DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'inhabitation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: L'inhabitation   Lun 6 Juin 2005 - 8:37

Chers amis,
Que signifie le concept d' inhabitation? dans quels écrits puis-je le trouver?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 6 Juin 2005 - 8:58

Cher Louis,

Je cite a la sauvette : "Dieu ne se dissocie pas de ses créatures, il fait un avec nous dès notre conception. Dieu inhabite en chacun de nous et le Christ vient nous le rappeler. Le regard que je porte sur l’autre, le geste de tendresse que j’offre, l’acte que je pose est à la fois humain et divin."

Du temps ou je suivais des cours de cathe, on m'avait explique que l'idee d'inhabitation est que Dieu se trouve present en nous au point d'avoir conscience d'etre nous-meme, se sent etre nous-meme, en quelque sorte : il y a donc une communion infiniment intime entre Dieu et ses creatures, sans pour autant qu'il y ait confusion des personnes : Il est Dieu et je suis moi (Je ne sais pas si on peut dire qu'il y a analogie avec le mystere trinitaire, ou il y a unite sans confusion des personnes ?) Le mot inhabitation est un terme theologique qui souligne que la presence de Dieu en nous est plus forte qu'une simple "habitation", au sens ou nous habitons nos maisons, par exemple. Cela va beaucoup plus loin : il s'agit d'une profonde communion de Dieu et de la creature.


Je cite encore (trappistes, adresse : http://www.ocso.org/del6.htm)
"L'homme qui demeure totalement en Dieu n'en accueille pas moins Dieu en lui.

Cette altérité au sein même de l'unité d'esprit est encore notée dans cet autre passage du Nat Corp :

(cette âme ) toute entière demeurant en Dieu par une fidèle affection et ayant celui qu'elle aime demeurant en elle par son opération toute-puissante, étant avec lui un seul esprit

(anima illa)... tota manens in Deo per fidelem affectionem, eumque quem amat in se habens manentem per omnipotentem operationem, unus spiritus cum eo existens (Nat Corp 106 l. 11-13).

L'unité d'esprit est décrite ici en termes d'inhabitation. La théologie parle d'inhabitation des personnes divines en l'homme : Dieu vient chez l'homme. Et un tel langage évoque déjà une unité. Mais l'unité d'esprit s'avère, si l'on peut ainsi parler, plus riche. Elle ne signifie pas seulement unité ; elle souligne en même temps l'altérité. Non seulement "Dieu demeure en l'homme par son opération toute-puissante", mais la réciproque est notée d'abord : "l'homme tout entier demeure en Dieu par sa fidèle affection". Cet homme qui passe en Dieu ne disparaît pas par le fait même. Au contraire, il demeure lui-même au point que c'est par rapport à lui qu'est décrite l'inhabitation divine. L'homme "a en lui celui qu'il aime" : c'est en quelque sorte lui, l'homme, qui reçoit et héberge Dieu, même si Dieu agit alors "par son opération toute-puissante". Ainsi donc, dans l'unité d'esprit, non seulement l'homme n'est pas effacé par Dieu, mais il lui est donné d'accueillir Dieu tout comme celui-ci l'accueille. "

Voila, ce ne sont que quelques pistes... J'espere que de plus competents sauront mieux vous eclairer... Quoiqu'il en soit, cette idee est absolument fondamentale au plan chretien, puisque l'inhabitation est un mouvement d'amour de Dieu vers l'homme, et Dieu etant amour, si l'on en croit St Jean, il convient de bien se souvenir de cet etrange idee (enfin, etrange si on a le coeur petit) - mais bien reelle...

Bien cordialement,

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 6 Juin 2005 - 23:40

Cher Louis, cher Marc,

Marc écrit:

Citation :
"Dieu ne se dissocie pas de ses créatures, il fait un avec nous dès notre conception. Dieu inhabite en chacun de nous et le Christ vient nous le rappeler. Le regard que je porte sur l’autre, le geste de tendresse que j’offre, l’acte que je pose est à la fois humain et divin."

Et Saint Thomas précise qu'il existe deux habitations de Dieu en nous:

- L'une en tant qu'il est créateur. Dieu habite intimement chaque atome de toutes ses créatures, depuis les astres en passant par nous-mêmes. Cette habitation n'est pas ressentie et est cause de l'être des choses. Elle est donc très réelle mais elle est d'ordre métaphysique.
- L'autre est par grâce et est propre à l'homme et à l'ange: c'est la relation intime de la charité réciproque, intelligence contre Intelligence, coeur à Coeur que Dieu établit. Cette inhabitation là est donc une relation d'amitié réciproque, sauf chez le tout petit enfant qui n'est pas encore capable de cette réciprocité.
C'est cette deuxième relation que les mystique appellent "inhabitation de la Trinité dans nos âmes". , pas la première qui est juste une habitation (pas de réciprocité d'amour, ordre éthique).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mar 7 Juin 2005 - 0:51

...


Dernière édition par le Mer 8 Mar 2006 - 5:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mar 7 Juin 2005 - 1:31

Chère Sylvie,

Citation :
Je suis quasiment tombé à la renverse. Voici, j'ai toujours cru que Dieu habite le cœur de l'homme dès le baptême. Il ne quitte plus cette âme même s'il y a péché mortel.. Mais alors la relation est coupée du côté de l'homme. Mais du côté de Dieu, la relation est toujours là car toujours à la recherche de l'homme pécheur. "Adam où es-tu ?"

Sur ce point j'ai peut-être tort. Vous me corrigerez

Non vous avez absolument raison. L'amour de Dieu, en ce qui le concerne LUI, est fidèle et sans repentance. Dieu, en ce qui le concerne, habite même dans l'âme des damnés. Non seulement il leur donne d'être, mais son amour reste offert (bien inutilement).

Le problème est que "l'INHABITATION" est autre chose. Ce terme définit la relation réciproque et tendre, comme dans une ALLIANCE d'AMOUR (Agape). C'est vrai à l'exception des petits enfants de qui Dieu ne demande pas de réciprocité.

Le péché mortel détruit donc l'inhabitation par la grâce mais pas l'habitation de Dieu par son immensité, ni son appel à la réconciliation.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mar 7 Juin 2005 - 2:14

Chers amis,

Merci pour vos réponses, ça me semble un peu plus clair.

Mais j'aimerai bien savoir qui a inventé ce terme d' "INHABITATION"! :?:
Sous la plume de quel auteur peut-on le trouver? study
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mar 7 Juin 2005 - 2:31

Arnaud Dumouch a écrit:

Et Saint Thomas précise qu'il existe deux habitations de Dieu en nous:
- L'une en tant qu'il est créateur. Dieu habite intimement chaque atome de toutes ses créatures, depuis les astres en passant par nous-mêmes. Cette habitation n'est pas ressentie et est cause de l'être des choses. Elle est donc très réelle mais elle est d'ordre métaphysique.
- L'autre est par grâce et est propre à l'homme et à l'ange: c'est la relation intime de la charité réciproque, intelligence contre Intelligence, coeur à Coeur que Dieu établit. Cette inhabitation là est donc une relation d'amitié réciproque, sauf chez le tout petit enfant qui n'est pas encore capable de cette réciprocité.
C'est cette deuxième relation que les mystique appellent "inhabitation de la Trinité dans nos âmes". , pas la première qui est juste une habitation (pas de réciprocité d'amour, ordre éthique).

Cher Arnaud,

D'après vos définitions, mon expérience du Dieu d'Amour rapportée dans l'autre sujet (NDE) correspondrait alors à la première, donc l'HABITATION.

Alors que la première partie de mon expérience, lors de ma rencontre avec ces personnes habitées par l'amour de la Trinité, serait donc une INHABITATION, puisqu'il y a eu relation réciproque.

Ai-je bien compris? scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mar 7 Juin 2005 - 8:20

On pourrait dire plutôt ceci:

L'habitation de Dieu par sa puissance créatrice n'est pas expérimentable, sauf dans la Vision béatifique.

Citation :
mon expérience du Dieu d'Amour rapportée dans l'autre sujet (NDE) correspondrait alors à la première, donc l'HABITATION.
Ce serait plutôt la première étape de ce qui va conduire à l'inhabitation, à savoir la première rencontre qui vous fit le connaître, puis l'aimer (en vue de l'inhabitation par le contact intime et réciproque).

Citation :
Alors que la première partie de mon expérience, lors de ma rencontre avec ces personnes habitées par l'amour de la Trinité, serait donc une INHABITATION, puisqu'il y a eu relation réciproque.

Car l'entrée de Dieu dans un amour de réciprocité avec nous se fait comme l'entrée de l'amour d'une femme, à savoir en plusieurs étapes:
1° On la connaît et on tombe amoureux de manière non réciproque (Expérience n°1).
2° Puis, dans certains cas, ce premier amour est déclaré et aboutit à la réciprocité (Expérience n°2).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mar 7 Juin 2005 - 19:48

Citation :
1° On la connaît et on tombe amoureux de manière non réciproque (Expérience n°1).
2° Puis, dans certains cas, ce premier amour est déclaré et aboutit à la réciprocité (Expérience n°2).

Pourrait-on ajouter en plus dans le 2° cas que ''amour devient fécond, il porte du fruit de Sainteté, d'Apostolat... de paternité et maternité spirituelle ?


Par ailleurs peut-on parler d'INHABITATION "accentuée" juste après la Communion ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 8 Juin 2005 - 1:21

Cher Philos,

Tout à fait:

Cette inhabitation étant le fruit d'une amitié (charité), elle progresse sans cesse.
Sur terre, elle n'est qu'une union affective à cause du fait que Dieu se cache derrière un voile (mais la foi peut toucher au delà de ce voile et, chez les mystique, donner une union effctive.

Au Ciel, ce sera une union EFFECTIVE TOTALE, FACE A FACE, que la Bible, symboliquement, ne sait pas décrire autrement que par l'union époux/épouse (Voir Cantique des cantiques).

Et vous avez raison, come dans l'amitié humaine, l'inhabitation augmente. Et sainte Thérèse décrit ce cheminement sous forme de sept demeures.
Je vous les mets ici:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 8 Juin 2005 - 1:25

Il y a eu tout un débat passionnant sur ces 7 demeures:
http://docteurangelique.free.fr/forum/c01_12_04_a_dumouch_LES_SEPT_DEMEURES_ou_la_theologie_spirituelle.htm

Mais voici en quelques lignes:

La charité n'est rien d'autre, dit saint Thomas d'Aquin, qu'un amour d'amitié entre Dieu et l'âme, [dont l'épanouissement immédiat est l'amour vers le prochain].

Sainte Thérèse, QUI EST UNE FEMME (c'est important à dire car son traité de PSYCHOLOGIE SPIRITUELLE est essentiellement centré sur la psychologie FEMININE, regarde ses soeurs (DES FEMMES) et elle constate: Les moniales sont les épouses de Dieu. Leur VIE RESSEMBLE TRAIT POUR TRAIT (sexualité exclue) A CELLE DES EPOUSES ENVERS LEUR MARI.

REMARQUE: Il en EST DE MËME, selon l'ordre de la psychologie masculine, pour les MOINES. Mais les choses se passent différement comme pour les époux dans le couple.

JE DEVELOPPE DONC CE QUE DIT SAINTE THERESE POUR DES FEMMES. S'il vous plait, Dominique, pourrez vous me dire si votre expérience d'épouse a quelques traits communs? :

D'abord, il existe deux sortes de mariages:
1- Le mariage de raison (c'est-à-dire choisi et construit à travers l'engagement dans un projet commun.
2- Le mariage d'amour, qui se fonde sur un premier amour sensible, mystérieux et fort.

1- LE MARIAGE DE RAISON (DEMEURE 1, 2 et 3 , EPREUVE DES SECHERESSES):

Le couple qui s'engage dans un mariage de raison, s'il veut progresser, ne peut se contenter de ce contrat mutuel d'oeuvre commune (I° Demeure). Chacun doit s'efforcer de faire effort vers l'autre, de le connaître, d'apprendre à l'apprécier (II° Demeure). Au terme de cet effort, rempli de sécheresses mais aussi de consolations, le couple peut arriver à une véritable unité paisible (III° Demeure).

ANALOGIE POUR LA PRIERE DU COEUR: Celui qui a la foi depuis son enfance (DEMEURE 1), qui veut aimer Dieu sans jamais avoir ressenti une passion pour lui, s'il veut progresser, va essayer de mieux le connaître à travers des exercices spirituels (DEMEURE 2) : Il va donner du temps à la MEDITATION, il va exercer son INTELLIGENCE à la théologie pour mieux connaître son Dieu. Au bout de plusieurs années passés en exercices spirituels, il va avoir des moment d'ennui à la messe ou pendant les sermons des prêteres (CE SONT LES SECHERESSES). Mais, s'il demeure fidèle, sa relation à FDieu, quoique fort raisonnable et non passionnées, va devenir forte, méritoire d'autant plus qu'il ne RESSENT RIEN.


2- LE MARIAGE d'AMOUR CHEZ LE JEUNE COUPLE (4°, 5° DEMEURES - EPREUVE DE LA NUIT DES SENS).

Mais il arrive que, dans une telle vie bien organisée, surgisse une chose non prévue, non calculée et non volontaire: Il arrive qu'on tombe amoureux l'un de l'autre (IV° Demeure). Alors va devenir possible une nouvelle vie, de nature différente car la seule volonté d'être ensemble, elle qui était "active et ascétique" va être sublimée par une loi subie passivement, qu'on appellerait une vie "mystique" si on parlait ici de vie surnaturelle.

ANALOGIE POUR LA PRIERE DU COEUR: Cher Charles, tout d'un coup, alors que vous êtes chrétien par vos parents depuis l'enfance, alors que vous êtes à l'oraison, vous SENTEZ (sensiblement j'entends) que QUELQU'UN EST LA. C'est une PRESENCE, "douce ou forte", eau et feu à la fois. Ca y est, vous venez d'entrer dans la quatrième demeure. Votre relation à Dieu prendcune dimension PASSIONNELLE, un peu comme quand on tombe amoureux d'une jeune fille.
Pendant plusieurs années, cette sensation demeure pendant la messe ou quand vous parlez à Dieu dans votre chambre.

REPRISE DE L'ANALOGIE DU COUPLE: Vous vous mariez avec la jeune fille dont vous êtes tombé amoureux. Vous prenez ensemble un logement. Cette passion, source de plaisirs intenses, a un ennemi: le quotidien. Usée par les longueurs du jour après jour, aucune passion ne peut rester au même niveau sentimental. Le couple éprouve alors d'autant plus une nuit du sens que la passion a été forte. C'est une grande épreuve, (5° Demeure), surtout pour la femme romantique. Elle se dit: "je ne ressens plus donc je n'aime plus?" Si elle passe cette épreuve et apprend à relativiser le plaisir affectif disparu pour s'attacher à ce mari qui n'a jamais trahi, alors elle trouve le bonheur et la quiétude (V° Demeure).

ANALOGIE POUR LA PRIERE DU COEUR: Au bout de quelques années devie chrétienne, la sensation de la présence des saints disparait. c'est LA NUIT DES SENS. Mais vous restez fidèles, vous sentez que ce sentiment n'était rien et que Dieu est là, toujours, quoique moins ressenti: VOUS ETES ALORS DANS LA CINQUIEME DEMEURE.


3_ LE MARIAGE D'AMOUR CHEZ LE COUPLE PLUS AGE:

REPRISE DE L'ANALOGIE DU COUPLE: Mais les joies et les épreuves de la vie de couple ne s'arrêtent pas là. Lorsque les enfants partent, qu'arrive la ménopause pour la femme et pour l'homme la retraite, qu'on se retrouve face à face, vieillis de trente ans qui ont paru plus courts qu'un seul jour, il se produit très souvent une nouvelle crise (VI° Demeure): "n'ai-je pas sacrifié ma vie pour rien? Qu'ai-je fait de ma jeunesse? A quoi tout cela sert-il?" C'est UNE NUIT DE L'ESPRIT. L'épreuve est bien plus terrible car elle touche non au plaisir ressenti mais au sens de la vie. C'est une dépression qui ravage l'intelligence et, en conséquence, tout le reste. Elle est si terrible qu'elle enlève tout reste d'illusion sur soi, sur sa valeur propre, sur la valeur des choses accessoires. Elle permet de relativiser ce qui n'est pas important. Si le couple y survit, il en ressort serein. Seul compte l'essentiel, à savoir l'autre et les enfants. Ce couple est transformé, fait de deux coeurs pauvres et totalement unis (VII° Demeure). Curieusement, c'est alors qu'il devient libre, surtout s'il sait, par la foi, que l'Eternité s'ouvre à leur amour. Il communique alors sa sérénité autour de lui (apostolat…). Bien souvent, quand l'un meurt, l'autre suit.
Il faut le remarquer, peu de couples aboutissent à une telle union transformante. Sur cette route longue, beaucoup de voies parallèles permettent de fuir l'épreuve et donc d'en perdre les fruits.

ANALOGIE POUR LA PRIERE DU COEUR: C'est exactement la même chose.

Dans la vie chrétienne, l'amour de charité progresse de manière exactement analogue. Au terme de la septième demeure, le moine n'est rien d'autre qu'un pauvre homme, sans illusion sur lui, sur ses vertus et dignités… Pour lui, seuls comptent Dieu et le prochain. C'est si simple que peu d'hommes comprennent qu'il s'agit de la perfection.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philos



Messages : 212
Inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 8 Juin 2005 - 3:39

Arnaud: "merci"

ceci est extraordinairement beau et sublimement vrai

Si je pouvais me permettre, je rajouterai : "L'anti-chambre du Roi"

ou l'âme se prépare... seule, pour "sa" rencontre personnelle
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 8 Juin 2005 - 3:49

Cher Arnaud,

Un grand merci pour ce merveilleux texte : tout un programme !!

Marc
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 8 Juin 2005 - 4:01

Cher Louis,

je me permets d'intervenir, juste pour vous donner mon sentiment : je me mefierais simplement des analogies trop rapides entre ce que vous avez vecu et ce qu'enseigne l'eglise : ce sont des sujets subtils et de rapides analogies peuvent conduire a l'impasse. C'est un petit peu ce que je ressents quand vous pensez voir l'inhabitation dans votre rencontre avec d'autres personnes, car celle-ci ne concerne - par definition - que la relation reciproque a Dieu, or ce n'est pas le cas... J'aurais plutot tendance a penser que face a ces personnes, vous avez eprouves un nouveau mode de connaissance et d'expression de l'amour, qui va au-dela de ce nous connaissons ordinairement dans notre vie terrestre, mais je n'appellerais personnellement pas cela inhabitation.
Ensuite, quant a votre experience de Dieu, difficile a dire... Sauf erreur de ma part, la grace de Dieu nous arrive par des "canaux" multiples et l'on distingue plusieurs "types" de grace, mais du point de vue de Dieu, tout cela doit etre parfaitement unifie. Je ne sais plus ou j'ai lu cela, mais en ce qui concerne les anges, je crois que l'angeologie estime que les anges les plus parfaits sont ceux qui envisagent la realite avec le moins de "concepts" differents, mais peuvent la contempler dans l'unite la plus parfaite, quand en Dieu, tout est parfaitement Un. Ainsi, je me risquerais a proposer que votre experience de l'amour de Dieu en vous et vous constituant est peut-etre le reflet d'une progression dans cette vision - au sens large : il s'agit d'englober toute la realite - d'unite. Vous avez peut-etre accede plus directement et de maniere plus unifie a l'amour de Dieu en toute chose, puisqu'en derniere analyse, tout etre s'initie dans l'amour divin... Bon, je ne sais pas si c'est du delire ce que je raconte, mais c'est ce que cela m'evoque,

Bien cordialement,

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 8 Juin 2005 - 5:35

Cher Marc,

Citation :
C'est un petit peu ce que je ressents quand vous pensez voir l'inhabitation dans votre rencontre avec d'autres personnes, car celle-ci ne concerne - par definition - que la relation reciproque a Dieu, or ce n'est pas le cas...

Vous définissez ici le risque et les limites de notre théologie terrestre.
En fait, on ne peut hélas connaître les réalités sublimes du Ciel que par ANALOGIE. C'est ce qu'on appelle l'analogie de la foi.

Et le sommet de l'analogie pour connaître la charité, dit Saint Thomas (IIa IIae, la charité, Article 1), c'est l'amitié.

Cependant, vous avez raison de le dire, tout cela est d'abord différent: infiniment plus grand profond. Et pourtant, pour l'exprimer, il n'y a rien de plus adapté sur terre que la "passion" des époux et son évolution. C'est tout le traité de sainte Thérèse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 13 Juin 2005 - 4:55

...


Dernière édition par le Mer 8 Mar 2006 - 5:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 13 Juin 2005 - 5:34

Chère Sylvie, dès qu'il y a charité = AMITIE RECIPROQUE, relation de confiance et de dialogue avec Dieu, il y a INHABITATION.

Il est certain que c'est le Christ qui a explicitement et de manière puissante rendu cela possible. (donc pour les chrétiens baptisés).

Cependant, en y regardant de plus prêt, je crois que cette relation a existé avant Jésus et qu'elle existe en dehors des baptisés chrétiens. Voici quelques exemples:

1° Chez quelques prophètes Juifs et essentiellement deux:
- Abraham, qui négocie comme avec un ami au salut de Sodomme.
- Moïse dont la Bible dit qu'il conversait familièrement avec Dieu.
- La légende dit qu'un courant mystique Juifs, les "Anawims" ou "pauvres de Yahvé" fréquentaient Dieu de cette façon. Marie en faisait partie.

2° L'Egypte antique
Il y a de l'amour entre Isis et Osiris. Et il y a une volonté d'inimitation de leur amour chez leur disciples. Le monachisme Egyptien semble avoir été de type mystique, très souvent...

3° Les soufistes

Il s'agit d'une branche de l'islam, dont le fondateur fut fasciné par Jésus et les évangiles. Il parle d'une vraies vie d'amitié avec Dieu. Il futr crucifié par ses condisciples sunnites...

4° Il y a sûrement d'autres exemples individuels comme Gandhi. Car l4esprit saint vient dans toute âme qui ose l'amitié. Et il vient à la mesure de son audace. Celui qui veut une inhabitation d'enfant aura une inhabitation d'enfant. De même pour celle qui veut être épouse...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 13 Juin 2005 - 6:12

Sylvie a écrit:
Est-ce que l'INHABITATION" est seulement pour les baptisés Chrétiens ?

Chère Sylvie,

Je voulais poser cette même question dès mon retour Smile vous m'avez devancé!
Suite à mon expérience d'amour aux portes du paradis, cette reflexion reste pour moi sans réponse: pourquoi ai-je vécu cela? parce que je suis baptisé? parce que j'ai eu des ancêtres baptisés? les autres êtres humains seront-ils accueillis de la même manière?

Je rappelle qu'à cette époque-là je n'avais aucune affinité avec le monde chrétien, que les prêtres et évèques et cardinaux me semblaient être des extra-terrestres! alien
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 13 Juin 2005 - 6:17

...


Dernière édition par le Mer 8 Mar 2006 - 5:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 13 Juin 2005 - 8:30

Chère Sylvie,
Vous dites:
Citation :

Il semble que l'initiative de cette relation vienne de Dieu. Il invite. Il nous conduit au désert comme dans Osée que vous avez cité dans une autre discussion.

Ce que vous ditesest vrai. Du moins en théorie:
En effet,
Parler d'amitié avec Dieu implique dit saint Thomas, deux impossibilités:
1° On ne peut avoir d'amitié qu'avec un égal. Or l'homme est devant Dieu comme un ver devant le soleil. Il faut donc que Dieu s'abaisse vers l'homme (son incarnation) et qu'il élève l'homme à lui (la grâce sanctifiante).

2° On ne peut avoir d'amitié que si on a une certaine vie commune: Or il est aussi impossible à Dieu de fréquenter l'homme qu'à un chinois du XVII° siècle de téléphoner à un Européen. Et Dieu remédie à cela en venant sur terre et en envoyant sa grâce.

Donc, théoriquement, il ne devrait y avoir AUCUNE INHABITATION POSSIBLE SANS LA CONNAISSANCE EXPLICITE DU CHRIST.

Eh bien l'expérience montre que Dieu, lui qui s'est fait homme, se précipite dans toutes les âmes qui, d'une façon ou d'une autre, à travers un mythe comme celui d'Osiris et Isis, se met à espérer et à croire possible une vraie amitié avec lui.

Dieu semble se moquer de ses propre lois théoriques. L'exemple typique de ce fait est l'histoire des rois mages. Il veut des astronomes païens et superstitieux pour fêter sa naissance. Un théologien sourcilleux aurait dit: "Il ne peut s'adresser à eux à travers leur erreur. Il doit d'abord les faire sortir du paganisme." Dieu ne fait pas cela: Il leur parle leur langage et crée une étoile.

Conclusion: Si un homme religieux, même non Chrétien, prend l'intiative par sa prière d'une vie d'amitié avec la force surnaturelle qu'il appelle Dieu, alors Dieu répond et vient inhabiter soin âme.

C'est ce que signifie cette parole de Jésus:

Citation :
Matthieu 8, 10 Entendant cela (du centurion païen), Jésus fut dans l'admiration et dit à ceux qui le suivaient: "En vérité, je vous le dis, chez personne je n'ai trouvé une telle foi en Israël.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 13 Juin 2005 - 14:31

...


Dernière édition par le Mer 8 Mar 2006 - 5:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 13 Juin 2005 - 18:45

Chère Sylvie,

Citation :
Dans la prière d'Abraham ou des juifs, musulmans etc. la personne semble prier un Dieu qui est extérieur à lui et non un Dieu intérieur selon la découverte de Saint Thérèse d'Avila.

Ce qui spécifie et rend possible l'inhabitation, c'est l'amitié. Mais il est certain qu'il y a amitié et amitié. L'amitié virile de deux camioneurs (certains fréquentent Dieu ainsi) n'est pas l'amour mystique d'une épouse pleine de finesse. Or ces deux modes de le charité peuvent être pratiqués vis à vis de Dieu. CONCLUSION: Plus l'amitié est vécue avec ce mode d'intériorisation, plus elle est inhabitation.

Ainsi, pour Abraham, il est ami avec Dieu mais semble toujours lui parler comme à une apparition sensible extérieure. C'est le cas aussi de Marie-Madeleine avec Jésus avant son ascension: Elle attrappe Jésus par les pieds et Jésus doit lui dire: "Laisse moi, car je ne suis pas encore remonté vers mon Père et ton Père." Ainsi, la présence extérieure nuit parfois à l'inhabitation (intérieure). Sainte Thérèse le montre quand elle parle de l'inconvénient de l'eucharistie (extérieure) dans la vie de certaines religieuses très intériorisées.

Le cas des musulmans est très différent de celui d'Abraham: eux refusent, par raisonnement théologique, toute amitié avec Dieu: "Dieu est trop grand. On ne saurait qu'être son serviteur". Ils refusent donc aussi toute inhabitation (ce qui n'empêche pas Dieu de faire vibrer parfois leur âme de l'intérieur car Dieu se glisse partout où il voit une âme bien disposée). Les soufistes furent donc pour les musulmans des hérétiques, euxqui enseignaient l'amitié et l'inhabitation de Dieu dans l'âme.
Chère Sylvie, ai-je répondu?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Lun 13 Juin 2005 - 23:59

...


Dernière édition par le Mer 8 Mar 2006 - 5:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sousou



Messages : 511
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mar 14 Juin 2005 - 1:52

Sylvie a écrit:


Pourquoi le terme inhabitation ? Il me semble que Dieu habite l'âme.


peut-etre à cause du libre-arbitre. On choisit ou on ne choisit pas l'inhabitation.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mar 14 Juin 2005 - 2:13

Cher Sousou,

Le libre arbitre intervient tout à fait nécessairement mais (analogie) il a la même place que dans l'amour réciproque du couple:

Ce sont donc DEUX LIBRES ARBITRES QUI SE CHOISISSENT et se disent oui.

Ainsi, aucun des deux n'est libre sans le oui de l'autre.

Il faut donc:
1° Que Dieu veuille venir maintenant habiter en nous (il patiente souvent, pour pouvoir habiter en nous dans l'éternité).
2° que nous voulions aussi...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 15 Juin 2005 - 0:08

...


Dernière édition par le Mer 8 Mar 2006 - 5:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dominique



Messages : 1126
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 15 Juin 2005 - 4:36

pourquoi les Juifs ne courraient-ils pas comme tout le monde?
La Bible parle du bien-aimé qui bondit sur les collines, par exemple.
Ce serait intéressant de chercher tous les gens qui courent dans la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 15 Juin 2005 - 5:10

...


Dernière édition par le Mer 8 Mar 2006 - 5:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80870
Inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: L'inhabitation   Mer 15 Juin 2005 - 6:03

Citation :
Au baptême, Dieu habite le cœur de ce petit bébé. Dieu n'attends pas notre consentement pour habiter dans le cœur pur. Il s'y précipite.

Mais si l'homme devenu adulte ne connaît (la foi) pas cette discrète et invusible présence, comment peut-il en retirer un fruit?

Dieu est bien dans tous les coeurs, mais l'inhabitation, c'est une présence dans une conscience et une liberté réciproque...

Ainsi, pour moi, il ne suffit pas d'avoir un coeur pur pour avoir l'inhabitation: il faut que Dieu nousait donné la foi, l'espérance, la connaissance de l'Evangile etc.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
L'inhabitation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: