonté du Père et peu importe le plaisir et l'envie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 18:20

L'intention de faire le bien peut être éprouvée par quiconque, puisque l'homme a été fait à l'image de Dieu.
Ce qui fait la différence entre le chrétien mûr et le chrétien fraichement converti n'est pas l'envie (de faire le bien) qui deviendrai intention (de faire le bien), mais que cette envie (ou intention) s'est purifiée de scories inutiles ou nuisibles: désir de paraître bon à celui à qui on fait le bien, orgueil d'être sur le droit chemin, souci de satisfaire son initiateur spirituel, etc...
Et aussi que les tentations qu'on ne manque pas de subir et qui auraient pour conséquences, si on y cédait, de renoncer à faire le bien, sont bien plus facilement surmontables pour le chrétien mûr et entrainé que pour le néophite.
Mais encore une fois, le moteur est rigoureusement le même dans tous les cas.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Meditation dominicale: Le Modèle fondamental   Dim 01 Juin 2008, 19:25

Cher Eric, c'est vrai. Et vous résumez ici toute la théologie de sainte Thérèse d'Avila sur les demeures:

- La nuit des sens vise à nous débarrasser du gôut du plaisir (plaisir de sentir dieu, mais aussi d'être vu des autres).

- La nuit de l'esprit, plus radicale, enlève même l'équilibre spirituel que donne la certitude de se savoir aimé et sauvé...

Après ces purifications, il arrive que certains aiment Dieu et le prochain sans attendre un retours...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Meditation dominicale: Le Modèle fondamental
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation dominicale : De la richesse
» Meditation dominicale 196: Jésus et l'étrangère.
» Meditation dominicale 196: Jésus et l'étrangère.
» Méditation dominicale: Le bon Pasteur.
» Cours sur le Modèle Linéaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: