DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Sam 08 Mar 2008, 16:23

cher Nicolianor, Merci de cette rectification.

Encore une fois, attention avec votre usage du mot monde qui a plusieurs sens:



Citation :
Jean 3, 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné
son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la
vie éternelle.



Si Dieu aime le monde, (pris en ce sens là), alors pourquoi pas l'Eglise ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Novalis
Modérateur


Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Sam 08 Mar 2008, 16:25

Nicolianor a écrit:
Novalis a écrit:
Nicolianor a écrit:


Vous contredisez la doctrine catholique depuis toujours. Vous n'avez pas le mépris du monde, c'est évident. Il faut combattre ce que l'on méprise, il faut être logique un peu plus que cela, mon ami.

Intellectuellement parlant, je serais plutôt votre "ennemi"! :twisted:
Plaisanterie mise à part, je vous laisse à votre "mépris du monde", j'ai dit ce que j'avais à dire, et si lorsque je me réfère à st François d'Assise, st Thomas d'Aquin et sainte Thérèse vous en concluez que je "contredis la doctrine catholique", alors j'en conclue pour ma part que vous raisonnez de façon trop absurde pour que je puisse discuter de façon sérieuse avec vous.
Je vous laisse à votre combat contre le monde... et je retourne au mien contre le péché.

Vous ne m'avez pas encore donnez aucune référence de Saint Thomas D'Aquin, ni de Saint François d'Assise et ni de Sainte Thérèse, j'attend toujours.

St Thomas d'Aquin: l'existence de Dieu somme théologique part. I, + la Création somme contre les Gentils II
Sainte Thérèse: l'histoire d'une âme
St François: le Cantique des Créatures
il y a bcp d'autres saints qui s'attachent à aimer le monde et à prier pour lui.

De plus, vous confondez le "monde" et la "création": le terme "monde" est employé dans les écrits chrétiens du Moyen-âge pour désigner péjorativement la "mondanité", tandis que le monde créé est désigné par le terme de "nature", de "création" ou de "monde" (aussi).
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Sam 08 Mar 2008, 17:52

Le saint aspire à voir Dieu partout à l'oeuvre. Lorsqu'on découvre que Dieu est bon, et qu'il est le Créateur, alors on le cherche partout, y compris dans le monde. Seule une vue corrompue par le péché et aveuglée par son égo s'attache au mal du monde et ne voit que lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Dim 09 Mar 2008, 20:54

Nicolianor a écrit:
Novalis a écrit:
Seule une vue corrompue par le péché et aveuglée par son égo s'attache au mal du monde et ne voit que lui.

Je pense que c'est plutôt le contraire. Vous voyez le bien où il y en a pas ce qui vous empêche de voir l'état dans lequel le monde se trouve. Lorsque vous aurez compris que Rome est vraiment devenu le siège de l'antéchrist, vous allez comprendre et pas avant. Vous aimez le monde et vous le défendez avec beaucoup de ferveur.

Saint Louis Marie de montfort disait du monde dans son cantique sur le mépris du monde que c'est Satan travestie, rien de moins.

Rome prêche l'humanisme, le culte de l'homme pour l'homme.

Vous avez perdu la Foi, c'est évident. Je vais prier pour vous.

Je ne parlais pas de moi mais des saints, il n'y a pas de raison que vous me disiez "vous", alors je vous disais "le saint".
Il ne s'agit certainement pas de voir le bien là où il n'y en a pas, mais de voir le bien même là où il n'est pas évident à voir, c'est-à-dire dans le péché. C'est le sens de la parabole du bon grain et de l'ivraie. Relisez-la.
Quant à vos vaines polémiques sur notre Sainte Eglise, elles n'apportent rien à la discussion.


Dernière édition par Novalis le Dim 09 Mar 2008, 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Dim 09 Mar 2008, 21:08

Citation :
Quant à vos vaines polémiques sur notre Sainte Eglise, elles n'apportent rien à la discussion.

Elles n'apportent qu'une chose: La révélation d'un schisme de l'intelligence et de l'âme chez Nicolianor, schisme avec l'Eglise et donc avec le Christ, schisme qui fait de lui le pape d'une Efglise ayant un seul fidèle...

Il croit lire dans Vatican II que l'Eglise encourage le péché la luxure, la révolte contre Dieu sous prétexte que, comme Jésus le faisait en regardant les hommes de son temps, y compris des païens, l'Eglise reconnait certaines valeurs humaines réelles dans le coeur des gens.

tout cela se terminera simplement par un temps de purification après la mort.

De toute façon, on y passe presque tous, persuadés que nous sommes tous d'être des types biens et nous permettant plus ou moins de mettre les autres dans la Géhenne avec le Diable.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Dim 09 Mar 2008, 21:32

Nicolianor a écrit:
"Car Dieu n'a pas envoyé le Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.Or, voici quel est le jugement: c'est que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises." Jean 3, 17-19

Le monde est déjà jugé parcequ'elle n'a JAMAIS accepté la lumière divine et a toujours préféré les ténèbres. Le monde est sous l'emprise de Satan et non de Dieu. C'est lucifer qui règne sur le monde, vous n'avez pas encore compris cela.

Cher Nicolianor,

Vous ne savez pas lire la Parole de Dieu. Que dit Jésus : "Le Fils n'est pas venu pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui".

Comme pouvez-vous faire dire ensuite à Jésus que le monde est déjà jugé ? NON et NON, l'humanité n'est pas encore jugée ; le jugement dernier n'a pas eu lieu.

Jésus ne dit pas : "le monde est déjà jugé", mais "CELUI" qui ne croit pas est déjà jugé. C'est pas la même chose.

C'est celui qui dans le monde ne croit pas en Lui, n'accueille pas le salut qu'il apporte qui est déjà jugé ; c'est celui qui rejette le salut que Jésus propose qui est déjà jugé par le choix qu'il fait et pas par Jésus qui ne prononcera son jugement qu'au dernier jour.

Lucifer ne règne pas sur le monde car tout le monde n'obéit pas à Lucifer. Lucifer règne sur tous ceux qui le laissent régner sur eux. Comme Jésus règne sur tous ceux qui se mettent à son service, au service de son Royaume. Dans le monde, le champ de Dieu, le bon grain et l'ivraie croissent ensemble et ils croisseront ensemble jusqu'à la moisson (le jugement dernier).

Jésus veut sauver tout le monde, et s'il attend la fin du monde pour juger définitivement c'est bien parce qu'il espère que le plus de monde se convertira. "Surtout n'arrachez pas l'ivraie pour ne pas risquer d'arracher le bon grain", car en tout le monde il y a du bon et du mauvais ; bon qui peut à tout moment reprendre le dessus pour étouffer le mauvais.

Comment pouvez-vous donc déjà condamné le monde alors que Jésus désire encore le sauver ?

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Dim 09 Mar 2008, 22:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Quant à vos vaines polémiques sur notre Sainte Eglise, elles n'apportent rien à la discussion.

Elles n'apportent qu'une chose: La révélation d'un schisme de l'intelligence et de l'âme chez Nicolianor, schisme avec l'Eglise et donc avec le Christ, schisme qui fait de lui le pape d'une Efglise ayant un seul fidèle...

Il croit lire dans Vatican II que l'Eglise encourage le péché la luxure, la révolte contre Dieu sous prétexte que, comme Jésus le faisait en regardant les hommes de son temps, y compris des païens, l'Eglise reconnait certaines valeurs humaines réelles dans le coeur des gens.

tout cela se terminera simplement par un temps de purification après la mort.

De toute façon, on y passe presque tous, persuadés que nous sommes tous d'être des types biens et nous permettant plus ou moins de mettre les autres dans la Géhenne avec le Diable.

Smile exactement!
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 14:06

On ne peut pas croire en ce que l'on ne connaît pas.

Le monde ne connaît pas Dieu et la grande majorité ne cherche même pas à le connaître. Le vrai problème est là. La vrai condamnation ne se fera qu'à la fin des temps, lorsque tout le monde aura eu la connaissance véritable de Dieu.

Ce que vous voyez à l'heure actuel comme impureté et péché ne résulte que de cette méconnaissance de Dieu et non pas d'une quelconque condamnation.

Le Christ lui-même n'a condamné personne, lorsque Lui, vivant au milieu de nous, parcourait alors la Judée et la Galilée. Pourquoi voulez-vous qu'il nous condamne plus maintenant qu'à l'époque ? La véritable condamnation, la seule dont le Christ a parlé, n'interviendra qu'à la fin du monde.

Vous dites également que Rome est le siège de l'antéchrist. Pourriez-vous nous dire qui il est exactement ?

J'espère que vous ne sous-entendez pas que Benoît XVI est l'antéchrist quand même ?

Nicolianor a écrit:
Je vais prier pour vous.
Soyez assuré que nous aussi nous prions pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 14:40

Nicolianor a écrit:
La parabole du froment et de l'ivraie concerne les membres de l'Église et non le monde en générale.

Cher Nicolianor,

Et bien non, vous vous trompez. La parabole du froment et de l'ivraie concerne le monde pas uniquement les membres de l'Eglise. Pour quelqu'un qui se prétend pape et infaillible, c'est assez curieux de ne pas savoir lire la Parole de Dieu !!!

Où est-ce que le bon grain et l'ivraie sont sémé ? Dans le champ de Dieu : "Il en va du Royaume des Cieux comme d'un homme qui a semé du bon grain dans son champ." (Matthieu 13, 25)

Ce champ de Dieu, qu'est-il ? Jésus lui-même nous donne la réponse : "Explique-nous la parabole de l'ivraie dans le champ."
En réponse il leur dit : "Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme; le champ, c'est le monde; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume; l'ivraie, ce sont les sujets du Mauvais; l'ennemi qui la sème, c'est le Diable; la moisson, c'est la fin du monde; et les moissonneurs, ce sont les anges.
(Matthieu 13, 37_39)

C'est donc bien DANS LE MONDE que le bon grain et l'ivraie croissent, et pas uniquement dans l'Eglise.

Citation :
Justement le monde ne croit pas en Dieu, c'est pour cela qu'il est déjà jugé. "Or, voici quel est le jugement: c'est que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises."

Lorsque Jésus dit "les hommes ont mieux aimé les ténèbres", il ne parle pas de tout le monde puisque certains sont devenus ses sujets, comme ses Apôtres. Lorsque Jésus dit "les hommes", il parle des hommes en majorité. La grande majorité des hommes se condamne en ne l'accueillant pas comme celui qui vient "éclaire le monde" ; en n'accueillant pas l'Eglise catholique comme celle qui vient à la suite de Jésus, et avec son Esprit Saint, éclairée le monde.

La Lumière ne juge pas le monde en l'éclairant, elle met en lumière les ténèbres dans lesquels le monde s'enfonce à cause du péché. Si elle éclaire le monde, c'est pour montrer à un maximum d'homme le chemin de perdition dans lesquel le diable est entrain de les entraîner.

Citation :
Rome croit faire le bien alors qu'elle fait le mal et tout ceux qui la suivent subissent le même aveuglement. Il y a plus de philantropie dans l'église de Rome que de véritable charité surnaturelle.

Et vous qui croyez, à cause de votre aveuglement que vous faites le bien en essayant de détourner de l'Eglise catholique un maximum de fidèle, persuadé que vous êtes d'être dans la Vérité, ne voyez vous-pas que tous ceux qui vous suivent (heureusement peu nombreux), subissent le même aveuglement !!

Comment accorder du crédit, suivre quelqu'un qui n'est même pas capable de lire la Parole de Dieu ; qui n'est même pas capable de voir que Jésus a clairement dit que le champ de Dieu c'était le monde.

Vous seriez quelqu'un d'humble, vous reconnaîtriez sans problème que vous vous trompez dans votre interprétation de la Parole de Dieu et que de fait le regard que vous portez sur l'Eglise catholique ne peut être que faussé par votre fausse interprétation. C'est encore votre AVEUGLEMENT qui vous empêche de voir que vous vous êtes engagés sur un mauvais chemin.

Citation :
Un Catholique qui ne pratique pas n'est pas un vrai catholique. Le coeur de tous est divisé entre Dieu et leurs affections terrestre. C'est une tiédeur universelle dans l'Église de Rome.

Et un catholique qui se permet de donner des leçons à ses frères catholiques alors qu'il n'est même pas capable de lire correctement la Parole de Dieu, c'est quoi ? Un bon catholique ?

Une fois de plus, soyez plus humble.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 16:03

Jean-Louis B a écrit:


Ce que vous voyez à l'heure actuel comme impureté et péché ne résulte que de cette méconnaissance de Dieu et non pas d'une quelconque condamnation.

J'ajoute que le Christ, voyant les pauvres gens de son temps, tout aussi éloignés de Dieu, disait:
Citation :
"Voyez la moisson est prête. Les épis sont dorés".

C'est qu'il voyait les âmes errantes du peuple et savait que, lorsqu'ils verraient l'ange à l'heure de leur mort, avec toute sa lumière et son amour, ces gens se tourneraient vers le vrai Dieu en masse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 16:55

Cher Nicolianor, Dieu moissonnera tous les hommes. Et il sauvera des gens venant d'autres religions en les conduisant à l'unique Sauveur, Jésus.

voici le texte qui le dit:



Citation :
Jean 10, 16 J'ai encore d'autres brebis qui ne sont
pas de cet enclos; celles-là aussi, il faut que je les mène; elles écouteront
ma voix; et il y aura un seul troupeau, un seul pasteur;



N'oubliez pas que Jésus est CATHOLIQUE (il propose tôt ou tard son salut à tout homme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 17:38

Nicolianor a écrit:
Mais, vous m'avez mal compris, je n'ai pas dit que le champ n'était pas le monde.

Cher Nicolianor,

Vous avez dit : "la parabole du froment et de l'ivraie concerne les membres de l'Église et non le monde en générale".

Eh bien moi je vous dis que cette Parabole est donné par Jésus non seulement à son Eglise, mais au monde dans lequel le Christ rassemble son Eglise, duquel Jésus tire son Eglise ; son Eglise rassemblant des hommes qui sont "mis à part du monde" ; mais qui restent présent au monde pour témoigner du Christ, Lumière du monde.

Jésus ne laisse pas le monde dans les ténèbres, il l'éclaire de sa lumière ; il a placé l'Eglise au coeur du monde, pour éclairer les ténèbres du monde.

Le champ de Dieu c'est le monde ; ce monde que Dieu a tant aimé et qu'il aime d'ailleurs toujours autant ; car c'est le monde qu'il a créé. Et c'est bien parce que Dieu aime infiniment le monde qu'il envoie son fils, semer sa Parole, au coeur du monde, dans le monde pour que cette Parole, au coeur du monde, donne naissance au bon grain.

Citation :
Relisez la parabole: "le bon grain, ce sont les sujets du Royaume" le monde n'est pas le royaume de Dieu.

Qui vous a dit que le monde était le Royaume de Dieu ! Le monde est le lieu où le Royaume est semé, car c'est bien dans ce monde (champ de Dieu), que le Christ sème la semence du Royaume; sa Parole qui va faire naître à sa Vie, une multitude d'hommes et de femmes du monde.

Le Christ en semant cette Parole de Vie, en déversant sur le monde son sang, répand sur le monde la miséricorde infini de Dieu. Et c'est bien parce que le monde est aimé infiniment par Dieu et par le Christ, que Dieu lui fait "miséricorde" ; lui donne jusqu'à la fin du monde, la possibilité de se convertir, de changer, de devenir bon.

Non, le monde n'est pas encore jugé, ni même condamné, comme vous l'affirmez. Le monde continu a être infiniment aimé par son créateur qui ne désespère pas de sauver un maximum de monde.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 19:39

Citation :
Je ne dis pas le contraire. Mais présentement le
monde n'est pas le royaume de Dieu qui est l'Église, elle reflète
l'image du péché,


Nul ne nie ceci. C'est le monde en tant que PECHE.

Mais le monde en tant qu'il contient les PECHEURS, Dieu l'aime et veut le sauver.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 19:51

Nicolianor a écrit:


La foi est un don de Dieu qui se demande, si le monde ne demande pas la Foi, elle ne deviendra jamais le royaume de Dieu. On aime ce que l'on désir et le monde ne désir pas la lumière, mais les ténèbres, alors elle reste dans les ténébres, soit dans l'aveuglement qu'ils ont choisi. Le monde ne recherche pas à connaitre la vérité qui est Dieu parceque leurs oeuvres ne serait plus bonne à leurs yeux. Ceux qui se disent catholiques ne veulent pas croire que Rome les détournent de Dieu, car ils auraient trop honte de l'avoir suivi, leurs mauvaises oeuvres seraient mise en évidence sous leurs yeux. Ils prendraient conscience qu'ils ont été dupé par les autorités. Rome cultive l'humanisme.

Notre mission de chrétien consiste à apporter aux hommes la Bonne Nouvelle, et le Christ nous a enseigné que tout homme, y compris le pire des pécheurs (Marie Madeleine la prostituée, Paul le tueur de chrétiens, Matthieu le publicain, etc...) est capable de recevoir cette Bonne Nouvelle. Cette Bonne Nouvelle, c'est notre Salut, c'est-à-dire que la Bonne Nouvelle incarnée par le Christ est la plus haute expression de l'Amour de Dieu. Ainsi, le chrétien, s'il veut "imiter le Père des cieux", doit avant tout aimer son prochain comme le Christ l'a aimé, et c'est comme cela que la Bonne Nouvelle pourra être accueillie dans le monde. En condamnant, en jugeant, en vilipendant le péché d'autrui, nous agissons contre l'enseignement du Christ, et notre foi ne porte pas de fruit. Mais il demeure vrai que pour être capable d'un amour digne de celui du Christ, il faut savoir lutter contre le péché qui nous empêche d'être ouvert à cet Amour divin (la charité), soit le péché qui se trouve en nous-mêmes et non chez l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 20:06

Nicolianor a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Je ne dis pas le contraire. Mais présentement le
monde n'est pas le royaume de Dieu qui est l'Église, elle reflète
l'image du péché,


Nul ne nie ceci. C'est le monde en tant que PECHE.

Mais le monde en tant qu'il contient les PECHEURS, Dieu l'aime et veut le sauver.

Dieu aime le pécheur, mais pas le péché qui est le monde. Comme dit Saint Louis Marie de Montfort le monde est Satan travestie. Vous devez faire la différence entre le monde et ce qui le compose. Le pécheur qui vit dans le monde ne reflète sur le monde que la partie qui est mauvaise en lui, la partie qui est bonne en lui n'est pas accepté par le monde et plus ce pécheur est bon, plus il est marginalisé par le monde. Et cette marginalisation du pécheur l'éloigne du monde et le rapproche du royaume de Dieu. La collectivité ne retient et reflète que le mauvais et rejète le bien. C'est pour cela que Jésus a été crucifié parcequ'il était trop bon et sa bonté était une source d'humiliation pour les autres et la nature humaine rejète l'humiliation car elle est pleine d'orgueil. Lorsqu'une oeuvre est bonne, elle se fait attaquer par le monde, le monde va persécuté cette bonne action pour qu'elle ne puisse pas dissipé sa fausse lumière. Rome depuis son apostasie a persécuté de grand Saint car ils étaient devenu une source de contradiction pour eux. Rome c'est fait à l'image du Monde.

Ce que vous tentez d'expliquer est très grave, théologiquement parlant. Vous déresponsabilisez l'homme de son péché, alors qu'il en lui-même le premier et personnel responsable: la responsabilité du péché du monde est avant tout imputable à l'homme, personnel et concret. De plus, en mettant dans le "monde" (une notion qui a force d'être galvaudée par vous devient de plus en plus floue et abstraite) la source du péché, vous ôtez à l'homme l'ampleur de sa liberté voulue par Dieu: c'est librement que l'homme pèche, non par "le monde", et c'est librement qu'il s'en libérera, non par la détestation du "monde".
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Lun 10 Mar 2008, 20:13

Nicolianor a écrit:
Jésus n'a pas créer le monde, c'est l'homme qui a façonné le monde à son image."

Cher Nicolianor,

Une fois de plus la Parole de Dieu vous contredit. Voici en effet ce qu'elle dit par la bouche de Jean : "Le Verbe était la lumière véritable, qui éclaire tout homme; il venait dans le monde. Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l'a pas reconnu." (Jean 1, 9-10)

Eh oui, mon cher frère : LE MONDE FUT PAR LUI, ce monde qui ne l'a pas reconnu.

Comment pouvez-vous encore dire que Jésus n'a pas créé le monde ? Jésus n'a pas créé le monde tel qu'il est devenu, certe ; c'est le péché qui a défiguré le monde. C'est bien parce que c'est par Lui que le monde fut, que Jésus vient secourir le monde, vient sauver le monde ; ce monde qui fut créé "bon" "Et Dieu vit que cela était bon."

Citation :
"N'aimez point le monde, ni ce qui est dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui."
1jean 2,15

Attention, le monde dont parle Jésus quand il parle de champ de Dieu, c'est pas tout à fait le monde dont parle Jean lorsqu'il invite à ne pas aimer le monde. Lorsque Jésus parle du monde, il parle de l'humanité toute entière. Jean lorsqu'il parle du monde, il en parle dans un sens péjoratif ; il parle du monde défiguré, perverti par les hommes.

C'est ce monde perverti par les hommes, par le péché des hommes que nous devons rejeter, mais pas le monde en lui-même, création de Dieu ; ce monde que Jésus est venu "sauvé".

Citation :
Vous devez cultivé le mépris du monde, c'est un concept que vous ne comprenez pas qui a été enseigné depuis des siècles par les saints.

Le mépris de ce qui est "mondain", ce qui appartient à la vie du monde, oui, mais par le mépris du monde créé par Dieu. On ne peut pas mépriser ce qui a été créé par Dieu. On peut par contre mépriser ce que les hommes ont fait du monde créé par Dieu ; on peu mépriser l'oeuvre de destruction du monde, engagée par les hommes. Comme on peut aimer l'oeuvre de salut du monde, engagée par le Christ.

Est-ce que vous comprenez ce que je veux dire. A vrai dire vous semblez faire une confusion entre le monde créé par Dieu, et le monde défiguré par l'homme. Bien que le monde soit défiguré par le péché, Jésus l'aime. Ce qu'il n'aime pas c'est le péché qui défigure le monde. Ce n'est pas le monde défiguré par le péché que nous devons mépriser, mais le péché qui défigure le monde que Dieu continu à aimer, puisqu'il a envoyé son fils pour le sauver.

Cordialement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mar 11 Mar 2008, 09:07

Nicolianor a écrit:
Jean-Louis B a écrit:
On ne peut pas croire en ce que l'on ne connaît pas.

Le monde ne connaît pas Dieu et la grande majorité ne cherche même pas à le connaître. Le vrai problème est là. La vrai condamnation ne se fera qu'à la fin des temps, lorsque tout le monde aura eu la connaissance véritable de Dieu.

Ce que vous voyez à l'heure actuel comme impureté et péché ne résulte que de cette méconnaissance de Dieu et non pas d'une quelconque condamnation.

Le Christ lui-même n'a condamné personne, lorsque Lui, vivant au milieu de nous, parcourait alors la Judée et la Galilée. Pourquoi voulez-vous qu'il nous condamne plus maintenant qu'à l'époque ? La véritable condamnation, la seule dont le Christ a parlé, n'interviendra qu'à la fin du monde.

Vous dites également que Rome est le siège de l'antéchrist. Pourriez-vous nous dire qui il est exactement ?

J'espère que vous ne sous-entendez pas que Benoît XVI est l'antéchrist quand même ?

Nicolianor a écrit:
Je vais prier pour vous.
Soyez assuré que nous aussi nous prions pour vous.

La foi est un don de Dieu qui se demande, si le monde ne demande pas la Foi, elle ne deviendra jamais le royaume de Dieu. On aime ce que l'on désir et le monde ne désir pas la lumière, mais les ténèbres, alors elle reste dans les ténébres, soit dans l'aveuglement qu'ils ont choisi. Le monde ne recherche pas à connaitre la vérité qui est Dieu parceque leurs oeuvres ne serait plus bonne à leurs yeux. Ceux qui se disent catholiques ne veulent pas croire que Rome les détournent de Dieu, car ils auraient trop honte de l'avoir suivi, leurs mauvaises oeuvres seraient mise en évidence sous leurs yeux. Ils prendraient conscience qu'ils ont été dupé par les autorités. Rome cultive l'humanisme.
Vous seriez bien gentil de répondre à mes questions et pas aux votres, cela nous permettrait d'avancer alors que vous vous bornez à ressortir toujours les mêmes arguments suivant l'orientation des questions sans jamais aller au fond des choses.

Le "dialogue" (si on peut appeler cela un dialogue) est particulièrement pénible !

(Je m'excuse de m'emporter un peu, mais ça fait des lustres qu"on n'avance absolument pas !)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mar 11 Mar 2008, 13:16

Nicolianor a écrit:


La foi est un don de Dieu qui se demande, si le monde ne demande pas la Foi, elle ne deviendra jamais le royaume de Dieu.

Cher Nicolianor, votre analyse se mord la queue. Si la foi est un don de Dieu, vous ne pouvez pas demander la foi à dieu, sauf si vous avez déjà la foi.

Bref, pour le moment, puisque Dieu se cache et ne donne la foi que par un souffle intérieur, beaucoup et depuis toujours, restent à l'extérieur.

A l'heure de la mort, Jésus donnera la foi GLORIEUSEMENT par son apparition si bien que celui qui la refusera sera vraiment coupable.

En attendant, soyez patient et miséricordieux.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mar 11 Mar 2008, 13:45

Oui, mais quand vous n'avez pas la foi, vous ne pouvez la demander ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mar 11 Mar 2008, 14:15

[quote="Nicolianor"]
Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, mais quand vous n'avez pas la foi, vous ne pouvez la demander ! Laughing

Citation :
On peut demander la foi sans l'avoir,


Ca c'est super ! Mr.Red Alors vous parlez comme les islamistes qui disent que les chrétiens vont aller en enfer,n car ils sont coupable de ne pas avoir la foi musulmane, vu qu'ils auraient pu demander la foi musulmane même sans l'avoir ! drunken


Citation :
lorsqu'on n'est pas catholique, on n'a pas la Foi, mon ami.

D'ailleurs, chacun sait qu'Abraham, Moïse, Elie, n'avaient pas la foi en Dieu puisqu'il n'étaient pas catholiques !
Et cet passage de l'épître est faux, hérétique :

Citation :

Hébreux 11, 4 Par la foi, Abel offrit à Dieu un
sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn; aussi fut-il proclamé juste,
Dieu ayant rendu témoignage à ses dons, et par elle aussi, bien que mort, il
parle encore.


Hébreux 11, 5 Par la foi, Hénoch fut enlevé, en sorte
qu'il ne vit pas la mort, et on ne le trouva plus, parce que Dieu l'avait
enlevé. Avant son enlèvement, en effet, il lui est rendu témoignage qu'il avait
plu à Dieu.


Hébreux 11, 6 Or sans la foi il est impossible de lui
plaire. Car celui qui s'approche de Dieu doit croire qu'il existe et qu'il se
fait le rémunérateur de ceux qui le cherchent.



Hébreux 11, 7 Par la foi, Noé, divinement averti de ce
qui n'était pas encore visible, saisi d'une crainte religieuse, construisit une
arche pour sauver sa famille. Par la foi, il condamna le monde et il devint
héritier de la justice qui s'obtient par la foi.


Hébreux 11, 8 Par la foi, Abraham obéit à l'appel de
partir vers un pays qu'il devait recevoir en héritage, et il partit ne sachant
où il allait.


Hébreux 11, 9 Par la foi, il vint séjourner dans la
Terre promise comme en un pays étranger, y vivant sous des tentes, ainsi
qu'Isaac et Jacob, héritiers avec lui de la même promesse.


Hébreux 11, 10 C'est qu'il attendait la ville pourvue
de fondations dont Dieu est l'architecte et le constructeur.


Hébreux 11, 11 Par la foi, Sara, elle aussi, reçut la
vertu de concevoir, et cela en dépit de son âge avancé, parce qu'elle estima
fidèle celui qui avait promis.






Citation :
Les protestant n'ont pas la foi, mais il croit en Dieu. Vous êtes perdu mon ami.

Ca veut dire quoi, ne pas avoir la foi et pourtant CROIRE EN DIEU ?

Sûrement, cela a-t-il deux sens totalement différents comme par exemple: être marié et être le mari d'une de quelqu'un ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mar 11 Mar 2008, 14:43

Le péché originel a fait de la matière notre prison. Mais pourquoi, sans le péché et donc correctement orientée, n’aurait-elle pas été source d’une grâce particulière. Après tout, la matière est source de joie et de liberté. Or rien ne bien ne provient si ce n’est de DIEU. Ne peut-on faire un parallèle avec la poésie. Ecrire en vers est en effet une contrainte qui permet d’aller plus loin. Si donc la matière n’était pas une prison, mais une option à nous offerte, n’en tirerait-on pas quelque chose que les anges n’ont pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mar 11 Mar 2008, 15:24

Nicolianor a écrit:


Pourquoi la Foi selon vous est protestante?

Je ne dis pas qu'ils ont LA VRAIE FOI, épanouie selon sa dimension totale. Mais ils ont la vertu théologale de foi. Ils récitent le Credo et prient Jésus comme vrai Dieu et vrai homme.

Citation :
La foi a toujours été catholique. La foi d'Abraham, de Moïse et d'Elie est catholique. Vous êtes réellement perdu, mon ami.

:beret: Mais oui. d'ailleurs, Abraham allait à la messe. Il priait la Trinité... :foot:
Ne confondez pas l'Ancienne alliance, réservée à la famille d'Abraham (qui n'a donc rien d'universelle, de catholique, qui est au contraire ETHNIQUE et LIMITEE) et la foi catholique préchée par Jésus et instituée à la Pentecôte pour tous les peuples. Je vous assure, Jésus n'est pas venu pour rien. Il a apporté du nouveau aux Juifs...

Citation :
Vous devriez relire mon texte la foi est un don de Dieu. On peut être catholique à notre insu, sans le savoir.

Je suis parfaitement en désaccord avec cela: La foi et la charité sont des choses LUCIDES.

Personne ne vous dis que les non-catholiques ou que les Juifs de l'AT sont catholiques. On dis juste que le salut leur a été proposé, à l'heure de leur mort, tandis que durant leur séjour terrestre, ils étaient porteur de la promesse d'un salut à venir.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mar 11 Mar 2008, 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mar 11 Mar 2008, 16:11

Nicolianor a écrit:
Vous me posez des questions sur les intention de Benoit XVI, je ne suis pas venu pour le juger.
Pourquoi dites-vous alors que Rome est le siège de l'antéchrist ?

Si Rome est le siège de l'antéchrist c'est que l'antéchrist est parmis nous et qu'il a un nom. Qui est-il alors selon vous ?

Nicolianor a écrit:
On peut être catholique à notre insu, sans le savoir.
Très bien, mais qu'est-ce qui vous fais affirmer que la majeure partie du monde n'est pas catholique a son insu alors ? Seul Dieu le sait.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Xavier92



Masculin Messages : 130
Inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mer 12 Mar 2008, 13:20

Nicolianor a écrit:
On ne raisonne pas avec la Foi, on agit selon ce que le bon Dieu nous a révélé, sans raisonner, sans chercher à comprendre.
Il faut quand même faire attention : il n'y a pas que Dieu qui "souffle" dans le monde, le Malin s'y emploie et il est très efficace. J'en veux pour preuve la foule de gourous, sectes, hérétiques et schismatiques de tout poil.

Voilà pourquoi le Seigneur nous a laissé la Sainte Eglise et l'infaillibilité de Pierre (qui se transmet via la succession apostolique) pour nous guider.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mer 12 Mar 2008, 13:45

Citation :
[quote="Nicolianor"]

Vous êtes en train de dire que leur fausse Foi est quand même une Foi. Vous êtes vraiment perdu, vous devriez relire mon texte sur la foi qui est un don de Dieu. Vous devriez savoir qu'il y a de faux protestant qui s'ignore.

Ils ont une foi incomplète. Et ceci n'est pas un problème. Si vous analysez la foi de saint thomas d4aquin au XIII° Siècle, elle est aussi très incomplète par rapport à la nôtre:
Il croit, par exemple, que dieu ne propose pas son salut à tout homme (Nous on a de nouveaux dogmes qui disent l'inverse).
Il ne croit pas que Marie est immaculée. et pourtant il est catholique.

Luther, voici ce qu'en dit Jésus:

Citation :

Marc 9, 38 Jean lui dit: "Maître, nous avons vu
quelqu'un expulser des démons en ton nom, quelqu'un qui ne nous suit pas, et
nous voulions l'empêcher, parce qu'il ne nous suivait pas."


Marc 9, 39 Mais Jésus dit: "Ne l'en empêchez pas,
car il n'est personne qui puisse faire un miracle en invoquant mon nom et sitôt
après parler mal de moi.


Marc 9, 40 Qui n'est pas contre nous est pour nous.

Vous devriez l'imiter.









Citation :
Vous allez devoir me dire ce qu'il y avait de contraire à la foi Catholique dans la Foi d'Abraham?

C'est simple: Sa foi primitive croit en un paradis TERRESTRe (une terre en Canaan) et n'a pas l'idée qu'il s'agit d'une métaphore, celle de l'éternité.
Si Abraham vivait aujourd'hui, à une époque où l'humanité a mûri, et croyait soncèrement comme Moïse que la terre promise est sur terre, il tomberait sous le coup de CEC n°676: "Ceux qui font de la terre le paradis sont anti-chrétiens".
Maios, à son époque et vu l'âge enfantin de l'humanité, c'était un bon début.

Moïse lapidait les femmes adultères. s'il vivait aujourd'hui et se disait catholique, disciple de jésus, il aurait un gros problème.

Citation :
Car là vous allez loin mon ami. La foi d'abraham était universelle, n'oublie pas la promesse qu'il a reçu du seigneur qui avait un caractère universelle, tout les catholiques sont de la postérité d'Abraham. Vous êtes vraiment perdu, mon ami.

Abraham avait certes reçu une promesse de descendance IMMENSE, aussi nombreuse que les étoiles. Mais, lors de sa vie terrestre, il n'avait aucune idée de ce que cela serait concrètement. Abraham n'a compris qu'à l'heure de sa mort, face à l'ange de Dieu.



Citation :
Vous dites que vous avez une Foi lucides???
La Foi c'est croire sans comprendre. On ne raisonne pas avec la Foi, on agit selon ce que le bon Dieu nous a révélé, sans raisonner, sans chercher à comprendre. C'est ce qu'Abraham a fait lorsque Dieu lui a demandé de sacrifier son fils.

On ne raisonne certes pas sur le contenu de la foi. Mais on est parfaitement lucide du fait suivant: "Je crois" ou "je ne crois pas".

Donc, des catholiques non croyants, ça n'existe pas.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Xavier92



Masculin Messages : 130
Inscription : 06/03/2008

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mer 12 Mar 2008, 15:13

Nicolianor a écrit:
Et oui, vous avez raison, sauf que cette succession apostolique n'est plus à Rome.
Arrêtez-moi si je me trompe, mais il me semble les antipapes Clément XV et Jean-Grégoire XVII ne furent point ordonnés évêques avant leurs dérives schismatiques.
Donc pas de transmission apostolique.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mer 12 Mar 2008, 15:45

Nicolianor a écrit:
[Rome est le siège de l'antéchrist, car ce siège n'enseigne plus le mépris du monde. Elle n'enseigne plus le mépris de soi.

Mon cher Nicolianor,

Est-ce que vous connaissez le sens du mot "mépriser" ? Je commence par en douter.

Mépriser c'est : "JUGER indigne d'attention ou d'intérêt ; c'est "IGNORER" quelqu'un.

Le monde, nous le savons, pour vous, ce sont tous ceux qui ne font pas partie du petit troupeau qui suit Jésus-Christ et qui ne parle que de larmes, de pénitences, d'oraisons et de mépris du monde.

Donc, ce que vous voudriez, c'est que l'Eglise nous enseigne à "mépriser" et donc à "ignorer", rejeter, tous ceux qui ne sont pas disciples de Jésus. Donc, l'Eglise devrait nous enseigner à n'aimer que ceux qui suivent Jésus dans les larmes, la pénitence, l'oraison et le mépris du monde.

Est-ce que vous vous rendez compte de ce que vous dites ?

Dieu nous dit "aime ton prochain comme toi-même". Jésus nous dit "aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé" et vous vous nous dites "méprisez votre prochain qui ne suit pas Jésus".

Heureusement que votre mère ne vous a pas méprisé lorsqu'elle vous portait en son sein !!! Elle aurait du puisqu'à ce moment là vous en suiviez pas encore Jésus dans les larmes, la pénitence .... Elle ne vous aurait pas laissé vivre ; elle vous aurait jugé "indigne" de vivre.

Heureusement que les missionnaires n'ont pas suivi vos conseils ! Comment auraient-ils pu parler de Jésus à ces pauvres païens, s'ils avaient du les mépriser du seul fait qu'ils ne suivaient pas encore le Christ.

Vous écrivez n'importe quoi. Ce que vous dites sur le mépris du monde n'a aucaun sens. La mission de l'Eglise est d'apprendre l'amour du prochain, de tous prochain et pas d'apprendre le mépris du prochain qui n'est pas catholique.

C'est nous sur ce forum qui devrions vous mépriser tellement ce que vous écrivez à propos de l'Eglise et du Pape et de tous ceux qui ne sont pas catholique est "méprisable".

Vous ne vous rendez même pas compte que par le jugement que vous portez sur tous ceux qui ne sont pas disciples de Jésus comme vous, vous vous faites "anti-christ". L'anti-christ, c'est pas celui qui ne suit pas le Christ ; l'anti-Christ c'est celui qui prêche contre le Christ. Le Christ nous demande de ne pas JUGER. Vous vous nous invitez à JUGER indigne d'intérêt notre prochain qui ne suit pas le Christ. Vous, vous nous invitez à mépriser notre prochain qui ne fait pas partie des bon grains, engloblant en même temps (parce qu'il sont dans le monde) tous ceux qui n'ont pas encore été ensemencés par la Parole de Dieu ; tous ceux qui n'ont pas encore pu accueillir le Christ.

Citation :
Rome détourne les âmes de Dieu.

C'est vous qui détournez les âmes de Dieu en diffusant cet enseignement du mépris de tous ceux qui ne sont pas baptisés ; de tous ceux qui ne suivent pas le Christ.

Comment d'ailleurs pourraient-ils un jour le suivre, avec que des gens comme vous, puisqu'ils sont "indignes d'intérêt et d'attention" ; puisqu'il faut les ignorer. Qui pourra un jour leur parler du Christ, du salut, si il faut commencer par les ignorer, le rejeter ?

Si vraiment le Christ avait voulu que l'Eglise enseigne le mépris de tous ceux qui ne suivent pas sa voie, il n'aurait jamais faite cette prière sur la croix, pour tous ceux qui le crucifiaient : "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font". Il les aurait lui-même "mépriser", ignorer. Il ne les a pas mépriser, mais malgré tout le mal qu'il lui faisaint, il continuait à les aimer et à leur pardonner.

Pour finir je vous rappellerai cette parole de l'épitre aux Romains :

"Mais toi, pourquoi juger ton frère? Et toi, pourquoi mépriser ton frère? Tous, en effet, nous comparaîtrons au tribunal de Dieu "(14, 10)

Petero


Dernière édition par petero le Mer 12 Mar 2008, 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mer 12 Mar 2008, 17:14

Nicolianor a écrit:
Clément XV a été sacré vicaire lorsqu'il était au sein de l'Église de Rome, ce n'est pas lui qui a quitté Rome, c'est Rome qui l'a expulsé. Rome a rejeté son vicaire et en a choisi un autre à sa place, tout simplement.

Pour votre propre information, Saint Pierre-Célestin n'était pas un Évêque avant de devenir le vicaire de Jésus-Christ.

Cher Nicolianor,

Tous ceux qui étaient choisis comme successeurs de Pierre, ont été successeurs de Pierre non seulement comme Pape, mais comme Evêque de Rome. La succession apostolique le nouveau pape y entre quand on lui confie la charge d'administrer l'Eglise Catholique Romaine, dont le siège est à Rome. Saint-Pierre-Célestin est entré dans la succession apostolique lorsqu'il a été choisi par l'Eglise pour administrer l'Eglise Catholique.

Ce cher Clément XV n'a pas été choisi par l'Eglise, mais s'est auto-proclamé "pape" après avoir eu une apparition de la Vierge qui lui aurait confié les clés de l'Eglise.

C'est déjà la preuve que l'apparition qu'il aurait eu ne vient pas de Dieu mais du diable, car seul le Christ pouvait lui remettre les clés de son Eglise et pas la Vierge Marie. L'Eglise est l'Eglise de Jésus-Christ et pas l'Eglise de la Vierge Marie.

Ensuite, votre cher Clément XV ne s'est jamais vu confié la charge que l'Eglise confie depuis l'origine, à tous les successeurs de Pierre. Il s'est lui-même confié une mission. Il s'est donné une mission. Aucun évêque ou pape ne se donne sa mission ; elle lui est confié par l'Eglise. Aucun pape ne s'est vu confié la charge de l'Eglise par la Vierge Marie, ni même par le Christ directement. Le Christ a toujours appelé les successeurs de Pierre, via l'appel de l'Eglise.

Cordialement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.   Mer 12 Mar 2008, 17:46

Nicolianor a écrit:
Le monde n'est pas un individu en particulier, c'est une entité social, c'est une société, un système de valeur, c'est le royaume de Satan.

Cher Nicolianor,

Il n’y a d’individu qu’au sein d’une société de même qu’il n’y a d’organe qu’au sein d’un corps. La société humaine c'est d'abord et avant tout "un groupe d'individu" qui forment ensemble, l'humanité. C'est l'humanité que Dieu aime et qu'il veut sauver ; c'est le groupe d'humain formant l'humanité" ; c'est ce groupe là que Jésus appelle le monde.

Vous, vous réduisez le monde à son comportement ; comme si vous réduisiez une prostitué à son comportement, comme si la prostitué n'était plus qu'une prostitué méprisable, indigne d'attention, qu'on ne peut que rejeter.

Vous auriez vécu du temps de Jésus, vous auriez certainement fait partie de ce groupe de pharisiens qui voulaient lapider la femme adultère, qui n'était pas digne de vivre et que pourtant Jésus aimait à un tel point, qu'il lui pardonna tous ses péchés alors qu'elle n'avait pas demandé pardon ; alors qu'elle n'était pas un de ses disciples.

Les saints ne nous ont jamais demandé de mépriser les pécheurs, tous ceux qui sont esclave du péché et du prince de ce monde. Il nous ont demandé de "mépriser" le péché, le comportement des pécheurs. C'est pas le pécheur que Jésus condamne, mais le péché. C'est pas le monde, groupe d'individu qui constitu la société humaine que nous devons mépriser, mais tout ce que fait cette société et qui détourne les hommes de la voie du salut.

Comment pouvons-nous annoncer la Bonne Nouvelle du salut à l'humanité qui vie sous l'emprise du péché et sous l'esclavage du prince de ce monde, si nous méprisons ce peuple de pécheurs. Jésus ne méprisait pas les pécheurs, même pas les pharisiens, il les aimait, les a aimé jusqu'au bout, dans l'espérance que son amour pour eux ouvrirait dans leur coeur une brêche pour que sa miséricorde puisse être accueillie.

Avec vous, il n'y a pas de risque que les pécheurs se convertissent puissent que vous les mépriser. Comment écouter et suivre quelqu'un qui vous méprise, qui vous juge indigne d'être aimé du Christ, d'être sauvé par le Christ.

Citation :
À vous entendre, tout les Saints auraient méprisé leur prochain en méprisant le monde.

En vous lisant, c'est tous les saints qui auraient méprisés leur prochain pécheur, esclave du monde ; alors que c'est "le comportement humain" qu'ils méprisaient.

Citation :
Et oui, il faut ignorer le monde et le juger indigne d'intérêt et cela n'a rien avoir avec l'amour du prochain. Vous êtes en train de me faire dire des choses que je n'ai pas dit.

C'est bien vous qui avez dit qu'il fallait mépriser tous ceux qui ne faisaient pas partie du troupeau de ceux qui suivent Jésus. Mes enfants ne suivent pas le Christ, ne pratiquent pas. Donc, je dois les mépriser, les ignorer totalement. Ils sont indignes de l'amour du Christ. Si c'est ce que vous appelez "aimer son prochain", alors BRAVO

Cordialement

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le peuple de Dieu versus le monde et son esprit.
» L'Eglise, Peuple de Dieu
» le peuple de Dieu grandit, notre famille compte de nouveaux frères!
» Le peuple de Dieu
» Origine du peuple du Dieu Biblique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: