DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La Fête-Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: La Fête-Dieu   Ven 23 Mai 2008, 07:42

La "Fête-Dieu" est traditionnellement célébrée le jeudi qui suit le Dimanche de la Sainte Trinité, c'est-à-dire soixante jours après la grande Solennité de Pâques. Cette fête a été demandée en 1208 par Notre Seigneur Jésus-Christ à Sainte Julienne de Cornillon. cheers En France, depuis 1969, elle est "reportée" (faute de jour férié) au Dimanche suivant pour permettre la participation de tous les fidèles…





http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-3021222.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Ven 23 Mai 2008, 12:00

Acri a écrit:
La "Fête-Dieu" est traditionnellement célébrée le jeudi qui suit le Dimanche de la Sainte Trinité, c'est-à-dire soixante jours après la grande Solennité de Pâques. Cette fête a été demandée en 1208 par Notre Seigneur Jésus-Christ à Sainte Julienne de Cornillon. cheers En France, depuis 1969, elle est "reportée" (faute de jour férié) au Dimanche suivant pour permettre la participation de tous les fidèles…





http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-3021222.html

Cher Acri,

Merci pour Sainte Julienne de Cornillon ;) et pour ce lien cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Ven 23 Mai 2008, 12:32

Acri a écrit:
La "Fête-Dieu"

Moi, cela me rappelle cela



J'y participais habillé en ange qui jetait des pétales de rose. Laughing

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Ven 23 Mai 2008, 21:06

petero a écrit:
Acri a écrit:
La "Fête-Dieu"

Moi, cela me rappelle cela



J'y participais habillé en ange qui jetait des pétales de rose. Laughing

Fraternellement

Petero

Cher Petero,

Dans mon village où j'ai vécu avant mon mariage (dans le hainaut) et au temps avant-concile car après on a supprimé les processions sous prétexte de folklore ! Shocked Rolling Eyes Confused

Je participais aussi à la procession, d'abord enfant je tenais un petit mouton, puis la traîne de la robe de Marie (Reine des Anges) et ensuite après ma 'Communion Solennelle' maintenant on dit 'Profession de Foi', j'étais parmi les communiants entourant le Saint Sacrement et jetait aussi des pétales de roses...

C'était au bon temps cela !

Peut-être ces processions seront elles un jour remises à l'honneur ?

Il y a quelques années, j'ai assisté à une magnifique procession de la Fête Dieu à Paray-Le-Monial.

J'aimerais vivre en ce lieu de grâces !

Ah j'allais oublier tu es tout minouche comme cela ange1 ange1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Ven 23 Mai 2008, 21:16

Eloïse, j'aimais bien les processions de dans le temps. En fait, j'ai un an de plus que toi. J'aimais aussi le terme de communion solennelle. Profession de foi... enfin, bon. Ca parle pour ceux qui la font, et ça apporte le même bonheur de Dieu. C'est l'essentiel. Où sont passés nos amis ? Y'a du foot à la télé, ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Ven 23 Mai 2008, 21:42

cathe a écrit:
Eloïse, j'aimais bien les processions de dans le temps. En fait, j'ai un an de plus que toi. J'aimais aussi le terme de communion solennelle. Profession de foi... enfin, bon. Ca parle pour ceux qui la font, et ça apporte le même bonheur de Dieu. C'est l'essentiel. Où sont passés nos amis ? Y'a du foot à la télé, ce soir ?

Cathe. Je ne sais s'il y a du foot mais mon mari regarde lui un film policier batman batman dwarf rambo Very Happy

Tant qu'il regarde cela il est sage Very Happy

Je préférais le terme Communion Solennelle :sts:

Enfin si ça parle pour ceux qui la font c'est bien, souvent après les jeunes ne reviennent pas. Un exemple qui ne fait pas sans doute reflet : j'expliquais à Arnaud que maintenant on travaille en Unité Pastorale et que les gens donc sont soumis à de nouvelles équipes et supportent cela très mal. Ils supportent mal toutes ces impositions et craignent que l'on ferme l'église car on donne à un curé par exemple quatre paroisses.
Ils sont nerveux, ont peur...; faut obéir aux évêques et je connais un cas concret que la jeune fille vient de faire sa communion solennelle et sa maman m'a raconté qu'elle ne retournera pas à la messe .... voilà un cas concret.


Dans une paroisse de la périphérie de Bruxelles, ont dit du bien du curé , j'ai trouvé ceci sur un blog :


Dimanche bilingue atteind mieux Dieu
J'étais à la messe d'installation du nouveau curé de Notre-Dame-Cause-de-notre-Joie à Rhode-St-Genèse dimanche passé.

Formidable: l'office s'y déroulait en français, en néerlandais et en anglais (et en swahili). Une communauté où la langue n'est pas un barrage, une bannière identitaire trempée de sang.

Une communauté où la langue est une occasion de sentir que le monde est si vaste et que je n'en comprends qu'une toute petite partie, avec mes rudiments d'anglais et de néerlandais.

C'est l'abbé Michel G qui est le nouveau curé. Quelle chance pour cette communauté!

J'ai pas pu résister je lui ai envoyé.


Quel exemple ! Laughing Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Ven 23 Mai 2008, 22:36

il y a Bones sur M6
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Sam 24 Mai 2008, 00:11

Citation :
Peut-être ces processions seront elles un jour remises à l'honneur ?

Dans mon petit village, il y a encore quelques processions. Les rogations, par exemple ou la patronale sont des fêtes à procession.
Et bien sûr la fête-Dieu!
Il y a quelques années, nous avions encore 2 reposoirs. Un tout près de chez nous ... Mon mari était réquisitionné pour le montage et moi je préparais le café et les croissants pour les volontaires.
Cette année, il n'y en avait qu'un .. un très beau, avec un très grand tableau représentant la grotte de Lourdes et l'ostensoir. Et des fleurs à profusion.
La procession était belle! ... En tête les 5 enfants de choeur avec la croix, la fanfare derrière son drapeau, puis les enfants de la Liturgie suivis des scouts ( environ 50) et des premiers communiants de l'année (22 je crois).
Venait ensuite le dais porté par 4 conseillers communaux pour honorer le Pain Vivant porté par le prêtre. Les autres élus, puis la chorale derrière son drapeau était suivie par l'ensemble des fidèles.
Quand la fanfare reprenait souffle, le chapelet était récité.
Ce n'est donc pas un défilé ni un cortège ... aucun spectateur pour voir passer ces quelques 150 mètres de Chrétiens fervents.

J'espère que cette tradition perdurera ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Sam 24 Mai 2008, 22:55

Merci pour la richesse de tous vos témoignages et pour l'évocation de ces si belles et si ferventes processions!! cheers

Comme je ne veux pas ouvrir un fil à part, je poste ici des documents placés aussi sur un autre forum... ;) En profite qui voudra. Very Happy


Belle fête du Très Saint-Sacrement à tous, et dans la Joie!! I love you :sts: sunny





"Qui regarde vers lui resplendira et sur son visage point de honte."

Ps 34, 6


sunny



sunny


"Moïse dit : "Voici ce qu'a ordonné Yahvé : Remplissez-en un gomor et préservez-le pour vos descendants, afin qu'ils voient le pain dont je vous ai nourri dans le désert, quand je vous ai fait sortir du pays d'Egypte." Moïse dit à Aaron : "Prends un vase, mets-y un plein gomor de manne et place-le devant Yahvé afin de le préserver pour vos générations." Comme Yahvé l'avait ordonné à Moïse, Aaron le plaça devant le Témoignage, pour qu'il y soit préservé."

Exode 16, 32...


"...si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c’est de moi qu’il a écrit."

Jn 5, 46

"L'heure vient - et c'est maintenant - où les véritables adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car tels sont les adorateurs que cherche le Père."

Jn 4, 23
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Dim 25 Mai 2008, 14:02



Véronèse, Les Pèlerins d'Emmaüs


I love you :sts: "Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais. Et même, le pain que je donnerai, c'est ma chair pour la vie du monde."
Les Juifs alors se mirent à discuter fort entre eux ; ils disaient : "Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger?"
Alors Jésus leur dit : "En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme et ne buvez son sang, vous n'aurez pas la vie en vous.
Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour. sunny
Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson. :sts: sunny
Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.
Voici le pain descendu du ciel ; il n'est pas comme celui qu'ont mangé les pères et ils sont morts; qui mange ce pain vivra à jamais."

Jean 6, 51-58
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Dim 25 Mai 2008, 18:43

Merci beaucoup Fanny

Puisque nous avons célébré jeudi la Fête-Dieu, selon la tradition, pour ce dimanche nous avons entendu cet Evangile :


19 Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent ;
20 mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.
21 Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur.
22 L'oeil est la lampe du corps. Si ton oeil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ;
23 mais si ton oeil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres !
24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.
25 C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ;
29 cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
30 Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?
31 Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ?
32 Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Matthieu 6, 19-34


C'était de circonstance puisque nous venons d'accueillir une nouvelle vie au sein de notre famille : ma fille a donné naissance à Julie ce dimanche-même juste après minuit.
Pensées affectueuses à une Julienne de notre forum ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 08:46

Chère Cébé,

Toutes mes félicitations sunny ainsi qu'aux heureux parents. champagne champagne fleur 6

De la part d'une certaine Julienne ;) qui souhaite que la vie soit douce à la petite Julie. cheers sunny
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 18:11

Voilà encore notre B16 qui fait des siennes à Rome.

Citation :
Dans l’Eucharistie, la « force de la révolution chrétienne », déclare Benoît XVI
Solennité du « Corpus Domini », ou Fête Dieu
ROME, Vendredi 23 mai 2008 (ZENIT.org)

(…)L'adoration, remède aux idolâtries « Adorer le Dieu de Jésus Christ, qui, par amour s'est fait pain rompu, soulignait ensuite le pape, est le remède le plus valide et radical contre les idolâtries d'hier et d'aujourd'hui. S'agenouiller devant l'Eucharistie est une profession de liberté : qui s'incline devant Jésus ne peut et ne doit pas se prosterner devant aucun autre pouvoir terrestre, si fort fût-il. Nous, chrétiens, nous ne nous agenouillons que devant le Saint-Sacrement, parce que nous savons et nous croyons qu'en lui l'unique vrai Dieu est présent, lui qui a créé le monde et l'a tant aimé qu'il lui a donné son Fils unique ».

« Nous nous prosternons devant un Dieu qui le premier s'est incliné vers l'homme comme un bon Samaritain, pour le secourir et lui redonner la vie », a insisté le pape.

« Adorer le Corps du Christ veut dire croire qu'en lui, dans ce morceau de pain, il y a réellement le Christ, qui donne un vrai sens à la vie, à l'immense univers et à la créature la plus petite, à toute l'histoire humaine comme à la plus brève existence.

L'adoration est prière qui prolonge la célébration et la communion eucharistique et dans laquelle l'âme continue à se nourrir : à se nourrir d'amour, de vérité, de paix ; se nourrit d'espérance, parce que Celui devant lequel nous nous prosternons ne nous juge pas, ne nous écrase pas, mais nous libère et nous transforme ».(…)

Cette appelation Dieu de Jésus-Christ ne porte-t-elle pas en elle-même une ambigüité perverse. C’est une véritable obsession chez le Bavarois, obsession œc*ménique conciliaire vaticanesquemontinienne. Dans le contexte ici, cette manière de faire est plus que douteuse.

Et comme le fait remarquer l’Abbé Zins en sa revue no 93 à la page 32

Citation :
« Surprenante expression propre à plaire tant aux musulmans, qui tiennent Jésus que comme un Prophète inférieur à Mohamed ou Mahomet, qu’aux talmudistes qui le le rejettent comme un imposteur s’étant prétendu Dieu… »

Ratzinger, se plait à faire la courroie de transmission du double langage moderniste.

Citation :
l'unique vrai Dieu est présent,(Saint-Sacrement ) lui qui a créé le monde et l'a tant aimé qu'il lui a donné son Fils unique

Cette conclusion de paragraphe, démontre le sens que le Bavarois donne au terme Dieu de Jésus-Christ

De plus, étrange cette façon de dire, le Dieu présent avec son âme, son corps, son sang et sa divinité, ressemble drôlement à Dieu le Père. Notre-Seigneur qui nous enseigna « ma chair est vraiment une nourriture et mon sang un breuvage… qui ne mange pas ma chair et ne boit pas mon sang n’aura pas la vie éternelle » semble le grand absent du Saint-Sacrement de Ratzinger, contrairement aux magnifiques textes de Saint Thomas d’Aquin en la messe de la Fête de Dieu, où le nom de Jésus y revient sans cesse.

Citation :
dans ce morceau de pain, il y a réellement le Christ,

Nous voici en pleine hérésie… n’est-ce pas l’IMPANATION que Ratzinger décrit et non la Transsubstantiation. Ces petits copains protestants vont être contents.

Citation :
ne doit pas se prosterner devant aucun autre pouvoir terrestre, si fort fût-il. Nous, chrétiens, nous ne nous agenouillons que devant le Saint-Sacrement,

Celle-là je l’ai trouvé forte, le Bavarois qui veut démontrer sa bravoure et sa fidélité, mais où donc les avaient-ils cachés ici :





« Nul ne peut servir deux maitres… il s’attachera à l’un et méprisera l’autre… »

Joseph Ratzinger en est la preuve vivante et scandaleuse, son choix est fait, il a choisit de servir le MENSONGE

Citation :
La dévotion eucharistique, comme celle que l'on remarque dans les visites silencieuses des dévôts à l'église, ne doit pas être considérée comme une conversation avec Dieu.

Cela impliquerait en effet que Dieu soit présent là, en quelque sorte confiné. Une telle assertion révèle une incompréhension des mystères christologiques, du concept véritable de Dieu. Elle répugne à la pensée sérieuse de celui qui connaît l'omniprésence divine. Aller à l'église, pour rencontrer Dieu présent là, est un acte dépourvu de sens que l'homme moderne rejette avec raison.» (J. Ratzinger, Die Sakramentale Begründung Christliker Existenz)
:thumbdown:
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 18:19

Je me permettrai Cupertino deux remarques :

- Adorer le St-Sacrement n'est ce pas adorer la Ste Trinité ? (donc qu'y a t'il de choquant à "Dieu de Jésus-Christ".

- Quand on adore le St-Sacrement nous adorons Dieu notre Créateur puisque c'est la Ste Trinité présente donc le Père égament ?

Jésus dit :

Celui qui m'a vu à vu le Père !

Et maintenant je sors............. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 18:40

Cupertino a écrit:
Cette appelation Dieu de Jésus-Christ ne porte-t-elle pas en elle-même une ambigüité perverse.

Cher Cupertino,

Jésus-Christ, s'est exclamé : "Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ....". Cette expression de Jésus ne porte-t-elle pas en elle-même une ambiguité perverse Laughing

Personnellement, ce sont vos attaques en règle contre le Vicaire du Christ que je trouve "perverses".

Citation :
C’est une véritable obsession chez le Bavarois, obsession œc*ménique conciliaire vaticanesquemontinienne. Dans le contexte ici, cette manière de faire est plus que douteuse.

C'est vous l'obsédé et pas notre Saint Père.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 19:26

Eloïse a écrit:
Je me permettrai Cupertino deux remarques :

- Adorer le St-Sacrement n'est ce pas adorer la Ste Trinité ? (donc qu'y a t'il de choquant à "Dieu de Jésus-Christ".

- Quand on adore le St-Sacrement nous adorons Dieu notre Créateur puisque c'est la Ste Trinité présente donc le Père égament ?

Jésus dit :

Celui qui m'a vu à vu le Père !

Et maintenant je sors............. Arrow

Chère Eloïse,

Vous ne perdez pas de temps à sortir...

Par contre, pourriez-vous me citer un texte de l'Église avant Vatican II qui dit que dans le Saint Sacrement Dieu le Père est présent avec son corps, sang, âme et divinité... car ce que vous avancez est un sophisme.

De plus, DANS LE PAIN est-il oui ou non une définition protestante de l'Eucharistie,: qui se nomme IMPANATION
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 19:32

petero a écrit:
Cupertino a écrit:
Cette appelation Dieu de Jésus-Christ ne porte-t-elle pas en elle-même une ambigüité perverse.

Cher Cupertino,

Jésus-Christ, s'est exclamé : "Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ....". Cette expression de Jésus ne porte-t-elle pas en elle-même une ambiguité perverse Laughing

Personnellement, ce sont vos attaques en règle contre le Vicaire du Christ que je trouve "perverses".

Citation :
C’est une véritable obsession chez le Bavarois, obsession œc*ménique conciliaire vaticanesquemontinienne. Dans le contexte ici, cette manière de faire est plus que douteuse.

C'est vous l'obsédé et pas notre Saint Père.

Petero

Petero, vous me dépasserez toujours.

Ou est l'ambiguité dans Mon Dieu... Mon DIeu...

Que vous un diacre, affirmiez qu'il y a ambiguïté dans cette parole si simple de Jésus, en raison des prophéties sur sa Passion, j'en suis renversé.

Vous ne répondez à aucune question, votre argumentation se base sur ma personne ( ad hominem)

IMPANATION est une hérésie

Petero, il ne suffit pas de dire: Cupertino, il est un râleur de la pire espèce... la vérité , rien que la vérité, et toute la vérité.... impose d'analyser avec la foi catholique le discours de B16... et quiconque le fait... sera choqué de son discours, car il est contraire à la Foi de la Sainte Église avant le V2
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 19:46

Cupertino a écrit:
Eloïse a écrit:
Je me permettrai Cupertino deux remarques :

- Adorer le St-Sacrement n'est ce pas adorer la Ste Trinité ? (donc qu'y a t'il de choquant à "Dieu de Jésus-Christ".

- Quand on adore le St-Sacrement nous adorons Dieu notre Créateur puisque c'est la Ste Trinité présente donc le Père égament ?

Jésus dit :

Celui qui m'a vu à vu le Père !

Et maintenant je sors............. Arrow

Cher Cupertino,

J'ai exprimé ce que je ressentais peut-être que je me trompe ?

Je ne suis pas théologienne et préfère ne plus m'exprimer sur le sujet.

Bonne soirée,
:ping:




Chère Eloïse,

Vous ne perdez pas de temps à sortir...

Par contre, pourriez-vous me citer un texte de l'Église avant Vatican II qui dit que dans le Saint Sacrement Dieu le Père est présent avec son corps, sang, âme et divinité... car ce que vous avancez est un sophisme.

De plus, DANS LE PAIN est-il oui ou non une définition protestante de l'Eucharistie,: qui se nomme IMPANATION
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 20:35

Bonne soirée, chère Éloïse... ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: i   Lun 26 Mai 2008, 21:50

Cupertino a écrit:
Vous ne répondez à aucune question, votre argumentation se base sur ma personne ( ad hominem)

FAUX, car votre personne je ne la connais pas.

Citation :
IMPANATION est une hérésie

Petero, il ne suffit pas de dire: Cupertino, il est un râleur de la pire espèce... la vérité , rien que la vérité, et toute la vérité.... impose d'analyser avec la foi catholique le discours de B16... et quiconque le fait... sera choqué de son discours, car il est contraire à la Foi de la Sainte Église avant le V2

Citation :
Par contre, pourriez-vous me citer un texte de l'Église avant Vatican II qui dit que dans le Saint Sacrement Dieu le Père est présent avec son corps, sang, âme et divinité

Permettez que je reprenne ce que Benoît XVI a dit : "Nous, chrétiens, nous ne nous agenouillons que devant le Saint-Sacrement, parce que nous savons et nous croyons qu'en lui l'unique vrai Dieu est présent, lui qui a créé le monde et l'a tant aimé qu'il lui a donné son Fils unique".

Où est-ce que vous voyez, dans ce qu'a écrit Benoît XVI, que le Père est présent avec son corps, son âme ..... scratch

Benoît XVI n'a rien dit de tel. Votre affirmation est donc perverse, parce qu'elle veut faire croire des choses que Benoît XVI ne dit pas. Où bien vous ne savez pas lire et là vous êtes excusé, ou bien vous êtes guidés par d'autres intentions ; celle par exemple de décribiliser le St Père.

Tout ce que le St Père dit, c'est que dans le St Sacrement, l'unique vrai Dieu est présent. Le Christ n'est-il pas un seul Dieu avec le Père ? Le Christ, comme le Père sont ensemble l'unique vrai Dieu, celui qui a créé le monde, car c'est par le Fils bien-aimé et dans le Fils bien aimé, donné par le Père que le monde a été créé : "car c'est en lui qu'ont été créées toutes choses, dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, Trônes, Seigneuries, Principautés, Puissances; tout a été créé par lui et pour lui." (Colossien 1, 16)

Il n'y a rien dans ce qu'a dit Benoît XVI qui soit contraire à la Foi de l'Eglise catholique. Vous délirez complètement mon cher.

Quant à dire que le St Père croit en l'IMPANATION du Christ dans le St Sacrement, c'est tout simplement grossier. Reprenons ce qu'il dit : « Adorer le Corps du Christ veut dire croire qu'en lui, dans ce morceau de pain, il y a réellement le Christ ..."

Le St Père n'a fait que dire que le Christ était réellement présent dans le pain et il l'est effectivement, mais pas comme les lutériens le croient. Ils croient que le christ est présent dans le pain comme Jésus était présent dans le corps de la vierge marie. Le St Père, avec l'Eglise, croit que la substance du pain, qu'on ne peut voir avec nos sens, est vraiment devenue la chair du Christ, son être ; que dans le pain, Jésus est vraiment présent tout entier. Ce qui n'empêche pas, le pain de rester, en apparence, c'est à dire avec ses accidents, ce qui peut être perçu par les sens, par la science, de rester du pain.

Le Christ est vraiment présent dans le pain, car il en est devenu la substance.

Quelle manie de chercher des pous dans la tête du St Père scratch

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 22:17

Cher Petero,

Prions beaucoup car je crois que le malin veut s'emparer de ce forum et justement discréditer l'Eglise, le Pape, la Foi, la Vierge Marie... (je ne vise pas Cupertino, je vise l'esprit du mal , le Père du mensonge.

Il peut aussi se servir de Cupertino qui ne réalise pas ce qu'il dit.

Je suppose que vous voyez comme moi ce qui se passe ces derniers temps.

Prions car l'esprit du mal s'infiltre partout. Et il a l'art de faire croire qu'il n'existe pas.

J'ai reçu des mails dans lesquels je constate qu'on veut me déstabiliser et que le Père du mensonge ne rate jamais une occasion. Une de ses forces est d'essayer de désespérer les âmes.

Non pas que je fuis mais finalement je viens de moins en moins, il me semble que d'autres amis aussi.

Bien fraternellement en Christ,

fleur 6 :sts: fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Lun 26 Mai 2008, 22:54

Eloïse a écrit:
Prions car l'esprit du mal s'infiltre partout.

Chère Eloïse, chère petite soeur en Christ,


Merci pour vos prière qui me sont d'un grand soutien. Pour pouvoir confondre les mensonges, il faut que certain interviennent directement sur le forum, comme je le fais et il en faut qui les soutiennent par la prière. A votre manière, vous nous aidez à confondre le père du mensonge.

Un grand merci.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 00:03

petero a écrit:
Cupertino a écrit:
Vous ne répondez à aucune question, votre argumentation se base sur ma personne ( ad hominem)

FAUX, car votre personne je ne la connais pas.

Citation :
IMPANATION est une hérésie

Petero, il ne suffit pas de dire: Cupertino, il est un râleur de la pire espèce... la vérité , rien que la vérité, et toute la vérité.... impose d'analyser avec la foi catholique le discours de B16... et quiconque le fait... sera choqué de son discours, car il est contraire à la Foi de la Sainte Église avant le V2

Citation :
Par contre, pourriez-vous me citer un texte de l'Église avant Vatican II qui dit que dans le Saint Sacrement Dieu le Père est présent avec son corps, sang, âme et divinité

Permettez que je reprenne ce que Benoît XVI a dit : "Nous, chrétiens, nous ne nous agenouillons que devant le Saint-Sacrement, parce que nous savons et nous croyons qu'en lui l'unique vrai Dieu est présent, lui qui a créé le monde et l'a tant aimé qu'il lui a donné son Fils unique".

Où est-ce que vous voyez, dans ce qu'a écrit Benoît XVI, que le Père est présent avec son corps, son âme ..... scratch

Benoît XVI n'a rien dit de tel. Votre affirmation est donc perverse, parce qu'elle veut faire croire des choses que Benoît XVI ne dit pas. Où bien vous ne savez pas lire et là vous êtes excusé, ou bien vous êtes guidés par d'autres intentions ; celle par exemple de décribiliser le St Père.

Tout ce que le St Père dit, c'est que dans le St Sacrement, l'unique vrai Dieu est présent. Le Christ n'est-il pas un seul Dieu avec le Père ? Le Christ, comme le Père sont ensemble l'unique vrai Dieu, celui qui a créé le monde, car c'est par le Fils bien-aimé et dans le Fils bien aimé, donné par le Père que le monde a été créé : "car c'est en lui qu'ont été créées toutes choses, dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, Trônes, Seigneuries, Principautés, Puissances; tout a été créé par lui et pour lui." (Colossien 1, 16)

Il n'y a rien dans ce qu'a dit Benoît XVI qui soit contraire à la Foi de l'Eglise catholique. Vous délirez complètement mon cher.

Quant à dire que le St Père croit en l'IMPANATION du Christ dans le St Sacrement, c'est tout simplement grossier. Reprenons ce qu'il dit : « Adorer le Corps du Christ veut dire croire qu'en lui, dans ce morceau de pain, il y a réellement le Christ ..."

Le St Père n'a fait que dire que le Christ était réellement présent dans le pain et il l'est effectivement, mais pas comme les lutériens le croient. Ils croient que le christ est présent dans le pain comme Jésus était présent dans le corps de la vierge marie. Le St Père, avec l'Eglise, croit que la substance du pain, qu'on ne peut voir avec nos sens, est vraiment devenue la chair du Christ, son être ; que dans le pain, Jésus est vraiment présent tout entier. Ce qui n'empêche pas, le pain de rester, en apparence, c'est à dire avec ses accidents, ce qui peut être perçu par les sens, par la science, de rester du pain.

Le Christ est vraiment présent dans le pain, car il en est devenu la substance.

Quelle manie de chercher des pous dans la tête du St Père scratch

Fraternellement

Petero

Mise au point avant de commencer. Je ne suis pas un semeur de zizanie, je me bats pour la Vérité, celle que la Sainte Église a toujours enseignée.

N'ayez crainte Éloïse, ce n'est pas moi qui essaierai de vous contacter en MP, ce que je fais je le fais au grand jour et non dans les ténèbres.


Petero,

Vous justifiez les assertions de B16, en lui collant la doctrine catholique dessus.

Reprenons depuis le début, en lisant le texte,

Citation :
« Adorer le Dieu de Jésus Christ, qui, par amour s'est fait pain rompu, soulignait ensuite le pape, est le remède le plus valide et radical contre les idolâtries d'hier et d'aujourd'hui. S'agenouiller devant l'Eucharistie est une profession de liberté : qui s'incline devant Jésus ne peut et ne doit pas se prosterner devant aucun autre pouvoir terrestre, si fort fût-il. Nous, chrétiens, nous ne nous agenouillons que devant le Saint-Sacrement, parce que nous savons et nous croyons qu'en lui l'unique vrai Dieu est présent, lui qui a créé le monde et l'a tant aimé qu'il lui a donné son Fils unique

BXVI dit que, dans le Saint Sacrement il y a l'unique vrai Dieu qui a donné son Fils unique. Cela veut dire que le vrai Dieu présent dans le St Sacrement n'est pas le Fils ! Pour BXVI, quel est ce Dieu présent dans l'Eucharistie, si ce n'est pas le Fils ? Est-ce le Père ! ou bien la Sainte Trinité ? Nous sommes en pleine absurdité .... Celui qui a envoyé son FIls Unique pour nous sauver est bien le Père Éternel, or au sens strict des termes, l'Eucharistie est le Corps, Sang, âme et divinité de Jésus-Christ et non du Père, sinon , il nous faut admettre qu'il y a eu un incarnation du Père......


Citation :
« Adorer le Corps du Christ veut dire croire qu'en lui, dans ce morceau de pain, il y a réellement le Christ, qui donne un vrai sens à la vie, à l'immense univers et à la créature la plus petite, à toute l'histoire humaine comme à la plus brève existence. L'adoration est prière qui prolonge la célébration et la communion eucharistique et dans laquelle l'âme continue à se nourrir : à se nourrir d'amour, de vérité, de paix ; se nourrit d'espérance, parce que Celui devant lequel nous nous prosternons ne nous juge pas, ne nous écrase pas, mais nous libère et nous transforme ».


BXVI dit : «dans ce morceau de pain, il y a réellement le Christ». La seconde partie de cette phrase est vraie (présence réelle), mais la première est fausse. En effet, après la consécration, la "chose" n'est plus du pain. Ce n'est pas un «morceau de pain» ! Dans cette phrase, BXVI nie le mystère de la Transsubstantiation. Il prône l'hérésie protestante de l'IMPANATION, selon laquelle le pain resterait du pain : le Christ serait présent dans le pain. C'est textuellement ce que dit BXVI. C'est une hérésie clairement condamnée par l'Eglise, sous peine d'anathème.

Pour Joseph Ratzinger cela est la suite logique de ceci:

Citation :
La dévotion eucharistique, comme celle que l'on remarque dans les visites silencieuses des dévôts à l'église, ne doit pas être considérée comme une conversation avec Dieu.

Cela impliquerait en effet que Dieu soit présent là, en quelque sorte confiné. Une telle assertion révèle une incompréhension des mystères christologiques, du concept véritable de Dieu. Elle répugne à la pensée sérieuse de celui qui connaît l'omniprésence divine. Aller à l'église, pour rencontrer Dieu présent là, est un acte dépourvu de sens que l'homme moderne rejette avec raison.» (J. Ratzinger, Die Sakramentale Begründung Christliker Existenz)

La question que je pose est celle-ci

OUI ou NON
cette phrase

Citation :
dans le MORCEAU DE PAIN LE CHRIST EST PRÉSENT

Est-ce la définition de l'IMPANATION?
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 03:25

Cupertino. Ce n'est pas : 'dans le morceau de pain le Christ est présent',

mais :

Ce morceau de pain est le Corps du Christ.

[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 07:56

Si vous voulez dialoguer sereinement avec Cupertino, sachez aussi d'où il vient.

L'abbé Zins qu'il cite est un diacre renvoyé du séminaire de la Fraternité Saint Pie X. Il est sédévacantiste. Et donc B XVI (de même que P VI, JP I, JP II et pour certains J XXIII) pour ces gens est un usurpateur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 10:35

Acri bonjour. Qui que l'on soit, d'où l'on vient, qui l'on est, en fait, pour moi, importe peu. Tout passe dans ce que l'on dit. Il faut se défaire des déceptions, en soi, légitimes. Ensuite, si elles deviennent rancoeur, ressentiment, il faut entamer un autre combat. A la lecture de Cupertino, je me doutais bien qu'il n'était pas un fan de Benoît XVI. Esprit lumineux, théologie, seulement perceptibile, parce que bien encrée dans le Mystère de Jésus, qu'il aime. Nous avons un grand pape.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 21:21

Cupertino a écrit:
BXVI dit que, dans le Saint Sacrement il y a l'unique vrai Dieu qui a donné son Fils unique. Cela veut dire que le vrai Dieu présent dans le St Sacrement n'est pas le Fils !

Cher Cupertino,

Excusez-moi, mais vous avez vraiment l'esprit tordu.

Pourquoi faites-vous dire à Benoît XVI ce qu'il ne dit pas ? Ce n'est pas parce que Benoît XVI dit que l'unique vrai Dieu est présent dans le St Sacrement, que cela veut dire que le Fils n'y est pas. Vous extrapollez.

Benoît XVI utilise l'expression "l'Unique vrai Dieu". Pour lui, nous savons ce que cela veut dire. L'unique vrai Dieu, c'est la Trinité. Le Saint Père a raison de dire que la Trinité est réellement présente dans le Très St Sacrement ; elle est rendue présente par le Fils qui, bien qu'uni à la chaire humaine, est aussi pleinement Un avec le Père et le Fils. Qui voit le Fils, voit le Père, car ils sont inséparables, de par leur nature divine.

Citation :
Pour BXVI, quel est ce Dieu présent dans l'Eucharistie, si ce n'est pas le Fils ? Est-ce le Père ! ou bien la Sainte Trinité ? Nous sommes en pleine absurdité .... Celui qui a envoyé son FIls Unique pour nous sauver est bien le Père Éternel, or au sens strict des termes, l'Eucharistie est le Corps, Sang, âme et divinité de Jésus-Christ et non du Père, sinon , il nous faut admettre qu'il y a eu un incarnation du Père......

On croirait entendre Nicolianor pour qui la divinité du Père est séparé de la divinité du Fils. Vous dites que le Christ est présent avec sa divinité. C'est quoi "la divinité" du Fils ? C'est sa nature divine. Donc, vous ne croyez pas que le Père, le Fils et le St Esprit communient à une seule et unique nature divine ; sont Un seul Dieu ?

Si la divinité du Christ est présente dans le Très St Sacrement, cela veut dire que Dieu est présent dans le Très Saint Sacrement ; Dieu Père, Fils et St Esprit, même si la chair du Fils n'est pas assumée par le Père et l'Esprit. Le Père et l'Esprit Saint sont partout où le Fils se trouve. Jésus ne dit-il pas que le Père est en Lui et qu'Il est de même, dans le Père. Le Fils étant présent dans le Très Saint Sacrement, cela veut dire que le Père y est aussi présent, ainsi que l'Esprit Saint.

Vous dites que Benoît XVI n'a pas la Foi catholique alors que c'est vous qui n'avez pas la Foi catholique.

Citation :
BXVI dit : «dans ce morceau de pain, il y a réellement le Christ». La seconde partie de cette phrase est vraie (présence réelle), mais la première est fausse. En effet, après la consécration, la "chose" n'est plus du pain. Ce n'est pas un «morceau de pain» !

Ah bon !!! C'est quoi que le prêtre dépose dans votre bouche ? Un morceau de chair sanguinolant ? En apparence, cela reste un morceau de pain. Jésus dira lui-même, "le pain que je vous donnerai, c'est ma chair". Jésus nous dit bien qu'il va nous donner du pain ; du pain qui va être en même temps, sa chair ; parce que la substance ou l'essence de ce pain sera vraiment devenu "sa chair", son Être, sa Vie.

Dans ce morceau de pain que le prêtre dépose en votre bouche, le Christ est réellement présent par la substance de ce pain devenu sa chair. "Transsubstantiation" c'est la transformation de la "substance" et pas de la forme. Dans la forme et pas seulement en apparence, le pain reste du pain.

Citation :
Dans cette phrase, BXVI nie le mystère de la Transsubstantiation. Il prône l'hérésie protestante de l'IMPANATION, selon laquelle le pain resterait du pain : le Christ serait présent dans le pain. C'est textuellement ce que dit BXVI. C'est une hérésie clairement condamnée par l'Eglise, sous peine d'anathème.


NON et NON, Benoît XVI ne dit pas que le pain reste du pain. C'est vous qui faites dire cela à Benoît XVI parce que vous êtes poussé intérieurement par l'esprit du mal qui cherche à discrédité le Vicaire du Christ. Votre lecture des paroles de Benoît XVI est totalement faussée par la haine que l'esprit du mal a mis dans votre coeur, à l'encontre du Vicaire du Christ.

Citation :
La question que je pose est celle-ci

OUI ou NON
cette phrase

Citation :
dans le MORCEAU DE PAIN LE CHRIST EST PRÉSENT

Est-ce la définition de l'IMPANATION?

NON et clairement NON. Dans ce qui reste un morceau de pain pour nos sens, c'est une évidence que tout le monde constate, le Christ est réellement présent ; puisque ce morceau de pain, en son essence, c'est vraiment le Christ, c'est le Christ dans tout son Être.

D'ailleurs, si vraiment ce morceau de pain n'était plus un morceau de pain, même selon la forme, qu'il n'était que le Christ, il ne ressemblerait plus à un morceau de pain et quand on couperait le morceau de pain en 4, on couperait le Christ en 4 morceaux.

Le pain, selon la forme, reste un morceau de pain ; et selon l'essence est vraiment le Corps du Christ. Ce qui est coupé en 4 c'est pas l'essence qui n'est pas enfermé dans les limites de la forme, mais c'est la forme.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 21:36

Excusez-moi, mais vous avez vraiment l'esprit tordu. pukel
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 21:43

cathe a écrit:
Excusez-moi, mais vous avez vraiment l'esprit tordu. pukel

Tu aurais peut-être préféré que je dise "l'esprit fourchu" :twisted: Laughing

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 21:46

Tu aurais peut-être préféré que je dise "l'esprit fourchu" Twisted Evil Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Mar 27 Mai 2008, 21:56

Il me semble que les réponses de mon ami Pétero sont pleines de bon sens et de Foi :sts:

Cher Petero,

Bravo tu défends bien ta Foi et la nôtre Merci donc en plus fleur 6

Dans le St Sacrement, nous nous trouvons vraiment devant la Présence Réelle. C'est le moyen que Dieu a choisi un moyen très intime de rester avec nous jusqu'à la fin du Monde. Le Pain par transsubstantiation est devenu Dieu ! heureux
Quel Amour de sa part, quel Amour immense !!!!!!!!

A genoux devant le St Sacrement, nous sommes en présence REELLEMENT DE DIEU ! heureux

Et comme l'appelait Thérèse tendrement : 'Le Divin Prisonnier du Tabernacle'. sunny comme je l'aime ange1 :sts: ange1
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Dim 30 Mai 2010, 10:14

Pour les Outre-Quiévrains :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Fête-Dieu   Ven 04 Juin 2010, 15:16

Acri a écrit:
Pour les Outre-Quiévrains :


J'aime beaucoup la fête Dieu, cette fête c'est ma Sainte patronne Sainte Julienne-du-Mont-Cornillon qui a réussi à la faire instituer suite aux demandes du Seigneur !

Je me souviens d'une procession dans les rues de Paray-Le-Monial c'était extraordinaire de ferveur, de foi.... il faisait un soleil de plomb mais la ferveur nous portait ......
Revenir en haut Aller en bas
 
La Fête-Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Quel sens possède la Parole de Dieu, la Sainte Écriture ?
» Le nom de Dieu
» Stephen Hawking : Dieu n'a pas créé le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: