DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Valeur des sondages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Valeur des sondages   Sam 15 Mar 2008 - 19:57

Citation :
moins douloureuses que celles des personnes athées malgré elles et qui passent d'angoisses en désespoir, n'espérant plus un sens ultime à cette vie.


je me demande parfois quelle confrérie de bonnets de nuit (athées) vous fréquentez .

pour les suicides en France

le taux maximun a été atteint en 1903
on en est à un taux identique à celui de 1938( taux moyen de années 60 70 avec un montée en flèche vers 1980 puis une décrue .)

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Valeur des sondages   Dim 16 Mar 2008 - 3:36

Ai-Je dit que l'athéisme était la seule cause du suicide ?

Ceci dit, comment expliquez vous cette brutale chute des suicides pendant les deux guerres mondiales?

C'est curieux. Permettez moi de douter de ces chiffres. A moins qu'on se suicide surtout en temps de paix et quand tout va bien. Ce qui confirmerait le pods de l'angoisse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Valeur des sondages   Dim 16 Mar 2008 - 9:09

à Arnaud


Citation :
Permettez moi de douter de ces chiffres.

A chaque fois que les chiffres vous choquent , c’est la même chose .
Pourquoi donc voulez- vous qu 'on ait inventé quelque part de telles statistiques *et à quelles fins

*facile à faire d’ailleurs

Essayez donc sur le net de me trouver de meilleures statistiques . Je passe du temps à vous en trouver et c’est tout ce que vous me dîtes .

Vous préférez sans doute affirmer sans faits, sans données empiriques ( je ne vous connaissais pas comme ça )

C’est décourageant .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Valeur des sondages   Dim 16 Mar 2008 - 10:17

Cher Polaire, comment s'appelaient les statisticiens en 1850 ? Mr.Red

Ou au moins le ministère qui faisait ces études ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Valeur des sondages   Dim 16 Mar 2008 - 14:06

je cite

sur les statistiques


2ème époque (1800 – 1950) : développement de la méthode statistique

Le développement des mathématiques des XVIIIème et XIXème siècles a ouvert une voie nouvelle pour la statistique.

Les probabilités ont permis de remplacer les recensements longs et coûteux par des sondages plus rapides à réaliser. Mais avec les sondages apparaissent des questions dont la réponse est trop souvent négligée : Quelle est la fiabilité d'un sondage ? Comment choisir un échantillon de façon que le résultat soit le plus représentatif possible de la réalité ? Quelle doit être la taille d'un échantillon pour avoir un résultat dont l'interprétation n'est pas trop fantaisiste ?

Parallèlement apparaissent les graphiques qui vont jouer un grand rôle dans la diffusion des résultats statistiques auprès du grand public.
Florence Nightingale ou la première utilisation des statistiques dans les médias.

F. Nightingale était une infirmière qui travaillait sur le front de la guerre de Crimée (1854 – 1855). Elle a étudié les causes de décès des militaires britanniques et s'est rendu compte que la plupart d'entre eux ne mourraient pas des suites de leurs blessures mais de maladies qui auraient pu être évitées avec de meilleures conditions d'hygiène dans les hôpitaux militaires (graphique en "crêtes de coq", en annexe, chaque crête représentant un mois).

De retour en Angleterre (où il n'y avait pas de morts violentes comme sur le front), elle a comparé la mortalité des soldats à celle des jeunes hommes anglais du même âge (graphiques en barres, en annexe).

Les résultats ont montré qu'en Angleterre comme sur le front, les soldats mourraient beaucoup trop de maladie. La diffusion de ses résultats à travers des graphiques dans la presse anglaise a provoqué un mouvement d'opinion qui a contraint l'Etat major à réformer son système de santé.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Valeur des sondages   Dim 16 Mar 2008 - 16:17

Cher Polaire, je suis d'accord pour dire que les statistiques ont progressé au XX° siècle.

Mais je doute fort de leur valeur et même de leur existence au XIX° s. d'autant plus que la plupart des familles, à cette époque, cachent le suicide puisqu'il n'y a pas d'enterrement à l'Eglise pour les suicidés.

Pour ma part, je crois que les statistiques ne prennent une valeur scientifique que dans les années 1950...

Je m'amuse en particulier de la distance entre les sondages et les statistiques pour la question suivante: "Regardez vous Arte.

Sondage: 80% de oui.
Statistiques médiamétrie: 15 %.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Valeur des sondages   Dim 16 Mar 2008 - 20:14

Je ne vous demande pas de vous prononcer sur l'exactitude des statistiques montrées par le graphique , après tout trouvez m’ en de meilleures .Ce graphique ne peut être totalement absurde ou fictionnel , il montre des variations de taux et non une progression croissante .

mais vous me demandiez s'il y en existait en 1850

[url] http://www.liens-socio.org/article.php3?id_article=1116[/url]


je cite

Le dernier quart du vingtième a en effet bouleversé une relation que plus de 150 ans de statistiques mondiales avait incité à considérer comme une donnée universelle : la croissance régulière du taux de suicide avec l’âge. Depuis le début du 19ème siècle et dans la quasi-totalité des pays disposant de statistiques, la tendance ne souffrait aucune exception. Les jeunes mettaient peu fin à leurs jours, tandis que l’âge venant, la proportion de personnes passant à l’acte augmentait selon un profil quasi linéaire. S’imposant à tous avec la force d’une évidence naturelle, la relation appelait peu de commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
 
Valeur des sondages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doute valeur du présent.
» difficulté exercice test parametrique et p-valeur
» Jésus-Christ, la seule valeur sûre!
» bug VALEUR DE STOCK [RESOLU]
» Valeur de présent...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: