DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre ouverte à un intégriste déçu par l'Eglise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Lettre ouverte à un intégriste déçu par l'Eglise.   Jeu 03 Avr 2008, 20:51

J'ai trouvé aujourd'hui ce message sur ma boite email. Je ne résiste pas à l'envi de le mettre ici. Il permettra de comprendre comment, face aux épreuves actuelles de l'Eglise, il faut vivre:




Citation :
Date: Thu, 3 Apr 2008 19:11:51 +0100
From: drasset@gmail.com
To: a.dumouch@hotmail.com
Subject:

POUR EN FINIR AVEC VATICAN II

On m'a souvent reproché mon ton sarcastique, caustique envers Jean Paul II, je lui reconnais son combat contre l'avortement (la culture de mort), contre la contraception comme salutaire, mais comment eût-il pu faire autrement sans remettre en cause la catholicité, en tout cas c'est à mettre à son actif ; mais là où le bat blesse c'est son alignement inconditionnel sur Vatican II, sans jamais une seule fois avoir remis en cause les désastres de ce concile anti catholique dans son essence.

Mais comme me disait Mr l'Abbé Beauvais : Jean Paul II est empreint de la philosophie des lumières, c'est un kantien à l'instar d'un thomiste.

Je ne sais pas si la solution pour l'actuelle église catholique moribonde c'est d'en finir avec Vatican II, dans ses erreurs libérales , laïcs et oecuméniques, ou de se réformer de manière interne ou d'ouvrir un concile pastorale ; mais je sais qu'il faudra tôt ou tard nettoyer les écuries d'Augias comme on disait du temps des Grecs...

Le dogme de l'infaillibilité du Pape Pie IX empêche la moindre remise en cause des réformes de Paul VI ; puisque c'est , nous dit-on, Dieu qui l'avait voulu ainsi. Eh bien si Dieu a voulu cette palinodie de Vatican II, autant se faire bouddhiste des demain...

Vatican II fût bien le début de la fin, l'inversion des valeurs, la persistance dans le mal c'est à dire dans la malfaisance, la maladresse, la malformation, la malhonnêteté, la malignité, la malpropreté, la malséance, la malveillance, la maltraitance, la malédiction, la malignité, la malice, la maladie tout simplement, la malaria de l'esprit, le malaise, le maléfice,
etc...

Mes propos sont-ils excessifs, exaltés, exacerbés, extravagants, exubérants, exponentiels,extrêmes... exaspérants, voir exécrables pour certains, excommuniants, seul Dieu sera Juge et Maître en la matière pour décider de la valeur de mes réflections.

Faut-il le dire et le répéter de manière moins exacerbée, moins ostentatoire, je ne pense pas ce n'est pas la vanité qui m'anime, en tout cas il faut le dire et le répéter sans fin aux évêques encore, toujours et continuellement pour qu'ils aient le courage à la manière des apôtres dont ils sont censés être les successeurs directs, et non se comporter comme des notables d'un pouvoir politique corrompu et pourri dans l'oeuf.

Je joins en encarté une lettre de ce jour de l'Abbé Aulagnier dont la première partie de la lettre est lucide et la seconde alignée de manière angélique sur le Vatican ... j'éviterai tout commentaire puisque je suis hostile à son alignement sans concession.
..


Citation :

Réponse de l'Abbé Paul Aulagnier à Daniel drasset :
Cher Monsieur

Mais quelle est donc la reflexion de M Surreau qui vous donne ce coup de sang? Est-ce une condamnation des sacres par Mgr Lefebvre? Vous avez bien raison de réagir. Jes "sacres" étaient , oh combien nécessaires! Mais ce n'est pas son entourage immédiat qui l'aida à prendre sa décision...Mgr Lefebvre le confessa un jour publiquement...Mais peu importe...C'est tout à sa gloire! Toutefois les choses "évoluent" du côté de Rome. Il serait bien nécessaire maintenant que les autorités de la FSSPX le remarquent et s'adaptent...en envisageant très sérieusement de "normaliser" la situation canonique de la FSSPX. La chose me paraît nécessaitre et urgente.
PA


Citation :
Date: Thu, 3 Apr 2008 19:11:51 +0100
From: drasset@gmail.com
To: Abbé Paul Aulagnier
Subject:

Quand j'entends un tel propos (2e partie de la lettre), je pense à la prise de position d'un renégat (qui a renié ses idéaux premiers) ou d'un idiot utile comme disait Lénine, et je sais que jamais, au grand jamais je ne suivrai l'Institut du Bon Pasteur, lamentablement et inconditionnellement aligné sur le Vatican, la preuve , Benoît XVI je le rappelle, ne remet en cause en rien le concile oecuménique ouvert en 1963.

L'Abbé Laguérie est mal barré avec une telle équipe, peut-être l'Abbé Aulagnier est devenu sénile, en tout cas ce n'est plus l'homme que j'ai connu à St Nicolas ; bref il ne manque que les commentaires du grotesque et pédantesque Yves Amiot pour corroborer le tout.

Le malheureux Abbé Laguérie, je que respecte beaucoup malgré tout , il a tellement oeuvré... pour St Nicolas du Chardonnet,... mais les sirènes du Vatican furent plus fortes et l'attirèrent inexorablement vers le vide des promesses non tenues.
Lui à qui l'archevêché de Paris avait promis une des dizaines et dizaines églises vides de Paris, St Merri m'a-t-on dit ;
Eh bien non pas de St Merri pour l'Abbé Laguérie mais des concerts du samedi pour des bobos ahuris (ça rime)

In fine je dirai ceci : Le concile Vatican II n'est qu'un palimpseste du concile de Trente.

Caeli Enarrant Gloriam Dei

Daniel Rasset


_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Jeu 03 Avr 2008, 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un intégriste déçu par l'Eglise.   Jeu 03 Avr 2008, 20:53

Ma réponse:

Cher Daniel,

Mon avis à la lecture de votre lettre:

Vous n'avez pas eu assez la foi. Vous êtes comme les disciples de Jésus le jour de la tempête. Jésus semble dormir. La barque est secouée par la tempête. Alors vous vous en prenez à la barque (l'Eglise) en criant: "Nous coulons."

Pourtant, il y a 150 ans (et vous ne pouvez pas en accuser le démon), saint Jean Bosco avait prévenu les chrétiens de cette tempête à venir et avait dit: "Ne quittez jamais les trois blancheurs". (l'une des blancheurs est la papauté et son infaillibilité doctrinale).

S'il est trop difficile pour vous de CROIRE que le saint Concile Vatican II vient de Dieu (et je comprends. Il est dur de croire sans comprendre), alors lisez au moins ceci: L'Eglise est menée par le même Esprit Saint qui a mené Jésus. Et cet Esprit, loin de conduire Jésus à une augmentation de sa puissance terrestre, l'a conduit à la passion. A cette époque, aucun des Apôtres n'a tenu (sauf peut-être Jean).

Eh bien je pense que si c'est vraiment l'Esprit qui est en train de conduire l'Eglise vers cette même passion, en vue d'une gloire bien plus grande CÉLESTE (et dont nous n'avons même pas idée).

Si c'est vrai (et en ce moment c'est vrai en Europe ou l'apostasie est en marche) vous ne tiendrez pas. Vous avez trop, comme les Apôtres de Jésus à l'époque, l'ESPOIR d'une puissance terrestre. Et vous n'avez pas assez L'ESPÉRANCE THÉOLOGALE, celle qui est CERTAINE, celle
de la victoire céleste. C'est dommage. Si vous écoutiez l'enseignement de la Vierge Marie le Samedi Saint, il vous serait encore possible de COMPRENDRE ce qui se passe et de garder, intacte, votre foi.




Arnaud Dumouch

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un intégriste déçu par l'Eglise.   Jeu 03 Avr 2008, 22:28

Arnaud Dumouch a écrit:
Ma réponse:

Cher Daniel,

Mon avis à la lecture de votre lettre:

Vous n'avez pas eu assez la foi. Vous êtes comme les disciples de Jésus le jour de la tempête. Jésus semble dormir. La barque est secouée par la tempête. Alors vous vous en prenez à la barque (l'Eglise) en criant: "Nous coulons."

Pourtant, il y a 150 ans (et vous ne pouvez pas en accuser le démon), saint Jean Bosco avait prévenu les chrétiens de cette tempête à venir et avait dit: "Ne quittez jamais les trois blancheurs". (l'une des blancheurs est la papauté et son infaillibilité doctrinale).

S'il est trop difficile pour vous de CROIRE que le saint Concile Vatican II vient de Dieu (et je comprends. Il est dur de croire sans comprendre), alors lisez au moins ceci: L'Eglise est menée par le même Esprit Saint qui a mené Jésus. Et cet Esprit, loin de conduire Jésus à une augmentation de sa puissance terrestre, l'a conduit à la passion. A cette époque, aucun des Apôtres n'a tenu (sauf peut-être Jean).

Eh bien je pense que si c'est vraiment l'Esprit qui est en train de conduire l'Eglise vers cette même passion, en vue d'une gloire bien plus grande CÉLESTE (et dont nous n'avons même pas idée).

Si c'est vrai (et en ce moment c'est vrai en Europe ou l'apostasie est en marche) vous ne tiendrez pas. Vous avez trop, comme les Apôtres de Jésus à l'époque, l'ESPOIR d'une puissance terrestre. Et vous n'avez pas assez L'ESPÉRANCE THÉOLOGALE, celle qui est CERTAINE, celle
de la victoire céleste. C'est dommage. Si vous écoutiez l'enseignement de la Vierge Marie le Samedi Saint, il vous serait encore possible de COMPRENDRE ce qui se passe et de garder, intacte, votre foi.




Arnaud Dumouch

Je ne peux que dire: thumleft à vos propos, cher Arnaud.

Je connais pour ma part certaines personnes qui, pour des motifs personnels et difficiles, se laissent attirer dans le bain sulfureux des traditionalistes de St Nicolas. J'apprends, sans surprise, que certains abbés récriminent là-bas contre notre souverain pontife en disant carrément qu'il "n'a pas la foi"!!!
Arnaud, tout en admettant très volontiers votre perspective eschatologique concernant le saint concile de Vatican II, je rajoute pour ma part (et c'est un avis personnel mais très partagé) que ce concile "dépasse" de façon nécessaire et salutaire les anciennes perspectives de l'Eglise, de la même façon que Jésus qui ne vient "pas pour abolir mais pour accomplir." L'Eglise, depuis ces premiers jours jusqu'à sa forme actuelle, a toujours connu des évolutions et des variantes plus ou moins bouleversantes aussi bien dans sa forme doctrinale (son ton) que dans sa forme liturgique (indéfectiblement liée au ton doctrinal qu'elle adopte). Cela n'est un drame que pour la minorité de fidèles qui, par tendance pharisaïque, n'accepte pas la nouveauté perpétuée et perpétuellement radicale du message évangélique. Les fumées de Satan ne sont pas entrées dans l'Eglise, mais on peut penser qu'elles ont pénétré les portes colériques des consciences de nos intégristes... Toutefois, je reconnais aux traditionalistes le mérite de rappeler à l'Eglise son devoir d'autorité spirituelle concernant la conservation du sacré. Il ne faudrait pas -et ce fut apparemment une forte tentation dans les années 70-80- que le ton doctrinal relativement libéral du concile Vatican II transforme l'esprit catholique selon les modalités de la morale profane. Les théologiens et les fidèles éclairés ont à y veiller.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un intégriste déçu par l'Eglise.   Jeu 03 Avr 2008, 22:51

Arnaud a écrit:
"Ne quittez jamais les trois blancheurs". (l'une des blancheurs est la papauté et son infaillibilité doctrinale).

Tout est là.

Le courant progressiste en France a accomodé à sa "sauce" le Concile Vatican II.
Il en a résulté que :
1 - l'Eucharistie, sa Célébration (Messe, Adoration, etc) a été vidé de sa Substance : la Présence Réelle.
2 - le "rôle" de la Vierge Marie relégué au "fond des églises".
3 - la "voix" de nos papes étouffées.

Ce qui fait qu'une bonne partie des catholiques deviennent de plus en plus assoifés et affamés, enfin ceux qui cherchent encore à se "nourrir".

Mais bon, pour finir sur une note optimiste, la tendance semble s'inverser un peu, au moins dans ma région.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre ouverte à un intégriste déçu par l'Eglise.   Jeu 03 Avr 2008, 23:18

Oui, le courant progressiste (qui n'a rien à voir avec le Concile) a accaparé le Concile et a prétendu en avoir l'interprétation authentique tout en le réduisant à la pensée du monde de mai 68.

Il ne fallait pas confondre ce "magistère" mondain avec le Magistère authentique (Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Lettre ouverte à un intégriste déçu par l'Eglise.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à un intégriste déçu par l'Eglise.
» Iran : condamnation de l'autodafé d'un Coran par une Église intégriste américaine
» Lettre ouverte au President de la République.
» Lettre ouverte aux catholiques bien-pensants
» Bernard Kuntz dit vouloir "sortir de l'impasse" et adresse une lettre ouverte aux militants du SNALC sur le site de F.O.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: