DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 une question ( couple sans enfant )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
soso3633



Messages : 1
Inscription : 17/03/2008

MessageSujet: une question ( couple sans enfant )   Lun 17 Mar 2008, 10:18

Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum, et je me pose une question et j'espère que vous pourrez m'aider.
Je me suis mariée recement avec un homme pas croyant, on a eu une célébration plutot qu'une vraie messe.
Etant tout les deux dans nos 30 voir 40 ans, et n'ayant pas de situations professionelles fixes ( car arrivés de Londres il y a peu de temps ) nous ne souhaitons pas avoir d'enfant pour raisons financières; qu'en pense l'Eglise ? car dans notre préparation au mariage nous avons dit que nous ferions de notre mieux pour en avoir un ... et y a t'il beaucoup de couples sans enfants ? est ce qu'on est égoistes ?
Merci de m'avoir lue, et j'attends vos réponses avec impatience

@+[b]
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Lun 17 Mar 2008, 21:05

Chère Soso,

L'une des conditions de la validité du mariage chrétien est l'ouverture à la vie (par l'acte d'union sexuel ou par l'adoption).

si votre décision de ne pas avoir d'enfants est provisoire, et liée à des circonstances actuelles, elle ne s'oppose pas du tout à la nature du mariage. Il est juste de gérer sa fécondité intelligemment.

Mais si elle est définitive et si elle vous accompagne dès le début de votre union, elle rend non valide votre mariage devant Dieu.

Car, par nature, le mariage est fondé sur deux amours:

1° Celui des époux.
2° Celui de l'enfant, fruit de cet amour, qui pourrait naître.
Citation :


et y a t'il beaucoup de couples sans enfants ?

De plus en plus, du moins dans les milieux qui n'espèrent plus en Dieu. Et cela se comprend: la valeur suprême devient souvent le confort et la carrière. Ce qui laisse peu de temps pour se sacrifier à un petit nouveau.

Citation :

est ce qu'on est égoïstes ?

Si l'intention était de se donner aux autres, comme dans une forme de vocation, ce serait un grand acte d'amour. Mais si l'intention est le niveau de vie et la tranquillité, c'est certainement un acte de repli sur soi, sur le couple. Et on le regrette plus tard, lorsque la période de fécondité se termine. souvent, ces couples se rabattent sur l'adoption d'un animal domestique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Lun 17 Mar 2008, 21:23

Il me semble que le "doute" de Soso dans cette situation c'est que :
- d'une part ils n'ont pas d'emploi donc impossibilité dans l'immédiat d'élever un enfant,
- et d'autre part à l'approche des 40 ans il sera bientôt difficile voir impossible "techniquement" d'en avoir.

Décision difficile. Mais il est possible que la situation professionnelle se débloque rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Lun 17 Mar 2008, 21:29

L'impossibilité "technique" d'avoir des enfants n'est pas vraiment à 40 ans, surtout en cette époque où un corps de 40 ans est aussi en forme que celui d'un homme de 25 ans du debut du XX° siècle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Lun 17 Mar 2008, 23:09

Arnaud Dumouch a écrit:
L'impossibilité "technique" d'avoir des enfants n'est pas vraiment à 40 ans, surtout en cette époque où un corps de 40 ans est aussi en forme que celui d'un homme de 25 ans du debut du XX° siècle.
Pas pour la femme. Justement, les medecins lancent une information en ce moment pour sensibiliser les femmes, leur faire prendre conscience qu'il y a un risque lorsqu'on attend trop pour avoir des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 18 Mar 2008, 07:29

C'est vrai qu'il y a plus de risque et surtout moins de fécondité. Il y a une horloge biologiique chez la femme.

Mais le cas de Soso et de son mari (entre 30 et 40 ans) est-il lié à ce doute là ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 12:24

Chère Soso,
Pardonnez-moi de m'immiscer dans cet échange, mais je voudrais apporter des précisions à ce qui vus a été répondu.
En particulier, Arnaud écrit: il est juste de gérer sa fécondité intelligemment.
C'est vrai, mais l'église a donné des bases sur ce sujet.
Paul VI a publié en 1968 l'encyclique "Humanae Vitae", sur le mariage chrétien et la régulation des naissances.
Cette encyclique rappelle que la doctrine de l'Église sur le mariage est fondée « sur le lien indissoluble, que Dieu a voulu et que l'homme ne peut rompre de son initiative, entre les deux significations de l'acte conjugal : union et procréation » (Humanae Vitae 12).
On y trouve une condamnation de l'avortement et de la contraception artificielle : « En conformité avec ces points fondamentaux de la conception humaine et chrétienne du mariage, nous devons encore une fois déclarer qu'est absolument à exclure, comme moyen licite de régulation des naissances, l'interruption directe du processus de génération déjà engagé, et surtout l'avortement directement voulu et procuré, même pour des raisons thérapeutiques. Est pareillement à exclure, comme le Magistère de l'Église l'a plusieurs fois déclaré, la stérilisation directe, qu'elle soit perpétuelle ou temporaire, tant chez l'homme que chez la femme. Est exclue également toute action qui, soit en prévision de l'acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles, se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation. »
Toutes les techniques de contraception chimique ou mécaniques sont donc à exclure; les méthodes naturelles de régulation des naissances -comme la méthode Billings-, sont les seules permises dans les situations difficiles, car elles ne s'opposent pas à la finalité première voulue par Dieu, qui est la procréation.

En ce qui concerne votre âge, j'ai moi-même accouché de mon septième enfant à 41 ans. Cela s'est très bien passé et l'enfant se porte très bien.
Cependant, il est vrai que le risque d'avoir un enfant trisomique est plus grand à partir de 40 ans.
Le plus important est vraiment de confier au Seigneur toutes vos difficultés, et de le laisser agir dans vos âmes.
Si vous vivez dans la confiance en son amour pour vous, toutes les difficultés s'aplaniront.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 12:48

Bonjour isa.
C'est très beau ce que vous dites.
Cela nous renvoie à la création 'homme et femme Il les créa'.
Le mariage est indissoluble. Ces préceptes ont été corrompus, car l'homme et la femme préfèrent une liberté extérieure à eux-mêmes sans réflexion sur eux-mêmes, sans envisager que la conséquence les entraînent à un esclavage d'eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 14:21

Cathe,

Ce que vous dites ,à propos du divorce en particulier-, est bien vrai.
Et pourtant...Le Seigneur nous montre que, comme le disait Saint Augustin, il a des voies impénétrables.
Je suis la fille d'un homme, qui, père d'une petite fille, a été poussé au divorce par l'incompréhension et sans doute le manque d'amour de sa femme. Il l'a vécu comme une catastrophe, mais bien que catholique, s'est remarié avec ma mère, avec qui il a eu 3 enfants- en 1964, 65 (moi) et 1968-, dont un scientifique mondialement reconnu .
A terme, cette situation, combinée à des difficultés de santé et un équilibre psychologique chancelant, l'a poussé au suicide, en 1992.
Malgré tout cela, je garde une confiance inébranlable en la miséricorde du Seigneur, et je pense que l'Eglise ne s'égare pas en reconnaissant l'indissolubilité du mariage et en interdisant le remariage après un divorce.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 14:32

Avant de fermer la parenthèse qu'a ouverte Isabelle, je rajouterai que la Bible fourmille de cas d'incestes et d'adultères qui, bien que farouchement condamné par la loi juive, a néanmoins donné de grands personnages (pour exemple le roi David). Même lorsque l'on prend la descendance de Jésus d'après les écritures, de telles personnes y sont présentes.

Dieu est certes très exigeant, mais il est surtout beaucoup plus miséricordieux qu'il n'est exigeant !

(mais aussi, pour que la miséricorde soit acceptée, encore faut-il avoir la contrition et ne pas tomber dans l'orgueil en se disant : de toute façon, je serais pardonné... Arnaud l'a déjà expliqué en long, en large et en travers...)
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 14:46

isa a écrit:
Cathe,

Ce que vous dites ,à propos du divorce en particulier-, est bien vrai.
Et pourtant...Le Seigneur nous montre que, comme le disait Saint Augustin, il a des voies impénétrables.
Je suis la fille d'un homme, qui, père d'une petite fille, a été poussé au divorce par l'incompréhension et sans doute le manque d'amour de sa femme. Il l'a vécu comme une catastrophe, mais bien que catholique, s'est remarié avec ma mère, avec qui il a eu 3 enfants- en 1964, 65 (moi) et 1968-, dont un scientifique mondialement reconnu .
A terme, cette situation, combinée à des difficultés de santé et un équilibre psychologique chancelant, l'a poussé au suicide, en 1992.
Malgré tout cela, je garde une confiance inébranlable en la miséricorde du Seigneur, et je pense que l'Eglise ne s'égare pas en reconnaissant l'indissolubilité du mariage et en interdisant le remariage après un divorce.

Isabelle.

Votre fidélité est admirable et méritoire car vs pourriez comme bcp et plus que bcp, rendre l'Eglise responsable des malheurs de votre père.
Revenir en haut Aller en bas
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 15:10

Comme me l'a dit récemment mon directeur spirituel:
Ce n'est jamais du côté de Dieu (ou de l'église qui est chargée de transmettre fidèlement sa parole), qu'il y a un problème.
Bien souvent, nous ne savons pas profiter des grâces qu'Il nous donne-ou même les demander- . C'est sans doute ce qui s'est passé pour mon père, comme pour tant d'autres sans doute.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 15:18

Chère Isa, pour votre père, il y a aussi des souffrances et des faiblesses et il est possible que, de l'autre côté, nous vyions que dieu les lui a imposées pour le conduire aujourd'hui à une gloire unique.

Car Dieu se glorifie dans la droiture de coeur mais aussi dans la faiblesse et il se peut que ce soit le portrait de votre père.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 15:23

Oui, Isa, l'Eglise n'égare pas. La grâce, votre père l'a eue, car vous êtes là ! C'est cela l'essentiel, pour notre plus grande joie. En soi, le divorce n'est pas un drame. Un couple sans enfant peut divorcer. Mais on ne divorce pas de la même manière quand il y a des enfants. A ce moment là, tout le divorce consiste à le préparer en vue des enfants, à minimiser les dégâts. Et l'église qui prépare les mariages, peut aussi défaire une intention de divorce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 15:30

Isa, l'église n'interdit pas le remariage à proprement parler. Elle n'entre pas dans la vie privée des gens. L'église ne juge pas, n'interdit pas : elle chemine avec nous, nous protège, et nous montre les conséquences éventuelles d'un acte. Les préceptes de Dieu sont clairs et précis, et ne sont pas un fardeau.
Revenir en haut Aller en bas
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 15:32

Cher Arnaud,

Peut-être, peut-être...
Mais surtout, ne succombons pas à la tentation de juger à la place du Seigneur.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 15:36

Pour moi, la question essentielle est : désirez-vous des enfants ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 15:40

cathe a écrit:
Isa, l'église n'interdit pas le remariage à proprement parler. Elle n'entre pas dans la vie privée des gens. L'église ne juge pas, n'interdit pas : elle chemine avec nous, nous protège, et nous montre les conséquences éventuelles d'un acte. Les préceptes de Dieu sont clairs et précis, et ne sont pas un fardeau.

Chère Cathe, si on est marié, Jésus appelle à ne pas se remarier.

Voici le texte:

Citation :

Marc 10, 11 Et il leur dit: "Quiconque répudie sa
femme et en épouse une autre, commet un adultère à son égard;


Marc 10, 12 et si une femme répudie son mari et en
épouse un autre, elle commet un adultère."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 15:51

Chère Cathe,

Citation :
Vous avez écrit:
Isa, l'église n'interdit pas le remariage à proprement parler. Elle n'entre pas dans la vie privée des gens. L'église ne juge pas, n'interdit pas : elle chemine avec nous, nous protège, et nous montre les conséquences éventuelles d'un acte. Les préceptes de Dieu sont clairs et précis, et ne sont pas un fardeau.

Relisez les évangiles et toutes les encycliques des papes sur le sujet
En particulier:
Catéchisme de l'église catholique n°1650 p.413

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 16:01

Isa, oui, oui bien sûr ! Je parle en matière de miséricorde de Dieu, qui nous accorde une interprétation de ses préceptes en fonction de nos propres vies et non de celles des autres. C'est en cela que les préceptes de l'église ne sont pas un fardeau. Car comme l'église, nous avons le devoir de ne pas entrer dans la vie de l'autre, de ne pas le juger. Nous y entrons, que si il nous fait la grâce de nous la confier. En fait, on en revient toujours à l'origine où Dieu dit que l'homme et la femme ne sont qu'un seul corps. Et cela l'enfant le perçoit nettement, sans qu'il sache encore de quoi il retourne. Et c'est Dieu qui a cédé en autorisant Moïse à établir des actes de divorce. Quand Jésus reprend cela dans l'évangile, il n'est pas tendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 16:03

Arnaud ! entièrement d'accord avec vous et isa ! Mais la miséricorde infinie de Dieu est la psychologie de sa charité !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 16:07

cathe a écrit:
Arnaud ! entièrement d'accord avec vous et isa ! Mais la miséricorde infinie de Dieu est la psychologie de sa charité !

C'est vrai. d'où la voie sainte de l'humilité (celle décrite dans la parabole du publicain et du pharisien) ouverte aux divorcés remariés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 16:42

Je me demande parfois ce qu'aurait été ma vie sans enfant.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 17:05

Un bonheur moins grand peut-être ! Mais moi, en tant que célibataire sans enfant, je me trouve aussi en grand bonheur !
C'est une question d'adaptation par rapport à la société.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 17:17

Une vie plus triste mais plus sereine pour moi en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 17:22

F-Y Vous pensez que le célibat donne une vie plus triste ? Mais la sérenité n'habite pas en la tristesse, enfin pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: une question ( couple sans enfant )   Mar 08 Avr 2008, 18:33

Je parle d'une vie sans enfant.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
 
une question ( couple sans enfant )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une question ( couple sans enfant )
» Dossier APB, question fondamentale mais peut être sans réponse!
» A qui revient le logement en cas de divorce ?
» Question aux PE : enfant au CP qui n'a pas envie de travailler
» urgent question brevet sans réponse Ventre de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: