DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Jeu 22 Mai 2008, 21:53

« Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale pour Mgr Sgreccia
Réaction du président de l’Académie pontificale pour la Vie


ROME, Jeudi 22 mai 2008 (ZENIT.org) - Pour Mgr Sgreccia, la création d'embryons hybrides désormais autorisée en Angleterre constitue une « monstruosité ».

Interrogé le 20 mai par Radio Vatican, le président de l'Académie pontificale pour la Vie, Mgr Elio Sgreccia, a réagi au vote du Parlement anglais autorisant cette pratique.

La technique consiste à transférer des noyaux de cellules humains dans des ovocytes d'animaux dont on a auparavant extrait l'ADN, en vue de la fabrication encore hypothétique de cellules souches embryonnaires pour la recherche.

« Nous devons faire observer, disait Mgr Sgreccia, deux gravités de type éthique, qui manifestent l'un des niveaux les plus bas d'éthique dans le domaine de la bioéthique. Avant tout, on unit par clonage le noyau humain qui féconde un ovule animal. Cette union est un fait de fécondation, une tentative de génération faite à travers l'élément masculin qui est le noyau et l'élément féminin qu'est l'ovule, l'un est humain, l'autre animal. Cela offense la dignité de l'homme : c'est une tentative de procréation inter-espèces, jusqu'ici interdite par toutes les lois sur la procréation artificielle. L'union homme-animal, même si elle n'est pas sexuelle, représente l'une des horreurs qui ont toujours suscité le refus de la moralité ».

La destruction de ces embryons est prévue par la loi au bout de 14 jours, mais Mgr Sgreccia commente : « Si on laissait ces embryons grandir, nous pourrions enregistrer des monstruosités et des maladies. Chaque fois que l'on a rompu la barrière homme-animal, on a vu des conséquences très grave, même involontairement. Et puis ces embryons sont supprimés pour faire des cellules souches, dans la fausse présupposition que jusqu'au 15e jour ces embryons ne valent rien, ce qui est faux du point de vue scientifique, puisque le patrimoine est à 99 % humain ».

Pour ce qui est de l'éventualité de leur non-suppression, Mgr sgreccia disait : « Si l'on décidait de les maintenir en vie, cela pourrait donner lieu à une monstruosité ou répandre des infections, parce que le passage de l'ADN humain à l'ADN animal peut créer des inconnues ».

Mgr Sgreccia soulignait aussi que l'hypothèse de guérir ainsi des maladies n'est pas fondée : « Je voudrais aussi dire, ajoutait-il, que du point de vue scientifique, le fait que de ces cellules souches on tire des médicaments pour guérir des maladies comme les maladies de Parkinson ou d'Alzheimer, est une hypothèse sans fondement. Par une autre voie, celle des cellules souches adultes, on a de meilleures preuves scientifiques favorables ».

La loi a été soutenue par le Premier ministre Gordon Brown, dont un enfant est affecté d'une grave maladie génétique, et le leader de l'opposition conservatrice aussi a invoqué son intérêt personnel, a rappelé Mgr Sgreccia, qui insiste sur le fait que « des recherches plus prometteuses utilisent d'autres voies » (cf. ci-dessous, article sur les cellules souches de cordon ombilical, et le dossier de « Gènéthique ».

C'est pourquoi Mgr Sgreccia a dénoncé un « mensonge médiatique » qui a été répandu « sans aucun support scientifique ».

Il souhaite ce qu'il appelle « une espèce de conversion des mass media qui, plus qu'obéir à des ordres d'écuries ou de groupes d'intérêt, obéissent à la vérité afin de ne pas créer, au nom de la compassion humaine, des illusions, sur des voies qui n'ont conduit encore à aucun résultat ».

Pour sa part, le cardinal Keith O'Brien, archevêque de Saint-Andrews et Edinbourg, a qualifié la décision britannique « d'attaque monstrueuse aux droits humains, à la dignité de la personne et de la vie ».

Anita S. Bourdin

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Jeu 22 Mai 2008, 23:44

Cela pose encore une fois la question scientifique de la définition biologique de la vie humaine. Délicate question car la vie humaine n'a de valeur qu'à partir du moment ou il y a la création de l'âme dans le corps.

Et donc dans ce cas d'"embryons hybride" (terme ici impropre à mon sens), on peut dire que c'est une monstruosité à partir du moment ou l'on considère la définition biologique de la vie humaine comme réduite à son seule patrimoine génétique. Car ici on ne fait qu'implanter de l'ADN humain dans une cellule animale.

Personellement, je considère donc deux hypothèses :

-c'est l'ADN humain qui définit l'Homme
ou
-Ces expériences sont éthiquement acceptables, car ne mettent pas en jeu la vie humaine.

:bougie:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Jeu 22 Mai 2008, 23:49

N'est pas aussi le projet d'implanter de l'ADN animal dans un ovocyte humain ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 01:25

Mgr Elio Sgreccia a écrit:
« [...]Cela offense la dignité de l'homme : c'est une tentative de procréation inter-espèces, jusqu'ici interdite par toutes les lois sur la procréation artificielle. L'union homme-animal, même si elle n'est pas sexuelle, représente l'une des horreurs qui ont toujours suscité le refus de la moralité».
« Si on laissait ces embryons grandir, nous pourrions enregistrer des monstruosités et des maladies. Chaque fois que l'on a rompu la barrière homme-animal, on a vu des conséquences très grave, même involontairement. Et puis ces embryons sont supprimés pour faire des cellules souches, dans la fausse présupposition que jusqu'au 15e jour ces embryons ne valent rien, ce qui est faux du point de vue scientifique, puisque le patrimoine est à 99 % humain ».
Cher Petrum,

pour moi la réponse de Mgr Elio Sgreccia, que je cite ci-dessus, est claire : c'est une manipulation génétique homme-animal très grave sur le plan scientifique, on n'en mesure pas les conséquences, et sur le plan de la Foi totalement inacceptable.

Jésus a commencé son humanité par la fécondation d'un ovule par le noyau pour être un embryon. Ce n'est pas rien quand même un embryon.

Le plus grand génocide de tous les temps continue...

"Tout ce que vous faites au plus petit d'entre les miens c'est à moi que vous le faites." dixit Jésus.

Mais Lucifer, ayant déjà détruit la notion de famille, la notion parentale père-mère, le début (IVG) et la fin de la vie (euthanasie), s'attaque maintenant à la nature humaine dans son fondement, le noyau de la cellule, et donc à la femme sa pire ennemie après l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 15:42

Jeb a écrit:
Mgr Elio Sgreccia a écrit:
« [...]Cela offense la dignité de l'homme : c'est une tentative de procréation inter-espèces, jusqu'ici interdite par toutes les lois sur la procréation artificielle. L'union homme-animal, même si elle n'est pas sexuelle, représente l'une des horreurs qui ont toujours suscité le refus de la moralité».
« Si on laissait ces embryons grandir, nous pourrions enregistrer des monstruosités et des maladies. Chaque fois que l'on a rompu la barrière homme-animal, on a vu des conséquences très grave, même involontairement. Et puis ces embryons sont supprimés pour faire des cellules souches, dans la fausse présupposition que jusqu'au 15e jour ces embryons ne valent rien, ce qui est faux du point de vue scientifique, puisque le patrimoine est à 99 % humain ».
Cher Petrum,

pour moi la réponse de Mgr Elio Sgreccia, que je cite ci-dessus, est claire : c'est une manipulation génétique homme-animal très grave sur le plan scientifique, on n'en mesure pas les conséquences, et sur le plan de la Foi totalement inacceptable.

Jésus a commencé son humanité par la fécondation d'un ovule par le noyau pour être un embryon. Ce n'est pas rien quand même un embryon.

Le plus grand génocide de tous les temps continue...

"Tout ce que vous faites au plus petit d'entre les miens c'est à moi que vous le faites." dixit Jésus.

Mais Lucifer, ayant déjà détruit la notion de famille, la notion parentale père-mère, le début (IVG) et la fin de la vie (euthanasie), s'attaque maintenant à la nature humaine dans son fondement, le noyau de la cellule, et donc à la femme sa pire ennemie après l'homme.

Cher Jeb,

Je suis tout à fait d'accord avec vous. D'ailleurs à ce titre je suis contre l'avortement.

Mais là dans ce cas, il ne s'agit pas d'embryon. Question (à moins que l'ADN humain soit celui d'un embryon surnuméraire. Je ne sais pas)


Vous dites : "Lucifer s'attaque maintenant à la nature humaine dans son fondement, le noyau de la cellule," Je m'interoge justement sur la défintion du fondement de la vie humaine.
Est ce le zygote? (provenant de la fécondation) Probablement oui.
Est ce l'ADN humain (qui est spécifique et différent pour chacun de nous) : Probablement non, car je me dis que ce n'est pas parce que je pers une cellule que je perds une partie de mon âme...

C'est ce qui me conduis à penser que cette expérience citée est acceptable, car on introduit simplement de l'ADN humain, sans destruction de vie humaine (ou potentielle)

Je ne sais pas si je me fais comprendre

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 15:44

Arnaud Dumouch a écrit:
N'est pas aussi le projet d'implanter de l'ADN animal dans un ovocyte humain ?

Bonjour Arnaud

Effectivement je crois qu'on peut appliquer le même type de raisonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80838
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 16:02

Petrum a écrit:

C'est ce qui me conduis à penser que cette expérience citée est acceptable, car on introduit simplement de l'ADN humain, sans destruction de vie humaine (ou potentielle)

Je ne sais pas si je me fais comprendre

Qu'en pensez-vous?

Cher Pierre, s'il s'agit de prendre un gène humain (par exemple celui codant une forme de cancer), de l'implanter dans un ovocyte de porc (par exemple), afin de former des porcs transgéniques à des fins de recherche sur le cancer, pas de problème. On ne tue aucun enfant embryonnaire. On ne manipule pas la nature humaine et le but est thérapeutique.

Par contre, si on greffe sur un embryon HUMAIN surnuméraire un gène de porc. si on se livre à n'importe quelle manipulation sur l'ADN d'un petit d'homme (un embryon), on entre dans une étape de plus du crime contre l'humanité qu'a initié, dans les années 70, l'avortement de masse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 16:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Petrum a écrit:

C'est ce qui me conduis à penser que cette expérience citée est acceptable, car on introduit simplement de l'ADN humain, sans destruction de vie humaine (ou potentielle)

Je ne sais pas si je me fais comprendre

Qu'en pensez-vous?

Cher Pierre, s'il s'agit de prendre un gène humain (par exemple celui codant une forme de cancer), de l'implanter dans un ovocyte de porc (par exemple), afin de former des porcs transgéniques à des fins de recherche sur le cancer, pas de problème. On ne tue aucun enfant embryonnaire. On ne manipule pas la nature humaine et le but est thérapeutique.

Par contre, si on greffe sur un embryon HUMAIN surnuméraire un gène de porc. si on se livre à n'importe quelle manipulation sur l'ADN d'un petit d'homme (un embryon), on entre dans une étape de plus du crime contre l'humanité qu'a initié, dans les années 70, l'avortement de masse.

Absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 16:29

Petrum a écrit:
Vous dites : "Lucifer s'attaque maintenant à la nature humaine dans son fondement, le noyau de la cellule," Je m'interoge justement sur la défintion du fondement de la vie humaine.
Est ce le zygote? (provenant de la fécondation) Probablement oui.
Est ce l'ADN humain (qui est spécifique et différent pour chacun de nous) : Probablement non, car je me dis que ce n'est pas parce que je pers une cellule que je perds une partie de mon âme...

C'est ce qui me conduis à penser que cette expérience citée est acceptable, car on introduit simplement de l'ADN humain, sans destruction de vie humaine (ou potentielle)

Je ne sais pas si je me fais comprendre
Cher Petrum,

Si je vous ai compris, n'étant pas du tout un spécialiste en biologie ou en "génétique" (je ne sais pas si ce sont les bons termes, vous me corrigerez), une "manipulation" d'ADN humain avec de l'ADN animal ne détruit pas la vie humaine ?
Directement oui, cela ne détruit pas la vie humaine, je suis d'accord avec vous.
A terme ne risque-t-on pas d'aller vers la création de "mutants" ?
Plus loin, Mgr sgreccia a écrit:
« Si l'on décidait de les (les embryons) maintenir en vie, cela pourrait donner lieu à une monstruosité ou répandre des infections, parce que le passage de l'ADN humain à l'ADN animal peut créer des inconnues ».
N'est-ce pas jouer à l'apprenti sorcier ?
Pour moi cela reste une manipulation de la Vie humaine et/ou animale sans en connaître les conséquences, et la porte ouverte à d'autres manipulations "sélectives" qui se pratiquent sans doute déjà dans "le secret des laboratoires".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 17:39

Cher Jeb,

J'allais justement répondre qu'il est dangereux pour l'homme de jouer les apprentis sorciers mais je vois que tu l'as fait pour moi Very Happy

En tous les cas qu'un peuple puisse dire oui à ce genre de manipulation est 'horrible' affraid

Le monde court à sa destruction : quand ma grand-mère le disait cela me faisait rire, plus maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 19:55

Cher Jeb,


Citation :
Si je vous ai compris, n'étant pas du tout un spécialiste en biologie ou en "génétique" (je ne sais pas si ce sont les bons termes, vous me corrigerez), une "manipulation" d'ADN humain avec de l'ADN animal ne détruit pas la vie humaine ?
Directement oui, cela ne détruit pas la vie humaine, je suis d'accord avec vous.
A terme ne risque-t-on pas d'aller vers la création de "mutants" ?


En fait on ne crée pas vraiment des hybrides, le terme choisi est impropre. Effectivement, on "manipule" de l'ADN humain, en le transférant dans une cellule animale ovocytaire dont on a préalablement retiré l'information génétique (l'ADN).
Dans cette cellule, l'information génétique est donc à 100% humaine. (99,5% car il y a des mitochondries animales contenant un peu d'ADN)

Donc pour ce qui est de la crétion de "mutant", je n'y crois pas trop.

Si ca permet de créer des cellules souches sans détruire des embryons, je trouve ca bien.
Mais effectivement, reste à savoir d'ou vient l'ADN humain injecté...

Citation :
Plus loin, Mgr sgreccia a écrit:
« Si l'on décidait de les (les embryons) maintenir en vie, cela pourrait donner lieu à une monstruosité ou répandre des infections, parce que le passage de l'ADN humain à l'ADN animal peut créer des inconnues ».
N'est-ce pas jouer à l'apprenti sorcier ?
Pour moi cela reste une manipulation de la Vie humaine et/ou animale sans en connaître les conséquences, et la porte ouverte à d'autres manipulations "sélectives" qui se pratiquent sans doute déjà dans "le secret des laboratoires".

Encore une fois, il n'y a pas de raison de s'inquieter de la création de "monstruosités" tels de réls hybrides.

Et faire de la recherche, pour moi ce n'est pas jouer à l'apprenti sorcier. Du moment que les règles morales et éthiques sont respectées. Ici, elle ne le sont sans doute pas si l'ADN en question provient des cellules embryonniares humaines.

Donc on a raison d'être prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 21:13

Cher Petrum,

Merci pour toutes vos précisions bien documentées, on sent en vous un spécialiste. Thumright

Mes suppositions de mutations génétiques doivent vous faire sourir, mais vu par un ignorant comme moi cela n'en demeure pas moins inquiétant quand on sait que le clonage est possible, si ce n'est déjà réalisé. Rolling Eyes

Mais sur le fond je crois que nous nous rejoignons. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: « Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale   Ven 23 Mai 2008, 21:23

Eloïse a écrit:
Cher Jeb,

J'allais justement répondre qu'il est dangereux pour l'homme de jouer les apprentis sorciers mais je vois que tu l'as fait pour moi Very Happy

En tous les cas qu'un peuple puisse dire oui à ce genre de manipulation est 'horrible' affraid

Le monde court à sa destruction : quand ma grand-mère le disait cela me faisait rire, plus maintenant !
Chère Eloïse,

j'ai comme toi le sentiment que l'homme est déjà embarqué dans une "course" folle qui commence à le dépasser, et dans tous les domaines. Ceci dit sans vouloir être pessimiste.

Mais je garde l'Espérance d'une autre Pentecôte... cheers
Revenir en haut Aller en bas
 
« Oui » anglais aux embryons hybrides : « horreur » morale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un professeur a été suspendu une journée pour avoir montré un film d'horreur à des 6e.
» Histoire d'horreur
» QUestion ANGLAIS
» Pour progresser en ANGLAIS
» films d'horreur, d'épouvante, de paranormal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: