DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La science du Christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 11:24

Bonjour à vous. Je suis tout à fait d'accord avec c e que vous dites. Cependant l'évangile nous est donné pour nous-mêmes, càd, individuellement. Il entre dans chaque vie, différente d'une autre, en vue de la changer. Alors, ce qui fait les diverses interprétations -qui constituent la vraie richesse - c'est la manière personnelle dont ce changement s'est produit en nous. Il n'y a, dans ce que nous disons, sur le jeune homme riche, par exemple, aucune interprétation qui soit fausse. L'on se reconnaît dans l'une, un peu moins dans l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 11:32

Citation :
Oculus a écrit:
[
Citation :
quote="Mouche-Du-Coche"]Bon, je vois qu'on aborde pleins de choses : la nature, humaine et divine.
Citation :
Mais pourquoi a-t-il dit : "seul mon Père connait ce jour, ni les anges, ni le Fils ne le connaît" ?


et pourquoi (s'il est Dieu Embarassed ) , a-t-il dit : "Pourquoi m'appelles-tu bon?, nul n'est bon que Dieu seul "
allez-y les gars, petit Pb de logique formelle et d'éxégèse ?? Shocked Smile

Luc 18 18-20,//Mt 19 16-22,//Mc10 17-32
[/quote]


Je prends le fil en route: et je partage ces interrogations...
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 11:33

cathe a écrit:
[..]l'évangile nous est donné pour nous-mêmes, càd, individuellement. Il entre dans chaque vie, différente d'une autre, en vue de la changer. Alors, ce qui fait les diverses interprétations -qui constituent la vraie richesse - c'est la manière personnelle dont ce changement s'est produit en nous. Il n'y a, dans ce que nous disons, sur le jeune homme riche, par exemple, aucune interprétation qui soit fausse. L'on se reconnaît dans l'une, un peu moins dans l'autre.
Chère Cathe,

Justement depuis hier, à la lecture de ce fil, je me demandais si l'on pouvais dire que telle ou telle interprétation d'un passage de l'Evangile ou d'une parabole soit unique.

Pour ma part je pense que la Parole est vivante dans le sens où elle parle à chacun selon son "histoire", son cheminement avec Dieu.

Bien sûr il y a un "fil conducteur" qui est ce que nous enseigne l'Eglise et notre Foi pour ne pas que notre imagination s'emballe. :jevole:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 11:41

Jeb, bonjour. Oui, c'est vrai. Chaque épisode de l'évangile est en correspondance unique, avec ce que nous sommes : unique pour Dieu et... unique l'un par rapport à l'autre. En fait, notre interprétation personnelle, nous l'offrons à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 12:04

Bonjour chère Cathe Very Happy (je ne le t'ai pas dit dans mon message précédent, pardon... Embarassed )
Je te rejoins aussi dans ce que tu as écrit précédemment. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 14:14

Jean-Louis B a écrit:
Dans ce passage de l'Evangile, je vois donc un appel insistant et radical à vraiment tout remettre entre les mains du Père et à n'avoir soucis que de Lui et confiance qu'en Lui, que l'on soit riche ou non.

Cher Jean-Louis,

Moi, je vois plus un appel à "suivre radicalement" ou de manière absolu, le Christ, la personne du Christ. Un appel à mettre totalement sa foi en Lui, le Fils, car : "Nul ne vient au Père, que par moi" (Jean 14, 6) Il faut être prêt à tout perdre pour le Christ, jusqu'à perdre sa propre vie en la lui donnant.

Lorsque Jésus dit "une seule chose te manque", je crois qu'il parle de Lui, de ce don dont il est porteur, le don de Dieu, de Dieu Lui-même, venu en ce monde, par Lui pour se donner totalement à l'homme ; lui faire don de sa Vie, de l'Esprit de Vie.

Ce jeune homme est déjà comblé puisque matériellement il a tout ce qu'il faut pour être heureux et même plus qu'il ne faut ; de plus, il vit les commandements de Dieu ; il est en accord avec Dieu ; et pourtant cela ne lui suffit pas ; il veut plus parce qu'il sent bien au plus profond de son coeur, qu'il y a autre chose ; il sent bien que son bonheur n'est pas "parfait". Son coeur a soif de plus, son coeur a soif du bonheur absolu.

Jésus lui propose de trouver ce bonheur absolu, en le suivant, Lui qui vient apporter à l'homme ce bonheur absolu pour lequel il a été créé ; le bonheur d'aimer Dieu et d'être aimé de Lui. Si Jésus lui demande de vendre tous ces biens, c'est parce qu'il connaît l'attachement de ce jeune homme par rapport à tous ses biens.

Avant de tout remettre entre les mains du Père, il me semble qu'il faut commencer par tout remettre entre les mains du Fils ; à commencer par "sa propre vie" ; il faut accepter de se livrer totalement à Lui.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 14:26

Jeb. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 14:40

C'est vrai Petero,

Je suis allé un peu (trop) vite.

Effectivement Jésus est LE chemin, LE berger qu'il faut suivre. Il a dit à tous (et au jeune homme riche en particulier) : "suis moi". C'est d'abord en Jésus seul qu'il faut mettre sa confiance, s'appuyer sur Lui afin tendre vers le seul et unique but de notre existence : la maison du Père.

C'est vrai que par moment j'ai un peu tendance à confuser les 3 personnes de la Sainte Trinité (et notamment le Père et le Fils)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 14:46

Jean-Louis B a écrit:
C'est vrai Petero,

Je suis allé un peu (trop) vite.

Effectivement Jésus est LE chemin, LE berger qu'il faut suivre. Il a dit à tous (et au jeune homme riche en particulier) : "suis moi". C'est d'abord en Jésus seul qu'il faut mettre sa confiance, s'appuyer sur Lui afin tendre vers le seul et unique but de notre existence : la maison du Père.

C'est vrai que par moment j'ai un peu tendance à confuser les 3 personnes de la Sainte Trinité (et notamment le Père et le Fils)...

C'est comme cela que cela doit se passer, cher Jean-Louis B. La confusion mène à l'union, en nous, de la stainte Trinité. C'est elle qui l'installe. Comme un logiciel.... Bien à toi.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 14:53

cathe a écrit:
Bonjour à vous. Je suis tout à fait d'accord avec c e que vous dites. Cependant l'évangile nous est donné pour nous-mêmes

Chere Cathe,

Je ne partage pas ton point de vue qui n'en reste pas moins tout à fait respectable. Je ne crois pas que l'Evangile nous soit donné pour nous-même. Il nous est donné pour que nous rencontrions le Christ. L'Evangile nous est donné pour nous conduire au Christ. Il nous est donné pour que nous rencontrions personnellement et en Eglise, le Christ. Les Evangiles rendent témoignage au Christ, comme le Christ dans les Evangiles, rend témoignage au Père.

Le Christ est venu nous préparer à la rencontre avec le Père vers lequel il nous ramène ; il est venu nous révéler le Père ne faisant qu'Un avec Lui : "qui me voit, voit le Père". Pour rencontrer le Père, il faut d'abord commencer par rencontrer le Fils ; il faut suivre le Fils et comme le dit Marie à Cana : "faire tout ce qu'il nous demande" avant même de chercher à comprendre ; car c'est en faisant que tout nous est révélé ; c'est en aimant de l'Amour même que l'Esprit Saint répand en nos coeurs, que nous découvrons cet Amour de Dieu qui surpasse toute connaissance.

Ce qui est premier, lorsqu'on reçoit l'Evangile, c'est pas "nous", c'est le Christ ; la preuve c'est que Jésus invite ceux qui désire devenir ses disciples, à renoncer à eux-mêmes. Pour rencontrer le Christ venant à nous par les Evangiles et par la Vie de l'Eglise, les sacrements, il faut s'oublier soi-même. Il ne faut plus penser à nous, mais ne plus penser qu'à Lui.

Citation :
Il entre dans chaque vie, différente d'une autre, en vue de la changer.

Si on prend l'exemple des Apôtres qui ont tout quittés pour suivre le Christ, ils ont laissé leur vie pour entrer dans la Vie du Christ ; pour accompagner le Christ dans sa mission dans son oeuvre qui était toute sa Vie ; et le jeune homme riche est appelé, lui aussi à laisser sa vie pour suivre le Christ, pour entrer dans la Vie du Christ.

Pour que Jésus puisse vraiment entrer dans nos vies, il faut d'abord commencer par perdre nos vies, en ce sens où il faut accepter de perdre le souci de nos vies : "Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent ni ne recueillent en des greniers, et votre Père céleste les nourrit! Ne valez-vous pas plus qu'eux? Qui d'entre vous d'ailleurs peut, en s'en inquiétant, ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie? Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter? Observez les lis des champs, comme ils poussent : ils ne peinent ni ne filent. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Que si Dieu habille de la sorte l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi! Ne vous inquiétez donc pas en disant : Qu'allons-nous manger? Qu'allons-nous boire? De quoi allons-nous nous vêtir? Ce sont là toutes choses dont les païens sont en quête. Or votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez d'abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : demain s'inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. (Matthieu 6, 26-34)

Jésus nous invite à choisir la meilleur part, comme Marie de Bethanie qui préfère s'asseoir près de Jésus et l'écouter que de s'affairer comme Marthe à préparer à manger ; Marthe qui est incapable, tellement elle a le souci de bien recevoir Jésus (et cela part d'un très bon sentiment), de prendre d'abord le temps d'accueillir Jésus, de donner du temps à Jésus pour passer un moment avec lui en coeur à coeur.

Citation :
Alors, ce qui fait les diverses interprétations -qui constituent la vraie richesse - c'est la manière personnelle dont ce changement s'est produit en nous. Il n'y a, dans ce que nous disons, sur le jeune homme riche, par exemple, aucune interprétation qui soit fausse. L'on se reconnaît dans l'une, un peu moins dans l'autre.

Il n'y a qu'un chemin pour entrer dans le Royaume de Dieu, celui indiqué par Jésus et qu'il indique au jeune homme riche : "Viens, suis-moi". Il n'y a pas 36 manières de suivre Jésus ; il faut le suivre en s'oubliant totalement pour ne plus penser qu'à Lui ; pour ne plus s'intéresser qu'à Lui ; pour ne plus s'attacher qu'à Lui, car c'est en lui que sont tous les trésors de la sagesse et de la grâce et c'est de sa plénitude que nous les recevons.

Jésus invite le jeune homme riche à se débarasser de son trésor auquel il est très attaché pour s'attacher à un autre trésor, Lui, porteur et distributeur du règne de Dieu, du Royaume de Dieu ; Lui qui fait entrer au Ciel où se trouve le Père, Trésor pour tous les hommes. "Là où est ton trésors, là sera aussi ton coeur" (Matthieu 6, 21) Si tu fais de moi ton trésors, moi qui suis sorti du Ciel pour t'y ramener, alors tu auras cette Vie éternelle à laquelle ton coeur aspire.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mar 20 Mai 2008, 16:52

Et ce don là se fait sans presque y penser. Il s'impose parce qu'il est l'expression de la vérité et que "la vérité vous rendra libre".
Revenir en haut Aller en bas
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mer 21 Mai 2008, 12:46

Cher Petero,

je trouve que malgré la justesse de vos propos, vous avez tendance à oublier l'aspect personnel de l'appel du Christ en chacun de nous.

Il ne s'agit pas seulement pour le chrétien d'abandonner tout ce qu'il est, ou tout ce qui n'est pas "chrétien" en lui, pour se conformer à un message extérieur, qui lui serait donné de façon autoritaire.
Il s'agit plutôt pour le chrétien, lorsqu'il découvre le chemin véritable du Christ, de se laissé transformer dans sa propre personne par l'accueil du don de l'Esprit. Lorsque Jésus nous appelle à le suivre, il ne lance pas une bouteille à la mer, il s'adresse à notre propre personne, telle qu'elle est dans son authenticité et dans son individualité.

Voilà pourquoi il n'y a pas qu'un chemin prédéterminé, que l'homme doit suivre immanquablement. Mais il y a LE chemin de Dieu par lequel nous épousons Dieu lui-même, c'est-à-dire dans une UNION éminemment personnelle de notre vie à lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La science du Christ   Mer 21 Mai 2008, 13:27

Novalis a écrit:
je trouve que malgré la justesse de vos propos, vous avez tendance à oublier l'aspect personnel de l'appel du Christ en chacun de nous.

Cher Novalis,

Merci pour votre remarque. Si vous avez l'impression que j'oublier l'aspect personnel de l'appel du Christ, c'est que vous n'avez pas bien compris mes propos ou parce qu'il me faut préciser encore d'avantage.

Lorsque je dis qu'il n'y a qu'un seul chemin, je pense au Chemin ouvert par le Christ Lui-même qui nous dit qu'on ne peut aller au Père, sans passer par Lui qui est le Chemin, sans passer par le Chemin qu'il ouvre et que nous sommes appelés à prendre avec Lui.

Citation :
Voilà pourquoi il n'y a pas qu'un chemin prédéterminé, que l'homme doit suivre immanquablement. Mais il y a LE chemin de Dieu par lequel nous épousons Dieu lui-même, c'est-à-dire dans une UNION éminemment personnelle de notre vie à lui.

Le Chemin de Dieu par lequel nous épousons Dieu, c'est le Christ. On ne peut épouser Dieu sans épouser le Christ. Vous vous dites que c'est notre vie personnelle qui est appelée à s'unir au Christ et dans ce cas, vous avez raison, il y a autant de vie personnelle qu'il y a d'individu.

Moi je ne crois pas que ce soit notre vie qui doit épouser le Christ, mais que c'est nous, personnellement, qui sommes appelés à épouser la Vie du Christ, à entrer dans la Vie du Christ ; car c'est la Vie du Christ qui nous sauve ; c'est par sa Vie (de l'incarnation juqu'à son entrée dans la gloire) que nous faisons le passage vers le Père. Jésus ne vient pas transformer notre vie pour la rendre plus belle ; il vient nous faire entrer dans sa Vie qui nous sauve. Il nous rend participant de sa Pâques, de sa Vie qui est Pascale. Ce qui nous transforme intérieurement sans pour autant transformer notre vie.

Maintenant, que le chemin que nous empruntons pour rencontrer le Christ soit personnelle, et donc pas spécialement identique aux autres chemins, là je n'en ai aucun doute. Par contre, une fois rencontré le Christ, il n'y a pas 36 manières de se livrer totalement à Lui. Nous sommes appelés à faire tous le même don total de nous même pour que le Christ puisse vraiment nous épouser, épouser notre vie pour l'assumer et nous faire épouser sa Vie.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La science du Christ   Mer 21 Mai 2008, 14:50

Merci novalis. Il y a d'abord la foi personnelle à Jésus (l'appel en nous qui se transforme en foi) et ensuite, la grande et belle Foi de l'église dans laquelle en entre. C'est comme cela que j'ai vécu ma conversion. Merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
 
La science du Christ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Le Christ est venu résoudre sur terre un problème de nature énergétique
» "Aucune Eglise ne peut s'identifier au Christ"
» LE SUAIRE DU CHRIST
» le CHRIST est descendu aux enfers
» Signification du mot "Christ"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: