DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour preparer la soirée du jeudi saint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Pour preparer la soirée du jeudi saint   Jeu 13 Mar 2008, 20:53

Pemiére étape de 22h a 22h30

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu,26 36 Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani et leur dit : « Restez ici, pendant que je m'en vais là-bas pour prier. »
37 Il emmena Pierre, ainsi que Jacques et Jean, les deux fils de Zébédée, et il commença à ressentir tristesse et angoisse.
38 Il leur dit alors : « Mon âme est triste à en mourir. Demeurez ici et veillez avec moi. »


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc;14,32 Ils parviennent à un domaine appelé Gethsémani. Jésus dit à ses disciples : « Restez ici ; moi, je vais prier. »
33 Puis il emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean, et commence à ressentir frayeur et angoisse.
34 Il leur dit : « Mon âme est triste à mourir. Demeurez ici et veillez. »
35 S'écartant un peu, il tombait à terre et priait pour que, s'il était possible, cette heure s'éloigne de lui.
36 Il disait : « Abba... Père, tout est possible pour toi. Éloigne de moi cette coupe. Cependant, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! »

Après l'institution du Saint-Sacrement, Jésus se dirigea vers le Mont des Oliviers avec ses onze apôtres. Nous connaissons les propos tenus alors par Jésus à ses apôtres pour les mettre en garde sur tout ce qui allait se passer durant les heures à venir. Mais ce que nous ignorons c'est que la tristesse de Jésus allait croissant et que ses disciples "ne comprirent pas et crurent, ce qui leur arriva souvent au cours de cette soirée, que la faiblesse et l'épuisement Le faisaient délirer." (sic) Quand ils furent arrivés à Gethsémani, Jésus semblait tellement abattu que "Jean Lui demanda comment Lui, qui les avait toujours consolés, pouvait être si abattu."

Bientôt, quand Il se fut éloigné des trois apôtres, Jésus vit de tous côtés l'angoisse et la tentation s'approcher, et Il se réfugia dans une grotte afin d'y prier, mais les visions menaçantes L'y poursuivirent: horrible spectacle de tous les péchés commis depuis la première chute jusqu'à la fin du monde.

Anne-Catherine continue: "J'eus le sentiment que Jésus... se livrant à la justice divine en satisfaction pour les péchés du monde, faisait rentrer en quelque façon sa divinité dans le sein de la Sainte Trinité... Il se renfermait dans sa pure, aimante et innocente humanité... et la dévouait à toutes les angoisses et à toutes les souffrances."

Laissé à sa seule humanité Jésus prit sur Lui tous les péchés du monde et s'offrit à la justice du Père pour payer cette effroyable dette. Satan s'agitait au milieu de toutes ces horreurs avec un rire infernal. "Lorsque la masse des forfaits de l'humanité eut passé sur l'âme de Jésus et qu'Il se fut offert comme victime expiatoire, Satan lui suscita des tentations innombrables, comme autrefois dans le désert..." Satan Lui reprocha aussi une foule de fautes imaginaires ou commises par d'autres: massacre des innocents, souffrances de ses parents, mort de Jean-Baptiste, etc, etc... car, pour Satan, Jésus n'était que le plus juste des hommes, sa divinité lui étant cachée. Anne-Catherine avoue que, parmi les péchés du monde, elle vit aussi les siens.



2 étape de 22h30 a23h




Mathieu 26,39 Il s'écarta un peu et tomba la face contre terre, en faisant cette prière : « Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux. »

marc, 14,37 Puis il revient et trouve les disciples endormis. Il dit à Pierre : « Simon, tu dors ! Tu n'as pas eu la force de veiller une heure ?
38 Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation : l'esprit est ardent, mais la chair est faible. »
39 Il retourna prier, en répétant les mêmes paroles.


Quand Jésus fut retourné dans la grotte, pendant qu'Il priait le Père, des anges vinrent Lui montrer tout ce qu'Il devait souffrir afin d'expier le péché, "et comment la dette du genre humain devait être payée par la seule nature humaine exempte de péché, celle du Fils de Dieu. L'horreur de ces visions fut telle qu'une sueur de sang sortit de son corps. Dans cette seconde agonie, Jésus vit dans toute son étendue et son amertume, la souffrance expiatoire nécessaire à la justice divine..."

Jésus s'étant complètement abandonné à la volonté du Père, Satan éveilla des doutes dans son âme "et posa la terrible question: "Quel sera le profit de ce sacrifice?" Et le tableau du plus terrible avenir accabla son coeur aimant."

Jésus vit toutes les souffrances de ses disciples, de l'Église primitive, les hérésies, les schismes, l'orgueil des hommes et leurs désobéissances. Il vit la tiédeur, la corruption d'un nombre infini de chrétiens, les sacrilèges des prêtres vicieux, les scandales de tous les siècles, jusqu'à la fin du monde. Il vit tous les apostats, les hérésiarques, les corrupteurs, les réformateurs à l'apparence sainte. Beaucoup le maltraitaient, le reniaient, l'insultaient. Il vit ceux qui s'éloignaient de son église blessée, Il vit les troupeaux égarés conduits par des mercenaires dans de mauvais pâturages, et ceux "qui lançaient les débris de leurs cabanes contre la pierre angulaire de l'Église qui restait inébranlable."

Jésus les vit tous et pleura sur eux. Pendant toutes ces visions la voix du tentateur ne cessait de répéter: "Veux-tu donc souffrir pour de pareils ingrats?" Le combat fut si terrible que la sueur de sang coulait de son corps jusqu'à terre. "Les images hideuses de l'ingratitude des hommes futurs roulaient vers Lui toujours plus terribles et plus impétueuses. Au milieu de toutes ces apparitions je voyais Satan se mouvoir sous diverses formes hideuses qui se rapportaient aux diverses espèces de péchés... Il me fut dit que ces troupes innombrables d'ennemis du Sauveur étaient ceux qui maltraitaient de différentes manières Jésus-christ réellement présent dans le Saint-Sacrement... Je reconnus toutes les espèces de profanateurs de la divine Eucharistie et tous les outrages qu'elle subit: négligence, irrévérence, omission, mépris, abus et sacrilèges. Parmi ces ennemis du Sauveur, je vis des aveugles qui ne voulaient pas voir la vérité, des sourds qui refusaient d'écouter ses avertissements... des enfants égarés à la suite de parents et de maîtres mondains et oublieux de Dieu... Parmi ces enfants je vis beaucoup d'enfants de choeur mal élevés et irrévérencieux... Je vis avec épouvante que beaucoup de prêtres maltraitaient aussi Jésus dans le très Saint-Sacrement...



3 eme étape de 23h a 23h30

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc,2240 Arrivé là, il leur dit : « Priez, pour ne pas entrer en tentation. »
41 Puis il s'écarta à la distance d'un jet de pierre environ. Se mettant à genoux, il priait :
42 « Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne. »
43 Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait.
44 Dans l'angoisse, Jésus priait avec plus d'insistance ; et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient jusqu'à terre.
45 Après cette prière, Jésus se leva et rejoignit ses disciples qu'il trouva endormis à force de tristesse.
46 Il leur dit : « Pourquoi dormez-vous ? Levez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation. »

marc, 14,40 Quand il revint près des disciples, il les trouva endormis, car leurs yeux étaient alourdis. Et ils ne savaient que lui dire.41 Une troisième fois, il revient et leur dit : « Désormais vous pouvez dormir et vous reposer. C'est fait ; l'heure est venue : voici que le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs.
42 Levez-vous ! Allons ! Le voici tout proche, celui qui me livre. »

Tout était abandonné dans la maison du Seigneur, tout dépérissait dans la poussière et la saleté... Je vis que souvent les plus pauvres étaient mieux entourés dans leurs cabanes que le Maître du Ciel et de la terre. Par suite de semblables négligences, je vis les faibles scandalisés, le Sacrement profané, l'Église abandonnée, les prêtres méprisés... Je vis des prêtres légers, ou sacrilèges dans la célébration du Saint Sacrifice et la distribution de la Sainte Eucharistie, des troupes de communiants tièdes et indignes, des serviteurs du démon employant la Sainte Eucharistie aux mystères d'un effroyable culte infernal. Je vis des personnes... perdre la foi dans la présence réelle... Je vis une troupe nombreuse d'apostats, chefs de sectes ...arracher du Coeur de Jésus une multitude d'hommes pour lesquels Il a répandu son sang... Je vis des peuples entiers arrachés de son sein et privés de la participation au trésor des grâces laissées à l'Église. Je vis tous ceux qui s'étaient séparés de l'Église plongés dans l'incrédulité, la superstition, l'hérésie, la fausse philosophie mondaine."


marc,14

41 Une troisième fois, il revient et leur dit : « Désormais vous pouvez dormir et vous reposer. C'est fait ; l'heure est venue : voici que le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs.
42 Levez-vous ! Allons ! Le voici tout proche, celui qui me livre. »




paul mandonnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Pour preparer la soirée du jeudi saint   Jeu 20 Mar 2008, 14:45

La Passion du Père était vécue en Marie (I)

La Vierge Marie m'a fait comprendre ce que, jusqu'ici je n'avais pas compris en profondeur. C'est que, pendant la Passion, le Saint Esprit s'est comme incarné en Marie. Par Lui, le Père et Marie se rejoignaient intimement et ne faisaient qu'Un.

La Passion de Jésus était aussi la Passion du Père, la Passion du Père était vécue dans Marie. Le Père, Lui, a emprunté, pour ainsi dire son coeur humain pour souffrir en Elle, avec Elle, par Elle, la Passion de leur Fils, de leur enfant, dans une seule fusion d'amour. La Passion du Père et la Passion de Marie n'étaient plus qu'une seule Passion humanisée, vécue en Marie dans un amour et une intensité infinie, celle du Père Lui-même.

Pendant toute la Passion de Jésus, le Saint-Esprit était le lien, la communication entre Jésus et Marie et le Père en Elle. C'est la Trinité qui était en Passion avec Marie. Tout ce que Jésus souffrait, tout ce qu'Il ressentait dans Son corps, dans Son âme, dans Son coeur humain, le Saint-Esprit le transmettait dans Marie qui éprouvait aussitôt les mêmes souffrances, les mêmes sentiments de désolation, d'amour pour le Père, de pardon pour les hommes. Au pied de la Croix, Sa maternité, Son amour pour Jésus ont atteint le sommet de la plénitude car, en Elle, le Père vivait et lui faisait partager la plénitude, la perfection l'infini de Sa paternité à Lui.

De même, pour nous, parents (combien est faible la comparaison), c'est à la mort d'un de nos enfants, ou dans sa plus grande souffrance, que notre amour pour lui atteint son plus haut degré. Alors le père et la mère se rapprochent l'un de l'autre, même si leur union humaine n'est pas parfaite, dans un seul et même amour, dans une seule et même douleur, dans une seule fusion de paternité et de maternité?




La Passion de Madame R. (Rolande Lefebvre)
Plon 1993, p. 207-208
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Pour preparer la soirée du jeudi saint   Jeu 20 Mar 2008, 15:06

Très profond Thumright

Merci Mandonnaud Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Pour preparer la soirée du jeudi saint   Ven 21 Mar 2008, 20:50

La Passion du Père était vécue en Marie (II)

Il y avait aussi la présence invisible de saint Joseph qui partageait tout avec Marie. Marie avec Jésus, en même temps que Lui, disait, tout bas : « J'ai soif ». Elle avait soif avec Lui, et pas seulement de cette soif physique, atroce, dans son corps meurtri, vidé de sang, brûlant de fièvre. Marie a sûrement essayé de soulager cette soif-là. Mais combien fortement elle éprouvait avec Jésus cette soif spirituelle, cette soif de nous tous qu'Il voulait sauver par Sa mort.

Ce que vivait Jésus, Marie le vivait avec Lui. Dans sa maternité qui connaissait sa plus intense plénitude, Elle rassemblait en Elle ses enfants, absolument tous les enfants de Dieu, ses enfants de tous les temps depuis le commencement jusqu'à la fin du monde. Pas un seul ne manquait, bons et mauvais. Avec son Jésus bien-aimé, elle disait aussi : « Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font ».

Ce n'était pas seulement pour ceux qui, au Calvaire, faisaient souffrir Jésus. Mais pour les hommes pécheurs de tous les temps. Avec Lui, son coeur disait inlassablement : « Père pardon, Père pardon, Père pardon ! »

Elle présentait aussi à son Fils tous ceux qui L'ont aimé, attendu, tous ceux qui L'aiment actuellement, nous étions là, présents, ainsi que tous ceux qui L'aimeront jusqu'à la fin des temps, rassemblés dans une même unité dans le coeur de la Vierge où brûlait le coeur du Père. Notre amour a été le suprême réconfort de Jésus mourant.




La Passion de Madame R. (Rolande Lefebvre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
 
Pour preparer la soirée du jeudi saint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour preparer la soirée du jeudi saint
» Pour preparer la soirée du jeudi saint
» Jeudi Saint, le Pape François visitera une prison pour mineurs où il lavera les pieds de prisonniers
» Jeudi Saint:: Prière pour les prêtres
» Veillée pour la vie demandée par Notre saint Père

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: