DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Somebody



Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Ven 02 Mar 2007, 13:33

Peau d'âne a écrit:
Tiens Sombody j'ai trouvé cela par hasard ce matin :

Roche aux Fées lol

Au lever du soleil, au solstice d'hiver, l'entrée de la Roche aux Fées, monument mégalithique de Bretagne 4000 ans est pénétré par un rayon. Cet ensemble tout en longueur, de presque 20 mètres, composé de 40 blocs de schistes de plusieurs tonnes, serait une représentation symbolique du sexe féminin, évoquant la cavité utérine et son environnement (vagin, col de l'utérus et utérus).

geek

Shocked pale

Oh, La Bretagne... Tongue

Et on se demande la signification de la virginité.... Embarassed lol!

Quel coquin, ce rayon de lumière... Embarassed study

Je suis ainsi obligée de revoir la partie sur Lilith Rolling Eyes lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Loup Ecossais



Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Ven 02 Mar 2007, 14:13

Somebody a écrit:
Peau d'âne a écrit:
Tiens Sombody j'ai trouvé cela par hasard ce matin :

Roche aux Fées lol

Au lever du soleil, au solstice d'hiver, l'entrée de la Roche aux Fées, monument mégalithique de Bretagne 4000 ans est pénétré par un rayon. Cet ensemble tout en longueur, de presque 20 mètres, composé de 40 blocs de schistes de plusieurs tonnes, serait une représentation symbolique du sexe féminin, évoquant la cavité utérine et son environnement (vagin, col de l'utérus et utérus).

geek

Shocked pale

Oh, La Bretagne... Tongue

Et on se demande la signification de la virginité.... Embarassed lol!

Quel coquin, ce rayon de lumière... Embarassed study

Je suis ainsi obligée de revoir la partie sur Lilith Rolling Eyes lol!

Mon idéal a toujours été l'éternel féminin.....

Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Sam 03 Mar 2007, 09:32

Somebody a écrit:
Saint Clair ?drunken

Dites moi Loup... study
Rassurez moi... affraid lol!

Aucun lien avec Da Vinci, j'espère... le code je voulais dire.... geek ...

Pas vous.... scratch

Aucun rapport. :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
rigveda



Messages : 151
Inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 05 Mar 2007, 21:50

polaire a écrit:
à Somebody


Citation :
Et vous n’avez pas percuté sur le masculin… comment l’interpréter



Rigveda vous a lancé Lilith et bien va pour Lilith .mais je ne vois pas bien la relation avec Lucie (déjà sans doute remplacée par un autre vestiges et peut être masculin )

iquées .

bien à vous
polaire


je sais pas , je melange dans ma petite tete de femmes des choses qui apparement non pas lieu d etre en lisant les récits de Salem et la chasse au sorciere ou l eternel féminin a enflammer autre chose que des discussions philosophique , ou .. peut être les nouvelle thèse des Néo conservateur Chrétien Puritain qui tente de s attaquer a la théorie de l évolution avec leur folklorique théorie de « l’ intelligent design » , et de s empresser de vouloir l’inclure dans les programmes scolaires tout comme certain Savant britannique qui au début du siècle n ont pas admis que le premier fossile trouvé confirme l hypothèse de Darwin et que le premier homme ( Adam) fut Africain et noir , et sont empresser de développer une théorie pour sauvé la supériorité de la « Race » Blanche , on peut au moins reconnaître au catholique ne de pas avoir besoin de la science dite positive pour étayer leur croyance ! bientôt les néocons puritains diront que la terre est plate , on voit bien que c est dans leur tête que quelque chose ne tourne pas rond …. Quant a Lilith .. je l ai nommée comme symbole d un éternel féminin qui trouve ses racine ailleurs que chez les judéo-chrétien , un éternel féminin qui fait des femmes des prophètes et les prêtresse d un(e) Esprit Saint …ciao
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 06 Mar 2007, 20:49

Chère Rigveda, ;)

Je comprends ce que vous voulez dire alien
En fait, j'ai expliqué dans un message précédent le pk et le comment de ce texte...
La question de depart était pourquoi sommes nous si enflammés quand on aborde ce sujet….
Est-ce que c’est parce que si l'on extrapole et que l'on simplifie on en arrive, en fait,à: " Nous avons tous un Papa quelque part ! " et " Nous sommes seuls dans ce monde dur et cruel! ".
J’ai essayé de poser la question au féminin et, en fait, la conclusion (indirecte, car au début ce n’était pas une réflexion sur le féminin) de mon texte, est que le "féminin » demeure "privé" d’un certain rayonnement dans notre société.... nous avons besoin d'intégrer des modèles de fécondité féminine dans notre conscient collectif.... certainement qu'avec le temps ces modèles deviendront des symboles, voire.... à très long terme....des archetypes... Je ne parle pas de seule la femme, mais du « féminin », sachant que chaque homme a sa part de féminin....

Conclusion à développer et à critiquer sûrement. drunken :colors:

Je n’ai pas encore abordé l’analyse du pq le féminin demeure « lésé »… J’attendais vos remarques et contributions…. Un héritage de Lilith ? pk pas ? Vous avez l’air de connaître ce sujet…. (je peux tutoyer ?)…. Des pistes de réflexions, des idées seront vraiment bienvenues ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
rigveda



Messages : 151
Inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 06 Mar 2007, 23:09

on pourrait parler de la construction social du « masculin/féminin » et son évolution durant ces dernière décennie dans les société dite moderne , penser l éternel féminin dans la logique du passer et figé dans l éternité l identité sexué , pkoi pas ,on peut si on le souhaite poser une catégorie sexuel pour définir un rôle social ! et tenter de cerner avec nos propre expérience comment une société aborde la problématique du Genre ,après tout ça fait plus de 4000 ans qu on infantilise la femme et qu on décide pour elle ( Prêtre , politicien and co ) , c est un peu comme la polémique du Voile , voilé ou dévoilé la femme c est toujours une affaire d homme ,

je songe à San Fransico , si on incorporaient une réflexion sur l homosexualité et du rapport que l on a avec son propre corps , les inévitable tabou qui en découle , la masturbation par exemple (clitoridienne comprise ) … les femmes ne sont pas simplement victimes de violence physique mais aussi de violence symbolique , et ces symbole s agite parfois dans ce que tu nomme « l inconscient/conscient » collectif , pour moi vois Tu , l inconscient est un processus et en tant que tel il ne cesse d évoluer , c est une dialectique entre le fond et la forme ( les thomiste apprécieront ,je doute ) ,le referant collectif sont a usage politique et généralement a rendre légitime une violence , c est ce qui distingue un Etat de "droit"(civilisé) d un peuple dit "voyou"(barbares) ..

il y a un type de discours qui dans la bouche de certain est un mot d ordre et la justification d une domination patriarcal antique , légitimer par une tautologie divine et une légende qui commence la ou s arrête l Histoire !.. enfin passons , peut être n est ce pas le lieu « idéal » pour déconstruire un mythe qui réduit la femme au mesure de son corps selon les standard des Canons del signor Da Vinci , ou selon les commandement de Religion qui ne savent réduire la femme qu’ au rôle de mère d épouse voir de putain ! , bref de soumise , alors vois tu Lilith c est l anti thèse de cette trinité maudite qui fait dire a certain helléniste machiste que la femme avait son utilité tout comme l esclave ! ..

On peut se tutoyer mais sa risque pas de durer et pour le coup c est toi qui me dira vous , je vouvoie quand je devient cette louve en terrain hostile qui crache son venin , et dieu sait qu en ce lieu mes rares intervention m ont rendu étrangère a jamais ! .. ( tient me voila en train de ceder à la victimisaiton à outrance , reflex héréditaire lol ) ...

Je repense a ce débat Quand tu a lancer le sujet tu a fini par cette phrase que je citerai si tu le permet …

« Car un monde désenchanté (même si complètement logique) reste un monde du jugement et implicitement un monde violent (quelque soient les vecteurs de cette violence). »

moi je pense plutôt comme dirait l autre qu il faut apprendre se débarrasser de ses faux enchantement pour enfin pouvoir s émerveiller des vrais miracles .pB , on ne naît jamais seul au monde , on naît toujours dans une société qui porte déjà sa propre culture , entouré de semblable qui tel des miroir nous éduque et construise dans notre « façon » d aborder "l autre" et par exemple faire d'une différence sexuel une inégalité social ! … sur ce bonne nuit a toi !
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mer 07 Mar 2007, 21:40

Bonsoir Rigveda,

Je comprends ta réaction par rapport au texte que tu cites.

Ce mot peut te paraître une justification, mais crois moi, ce n’est pas une… c’est une explication…

Nous avons tous des horizons différents sur ce forum, et je me rends compte chaque jour que le langage nous fait des clins d’œil comme un ange ( ange1 lol, enchantement de ma part… désolée prends le dans le sens « plaisant » du terme) coquin et espiègle… ceci pour nous montrer une fois de plus nos différences mais dans le même temps source de richesse…
En échangeant ici, comme ailleurs, j’ai comme le sentiment d’une expansion de mon savoir à travers l’intérêt et l’affection que je porte à vos mots… eh oui, moi, l’éternel féminin me trouble à ce point, lol.

Bref quand je parle d’enchantement… de quoi je parle, Question

Par déformation professionnelle, j’analyse, je dépouille jusqu’au moindre atome… tout pour moi est molécule (voire atome), réaction et énergie (cinétique, enthalpie, entropie, bref…)…
J'aurais pu me limiter à faire comme ceux qui m'entourent, écrire mes publis et courir après une rénomée qui hélas est tributaire à la politique (le mot est à prendre dans le sens propre du terme) de financement de la recherche...
Mais je souhaite assumer la vision des choses qui est la mienne.... ce dépouillement… m’a fait « avoir » l’intuition du vrai miracle de la vie… pas forcement biologique…je parle de la Vie avec grand V…. micro et macro Cosme…
Le monde la bas (micro) et là haut (macro) est merveilleux proprement parlant, mais si on l’analyse que dpdv matérialiste –dialectique, il ne nous donne pas un retour de la magie du parfait… il n’est pas et il ne peut pas l’être le fruit d’un hasard… Je parlais l'autre jour de Teilhard ...je comprends tout à fait ce qu'il voulait dire en parlant du point oméga... et au risque de te surprendre j'ai reussi à entrevoir la face mystique du docteur angélique... Ce chemin dont je te parle est un vrai labyrinthe... tant que nous sommes en vie nous esperons trouver l'issue facile...

Nous pourrions échanger des heures et des heures sur ce sujet… notre difficulté restera tjr la même, celle d’un langage limité pour moi et dont l'interprétation demeure difficile au delà de la sémantique basique, auquel s'ajoute un historique personnel qui nous sépare….

Mais au nom de tout ce qui nous sépare (nous, tous, ici sur le forum et ailleurs) il y a bcp de choses qui nous rapprochent…. Cet Amour infini qui réside dans l’Homme, mais qui lui fait tellement peur qu’il fait n’importe quoi avec…Il juge, il sépare, il hiérarchise.... et hélas, pas seulement les pensées et les faits mais aussi les êtres... Il blesse et il est blessé à son tour… Ce monde a besoin de soins... d'être guéri... guéri de la peur .... Et la seule chose qu'on peut opposer à la peur est l'Amour... et Dieu est Amour... tu vas le prendre comme un subterfuge psychologique pour la survie dans un monde désenchanté.... c'est ton droit... je ne pourrais pas te convaincre du contraire.... la seule chose que je pourrais dire... chasse la peur de ton coeur et tu auras la réponse par toi même...

Je disais l’autre jour à Arnaud :

Citation :
Et notre devoir est de faire vivre la résurrection (à lire le sens de cette résurrection dans le sens allégorique du terme) dans notre coeur chaque jour ! Ce qu'on fait très bien sur ce forum... Car le sens de la richesse réside dans l'échange, dans le mouvement d'information et de savoir entre nous tous.... Il n' y a pas d'une côté ceux qui savent et d'une autre ceux qui ne savent pas.... Nous tous, nous sommes le corps mystique du Christ.... Et je pense qu'ici bas, le sens de la vérité réside surtout dans l'échange.... Donner et recevoir… l’eucharistie…car échanger, présuppose humilité….

Oui, quand on parle d’Amour on parle d’enchantement….mais je n’entends pas par là un enchantement pour palier notre peur du monde qui nous entoure….mais notre émerveillement devant la grâce qui est la notre ; celle de vivre ici et maintenant.

Voilà, je ferme la parenthèse explicative….

Nous pourrions par la suite développer cette réflexion…

Je compte sur ta contribution … Pour revenir à Lilith ou d’autres symboles du féminin sacré (Cybèle, Isis, etc.), ton idée me semble porteuse, penses tu que le féminin dont la fécondité fut désacralisée « bénéficie » de l’héritage historique…. la négation du paganisme… du sacré à mystères ?

Au plaisir de te lire
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Jeu 08 Mar 2007, 21:02

Aujourd'hui - Jeudi 08 Mars 2007 :


Saint du jour : St Jean de Dieu


Journée de la femme

Bonne fête, à toutes et à tous !
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Jeu 08 Mar 2007, 21:20

Somebody a écrit:
Aujourd'hui - Jeudi 08 Mars 2007 :


Saint du jour : St Jean de Dieu


Journée de la femme

Bonne fête, à toutes et à tous !

Et merci pour ton sourire, Somebody.

Et ton avatar est très joli.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Jeu 08 Mar 2007, 21:32

lagaillette a écrit:
Somebody a écrit:
Aujourd'hui - Jeudi 08 Mars 2007 :


Saint du jour : St Jean de Dieu


Journée de la femme

Bonne fête, à toutes et à tous !

Et merci pour ton sourire, Somebody.

Et ton avatar est très joli.

Merci, ton mot me touche vraiment.
Au risque de paraître ringarde, un petit sourire pour toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
rigveda



Messages : 151
Inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Jeu 08 Mar 2007, 22:11

Avoir l intuition de la vie avec un Grand V ne dispense pas de construire sa vie avec un petit v , ou si tu préfère matériellement , il y a certes une voûte étoilé au dessus de nous , une loi moral dans notre cœur , mais pour que tout cela soit actualiser faut avoir les deux pied sur terre ! , Marx a posé un constat lucide et que personne ne peut remettre en cause ! le tout est de savoir dans quel « monde » on vit , vivre en société n implique pas nécessairement l institution du politique , pour que cela soit le cas chaque individu doit présupposé un « statut » autre qu un simple lien biologique , affectif , religieux , ce statut autre c est celui de Citoyen , pour moi cela est déjà cause d enchantement ! …. Des les premiers balbutiement des Etat/nation c est développer une philosophie du politique qu il a fallu légitimer ,doté de moyen d action et lui donner des objectif .. de la naît une dialectique thérico-pratique qui influence les actes de chacun d entre nous et dans bien des cas notre manière de penser et d aborder ce concept qu est « l’ humain en société » , la plus grande partis des souffrance est lié a un ressort économique ou a une volonté politique , alors ça sert a rien d enterrer ce Symbole qu est Marx , il est toujours d actualité , en vert ou en rouge ! , la dialectique matérialiste n est pas là pour apporter de la magie , c est pas de la poésie qu elle censé faire naître mais l adéquation entre Droit Réel et Droit Formel ! …..

Je prend acte de la création d un sujet historique mais pour la compréhension rétrospective d un phénomène qui aboutit a la fabrication d’ une chaîne arbitraire qui a réduit la femme a un rôle de subordonnée , pourquoi les hommes se croient il les seuls a être les intermédiaire entre dieu et la communauté des croyant , a quand une femme pape , imam , mufti , Rabbin , brahmane ???, la seule fois ou en occident les femmes furent l intermédiaire entre le monde d en bas et le monde d en haut elles furent taxé de sorcières et brûlées vives , je garde espoir car je reste persuadée comme ce poète que notre héritage n est précédé d aucun testament et qu en cela le féminisme est un mouvement moderne dont le but est justement de détruire le socle d ancienne tradition Machiste qui n ont que trop durés mais certainement pas dans excès de modernisme qui tend a toujours s autodétruire pour se réinventer a chaque quart de siècle et au final ne vise qu un nihilisme Passif !! de la peut être mon goût pour la 4eme international ! , cela répondra aussi a ta question sur la valeur que je donne a « l héritage historique » et a cette bénéfique désacralisation d un mythe qui réduit la femme a être une poule pondeuse ou une pieuse amante … on peut être Femme sans être ni mère ni épouse , ni pute ni soumise diront certaine chienne de Garde , d ailleurs la veille Simone a toujours été plus lucide que son Mari , on devient Femme , une identité entre l oublie et la mémoire !



l Amour de l Homme avec des majuscule j en suis incapable désolée ! je vis pas dans le cosmos mais dans une ville a la banlieue des préoccupation mondaine ou la rage devient l un de seule mode d expression entre le ciel et le béton .. ce Que Darwin nous a enseigner c est que toute répétition se traduit par une dérive .. il en sera de meme j espère pour l éternel féminin qu n a d éternel que le mot …et encore … bn soirée a toi et une pensée aux femmes qui ont lutté pour notre émancipations , contre vents et marées !

au plaisir …



Ps : je ne pense pas que notre langage soit limité , et le talent d un Auteur est de dire(écrire) ce que nous n arrivions jusqu alors pas a exprimer , c est cela cette magie qui naît de certaine lecture ou rencontre …. Le langage offre avec quelque son une variété infinie d expression …
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Sam 10 Mar 2007, 14:45

Merci à tous, plus particulièrement à Rigveda et Polaire, pour vos réactions….

Je conçois que mon texte soit confus… C’est difficile d’être complètement objective sur ce sujet. ;)
Je vais essayer de reformuler, d’être plus explicite …. Ca me permet de recoucher mon texte sur ce papier virtuel….
Pour ceci je vais sortir du débat créationnisme/évolutionnisme, qui ne fut que le prétexte de cette analyse…

Petite reprécision :
L’éternel féminin concerne à la fois la femme et l’homme. Peut-être que je me trompe mais notre véritable identité est au-delà de cette opposition masculin/féminin.
Il ne s’agit pas de la féminité dans son extériorité, elle ne se réduit pas à en tout cas, à une caricature telle que la femme-objet, ou à celle revendiquée par le militantisme féministe (femme-phallus, comme Freud dirait Embarassed ).
L’essence de la féminité touche au Sacré, à la divinité en l’homme, à la divinité telle qu’elle s’incarne dans la femme (l'Esprit Saint, comme Arnaud ecrivait qqe part...) et je rajoute la Shekinah, le Paraclet. Il s’agit d’une dimension intérieure de la féminité, elle se comprend de l’intérieur et dans l’expression de l’intériorité en extériorité scratch shakng2 (je ne sais pas pour quoi, à la relecture, j'ai l'impression que je ne suis tjr pas très claire). C’est en cela que réside éternel féminin.

Explication :
Selon Jung, dans notre inconscient (dans les profondeurs de l’âme, si vous voulez), naissent nos archétypes fondamentaux. Dans ses termes anima et animus sont présents en chacun de nous. L’animus est un archétype, l’idée que nous nous donnons de l’homme : les valeurs de la force, du courage - l’homme d’action, le maître. L’anima est un archétype qui exprime les valeurs attachées à la féminité : la douceur, la beauté, la grâce, l’amour, la compassion, la paix. Le symbolisme permet de figurer des visages féminins de l’âme qui sont représentées dans différentes cultures par des femmes qui ont une connotation symbolique. Dans la tradition judéo-chrétienne, Eve, symbole de la première femme féconde, puis Marie, symbole de la vierge.

Conclusion de mon analyse :
La femme dans cette tradition est écartelée entre deux modèles opposés fécondité/immaculée :bienmal: . Pour sa fécondité, étant identifiée à Eve, elle souffre du complexe d’Eve, la pécheresse, responsable de la chute. A l’opposé, le modèle de sainteté proposé est celui de Marie, pure, conçue sans ce péché originel (dont Eve est la cause :no) , entièrement consacrée à la mission de son fils (le devoir). Bien sûr, Marie est le symbole de la fécondité spirituelle mais le symbole de la virginité physique. Au niveau de l’inconscient, Marie se trouve radicalement séparée de la "femme physique", elle est un fantasme masculin, inopérant pour les femmes (en terme d'idéntification :greenange: ).

Bien sûr, j’attends vos réactions par rapport :
- à mon analyse
- à une question subsidiaire : quelle est la cause de cette situation : l’héritage du modèle patriarcal judaïque et de la négation du paganisme et des cultes à mystères ?
- à une question tertiaire : quelles sont d’après vous les conséquences de ce déchirement ?

Et permettez moi une question qui pourrait être interprétée comme plutôt « féministe »…. Pourquoi ne pas vouloir un monde où les valeurs de l'amour, de la compassion, de la bonté, de la sagesse seront enfin respectées comme des valeurs modèles ? Pourquoi ne pas tenter de reconstruire le monde sur un mode féminin ? sunny

Au plaisir de lire vos remarques ! cheers

Somebody
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 12 Mar 2007, 09:50

Very Happy

Ma chère Somy,

Je te livre à chaud, une première réflexion innée qui me viens à la lecture de ton post.

Il y aurait à développer certainement sur la base de ce qui est exposé. Cependant je n'ai pu m'empêcher de faire l'analogie entres le schéma des étoiles dans notre ciel, qui eux mêmes projettent au fil du temps images humaines, et animales.




A priori, il n'y aurait rien de commun avec la discution en cours, si ce n'est au final ces "archétypes astraux" influençant d'après certains et d'autres non : les hommes, et les courts du temps.... Au travers la mythologie ne sont ce pas là, des personnifications symboliques si ce n'est archétypes comportementaux particuliers relativement au développement de la personnalité humaine ? (bon je dis bien première réflexion à chaud Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 12 Mar 2007, 21:29

Addendum au topic L'éternel féminin : posté à l'origine

ici


Loup Ecossais a écrit:
lagaillette a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Il n'y a qu'un moyen de comprendre le rôle de Marie. La clé est dans le nom divin. YHVH. Par analogie, on peut reprendre St Jean. Que celui qui a de l'intelligence......

Marie, c'est la déesse-Mère que la théologie trinitaire a exclu du tétragramme divin.

Exact. Mais Arnaud a enfin reconnu que Marie était bien présente dans la Trinité. Elle est l'esprit Saint.
Je pense qu'Arnaud parlait au niveau symbolique.... Ce sont les valeurs du féminin (compassion, amour, bonté, beauté) qui sont symbolisées dans la Trinité par l'Esprit saint (le Paraclet, l'équivalent chrétien de la shekinah hébraïque).

Je voulais vous proposer une relecture du célèbre «Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui» (1 Jn 4, 16)..

Voilà ce qu'on peut discerner :

DIEU

EST
AMOUR


Il pourrait s’agir d'une représentation de la Trinité :

Dieu – Le père, l’éternel, Eli, le Verbe "hors-forme"
Est – le Fils incarné Dieu dans l’homme, le "Verbe in-forme"
Amour : le saint Esprit, le Paraclet, le Verbe en mouvement, "trans-forme"
Voilà…. Un peu d’imagination… bonne nuit à vous I don't want that[/quote]


Dernière édition par le Sam 17 Mar 2007, 17:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 12 Mar 2007, 21:45

Citation :
Exact. Mais Arnaud a enfin reconnu que Marie était bien présente dans la Trinité. Elle est l'esprit Saint.

Cher Loup affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid
affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

Mais non: vous avez zappé un mot:

Marie est l'image de l'Esprit Saint.

Autrement dit, avec Jésus, elle constitue le complément, à savoir l'image de la féminité de Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 13 Mar 2007, 09:02

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Exact. Mais Arnaud a enfin reconnu que Marie était bien présente dans la Trinité. Elle est l'esprit Saint.

Cher Loup affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid
affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

Mais non: vous avez zappé un mot:

Marie est l'image de l'Esprit Saint.

Autrement dit, avec Jésus, elle constitue le complément, à savoir l'image de la féminité de Dieu.

Bon d'accord !!!!! Mais moi ça m'arrange que Marie en fasse partie. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 13 Mar 2007, 14:23

Mr. Green Vlà j'ai fais une tentative d'explication Somy.

La divinité de l'homme s'exprime, par des figures mythologiques. Parce que justement crée par l'homme, ces légendes ne peuvent se faire à l'évidence, qu'au travers le prisme de nos archétypes fondamentaux.

Les mythologies seraient finalement d'exterioriser hors de sois, c'est à dire de personnifier ces constructions idéologiques, en leur acquérant une vie propre, précisément une vie, à part, hors de sois. C'est alors qu'on deviens à l'image de Dieu, lorsque "identiquement" il extériorise sa pensée en donnant naissance au monde de la matière. A l'inverse nous donnerions naissance à un monde, création de personnage, d'animaux, et son histoire (mythologie) par notre pensée . Aussi Dieu, par sa nature est féminin et masculin, lorsqu'il est la matrice de toutes vies..

On tend à la réconciliation des deux parts animus et anima (féminin et masculin), lorsqu'on se construit spychologiquement, c'est se devenir Un cette reconnaissance de nos pôles pour en extraire un équilibre. L'homme passe sont temps à retrouver son origine, soit ce qu'il est.

Pour revenir aux personnages mythologique créés par l'esprit de l'homme, son symbolisme n'est alors plus personnel mais deviens communautaire et donc communicable. L'extraordinaire reviens à cette image dans mon post ci-dessus, par le fait que l'on pourrait aborder une compréhension où l'on y décelerait une chimie virtuelle, attribuant à ces personnifications issues de l'esprit humain et sous influence de nos archétypes fondamentaux. Un pouvoir se transformant dans le réel par l'action.C'est à dire, Influences, dans le monde de la matière, de la vie dite spychique et biologique et de cycles. C'est là que finalement le serpent d'adam et Eve se mord la queue lol, car qui du schéma préexistant au schéma établit à t'il servit le premier ?

Finalement il n'existerait pas d'opposition entre la femme féconde de la femme vierge. Par la même chimie que celle qui est vierge puisse devenir féconde. Parceque Marie est l'Eve d'un autre temps terrestre. De la même façon, le fut Eve symbole du premier homme terrestre, Marie est le symbole du premier homme divin également sur un temps terrestre.

Ainsi Marie nous réconcilie à notre nature originelle en l'occurence la matrice de Dieu, à Dieu lui même. Cette pensée préalable sans quoi nous ne serions pas. Eve et Marie se complète pour dire à l'homme qui il est réellement : Soit, cette part, figure d'Eve qui tombe en construction terrestre, puis cette part, de Marie figure céleste qui s'élève en construction divine.

Eve est séparée de la polarité masculine (Adam) alors que Marie est unifiée aux deux polarités. Non par opposition à Eve mais par complémentarité exprimant à l'homme sa véritable nature. Marie n'est donc pas figure de femme à l'homme terrestre, mais figure de femme à l'homme céleste c'est à dire. L'union sans sexe. Parceque justement Dieu pensa. (pour en revenir au début du post). Et lorsqu'il pensa il donna naissance à l'homme. De comprendre que l'union sans sexe n'est pas à contrario d'être non féconde.
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mer 14 Mar 2007, 22:23

Ma très chère Peau d’âne,
Je ne saurai pas quoi répondre à ton poste Embarassed .

De premier abord nous sommes d’accord sur l’unité des contraires masculin féminin, (le principe oriental de yin /yang me semble très expressif sur ce sujet).

Excuses moi de ne pas m’aventurer sur le terrain de la mythologie et de la virginité… il peut y avoir des risques de glissement pour moi ;)

Peau d'âne a écrit:
C'est là que finalement le serpent d'adam et Eve se mord la queue lol, car qui du schéma préexistant au schéma établit à t'il servit le premier ?

Sur ce sujet je pourrais t’apporter un plus d’information…j'espère que tu es sur la bonne voie dans ton interprétation. En fait, le dessin d'un serpent ou d'un dragon qui se mord la queue désigne un Ouroboros, un symbole ancien présent dans plusieurs cultures.

En alchimie, l'ouroboros est un sceau purificateur. Il symbolise en effet l'éternelle unité de toutes choses, incarnant le cycle de la vie (naissance) et la mort. L'ouroboros est un symbole du temps cyclique et de la continuité de la vie. Dans certaines représentations il est moitié noir, moitié blanc. Il signifierait ainsi l'union des deux principes opposés, soit le ciel et la terre, le bien et le mal, le jour et la nuit, le Yang et le Yin et toutes les valeurs dont ces opposés sont les porteurs.

Il est aussi le symbole de l’Ordre du Dragon (ordre fondé par Sigismond de Luxembourg). Les membres devaient toujours porter le symbole (souvent sous forme d'un médaillon) et étaient souvent enterrés avec.
Sur le dos du dragon, de la base du cou jusqu'à la queue est posée la croix de saint Georges. Une annotation de l'Université de Bucarest sur l'édit original qui établit l'ordre dit « O Quam Misericors est Deus, Pius, Justus at paciens » (Oh, comme Dieu est miséricordieux, juste et paisible) et peut faire partie de l'emblème.

Voir :




alien J’avoue avoir un peu du mal à comprendre la dernière partie de ton message… scratch

Dans le poste précèdent, je parlais d’un écartèlement entre le modèle de la pécheresse (le mal) et celui de l’immaculée conception (le bien)… Il ne s’agit pas d’une contradiction femme féconde, femme vierge (lol).

Et sois sans doute, j’aime Marie (le personnage et le symbole), tout comme toi I love you . Mon analyse, c’est un acte autour d’un processus psychologique… Je ne souhaite pas rentrer dans un débat théologique, je n’ai aucune compétence sur le sujet. Mais, l’analyse de la causalité de ce phénomène, pourrait effectivement aboutir à des conclusions au-delà de la symbolique. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Ven 16 Mar 2007, 15:23

Voici chère Somy ton explication :
Selon Jung, dans notre inconscient (dans les profondeurs de l’âme, si vous voulez), naissent nos archétypes fondamentaux. Dans ses termes anima et animus sont présents en chacun de nous. L’animus est un archétype, l’idée que nous nous donnons de l’homme : les valeurs de la force, du courage - l’homme d’action, le maître. L’anima est un archétype qui exprime les valeurs attachées à la féminité : la douceur, la beauté, la grâce, l’amour, la compassion, la paix. Le symbolisme permet de figurer des visages féminins de l’âme qui sont représentées dans différentes cultures par des femmes qui ont une connotation symbolique. Dans la tradition judéo-chrétienne, Eve, symbole de la première femme féconde, puis Marie, symbole de la vierge.




Voici une autre façon d'aborder le sujet également, je l'ai trouvée intéressante (elle n'est pas de moi) et je la mets ici.

Dans le cadre de l'Astrologie Humaniste et selon Carl Gustav Jung, l'Homme a quatre fonctions de base : intuition , sensantion , sentiment et pensée. L' "intuition" est en rapport avec l' Ascendant parce que la conscience prend conscience d'elle -même en agissant. A l'opposé , la sentation établit la relation d'une personne aux entités qui l'entourent ; de ce fait, on la met en relation avec le Descendant (cuspide de la maison VII). Le sentiment est symbolisé par le Nadir , car le sentiment est la manifestation la plus immédiate de la réponse que donne un organisme intégré à tout ce qu'il expérimente comme un changement d'état. D'abord c'est un changement dans la condition biopsychique intérieure ; plus tard cela se rapporte aux variations dans l'attitude et l'humeur que l'on manifeste fae aux expériences qui altèrent le sens fondamental d'ipséité, de sécurité et de pouvoir personnel. La pensée est un processus basé sur des mots et la syntaxe qui sont, à leur tour, des expressions symboliques d'une culture particulière ou d'une culture particulière ou d'une forme sociale de collectivité humaine. Elle est donc représentée par le Zénith - ou Milieu du Ciel - dans les thèmes , parce que à ce point là, l'homme devient conscient d'expérimenter dans un contexte commun.


Maintenant je reprends mon dernier paragraphe :


Finalement il n'existerait pas d'opposition entre la femme féconde de la femme vierge. Par la même chimie que celle qui est vierge puisse devenir féconde. Parceque Marie est l'Eve d'un autre temps terrestre. De la même façon, le fut Eve symbole du premier homme terrestre, Marie est le symbole du premier homme divin également sur un temps terrestre.

Ainsi Marie nous réconcilie à notre nature originelle en l'occurence la matrice de Dieu, à Dieu lui même. Cette pensée préalable sans quoi nous ne serions pas. Eve et Marie se complète pour dire à l'homme qui il est réellement : Soit, cette part, figure d'Eve qui tombe en construction terrestre, puis cette part, de Marie figure céleste qui s'élève en construction divine. ..... etc etc voir ci-dessus la suite.


Tu me fais remarquer que :
Dans le poste précèdent, je parlais d’un écartèlement entre le modèle de la pécheresse (le mal) et celui de l’immaculée conception (le bien)… Il ne s’agit pas d’une contradiction femme féconde, femme vierge (lol).

Ma chère Somy sauf que :
lol, cette fameuse pécheresse c'est Eve, et qu'elle est communément associée au péché mortel, (ceci expliquant cela). Et qu'il est lié ce péché à la procréation de l'être humain.
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Dim 18 Mar 2007, 11:37

Peau d'âne a écrit:

Dans le cadre de l'Astrologie Humaniste et selon Carl Gustav Jung, l'Homme a quatre fonctions de base : intuition , sensantion , sentiment et pensée. L' "intuition" est en rapport avec l' Ascendant parce que la conscience prend conscience d'elle -même en agissant. A l'opposé , la sentation établit la relation d'une personne aux entités qui l'entourent ; de ce fait, on la met en relation avec le Descendant (cuspide de la maison VII). Le sentiment est symbolisé par le Nadir , car le sentiment est la manifestation la plus immédiate de la réponse que donne un organisme intégré à tout ce qu'il expérimente comme un changement d'état. La pensée est est donc représentée par le Zénith - ou Milieu du Ciel - dans les thèmes , parce que à ce point là, l'homme devient conscient d'expérimenter dans un contexte commun.

Réponse Somy : Désolée, chère Peau d'âne, je n'ai aucune idée d'astrologie.... je suis vierge en connaissances sur ce sujet, lol Tongue


Tu me fais remarquer que :
Dans le poste précèdent, je parlais d’un écartèlement entre le modèle de la pécheresse (le mal) et celui de l’immaculée conception (le bien)… Il ne s’agit pas d’une contradiction femme féconde, femme vierge (lol).

Ma chère Somy sauf que :
lol, cette fameuse pécheresse c'est Eve, et qu'elle est communément associée au péché mortel, (ceci expliquant cela). Et qu'il est lié ce péché à la procréation de l'être humain

Réponse Somy : Désolée d'insister, chère Peau d'âne, il ne s'agit pas d'une contradiction femme vierge/femme féconde....car Marie a porté un enfant, donc elle a été féconde (n'oublie pas le coquin rayon de lumière ;) de la Roche des fées )....

Justement c’est là que je perçois une "source de risques en terme d’identification sous-consciente" .... scratch c'est à dire, dans cette idée que la fécondité qui aboutit à la naissance du principe du bien soit associée à la virginité physique....donc, implicitement uniquement divine ....

Dans ces conditions, tout demeure inopérant pour nous, pauvres pécheurs en tant que femmes et hommes natifs des mères non vierges.... selon cette vision des choses, les portes de l’éveil, de l’ouverture spirituelle, les portes du bien en quelque sorte, nous restent inaccessibles ... et nous risquons de rentrer dans un complex de culpablité… study .

Mais ton idée sur le symbole de l'ouroboros en relation avec le principe du féminin m'a seduit cheers ... nous devrions la développer :chapeau:
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 19 Mar 2007, 11:14

Réponse Somy : Désolée, chère Peau d'âne, je n'ai aucune idée d'astrologie.... je suis vierge en connaissances sur ce sujet, lol

Sois assurée, je ne m'y connais pas non plus en astrologie chère Somy.


Réponse Somy : Désolée d'insister, chère Peau d'âne, il ne s'agit pas d'une contradiction femme vierge/femme féconde....car Marie a porté un enfant, donc elle a été féconde (n'oublie pas le coquin rayon de lumière de la Roche des fées )....

Nous sommes d'accord, lire mon post plus haut ; il ne s'agit pas d'une contradiction, mais en ce qui me concerne d'une complémentarité.


Somy dis : Justement c’est là que je perçois une "source de risques en terme d’identification sous-consciente" .... c'est à dire, dans cette idée que la fécondité qui aboutit à la naissance du principe du bien soit associée à la virginité physique....donc, implicitement uniquement divine ....

Dans ces conditions, tout demeure inopérant pour nous, pauvres pécheurs en tant que femmes et hommes natifs des mères non vierges.... selon cette vision des choses, les portes de l’éveil, de l’ouverture spirituelle, les portes du bien en quelque sorte, nous restent inaccessibles ... et nous risquons de rentrer dans un complex de culpablité…



Je t'invites à m'éclaircir sur ce "tout demeure inopérant pour nous"


Je reviens sur ce que tu écrivais Somy :
L’éternel féminin concerne à la fois la femme et l’homme. Peut-être que je me trompe mais notre véritable identité est au-delà de cette opposition masculin/féminin.

Oui,
On tend à la réconciliation des deux parts animus et anima (féminin et masculin), lorsqu'on se construit spychologiquement, c'est se devenir Un cette reconnaissance de nos pôles pour en extraire un équilibre. L'homme passe sont temps à retrouver son origine, soit ce qu'il est.
Finalement il n'existerait pas d'opposition entre la femme féconde de la femme vierge. Par la même chimie que celle qui est vierge puisse devenir féconde. Parceque Marie est l'Eve d'un autre temps terrestre. De la même façon, le fut Eve symbole du premier homme terrestre, Marie est le symbole du premier homme divin également sur un temps terrestre.


Parcequ'il me semble bien que les archétypes fondamentaux, sont issus de l'inconscient collectif. Je place donc ce schéma non plus en l'homme, mais je l'extériose pour lui donner une figure, un symbole commun et donc communicatif. ;). Précisément je lui attribue une individualité préalable. Pourquoi préalable ? Parceque je notifiais "L'homme passe sont temps à retrouver son origine, soit ce qu'il est". Ce qu'il "Est", ne peut être issu que de son passé. Puis de passé encore plus loin (lol), de son origine. Parceque la fécondité primordiale, n'est pas issu, justement, d'un corps organique terrestre.


Somy dis Justement c’est là que je perçois une "source de risques en terme d’identification sous-consciente" .... c'est à dire, dans cette idée que la fécondité qui aboutit à la naissance du principe du bien soit associée à la virginité physique....donc, implicitement uniquement divine ....

Divine parcequ'elle l'est ainsi au commencement.
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 20 Mar 2007, 20:07

Peau d'âne a écrit:

Je t'invites à m'éclaircir sur ce "tout demeure inopérant pour nous"
.

Chère Peau d’âne, merci pour tes commentaires riches de sens. :chapeau:

Voilà l'idée que j'ai essayé de mettre derrière ces mots… Mais je te préviens, nous sortons là du domaine de la spiritualité et mon langage risque d'être désacralisant,….Désolée, ta question m’oblige (presque) d’utiliser cet outil (analyse + langage) Sad Embarassed :

Il s'agit d’un modèle opérationnel dans le cas d’une identification projective normale (enfant- mère) précurseur du symbolisme … au cas où la mère physique ne peut pas être associée au principe du bien, cette identification se fait au niveau d’un modèle imaginaire… fictif (un fantasme en qq sorte)….

Voilà pk je parle d’un écartèlement… une dissociation au niveau du symbolique entre la mère physique et la mère « idéale», rêvée… :soeur:
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 20 Mar 2007, 20:51

Sous réserve de bien comprendre tes propos dans ta façon d'aborder l'analyse.


Very Happy Au passage, chouette l'image.


Tu écris : Il s'agit d’un modèle opérationnel dans le cas d’une identification projective normale (enfant- mère) précurseur du symbolisme … au cas où la mère physique ne peut pas être associée au principe du bien, cette identification se fait au niveau d’un modèle imaginaire… fictif (un fantasme en qq sorte)…. Voilà pk je parle d’un écartèlement… une dissociation au niveau du symbolique entre la mère physique et la mère « idéale», rêvée…


Je ne suis pas en accord avec cette vision des choses. Concrètement, Il n'y a pas d'identification projective normale. Cette sois disant normalité est déjà en elle même une projection fictive. Il y a des enfants qui se construirons au sein d'une famille dite "normale" père et mère présent, et pourtant raterons complètement la construction de leur "moi". Pour faire très simple : on dis qu'ils tournent mal (lol) (drogue, vie débauchée, meurtrier, kamikase etc). Qu'est ce qui est le mieux pour la construction de son individualité ? De se faire en référence d'une mère présente dite du "bien" pour la communauté, mais qui ne correspond pas à la demande de l'enfant à titre individuel ?, A ses réponses existentielles de l'instant ? Où de prendre l'initiative de se réfèrer à un modèle tout aussi fictive que la première, mais qui apporteras les réponses et permettra d'avancer un pàs devant l'autre ? Je dirais peu importe, le support de la projection identitaire tant qu'elle apporte une référence dite du bien. Et parceque justement c'est une référence du "bien" dans les deux cas, la projection ce retour de miroir ne pourras être que fécond.

Je rajouterais le symbolisme de la "figure" de Marie, (pour rester dans les références féminines qui amenèrent à cette discution) n'est pas issue de l'imaginaire, mais bel et bien une réalité originelle. L'enfant déplace souvent ses références hors du cercle familiale, c'est comment beaucoup plus que l'on croit. Car c'st bien connus les parents ont toujours tords Mr. Green

Et enfin pour finir, je dirais que la mère dite dans le cadre d'une objectivité "normale" reste toujours que la mère idéale, au même titre que celle dite imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 20 Mar 2007, 21:05

Peau d'âne a écrit:
Sous réserve de bien comprendre tes propos dans ta façon d'aborder l'analyse.



Je rajouterais le symbolisme de la "figure" de Marie, (pour rester dans les références féminines qui amenèrent à cette discution) n'est pas issue de l'imaginaire, mais bel et bien une réalité originelle. L'enfant déplace souvent ses références hors du cercle familiale, c'est comment beaucoup plus que l'on croit. Car c'st bien connus les parents ont toujours tords Mr. Green

.

Lol, je suis désolée de te contredire, Peau d'âne, nous pourrions éventuellement créer un autre topic sur la foi, la religion et la psychologie en général, pour échanger dans un contexte plus large que celui du féminin ;) .
Citation :
n'est pas issue de l'imaginaire, mais bel et bien une réalité originelle.
Concernant les sources historiques .... c'est un autre débat... pas moins épineux ... study
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 20 Mar 2007, 21:12

Somy : Concernant les sources historiques .... c'est un autre débat... pas moins épineux ...

Tous comme le sont les sources historiques des archétypes fondamentaux.


Very Happy Ceci dis, ce n'est qu'un échange d'avis, et je te renouvelle toute mon amitié chère Somy.


I love you
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 20 Mar 2007, 21:24

Peau d'âne a écrit:
Somy : Concernant les sources historiques .... c'est un autre débat... pas moins épineux ...

Tous comme le sont les sources historiques des archétypes fondamentaux.


Very Happy Ceci dis, ce n'est qu'un échange d'avis, et je te renouvelle toute mon amitié chère Somy.


I love you
De même I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Dim 25 Mar 2007, 20:31

Je pensais que le texte ci-dessous est en concordance avec la problèmatique de l'éternel féminin, evoquée sur ce topic et je me presse de vous faire part.

Dans son ouvrage " L’Homme Symbiotique ", comme dans l’ensemble de sa pensée, Joël de Rosnay discerne et met en valeur l’importance déterminante du rôle des femmes et de la logique féminine dans le rééquilibrage de la vie socio-économique et dans l’écologie :

" Les valeurs économiques ne sont pas les seules à contribuer à la construction du monde. Le rôle des valeurs humaines, morales, spirituelles est fondamental, et l’homme symbiotique naît du respect des valeurs partagées. Or celles qui priment aujourd’hui opposent plus qu’elles ne réunissent. Les composantes majeures du développement économique et social sont la compétition et la concurrence; valeurs justifiées dans le cadre de l’évolution darwinienne et de la lutte pour la vie, mais insuffisantes pour construire la prochaine étape de l’évolution de l’humanité. "...

" La période de conquête économique et industrielle des derniers siècles, résultant de l’exploitation accélérée des combustibles fossiles, privilégie des valeurs masculines: compétition, conquête, domination, croissance. La transition que connaît désormais l’humanité en phase d’aménagement postindustrielle ou bio-écologique, société d’information et de communication va nécessiter le retour à des valeurs " féminines " comme la solidarité, la complémentarité, l’équilibre; des valeurs analogues à celles qui prévalaient dans la période de survie de l’humanité "...

" La transition vers la société symbiotique fait appel à des concepts biologiques, écologiques, de communication, de transversalité et de réseaux ; elle fait découvrir la nécessité de nouvelles valeurs féminines. "

Valeurs féminines qui doivent réellement intervenir dans le débat sur les grands enjeux de société, et dans la vie sociale et économique, non pas en se conformant aux schémas masculins, ( ce qui peut constituer une tentation de dérapage pour les Femmes ), qui prévalent, mais au contraire sur la base des spécificités, de la richesse et de la force de la logique de vie du fonctionnement féminin, autrement dit de la réintégration et de la reconnaissance des valeurs de l’Âme.

Au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Plutôt une bonne nouvelle !   Ven 06 Avr 2007, 22:59

ROME 06/04 :chapeau:
Le pape Benoît XVI devait présider vendredi soir à Rome, dans le décor tragique du Colisée, le traditionnel chemin de croix commémorant deux jours avant Pâques la "Passion du Christ", et qui accorde cette année une place particulière aux femmes. A la nuit tombée, Benoît XVI, ensuite relayé par des jeunes d'Europe, d'Afrique et d'Asie, devait porter la croix lors de la première et de la dernière des 14 "stations" retraçant les étapes de la mise à mort du Christ selon le récit des Evangiles enrichi par la tradition.

Le bibliste italien Gianfranco Ravasi, choisi cette année par le pape pour rédiger les méditations du chemin de croix, y évoque dans la 9e station "l'univers de mères, de filles et de soeurs" entourant Jésus au moment de sa mort. En fin d'après midi Benoît XVI avait présidé la messe du Vendredi Saint dans la basilique Saint-Pierre au Vatican. Comme il est de tradition, ce n'est pas lui qui a prononcé l'homélie mais le prédicateur de la maison pontificale, le père Raniero Cantalamessa. Le religieux a lui aussi parlé des femmes, évoquant "l'exigence" toujours plus forte de leur faire "plus de place. (GFR) ./.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Dim 08 Avr 2007, 11:24

P. Cantalamessa : Les femmes sont l’espérance d’un monde plus humain

Homélie prononcée lors de la célébration de la Passion, en la Basilique Saint-Pierre



ROME, Vendredi (ZENIT.org) – Pourquoi les femmes ont-elles résisté au scandale de la croix ? Pourquoi sont-elles restées proches du Christ alors que tout semblait fini et que même ses disciples les plus proches l’avaient abandonné ? Pourquoi ont-elles été les premiers témoins de la résurrection ?

Le père Raniero Cantalamessa, OFM. Cap., prédicateur de la Maison pontificale, a répondu à ces questions au cours de l’homélie qu’il a prononcée ce vendredi lors de la célébration de la Passion du Seigneur, présidée par le pape Benoît XVI, en la Basilique Saint-Pierre.

Après avoir expliqué que la présence de Marie au pied de la croix était naturelle, une mère ne pouvant abandonner son fils, le père Cantalamessa s’est interrogé : « Mais pourquoi les autres femmes étaient-elles là ? Qui étaient-elles et combien étaient-elles ? »

« Venues avec Jésus de Galilée, ces femmes l’avaient suivi, en pleurant, sur le chemin du Calvaire », a-t-il expliqué.

« Cet événement est trop marqué et trop extraordinaire pour qu’on le traite à la légère », a-t-il poursuivi.

« On les appelle, avec une certaine condescendance masculine, ‘les femmes pieuses’, mais elles sont bien plus que des ‘femmes pieuses’, ce sont des ‘Mères Courage’ ! Elles ont défié le danger de se montrer aussi ouvertement en faveur d’un condamné à mort », s’est-il exclamé.

« Il existe actuellement un débat animé sur qui a voulu la mort de Jésus : les chefs juifs ou Pilate, ou les deux. Une chose est certaine : ce sont des hommes, et non des femmes », a poursuivi le P. Cantalamessa.

« Aucune femme n’est impliquée, même indirectement, dans sa condamnation. La seule femme païenne mentionnée dans les récits, la femme de Pilate, s’est elle aussi opposée à sa condamnation. Jésus est certes mort pour les péchés des femmes également mais historiquement elles sont les seules à pouvoir dire : ‘Nous ne sommes pas responsables de ce sang’ », a affirmé le prédicateur de la Maison pontificale.

« Le fait que les auteurs et les inspirateurs des évangiles y fassent piètre figure et qu’ils attribuent un rôle merveilleux aux femmes est l’un des signes les plus sûrs de l’honnêteté et de la vraisemblance historique des évangiles, a ajouté le prédicateur capucin. Qui aurait permis que soit conservée de mémoire impérissable l’histoire honteuse de leur peur, de leur fuite, de leur reniement, aggravée encore par la confrontation avec la conduite si différente de quelques pauvres femmes ? Qui l’aurait permis, s’il n’y avait pas été conduit par la fidélité à une histoire qui semblait désormais infiniment plus grande que leur propre misère ? »

« On s’est toujours demandé pourquoi les ‘femmes pieuses’ sont les premières à voir le Ressuscité et sont chargées de l’annoncer aux apôtres. C’était le meilleur moyen de rendre la résurrection peu crédible. Le témoignage d’une femme n’avait aucun poids, a poursuivi le P. Cantalamessa en ajoutant qu’effectivement « les apôtres eux-mêmes prirent tout d’abord les paroles des femmes pour ‘du radotage’ typiquement féminin et n’y crurent pas ».

Les femmes ont été les premières à voir le Christ ressuscité « car elles avaient été les dernières à l’abandonner mort, et même après sa mort elles venaient apporter des aromates à son sépulcre », a répondu le prédicateur.

Mais « pourquoi les femmes ont-elles résisté au scandale de la croix ? Pourquoi lui sont-elles restées proches alors que tout semblait fini et que même ses disciples les plus proches l’avaient abandonné et organisaient le retour chez eux ? » s’est interrogé le P. Cantalamessa avant de redonner la réponse que Jésus avait donnée de manière anticipée « quand, répondant à Simon, il dit, en parlant de la pécheresse qui lui avait lavé et embrassé les pieds : Elle a beaucoup aimé ! »

Les femmes suivaient Jésus « pour le servir », « non dans l’espoir de faire carrière à sa suite », a-t-il expliqué.

Le P. Cantalamessa a précisé que cette présence des femmes « contient un enseignement vital pour nous aujourd’hui : notre civilisation, dominée par la technique, a besoin d’un cœur afin que l’homme puisse y survivre sans se déshumaniser totalement. »

« Il faut espérer que s’ouvre enfin pour l’humanité une ère de la femme : une ère du cœur, de la compassion », a-t-il ajouté.

La femme a elle aussi « besoin d’être sauvée par le Christ, a-t-il expliqué. Mais il est certain qu’une fois sauvée par le Christ et ‘libérée’ sur le plan humain, d’anciens assujettissements, la femme peut contribuer à sauver notre société de certains maux profondément enracinés qui la menacent : la violence, la volonté de puissance, l’aridité spirituelle, le mépris de la vie… ».

« Femmes chrétiennes, continuez à porter la bonne nouvelle aux successeurs des apôtres et à nous les prêtres, leurs collaborateurs : ‘Le Maître est vivant ! Il est ressuscité ! Il vous précède en Galilée, c’est-à-dire où que vous alliez !’…Aux côtés de toutes les femmes de bonne volonté, vous êtes l’espérance d’un monde plus humain », a conclu le prédicateur de la Maison pontificale.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Dim 08 Avr 2007, 11:56

C'est vrai en général: la psychologie féminine est plus portée à la parole qu'aux coups.

Mais ce n'est pas vrai, hélas, dans le particulier. En général, les femmes qui arrivent au pouvoir sont les plus combattantes et sont souvent plus dures que la majorité des hommes: Je pense à M. Thatcher (et à ce qu'on dit, à Ségolène Royal rambo ).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Jeu 03 Mai 2007, 17:02

Somebody a écrit:
Lieu de rendez vous pour Paccalou lol!
... et les autres.
Intéressant, de se rafraîchir la mémoire de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 08 Oct 2007, 19:43

Grâce à un échange avec polaire sur le père Teilhard de Chardin, je reviens vers ce sujet, le premier sujet que j'avais lancé sur DA

Je vous joins le magnifique texte de Teilhard de Chardin (un extrait)

L’ÉTERNEL FÉMININ, (un texte de Teilhard de Chardin)

Je suis apparue dès l’origine du Monde. Dès avant les siècles, je suis sortie des mains de Dieu... coopératrice de son œuvre [....]

Par moi tout se meut et se coordonne. Dieu m’a répandue dans le Multiple initial – moi, le parfum... le charme mêle au Monde pour le faire se grouper, l’Idéal suspendu au-dessus de lui pour le faire monter. Je suis l’essentiel Féminin. Je suis l’universel Féminin. Les nappes de substance cosmique, qui portent dans leurs plis naissants la promesse de Mondes par milliers, dessinaient les premiers linéaments de ma figure
Avec la Vie, J’ai commencé à prendre corps en des êtres choisis pour être particulièrement mon image: ainsi s’élaborait dans le secret, le type de l’épouse et de la mère. L’Homme, synthèse de la Nature, fait bien des choses avec le feu qui brûle en son coeur. Il accumule la Puissance, il poursuit la Gloire, il crée la Beau, il se voue a la Science. Et il ne se rend pas compte que sous tant de formes diverses, c’est toujours la même passion qui l’anime, épurée, transformée mais vivante, l’attrait Féminin.

L’ ATTRAIT FEMININ
Quand l’homme aime une femme, il s’imagine d’abord que son amour va seulement a un individu comme lui, qu’il enveloppe de son pouvoir et qu’il s’associe librement.
Il remarque bien, auréolant mon visage, un rayonnement qui sensibilise son coeur et illumine toutes choses. Mais il attribue cette irradiation de mon être a une disposition subjective de son esprit charmé, ou a un simple reflet de ma beauté sur les mille facettes de la Nature...
Il pensait ne trouver près de lui qu’une compagne: et il s’aperçoit qu’en moi il touche la grande force secrète, la l’entraîner. Celui qui m’a trouvée est à l’entrée de toutes choses. Je me prolonge dans l’âme du Monde .
La tendre compassion, le charme qui émanent de la Femme, c’est la présence de Dieu qui se fait sentir, et qui vous rend brûlants .
Je suis l’attrait de l’universelle présence et son innombrable sourire. C’est moi l’accès au coeur total de la Création – la Porte de la Terre, – l’Initiation...– Celui qui me prend se donne à moi, et il est pris par l’Univers.

LA VIERGE ET L’ESPRIT
Je suis essentiellement féconde, c’est a dire penchée sur le futur, sur l’Idéal. Plus vous me cherchez dans la direction du Plaisir, plus vous vous éloignez de ma Réalité : Vous n’étreignez que de la Matière ; car la Matière est un sens, une direction: la face de l’esprit quand on l’aborde en reculant.
Vous vous matérialisez au lieu de devenir des dieux. Inhabile a distinguer le Mirage... de la Vérité, l’Homme n’a pas su, longtemps, s’il devait me craindre ou m’adorer. Le Christ m’a sauvée. Il m’a placée entre Lui et les Hommes comme un nimbe de Gloire. Je continue a être comme des ma naissance, l’appel à l’union avec l’Univers, l’attrait du Monde pose sur un visage humain. La vraie fécondité est celle qui associe les êtres dans la génération de l’Esprit. Pour rester Femme dans la sphère nouvelle ou a accédé la Créature, il m’a fallu changer de forme : ma Réalité s’est élevée, attirante, elle plane entre le chrétien et Dieu. Je suis désormais la Virginité .
La Vierge est encore femme et mère : Voilà le signe des temps nouveaux. Celui qui entend l’appel de Jésus n’a pas à rejeter l’amour hors de son cœur. Pour le Saint, plus que pour personne, je suis l’ombre maternelle qui se penche sur le berceau, et la trace radieuse que prennent ses rêves de jeunesse ... Le Christ m’a laisse tous mes Joyaux: seulement il a laissé tomber sur moi du Ciel un rayon qui m’a, sans limites, idéalisée . Voyez, insensiblement, le foyer de mon attrait se déplace vers le pôle où convergent toutes les directions de l'esprit. L'iris de me charmes jeté comme une parure sur la création, replie lentement ses franges. L'ombre gagne déjà la chair, même épurée par les sacrements. Un jour peut être elle ateindra jusqu'à l'art, jusqu'à la science - ces choses qui s'aiment comme une femme.
Qui pourrait dire en quel bouquet de perfections individuelles et cosmiques, je m’épanouirai, au soir du Monde, à la face de Dieu ? Je suis l’immarcescible. Beauté des temps a venir, l’idéal Féminin. Bientôt il ne restera plus que Dieu, pour vous, dans un Univers entièrement virginisé . En moi c'est Dieu qui vous attend.

LA CONJONCTION DU CIEL ET DE LA TERRE
Placée entre Dieu et la Terre, comme une région d'attraction commune, je les fais venir l'Un a l'autre, passionnément... Jusqu'à ce qu'en moi ait lieu la rencontre ou se consomment la génération et la plénitude du Christ:
Je suis l'Église, épouse de Jésus.
Je suis la Vierge Marie, Mère de tous les humains .
On pourrait croire que dans cette conjonction du Ciel et de la Terre , je sois destinée à disparaître, 0mbre devant la Réalité: que ceux qui m'aiment bannissent cette crainte! Jusque dans les ardeurs du contact divin, ]e subsisterai tout entière. Bien plus, )e continuerai a me révéler. Alors que vous me croirez absente, alors que vous m'oublierez, )e serai encore la, air de votre poitrine et lumière de vos yeux... noyée dans le Soleil que J'ai attire en moi. Il vous suffit, bienheureux élus, de relâcher pour un instant la tension qui vous précipite en Dieu, ou de regarder un tant soit peu en deçà du foyer qui vous fascine, pour voir de nouveau, a la surface du Feu Divin, se jouer mon image.
Et a ce moment vous admirez que, dans les longs plis de mes charmes, se déroule, toujours vivante, la série des attractions successivement traversées, qui, depuis les confins du Néant , ont fait accourir et se rassembler les cléments de l'ESPRIT - par amour.
Je suis l'Éternel Féminin.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: L'Eternel féminin !   Lun 22 Oct 2007, 04:23


ET NOMEN VIRGINIS MARIA
(et le Nom de la Vierge était Marie)

Le nom de la Vierge était Marie qui signifie Etoile de la Mer.
Est-ce qu’il n’est pas très justement appliqué à la Vierge-Mère ?
N’est-ce pas avec beaucoup de raison qu’on la compare à une étoile ?

Tel un astre émet son rayon sans souffrir aucune lésion, telle Marie a mis au monde son enfant sans dommage pour sa Virginité.

Le rayon sort de l’astre sans diminuer sa clarté, et le Fils naît de la Vierge sans blesser son intégrité.

C’est cette noble étoile issue de Jacob, dont le rayonnement, illumine l’Univers, dont la splendeur brille aux Cieux et pénètre jusqu’aux Enfers.
Elle rayonne sur la Terre, réchauffant les âmes plutôt que les corps, ranimant les vertus, consumant les vices.

Oui ! Elle est cette brillante et merveilleuse Etoile qui domine heureusement notre mer immense ; étincelante de mérite, éclatante de vertu.

O vous donc qui flottez sur le courant de ce siècle parmi les orages et les tempêtes ; plutôt que vous ne marchiez sur la Terre, tenez vos yeux fixés sur l’Etoile, si vous ne voulez pas sombrer sous les flots.

Êtes-vous assaillis par les vents des tentations, précipités sur les écueils des tribulations, regardez l’Etoile, appelez Marie.

Êtes-vous ballotés par les flots de l’orgueil, de l’ambition, de la médisance ou de l’envie ?
Regardez l’Etoile, appelez Marie.

Si la colère, l’avarice ou les sollicitations de la chair agitent la nacelle de votre âme, regardez Marie.

Si troublés par l’énormité de vos crimes, confus de la laideur de votre conscience, effrayés de l’horreur de votre jugement, vous vous sentez descendre dans le gouffre de la tristesse, dans l’abîme du désespoir, pensez à Marie ; dans les périls, dans les angoisses, dans les perplexités, pensez à Marie, invoquez Marie.
Ayez-la toujours sur les lèvres, toujours dans le cœur, et, pour obtenir le suffrage de sa prière, ne manquez pas de suivre l’exemple de Marie.
Tant qu’on la suit, on ne dévie pas.
Tant qu’on la prie, on ne désespère pas.
Tant qu’on pense à Elle, on n’erre pas.

Avec son appui, on ne peut choir.
Sous sa protection, on ne craint rien.
Sous sa conduite, on ne se lasse pas.
Avec sa faveur, on arrive, et ainsi on éprouve en soi-même la vérité de cette parole : Le nom de la Vierge était Marie.

Bernard de Clairvaux

Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: L’éternel féminin : L’évolutionnisme, le créationnisme et le   Mar 25 Mar 2008, 02:05

Arnaud Dumouch a écrit:
Non, Mon Loup garrou, Very Happy

Par contre, je peux dire qu'il semble que les anges de Dieu, auteur de la vie, semblent avoir façonner les vivant d'une manière analogue que les ingénieurs de Bill Gates pour l'informatique: par évolution provoquée.
Excusez-moi, je découvre ce fil de discussion. Je ne voudrais pas donner l'impression de vous harceler, cher Arnaud, mais vous aviez dit que l'homme, créé à l'image de Dieu, s'est fait "façonner" par les anges ???
C'est bien comme cela qu'on doit vous comprendre ?

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 25 Mar 2008, 08:03

Non.

Vous devez comprendre plutôt ceci:

Le corps de l'homme fut très probablement préparé par les anges, petit à petit, à travers la macro-évolution de l'ADN dont ils furent les ingénieurs.

Mais l'homme, comme personne fut créé par Dieu qui prit cet ADN ainsi préparé, l'adapta sur quelques points et y créa une âme spirituelle à partir de rien.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fleurdoranger



Féminin Messages : 646
Inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mar 01 Avr 2008, 00:22

non, mais alors là je perds patience!!! et je vais m'énerver bien comme il faut.
les modérateurs,les administrateurs,vous faites quoi???? vous avez encore mis mon pseudo comme auteur de ce fil,alors que je viens à peine d'en prendre connaissance!!!!!!

vous avez quoi dans les yeux? de la m***e ou quoi?

franchement,c'est plus que pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Ven 04 Avr 2008, 10:16

Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Ven 04 Avr 2008, 10:47

Pour une lecture simplifiée de ces liens, puis-je me permettre de les reprendre, Somebody !? .. parce que c'est écrit si petit qu'on ne voit pas à quel fil cela correspond :

1er lien : Les miracles de Marie sur DA

2ème lien : groupe de travail Marie coredemptrice contestee

3ème lien : co -redemption de Marie un nouveau dogme

vos liens 3 et 4 étant pareils, je n'en mets qu'un
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 07 Avr 2008, 12:56

cébé a écrit:
Pour une lecture simplifiée de ces liens, puis-je me permettre de les reprendre, Somebody !? .. parce que c'est écrit si petit qu'on ne voit pas à quel fil cela correspond :

1er lien : Les miracles de Marie sur DA

2ème lien : groupe de travail Marie coredemptrice contestee

3ème lien : co -redemption de Marie un nouveau dogme

vos liens 3 et 4 étant pareils, je n'en mets qu'un

Pas de problème cébé... je suis du même avis que vous... et je fais ainsi un clin d'oeil très féminin à Arnaud ;) .... pourquoi mettre les liens en petits caractères Question Tongue
Effectivement, le sujet du féminin, de la symbolique de l’éternel féminin m’intéresse bcp et ceci dans toutes les religions et philosophies.

Je pense que nos sociétés actuelles ont besoin d'un rééquilibrage du symbole féminin - porteur de douceur et de sagesse, protecteur de la Terre mère - de notre environnement physique et moral.

Voilà pk, je suis très favorable à ce nouveau dogme potentiel sur la Co-rédemption.


Ci-dessus sur ce fil et dans les liens cités, nous avons bcp développé ce sujet, notamment le symbole de Marie dans la religion chrétienne.

Je vais profiter de ce fil et de nos échanges sur l'actualité au Tibet, pour élargir la sphère de l'éternel féminin.... de la symbolique féminine dans le bouddhisme tibétain.

« Les figures de Bouddha, « masculine » et « féminine », représentent les deux aspects principaux de l’Éveil : l’Amour et la Sagesse.

Au Tibet les figures de Bouddha « masculine » et « féminine » sont connues sous le nom de yab-yum, yab signifiant « père » et yum signifiant « mère » ; les figures sont le père et la mère archétype.

Dans les monastères et les temples du Tibet on trouve beaucoup de belles peintures et images représentant ces figures de Bouddha en union sexuelle. Pour les tibétains il n’y a absolument aucune suggestion sexuelle ou érotique.

Par certains côtés, ces figures sont considérées comme particulièrement sacrées, dans la mesure où le symbolisme concerne le plus haut niveau d’expérience spirituelle, le niveau de l’Éveil, le niveau où, finalement, l’Amour et la Sagesse sont intégrés.

Pour les tibétains ces figures sont une expression symbolique d’une vérité spirituelle profonde.

On aurait pu penser que la figure de Bouddha « masculine » représente l’aspect de Sagesse de l’Éveil, et que la figure de Bouddha « féminine » représente l’aspect d’Amour.

Ce n’est pas ainsi. Dans le Tantra bouddhique c’est le Bouddha « féminin » qui incarne l’aspect de Sagesse et le Bouddha « masculin » qui incarne l’aspect d’Amour et de Compassion, lequel est aussi, l’aspect d’Action.

Les Bouddhas « féminins » sont considérés comme les parèdres spirituelles des Bouddhas « masculins ».

Ci-dessous les 5 Bouddha féminins.


Dernière édition par Somebody le Lun 07 Avr 2008, 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 07 Avr 2008, 13:21

Akasadhtisvari.
Akasadhtisvari est la parèdre de Vairocana, le Bouddha blanc, le Bouddha du centre. Son nom, Akasadhtisvari, signifie « la Dame Souveraine de la Sphère de l’Espace Infini ». Elle représente une réceptivité spirituelle illimitée. Dans le langage de L’Éveil de la Foi, elle représente la totalité de l’existence phénoménale.
Akasadhtisvari est de couleur blanche.
Elle est représentée sous une forme de dakini, c’est-à-dire avec des vêtements lâches et flottants et de longs cheveux défaits.


Locana.
Locana est la parèdre d’Aksobhya, le Bouddha bleu profond, le Bouddha de l’est. Son nom signifie « Celle qui a une Vision Claire », ou, littéralement, « Celle qui a l’Œil ». En tibétain son nom est traduit par « la Dame qui a l’Œil de Bouddha ». elle représente la prise de conscience pure, simple et directe des choses.

Locana est de couleur bleu clair.

Mamaki.

Mamaki est la parèdre de Ratnasambhava, le Bouddha jaune, le Bouddha du Sud. Son nom signifie « Faisant Mien ».

Elle est celle qui fait tout mien, mais non dans un sens égoïste : en un sens comme complètement mien, comme m’étant cher, comme étant précieux à moi-même, comme étant de grande valeur pour moi. Mamaki apprécie donc tout le monde, elle se réjouit de tout le monde, et même, pourrait-on dire, considère tout le monde comme son propre soi. Elle ne voit pas de différence entre elle et les autres. Pour elle, tous les autres sont « mien », sont « moi », même.

Elle est de couleur jaune.

Pandaravsini.
Pandaravsini est la parèdre d’Amitabha, le Bouddha rouge, le Bouddha de l’ouest. Son nom signifie « Celle qui est Vêtue de Blanc », ce qui suggère quelqu’un investi de pureté, ou même protégé par la pureté.

L’image, ici, rappelle l’image utilisée par le Bouddha pour décrire le quatrième dhyana, le quatrième état de conscience élevée. Le Bouddha dit que l’expérience du quatrième dhyana est comme l’expérience d’un homme qui, par un jour chaud et poussiéreux, prend un bain dans un beau lac, et, s’étant baigné, sort de l’eau et s’enroule dans un linge d’un blanc pur. Cet enroulement dans un linge d’un blanc pur représente l’accumulation progressive de toutes ses propres énergies, et particulièrement de ses énergies émotionnelles, et la protection de ces énergies d’influences extérieures pouvant être nocives.

Pandaravsini est donc Celle qui est Vêtue de Blanc, détachée et protégée des influences extérieures. Elle est de couleur rouge clair.

Tara.
Tara est la parèdre d’Amoghasiddhi, le Bouddha vert sombre, le Bouddha du nord. Son nom signifie « Celle qui Aide à Traverser ». Elle aide à traverser la rivière de la naissance et de la mort, la rivière du samsara. Elle rappelle, dans sa fonction, la parabole du radeau, racontée par le Bouddha. Tout comme un radeau est quelque chose qui aide à traverser une rivière, et rien d’autre (ayant atteint la rive opposée, on ne penserait pas à emporter le radeau avec soi), le Dharma n’est qu’un moyen ayant pour but de traverser la rivière de la naissance et de la mort, et à atteindre l’autre rive, qui est le nirvana. Le nom de Tara est souvent traduit par « Salvatrice », mais ceci peut induire en erreur. Nous pouvons dire que Tara représente l’attitude consistant à aider les autres à s’aider eux-mêmes.

Voilà donc les cinq Bouddhas « féminins » : Akasadhtisvari, « La Dame Souveraine de la Sphère de l’Espace Infini » ; Locana, « Celle qui a l’Œil » ; Mamaki, « Faisant Mien » ; Pandaravsini, « Celle qui est Vêtue de Blanc » ; et Tara, « Celle qui aide à Traverser ».

Extrait de la source : http://centrebouddhisteparis.org/Bouddha/Qui_est_le_Bouddha_/Les_cinq_Bouddhas__masculins_e/les_cinq_bouddhas__masculins_e.html

Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
marvel



Masculin Messages : 459
Inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 07 Avr 2008, 15:02

Deux réflexions suite à ces échanges :
- notre cerveau utilise ses deux hémisphères qui ne fonctionnent pas du tout de la même manière. Le cerveau gauche est celui de la logique, du classement, de l'identité, le cerveau droit est celui de la créativité, de l'intuition, de l'union. Je trouve qu'on retrouve là étonnamment ce qu'on attribue aux forces masculines et féminines que chaque personne porte. C'est pour cela d'ailleurs que dans la symbolique du corps le côté droit (qui lié à l'hémisphère gauche, car les connexions cérébrales sont inversées) est celui du père et vice versa pour le côté gauche (celui du coeur et de l'hémisphère droit) est celui de la mère. Une neurologue a donné lors de la conférence TED un beau témoignage personnel illustrant ce double fonctionnement , j'ai mis la vidéo ici : [url]http://www.holybuzz.com/Une-neurologue-temoigne-sa-propre.html
[/url].
- Dans la religion chrétienne, Dieu est bien le Père et on s'adresse jamais à lui comme Dieu la mère (bien qu'il puisse nous aimer de miséricorde : comme une mère aime ses enfants). Benoit XVI en parle dans son livre Jésus de Nazareth. Cela semble propre aux religions de la Bible, où Dieu se révèle comme le transcendant, celui qui est tout autre, contrairement aux religions où Dieu est immanent et dès lors peut être féminin. Car le féminin unit alors que le masculin distingue. Je pense que la raison c'est qu'on peut naturellement expérimenter l'union intérieure à la vie divine ( ce sentiment d'union, de communion avec Dieu) mais que seule la révélation peut nous faire découvrir que Dieu est tout autre.

Marvel
Revenir en haut Aller en bas
http://marvel.ichtus.com
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 07 Avr 2008, 21:15

marvel a écrit:
Deux réflexions suite à ces échanges :
- notre cerveau utilise ses deux hémisphères qui ne fonctionnent pas du tout de la même manière. Le cerveau gauche est celui de la logique, du classement, de l'identité, le cerveau droit est celui de la créativité, de l'intuition, de l'union. Je trouve qu'on retrouve là étonnamment ce qu'on attribue aux forces masculines et féminines que chaque personne porte. C'est pour cela d'ailleurs que dans la symbolique du corps le côté droit (qui lié à l'hémisphère gauche, car les connexions cérébrales sont inversées) est celui du père et vice versa pour le côté gauche (celui du coeur et de l'hémisphère droit) est celui de la mère. Une neurologue a donné lors de la conférence TED un beau témoignage personnel illustrant ce double fonctionnement , j'ai mis la vidéo ici : [url]http://www.holybuzz.com/Une-neurologue-temoigne-sa-propre.html
[/url].
- Dans la religion chrétienne, Dieu est bien le Père et on s'adresse jamais à lui comme Dieu la mère (bien qu'il puisse nous aimer de miséricorde : comme une mère aime ses enfants). Benoit XVI en parle dans son livre Jésus de Nazareth. Cela semble propre aux religions de la Bible, où Dieu se révèle comme le transcendant, celui qui est tout autre, contrairement aux religions où Dieu est immanent et dès lors peut être féminin. Car le féminin unit alors que le masculin distingue. Je pense que la raison c'est qu'on peut naturellement expérimenter l'union intérieure à la vie divine ( ce sentiment d'union, de communion avec Dieu) mais que seule la révélation peut nous faire découvrir que Dieu est tout autre.

Marvel

Merci Marvel...

Vous avez raison... en terme neuro-biologique... et si on va au-delà du biologique, cette bi- fonctionnalité au niveau cérébral se traduit dans la projection archétypale correspondante : à la droite et à la gauche du Père... Le triangle dont nous parlions dans le Signe de quatre, un fil lancé qqs part sur le forum : le fils, le père et le Saint esprit.

L'utilisation de la main a permis au singe de devenir homme.... l'utilisation du cerveau permettra à l'homme de devenir autre chose... le Sur-homme de Nietzsche (super utilisateur de la raison)... ou le point Omega de Teilhard (Le Christ cosmique enlacé par l'éternel féminin) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Lun 07 Avr 2008, 22:43

Le point oméga de Theilard m'attire bien davantage que le surhomme de Nietszche...
alien
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mer 09 Avr 2008, 22:04

Toniov a écrit:
Le point oméga de Theilard m'attire bien davantage que le surhomme de Nietszche...
alien

Cher Toniov,

Je crois effectivement que l'espèce humaine est en train de changer. Et ce changement la conduit vers sa propre déstruction...

L'utilisation de la main a fait du singe un homme trop préoccupé par ses besoins primaires: nourriture, sex, survie et reproduction (grosso- modo).
Mais, à un certain moment, le point d'équilibre a été dépassé... Le développement du cerveau a permis une évolution nette de l'espèce... quelle sera la prochaine étape del'évolution ? Le sur-homme (Anti-christ) ou le Christ ?

L'état des lieux actuel ?

La peur a englouti l'homme... peur de la mort... peur de soi même... La peur de l’homme est une peur de soi et implicitement du rapport à l’autre, car psychologiquement nous fonctionnons par projection… L’autre, les autres constitue l’écran sur lequel nous projetons nos guerres internes. La densité critique du mal et du bien d’une société est liée justement au nombre des personnes qui sont plutôt en projection noire que en projection blanche… A leur force psychologique et à leur capacité de mobiliser les archétypes ancestraux, vers le côté Ciel ou vers le côté Enfer… C’est une métaphore de la lutte du bien et du mal.

Mais l’homme est un pauvre animal bon car il est crée à l’image du père… uniquement que le voile de l’oubli lui interdit… lui masque cette union indissoluble que nous avons avec le Divin, avec le Dieu en nous.

Jésus et les grands initiés, à des degrés variables ont eu accès à cette union avec Dieu, avec l’Amour. En Jésus, Dieu a exprimé entièrement son potentiel d’Amour humain… voilà la signification du Christ en tant que fils de Dieu.

Nous sommes loin de pouvoir incarner cette Amour Absolu, au-delà de la souffrance, tel qu’il a pu s’incarner dans le Christ.

Le travail de la foi, de la prière de la méditation permet de diminuer les acquis de l’égo… mais c’est très dur de ne pas avoir de l’égo dans une société essentiellement égocentrique. On risque d’être considéré comme naïf ou comme fou… ou au moins de le devenir sous l’influence des autres…

Je pense que ce que nous voyons actuellement au Tibet, pourrait être interprété de plusieurs manières, et au niveau symbolique il s’agit d’un symbole de cette lutte entre le bien et le mal.

Je suis persuadée que si « le mal » gagne, nous pouvons entrevoir l’avenir sombre de la Terre, en tant que système écologique, sociétal, politique, démographique complexe… la Terre qui commence à nous montrer qu’elle ne supportera plus l’évolution anarchique de notre société mondiale… le cancer… l’invasion du mal qui ne peut plus être régulé et stoppé… Trouvez vous normale la concentration du pouvoir financier dans la main de qqs multinationales, de qqs personnes ?

Je ne crois pas aux Illuminati tels que décrits ici sur ce forum... mais je crois que l'homme est irreversiblement soumis à ses pulsions...

Le Christ cosmique de Teilhard... symbiose du masculin (rationnel -coté gauche du cerveau selon marvel) et du féminin (côté droit- sentimental) est tellement loin… :|

Savez vous, cher Toniov, que les ressources mondiales seront de plus en plus chères, suite à l’augmentation irréversible du prix du pétrole et aux modifications géoclimatiques….

Regardez… plus de riz… des émeutes en Egypte causées par la famine… Et ça va tellement vite…

Comment faire pour nous sauver ?

La question que je me pose… sauver quoi, sauver qui ?

Difficile de trouver une réponse qui me dise que le rapport coût /bénéfices situe la balance humaine du côté positif de cette équation…

Laissons l'humanité s'anéantir... nous l'avons tellement voulu... :jesus:


Dernière édition par Somebody le Mer 09 Avr 2008, 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Mer 09 Avr 2008, 22:21

Somebody a écrit:
Laissons l'humanité mourrir... nous l'avons tellement voulu... :jesus:
Chère Somebody, vous avez le "blues" ce soir on dirait. Sad

Quand ça m'arrive : un p'tit whisky drunken
et bounce hop ça repart ! Basketball

Blague à part, c'est sûr que l'avenir ne semble pas réjouissant, mais je garde l'espérance quand même. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Jeu 10 Avr 2008, 21:41

Somebody a écrit:
[

Regardez… plus de riz… des émeutes en Egypte causées par la famine… Et ça va tellement vite…

Comment faire pour nous sauver ?

La question que je me pose… sauver quoi, sauver qui ?

Difficile de trouver une réponse qui me dise que le rapport coût /bénéfices situe la balance humaine du côté positif de cette équation…

Laissons l'humanité s'anéantir... nous l'avons tellement voulu... :jesus:

STOP Somebody!
Arrete ou je sens que je vais finir par verser une larme... alien
Il ne faut pas se focaliser sur cette notion d'égo. Qu'on le veuille ou pas, nous sommes de toutes façon tous égocentriques; c'est la condition humaine en quelque sorte. Laissons donc le problème de coté.
Nous sommes aussi capables d'aimer et parfois d'accomplir de grandes choses: c'est ça qui importe.
Quant à savoir si c'est Nietszche ou Theilard qui aura le dernier mot...cela nous dépasse complètement. Ce sont tous les deux de grands hommes: ils ont apporté chacun une profondeur supplémentaire à l'humain.
Il faut croire en l'homme. sunny
sunny alien
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Ven 11 Avr 2008, 08:20

Et en la femme!
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Ven 11 Avr 2008, 14:08

PACALOU a écrit:
Et en la femme!

Vous m'avait fait sourire, merci sunny .

Bref Toniov, il ne s'agit pas d'un discours purement philosophique ou métaphysique.

Lisez des articles sur la crise mondiale. L'augmentation du prix du pétrole est irréversible....

sans doute que les pays développés ne vont pas sentir l'effet de la même manière que les pays sous-devloppés.

Baisse du pouvoir d'achat, ressentie par une majorité d'entre nous d’un côté... et risque de famine de l'autre côté.

Vraiment, Toniov regardez le monde….En qqs mois les choses ont pris une tournure excusez moi d'insister... dramatique... un vrai «tsunami alimentaire» mondial...


Je ne parlais pas de l'égo nécessaire à l'existence.... mais de l'égo hyperbolique de l'homme trop encrée dans le matérialisme, errant à la recherche des valeurs... qu'il ne sait plus où trouver... sauf en l'argent... et dans les paillettes.

C'est notre façon de penser qui devrait être complètement changée...
L'action doit se passer au niveau de la transmission des valeurs... un changement de la répresentation mentale de nos besoins et du monde, un changement des priorités...Activer l'utilisation du cerveau droit au niveau conscient, ce qui revient à l'activation des archétypes du féminin au niveau symbolique (de l’inconscient).... voilà par où il faudrait passer...
Il faut agir à l'intérieur de l’homme... car, comme dit ci-dessus, notre "monde intérieur" nous le projetons à l'extérieur. D’une manière inconsciente... et voila ce qu'on constate...


http://www.lefaso.net/spip.php?article26373&rubrique7


Extrait : "HAUSSE DE 65% DEPUIS 2002

Selon les données de l’Onu, les prix alimentaires ont globalement augmenté de 35% entre fin janvier 2007 et fin janvier 2008, accélérant une tendance amorcée en 2002. Depuis cette date, les prix se sont envolés de 65%.

Pour la seule année 2007, les chiffres de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) montrent une hausse de 80% pour les produits laitiers, de 42% pour les céréales."



http://www.trends.be/fr/economie/politique-economique/12-1635-45155/choc-alimentaire---les-raisons-de-la-crise--les-solutions-pour-en-sortir.html



Extrait " :
Les prix des denrées de base n'ont cessé de flamber ces derniers mois. Le riz, denrée de base de l'alimentation dans bon nombre d'Etats en voie de développement, a vu son prix augmenté de 300 % en Sierra Leone, Mauritanie, Côte d'Ivoire, au Cameroun, Sénégal et Burkina-Faso. Au Viêtnam et en Thaïlande, il a bondi de 50 % pour le seul mois de mars. Au total, selon Jacques Diouf, directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), «le prix des denrées alimentaires a bondi de 45 % sur les neuf derniers mois.»

Une situation tragique pour beaucoup de populations. Au Bangladesh, par exemple, 70 % des revenus des familles les plus pauvres sont consacrés à la nourriture. Les peuples affamés se révoltent, des émeutes éclatent. Elles ont fait 40 morts au Cameroun en février. "


http://afrique.kongotimes.info/news/117/ARTICLE/2684/2008-04-11.html
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Ven 11 Avr 2008, 21:39

Somebody a écrit:
[un changement de la répresentation mentale de nos besoins et du monde, un changement des priorités...Activer l'utilisation du cerveau droit au niveau conscient, ce qui revient à l'activation des archétypes du féminin au niveau symbolique (de l’inconscient)....
http://www.lefaso.net/spip.php?article26373&rubrique7




Nous ne sommes pas les premiers à vouloir changer le monde...ni les derniers.
A toutes les époques, il y a eu des moments ou tout allait mal, et bien plus mal encore qu'à notre époque. La terre ne s'est pas arrétée de tourner et l'homme s'en est toujours sorti.
Et le femme aussi dailleurs Tongue
Il est clair que nous ne sommes pas encore parfaits. Le surhomme ou le point oméga, certes nous ni sommes pas encore.
Je crois que la société est composée d'individus très divers: de l'etre le plus fin et subtil, au plus grossier.
Il y a des personnages qui utilisent merveilleusement leur cerveau gauche, qui mettent ce qu'il faut de féminin dans le masculin ( complémentarité ), et qui rayonnent simplement autour d'eux.
Mais ce que tu dis ( et je suis tout à fait daccord avec tes thèses de l'éternel féminin ) et bien je pense aussi que l'on ne peut pas en faire une politique.
Je ne crois pas.
La plupart des gens ne comprendraient meme pas de quoi il sagit.
Il faut, je crois, pour conduire une politique, des idées beaucoup plus simples...ou bien, il faut etre capable de traduire des idées fines et complexes en idées simples et accéssibles.
Ce qui est beaucoup plus difficile encore.
Car souvent, en simplifiant, on dénature.
alien
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Sam 12 Avr 2008, 09:33

Faut arrêter de vouloir changer l’homme, cette manie qu’on les femmes de vouloir changer l’homme… Le monde évolue mais l’homme reste le même avec les mêmes questions.

Nos sociétés occidentalisées sont assez féminisées comme ça, le pouvoir patriarcal s’estompe peu à peu au profit du confort et du bien être systématique.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Sam 12 Avr 2008, 10:33

En Christ a écrit:

Nos sociétés occidentalisées sont assez féminisées comme ça, le pouvoir patriarcal s’estompe peu à peu au profit du confort et du bien être systématique.
La femme est à égalité de droits avec l'homme en occident mais dans la vie quotidienne elle est encore dévalorisée dans beaucoup de domaine.

Dans le reste du monde, c'est une catastrophe. dans les pays musulmans, elles sont battues, humiliées, répudiées. Elles ne servent que de matrice pour faire des enfants pour obéir au Dieu-Coran.
En Afrique, des millions de petites filles sont incisées.
En Inde et en Chine, des milliers de filles sont tuées dès la naissance.

Les femmes devront se battre encore longtemps pour se libérer du joug de l'homme (primitif).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Sam 12 Avr 2008, 10:51

Cher Louis, en Occident, la femme est certes encore dévalorisée dans le monde professionnel.

Par contre, depuis 50 ans, dans le domaine privé et éducatif, les valeurs féminines (Droits, tendresse, confort, sensibilité, conversations) se sont imposées jusqu'à supprimer leur complément nécessaire masculin (devoir, autorité, dépassement de soi, responsabilité, sanctions).

XC'est un réel déséquilibre dont on voit les effets dans la grande fragilité psychologique des nouvelles générations.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité   Sam 12 Avr 2008, 11:19

Arnaud Dumouch a écrit:

C'est un réel déséquilibre dont on voit les effets dans la grande fragilité psychologique des nouvelles générations.
Ca reste à prouver. En tout cas, mieux vaut cela que de vivre dans un pays régi par des lois religieuses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
 
L'éternel féminin selon Somebody -topic réédité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trinité et Quaternité selon C.G. Jung
» Le problème de l'enfer éternel
» Selon Velikovsky : la fin du monde a déjà eu lieu plusieurs fois !
» Dieu jugera chacun selon ses oeuvres.
» Topic de filles ! ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: