DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 annulation de mariage en France par un musulman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jean-Louis B



Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mar 18 Nov 2008, 14:55

Arnaud Dumouch a écrit:
Elle n'avait rien signé. Elle avait AFFIRME. Et la parole fonde le mariage. Le contrat n'a pas à intervenir ici.
Je suis d'accord sur le fond avec vous, cependant, je doute fort que dans certains milieux musulmans l'affirmation d'une non-virginité soit bien vu de la part des deux familles et il est fort à parier que celle-ci n'avait certainement pas beaucoup d'autre alternative que d'affirmer sa (fausse) virginité.

De toute façon, tant qu'il n'y aura pas une véritable éducation à l'amour réciproque, tant chez le futur époux que chez la futur épouse dans le monde musulman on en arrivera à des comportements abhérants de ce style, dans les sociétés laïques, qui demandent une annulation de mariage civil pour cause de nullité de mariage religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mar 18 Nov 2008, 14:58

Jean-Louis B a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Elle n'avait rien signé. Elle avait AFFIRME. Et la parole fonde le mariage. Le contrat n'a pas à intervenir ici.
Je suis d'accord sur le fond avec vous, cependant, je doute fort que dans certains milieux musulmans l'affirmation d'une non-virginité soit bien vu de la part des deux familles et il est fort à parier que celle-ci n'avait certainement pas beaucoup d'autre alternative que d'affirmer sa (fausse) virginité.

De toute façon, tant qu'il n'y aura pas une véritable éducation à l'amour réciproque, tant chez le futur époux que chez la futur épouse dans le monde musulman on en arrivera à des comportements abhérants de ce style, dans les sociétés laïques, qui demandent une annulation de mariage civil pour cause de nullité de mariage religieux.

Y'a-t-il une cérémonie religieuse du mariage chez les Musulmans ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mar 18 Nov 2008, 15:00

Oui. Comme dans toutes les religions. Notamment, chez les musulmans, la mariée doit porter 7 tenues différentes dans la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mar 18 Nov 2008, 19:02

Le gravité du mensonge dépend forcément de l'importance, du point de vue du conjoint, de ce qui est caché.

Dans tous les cas, mon avis est que cette affaire n'aurait jamais du être médiatisée. On assiste là à une instrumentalisation, et c'est surtout ça que je déplore...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mar 18 Nov 2008, 21:52

spidle33 a écrit:
Le gravité du mensonge dépend forcément de l'importance, du point de vue du conjoint, de ce qui est caché.
...
Non . C'est la société qui juge , de SON point de vue , si le mensonge peut entraîner l'annulation . Les états d'âme des individus ne sont pas pris en compte par le droit civil . Le juge d'appel a estimé en somme ( en termes de vulgarisation ) que la fondation d'une famille et l'éducation des enfants dans le respect des lois de la République , était toujours possible dans le cas présent . Tant pis pour l'avis des deux conjoints . S'ils persistent à ne pas s'entendre , qu'ils assument les frais d'un divorce .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mer 19 Nov 2008, 02:56

Cher Boudo,

A moment donné, l'Etat voulait supprimer en France l'adultère parmi les causes de responsabilité dans le divorce? Cette idée saugrenue venait de l'Assemblée nationale. Et la raison en était simple : l'adultère fait recette dans cette noble Assemblée.

Si cette loi était passée, elle serait devenue la loi française. Et, colmme vous le dite :
Citation :

C'est la société qui juge , de SON point de vue , si le mensonge peut entraîner l'annulation .

Cependant, comme le firent remarquer des Magistrats, si cette loi était passé, elle aurait tout simplement annulé l'existence même du mariage.

Il y a en effet une loi naturelle du mariage et dire que c'est l'humeur de la société qui en juge est parfaitement loufoque.

De même, je suis parfaitement d'accord pour dire avec vous que la virginité n'est pas une condition au mariage.

Par contre, dire que le mensonge portant sur une chose qui tient à coeur de l'autre n'est pas essentiel au mariage, c'est marcher sur la tête.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mer 19 Nov 2008, 16:20

Merci pour votre intervention , cher Arnaud .
Nous sommes à un moment charnière de l'histoire de l'humanité .
La conception laïque , contractuelle , du mariage , dont je me suis fait l'écho le 18.11.2008 à 21h52 est toujours en vigueur , sauf erreur . Mais elle commence à se fissurer , vous avez raison .
La natalité galopante au niveau global ( mondial pour ceux qui ne croient pas aux extra-terrestres ) et les misères qui se profilent ,
entraînent un besoin accru de religion , n'en déplaise aux athées ,
forcés de le constater à défaut de pouvoir le combattre désormais .
Parler de " l'humeur de la société " est un langage engagé et je ne peux pas vous le reprocher , puisque nous sommes coreligionnaires .
Le compromis ( le remarquable Concordat de l'horrible Napoléon 1er ) ne tient plus la route , vous avez encore raison .

L' approfondissement spirituel du mariage est devenu indispensable , vous avez toujours raison .

Comment le réaliser ? Les non-théologiens , sans étude discursive , ont déjà résolu le problème , par le mariage à l'essai
( voir Jacques Dutronc et Françoise Hardy ) .
Si l'on souhaite des mariages plus orthodoxes et plus généralisables , il faudra bien des solutions techniques ( présélection par ordinateur , comme le signalent les textes ummites ) .
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mer 19 Nov 2008, 19:06

boudo a écrit:
spidle33 a écrit:
Le gravité du mensonge dépend forcément de l'importance, du point de vue du conjoint, de ce qui est caché.
...
Non . C'est la société qui juge , de SON point de vue , si le mensonge peut entraîner l'annulation . Les états d'âme des individus ne sont pas pris en compte par le droit civil . Le juge d'appel a estimé en somme ( en termes de vulgarisation ) que la fondation d'une famille et l'éducation des enfants dans le respect des lois de la République , était toujours possible dans le cas présent . Tant pis pour l'avis des deux conjoints . S'ils persistent à ne pas s'entendre , qu'ils assument les frais d'un divorce .

Je ne suis pas d'accord. La faute étant le mensonge, il appartient de regarder le plus objectivement l'importance du mensonge pour celui qui l'a subit.
Il s'agit d'un domaine assez important dans la vie d'une personne pour qualifier de préjudice le fait de cacher quelque chose qui apparait capital pour l'autre.
C'est en tout cas pour moi une évidence!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mer 19 Nov 2008, 20:16

Jean-Louis B a écrit:
Oui. Comme dans toutes les religions. Notamment, chez les musulmans, la mariée doit porter 7 tenues différentes dans la soirée.

J'ai un ami qui a épousé une musulmane, et la jeune fille (bien que les futurs époux vivaient ensemble), a passé ses derniers jours de célibataire, chez ses parents ! Comme ils se sont mariés à l'église, la jeune fille s'est convertie, et les parents ont accepté !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mer 19 Nov 2008, 20:22

spidle33 a écrit:
boudo a écrit:
spidle33 a écrit:

...
Non . C'est la société qui juge , de SON point de vue , si le mensonge peut entraîner l'annulation . Les états d'âme des individus ne sont pas pris en compte par le droit civil . Le juge d'appel a estimé en somme ( en termes de vulgarisation ) que la fondation d'une famille et l'éducation des enfants dans le respect des lois de la République , était toujours possible dans le cas présent . Tant pis pour l'avis des deux conjoints . S'ils persistent à ne pas s'entendre , qu'ils assument les frais d'un divorce .

Je ne suis pas d'accord. La faute étant le mensonge, il appartient de regarder le plus objectivement l'importance du mensonge pour celui qui l'a subit.
Il s'agit d'un domaine assez important dans la vie d'une personne pour qualifier de préjudice le fait de cacher quelque chose qui apparait capital pour l'autre.
C'est en tout cas pour moi une évidence!

Oui, bon d'accord ! Mais si la jeune femme a menti, c'est bien pour une raison valable ! Parce que tout de même, on ne peut pas dire qu'en France, tous les futurs époux musulmans soient 'vierges' !!! Par contre, certes, la jeune femme tout en répondant qu'elle n'était pas vierge, pouvait aussi demander à son futur époux, si lui aussi, n'avait pas eu de relation avant de la rencontrer !
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mer 19 Nov 2008, 20:56

doris a écrit:
...

Oui, bon d'accord ! Mais si la jeune femme a menti, c'est bien pour une raison valable ! ...
Le juge d'appel l'a bien perçu , semble-t-il . Et il ne s'est pas laissé démonter par la déception de l'épouse tentée de se séparer suite à la pusillanimité de l'époux .
Les époux ne peuvent pas se séparer purement et simplement ; ils doivent divorcer , a-t-il statué .
Pour Spidle33 : les cas de constatation de nullité sont bien précisés dans le code civil et sont très rares , qu'on le regrette ou non . Mais ils sont parfois sujets à interprétation , d'où l'erreur du premier juge .
Si vous voulez étendre les cas de nullité , adressez-vous à votre député , qui introduira une proposition de loi ( à voter à majorité spéciale , je pense ) .
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Mer 19 Nov 2008, 23:11

Cher boudo,
je ne crois pas un mot de votre analyse. Seule la médiatisation de l'affaire a fait changer la décision de justice. Il n'y a pas eu d'erreur, il y eu tollé et une pression médiatique.
C'est ce que je condamne dans cette affaire. La position des musulmans sur la virginté des femmes (et pas des hommes) n'est pas la mienne, mais c'est une autre question.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 07:53

Soit , cher Spidle33 . Vous n'avez pas tout-à-fait tort .
Mais le déroulement historique des 2 jugements ne change rien
au soubassement de leurs motivations .
Le premier juge semble estimer que , sur le point considéré , la religion islamique n'est pas en contradiction avec les lois de la République . Le deuxième si .
La décision est très importante et mérite bien notre débat .
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 08:28

doris a écrit:
J'ai un ami qui a épousé une musulmane, et la jeune fille (bien que les futurs époux vivaient ensemble), a passé ses derniers jours de célibataire, chez ses parents ! Comme ils se sont mariés à l'église, la jeune fille s'est convertie, et les parents ont accepté !
Shocked
C'est extrèmement rare sachant que dans le Coran il est stipulé qu'une femme musulmane ne doit pas épouser un non musulman (l'inverse étant vivement encouragé), sans parler de changer de religion...
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 08:30

D'accord boudo, mais restons objectif et admettons qu'une révision à cause d'un tollé médiatique doit poser question.
Le 1er juge a fait son travail, le second n'aurait jamais du avoir ce procès à refaire.

Concernant le point qui a poussé à l'annulation :
1. Si je vis une relation jusqu'au mariage, et que pendant cette période elle me répète qu'elle n'a eu aucun rapport sexuel, en découvrir un me poserait question. Non que je sois intolérant avec ceux qui en ont déjà eu hors mariage, mais bien parce qu'il y a mensonge. La question est pourquoi ? et si elle m'a autant menti, qu'en sera-t-il à l'avenir ?
Bref des questions assez importantes pour estimer avoir été trompé. Cela ne signifie pas un reniement de la personne forcément (on est dnas du cas par cas), ais personne n'a le droit de dire à la place de la personne elle-même combien elle a pu se sentir trahie.
2. Si le second juge estime que la religion islamique est en contradiction avec les lois de la République, alors nous catholiques avons du souci à se faire. Je ne partage pas le côté systématique de la virginité, soit poussant les femmes à mentir, soit poussant les hommes imposer cet état. Il ,'empêche que la virginité choisie avant le mariage a quelque chose d'extraordinairement beau. Alors entendre que "cette pratique est archaique" est pathétique, de la part de gens qui ont décidé d'en parler par ce procès... sans autre forme de procès.

Bref, cet engouement médiatique est un fiasco, et me pose une fois de plus question sur les dangers de la démocratie. Car plus on avance et plus la démocratie me pose questions. Car dans un tel système, c'est le pouvoir médiatique qui l'emporte. Et de plus en plus, on voit ien que la politique est plus un contre-pouvoir aux médias que l'inverse...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 10:24

Jean-Louis B a écrit:
doris a écrit:
J'ai un ami qui a épousé une musulmane, et la jeune fille (bien que les futurs époux vivaient ensemble), a passé ses derniers jours de célibataire, chez ses parents ! Comme ils se sont mariés à l'église, la jeune fille s'est convertie, et les parents ont accepté !
Shocked
C'est extrèmement rare sachant que dans le Coran il est stipulé qu'une femme musulmane ne doit pas épouser un non musulman (l'inverse étant vivement encouragé), sans parler de changer de religion...

OUI. C'est rare. Et une autre connaissance qui a épousé une musulmane, lui, a changé de religion. Et il dit, cela ne m'empêchera pas de réciter mon chapelet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 10:34

Spidle, c'est plus une question de moralité que de mensonge !
Il n'y a pas d'adultère rétroactif ! Car c'est un peu ça aussi qu'il y avait dans cette demande d'annulation !

Maintenant ce tollé médiatique est une bonne chose ! Car les unions hors mariage sont un fait de société ! On vit ensemble, et on se marie ensuite ! Les enfants hors mariages sont reconnus, et baptisés après le mariage !

Alors l'église qui préconise aussi la virginité avant le mariage, ne devrait pas non plus faire passer les époux devant Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 10:52

spidle33 a écrit:
boudo a écrit:
spidle33 a écrit:
Le gravité du mensonge dépend forcément de l'importance, du point de vue du conjoint, de ce qui est caché.
...
Non . C'est la société qui juge , de SON point de vue , si le mensonge peut entraîner l'annulation . Les états d'âme des individus ne sont pas pris en compte par le droit civil . Le juge d'appel a estimé en somme ( en termes de vulgarisation ) que la fondation d'une famille et l'éducation des enfants dans le respect des lois de la République , était toujours possible dans le cas présent . Tant pis pour l'avis des deux conjoints . S'ils persistent à ne pas s'entendre , qu'ils assument les frais d'un divorce .

Je ne suis pas d'accord. La faute étant le mensonge, il appartient de regarder le plus objectivement l'importance du mensonge pour celui qui l'a subit.
Il s'agit d'un domaine assez important dans la vie d'une personne pour qualifier de préjudice le fait de cacher quelque chose qui apparait capital pour l'autre.
C'est en tout cas pour moi une évidence!

Tout à fait d'accord, spidle !

... mais si le mensonge avait porté sur autre chose que la virginité, je ne sais pas trop si le mari aurait eu aussi mal à son ego. Je pense même que ça n'aurait pas fait de vague.

Ce qui a été jugé inacceptable par le mari, c'est le mensonge sur la virginité.

.... Si ce n'est pas de cela dont voulait parler l'initiateur de ce fil, je mange le chapeau blanc que je portais à mon mariage. geek
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 10:54

La fiancée était sans doute vraiment amoureuse , tenait à se marier et n'a pas vu d'autre solution que de mentir . Mais quand elle a vu la réaction de son mari , à ses yeux disproportionnée ,
elle a déchanté et souhaité la séparation . Y a-t-il un coupable ?
Aux yeux de la morale et de la religion , apparemment oui et c'est l'épouse . Aux yeux du droit civil ( civil = argent , pour simplifier grossièrement ) , le mensonge est autorisé du moment qu'il ne porte pas préjudice sur le plan civil ( civil= argent ... ) .

Le mari peut arguer qu'il lui a été porté préjudice au sein de sa communauté , avec peut-être quelques conséquences matérielles
mais s'il avait été astucieux , il lui était possible de les éviter .
Je peux me tromper mais je crois que le mari s'est surtout senti atteint dans sa fierté de mâle .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 11:26

boudo a écrit:
La fiancée était sans doute vraiment amoureuse , tenait à se marier et n'a pas vu d'autre solution que de mentir . Mais quand elle a vu la réaction de son mari , à ses yeux disproportionnée ,
elle a déchanté et souhaité la séparation . Y a-t-il un coupable ?
Aux yeux de la morale et de la religion , apparemment oui et c'est l'épouse . Aux yeux du droit civil ( civil = argent , pour simplifier grossièrement ) , le mensonge est autorisé du moment qu'il ne porte pas préjudice sur le plan civil ( civil= argent ... ) .

Le mari peut arguer qu'il lui a été porté préjudice au sein de sa communauté , avec peut-être quelques conséquences matérielles
mais s'il avait été astucieux , il lui était possible de les éviter .
Je peux me tromper mais je crois que le mari s'est surtout senti atteint dans sa fierté de mâle .

A partir du moment ou une loi, est unilatérale, c'est suffisant pour donner un pouvoir sur l'autre qui ne le respecte pas !

Seulement voilà, là aussi, il y a la charité, qui annule ce pouvoir. Charité qui commence par soi-même !

Si je suis l'époux de cette femme, je me pose la question :
Ai-je eu avant mon mariage des relations hors mariage ?
Non ! Alors, j'applique une loi !
Cette loi met-elle en danger l'amour pour cette femme ?
Non ! Donc, je n'applique plus cette loi.
Si je suis l'époux de cette femme, je me pose l'autre question :
Ai-je eu avant mon mariage des relations hors mariage ?
Oui ! Puis-je blâmer mon épouse, sans me blâmer, puisque je n'ai pas
respecté cette même loi qui me concerne ?
Met-elle en danger mon amour pour cette femme ?
Non ! Donc, je n'applique pas la loi !

Et de fait, cette demande d'annulation, n'a tenu aucun compte
d'un questionnement éventuel, justement, parce que cette loi est
unilatérale ! Elle n'a pas tenu compte, non plus, cette loi,
que l'on épouse pas pour gouverner la vie sexuelle d'avant le mariage !
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 12:31

Tiens, ça sort légèrement du sujet, mais voici un petit article du Père Denis Sonet sur le site CLER - Amour et Famille (c'est le dernier paragraphe qui m'a fait réagir sur ce sujet) :

Citation :
Les fiancés sont souvent écartelés entre deux attitudes intérieures: se livrer à coeur ouvert, dans une transparence totale, ou conserver un jardin secret qui a parfois les dimensions d'un parc naturel américain.

"Le but n'est pas de tout dire, mais la disposition du coeur doit être de ne rien cacher, disent Philippe et Catherine, de la communauté des Béatitudes, même si tout n'est pas dit dans l'immédiat. Ne pas jouer un personnage. D'entrée de jeu, mettre bas le masque, qu'il soit fait de défauts, de chutes, de blessures, de peurs, de mauvaises expériences....Livrer tout cela par le partage, le dialogue,dans le pardon bien sûr, mais avec prudence."

Prudence car un amour qui se construit, même s'il doit se bâtir sur le roc, est fragile. Il n'a pas assez de force encore pour supporter certaines crevasses. . "Attention à ne pas confondre l'ouverture du coeur et la sincérité psychologique qui, elle, dit tout, uniformément, prévient le Père Marie-Dominique Philippe. Il y a des choses qu'on pourra dire après dix ans de mariage, mais pas pendant les fiançailles".

"J' ai connu un garçon qui a quitté soudainement sa fiancée quand elle lui a annoncé qu'elle avait eu des relations sexuelles avec un autre homme, raconte Denis Sonet, conseiller conjugal. Il a jugé cette fille pour un geste qui n'était pas elle. A mon avis, il n'est pas nécessaire de dire tout le passé-passé, comme certaines bêtises de jeunesse qui ne représentent pas la vérité de la personne profonde. En revanche, ne pas cacher le passé/présent, qui peut avoir des conséquences sur aujourd'hui et demain : par exemple, si vous avez eu un enfant..." Mieux vaut parfois conserver un fardeau parce que l'autre ne peut encore le porter plutôt que de se soulager la conscience, sans discernement, en risquant d'écraser l'autre. "Il faut se poser le problème en face de Jésus, conclut le Père Philippe, et demander conseil".

Père Denis Sonet, Conseiller Conjugal et Familial
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 13:22

Jean-Louis B a écrit:
Tiens, ça sort légèrement du sujet,

Citation :


"J' ai connu un garçon qui a quitté soudainement sa fiancée quand elle lui a annoncé qu'elle avait eu des relations sexuelles avec un autre homme.

Je suis bien contente que cela arrive aussi, chez les catholiques.
A la différence que cette séparation se passe durant les fiançailles.

Ce qui ne change rien !

Mais de fait, cette question soulève, que malgré la 'libération de la femme' de l'autonomie de son corps, de sa liberté d'avoir ou non des relations avant le mariage, il se passe soudain un petit retour en arrière qui dit que la femme, ne disposait de sa pleine liberté !

Maintenant, question : Y'a-t-il une loi républicaine qui dit que la femme doit être vierge au moment du mariage, et que l'homme le soit aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 13:31

boudo a écrit:
La fiancée était sans doute vraiment amoureuse , tenait à se marier et n'a pas vu d'autre solution que de mentir . Mais quand elle a vu la réaction de son mari , à ses yeux disproportionnée ,
elle a déchanté et souhaité la séparation . Y a-t-il un coupable ?
Aux yeux de la morale et de la religion , apparemment oui et c'est l'épouse . Aux yeux du droit civil ( civil = argent , pour simplifier grossièrement ) , le mensonge est autorisé du moment qu'il ne porte pas préjudice sur le plan civil ( civil= argent ... ) .

Le mari peut arguer qu'il lui a été porté préjudice au sein de sa communauté , avec peut-être quelques conséquences matérielles
mais s'il avait été astucieux , il lui était possible de les éviter .
Je peux me tromper mais je crois que le mari s'est surtout senti atteint dans sa fierté de mâle .
Si la femme lui a menti et qu'il lui a fait confiance, je vois difficilement comment il aurait pu l'éviter. Je trouve très malsain de prétendre que cet homme n'a pas le droit de se dire victime d'un préjudice. Je rajoute par ailleurs qu'aucun des deux partis n'a souhaité la médiatisation de leur affaire. On a donc bien une histoire privé ou l'un s'est senti trahi par l'autre.

Certes c'était à la loi d'en juger, mais le préjudice n'a rien à voir avec l'argent dans ce cas (et votre raccourci civil = argent n'a rien de très convaincant). Essayant d'être objectif, on peut condamner les pressions musulmanes d'un côté poussant les jeunes filles à mentir sur leur virginité, et de l'autre laisser le caractère privé (et donc non généralisé) de cette affaire et ne pas juger partout de l'ignominie d'un homme sans scrupule. Le mensonge était bien réel. Beaucoup de gens sont prompt à condamner l'homme sans connaître véritablement l'histoire.

Encore une foi, je condamne la révision de la décision de justice qui est sous le coup d'un tollé et d'une pression médiatique. Et dire que le premier juge s'est trompé mais pas le deuxième participe complètement à ce déroulement anormal (même sur le plan juridique !!!) des faits.

Bref, je n'ai pas de jugement quant à l'affaire elle-même car elle est trop privée pour que quelqu'un parmi nous puisse juger objectivement du rapport de ces deux personnes. Pr contre, la partie médiatique, tout le monde peut en juger (les actes bien sûr) à commencer par le fait qu'il suffit d'avoir ce pouvoir médiatique pour intervenir sur le plan juridique. Ce qui est injuste (plutot paradoxal pour la justice)...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 13:34

doris a écrit:
Jean-Louis B a écrit:
Tiens, ça sort légèrement du sujet,

Citation :


"J' ai connu un garçon qui a quitté soudainement sa fiancée quand elle lui a annoncé qu'elle avait eu des relations sexuelles avec un autre homme.

Je suis bien contente que cela arrive aussi, chez les catholiques.

Question Question Question
Pour info, catholiques ou non, des gens qui comme moi attendent le mariage avant d'avoir des rapports sexuels, garçons ou filles, passent partout pour des extra-terrestres !

Bref, tu as de quoi te réjouir si tu craignais que ça n'arrive jamais...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 13:52

spidle33 a écrit:
doris a écrit:
Jean-Louis B a écrit:
Tiens, ça sort légèrement du sujet,

Citation :


"J' ai connu un garçon qui a quitté soudainement sa fiancée quand elle lui a annoncé qu'elle avait eu des relations sexuelles avec un autre homme.

Je suis bien contente que cela arrive aussi, chez les catholiques.

Question Question Question
Pour info, catholiques ou non, des gens qui comme moi attendent le mariage avant d'avoir des rapports sexuels, garçons ou filles, passent partout pour des extra-terrestres !


C'est vrai ! Mais quel que soit le domaine, les catholiques passent pour des extra terrestre, parce que la société se fait une vertu d'avoir des relations avant le mariage, un vertu de ne pas tendre l'autre joue, une vertu d'aimer nos ennemis !

Quand je dis que je suis 'contente' que ça arrive aussi, à des catholiques, cela veut dire que l'on touche à l'intrinsèque même de l'homme et de la femme, qui, avant le mariage, bien avant, découvre cet instinct merveilleux que le désir de l'union des corps, scelle avant tout l'amour de la personne !
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 18:50

Vos conceptions sont éminemment morales et respectables , cher
Spidle33 mais vous devrez tôt ou tard vous rendre compte que le droit civil actuel n'est pas basé sur la morale ou la religion . Il est même parfois immoral , à mon humble avis , mais c'est une autre histoire . Et le juge ne peut s'appuyer que sur le droit civil .
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 19:54

boudo a écrit:
Vos conceptions sont éminemment morales et respectables , cher
Spidle33 mais vous devrez tôt ou tard vous rendre compte que le droit civil actuel n'est pas basé sur la morale ou la religion . Il est même parfois immoral , à mon humble avis , mais c'est une autre histoire . Et le juge ne peut s'appuyer que sur le droit civil .
Le droit civil est au contraire complètement dépendant de la morale et de la religion ambiante. Et la religion ambiante actuelle, c'est l'athéisme.

D'où une loi (immorale pour un chrétien) permettant l'avortement, et bientot l'euthanasie, ou encore l'homoparrentalité... etc.
Tout ceci dépend des croyances et des convictions de la société qui fait ces lois.

Bref, la loi dépend complètement de la morale et/ou de la religion. Si on accepte l'idée que l'athéisme est une croyance comme une autre (ce qui est ma conviction).
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 20:25

Juste un petit rectificatif, Spidle, l'avortement est une dépénalisation et non une loi.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 20:30

doris a écrit:
Juste un petit rectificatif, Spidle, l'avortement est une dépénalisation et non une loi.

Ce qui est exactement la même chose pour les gens et pour l'effet concret, avec l'hypocrisie en plus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 20:40

Arnaud Dumouch a écrit:
doris a écrit:
Juste un petit rectificatif, Spidle, l'avortement est une dépénalisation et non une loi.

Ce qui est exactement la même chose pour les gens et pour l'effet concret, avec l'hypocrisie en plus.

On a eu un fil là-dessus, sur la différence entre une loi et la dépénalisation.
En gros, la dépénalisation ne condamne plus ! Il n'y a plus procès et verdict !

L'avortement est dans les moeurs, de même que la vie maritale est dans les moeurs !
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 21:53

doris a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
doris a écrit:
Juste un petit rectificatif, Spidle, l'avortement est une dépénalisation et non une loi.

Ce qui est exactement la même chose pour les gens et pour l'effet concret, avec l'hypocrisie en plus.

On a eu un fil là-dessus, sur la différence entre une loi et la dépénalisation.
En gros, la dépénalisation ne condamne plus ! Il n'y a plus procès et verdict !

L'avortement est dans les moeurs, de même que la vie maritale est dans les moeurs !
... et ?
On légifère autant sur une loi que sur une dépénalisation. D'un point de vue législatif, le parcours est le même pour arriver à l'un comme à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 22:01

Qu'on légifère, c'est évident ! Que le parcours soit le même, c'est évident !

Mais avant la dépénalisation, l'avortement était un crime, et les femmes jugées, puis condamnées. Le film de Claude Chabrol, 'Une affaire de femmes', le montre ! Une femme pendant la guerre était faiseuse d'anges. Et sur dénonciation de son mari, elle fut jugée, et guillotinée ! Ca c'est la loi. La dépénalisation, ne procède pas à une arrestation, à un procès, et à une éventuelle condamnation ! La différence est là !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 22:12

Mais dépénalisation = dans la tête des gens, légalisation.

J'en tiens pour preuve le Haschich et les jeunes en Belgique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Jeu 20 Nov 2008, 22:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Mais dépénalisation = dans la tête des gens, légalisation.

J'en tiens pour preuve le Haschich et les jeunes en Belgique.

C'est sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Ven 21 Nov 2008, 08:37

Dépénalisation suppose qu'il y a eu peine...
Cela signifie que là où on considérait qu'il y avait crime, il n'y en a plus... On est donc bien passé d'une morale à une autre, comme dit Spiddle, parce que la société a été déchristianisée et que l'athéisme domine à présent.

Je me pose juste la question: les pays voisins, où l'avortement a été autorisé plus tôt qu'en France, (Belgique, je ne sais pas, mais Suisse, Pays-Bas), n'ont pas nécéssairement subi plus tôt la déchristianisation...
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: annulation de mariage en France par un musulman   Ven 21 Nov 2008, 18:29

spidle33 a écrit:
...
Le droit civil est au contraire complètement dépendant de la morale et de la religion ambiante. Et la religion ambiante actuelle, c'est l'athéisme.
...

Pour le cas qui nous occupe ( les constatations de nullité d'un mariage ) ,
le code civil n'a pratiquement pas varié depuis 1805 .
Revenir en haut Aller en bas
 
annulation de mariage en France par un musulman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» annulation de mariage : Jean Paul II
» Tromperie sur la marchandise, mariage annulé
» Tabari le plus grand savant islamique de tout les temps
» Pourquoi l'interdiction du mariage de la musulmane avec un non musulman ?
» Les Differentes étapes du Mariage Religieux Musulman: "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: