DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Graves problèmes de fertilité en Occident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mar 13 Mai 2008, 14:19

FRANCE CATHOLIQUE:

Citation :

On nous révèle la hausse continue de la stérilité en France. Seule solution préconisée  : la procréation « artificielle ». La demande de « bébés-éprouvette » devrait donc exploser.

Les temps sont durs pour les spermatozoïdes. L’Inserm nous apprend qu’en un demi-siècle leur densité aurait été diminuée de moitié chez les Occidentaux, entraînant une chute de « 15 % de la fécondabilité » des couples. Faut-il inscrire ce phénomène dans le pessimisme ambiant  : réchauffement climatique, déforestation, extinction d’espèces animales  ? Les scientifiques attribuent l’explosion de l’infertilité à des facteurs environnementaux (pesticide et pollution) ou à des modes de vie (tabagisme, sédentarité, stress…). Cause aggravante, selon les épidémiologistes et démographes de l’Inserm Henri Léridon et Rémy Slama, l’augmentation de l’âge des femmes à la naissance de leur premier enfant, qui franchira bientôt, en France, la barre des trente ans. Leurs hypothèses vont jusqu’à envisager qu’un couple sur cinq serait, à terme, concerné par la stérilité (contre un sur dix actuellement).

On peut s’étonner de ne pas lire parmi les hypo­thèses de ces mutations, tant physiologiques que so­ciales, la généralisation de la contraception durant ces dernières décennies. Toujours est-il que la seconde partie du slogan  : « Un enfant si je veux, quand je veux » devrait être complétée d’un humble « …si je peux ». La remarque émane du docteur Sylvie Epelboim, gynécologue, spécialisée dans la fécondation in vitro  : le vieillissement ovarien ne laisse-t-il pas à une femme de 42 ans que 2 % de chance d’obtenir une grossesse avec l’Assistance médicale à la procréation (AMP) ?

A lire ce que la presse déduit de l’explosion de l’infertilité hexagonale, c’est pourtant l’AMP qui aurait « de beaux jours devant elle ». Les chercheurs estiment à 73 % ou 80 % la hausse des demandes d’AMP qu’entraîneraient les 15 % de baisse de la « fécondabilité » qu’ils envi­sagent encore dans les cinq prochaines décennies. La plupart des couples considèrent déjà la fécondation artificielle comme la solution par excellence, quitte à se bercer d’illusions. Un emballement de toute-puissance les conduit de plus en plus à se précipiter vers l’AMP, soit trop précocement, alors qu’ils n’ont simplement pas intégré qu’il faut une certaine patience avant d’obtenir la conception « naturelle » d’un enfant, soit trop tard.

Le législateur commence même à craindre que le mode artificiel de conception des êtres humains ne devienne progressivement un mode de procréation de première intention plutôt qu’une façon de compenser l’infertilité. Avec l’extension du diagnostic préimplantatoire, on s’orienterait de plus en plus vers le scénario du film « Bienvenue à Gattaca » d’Andrew Niccol (1997) où il devient inconvenant, pour procréer, d’utiliser les relations sexuelles.

Depuis l’irruption d’une tierce personne dans la pro­­création humaine qui constitue la transgression ori­ginelle de l’AMP, on n’en finit pas de débattre sur les limites à lui opposer. Elles sont mouvantes au fil de l’acception sociale des dérives. Après de multiples pontages et divorces, certains vieillards demandent, à la veille d’une énième opération, la congélation de leur sperme afin de donner une descendance à leur nouvelle compagne. Il n’y aurait plus de limite scienti­fique ou morale pour demander à la médecine de palier les déficiences de la nature ou les sages contraintes qu’elle impose. Il est vrai que, même si la moitié des candidats à l’AMP ressortiront déçus de ce qu’on n’hésite plus à nommer leur « parcours du combattant », la surenchère technologique promet des améliorations  : on vient d’identifier un marqueur biologique permettant de sélectionner les ovocytes les plus aptes à faire réussir l’implantation du futur embryon. Depuis longtemps, on contourne des stérilités masculines autrefois rédhibitoires par la technique, pourtant controversée, de l’injection intra-cytoplasmique d’un spermatozoïde, voire d’un spermatide (gamète immature). Des nouvelles manipulations font miroiter une « reproduction homosexuelle ».

Le temps est loin où les soignants, à l’image de la sage-femme qui accompagnait la mère d’Amandine, premier bébé-éprouvette français, née il y a trente ans, pouvaient se dire choqués qu’une femme préfère la fécondation artificielle à l’adoption. L’« acharnement procréatif » commence toutefois à être dénoncé. Le désir d’une descendance biologique, quitte à ce qu’elle soit obtenue avec le sperme d’un inconnu, est pourtant valorisé comme un droit. Bientôt un devoir  ? Paradoxalement, cet « enfant à tout prix » (on es­time à un milliard d’euros le coût annuel de la fécondation in vitro en Europe) est contemporain de millions d’êtres humains détruits par l’avortement, sans qu’on prenne conscience que la notion de « désir parental » est devenue totalitaire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mar 13 Mai 2008, 14:21

Personnellement, je trouve que les techniques d'aide à la procréation, dans le cadre du couple marié et à condition de ne pas abandonner d'embryons surnuméraires, est une aide importante à la famille.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mar 13 Mai 2008, 16:51

FRANCE CATHOLIQUE a écrit:
[...]L’« acharnement procréatif » commence toutefois à être dénoncé. Le désir d’une descendance biologique, quitte à ce qu’elle soit obtenue avec le sperme d’un inconnu, est pourtant valorisé comme un droit. Bientôt un devoir ? Paradoxalement, cet « enfant à tout prix » (on es­time à un milliard d’euros le coût annuel de la fécondation in vitro en Europe) est contemporain de millions d’êtres humains détruits par l’avortement, sans qu’on prenne conscience que la notion de « désir parental » est devenue totalitaire.
Je trouve qu'il y a quand même une terrible situation paradoxale entre le fait qu'il y ait des millions d'enfants asssinés dans le sein de leur mère (*) et cette "course" à la procréation ou à l'adoption "à tout prix".

Ne pourrait-on pas créer une structure qui permettrait de donner la vie à "ces enfants de l'IVG" et "compenser" le besoin des futures mamans en souffrance de procréation ou d'adoption ?

(*) Je tiens à souligner ici que je ne condamne pas, ni ne juge, les "mères" qui recourent à l'IVG. Elles ont plus besoin d'aide, de soutien, de compréhension et de compassion que de condamnation.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mar 13 Mai 2008, 17:13

Cher Jeb. Vous parlez avec un grand bon sens.

Cette contradiction ne s'explique que par une raison:

Le culte idolâtrique de LA LIBERTE (mai 68): J'avorte et je procrée QUAND JE VEUX.

Le bon sens reviendra lorsque cette génération sera passée.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mar 13 Mai 2008, 17:27

Arnaud a écrit:
Cher Jeb. Vous parlez avec un grand bon sens.
pas toujours, pas toujours, cher Arnaud. Laughing

Arnaud a écrit:
Le bon sens reviendra lorsque cette génération sera passée.
hélas, comme je suis de la même génération je serai tré-passé aussi !!! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mar 13 Mai 2008, 17:32

Du Ciel, vous prierez pour que la génération suivante prenne conscience de cette folie...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mar 13 Mai 2008, 17:35

Arnaud Dumouch a écrit:
Du Ciel, vous prierez pour que la génération suivante prenne conscience de cette folie...
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mar 13 Mai 2008, 22:50

(Re)lisez Le meilleur des mondes...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Graves problèmes de fertilité en Occident   Mer 14 Mai 2008, 09:43

Mécréant-LV a écrit:
(Re)lisez Le meilleur des mondes...

Oui, c'est vrai. Vue la mentalité des hommes, une technique qui, bien utilisée, pourrait simplement aider les couples infertiles, pourra devenir un moyen pour les plus viles horreurs, réduisant l'homme à l('animal : clonages de sportifs de haut niveau, fabrication de "matériel" d'expérimentation etc.

C'est le drame de toute technique dont l'usage peut conduire au pire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Graves problèmes de fertilité en Occident
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tétrazépam (Myolastan...) retiré en raison de très graves problèmes cutanés (Europe)
» Pour Antoni qui a de graves problèmes neurologiques ...
» Bouddhisme en occident
» Problèmes de réveil
» Info bilan (in)fertilité masculine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: