DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mort de La vierge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 9:31

Quand, où et comment est morte la vierge ?

Je tiens de mon éducation qu'elle serait montée vivante au ciel, je l'ai appris au catéchisme, mais je ne sais pas d'où vient cette information
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 9:45

FY. C'est le grand débat : la vierge est-elle morte ou pas ?
A mon petit niveau, je dis qu'elle est morte. Elle ne le serait pas, cela serait pour moi, un 'accroc' à la condition mortelle de tous. Qu'elle soit morte et que son corps n'ait pas connu la 'corruption', c'est-à-dire la décomposition par le retour à la glaise, cela est pour moi, un acte de foi.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 9:51

J'ai appris au catéchisme que la vierge Marie est la seule personne au monde mise à part jésus à être monté vivante au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 9:55

FY. Oui, mais Jésus, lui, est passé par la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 10:52

Si ma mémoire ne me trahit pas (ce ne serait pas la 1ère fois), certains exégètes attribuent ce passage du Cantique des Cantiques (chap. 8,5-7 ) à la Vierge Marie :
Citation :
Qui est celle qui monte du désert,
Appuyée sur son bien-aimé?
- Je t’ai réveillée sous le pommier;
Là ta mère t’a enfantée,
C’est là qu’elle t’a enfantée, qu’elle t’a donné le jour.
- Mets-moi comme un sceau sur ton coeur,
Comme un sceau sur ton bras;
Car l’amour est fort comme la mort,
La jalousie est inflexible comme le séjour des morts;
Ses ardeurs sont des ardeurs de feu,
Une flamme de l’Eternel.
Les grandes eaux ne peuvent éteindre l’amour,
Et les fleuves ne le submergeraient pas;
Le désert préfigurant la vie terrestre, Jésus est venu chercher sa Mère à l'heure de la mort pour la faire monter corps et âme au Ciel (Assomption).

Arnaud a écrit au sujet de la mort de Marie :
http://eschatologie.free.fr/histoires/heuremort/5mortdeMarie.htm
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 11:03

Je doute que dans mon village, dans les années 1967, le responsable du catéchisme soit allé chercher cette information dans le cantique des cantiques

Notre cher Arnaud Dumouch, connait de bien grands secrets, quelles sont ses sources.


Dernière édition par florence_yvonne le Dim 20 Avr - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 11:15

florence_yvonne a écrit:
J'ai appris au catéchisme que la vierge Marie est la seule personne au monde mise à part jésus à être monté vivante au ciel.

Chère Florence-Yvonne,

Cela ne devait pas être un cathéchisme de l'Eglise catholique, mais sans doute de l'église orthodoxe.

En effent, l'église ne s'est pas prononcé sur la mort de Marie. Le dogme de l'assomption dit que son corps a été préservé de la corruption, ce qui veut dire qu'il n'est pas comme le notre, retourné à la poussière.

Le cathéchisme catholique ne vous a donc pas appris que Marie n'avait pas connue la mort ; comme il ne vous a pas appris qu'elle vait connue la mort.

L'église penche plutôt vers une mort de Marie, car on ne comprendrait pas pourquoi elle n'aurait pas été configurée au Christ jusque dans la mort, alors qu'elle le fut dans sa résurrection, son ascension et sa glorification.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 11:17

Eglise catholique apostolique romaine
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 11:24

florence_yvonne a écrit:
Eglise catholique apostolique romaine

Si vraiment on vous a enseigné cela, c'était pas en accord avec l'enseignement de l'Eglise Catholique Apostolique Romaine.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 11:25

Ah ! Petero. L'église ne dit pas que la Vierge Marie est ressuscitée, ascensionnée et glorifiée. Enfin, il me semble.

Couronnée par son Fils, donc glorifiée, oui, certes ! Donc cela inclurait qu'elle soit montée au ciel vivante, sans connaître la mort, d'où l'inutilité pour elle, de la résurrection.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 12:07

cathe a écrit:
Ah ! Petero. L'église ne dit pas que la Vierge Marie est ressuscitée, ascensionnée et glorifiée. Enfin, il me semble.

Couronnée par son Fils, donc glorifiée, oui, certes ! Donc cela inclurait qu'elle soit montée au ciel vivante, sans connaître la mort, d'où l'inutilité pour elle, de la résurrection.

Ascensionnée aussi, c'est ce qui correspond à l'Assomption. Marie a été élevée au ciel et si elle est morte, cela veut dire qu'elle est ressuscitée avant son Assomption ; ce qui ne veut pas dire qu'elle soit apparu aux Apôtres.

Pourquoi Jésus est ressuscité ? Parce que sa nature humaine était assumée par sa personne divine ; était unie à sa nature divine. Jésus ne pouvait que ressusciter avant de remonter vers le Père. Sa nature humaine et divine était, depuis l'incarnation, inséparables.

Marie, quand à elle, comme nous après que nous ayons reçu le baptême, était habité par la plénitude de la grâce donné dans l'Esprit Saint qui assumait sa nature humaine en assurant la nature humaine de Jésus. Alors que Jésus était uni à sa nature humaine, par l'Esprit Saint ; Marie était uni à la nature divine de son Fils qu'elle portait en elle, par la plénitude de grâce donné par l'Esprit Saint dont elle était remplie. Les épousailles mystique de Marie ont eu lieu le jour de la conception de Jésus ; Marie cette nuit là a été épousé et engrossée par l'Esprit de Dieu.

Maintenant, la nature humaine de Marie avait-elle besoin de mourir pour être élevée dans la gloire au jour de son assomption ? Je ne crois pas que la résurrection de la chair de Marie était liée à un besoin mais à son union à son Fils. Je ne vois pas pourquoi Marie n'aurait pas été unie, jusque dans la mort, à son Fils !

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 12:10

Bonsoir,

Quand Pie XII a défini le dogme de l'Assomption, il a bien pris soin de laisser la question de la mort ou non de Marie en suspens : "au terme de sa vie terrestre" s'est-il borné à dire.

Jean-Paul II a abordé la question dans l'une de ses catéchèses. Il penche personnellement pour la mort de Marie.

En tout état de cause, il semble que l'idée selon laquelle Marie ne soit pas morte est très récente.

Il reste que pour le quart d'heure, c'est vous qui voyez...

+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 12:26

Petero. NON, NON et NON.

Les termes sont précis : Mort et résurrection de Jésus,
Ascension et Pentecôte. Et lui seul.

Pour Marie, Olivier JC, nous donne la définition du Dogme.

Si il y a suspense pour Marie, il n'y en a pas pour Jésus.

D'où, une fois de plus, la grande prudence et sagesse de l'église, en choisissant le terme d'Assomption et non Ascension.

Et pour le reste : nous voyons, effectivement, comme le dit OJC.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 13:02

Pour ma part je me réfère à la Parole de Jésus :
"Le disciple n'est pas au-dessus de son Maître".
Partant de ce "principe", avec la "logique" de ma raison, soutenue par la Foi, je pense que :
- la Vierge Marie est morte (de trop aimer)
- son corps immaculé n'a pas vu la corruption
- que Jésus est venu "l'emmener" ("l'assomptée") corps et âme au Ciel, l'Assomption.

Ceci n'engage que moi... Confused
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 13:05

cathe a écrit:
Si il y a suspense pour Marie, il n'y en a pas pour Jésus.

D'où, une fois de plus, la grande prudence et sagesse de l'église, en choisissant le terme d'Assomption et non Ascension.

Et pour le reste : nous voyons, effectivement, comme le dit OJC.[/quote]

Cathe,

Relisez bien ce que j'ai écris. "Marie a été élevée au ciel". Voilà pourquoi on parle d'Assomption de Marie et pas d'Ascension. Il y a Ascension pour Jésus parce que c'est de Lui-même qu'il est monté au Ciel. Marie a été élevé par la puissance de l'Esprit Saint dont elle était remplie.

L'église n'a donc pas choisi le terme Assomption et non Ascension par grande prudence, mais pour marquer cette différence dans la manière dont ils sont montés tous deux au ciel et entrés dans la gloire de Dieu.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 13:08

Jeb. Là, d'accord. Le terme d'Assomption est personnel à Marie, 'assomptée' cops et âme, dont nous ne savons pas, comme le signifie l'évangile si elle est morte ou pas. Cependant le terme 'au terme de sa vie terrestre', ouvre au rationnel pouvant penser que Marie est morte.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 13:58

petero a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Eglise catholique apostolique romaine

Si vraiment on vous a enseigné cela, c'était pas en accord avec l'enseignement de l'Eglise Catholique Apostolique Romaine.

Fraternellement

Petero

cela devait l'être en 1967
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 14:04

cathe a écrit:
Ah ! Petero. L'église ne dit pas que la Vierge Marie est ressuscitée, ascensionnée et glorifiée. Enfin, il me semble.

Couronnée par son Fils, donc glorifiée, oui, certes ! Donc cela inclurait qu'elle soit montée au ciel vivante, sans connaître la mort, d'où l'inutilité pour elle, de la résurrection.

C'est ce que j'ai appris au catéchisme effectivement
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 16:33

Réponse dur Vatican : la vierge est montée vivante et corporellement aux royaume des cieux

OLENNITÉ DE L'ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE

JEAN-PAUL II

ANGELUS

Castelgandolfo
Vendredi 15 août 2003


1. Au coeur du mois d'août, qui est pour beaucoup un temps de repos et de vacances d'été, la liturgie célèbre avec solennité l'Assomption de la Bienheureuse Vierge au Ciel. Il s'agit d'un jour d'espérance et de lumière, car tous les hommes, pèlerins sur terre, entrevoient en Marie "le destin de gloire" qui les attend.

Aujourd'hui, nous contemplons la Servante du Seigneur entourée d'un éclair royal au Paradis, où elle nous a précédés également avec son corps glorifié. Nous nous tournons vers elle comme vers un signe d'espérance certaine. En effet, en Marie, s'accomplissent les promesses de Dieu aux humbles et aux justes: le mal et la mort n'auront pas le dernier mot.

2. Très chers frères et soeurs, aussi obscurs que puissent être les nuages qui s'amoncellent parfois à l'horizon, et aussi incompréhensibles que puissent sembler certains événements de la vie humaine, ne perdons jamais la confiance et la paix. La fête d'aujourd'hui nous invite à nous confier à celle qui a été élevée au ciel et qui d'en Haut, comme une étoile resplendissante, nous guide sur le chemin quotidien de l'existence terrestre.

En effet, la Vierge, élevée à la Jérusalem céleste, "continue son oeuvre auprès du Christ de la gloire, comme notre avocate et ministre de salut" (Préface de la Messe à la Bienheureuse Vierge Marie de la Merci). Marie nous aide à comprendre que ce n'est que dans son Fils divin que notre vie peut pleinement trouver tout son sens et toute sa valeur. Elle nourrit ainsi en nous l'"espérance de la fin eschatologique", vers laquelle nous sommes "en marche comme membres du Peuple de Dieu qui chemine à travers l'histoire" (Lettre apos. Rosarium Virginis Mariae, n. 23).

3. Que la Vierge, Mère du Christ, veille sur l'Eglise! Qu'elle fasse que nous aussi, nous puissions partager un jour sa même gloire au Paradis, où "la voici élevée bien au-dessus des Anges, [elle] partage aujourd'hui le triomphe du Christ, et règne pour toujours avec lui" (Antienne d'ouverture de la Messe des Vêpres de la veillée de l'Assomption). Loué soit Jésus-Christ!
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 16:37

SOLENNITÉ DE L'ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

BENOÎT XVI

ANGELUS

Palais apostolique de Castelgandolfo
Mercredi 15 août 2007



Chers frères et sœurs,

Nous célébrons aujourd'hui la solennité de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. Il s'agit d'une fête ancienne, qui trouve son fondement ultime dans l'Ecriture Sainte: en effet, celle-ci présente la Vierge Marie étroitement unie à son Fils divin et toujours solidaire avec lui. Mère et Fils apparaissent étroitement associés dans la lutte contre l'ennemi infernal jusqu'à la victoire définitive sur lui. Cette victoire s'exprime en particulier dans le dépassement du péché et de la mort, c'est-à-dire dans le dépassement de ces ennemis que saint Paul présente toujours de façon conjointe (cf. Rm 5, 12. 15-21; 1 Co 15, 21-26). C'est pourquoi, de même que la résurrection glorieuse du Christ fut le signe définitif de cette victoire, ainsi, la glorification de Marie également dans son corps virginal constitue la confirmation finale de sa pleine solidarité avec le Fils tant dans la lutte que dans la victoire.

Le Serviteur de Dieu le Pape Pie XII se fit l'interprète de cette profonde signification théologique du mystère en prononçant, le 1 novembre 1950, la définition dogmatique solennelle de ce privilège marial. Il déclarait: "De cette manière, l'auguste Mère de Dieu mystérieusement unie à Jésus Christ depuis toute éternité dans un même décret de prédestination, Immaculée en sa conception, Vierge dans sa divine maternité, coopératrice généreuse du Divin Rédempteur, qui a remporté un triomphe définitif sur le péché et sur ses conséquences, à la fin, comme couronnement suprême de ses privilèges, obtint d'être préservée de la corruption du sépulcre et ayant vaincu la mort, comme préalablement son Fils, d'être ainsi élevée corps et âme à la gloire céleste, où Reine, elle resplendit, à la droite de son Fils, Roi immortel de tous les siècles" (Constitution Munificentissimus Deus: AAS 42 [1950], 768-769).

Chers frères et sœurs, élevée au ciel, Marie ne s'est pas éloignée de nous, mais demeure encore plus proche de nous et sa lumière se projette sur notre vie et sur l'histoire de toute l'humanité. Attirés par la splendeur céleste de la Mère du Rédempteur, ayons recours avec confiance à Celle qui, d'en haut, nous regarde et nous protège. Nous avons tous besoin de son aide et de son réconfort pour affronter les épreuves et les défis de chaque jour; nous avons besoin de la sentir mère et sœur dans les situations concrètes de notre existence. Et pour pouvoir partager un jour nous aussi pour toujours son même destin, imitons-la dès à présent en nous plaçant docilement à la suite du Christ et au service généreux de nos frères. Cela est l'unique façon d'anticiper, déjà au cours de notre pèlerinage terrestre, la joie et la paix que vit en plénitude celui qui parvient à la destination immortelle du Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 16:39

Chère florence_yvonne,

Jean-Paul II a écrit:
à la fin, comme couronnement suprême de ses privilèges, obtint d'être préservée de la corruption du sépulcre et ayant vaincu la mort, comme préalablement son Fils, d'être ainsi élevée corps et âme à la gloire céleste
Jean-Paul II ne dit nullement que la Vierge n'est pas passée par la mort, si j'ai bien compris ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 17:02

SOLENNITÉ DE L'ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II

Mercredi 15 août 2001



1. "Le dernier ennemi détruit, c'est la Mort" (1 Co 15, 26).

Les paroles de Paul, qui viennent de retentir au cours de la deuxième lecture, nous aident à comprendre le sens de la solennité que nous célébrons aujourd'hui. En Marie, élevée au ciel au terme de sa vie terrestre, resplendit la victoire définitive du Christ sur la mort, entrée dans le monde à cause du péché d'Adam. C'est le Christ, le "nouvel" Adam, qui a vaincu la mort, en s'offrant en sacrifice sur le Calvaire, dans un geste d'amour obéissant au Père. Il nous a ainsi sauvés de l'esclavage du péché et du mal. Dans le triomphe de la Vierge, l'Eglise contemple Celle que le Père a choisie comme vraie Mère de son Fils unique, en l'associant intimement au dessein salvifique de la Rédemption.

C'est pour cela que Marie, comme le montre bien la liturgie, est un signe réconfortant pour notre espérance. En la contemplant, enlevée dans l'exultation de la foule des anges, l'histoire humaine tout entière, avec ses lumières et ses ombres, s'ouvre à la perspective de la béatitude éternelle. Si l'expérience quotidienne nous permet de nous rendre compte que le pèlerinage terrestre est placé sous le signe de l'incertitude et de la lutte, la Vierge élevée dans la gloire du Paradis nous assure que le secours divin ne nous fera jamais défaut.

2. "Un signe grandiose apparut au ciel: une Femme! Le soleil l'enveloppe" (Ap 12,1).

Contemplons Marie, très chers frères et soeurs ici rassemblés en ce jour si cher à la dévotion du peuple chrétien. Je vous salue avec une grande affection. Je salue en particulier M. le Cardinal Angelo Sodano, le premier de mes collaborateurs, ainsi que l'Evêque d'Albano et son Auxiliaire, en les remerciant de leur présence courtoise. Je salue en outre le curé, ainsi que les prêtres qui l'aident dans sa tâche, les religieux et les religieuses et tous les fidèles présents, en particulier les consacrés salésiens, la communauté de Castel Gandolfo et celle des Villas pontificales. J'étends ma pensée aux pèlerins des différents groupes linguistiques qui ont voulu s'unir à notre célébration. Je souhaite à chacun de vivre dans la joie la solennité de ce jour, qui est riche d'occasions de méditation.

Un grand signe apparaît pour nous dans le ciel aujourd'hui: la Vierge Mère! L'auteur sacré du livre de l'Apocalypse nous en parle à travers un langage prophétique dans la première lecture. Quel prodige extraordinaire se trouve devant nos yeux stupéfaits! Habitués à fixer les réalités de la terre, nous sommes invités à regarder vers le Haut: vers le ciel, qui est notre Patrie définitive, où la Très Sainte Vierge nous attend.

L'homme moderne, peut-être plus encore que par le passé, est pris par des intérêts et des préoccupations matérielles. Il recherche la sécurité et, souvent, il fait l'expérience de la solitude et de l'angoisse. Et que dire ensuite de l'énigme de la mort? L'Assomption de Marie est un événement qui nous touche de près justement parce que l'homme est destiné à mourir. Mais la mort n'est pas le dernier mot. Elle est - comme nous l'affirme le mystère de l'Assomption de la Vierge - le passage vers la vie à la rencontre de l'Amour. Elle est le passage vers la béatitude céleste réservée à ceux qui oeuvrent pour la vérité et la justice et s'efforcent de suivre le Christ.

3. "Désormais toutes les générations me diront bienheureuse" (Lc 1, 48). Ainsi s'exprime la Mère du Christ lorsqu'elle rencontre sa parente âgée, Elisabeth. L'Evangile nous a reproposé, il y a peu, le Magnificat que l'Eglise chante chaque jour. C'est la réponse de la Madone aux paroles prophétiques de sainte Elisabeth: "Bienheureuse celle qui a cru en l'accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur" (Lc 1, 45).

En Marie, la promesse se fait réalité: Bienheureuse est la Mère et bienheureux serons-nous, nous, ses fils, si, comme elle, nous écoutons et nous mettons en pratique la Parole du Seigneur.

Puisse la solennité de ce jour ouvrir notre coeur à cette perspective supérieure de l'existence. Que la Vierge, que nous contemplons aujourd'hui resplendissante à la droite du Fils, aide l'homme d'aujourd'hui à vivre en croyant "en l'accomplissement de la Parole du Seigneur".

4. "Aujourd'hui, les fils de l'Eglise sur la terre célèbrent dans la joie le passage de la Vierge à la cité divine, la Jérusalem céleste" (Laudes et hymni, VI). C'est ce que chante la liturgie arménienne aujourd'hui. Je fais miennes ces paroles, en pensant au pèlerinage apostolique au Kazakhstan et en Arménie que j'accomplirai, si Dieu le veut, dans un peu plus d'un mois. Je Te confie, Marie, l'issue de cette nouvelle étape de mon service de l'Eglise et du monde. Je Te demande d'aider les croyants à être les sentinelles de l'espérance qui ne déçoit pas, et à proclamer sans cesse que le Christ est vainqueur du mal et de la mort. Illumine, ô Femme fidèle, l'humanité de notre temps afin qu'elle comprenne que la vie de tout homme ne finit pas dans une poignée de poussière, mais est appelée à un destin d'éternel bonheur.

Marie, qui es la "joie du ciel et de la terre", veille et prie pour nous et pour le monde entier, maintenant et toujours. Amen!
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 17:05

Jeb a écrit:
Chère florence_yvonne,

Jean-Paul II a écrit:
à la fin, comme couronnement suprême de ses privilèges, obtint d'être préservée de la corruption du sépulcre et ayant vaincu la mort, comme préalablement son Fils, d'être ainsi élevée corps et âme à la gloire céleste
Jean-Paul II ne dit nullement que la Vierge n'est pas passée par la mort, si j'ai bien compris ?

Tout à fait exacte. Il dit même qu'elle est passée par la mort. Relisez bien Florence-Yvonne :

"De cette manière, l'auguste Mère de Dieu mystérieusement unie à Jésus Christ depuis toute éternité dans un même décret de prédestination, Immaculée en sa conception, Vierge dans sa divine maternité, coopératrice généreuse du Divin Rédempteur, qui a remporté un triomphe définitif sur le péché et sur ses conséquences, à la fin, comme couronnement suprême de ses privilèges, obtint d'être préservée de la corruption du sépulcre et ayant vaincu la mort, comme préalablement son Fils, d'être ainsi élevée corps et âme à la gloire céleste, où Reine, elle resplendit, à la droite de son Fils, Roi immortel de tous les siècles"

Je répète : "l'auguste Mère de Dieu, ayant vaincu la mort comme son Fils."

Pour vaincre la mort, Jésus a du affronter la mort, il a du mourir. Si la Vierge a vaincu la mort comme son Fils, c'est qu'elle est morte comme son Fils.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 17:05

Benoît XVI ne le dit toujours pas que la Vierge n'est pas passée par la mort, si j'ai bien compris ?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 17:13

Jeb a écrit:
Benoît XVI ne le dit toujours pas que la Vierge n'est pas passée par la mort, si j'ai bien compris ?

Cher Jeb,

Voici ce que dit le pape Benoît XVI à propos de l'assomption, tu trouveras l'homélie à ce lien : http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1608077_homelie

Homélie de Benoît XVI en la solennité de l'Assomption

Cité du Vatican, le 16 août 2007

"Marie a laissé derrière elle, la mort ; elle est totalement revêtue de la vie, est élevée, corps et âme dans la gloire de Dieu et ainsi, demeure dans la gloire, en ayant vaincu la mort."

Quelque chose qu'on laisse derrière soi, c'est quelque chose qu'on a vécu. Sinon le pape aurait dit : "Marie a laissé devant elle la mort". Il confirme que pour lui la Vierge Marie a connu la mort, en redisant ce que disait son prédécesseur : "en ayant vaincu la mort". Pour vaincre la mort, il fallait que Marie l'affronte, la vive.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 17:17

Petero a écrit:
Pour vaincre la mort, il fallait que Marie l'affronte, la vive.
Cher Petero, je suis tout à fait d'accord avec vous, c'est ce que je disais, mais j'ai du mal m'exprimer quand j'ai écrit :
"Benoît XVI ne le dit toujours pas que la Vierge n'est pas passée par la mort, si j'ai bien compris ?" scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 17:21

Chers amis,

J'ai lu en 'diagonale' vos réflexions concernant la Vierge Marie.

J'espère ne choquer personne en disant que pour moi cela coule de source que 'Marie est la Co-rédemptrice' sans être d'accord et niant les révélations de Marie-Paule Giguère qui n'ont rien à voir avec le rôle de Marie associée à la Rédemption.

Je trouve cela normal, depuis toujours elle fut préservée du péché originel dès sa conception comme Elle le dira à Lourdes 'Je suis l'Immaculée Conception'. Marie n'est pas supérieure à Dieu, ni à son Fils Jésus. Donc il me semble logique que puisque Jésus est passé par la mort corporelle, sa mère qui Lui est si unie soit passée par le chemin de Jésus...
Donc pour moi elle a connu la mort sur terre, mais la Vierge Marie, le corps de l'Immaculée ne pouvait connaître la Corruption et comme Elle est associée à la Rédemption, il coule de source aussi pour moi que comme Jésus Elle est ressuscitée et soit déjà dans son corps Glorifié.

D'ailleurs ses nombreux pélerinages sur la terre semblent le prouver, les voyants voient une personne vivante... Marie bénéficie des mérites de son Fils d'avance déjà dès sa conception, la Mère et le Fils ne font qu'UN !

Je pense donc qu'on ne retrouvera jamais non plus le corps de la Vierge Marie, Marie a connu les mêmes souffrances que Son Fils , Elle était au pied de la croix et son coeur fut transpercé, Elle n'est pas l'égale de Jésus car l'Adoration ne revient qu'à Dieu. Cependant Elle a coopéré énormément et coopère toujours à notre Rédemption. Le Seigneur a besoin d'Elle pour sauver le monde car c'est Elle qui sauvera l'Humanité, c'est la Dame environnée de soleil qui vaincra.... sunny

Je vous demande de ne pas croire aux affirmations de Marie-Paule Giguère qui ne font que faire tort à la promulgation du dogme de Marie Co Rédemptrice. Il faut bien comprendre ce que cela veut dire.

www.laudate.org


Voilà, j'ai vu ce fil et j'ai fait une petite dissertation que vous pouvez à loisir critiquer et donner votre avis en toute amitié.

Ma prière favorite en confidence est le 'Regina Caeli', je n'ai jamais récité cette prière même dans la souffrance la plus grande, la maladie sans avoir trouvé de suite le réconfort.

"Salut, O Reine, Mère de Miséricorde, Notre Douceur et Notre Espérance Salut !
Vers vous, nous élevons nos cris pauvres exilés; malheureux enfants d'Eve, vers Vous nous soupirons gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.

De grâce donc, O NOTRE AVOCATE, tournez vers nous vos regards miséricordieux et après cet exil montrez nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles !

O Clémente, O Miséricordieuse, O douce Vierge Marie Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven sunny Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 17:43

Chère Eloïse. Oui Marie est co-rédemptrice. Et c'est comme à Cana : elle prévient son Fils des dangers dans lesquels, parfois, nous nous mettons, où mettons les autres. C'est-à-dire qu'elle prévient son Fils : 'Mon fils, celui-là manque d'espérance, celle-là, manque d'amour pour elle-même'. Et Jésus exauce.
Marie est couronnée par son Fils. Elle monte au ciel, son corps n'a pas connu la 'corruption'. A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 17:45

cathe a écrit:
Chère Eloïse. Oui Marie est co-rédemptrice. Et c'est comme à Cana : elle prévient son Fils des dangers dans lesquels, parfois, nous nous mettons, où mettons les autres. C'est-à-dire qu'elle prévient son Fils : 'Mon fils, celui-là manque d'espérance, celle-là, manque d'amour pour elle-même'. Et Jésus exauce.
Marie est couronnée par son Fils. Elle monte au ciel, son corps n'a pas connu la 'corruption'. A+

Si je comprends bien alors nous sommes d'accord cheers Very Happy

@+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 18:00

Eloïse, cette co-rédemption est 'incluse' dans le'pack' baptême, Père, Fils et Esprit. Marie ne révèle pas à la manière dont Dieu se révèle, par son Fils à nous. Dès notre baptpême, Marie veille à ce que, plus tard, nos jarres soient pleines de vin eucharistiques, pour notre ivresse sans fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 18:05

cathe a écrit:
Eloïse, cette co-rédemption est 'incluse' dans le'pack' baptême, Père, Fils et Esprit. Marie ne révèle pas à la manière dont Dieu se révèle, par son Fils à nous. Dès notre baptpême, Marie veille à ce que, plus tard, nos jarres soient pleines de vin eucharistiques, pour notre ivresse sans fin.

Waaaaaaaaaah c'est complique ce 'pack baptême' !

Tu parles en théologien sûre de toi !

Que penses tu des apparitions de Marie à Amsterdam ? ces apparitions reconnues par l'Eglise et où Marie demande que le dogme de Co Rédemptrice soit promulgué ?

Je me heurte souvent à des incompréhensions et je sais que tu ne crains pas de me dire ton avis .... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 18:13

Eloïse. Je pense que c'est une très très très bonne chose. Le moment est bon, et j'espère que notre bien aimé pape va s'y ateler. Oui, je suis sûre de ce que je dis, je suis sûre de ma foi. Tout ce que je dis, je le retrouve chez toi, exprimé par tes propres mots. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 18:17

cathe a écrit:
Eloïse. Je pense que c'est une très très très bonne chose. Le moment est bon, et j'espère que notre bien aimé pape va s'y ateler. Oui, je suis sûre de ce que je dis, je suis sûre de ma foi. Tout ce que je dis, je le retrouve chez toi, exprimé par tes propres mots. Voilà.

Cathe. Je suis confuse Embarassed et émue par notre Communion spirituelle :sts:
Je crois que notre bien aimé Benoît va s'atteler à cette tâche, je suis sûre que ce dogme sera proclamé cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 18:18

Eloïse ! Il le sera !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 18:22

cathe a écrit:
Eloïse ! Il le sera !

Cathe, j'en suis sûre aussi sunny
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Dim 20 Avr - 20:51

Citation :
Eloïse, cette co-rédemption est 'incluse' dans le'pack' baptême, Père, Fils et Esprit. Marie ne révèle pas à la manière dont Dieu se révèle, par son Fils à nous. Dès notre baptpême, Marie veille à ce que, plus tard, nos jarres soient pleines de vin eucharistiques, pour notre ivresse sans fin.

Si je puis me permettre une petite précision...

Il y a deux co-rédemption à distinguer.

1. Co-rédemption subjective, qui joue dans l'application des mérites du Christ. Exemple pratique : vous priez pour la conversion de votre voisin, et ça marche. Vous avez été son co-rédempteur.

2. Co-rédemption objective, c'est-à-dire non plus sur l'application de la Rédemption, mais sur l'obtention de cette rédemption. Là, c'est plus délicat, si ça vous intéresse... Mais là, je crois que je vais aller pioncer, j'ai le cerveau qui commence à fumer...

+
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 1:57

Pour en revenir au problème de la mort de Marie , je crois me souvenir qu'anciennement , était célébrée la fête de la "dormition
de la bienheureuse Vierge Marie" , pour bien indiquer que sa mort
n'avait pas été une mort comme les autres .
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 2:14

boudo a écrit:
Pour en revenir au problème de la mort de Marie , je crois me souvenir qu'anciennement , était célébrée la fête de la "dormition
de la bienheureuse Vierge Marie" , pour bien indiquer que sa mort
n'avait pas été une mort comme les autres .

Cher boudo,

Le mot dormition a été utilisé pour parler de la mort des saints et donc de la Sainte Vierge. La dormition, c'était une mort "non violente". Le mot cimetierre d'ailleur aussi " la même idée de sommeil provisoire.

Ne dit-on pas d'ailleurs d'un mort qui semble "reposé" : "on dirait qu'il dort".

Les orthodoxe croient eux aussi que la Vierge Marie est morte, mais qu'elle est morte sans souffrir, dans un état de paix spirituelle. Personnellement je pense que Marie se trouvait dans le repos de l'Esprit quand son corps s'est éteint, quand la mort est venue.

Ces mêmes orthodoxe, avaient peur que le terme Assomption pourrait laisser entendre que Marie a été enlevé au ciel de son vivant ; c'est pourquoi ils ont préférés choisir le terme "Dormition" pour parler de l'entrée au ciel de la Vierge Marie. Selon la tradition, la Vierge aurait alors été âgée de cinquante-neuf ans (soit onze ans après la crucifixion de Jésus) et aurait été mis au tombeau dans le jardin de Gethsémani, à Jérusalem).

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 6:13

de OJC. Il y a deux co-rédemption à distinguer.
1.
Co-rédemption subjective, qui joue dans l'application des mérites du
Christ. Exemple pratique : vous priez pour la conversion de votre
voisin, et ça marche. Vous avez été son co-rédempteur.

2.
Co-rédemption objective, c'est-à-dire non plus sur l'application de la
Rédemption, mais sur l'obtention de cette rédemption. Là, c'est plus
délicat, si ça vous intéresse...


Bonjour OJC.
En ce qui concerne la conversion de mon voisin, j'en laisse le soin à NSJC. Ce que je peux faire, c'est effectivement prier pour lui, et l'amener à Jésus, comme les apôtres au début du ministère terrestre de Jésus : disant :'Nous avons trouvé le messie'. A partir de là, soit mon voisin va vers Jésus, soit il n'y va pas. En tout état de cause, le simple fait de lui avoir dit 'J'ai trouvé le messie, me fait être co-rédemptrice de mon voisin, qu'il aille trouver Jésus ou non. Il y a donc là, les deux applications de la co-rédemption, elles s'interpénètrent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 6:15

Petero : dans la mort, il n'y a pas de hiérarchie que l'on l'appelle Assomption, ou Dormition. Marie est morte pour les uns, pas, pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 7:26

Bonjour Cathe,

Le co-rédemption objective ne concerne que la Vierge Marie, à raison de sa com-Passion (Stabat Marter Dolorosa...).

En aucune manière d'autres personnes peuvent être appelées co-rédemptrices dan cet ordre là.

+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 7:47

OJC. Je me suis basée sur la conversion de notre voisin, pour qui nous prions pour sa conversion. Que Marie soit la seule co-rédemption objective : c'est sûr. L'obtention de cette rédemption est tout simplement la conversion de mon voisin, obtenue à partir des mérites de Marie. Mais la rédemption nous vient du Christ lui-même. Quand Marie dit à Jésus : 'Ils n'ont plus de vin'. Elle ne fait pas le miracle, elle ne 'sauve' pas la noce. Elle sait Jésus est le seul à obtenir que la 'noce' se poursuive, que la joie reprenne.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 8:35

cathe a écrit:
Petero : dans la mort, il n'y a pas de hiérarchie que l'on l'appelle Assomption, ou Dormition. Marie est morte pour les uns, pas, pour les autres.

Qu'est-ce qui dans mes propos vous fait penser que j'ai parlé de hiérarchie ?

Au fait, votre pseudo, "cathe", me fait penser à Catherine mais peut-être je me trompe. Quand j'ai envie de commencer mes message par "Cher", je ne sais pas si je dois mettre un e, si vous être une femme comme à première vue il me semblerait. Si c'est pas indiscret, dois-je écrire "chère".

Fraternellement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 8:48

cathe a écrit:
OJC. Je me suis basée sur la conversion de notre voisin, pour qui nous prions pour sa conversion. Que Marie soit la seule co-rédemption objective : c'est sûr. L'obtention de cette rédemption est tout simplement la conversion de mon voisin, obtenue à partir des mérites de Marie. Mais la rédemption nous vient du Christ lui-même. Quand Marie dit à Jésus : 'Ils n'ont plus de vin'. Elle ne fait pas le miracle, elle ne 'sauve' pas la noce. Elle sait Jésus est le seul à obtenir que la 'noce' se poursuive, que la joie reprenne.

Pour que Jésus fasse se miracle, il fallait que l'homme qu'il était exista. Marie a mis au monde ce Sauveur et avant de le mettre au monde elle l'a accueillie en son sein virginal, et avant de l'accueillir elle a dit "oui" qui lui annonçait par la voix de l'ange qu'elle avait trouvé grâce auprès de Dieu et qu'elle enfanterait son Fils ; et avant elle s'était totalement donné au Seigneur, lui consacrant sa vie.

On peut donc dire que Marie a été intimement liée au mystère de l'Incarnation qui est le commencement du mystère de la Rédemption. Le mystère de la Rédemption c'est pas uniquement Jésus qui nous sauve en offrant sa vie et en mourant sur la Croix. Jésus a commmencé à offrir sa vie pour nous, quand dans le sein du Père il a accepté de s'incarner pour nous sauver.

Marie est donc plus qu'une co-rédemptrice objective ; elle a été associée intimement, activement au mystère de notre Rédemption.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 8:58

Voici une homélie de notre bien-aimé pape Benoît XVI en la fête de l'Assomption de la Vierge Marie.

L'Assomption de Marie est un dogme promulgué par l'Eglise Catholique Romaine et les dogmes font partie de l'infallibilité du pape :pape:

MESSE EN LA SOLENNITÉ
DE L'ASSOMPTION DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI

Paroisse "San Tommaso da Villanova" à Castelgandolfo
Mercredi 15 août 2007



Chers frères et sœurs,

Dans sa grande œuvre "La Cité de Dieu", saint Augustin dit à un moment donné que toute l'histoire humaine, l'histoire du monde, est une lutte entre deux amours: l'amour de Dieu jusqu'à se perdre soi-même, jusqu'au don de soi, et l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu, jusqu'à la haine des autres. Cette même interprétation de l'histoire, comme lutte entre deux amours, entre l'amour et l'égoïsme, apparaît également dans la lecture tirée de l'Apocalypse, que nous venons d'écouter. Ici, ces deux amours apparaissent à travers deux grandes figures. Avant tout, il y a le dragon rouge, très puissant, avec une manifestation impressionnante et inquiétante du pouvoir sans grâce, sans amour, de l'égoïsme absolu, de la terreur, de la violence. Au moment où saint Jean écrivit l'Apocalypse, pour lui ce dragon était la représentation du pouvoir des empereurs romains anti-chrétiens, de Néron à Domitien. Ce pouvoir apparaissait illimité; le pouvoir militaire, politique, propagandiste de l'empire romain était tel que devant lui, la foi, l'Eglise, apparaissait comme une femme sans défense, sans possibilité de survivre, encore moins de vaincre. Qui pouvait s'opposer à ce pouvoir omniprésent, qui semblait capable de tout? Et toutefois, nous savons qu'à la fin, la femme sans défense a vaincu; ce n'est pas l'égoïsme, ce n'est pas la haine; mais c'est l'amour de Dieu qui l'a emporté et l'empire romain s'est ouvert à la foi chrétienne.

Les paroles de l'Ecriture Sainte transcendent toujours le moment historique. Et ainsi, ce dragon indique non seulement le pouvoir anti-chrétien des persécuteurs de l'Eglise de ce temps là, mais les dictatures matérialistes anti-chrétiennes de tous les temps. Nous voyons de nouveau se manifester ce pouvoir, cette puissance du dragon rouge, dans les grandes dictatures du siècle dernier: la dictature du nazisme et la dictature de Staline avaient tous les pouvoirs, elles pénétraient chaque recoin, l'ultime recoin. Il semblait impossible qu'à long terme, la foi puisse survivre face à ce dragon si fort, qui voulait dévorer le Dieu qui s'était fait enfant et la femme, l'Eglise. Mais en réalité, dans ce cas également, à la fin, l'amour a été plus fort que la haine.

Aujourd'hui aussi, ce dragon existe de façons nouvelles et différentes. Il existe sous la forme des idéologies matérialistes qui nous disent: il est absurde de penser à Dieu; il est absurde d'observer les commandements de Dieu; cela appartient au passé. Il vaut la peine uniquement de vivre la vie pour soi. Prendre dans ce bref moment de la vie tout ce que nous pouvons en tirer. Seuls la consommation, l'égoïsme, le divertissement valent la peine. Telle est la vie. C'est ainsi que nous devons vivre. Et à nouveau, il semble absurde, impossible de s'opposer à cette mentalité dominante, avec toute sa force médiatique, de propagande. Il semble impossible aujourd'hui encore de penser à un Dieu qui a créé l'homme et qui s'est fait enfant et qui serait le véritable dominateur du monde.

Aujourd'hui aussi, ce dragon apparaît invincible, mais aujourd'hui aussi, il demeure vrai que Dieu est plus fort que le dragon, que c'est l'amour qui l'emporte, et non pas l'égoïsme. Ayant considéré ainsi les diverses configurations historiques du dragon, voyons à présent l'autre image: la femme vêtue de soleil avec la lune sous ses pieds et entourée de douze étoiles. Cette image également revêt plusieurs dimensions. Une première signification est sans aucun doute qu'il s'agit de la Vierge Marie vêtue de soleil, c'est-à dire entièrement de Dieu; Marie qui vit en Dieu, entièrement, entourée et pénétrée de la lumière de Dieu. Entourée de douze étoiles, c'est-à-dire des douze tribus d'Israël, de tout le Peuple de Dieu, de toute la communion des saints, et avec à ses pieds la lune, image de la mort et de la mortalité. Marie a laissé la mort derrière elle; elle est entièrement revêtue de vie, elle est élevée corps et âme dans la gloire de Dieu et ainsi, étant placée dans la gloire, ayant surmonté la mort, elle nous dit: courage, à la fin l'amour est vainqueur! Ma vie consistait à dire: je suis la servante de Dieu, ma vie était le don de moi à Dieu et au prochain. Et cette vie de service débouche à présent dans la vie véritable. Ayez confiance, ayez le courage de vivre ainsi vous aussi, contre toutes les menaces du dragon.

Telle est la première signification de la femme que Marie est parvenue à être. La "femme vêtue de soleil" est le grand signe de la victoire de l'amour, de la victoire du bien, de la victoire de Dieu. Un grand signe de réconfort. Mais ensuite, cette femme qui souffre, qui doit fuir, qui enfante dans un cri de douleur, est également l'Eglise, l'Eglise en pèlerinage de tous les temps. A toutes les générations, elle doit à nouveau enfanter le Christ, l'apporter au monde avec une grande douleur dans ce monde de souffrance. Persécutée à toutes les époques, elle vit comme dans le désert persécutée par le dragon. Mais en tous temps, l'Eglise, le Peuple de Dieu, vit également de la lumière de Dieu et il est nourri, comme dit l'Evangile, de Dieu, nourri lui-même avec le pain de la Sainte Eucharistie. Et ainsi, dans toutes les vicissitudes, dans toutes les différentes situations de l'Eglise au cours des temps, dans les diverses parties du monde, en souffrant, elle est vainqueur. Et elle est la présence, la garantie de l'amour de Dieu contre toutes les idéologies de la haine et de l'égoïsme.

Nous voyons certainement qu'aujourd'hui aussi, le dragon veut dévorer le Dieu qui s'est fait enfant. N'ayez pas peur pour ce Dieu apparemment faible. La lutte a déjà été surmontée. Aujourd'hui aussi, ce Dieu faible est fort: il est la véritable force. Et ainsi, la fête de l'Assomption est l'invitation à avoir confiance en Dieu et elle est également une invitation à imiter Marie dans ce qu'Elle a dit elle-même: Je suis la servante du Seigneur, je me mets à la disposition du Seigneur. Telle est la leçon: suivre sa voie; donner notre vie et ne pas prendre la vie. Et précisément ainsi, nous sommes sur le chemin de l'amour qui signifie se perdre, mais une façon de se perdre qui en réalité, est l'unique voie pour se trouver véritablement, pour trouver la vraie vie.

Tournons notre regard vers Marie, élevée au ciel. Laissons-nous conduire vers la foi et la fête de la joie: Dieu est vainqueur. La foi apparemment faible est la véritable force du monde. L'amour est plus fort que la haine. Et nous disons avec Elisabeth: Bénie sois-tu entre toutes les femmes. Nous te prions avec toute l'Eglise: Sainte Marie, prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.



© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana



Bien fraternellement,
Eloise
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 9:03

cathe a écrit:
de OJC. Il y a deux co-rédemption à distinguer.
1.
Co-rédemption subjective, qui joue dans l'application des mérites du
Christ. Exemple pratique : vous priez pour la conversion de votre
voisin, et ça marche. Vous avez été son co-rédempteur.

2.
Co-rédemption objective, c'est-à-dire non plus sur l'application de la
Rédemption, mais sur l'obtention de cette rédemption. Là, c'est plus
délicat, si ça vous intéresse...


Bonjour OJC.
En ce qui concerne la conversion de mon voisin, j'en laisse le soin à NSJC. Ce que je peux faire, c'est effectivement prier pour lui, et l'amener à Jésus, comme les apôtres au début du ministère terrestre de Jésus : disant :'Nous avons trouvé le messie'. A partir de là, soit mon voisin va vers Jésus, soit il n'y va pas. En tout état de cause, le simple fait de lui avoir dit 'J'ai trouvé le messie, me fait être co-rédemptrice de mon voisin, qu'il aille trouver Jésus ou non. Il y a donc là, les deux applications de la co-rédemption, elles s'interpénètrent.

Chere Cathe,

Je ne crois pas qu'on puisse dire de nous, chrétiens, que nous sommes d'une certaine manière, "co-rédempteur", puisque nos voisins ont déjà été "rachetés" par le Christ, qui a déjà versé la rançon avec laquelle ils pourront se libérer du péché et de la mort.

Marie, elle, a participé activement à notre "libération", en permettant à notre libérateur de venir nous libérer.

La mission que le Christ nous confie, n'est pas en effet de "convertir", mais d'encourager à la conversion, dans le sens de "stimuler", dans le sens d'exciter.

Par le témoignage que nous donnons de l'oeuvre que la grâce de Dieu accomplit en nous, nous devenons capable d'exciter l'envie de découvrir cette grâce qui nous anime et petit à petit d'y goûter ; de faire soit même l'expérience.

Ce que Jésus désire, c'est que par notre seul présence, par la relation que nous avons avec cette personne, sans pour cela lui annoncer de suite l'évangile, nous donnions envie à la personne qui nous approche, de goûter au bonheur et à la joie qui nous habite ; à l'amour dont notre coeur déborde et qui fait si chaud au coeur.

Convertir, c'est retourner un coeur ; c'est donner envie à ce coeur de s'ouvrir à l'Amour du Christ ; à l'Esprit d'Amour qui par notre coeur s'en approche. Comprends-tu ce que je veux dire ?

Il faut parfois beaucoup de temps pour arriver à toucher un coeur, d'autant plus que nous mêmes ne sommes pas encore des saints ; nous ne rayonnons pas encore pleinement de l'Amour qui nous habite, de la Sainteté dont Dieu nous irradie Lui-même, par la présence de l'Esprit Saint en nous.

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 9:03

Pie XII proclame le dogme de l'Assomption

"Alors, puisque l'Eglise universelle, en laquelle vit l'Esprit de vérité, cet Esprit qui la dirige infailliblement pour parfaire la connaissance des vérités révélées, a manifesté de multiples façons sa foi au cours des siècles, et puisque les évêques du monde entier, d'un sentiment presque unanime, demandent que soit définie, comme dogme de foi divine et catholique, la vérité de l'Assomption au ciel de la Bienheureuse Vierge Marie - vérité qui s'appuie sur les Saintes Lettres et ancrée profondément dans l'âme des fidèles, approuvée depuis la plus haute antiquité par le culte de l'Eglise, en parfait accord avec les autres vérités révélées, démontrée et expliquée par l'étude, la science et la sagesse des théologiens - nous pensons que le moment, fixé par le dessein de Dieu dans sa Providence, est maintenant arrivé où nous devons déclarer solennellement cet insigne privilège de la Vierge Marie.

Pourquoi le besoin de ce dogme pour le croyant ?

Nous, qui avons confié Notre pontificat au patronage particulier de la Très Sainte Vierge, vers qui Nous Nous réfugions en tant de vicissitudes des plus tristes réalités, Nous qui avons consacré à son Coeur Immaculé le genre humain tout entier en une cérémonie publique, et qui avons éprouvé souvent sa très puissante assistance, Nous avons une entière confiance que cette proclamation et définition solennelle de son Assomption apportera un profit non négligeable à la société humaine, car elle tournera à la gloire de la Très Sainte Trinité à laquelle la Vierge Mère de Dieu est unie par des liens tout particuliers.



Il faut, en effet, espérer que tous les fidèles seront portés à une piété plus grande envers leur céleste Mère ; que les âmes de tous ceux qui se glorifient du nom de chrétiens, seront poussées au désir de participer à l'unité du Corps mystique de Jésus-Christ et d'augmenter leur amour envers Celle qui, à l'égard de tous les membres de cet auguste corps, garde un coeur maternel.



Et il faut également espérer que ceux qui méditent les glorieux exemples de Marie se persuaderont de plus en plus de quelle grande valeur est la vie humaine si elle est entièrement vouée à l'accomplissement de la volonté du Père céleste et au bien à procurer au prochain ; que, alors que les inventions du " matérialisme " et la corruption des moeurs qui en découle menacent de submerger l'existence de la vertu et, en excitant les guerres, de perdre les vies humaines, sera manifesté le plus clairement possible, en pleine lumière, aux yeux de tous, à quel but sublime sont destinés notre âme et notre corps ; et enfin que la foi de l'Assomption céleste de Marie dans son corps rendra plus ferme notre foi en notre propre résurrection, et la rendra plus active.

Nous proclamons, déclarons et définissons que c'est un dogme divinement révélé...

Ce Nous est une très grande joie que cet événement solennel arrive, par un dessein de la Providence de Dieu, alors que l'Année Sainte suit son cours, car ainsi nous pouvons, pendant la célébration du très grand Jubilé, orner le front de la Vierge Mère de Dieu de ce brillant joyau et laisser un souvenir plus durable que l'airain de Notre piété très ardente envers la Mère de Dieu.


Nous proclamons, déclarons et définissons que c'est un dogme divinement révélé que Marie, l'Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste.

C'est pourquoi, si quelqu'un - ce qu'à Dieu ne plaise - osait volontairement nier ou mettre en doute ce que Nous avons défini, qu'il sache qu'il a fait complètement défection dans la foi divine et catholique. Et pour que Notre définition de l'Assomption au ciel de la Vierge Marie dans son corps parvienne à la connaissance de l'Eglise universelle, Nous voulons que Nos lettres apostoliques présentes demeurent pour en perpétuer la mémoire, ordonnant que les copies qui en seront faites, ou même les exemplaires qui en seront imprimés, contresignés de la main d'un notaire public, et munis du sceau d'une personne constituée en dignité ecclésiastique, obtiennent foi absolument auprès de tous, comme le feraient les présentes Lettres elles-mêmes si elles étaient exhibées ou montrées.



Qu'il ne soit permis à qui que ce soit de détruire ou d'attaquer ou contredire, par une audacieuse témérité, cet écrit de Notre déclaration, décision et définition. Si quelqu'un avait la présomption d'y attenter, qu'il sache qu'il encourrait l'indignation du Dieu Tout-Puissant et des bienheureux apôtres Pierre et Paul. Donné à Rome, près de Saint-Pierre, l'année du très saint Jubilé mil neuf cent cinquante, le premier novembre, en la fête de tous les Saints, de Notre pontificat la douzième année."





(Constitution apostolique " Munificentissimus Deus ", définissant le dogme de l'Assomption, 1er novembre 1950 )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 9:10

Et en prime un tableau de Fra Angelico : ;)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 9:12

Petero. Mon pseudo cathe vient de Catherine de Sienne, ma sainte préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort de La vierge   Lun 21 Avr - 9:15

cathe a écrit:
Petero. Mon pseudo cathe vient de Catherine de Sienne, ma sainte préférée.

J'aime beaucoup Catherine de Sienne I love you

Bon à tantôt les amis, je dois aller chez la kiné Very Happy :hello:
Revenir en haut Aller en bas
 
La mort de La vierge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La mort de la vierge Marie
» La Vierge Marie a-t-elle connu LA MORT?
» Saint Marthe Vierge († vers l'an 81) et commentaire du jour "Qui croit en moi vivra"
» Sainte Eulalie Vierge et Martyre, commentaire du jour "Il lui mit les doigts dans les oreilles et..."
» Saint Joseph Epoux de la Vierge Marie, commentaire du jour " Saint Joseph, gardien fidèle des mystères du salut"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: