DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Visite du Saint-Père aux states

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Visite du Saint-Père aux states   Mer 16 Avr 2008, 17:35

Citation :
Le pape reçu en grande pompe à la Maison Blanche

Par Virginie MONTET

WASHINGTON (AFP) - Le pape Benoît XVI est arrivé mercredi vers 14H30 GMT à la Maison Blanche où il a été accueilli par le président George W. Bush et son épouse Laura pour une cérémonie en grande pompe, dans le cadre de sa première visite aux Etats-Unis qui dure jusqu'à dimanche.

(Publicité)
Benoît XVI est le 2ème pape à visiter la Maison Blanche après Jean-Paul II en 1979.

Alors que le souverain pontife fête ses 81 ans, entre 9.000 et 12.000 invités triés sur le volet l'attendaient sur la pelouse de la résidence présidentielle où il devait être accueilli par une salve de 21 coups de canons.

Il s'entretiendra avec George W. Bush dans le Bureau ovale et l'administration américaine s'attend à des discussions "franches" et à un rapprochement sur "des valeurs communes" après les critiques du Vatican sur la guerre en Irak.

Le souverain pontife a entamé mardi une visite de six jours aux Etats-Unis où il entend panser les plaies d'une église déchirée par le scandale des prêtres pédophiles et prononcer un discours de paix devant les Nations unies.

A bord de l'avion qui le conduisait à Washington, le pape a évoqué le dossier douloureux pour l'Eglise catholique américaine du scandale des prêtres pédophiles, exprimant sa "honte" pour ces agissements. "Nous avons profondément honte", a déclaré le pape à des journalistes dans l'avion. "L'Eglise fera tout son possible pour guérir les blessures causées par les prêtres pédophiles" et s'assurer que "de tels agissements ne se répéteront pas", a-t-il ajouté.

A sa descente d'avion peu avant 20H00 GMT (16H00 locales), le pape a été accueilli de façon exceptionnelle par le président George W. Bush, un protestant, son épouse et leur fille Jenna, qui, habillées de noir, lui ont longuement serré la main sur le tarmac de la base aérienne d'Andrews, près de Washington. C'est la première fois dans l'histoire américaine que le président des Etats-Unis se rend en personne pour accueillir un chef d'Etat à l'aéroport.

Souriant, le Saint-Père, qui fêtera mercredi ses 81 ans, visiblement alerte et en forme, a salué les prélats et adressé des signes de la main à une foule rassemblée sur des gradins sous un ciel ensoleillé et légèrement venteux. C'est la première visite aux Etats-Unis de Benoît XVI depuis son élection il y a trois ans et la 9e visite d'un pape dans ce pays.

Le souverain pontife se rendra à Washington et à New York, où il doit notamment prononcer un discours devant les Nations unies vendredi, célébrer deux messes devant des dizaines de milliers de personnes réunies dans des stades et visiter le site des attentats du 11 septembre 2001, Ground Zero.

Benoît XVI a précisé mardi qu'il s'entretiendrait avec le président Bush de la question de l'immigration. Les Etats-Unis doivent "aider les pays, dont les habitants émigrent, à se développer", a-t-il déclaré.

Prononçant dans l'avion des mots de réconfort sur la crise des prêtres pédophiles, Benoît XVI a assuré que "l'Eglise devait absolument exclure les pédophiles du ministère sacerdotal". "Des pédophiles ne peuvent pas être prêtres (...) J'insiste absolument sur cette incompatibilité", a ajouté le pape. Toutefois, pour l'association des victimes d'abus sexuels, Snap (Survivors Network for those abused by Priests), ces paroles du pape ne suffisent pas: "les promesses ne protègent pas les enfants, les actes protègent les enfants".

"C'est facile de toujours se concentrer sur les prêtres pédophiles mais c'est plus dur et plus important de s'attaquer à la question plus large de la complicité de la hiérarchie de l'église", a réagi Snap dans un communiqué.

Plus de 4.000 prêtres, sur 42.000 aux Etats-Unis, ont fait l'objet d'une dénonciation. Pour la seule année 2007, l'Eglise a dû débourser 615 millions de dollars (plus de 400 millions d'euros) pour indemniser des victimes. Le pape devait évoquer de nouveau la question lors d'une homélie à la cathédrale Saint-Patrick de New York samedi.

Quelque 70 millions d'Américains sont catholiques, soit près d'un quart de la population, tandis que 51% sont protestants.

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080416/tts-usa-religion-pape-prev-3a9e4ab.html

Alors, les anti-américains et autres anti-"bushistes", un commentaire ???

Ca fait quel effet de voir le Saint-Père reçu par le diable en personne ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Mer 16 Avr 2008, 21:55

Thumright

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Jeu 17 Avr 2008, 00:34

Ben.... Laughing

Bush n'est pas l'incarnation du démon :evil: mais il n'est pas non plus Blanche-Neige fleur 6 ... Et cela même avec la bénédiction du pape (papa) :pape:


Ça doit venir de mon petit côté révolutionnaire... Mr.Red ;)
Revenir en haut Aller en bas
Dallaeus



Messages : 77
Inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Jeu 17 Avr 2008, 11:52

En l'occurence, on peut très bien être chrétien, occidental, pro-américain et conscient du péril islamiste tout en ayant de sérieuses réserves sur la stratégie néo-conservatrice...
Et puis, le Pape ne parle que pour l'Eglise Catholique Romaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Jeu 17 Avr 2008, 12:07

Dalleus, bonjour. Eh non ! le pape s'adresse aux hommes de bonnes volonté. Je ne pense pas que des hommes de bonne volonté se trouvent uniquement dans le catholicisme.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Jeu 17 Avr 2008, 14:14

Dallaeus a écrit:
En l'occurence, on peut très bien être chrétien, occidental, pro-américain et conscient du péril islamiste tout en ayant de sérieuses réserves sur la stratégie néo-conservatrice...
Et puis, le Pape ne parle que pour l'Eglise Catholique Romaine.

Tout à fait d'accord, bien que pro américain, je ne décolère toujours pas de la trahison du Kosovo, et suis plus qu'opposé à leur politique de soutien à l'entrée de la Turquie dans l'UE Idea

Bref, pour résumer, soutien ne veut pas dire naïveté ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Jeu 17 Avr 2008, 16:24

Je pense que cette visite est une façon pour Benoit XVI d'accréditer la croisade de Bush contre les infidèles.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Jeu 17 Avr 2008, 19:17

Il me semble qu'il lui a demandé de respecter la vie humaine... À vérifier...
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 07:49

J'espère qu'il ira à Moscou après avoir été à Washington .
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 11:50

Et en Chine ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 12:07

FY. Sa sainteté Benoît XVI n'est pas en odeur de sainteté, là-bas !
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 13:36

pourquoi va t-il aux USA maintenant ? qu'est ce que ce la va changer ? pour autant que cela change quoi que ce soit ..

Qu'espère Bush de cette visite ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 20:10

Je viens de voir Notre Saint Père à la télévision aux USA, le peu qu"on en montre, je me sens vraiment frustrée car je suis ravie et émerveillée que le pape Benoit XVI se soit déplacé aux USA.

Le pape a parlé avec franchise de la pédophilie des prêtres, il a parlé avec des enfants qui ont été abusé par eux et été ferme... ce geste était très attendu en Amérique. Il a prouvé une fois de plus que l'Eglise n'a pas peur de la vérité. heureux

Je suis fière du pape Benoît que j'aime beaucoup :pape: :bisou:

Je ne répéterai jamais assez combien j'aime son beau visage doux, sa grande sensibilité et son intelligence fine et délicate.

J'espère qu'il viendra un jour en Belgique, si pas c'est moi qui pars à Rome...


VIVE LE PAPE fleur 6 heureux

Que le Seigneur le bénisse fleur 6 :sts: fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 20:16

sunny Ah Eloïse ! sunny Moi aussi, j'aime ce pape. Outre son intelligence lumineuse, sa pédagogie, sa douceur, et j'irais même jusqu'à dire sa parole très sensuelle.Very Happy fleur 6 heureux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 20:22

cathe a écrit:
sunny Ah Eloïse ! sunny Moi aussi, j'aime ce pape. Outre son intelligence lumineuse, sa pédagogie, sa douceur, et j'irais même jusqu'à dire sa parole très sensuelle.Very Happy fleur 6 heureux

Je vois que nous sommes d'accord une fois de plus.... si le mot Adoration ne revenait qu'à Dieu , je dirais je l'a...

Mais je vais oser dire je l'aime I love you

Cathe tu as vraiment bien exprimé ce que je ressens sunny cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 20:25

prière Eloïse. Je t'ai passé un mot sur le pourquoi de tes rares visites, et j'allais dire 'nous, les amoureuses' de Benoït.
ALLELOUIA, ALLEOUIA pour toi ! prière
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 20:30

cathe a écrit:
prière Eloïse. Je t'ai passé un mot sur le pourquoi de tes rares visites, et j'allais dire 'nous, les amoureuses' de Benoït.
ALLELOUIA, ALLEOUIA pour toi ! prière

OUI NOUS LES AMOUREUSES DE BENOIT, LES FANS DE BENOIT cheers cheers cheers bounce

ALLELOUIA ! ALLELOUIA !

Dans ma tête je danse de joie puisque pour le moment je ne peux pas pour de vrai bounce bounce bounce merci pour tes prières.

Et Vive Papa Ratzinger. sunny cheers :pape:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Pour les fans de Benoit XVI   Ven 18 Avr 2008, 20:34

J'espère que ce lien marchera :

http://www.h2onews.org/_page_videoview.php?id_news=593&lang=fr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 20:42






Pour vous tous et spécialement pour Cathe sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 20:56

Eloïse. Je voulais t'envoyer une photo de Benoît, à partir de mes images, mais le copier-coller ne fonctionne pas. Si tu peux me dire comment ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 21:07

cathe a écrit:
Eloïse. Je voulais t'envoyer une photo de Benoît, à partir de mes images, mais le copier-coller ne fonctionne pas. Si tu peux me dire comment ça marche.

Tu dois aller dans héberger une image que tu verras dans les petits cadres en haut du message, ensuite il faut s'inscrire et se créer un compte "servimg", ils vont t'envoyer un mot de passe.

Après que tu es connectée, tu vas dans fichier parcourir et tu ouvres l'image , en bas il y a un code tu cliques sur copier ensuite tu reviens sur le message de DA ! n'oublie pas de faire

entre tu insères l'adresse donnée par servimg.

Tu peux aussi sans passer par serving si tu connais l'adresse url de l'image et tu trouves cela dans les propriétés de l'image alors entre tu insères l'adresse url.

Cela ne fut pas facile pour moi, j'ai mis des semaines au début pour réussir a placer une image... donc courage et patience , faut dire que je ne suis pas un as en informatique Very Happy Rolling Eyes tu verras tu trouveras le truc Very Happy

Si je trouves encore de belles photos de notre bien-aimé, je vais en insérer.

Bonne soirée,
Amitiés,
Eloïse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 21:19

Merci Eloïse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 21:23

cathe a écrit:
Merci Eloïse.

J'ai trouvé une vidéo de notre pape qui joue du piano , j'espère que ça marche .... il était encore le Cardinal Ratzinger

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Ven 18 Avr 2008, 21:54

Eloïse. Je me suis enregistrée. Je n'ai pas réussi l'envoi, alors j'ai changé l'avatar et mis la photo que je voulais que tu reçoives.
Je le trouve très beau, notre bien aimé sur cette photo. Ell est pour toi. Soigne toi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 16:16

Citation :
Discours de Benoît XVI à l’ONU


18-04-2008

ROME, Vendredi 18 avril 2008 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte intégral du discours que le pape Benoît XVI a prononcé ce vendredi aux représentants des Nations, dans la salle de l'Assemblée générale des Nations unies, à New York.

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,

En m'adressant à cette Assemblée, j'aimerais avant tout vous exprimer, Monsieur le Président, ma vive reconnaissance pour vos aimables paroles. Ma gratitude va aussi au Secrétaire général, Monsieur Ban Ki-moon, qui m'a invité à venir visiter le Siège central de l'Organisation, et pour l'accueil qu'il m'a réservé. Je salue les Ambassadeurs et les diplomates des Pays membres et toutes les personnes présentes. À travers vous, je salue les peuples que vous représentez ici. Ils attendent de cette institution qu'elle mette en œuvre son inspiration fondatrice, à savoir constituer un « centre pour la coordination de l'activité des Nations unies en vue de parvenir à la réalisation des fins communes » de paix et de développement (cf. Charte des Nations unies, art. 1.2-1.4). Comme le Pape Jean-Paul II l'exprimait en 1995, l'Organisation devrait être un « centre moral, où toutes les nations du monde se sentent chez elles, développant la conscience commune d'être, pour ainsi dire, une famille de nations » (Message à l'Assemblée générale des Nations unies pour le 50e anniversaire de la fondation, New York, 5 octobre 1995).

À travers les Nations unies, les États ont établi des objectifs universels qui, même s'ils ne coïncident pas avec la totalité du bien commun de la famille humaine, n'en représentent pas moins une part fondamentale. Les principes fondateurs de l'Organisation - le désir de paix, le sens de la justice, le respect de la dignité de la personne, la coopération et l'assistance humanitaires - sont l'expression des justes aspirations de l'esprit humain et constituent les idéaux qui devraient sous-tendre les relations internationales. Comme mes prédécesseurs Paul VI et Jean-Paul II l'ont affirmé depuis cette même tribune, tout cela fait partie de réalités que l'Église catholique et le Saint-Siège considèrent avec attention et intérêt, voyant dans votre activité un exemple de la manière dont les problèmes et les conflits qui concernent la communauté mondiale peuvent bénéficier d'une régulation commune. Les Nations unies concrétisent l'aspiration à « un degré supérieur d'organisation à l'échelle internationale » (Jean-Paul II, Encycl. Sollicitudo rei socialis, n. 43), qui doit être inspiré et guidé par le principe de subsidiarité et donc être capable de répondre aux exigences de la famille humaine, grâce à des règles internationales efficaces et à la mise en place de structures aptes à assurer le déroulement harmonieux de la vie quotidienne des peuples. Cela est d'autant plus nécessaire dans le contexte actuel où l'on fait l'expérience du paradoxe évident d'un consensus multilatéral qui continue à être en crise parce qu'il est encore subordonné aux décisions d'un petit nombre, alors que les problèmes du monde exigent, de la part de la communauté internationale, des interventions sous forme d'actions communes.

En effet, les questions de sécurité, les objectifs de développement, la réduction des inégalités au niveau local et mondial, la protection de l'environnement, des ressources et du climat, requièrent que tous les responsables de la vie internationale agissent de concert et soient prêts à travailler en toute bonne foi, dans le respect du droit, pour promouvoir la solidarité dans les zones les plus fragiles de la planète. Je pense en particulier à certains pays d'Afrique et d'autres continents qui restent encore en marge d'un authentique développement intégral, et qui risquent ainsi de ne faire l'expérience que des effets négatifs de la mondialisation. Dans le contexte des relations internationales, il faut reconnaître le rôle primordial des règles et des structures qui, par nature, sont ordonnées à la promotion du bien commun et donc à la sauvegarde de la liberté humaine. Ces régulations ne limitent pas la liberté. Au contraire, elles la promeuvent quand elles interdisent des comportements et des actions qui vont à l'encontre du bien commun, qui entravent son exercice effectif et qui compromettent donc la dignité de toute personne humaine. Au nom de la liberté, il doit y avoir une corrélation entre droits et devoirs, en fonction desquels toute personne est appelée à prendre ses responsabilités dans les choix qu'elle opère, en tenant compte des relations tissées avec les autres. Nous pensons ici à la manière dont les résultats de la recherche scientifique et des avancées technologiques ont parfois été utilisés. Tout en reconnaissant les immenses bénéfices que l'humanité peut en tirer, certaines de leurs applications représentent une violation évidente de l'ordre de la création, au point non seulement d'être en contradiction avec le caractère sacré de la vie, mais d'arriver à priver la personne humaine et la famille de leur identité naturelle. De la même manière, l'action internationale visant à préserver l'environnement et à protéger les différentes formes de vie sur la terre doit non seulement garantir un usage rationnel de la technologie et de la science, mais doit aussi redécouvrir l'authentique image de la création. Il ne s'agira jamais de devoir choisir entre science et éthique, mais bien plutôt d'adopter une méthode scientifique qui soit véritablement respectueuse des impératifs éthiques.

La reconnaissance de l'unité de la famille humaine et l'attention portée à la dignité innée de toute femme et de tout homme reçoivent aujourd'hui un nouvel élan dans le principe de la responsabilité de protéger. Il n'a été défini que récemment, mais il était déjà implicitement présent dès les origines des Nations unies et, actuellement, il caractérise toujours davantage son activité. Tout État a le devoir primordial de protéger sa population contre les violations graves et répétées des droits de l'homme, de même que des conséquences de crises humanitaires liées à des causes naturelles ou provoquées par l'action de l'homme. S'il arrive que les États ne soient pas en mesure d'assurer une telle protection, il revient à la communauté internationale d'intervenir avec les moyens juridiques prévus par la Charte des Nations unies et par d'autres instruments internationaux. L'action de la communauté internationale et de ses institutions, dans la mesure où elle est respectueuse des principes qui fondent l'ordre international, ne devrait jamais être interprétée comme une coercition injustifiée ou comme une limitation de la souveraineté. À l'inverse, c'est l'indifférence ou la non-intervention qui causent de réels dommages. Il faut réaliser une étude approfondie des modalités pour prévenir et gérer les conflits, en utilisant tous les moyens dont dispose l'action diplomatique et en accordant attention et soutien même au plus léger signe de dialogue et de volonté de réconciliation.

Le principe de la « responsabilité de protéger » était considéré par l'antique ius gentium comme le fondement de toute action entreprise par l'autorité envers ceux qui sont gouvernés par elle : à l'époque où le concept d'État national souverain commençait à se développer, le religieux dominicain Francisco De Vitoria, considéré à juste titre comme un précurseur de l'idée des Nations unies, décrivait cette responsabilité comme un aspect de la raison naturelle partagé par toutes les nations, et le fruit d'un droit international dont la tâche était de réguler les relations entre les peuples. Aujourd'hui comme alors, un tel principe doit faire apparaître l'idée de personne comme image du Créateur, ainsi que le désir d'absolu et l'essence de la liberté. Le fondement des Nations unies, nous le savons bien, a coïncidé avec les profonds bouleversements dont a souffert l'humanité lorsque la référence au sens de la transcendance et à la raison naturelle a été abandonnée et que par conséquent la liberté et la dignité humaine furent massivement violées. Dans de telles circonstances, cela menace les fondements objectifs des valeurs qui inspirent et régulent l'ordre international et cela mine les principes intangibles et coercitifs formulés et consolidés par les Nations unies. Face à des défis nouveaux répétés, c'est une erreur de se retrancher derrière une approche pragmatique, limitée à mettre en place des « bases communes », dont le contenu est minimal et dont l'efficacité est faible.

La référence à la dignité humaine, fondement et fin de la responsabilité de protéger, nous introduit dans la note spécifique de cette année, qui marque le soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l'homme. Ce document était le fruit d'une convergence de différentes traditions culturelles et religieuses, toutes motivées par le désir commun de mettre la personne humaine au centre des institutions, des lois et de l'action des sociétés, et de la considérer comme essentielle pour le monde de la culture, de la religion et de la science. Les droits de l'homme sont toujours plus présentés comme le langage commun et le substrat éthique des relations internationales. Tout comme leur universalité, leur indivisibilité et leur interdépendance sont autant de garanties de protection de la dignité humaine. Mais il est évident que les droits reconnus et exposés dans la Déclaration s'appliquent à tout homme, cela en vertu de l'origine commune des personnes, qui demeure le point central du dessein créateur de Dieu pour le monde et pour l'histoire. Ces droits trouvent leur fondement dans la loi naturelle inscrite au cœur de l'homme et présente dans les diverses cultures et civilisations. Détacher les droits humains de ce contexte signifierait restreindre leur portée et céder à une conception relativiste, pour laquelle le sens et l'interprétation des droits pourraient varier et leur universalité pourrait être niée au nom des différentes conceptions culturelles, politiques, sociales et même religieuses. La grande variété des points de vue ne peut pas être un motif pour oublier que ce ne sont pas les droits seulement qui sont universels, mais également la personne humaine, sujet de ces droits.


Dernière édition par Mécréant-LV le Sam 19 Avr 2008, 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 16:16

Citation :
À la fois nationale et internationale, la vie de la communauté met clairement en évidence que le respect pour les droits et pour les garanties qui leur sont attachées sont la mesure du bien commun, utilisée pour apprécier le rapport entre justice et injustice, développement et pauvreté, sécurité et conflits. La promotion des droits de l'homme demeure la stratégie la plus efficace quand il s'agit de combler les inégalités entre des pays et des groupes sociaux, quand il s'agit aussi de renforcer la sécurité. En effet les victimes de la misère et du désespoir dont la dignité humaine est impunément violée, deviennent des proies faciles pour les tenants du recours à la violence et deviennent à leur tour des destructeurs de paix. Pourtant le bien commun que les droits de l'homme aident à réaliser ne peut pas être atteint en se contentant d'appliquer des procédures correctes ni même en pondérant des droits en opposition. Le mérite de la Déclaration universelle a été d'ouvrir à des cultures, à des expressions juridiques et à des modèles institutionnels divers la possibilité de converger autour d'un noyau fondamental de valeurs et donc de droits : mais c'est un effort qui, de nos jours, doit être encore plus soutenu face à des instances qui cherchent à réinterpréter les fondements de la Déclaration et à compromettre son unité interne pour favoriser le passage de la protection de la dignité humaine à la satisfaction de simples intérêts, souvent particuliers. La Déclaration a été adoptée comme « un idéal commun qui est à atteindre » (Préambule) et elle ne peut pas être utilisée de manière partielle, en suivant des tendances ou en opérant des choix sélectifs qui risquent de contredire l'unité de la personne humaine et donc l'indivisibilité de ses droits.

Nous constatons souvent dans les faits une prédominance de la légalité par rapport à la justice quand se manifeste une attention à la revendication des droits qui va jusqu'à les faire apparaître comme le résultat exclusif de dispositions législatives ou de décisions normatives prises par les diverses instances des autorités en charge. Quand ils sont présentés sous une forme de pure légalité, les droits risquent de devenir des propositions de faible portée, séparés de la dimension éthique et rationnelle qui constitue leur fondement et leur fin. La Déclaration universelle a en effet réaffirmé avec force la conviction que le respect des droits de l'homme s'enracine avant tout sur une justice immuable, sur laquelle la force contraignante des proclamations internationales est aussi fondée. C'est un aspect qui est souvent négligé quand on prétend priver les droits de leur vraie fonction au nom d'une perspective utilitariste étroite. Parce que les droits et les devoirs qui leur sont liés découlent naturellement de l'interaction entre les hommes, il est facile d'oublier qu'ils sont le fruit du sens commun de la justice, fondé avant tout sur la solidarité entre les membres du corps social et donc valable dans tous les temps et pour tous les peuples. C'était une intuition exprimée, dès le Ve siècle après Jésus Christ, par l'un des maîtres de notre héritage intellectuel, Augustin d'Hippone. Il enseignait que « le précepte : ‘Ce que tu ne veux pas qu'on te fasse, ne le fais pas à autrui' ne peut en aucune façon varier en fonction de la diversité des peuples » (De Doctrina Christiana III, 14). Les droits de l'homme exigent alors d'être respectés parce qu'ils sont l'expression de la justice et non simplement en raison de la force coercitive liée à la volonté des législateurs.

Mesdames et Messieurs,

À mesure que l'on avance dans l'histoire, de nouvelles situations surgissent et l'on cherche à y attacher de nouveaux droits. Le discernement, c'est-à-dire la capacité de distinguer le bien du mal, est encore plus nécessaire quand sont en jeu des exigences qui appartiennent à la vie et à l'action de personnes, de communautés et de peuples. Quand on affronte le thème des droits, qui mettent en jeu des situations importantes et des réalités profondes, le discernement est une vertu à la fois indispensable et féconde.

Le discernement nous amène alors à souligner que laisser aux seuls États, avec leurs lois et leurs institutions, la responsabilité ultime de répondre aux aspirations des personnes, des communautés et de peuples tout entier peut parfois entraîner des conséquences rendant impossible un ordre social respectueux de la dignité de la personne et de ses droits. Par ailleurs, une vision de la vie solidement ancrée dans la dimension religieuse peut permettre d'y parvenir, car la reconnaissance de la valeur transcendante de tout homme et de toute femme favorise la conversion du cœur, ce qui conduit alors à un engagement contre la violence, le terrorisme ou la guerre, et à la promotion de la justice et de la paix. Cela favorise aussi un milieu propice au dialogue interreligieux que les Nations unies sont appelées à soutenir comme elles soutiennent le dialogue dans d'autres domaines de l'activité humaine. Le dialogue doit être reconnu comme le moyen par lequel les diverses composantes de la société peuvent confronter leurs points de vue et réaliser un consensus autour de la vérité concernant des valeurs ou des fins particulières. Il est de la nature des religions librement pratiquées de pouvoir mener de manière autonome un dialogue de la pensée et de la vie. Si, à ce niveau là aussi, la sphère religieuse est séparée de l'action politique, il en ressort également de grands bénéfices pour les personnes individuelles et pour les communautés. D'autre part, les Nations unies peuvent compter sur les fruits du dialogue entre les religions et tirer des bénéfices de la volonté des croyants de mettre leur expérience au service du bien commun. Leur tâche est de proposer une vision de la foi non pas en termes d'intolérance, de discrimination ou de conflit, mais en terme de respect absolu de la vérité, de la coexistence, des droits et de la réconciliation.

Les droits de l'homme doivent évidemment inclure le droit à la liberté religieuse, comprise comme l'expression d'une dimension à la fois individuelle et communautaire, perspective qui fait ressortir l'unité de la personne tout en distinguant clairement entre la dimension du citoyen et celle du croyant. Au cours des dernières années, l'action des Nations unies a permis que le débat public offre des points de vue inspirés par une vision religieuse dans toutes ses dimensions y compris le rite, le culte, l'éducation, la diffusion d'information et la liberté de professer et de choisir sa religion. Il n'est donc pas imaginable que des croyants doivent se priver d'une partie d'eux-mêmes - de leur foi - afin d'être des citoyens actifs. Il ne devrait jamais être nécessaire de nier Dieu pour jouir de ses droits. Il est d'autant plus nécessaire de protéger les droits liés à la religion s'ils sont considérés comme opposés à une idéologie séculière dominante ou à des positions religieuses majoritaires, de nature exclusive. La pleine garantie de la liberté religieuse ne peut pas être limitée au libre exercice du culte, mais doit prendre en considération la dimension publique de la religion et donc la possibilité pour les croyants de participer à la construction de l'ordre social. Ils le font effectivement à l'heure actuelle par exemple à travers leur engagement efficace et généreux dans un vaste réseau d'initiatives qui va des Universités, des Instituts scientifiques et des écoles, jusqu'aux structures qui promeuvent la santé et aux organisations caritatives au service des plus pauvres et des laissés-pour-compte. Refuser de reconnaître l'apport à la société qui s'enracine dans la dimension religieuse et dans la recherche de l'Absolu - qui par nature exprime une communion entre les personnes - reviendrait à privilégier dans les faits une approche individualiste et, ce faisant, à fragmenter l'unité de la personne.

Ma présence au sein de cette Assemblée est le signe de mon estime pour les Nations unies et elle veut aussi manifester le souhait que l'Organisation puisse être toujours davantage un signe d'unité entre les États et un instrument au service de toute la famille humaine. Elle manifeste aussi la volonté de l'Église catholique d'apporter sa contribution aux relations internationales d'une manière qui permette à toute personne et à tout peuple de sentir qu'ils ont leur importance. D'une manière qui est en harmonie avec sa contribution au domaine éthique et moral et à la libre activité de sa foi, l'Église travaille aussi à la réalisation de ces objectifs à travers l'activité internationale du Saint-Siège. Le Saint-Siège a en effet toujours eu sa place dans les assemblées des Nations tout en manifestant son caractère spécifique comme sujet dans le domaine international. Comme les Nations unies l'ont récemment confirmé, le Saint-Siège apporte aussi sa contribution selon les dispositions du droit international, aidant à la définition de ce droit et y recourant.

Les Nations unies demeurent un lieu privilégié où l'Église s'efforce de partager son expérience « en humanité », qui a mûri tout au long des siècles parmi les peuples de toute race et de toute culture, et de la mettre à la disposition de tous les membres de la Communauté internationale. Cette expérience et cette activité, qui visent à obtenir la liberté pour tout croyant, cherchent aussi à assurer une protection plus grande aux droits de la personne. Ces droits trouvent leur fondement et leur forme dans la nature transcendante de la personne, qui permet aux hommes et aux femmes d'avancer sur le chemin de la foi et de la recherche de Dieu dans ce monde. Il faut renforcer la reconnaissance de cette dimension si nous voulons soutenir l'espérance de l'humanité en un monde meilleur et si nous voulons créer les conditions pour la paix, le développement, la coopération et la garantie des droits pour les générations à venir.

Dans ma récente encyclique Spe salvi, je rappelais que « la recherche pénible et toujours nouvelle d'ordonnancements droits pour les choses humaines est le devoir de chaque génération » (n. 25). Pour les chrétiens, cette tâche trouve sa justification dans l'espérance qui jaillit de l'œuvre salvifique de Jésus Christ. C'est pourquoi l'Église est heureuse d'être associée aux activités de cette honorable Organisation qui a la responsabilité de promouvoir la paix et la bonne volonté sur toute la terre. Chers Amis, je vous remercie de m'avoir permis de m'adresser à vous aujourd'hui et je vous promets le soutien de mes prières pour que vous poursuiviez votre noble tâche.

Avant de prendre congé de cette illustre Assemblée, je voudrais adresser mes souhaits dans les langues officielles à toutes les nations qui y sont représentées :

[En anglais; en français; en espagnol; en arabe; en chinois; en russe:]

Paix et prospérité, avec l'aide de Dieu !

Merci !

[Texte original plurilingue. Traduction distribuée par la salle de presse du Saint-Siège]

© Copyright : Librairie Editrice du Vatican

http://www.zenit.org/article-17761?l=french
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 16:41

MerciMécréant, du discours de Benoît.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 17:30

cathe a écrit:
Merci Mécréant, du discours de Benoît.
oui, c'est plus complet que ce que les médias nous en donnent ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 18:25

Merci Mécréant pour Benoît XVI sunny cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 18:49



T'énerves pas Cathe, tu verras tu trouveras...

Et que penses tu de celle-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 20:17

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 20:18

Bon, j'y arrive pas encore. Est-ce que ce message précédent peut être détruit par les modérateurs ? Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 20:22

cathe a écrit:

Je vois cathe que tu as essayé ! c'est un bon début Very Happy

tu dois prendre le dernier code sous liens directs :

https://i44.servimg.com/u/f44/11/84/39/29/71fa3910.jpg

et ne pas oublier de l'insérer entre img et /img sans oublier les crochets, tu verras tu vas trouver, Somebody doit se souvenir au départ combien j'ai eu de difficultés ;)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 20:25

cathe a écrit:
Bon, j'y arrive pas encore. Est-ce que ce message précédent peut être détruit par les modérateurs ? Merci

C'est rien tu vas y arriver garde bien ton mot de passe et ton pseudo sur servimg , j'ai essayé pendant des jours et des jours si j'y suis arrivée alors toi aussi tu trouveras.... pas de doute bravo pour l'essai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 21:04

Bon. 5 min d'énervement par jour, c'est suffisant. C'est quoi le DA.
J'ai revu la fumée blanche dans le lien que tu m'as donné.
Par bonheur j'étais chez moi en ce 19 avril 2005 et c'était une grande angoisse heureuse ce suspense. Nous avions un pape, et nous ne le voyions pas encore, nous ne savions pas qui c'était. Surtout que j'avais 'voté' pour Benoît. Et quand il est apparu au balcon, tout humble, l'émotion de son élection à peine dissipée, il regardait son peuple, et le peuple l'acclamait. Et il a parlé, humblement, redisant sa foi au Christ, en commençant par rendre hommage à JPII. Vraiment, c'était le ciel et les anges sur ce balcon. Ensuite, je sors de chez moi, et je dis à un motobiliste au feu rouge : 'nous avons un pape'. Et alors ? qu'il me dit : 'je suis protestant'. Génial. Ensuite je me suis payée un bon gueleton à Montmartre, dans un troquet tenu par un copain. Je lui annonce la bonne nouvelle et on boit un grand verre de vin. Le pape, il s'en fout, il est athée. Il partageait ma joie. Vers les 22 h, je vais à la messe et un grand portrait du Cardinal Joseph R. était installé. Vraiment, inoubliable, ce coup de foudre ecclésial. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 21:24

cathe a écrit:
Bon. 5 min d'énervement par jour, c'est suffisant. C'est quoi le DA.
J'ai revu la fumée blanche dans le lien que tu m'as donné.
Par bonheur j'étais chez moi en ce 19 avril 2005 et c'était une grande angoisse heureuse ce suspense. Nous avions un pape, et nous ne le voyions pas encore, nous ne savions pas qui c'était. Surtout que j'avais 'voté' pour Benoît. Et quand il est apparu au balcon, tout humble, l'émotion de son élection à peine dissipée, il regardait son peuple, et le peuple l'acclamait. Et il a parlé, humblement, redisant sa foi au Christ, en commençant par rendre hommage à JPII. Vraiment, c'était le ciel et les anges sur ce balcon. Ensuite, je sors de chez moi, et je dis à un motobiliste au feu rouge : 'nous avons un pape'. Et alors ? qu'il me dit : 'je suis protestant'. Génial. Ensuite je me suis payée un bon gueleton à Montmartre, dans un troquet tenu par un copain. Je lui annonce la bonne nouvelle et on boit un grand verre de vin. Le pape, il s'en fout, il est athée. Il partageait ma joie. Vers les 22 h, je vais à la messe et un grand portrait du Cardinal Joseph R. était installé. Vraiment, inoubliable, ce coup de foudre ecclésial. Voilà.

Merci pour ce témoignage cathe, il vaut toutes les belles images du monde. Very Happy

Pour moi ce fut différent : je n'avais pas voté pour le Cardinal Ratzinger, j'avais même peur qu'il soit élu ... faut dire que je ne connaissais pas l'homme qu'il était. Ma souffrance du départ de Jean-Paul II était encore brûlante et je pensais que personne n'était digne de prendre sa relève, j'espère que je ne te choque pas.

L'élection de Benoît XVI donc ne fut pas une grande joie et j'étais assez indifférente.

Et puis quand je l'ai vu plusieurs fois à la télé, j'ai d'abord aimé son doux visage, j'aime les êtres doux.... je suis tombée sous le charme de ce visage I love you

Puis, j'ai appris quel brillant théologien il est et vu sa grande sensibilité.

J'ai admiré son courage, sa façon de ne pas avoir peur de dire la vérité, il m'a surprise, étonnée, chaque jour il m'étonne .... maintenant quand j'entends parler du pape à la télé je me précipite et pense qu'on ne le montre pas assez.
Dernièrement, j'ai admiré qu'il a permis le Motu proprio, ses actions courageuses, maintenant il est aux USA et je suis devenue fan de lui, oui vraiment folle de lui. Je peux dire que je suis séduite par sa personnalité, ses écrits, j'ai beaucoup aimé ses encycliques, tout quoi ! et en plus il est beau ce qui ne gâte rien... Ce fut un coup de foudre en retard. Very Happy

Et voilà l'histoire d'une 'séduction involontaire' heureux

Puisse le Seigneur nous le garder encore longtemps mais il a l'air en pleine forme Papa Ratzinger, notre tendre pape :pape: :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 21:59

Eloïse, en attendant que je t'envoie des photos originales de notre bien aimé.

Pendant 20 ans (je n'ai pas indiqué mon âge véritable sur le forum), j'ai fait comme tout bon catholique : critiquer le pape. Et puis le grand JPII a décidé de ne pas rester enfermé dans son palais. Il est sorti, il est allé partout. Surtout, et c'est son génie : il a canonisé à tour de bras, si tu me passes l'expression. Et puis petit à petit, je l'ai regardé autrement. Je l'ai moins critiqué, de temps en temps, je lisais ses encycliques. Et puis le Seigneur l'a rappelé, il avait terminé sa mission : installer l'église du 3ème millénaire. Tout le monde disait qu'après JPII, se serait difficile d'en trouver un comme lui. Et notre Benoît est arrivé. Il n'a pas cherché à devenir le clône de JPII. Il reste dans son palais. C'est un homme de 'discours' et d'études, c'est un grand pédagogue. Si JPII a déplacé les foules, Benoît les fait asseoir et réfléchir par ses oeuvres. Non pas que JPII ne faisait pas réfléchir. Mais c'était un homme de 'spectacle' dans le bon sens du terme. Son théatre était toujours plein à craquer. A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 22:08

cathe a écrit:
Eloïse, en attendant que je t'envoie des photos originales de notre bien aimé.

Pendant 20 ans (je n'ai pas indiqué mon âge véritable sur le forum), j'ai fait comme tout bon catholique : critiquer le pape. Et puis le grand JPII a décidé de ne pas rester enfermé dans son palais. Il est sorti, il est allé partout. Surtout, et c'est son génie : il a canonisé à tour de bras, si tu me passes l'expression. Et puis petit à petit, je l'ai regardé autrement. Je l'ai moins critiqué, de temps en temps, je lisais ses encycliques. Et puis le Seigneur l'a rappelé, il avait terminé sa mission : installer l'église du 3ème millénaire. Tout le monde disait qu'après JPII, se serait difficile d'en trouver un comme lui. Et notre Benoît est arrivé. Il n'a pas cherché à devenir le clône de JPII. Il reste dans son palais. C'est un homme de 'discours' et d'études, c'est un grand pédagogue. Si JPII a déplacé les foules, Benoît les fait asseoir et réfléchir par ses oeuvres. Non pas que JPII ne faisait pas réfléchir. Mais c'était un homme de 'spectacle' dans le bon sens du terme. Son théatre était toujours plein à craquer. A+

Je suis d'accord avec toi : si j'aimais beaucoup Jean-Paul II néanmoins je pense aussi qu'il a beaucoup canonisé à tour de bras ;) et était un homme de spectacle avec le recul.

En fait pour tout t'avouer, je n'imaginais pas aimer un pape et l'admirer un jour plus que Jean-Paul II et c'est arrivé avec Benoît XVI.
Quelle fut ma surprise Shocked Very Happy

Voici encore une photo que j'ai trouvée sur le net de notre bien-aimé :



J'aime beaucoup aussi les vêtements liturgiques de notre pape et ici il porte une de mes couleurs préférées I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 22:37

Benoît montre quand il prie. Il est vraiment concentré. Si nous, nous sommes amoureuses de lui, Benoît, a dit un jour un de ses collaborateurs, est un grand amoureux de Jésus. Il écrit sur Jésus avec une grande délicatesse et cette délicatesse est celle de Jésus pour nous.

Une élection au trône de Pierre ne se produit pas tous les quinze jours. Je te disais tout à l'heure que pendant 20 ans, sans être anti papiste, je n'étais pas trop vaticane. En fait je me laissais conduire et paître par le Pasteur. Quand je m'égarais, j'étais ramenée au bercail. Je vivais sur la régularité aux Sacrements, la prière personnelle, et bien sûr la confession de mes péchés. Bref ! une foi personnelle que j'allais ressourcer à la source : l'église locale. L'église de ma contemporanéité.

Mais avec l'élection de Benoît, le coeur de l'église est entré en moi. J'ai compris ce que signifiait la foi de l'église. Je la portais, à présent, en moi. Qu'est-ce donc la foi de l'église ? Ce n'est pas laisser tomber ma foi personnelle : c'est 'l'injecter' en la grande foi de l'église, la faire revenir à Pierre (et les autres apôtres, et le grand Paul, bien sûr). C'est comme si, par la grâce de l'Esprit, ma foi personnelle remerciait celle des apôtres de Jésus. Donc tous les papes qui ont veillé sur l'église elle-même : le Christ et le troupeau, de la même manière, par les pasteurs des églises locales.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 22:55

cathe a écrit:
Benoît montre quand il prie. Il est vraiment concentré. Si nous, nous sommes amoureuses de lui, Benoît, a dit un jour un de ses collaborateurs, est un grand amoureux de Jésus. Il écrit sur Jésus avec une grande délicatesse et cette délicatesse est celle de Jésus pour nous.

Une élection au trône de Pierre ne se produit pas tous les quinze jours. Je te disais tout à l'heure que pendant 20 ans, sans être anti papiste, je n'étais pas trop vaticane. En fait je me laissais conduire et paître par le Pasteur. Quand je m'égarais, j'étais ramenée au bercail. Je vivais sur la régularité aux Sacrements, la prière personnelle, et bien sûr la confession de mes péchés. Bref ! une foi personnelle que j'allais ressourcer à la source : l'église locale. L'église de ma contemporanéité.

Mais avec l'élection de Benoît, le coeur de l'église est entré en moi. J'ai compris ce que signifiait la foi de l'église. Je la portais, à présent, en moi. Qu'est-ce donc la foi de l'église ? Ce n'est pas laisser tomber ma foi personnelle : c'est 'l'injecter' en la grande foi de l'église, la faire revenir à Pierre (et les autres apôtres, et le grand Paul, bien sûr). C'est comme si, par la grâce de l'Esprit, ma foi personnelle remerciait celle des apôtres de Jésus. Donc tous les papes qui ont veillé sur l'église elle-même : le Christ et le troupeau, de la même manière, par les pasteurs des églises locales.

Je suis vraiment ravie de te lire et comme tu t'exprimes bien

J'aime beaucoup ce que tu dis sur l'amour de Benoît pour Jésus. Oui cela se lit dans son "Jésus de Nazareth" qu'il est amoureux de Jésus.

Peut-être à la façon de St Josémaria (c'est mon saint préféré, bien que je ne fasse pas partie de l'Opus Dei) que Benoît aime aussi Jésus :

Josémaria écrit ceci dans Chemin :

Ne demande pas seulement à Jésus le pardon de tes fautes ; ne L'aime pas seulement dans ton coeur....
Répare toutes les offenses qu'on Lui a faites, qu'on Lui fait et qu'on Lui fera... Aime-Le de toute la force de tous les coeurs de tous les hommes qui L'ont le plus aimé.
Sois audacieux : dis-Lui que tu es plus éperdument amoureux de Lui que Marie-Madeleine, plus que Thérèse et que la petite Thérèse... plus fou, qu'Augustin, Dominique et François, plus qu'Ignace et François-Xavier.

Jésus est ton ami - l'Ami - Avec un coeur de chair comme le tien. Avec des yeux pleins de bonté, qui ont versé des larmes pour Lazare...
- Et Il t'aime , toi, autant que Lazare.

Savoir que tu m'aimes tant, mon Dieu et... je n'en suis pas devenu fou ?
(fin de citation)

Je m'aperçois que l'élection de Benoît fut une grande grâce pour toi, c'est par Benoît que le Seigneur a mis dans ton coeur ce grand Amour de l'Eglise. Le coeur de l'église est entré en toi comme c'est profond ce que tu dis.... quelle grâce tu as reçue là !
L'Eglise est le corps mystique du Christ, tu fais partie intégrante de ce corps mystique. Il est merveilleux de réaliser l'action de l'Esprit-Saint envers toi.

Je rends grâce à Dieu pour toi Cathe :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 23:03

C'est sympa Eloïse. Merci. Toi aussi tu t'exprimes bien. Quand tu dis que tu aimes la douceur, tu dis ce que tu es. Tu ne mens pas. C'est aussi une grande grâce que de laisser passer à travers ce que tu écris, ton être ! Je prie pour toi et ton mari. Si tu pouvais me donner son prénom. Quand je prie pour les uns et les autres, je les nomme. Comme ça, Jésus n'a pas à rechercher dans son calepin.... A +
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 23:08

Citation :
Message du pape à la communauté juive


A l’occasion de la Pesah (Pâque juive)

ROME, Vendredi 18 avril 2008 (ZENIT.org) - Après avoir rencontré des représentants de différentes religions au centre culturel Jean-Paul II, le pape a adressé une brève salutation aux représentants de la communauté juive et leur a remis un message à l'occasion de la Pesah, fête de la Pâque juive qui commence le samedi 19 avril. Nous publions ci-dessous le texte de ce message aux juifs du monde.

À la Communauté Juive
pour la Fête de Pesah

Ma visite aux États-Unis m'offre l'occasion de présenter des vœux chaleureux et fervents à mes Frères et Sœurs Juifs présents dans ce pays et dans le monde entier. Ce sont des vœux d'autant plus intenses spirituellement que la grande fête de Pesah approche. « Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête pour Dieu. C'est une loi perpétuelle : d'âge en âge vous la fêterez » (Ex 12, 14). Tandis que la célébration chrétienne de Pâques diffère de multiples manières de votre célébration de Pesah, nous comprenons et nous vivons dans la continuité des récits bibliques des œuvres puissantes que le Seigneur a accomplies pour son peuple.

Au moment de votre célébration la plus solennelle, je me sens particulièrement proche de vous, précisément parce que Nostra Aetate rappelle aux Chrétiens de toujours garder en mémoire ceci: l'Église « a reçu la révélation de l'Ancien Testament par ce peuple avec lequel Dieu, dans sa miséricorde indicible, a daigné conclure l'antique Alliance, et qu'elle se nourrit de la racine de l'olivier franc sur lequel ont été greffés les rameaux de l'olivier sauvage que sont les gentils » (Nostra Aetate, n. 4). En m'adressant à vous, je souhaite réaffirmer l'enseignement du deuxième Concile du Vatican sur les relations entre Catholiques et Juifs, et confirmer l'engagement de l'Église dans le dialogue qui, au cours de ces quarante dernières années, a fondamentalement transformé nos relations, en les améliorant.

En raison de cette confiance et de cette amitié croissantes, Chrétiens et Juifs peuvent ensemble se réjouir du sens spirituel profond de la Pâque, comme mémorial (zikkarôn) de liberté et de rédemption. Chaque année, lorsque nous écoutons le récit de la Pâque, nous revenons à cette nuit bénie de libération. Que ce saint temps de l'année soit un appel adressé à nos deux communautés pour rechercher la justice, la miséricorde, la solidarité avec l'immigré, avec la veuve et l'orphelin, comme Moïse l'a commandé : « Souviens-toi que tu as été esclave en Égypte et que le Seigneur ton Dieu t'a libéré. Voici donc le commandement que je te donne » (Dt 24, 18 ).

Au cours du Sèder de la Pâque, vous faites mémoire des saints patriarches Abraham, Isaac et Jacob, et des saintes femmes d'Israël, Sarah, Rebecca, Rachel et Léa, commencement d'une longue lignée de fils et filles de l'Alliance. Au fur et à mesure que passe le temps, l'Alliance revêt une dimension toujours plus universelle, alors que la promesse faite à Abraham prend forme : « Je te bénirai, je rendrai grand ton nom, et tu deviendras une bénédiction... En toi seront bénies toutes les familles de la terre » (Gn 12, 2-3). En effet, selon le prophète Isaïe, l'espérance de la rédemption s'étend à toute l'humanité : « Des peuples nombreux se mettront en marche, et ils diront : ‘Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers» (Is 2, 3). Sur cet horizon eschatologique, s'offre une réelle perspective de fraternité universelle sur le chemin de la justice et de la paix, qui prépare le chemin du Seigneur (cf. Is 62, 10).

Les Chrétiens et les Juifs partagent cette espérance ; nous sommes en réalité, comme disent les prophètes, « prisonniers de l'espérance » (Za 9, 12). Ce lien nous permet, à nous, Chrétiens, de célébrer parallèlement à vous, selon notre perspective propre, la Pâque de la mort et de la résurrection du Christ, que nous envisageons comme inséparable de votre Pâque, puisque Jésus lui-même a dit : « Le salut vient des Juifs » (Jn 4, 22). Notre Pâque et votre Pesah, bien que distinctes et différentes, nous unissent dans une commune espérance fondée sur Dieu et sur sa miséricorde. Elles nous pressent de coopérer les uns avec les autres et avec tout homme et toute femme de bonne volonté pour édifier un monde meilleur pour tous, dans l'attente de l'accomplissement des promesses du Seigneur.

Respectueusement et fraternellement, je demande donc à la Communauté Juive d'agréer mes vœux pour Pesah, dans un esprit d'ouverture aux possibilités réelles de coopération qui s'ouvrent devant nous, alors que nous voyons les besoins urgents de notre monde et que nous regardons avec compassion les souffrances de millions de nos frères et sœurs partout sur la terre. Naturellement, notre espérance partagée pour la paix dans le monde comprend le Moyen-Orient et, tout particulièrement la Terre Sainte. Puisse la mémoire des miséricordes divines, que Juifs et Chrétiens célèbrent en ce temps de fête, inspirer à tous ceux qui sont responsables de l'avenir de cette région - où se situent les événements de la révélation de Dieu - de nouveaux efforts, et spécialement des attitudes nouvelles et une purification des cœurs renouvelée!

Dans mon cœur, je reprends avec vous le psaume du Hallel pascal (Ps 118, 1-4), invoquant sur vous l'abondance des bénédictions divines :

« Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour !
Oui, que le dise Israël : Éternel est son amour !...
Qu'ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur : Éternel est son amour ! »

Du Vatican, le 14 avril 2008.

BENEDICTUS PP. XVI

[© Copyright : Librairie Editrice du Vatican

Texte original : anglais

Traduction distribuée par la salle de presse du Saint-Siège]

http://www.zenit.org/article-17764?l=french
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 23:16

cathe a écrit:
C'est sympa Eloïse. Merci. Toi aussi tu t'exprimes bien. Quand tu dis que tu aimes la douceur, tu dis ce que tu es. Tu ne mens pas. C'est aussi une grande grâce que de laisser passer à travers ce que tu écris, ton être ! Je prie pour toi et ton mari. Si tu pouvais me donner son prénom. Quand je prie pour les uns et les autres, je les nomme. Comme ça, Jésus n'a pas à rechercher dans son calepin.... A +


Dernière édition par Eloïse le Mer 23 Avr 2008, 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Déclaration Vatican-Etats-Unis   Sam 19 Avr 2008, 23:22

Déclaration Vatican-Etats-Unis après la rencontre de Benoît XVI et G. Bush

Le mercredi 16 avril à la Maison blanche

ROME, Samedi 19 avril 2008 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte de la déclaration conjointe rédigée par le Vatican et les Etats-Unis à l'issue de la rencontre entre le pape Benoît XVI et le président George W. Bush, le mercredi 16 avril, à la Maison blanche.

* * *

Sa Sainteté le pape Benoît XVI et le président George W. Bush se sont rencontrés aujourd'hui dans le bureau ovale de la Maison blanche.

Au nom de tous les Américains, le président Bush a souhaité la bienvenue au Saint-Père. Il lui a souhaité un joyeux anniversaire et l'a remercié pour la direction spirituelle et morale qu'il offre à l'ensemble de la famille humaine. Le président a souhaité au pape le meilleur succès pour son voyage apostolique et son discours aux Nations unies, et exprimé son appréciation pour la visite que le pape s'apprête à faire au « Ground Zero » à New York.

Au cours de leur rencontre, le Saint-Père et le président ont abordé un certain nombre de sujets d'intérêt commun pour le Saint-Siège et les Etats-Unis d'Amérique, y compris des considérations morales et religieuses partagées par les deux parties : le respect de la dignité de la personne humaine ; la défense et la promotion de la vie, du mariage et de la famille ; l'éducation des générations futures, les droits humains et la liberté religieuse ; le développement durable et la lutte contre la pauvreté et les maladies, spécialement en Afrique. Concernant ce dernier point, le Saint-Père s'est félicité de l'importante contribution financière des Etats-Unis dans ce domaine. Tous deux ont réaffirmé leur rejet total du terrorisme ainsi que de la manipulation de la religion pour justifier des actes immoraux et violents contre des innocents. Ils ont souligné le besoin de faire face au terrorisme avec des moyens appropriés qui respectent la personne humaine et ses droits.

Le Saint-Père et le président ont consacré un très long moment, au cours de leurs entretiens, au Moyen Orient, en particulier à la résolution du conflit israélo-palestinien selon la vision de deux Etats vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, à leur soutien mutuel de la souveraineté et de l'indépendance du Liban, et leur commune préoccupation pour la situation en Irak et en particulier la situation précaire des communautés chrétiennes dans le pays et l'ensemble de la région. Le Saint-Père et le président espèrent la fin de la violence et une solution rapide et globale aux crises qui affectent la région.

Le Saint-Père et le président ont également considéré la situation en Amérique latine, en faisant notamment référence aux immigrants, et au besoin de coordonner les politiques d'immigration, spécialement le traitement humain des personnes et le bien-être de leurs familles.

Traduit de l'anglais par Zenit

------------------------------------------------

Merci Mécréant :bisou: pour ce message du pape à la Communauté juive fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Sam 19 Avr 2008, 23:42

De rien ;)

Demain, discours à Ground Zero Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Lun 21 Avr 2008, 18:41

Rome: Les objectifs du voyage du pape ont été atteints, estime le Père Lombardi
--------------------------------------------------------------------------------


Encouragement à l'Eglise américaine

Le 8e voyage apostolique de Benoît XVI aux Etats-Unis (15-21 avril) a rejoint "de manière presque inattendue ses finalités", a estimé le Père Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, évoquant notamment les encouragements du pape à l'Eglise américaine après le scandale des prêtres pédophiles.

Interviewé par Radio Vatican, le 21 avril, au terme de la visite de 6 jours de Benoît XVI aux Etats-Unis, le Père Lombardi a affirmé: "Il me semble évident que le voyage a rejoint, de manière presque inattendue, ses finalités". Il a ainsi évoqué la rencontre entre le pape et le peuple américain comme une rencontre d'amitié, de respect, de reconnaissance des caractéristiques positives de ce peuple et de sa vocation de service à l'humanité tout entière.

L'objectif d'encouragement à l'Eglise américaine a aussi été rejoint, a-t-il ajouté. Il s'agit d'une Eglise "qui a vécu des périodes difficiles, notamment suite aux scandales connus de ces dernières années, mais qui a été encouragée par le pape avec confiance en l'avenir". Le Père Lombardi a ainsi estimé qu'il fallait aller au-delà de cette douleur des années passées, faisant ainsi de l'expérience triste et douloureuse du péché, un point de départ pour une responsabilité renouvelée et pour une grande espérance, celle "de pouvoir redonner, avec grand enthousiasme, sa propre contribution - à caractère éducatif, pastoral et spirituel - à la société américaine".

En rencontrant les jeunes, au dernier jour de son voyage, le pape a aussi démontré que l'avenir est devant l'Eglise, a ajouté le directeur du bureau de presse du Vatican.

Revenant sur la visite de Benoît XVI au siège des Nations Unies, le 18 avril, il a également souligné que le pape y avait donné un "message pour l'humanité tout entière". Un message "extrêmement important" qui mérite d'être "approfondi par les représentants des peuples pour retrouver le fondement de la construction des droits humains, de la dignité de la personne humaine, sur lesquels construire l'avenir sur des bases solides".

Le Père Lombardi a aussi évoqué la prière de Benoît XVI à "Ground Zero", le 20 avril. Même si ce fut "un moment de grande intensité qui évoque des tragédies terribles, il faut le lire avec une clef d'espérance". "Nous sommes allés dans un lieu symbole de haine, d'une haine incompréhensible, d'une haine mystérieuse, tant elle est grande et tant elle nie la dignité de la vie humaine", a-t-il souligné. "Mais c'est aussi un lieu qui rappelle beaucoup de solidarité", notamment "l'engagement" de ceux qui ont cherché "à sauver ceux qui ont été touchés par cette tragédie".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Lun 21 Avr 2008, 18:48

New York: A 'Ground Zero', le pape Benoît XVI a prié pour la paix
--------------------------------------------------------------------------------


A la mémoire des quelque 3'000 personnes qui y ont trouvé la mort

Achevant dimanche 20 avril sa première visite pastorale aux Etats-Unis, Benoît XVI s'est recueilli en matinée à "Ground Zero", le site des attentats du 11 septembre 2001, où il a prié à la mémoire des quelque 3'000 personnes qui y ont trouvé la mort.


Conduit dans une voiture panoramique sur les lieux où se trouvaient les tours du "World Trade Center" le 20 avril un peu après 9h40 (heure locale, 15h40 à Rome et Paris), le pape s'est recueilli pour dire une prière solennelle aux victimes.

Accueilli au coeur du quartier de Manhattan par le maire de New York Michael Bloomberg et par une délégation des services de secours (pompiers, police, protection civile), le pape a lentement descendu en papamobile puis à pieds la rampe d'accès au trou béant laissé par l'effondrement des tours jumelles. Il s'est d'abord longuement agenouillé pour une prière silencieuse avant d'allumer un cierge.

En présence de 24 personnes représentant les membres du personnel de secours, des blessés et des proches des victimes de l'attentat, Benoît XVI a prononcé une prière pour "la paix dans notre monde violent". Le pape a également évoqué la "violence incroyable" et la "douleur" des attentats qui ont causé la mort de près de 3000 personnes.

Au dernier jour de sa visite pastorale aux Etats-Unis, Benoît XVI a dans ce lieu symbolique de la violence des hommes adressé une prière en faveur de la paix. "Dieu de paix, apporte la paix dans notre monde violent : la paix dans les coeurs de tous les hommes et de toutes les femmes, la paix parmi les nations de la terre", a supplié le pape.

Le pape a également prié pour tous ceux qui sont morts dans ces attentats: "pompiers, officiers de police, membres des services d'urgence et personnels de l'Autorité portuaire, ainsi que tous les hommes et les femmes innocents qui furent victimes de cette tragédie, simplement parce que leur travail ou leur service les ont menés ici le 11 septembre 2001".

Accompagné de quelques survivants des attentats et de proches des victimes, le pape a invoqué aussi la "compassion" de Dieu pour ceux qui, à cause de leur présence sur ce lieu ce jour-là, souffrent de blessures et de maladies. "Guéris aussi la souffrance des familles encore affligées et de tous ceux qui ont perdu un de leur proche dans cette tragédie", a-t-il encore demandé. Au cours de cette prière, Benoît XVI n'a pas non plus oublié pas ceux qui sont morts, ont été blessés ou ont disparu le même jour au Pentagone et à Shanksville, en Pennsylvanie.

cathobel - 21/4/2008 Vatican


New York: Benoît XVI demande aux Américains de s'engager contre l'avortement
--------------------------------------------------------------------------------


Plaidoyer pour la défense de la vie

Au dernier jour de son séjour aux Etats-Unis, Benoît XVI a invité les catholiques américains à ne pas séparer la foi de la vie politique et à défendre "les enfants à naître". Il a célébré une messe qui représentait la dernière étape de sa visite pastorale aux Etats-Unis, 8ème voyage hors d'Italie de son pontificat.
Le pape a célébré la dernière messe de son voyage de six jours aux Etats-Unis dans le stade de l'équipe de baseball des "New York Yankees". Un podium géant et coloré accueillait, sur la pelouse du stade, l'autel papal. A son arrivée, les fidèles avaient accueilli Benoît XVI comme une véritable rock star alors qu'il faisait le

En pleine campagne électorale en vue des élections présidentielles, le pape a demandé aux Américains de s'engager contre l'avortement. Le 20 avril 2008, célébrant la messe dans le célèbre "Yankee stadium" de New York, devant près de 60'000 fidèles, le pape a demandé aux catholiques de s'opposer "aux faux évangiles de liberté".

En outre, au cours de la messe, une intention de prière a particulièrement fait référence à la défense de la vie. Un fidèle a ainsi invité à prier "pour les plus vulnérables (.), ceux qui ne sont pas encore nés, les enfants, les plus fragiles, les personnes âgées, qui dépendent tous de l'amour et de l'assistance des autres".

La question de l'avortement est particulièrement influente au sein des milieux chrétiens américains dans le cadre des élections présidentielles de novembre prochain. Rivaux dans la course à la Maison-Blanche, les candidats à l'investiture démocrate, Hillary Clinton et Barack Obama, se sont récemment exprimés tous les deux en faveur du droit à l'avortement. Quant à John McCain, qui est assuré d'obtenir l'investiture républicaine, il y est fermement opposé.

Dans son homélie en anglais, Benoît XVI a aussi évoqué le 200e anniversaire de la naissance des diocèses de New York, Boston, Philadelphie et Louisville, en même temps que de l'élévation du diocèse de Baltimore en siège métropolitain. Le pape a salué "la croissance impressionnante" de l'Eglise aux Etats-Unis depuis 200 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Lun 21 Avr 2008, 18:54





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Les plus belles images de notre bien-aimé Benoît aux USA   Lun 21 Avr 2008, 19:16

http://www.h2onews.org/_page_videoview.php?id_news=602&lang=fr
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Visite du Saint-Père aux states   Mar 22 Avr 2008, 00:31

Avec les jeunes, Benoît XVI au bord de l'hilarité

Combien étaient-ils ces séminaristes, novices et autres jeunes Américains à venir saluer le Saint Père sur le campus du séminaire St. Joseph à Yonkers (banlieue de New York), ce samedi 19 avril dans l’après-midi ? Des milliers et des milliers de jeunes enthousiastes scandant des « We love you » (nous vous aimons), un enthousiasme communicatif puisque Benoît XVI lui-même semble avoir été tout près de l’hilarité – ce qui ne s’est jamais vu chez lui… – comme le montre cette courte vidéo qui restera d’anthologie !




http://americatho.over-blog.com/article-18933805.html

(via le salon beige Idea )

Very Happy ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
 
Visite du Saint-Père aux states
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Visite du Saint-Père aux states
» Intentions de prières du Saint Père Benoît XVI
» Important : Le Saint Père demande notre prière pour qu'il puisse accomplir jusqu'au bout sa mission
» Le Saint Père verra la destruction de Rome et du Vatican et aura beaucoup à souffrir !
» Démission du Saint Père, Proclamation du Cinquième Dogme Marial et Accomplissement des Prophéties !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: