DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Saint Suaire : un mystère passionnant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:23

Je ne fréquente pas les nones, je laisse ce soin aux lesbiennes catholiques.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:31

Melissa a écrit:
Je ne fréquente pas les nones, je laisse ce soin aux lesbiennes catholiques.

Vous lisez trop de BD de mauvais goût.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:31

Melissa a écrit:
Je ne fréquente pas les nones, je laisse ce soin aux lesbiennes catholiques.

Est-ce que votre haine du catholicisme vous ferait oublier jusqu'à la bonne orthographe? Il y a deux "n" à nonne. De même qu'il y a deux "L" à l'imbécillité qui vous caractérise.

Comme "pétasse", vous vous posez-là. Et nulle en cuisine avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:33

C'est formidable, Jean-Louis, car il suffit d'aller sur le premier site dont vous parlez, suaire-science.com, pour se rendre compte que ses sources sont notamment les écrits d'Adler, celui dont je parle, et qui a écrit le livre qui mentionne l'identité entre l'image et les brûlures de Chambéry ! Et à part ça, vous ne le connaissez pas, ni lui ni ses théories ? Vous feriez mieux de lire les livres sérieux sur le suaire, plutôt que d'aller sur des sites qui ne sont que des ramassis d'articles mal traduits, empreints de partialité et totalement orientés vers la théorie du miracle...
« The nature of the body images on the shroud of Turin » Dr.Alan D.Adler - 1999
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:35

C'est toujours mieux qu'un homme (vous en êtes un, vous êtes sûr ?), qui passe son temps à reluquer les photos d'un homme nu et crucifié... Ca vous fait oublier votre impuissance ?
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:39

PACALOU a écrit:
Citation :
Loup Ecossais a écrit:
Ma chère Melissa,

Mon nom est LOUP ECOSSAIS. Retenez-le bien, car vous allez essuyer quelques volées de bois vert. Des gens comme vous, j'en ai vu arriver des dizaines en Loge et retomber comme un soufflet une fois au pied du mur.

Alors laissez-moi vous dire ceci. Votre prétention insigne de débiter des vérités, s'apparente en matière culinaire à des pets de nonne, qui comme vous le savez, contiennent plus de vent que de farine, à la différence que les pets de nonne sont plus suaves et digestes, que vos démonstrations pseudo scientifiques. Vu ?




:mdr: :mdr: :mdr:

L'est en forme, le Loup!

Mon cher, Mélissa doit en effet avoir des compétences ès pets, même hors de la cuisine, vu sa connaissance des trous de balle (voir ce fil, un peu plus haut et abondamment commenté -n'hésite pas si tu veux te marrer!).

Je vois qu'Hugues, en plus d'être vraiment en forme, pete ( Mr. Green ) des flammes Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:44

PACALOU a écrit:
Citation :
Loup Ecossais a écrit:
Ma chère Melissa,

Mon nom est LOUP ECOSSAIS. Retenez-le bien, car vous allez essuyer quelques volées de bois vert. Des gens comme vous, j'en ai vu arriver des dizaines en Loge et retomber comme un soufflet une fois au pied du mur.

Alors laissez-moi vous dire ceci. Votre prétention insigne de débiter des vérités, s'apparente en matière culinaire à des pets de nonne, qui comme vous le savez, contiennent plus de vent que de farine, à la différence que les pets de nonne sont plus suaves et digestes, que vos démonstrations pseudo scientifiques. Vu ?




:mdr: :mdr: :mdr:

L'est en forme, le Loup!

Mon cher, Mélissa doit en effet avoir des compétences ès pets, même hors de la cuisine, vu sa connaissance des trous de balle (voir ce fil, un peu plus haut et abondamment commenté -n'hésite pas si tu veux te marrer!).

En effet. Ça vaut son pesant de "fèces". A mon humble avis, elle doit avoir un grand nombre d'amis qui élargissent son "cercle". Elle s'y connaît en turbines à chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:48

Melissa a écrit:
C'est toujours mieux qu'un homme (vous en êtes un, vous êtes sûr ?), qui passe son temps à reluquer les photos d'un homme nu et crucifié... Ca vous fait oublier votre impuissance ?
Je vous laisse à votre vulgarité, je n'ai vraiment plus rien à vous dire.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:55

Arrêtez de nourrir le troll ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 17:02

Je ne parlais pas de vous, Jean-Louis ! Je parlais à Loup écossais, qui m'a traitée de pétasse (à 16 h 31). Pour vous, Jean-Louis, voici l'extrait d'un article qui soutient que l'image est due au corps exposé au soleil, sur un suaire enduit de myrrhe et d'aloes :
http://www.shroud.com/pdfs/mouraviev%20fr.pdf

Quant à Pellicori, après avoir obtenu des roussissements semblables à ceux du Suaire en échauffant dans un four des échantillons de lin couverts de secrétions dermiques, de myrrhe, d’aloès et d’huile d’olive, il mit au point l’hypothèse d’une image latente qui se serait révélée avec le temps par un processus graduel de dégradation localement catalysée de la cellulose 12,17,xxv .
Le problème du rôle joué par l’aloès et la myrrhe, voire par les secrétions de la peau, dans la fixation des images mérite donc une étude attentive et la tenue de nouvelles expérience lesquelles, une fois terminées, feraient l’objet d’un article séparé. Notre seul but ici était de montrer qu’une explication optiquement cohérente des images est possible et d’indiquer la direction que devraient suivre les recherches futures.
Mais il y a encore un problème qui mérite d’être examiné, quoiqu’il relève avant tout de l’histoire et de l’exégèse du Nouveau Testament et non de la physique ou de la chimie : le motif de la double exposition du Linceul contenant le corps aux rayons du soleil. Ce qui suit est une
hypothèse qui sera développée et argumentée en détail ailleurs.
VI. Interpretation des Évangiles
De nombreux commentateurs des Évangiles ont remarqué que l’ensevelissement de Jésus avait dû être hâtif. Joseph et Nicodème manquaient de temps. Le sabbat approchait (Mt 27, 57 ;
Mc 15, 42 ; Lc 23, 54). Jésus était mort à la neuvième heure, c’est-à-dire après 14 heures. Le sabbat devait commencer au coucher du soleil, après la troisième étoile, c’est-à-dire peu après 18 heures, après quoi toute activité était interdite durant 24 heures. Il fallait faire beaucoup de choses,
à commencer par l’obtention de l’autorisation de Pilate de prendre le corps et jusqu’à l’accomplissement total du rite funéraire. Nous pouvons être sûrs que tout le nécessaire fut effectivement fait, sauf le dernier point. Parce que le surlendemain, au lever du soleil, des femmes
de l’entourage de Jésus se rendirent à sa tombe pour l’oindre avec des aromates qu’elles avaient préparés dès le vendredi (Lc 23, 56) ou achetés le même jour, c’est-à-dire sans doute le soir
précédent (Mc 16, 1), ou les deux (Mt 28, 1 ; Mc 16, 2 ; Lc 24, 1 ; Jn 20, 1).
Mais n’oublions pas trois choses.
Premièrement, qu’après 36 heures il aurait fallu arracher le corps du Linceul, les plaies et le sang ayant séché et l’ayant collé au tissuxxvi. Mais pour oindre le corps et achever le rite, il fallait d’abord sortir le corps du linceul.
Deuxièmement, que l’action se passe au Proche Orient, par un après-midi postérieur d’une quinzaine de jours à l’équinoxe du printemps. Les après-midi, en cette saison et dans cette région, sont presque aussi torrides qu’en été. Et même dans la fraîcheur du caveau le décomposition ne
devait pas tarder, particulièrement, comme dans notre cas, après toutes les tortures endurées par la victime. Mais pour parachever le rite, il était préférable d’éviter les odeurs désagréables (cf. Jn 11, 39).
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 17:07

Et voici la suite (au fait, pourquoi vous ne dîtes rien à Loup écossais pour l'insulte ? Il a tous les droits, lui ?) :

Troisièmement, souvenons-nous du contexte historique, relisons Flavius Josèphe et toutes
les horreurs quotidiennes qu’il décrit. Il n’y avait rien de plus commun à cette époque pour un Juif
que de mourir de mort violente et de répandre son sang. (Quand le sang était versé au moment de la
mort ou après, il devait être enseveli avec le cadavrexxvii.) Comme statistiquement entre un
dixième et un douzième de ces décès violents survenaient un vendredi après-midi et leur
ensevelissement définitif devait être remis au lendemain du sabbat, on devait avoir régulièrement
besoin de moyens d’empêcher le sang postmortuaire de sécher et le corps de se décomposer trop
vite. Or, l’aloès et la myrrhe, dissous dans de l’eau ou de l’huile, sont connus depuis des temps
immémoriaux en tant qu’humidifiants et antiseptiques, la myrrhe étant en outre un bon
désodorisant24, et leur mélange était certainement un constituant fondamental — en même temps
9
que des linceuls spécialement imperméabilisés (probablement en les apprêtant avec une solution
épaisse du même mélange de myrrhe et d’aloès) — du kit funéraire standard destiné aux riches
victimes de mort violente.
Les corps de ces victimes et la face interne de leurs linceuls étaient enduits du mélange
liquide d’aromates, les corps humides et luisants étaient placés dans les linceuls réhumidifiés de
l’intérieur à l’aide du même mélange, les linceuls étaient étroitement appliqués dessus, fermés,
peut-être même cousus, puis exposés de face et de dos aux rayons du soleil pour conférer par
séchage une longévité accrue à leur croûte imperméable interne et l’aider à tenir pendant au moins
deux jours.
C’est aussi sans doute ce qui fut fait avec le corps de Jésus. Et si son linceul est le seul à
nous être parvenu, c’est probablement pour trois raisons : la vénération qu’il avait inspirée à ses
disciples, la disparition de son corps mais non du linceul, et les deux images extraordinaires qu’on
pouvait voir dessus.
VII. Conclusions
Nous croyons avoir démontré, ou suggéré de façon convaincante, ci-dessus :
1. que la double image sur le Suaire de Turin a été formée par les rayons solaires reflétés par
le corps humide et luisant de Jésus et interceptés immédiatement par le côté interne humide du tissu
dont il était enveloppé ;
2. que le haut degré de résolution et la qualité optique de l’image, c’est-à-dire son apparente
orthogonalité, est le résultat direct d’un contact très étroit entre le corps et le tissu et du parallélisme
des rayons solaires incidents ;
3. que le prétendu effet tridimensionnel (l’encodage de la coordonnée z) est dû en réalité à
l'éclairage plus faible par les rayons solaires reflété des surfaces non horizontales du corps et à
l’effet atténuant du milieu ambiant, la solution imparfaitement transparente de la solution
d’aromates ;
4. que cette image a été enregistrée sur la face interne du tissu par transfert de l’énergie
solaire, l’aloès et la myrrhe en solution servant de catalyseurs d’un processus de dégradation de la
cellulose ;
5. que la superficialité de l’empreinte est sans doute liée à la présence d’une mince croûte de
mélange aloès-myrrhe séché utilisée pour apprêter le linceul (le rendre plus imperméable) et ralentir
l’évaporation de son humidité interne. — La limite externe sèche de cette croûte (qu’il s’agissait de
renforcer au moyen de la double exposition au soleil) a joué le rôle d’un écran que les rayons
réfléchis ne pouvaient plus franchir et où s’accumulait leur énergie (probablement sous la forme
d’un échauffement supplémentaire), tandis que la solution liquide, sous-jacente à la croute et
atteignant les fibrilles extrêmes du tissu, catalysait la libération de cette énergie et la dégradation
par elle des fibrilles à la limite entre les parties sèche et humide du mélange ;
6. que cette procédure avait probablement pour but d’empêcher le sang postmortuaire de
sécher et de coller au Suaire et de retarder le début de la décomposition du cadavre afin qu’il soit
10
possible de l’en retirer et de parachever le rite funéraire 36 heures plus tard, après le sabbat et la
nuit suivante.
Bien que la partie purement optique de ces conclusions (1, 2) ne nécessite pas de
justification expérimentale, tellement elle est évidente — sauf peut-être en ce qui concerne
l’interprétation proposée de la « tridimensionalité » (3) —, les processus photochimiques et
physiques que cette hypothèse suppose et leur interprétation historique (4 à 6) exigent de nouvelles
recherches et vérifications expérimentales, et ne peuvent donc pas être acceptés en l’état.
Mais si la vérification est positive, il semble que rien ne puisse empêcher d’effectuer, un
jour d’avril à Jérusalem, une expérience en temps réel, sur les lieux réels, avec un mannequin
grandeur nature, de vrais aromates et un vrai linceul de lin.
Références
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 17:19

Melissa a écrit:
Je parlais à Loup écossais, qui m'a traitée de pétasse (à 16 h 31).

C'est en effet le pseudo qui vous convient. Du reste, ne vous inquiétez pas pour la mécanique de mes attributs. Les femmes que j'honore ne s'en plaignent pas. Cela dit, il est probable que vous, au vu de vos "déjections verbales", préféreriez être honorée par un éléphant.
C'est vrai que du coup la "rondelle" prend des proportions hors norme.

En ce qui me concerne, la discussion est close. Je veillerai à ce que Arnaud fasse le nécessaire pour vous renvoyer dans vos filets.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 17:31

L'atricle de Mouraviev date de 1997 et n'a pas reçu l'aval des scientifique quant à sa proposition de formation de l'image:

Citation :
De façon générale les spécialistes s’accordent pour confirmer l’absence de directionnalité de la lumière sur le suaire, ce qui, en soi, élimine tout processus de formation de l’image faisant appel à une source de lumière extérieure : tout se passe comme si, répétons le, la source était le corps lui-même.

Néanmoins, les études qu'il a mené n'ont pas été vaines et ont certainement permis l'élaboration de la thèse la plus plausible à l'heure actuelle qui est celle de Maillard-Rogers : formation de l'image par réaction physico-chimique (même si ca n'explique pas tout...)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 18:06

Citation :
formation de l'image par réaction physico-chimique (même si ca n'explique pas tout...)
Je n'adhère pas à cette thèse.

Pour moi, l'effet est en rapport avec la cause. Or l'image à des propriétés 3D qui semblent donc liées à une projection de lumière.

Là, évidemment, Melissa me traitera de croyant sectaire ! Mr.Red

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mer 30 Avr 2008, 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 18:12

Arnaud Dumouch a écrit:


Là, évidemment, Melissa me traitera de croyant sectaire ! Mr.Red

Nonnnnnnnnn !!!!! Tu crois? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 19:23

Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 19:57

Je ne sais pas si Arnaud "va faire le nécessaire", comme dit Loup écossais - d'ailleurs, je prends note au passage qu'un écossais traditionaliste, comme il semble l'être, porte une jupe, ce qui en dit long certainement sur ses moeurs - mais en tous cas, j'ai tout dit. Pour moi, cette image est due à un bas-relief chauffé, sans doute à distance de quelques millimètres, pour ne pas bruler les fibres, et c'est tout. Mouravieff a une théorie intéressante, qui d'ailleurs n'est pas achevée, et mériterait, comme il le dit lui-même, qu'on tente l'expérience avec un mannequin, mais à Jérusalem même, en plein soleil, en avril. En tous cas, que ce soit Mouravieff ou Pélicori, ou moi, nous, au moins, on essaye de réfléchir avec intelligence sur cette image. On ne se contente pas d'insulter ou d'essayer d'éliminer ceux qui gènent par leurs idées. Ceux que je vise se reconnaîtront.
D'autre part, je vous apprendrai sans doute que certaines momies egyptiennes présentent quelques caractéristiques de l'homme du suaire, comme par exemple le fait que la tête soit fléchie sur le thorax (mais uniquement sur les momies d'enfants), ou encore les mains sur le pubis (mais seulement pour les femmes, et ces restrictions sont incontournables, les hommes n'étant jamais concernés par ces détails). De plus, sur le dos de l'homme du suaire, on observe un pli ou une natte, qui ressemble à s'y méprendre à la barbe funéraire d'Osiris, que portait toutes les momies sur leur masque funéraire, et qui se présente comme une longue natte précisément, avec un bout légèrement bombé. Alors qu'on arrête de dire que l'homme du suaire est le seul à âtre présenté comme ça, car c'était monnaie courante dans l'ancienne Egypte, et n'importe quel faussaire aurait pu en avoir des détails, par des missionnaires, ou par des voyages.
La taille elle-même de l'homme du suaire est de 1m80, or les momies d'hommes oscillaient entre 1m60 et 1m70 tout au plus, ce qui montre qu'il s'agirait plutôt du croisé moyenageux dont je parlais.
Quant à l'état de conservation du suaire, on peut constater largement la même chose sur la plupart des momies - vous devriez regarder plus souvent les documentaires sur le sujet sur les chaines thématiques, la théorie de Pelicori sur le bas-relief chauffé est d'ailleurs passée sur Planète, et à l'origine sur Discovery - que ce soit au niveau des suaires ou des bandelettes, alors même que celles-ci datent d'entre 2500 à 4000 ans en arrière... Alors le suaire de Turin, laissez-moi rire...
Et pour conclure, le fameux "natron" dont étaient enduites les momies, c'est-à-dire le sel, peut très bien avoir joué un rôle non seulement antiseptique, mais également déshydratant, comme ce qui a formé l'image, justement...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 20:48

Quand le Messie viendra, guériront tous les malades et les infirmes, sauf les imbéciles. Car ils ne voudront pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 21:04

Cher Loup Ecossais,

Je crois que Mélissa a oublié de nous dire qui a tissé le linceuil de Turin. Shocked

C'est Pénélope en attendant le retour d'Ulysse.

Je viens de l'apprendre sur TF1 au jeu "Qui veut gagner des millions" ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 21:16

Jeb a écrit:
Cher Loup Ecossais,

Je crois que Mélissa a oublié de nous dire qui a tissé le linceuil de Turin. Shocked

C'est Pénélope en attendant le retour d'Ulysse.

Je viens de l'apprendre sur TF1 au jeu "Qui veut gagner des millions" ! Laughing

Bon sang!!!! Mais c'est bien sûr. Suis-je bête...;)
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 22:21

Non, c'est un tissu de lin tissé en chevrons, c'est donc plutôt un ouvrier de chez Renault... Ca doit être Michel Mallory, car c'est lui l'cowboy d'Aubervilliers, qui travaille chez Renault... Oui, m'sieur !
Pour faire une parenthèse, si vous vouliez un suaire moyen-oriental au moyen-âge, c'était pas difficile, il suffisait que les croisés assassinent un gentil commerçant égyptien ou arabe, sur le chemin de leurs croisades meurtières de bons chrétiens plein d'amour pour leur prochain, et qu'ils lui piquent autant de suaires que nécessaire...
Au fait, comment expliquez-vous qu'il y ait une seconde image, plus atténuée et moins bien imprimée, sur la face cachée du suaire ? Des photos ont été prises en 2002, qui la révèlent, et qui prouvent que votre image "miraculeuse" semble avoir un peu bavé de l'autre côté... Un miracle baveux, qui laissent des saletés de l'autre côté du tissu, ça fait un peu désordre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 22:32


L'homothétique, tu connais, pote ? tes pieds n'étaient pas là où il fallait


Dernière édition par Mouche-Du-Coche le Mer 30 Avr 2008, 22:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 22:34

Les chevrons, c'est Citroën. Ça vous arrive de réfléchir avec autre chose que ce que vous avez entre les jambes? Lorsque l'ont est intelligent, on peut s'offrir le luxe de jouer les imbéciles. Le contraire est impossible. Et votre bêtise m'étonne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 23:07

de Melissa. Loup écossais - d'ailleurs, je prends note au
passage qu'un écossais traditionaliste, comme il semble l'être, porte
une jupe, ce qui en dit long certainement sur ses moeurs -

Melissa : vous attaquez Loup, ou les écossais ?
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 00:31

Melissa a écrit:
Non, c'est un tissu de lin tissé en chevrons, c'est donc plutôt un ouvrier de chez Renault... Ca doit être Michel Mallory, car c'est lui l'cowboy d'Aubervilliers, qui travaille chez Renault... Oui, m'sieur !
Pour faire une parenthèse, si vous vouliez un suaire moyen-oriental au moyen-âge, c'était pas difficile, il suffisait que les croisés assassinent un gentil commerçant égyptien ou arabe, sur le chemin de leurs croisades meurtières de bons chrétiens plein d'amour pour leur prochain, et qu'ils lui piquent autant de suaires que nécessaire...
Au fait, comment expliquez-vous qu'il y ait une seconde image, plus atténuée et moins bien imprimée, sur la face cachée du suaire ? Des photos ont été prises en 2002, qui la révèlent, et qui prouvent que votre image "miraculeuse" semble avoir un peu bavé de l'autre côté... Un miracle baveux, qui laissent des saletés de l'autre côté du tissu, ça fait un peu désordre, non ?

Vous dites n'importe quoi ma foi!

Avant de vous exclammer, renseignez-vous, non pas, au près des auteurs partials , mais des auteurs scientifiques dignes de ce nom... study
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 01:42

cathe a écrit:
de Melissa. Loup écossais - d'ailleurs, je prends note au
passage qu'un écossais traditionaliste, comme il semble l'être, porte
une jupe, ce qui en dit long certainement sur ses moeurs -

Melissa : vous attaquez Loup, ou les écossais ?

La jupe Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 07:23

Melissa a écrit:

Au fait, comment expliquez-vous qu'il y ait une seconde image, plus atténuée et moins bien imprimée, sur la face cachée du suaire ? Des photos ont été prises en 2002, qui la révèlent, et qui prouvent que votre image "miraculeuse" semble avoir un peu bavé de l'autre côté... Un miracle baveux, qui laissent des saletés de l'autre côté du tissu, ça fait un peu désordre, non ?

Vos sources sont plus que fumeuses. Franchement, si vous manifestiez un peu d'humilité, il aurait été possible de débattre avec vous. Mais, décidément, le ton péremptoire avec lequel vous avancez des contre-vérités vous enlève toute autorité.

Je rectifie donc:

Citation :
Il n'y a pas d'image au dos du Suaire.

L'image qui est sur le recto n'affecte que de quelques microns la surface des fibres.

Sur le verso, on voit juste les taches dues au sang qui a traversé.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 13:21

Alors comme ça, mes sources sont "plus que fumeuses", cher arnaud ? Eh ! bien, allez donc dire ça à Marcel Alonso, ingénieur et membre du CIELT, éminemment reconnu par tous ses confrères scientifiques, et par les catholiques qui respectent les travaux de ce comité et ses symposiums. Voici comment il est présenté sur le site qui lui est dédié, et quelle est la nature de ses propos concernant l'image sur la face cachée - je peux vous assurer qu'il va être ravi d'apprendre que ses théories sont "plus que fumeuses", s'il lit ce forum !
http://www.suaire-turin.com/alonso.html

A l'occasion du colloque organisé sur la Tunique d'Argenteuil, le 12 décembre 2005 (1) , Marcel Alonso, ingénieur, membre du Conseil d 'administration du CIELT(2) , a présenté une synthèse des différentes études conduites sur le Linceul de Turin depuis le dernier Symposium de Paris (3) , aussi bien par l'autorité custode de la relique que par la communauté scientifique internationale.
Les études présentées ici par l'auteur couvrent notamment les nombreux travaux effectués pendant la période 2002-2005

2- Restauration du Linceul - Image du verso

- Cette opération, effectuée pendant l'été 2002 (11) , sous l'autorité du custode de Turin, a été critiquée par certains sindonologues et archéologues, parfois vivement (12) , car le Linceul ne pourra quasiment plus être montré qu'à plat, derrière le verre blindé de sa châsse, toutes les pièces de consolidation ayant été ôtées. S'il est maintenant en atmosphère contrôlée et à l'abri des agressions, les réponses apportées sur les autres risques encourus ont paru très insuffisantes à certains spécialistes. Par ailleurs, l'élimination des « saletés » (déchets carbonés, fils d'ébarbage, poussières et fibres indésirables), bien qu'elles aient été rassemblées dans une trentaine de flacons dûment répertoriés, a peut-être éliminé des informations précieuses (au moins topologiques) sur l'histoire de l'objet : par exemple, la résine (encens ?) bordant certains trous, ou la terre provenant des pieds, des genoux ou du nez, voire des plis du tissu, pouvant témoigner des sols de Jérusalem, ou peut-être même des murailles d' Édesse.

- Malgré ces inconvénients, la restauration a permis : d'une part, d'obtenir une surface plus propre et moins frippée ; et surtout, d'autre part, de réaliser, pour la face cachée(13) , des documents d'une exceptionnelle qualité qui alimenteront sans doute les recherches pluridisciplinaires pendant de nombreuses années : photos à haute résolution (analogiques et numériques) et macrophotos (par Durante) ; scannérisations paramétrées (par Soardo) ; photographies en fluorescence UV (par le docteur Celia) ; spectres de réflectance UV-VIS (par Pellegrini et Caldironi) ; spectres Raman (par Tagliapetra et Orsi) ; et prélèvements pour analyses locales.

- A ce jour, le résultat sans doute le plus important de cette opération est la découverte que l'image du corps existe bien au verso. Lors de la présentation des résultats de la restauration, par le cardinal Poletto (en septembre 2002), les spécialistes virent immédiatement que les fluides corporaux (sang, lymphe, sueur) avaient migré à travers l'étoffe, et dessinaient la même sihouette (bien qu'atténuée) de l'autre côté du drap ; sur la photo (médiocre) du Visage au verso (fig. 3),on voit que l'image, très atténuée, est fortement brouillée par les irrégularités du tissu, mais elle existe bien, en correspondance avec celle du recto (fig. 4). C'est au professeur Fanti que revient le mérite d'avoir obtenu le premier, à partir de traitements informatiques (14) , un résultat convaincant au niveau du Visage (nez et moustache bien dessinés).

- Continuité de l'image : le mathématicien Mario Latendresse (canadien) a repris les travaux récents de Fanti et Marinelli sur la modélisation des distances drap-corps du crucifié; il a montré (à Dallas, en 2005) que le Linceul, posé naturellement sur le Corps, pouvait rendre compte raisonnablement des caractéristiques de l'image frontale, sans qu'apparaissent les déformations que l'on pourrait craindre, venant d'une projection non parfaitement orthogonale.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 13:49

Melissa a écrit:
Alors comme ça, mes sources sont "plus que fumeuses", cher arnaud ? Eh ! bien, allez donc dire ça à Marcel Alonso, ingénieur et membre du CIELT, éminemment reconnu par tous ses confrères scientifiques, et par les catholiques qui respectent les travaux de ce comité et ses symposiums. Voici comment il est présenté sur le site qui lui est dédié, et quelle est la nature de ses propos concernant l'image sur la face cachée - je peux vous assurer qu'il va être ravi d'apprendre que ses théories sont "plus que fumeuses", s'il lit ce forum !
http://www.suaire-turin.com/alonso.html

Et bien votre éminent etc. dit une bêtise ! Tous les autres analystes du Suaire ont toujours admis qu'aucune image ne figurait au dos du suaire.

Bref, VERIFIEZ VOS SOURCES.

Une autorité vaut moins que 30 autorités unanimes.

Citation :

pour la face cachée(13) , des documents d'une exceptionnelle qualité qui alimenteront sans doute les recherches pluridisciplinaires pendant de nombreuses années : photos à haute résolution (analogiques et numériques) et macrophotos (par Durante) ;


Alors j'attends: Mettez moi un photo de l'image présente, soi-disant, sur le recto du Suaire.

Vous verrez, ensuite, je me tairais et admettrai que j'avais tort...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12277
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 13:54

Bref chère Mélissa on nage en pleine mélisse que c'en est malice!!!

Mélissa ma métisse est nue...
Ah ma métisse est nue/ mais si vous dites ça/ je ....

Premier mai fête du travail on se repose!!!
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 18:14

Voici les photos, sur le site :
http://rosamystica.oldiblog.com/?page=articles&rub=418518
Le texte ci-dessous se situe vers la fin de l'article du site, avec les photos de l'envers du suaire. Je précise que le CIELT - et Marcel Alonso - est le seul comité d'études sérieux sur le suaire, dans le monde, avec un autre aux Etats-Unis. Vous êtes vraiment un gros nullard, mon pauvre Arnaud, à critiquer ceux-là même qui sont de votre côté ! Marcel Alonso et les membres du CIELT sont des catholiques pratiquants, voire même traditionalistes ! Bravo pour votre remarque béotienne ! (comment met-on des photos dans un message ? C'est indiqué nulle part).

De plus la découverte de la face cachée du Linceul avait permis de constater que les liquides corporels (sang, sueur) avaient traversé le tissu et que la même silhouette apparaissait des deux cotés du drap. Certes, du coté envers, l’image est encore plus atténuée et plus brouillée : la coulée en forme d'epsilon est bien visible mais le professeur FANTI a réussi, par traitement numérique en 2004, à présenter un visage visible et observable, présenté ici à droite..

L’étude des clichés en haute résolution et dans l’ultraviolet, pris en grand nombre lors de la restauration de 2002, devrait permettre d’en savoir plus d'ici quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 18:46

J'attends ces photos ?

Visiblement, vous les avez cherché (désespérément) sur Internet.µ

Cessez de chercher. Elles n'existent pas. Le verso du suaire n'a que des taches de sang.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 18:57

J'ai lu tous les messages et je ne prends pas cette peine de répondre à Mélissa. D'abord on tombe dans la vulgarité et je ressens sa haine du catholicisme (je ne fréquente pas les nonnes...), comment voulez-vous alors qu'elle admette que le St Suaire est la relique et le portrait de Jésus.

D'accord que ce n'est pas article de Foi et je n'ai pas besoin du linceul pour croire en Jésus !

Cependant, il serait téméraire de nier ce signe du Ciel et de ne pas s'y intéresser avec respect . C'est ma conviction intime.

Et je laisse Mélissa a toutes ses explications sulfureuses. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 19:54

Eloïse a écrit:

D'accord que ce n'est pas article de Foi et je n'ai pas besoin du linceul pour croire en Jésus !

Cependant, il serait téméraire de nier ce signe du Ciel et de ne pas s'y intéresser avec respect . C'est ma conviction intime.

Et je laisse Mélissa a toutes ses explications sulfureuses. Mr.Red

100% d'accord avec ce que tu dis là, Eloïse !... cheers C'est également ma position...

Amicalement.

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 20:08

Vous faites vraiment exprès ! Vous êtes une secte, maintenant c'est une certitude. Les photos sont sur plusieurs sites internet, elles sont même parues dans un magazine officiel italien sur le suaire en 2002, vous pouvez les voir sur le site
http://rosamystica.oldiblog.com/?page=articles&rub=418518
et sur bien d'autres. Sur ce site, comme je l'ai dit, les photos sont en bas d'article - vous baissez le curseur vers le bas à 20 % de la fin de la hauteur de la page, car il est long - et vous les voyez : l'une est le visage lui-même et l'autre le visage retravaillé par ordinateur, car l'image est très atténuée par rapport à celle du côté connu.

Si vous les voulez sur mon message, COMMENT INSERE-T-ON UNE PHOTO SUR UN MESSAGE ????????????? Vous pourriez être constructifs et me le dire ? Ce n'est indiqué nulle part ! Si vous me le dîtes, vous les aurez. Sinon, j'aurais la preuve que vous êtes une branche sectaire du catholicisme...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 20:09

Gabrielle a écrit:
Eloïse a écrit:

D'accord que ce n'est pas article de Foi et je n'ai pas besoin du linceul pour croire en Jésus !

Cependant, il serait téméraire de nier ce signe du Ciel et de ne pas s'y intéresser avec respect . C'est ma conviction intime.

Et je laisse Mélissa a toutes ses explications sulfureuses. Mr.Red

100% d'accord avec ce que tu dis là, Eloïse !... cheers C'est également ma position...

Amicalement.

Gabrielle.

Et je souscris aussi à 100%.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 20:14

Melissa a écrit:
Vous faites vraiment exprès ! Vous êtes une secte, maintenant c'est une certitude. Les photos sont sur plusieurs sites internet, elles sont même parues dans un magazine officiel italien sur le suaire en 2002, vous pouvez les voir sur le site
http://rosamystica.oldiblog.com/?page=articles&rub=418518
et sur bien d'autres. Sur ce site, comme je l'ai dit, les photos sont en bas d'article - vous baissez le curseur vers le bas à 20 % de la fin de la hauteur de la page, car il est long - et vous les voyez : l'une est le visage lui-même et l'autre le visage retravaillé par ordinateur, car l'image est très atténuée par rapport à celle du côté connu.

Si vous les voulez sur mon message, COMMENT INSERE-T-ON UNE PHOTO SUR UN MESSAGE ????????????? Vous pourriez être constructifs et me le dire ? Ce n'est indiqué nulle part ! Si vous me le dîtes, vous les aurez. Sinon, j'aurais la preuve que vous êtes une branche sectaire du catholicisme...

Avant de parler de sectarisme chez les uns et les autres, commencez-donc par apprendre ce que signifie le mot CATHOLIQUE, du grec Katholikos. Et cessez de vous poser en donneuse de leçons. Essayez de faire grossir le poi-chiche que vous avez dans le crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 20:24

Moi, je me fous de ce que pense Melissa ; cependant, il apporte des articles intéressants sur le sujet
(il, car il raisonne et argumente comme un mec). Il pourrait être un peu plus respectueux, et ne pas être trop vulgaire, mais bon, on a tous nos travers.
Pour insérer une image, c'est vachement compliqué (à moins que l'on m'explique comment faire plus simple que ce que j'ai découvert avec grand'peine). On commence par télécharger son image sur un site prévu pour cela (sur lequel on s'est inscrit, puis donné son mail, choisi un mot de passe), puis on copie un lien de ce site vers son message, lien que l'on insère entre 2 balises dans le corps de son texte (comment j'ai pu trouver cela tout seul ??? s'il y a une autre combine, merci de me l'indiquer, car celle ci, c'est le souk, vraiment).

Bon, les images :

Celle visible naturellement:




et celle re-travaillée par ordinateur, pour faire re-sortir le contraste




PS : je vois pas en quoi une image sur la face externe du tissu discréditerait le mystère du reste du linceul.


Dernière édition par Mouche-Du-Coche le Jeu 01 Mai 2008, 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 20:46

Merci beaucoup, mouche-du-coche, enfin quelqu'un qui écoute ce que je dis... Ces photos prouvent que ce qui a créé l'image a traversé le tissu alors que depuis 25 ans, on nous abrutissait - jusqu'à nous laver le cerveau, et preuve en est par l'attitude d'Arnaud et des autres, cette lobotomie a parfaitement fonctionné, et à part ça, l'Eglise ne vous manipule pas... - sur le fait que l'image était superficielle, et qu'il n'y avait pas eu capillarité... Eh ! bien, il y a eu capillarité ! Eh ! oui ! Donc la fameuse "radiation miraculeuse" est à banir définitivement, elle qui d'après Marion et Rinaudo, avait atteint les fibres sur à peine 45 microns... Eh ! bien, non, l'origine de l'image a bien traversé, donc il n'y a pas de miracle... De plus, l'Eglise le savait très bien depuis l'incendie de Chambéry au moins (soit en 1532), car c'est à ce moment-là qu'ils ont rajouté le drap rouge... Pourquoi ? Pour cacher la seconde image... Pour quelle raison ? Parce-qu'elle prouve qu'il y a eu une première tentative d'impression qui a échoué, lors du premier trucage... ou bien que Dieu ne pouvait pas avoir raté l'image jusqu'à la faire traverser aussi médiocrement - parole d'Alonso - le tissu...
P.S : Catholique veut dire Universel, Loup. Vous avez donc l'ambition de régner sur l'Univers. Quelle humilité, en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 20:53

Melissa a écrit:

P.S : Catholique veut dire Universel, Loup. Vous avez donc l'ambition de régner sur l'Univers. Quelle humilité, en effet...

En effet. Mais certainement pas au sens où vous l'entendez. D'ailleurs, vous n'entendez et ne voyez rien. Paroles prononcées par Jésus- Christ soi-même.
Connaître n'est pas synonyme de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 20:57

L'Eglise ne s'occupe pas du verso du linceul, Melissa, je peux te le confirmer ; et elle ne manipule certainement personne à ce sujet.
Elle dit aux croyants, à propos de ce linceul : vous croyez comme vous voulez vous choise.

Que l'image ait traversé, je ne vois pas ce que cela prouve ou contredit ; cela n'enlève rien aux mystères de la fabrication de ce linceul.
Et encore faudrait-il être sûrs que c'est un phénomène traversant que l'on voit sur la photo ; il faut être fort pour en décider, sur la base d'une image 200 * 200 pixels, à la définition réduite par le traitement subit pour en faire un format jpg.


Dernière édition par Mouche-Du-Coche le Jeu 01 Mai 2008, 21:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 20:58

Loup Ecossais a écrit:
Melissa a écrit:

P.S : Catholique veut dire Universel, Loup. Vous avez donc l'ambition de régner sur l'Univers. Quelle humilité, en effet...

En effet. Mais certainement pas au sens où vous l'entendez. D'ailleurs, vous n'entendez et ne voyez rien. Paroles prononcées par Jésus- Christ soi-même.
Connaître n'est pas synonyme de comprendre.

:bravo: je suis tout-à-fait d'accord avec Loup.

Comme si d'ailleurs on ne sait pas que ce que veut dire le mot Catholique ? Si on sait pas on consultera le dictionnaire Mr. Green :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 22:33

Et en rigueur de termes, il n'y a pas d'image sur la face externe : si on demandait à un échantillon de 100 personnes (prises au hasard) si elles voient une image sur la première photo, le résultat serait proche de 0%.

On fait vraiment beaucoup de chose en traitement d'images, avec des algorithmes de calcul et un ordinateur. Sur la première photo, il y a des informations, desquelles on extrait une image.
Tout comme on connaît avec précision la composition chimique d'une étoile lointaine en analysant le minuscule point lumineux qu'elle nous offre ; mais aucun élément chimique n'a "traversé" jusqu'à nous.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 23:13

Citation :
Loup Ecossais a écrit:
Melissa a écrit:
Je parlais à Loup écossais, qui m'a traitée de pétasse (à 16 h 31).

C'est en effet le pseudo qui vous convient. Du reste, ne vous inquiétez pas pour la mécanique de mes attributs. Les femmes que j'honore ne s'en plaignent pas. Cela dit, il est probable que vous, au vu de vos "déjections verbales", préféreriez être honorée par un éléphant.C'est vrai que du coup la "rondelle" prend des proportions hors norme.

En ce qui me concerne, la discussion est close. Je veillerai à ce que Arnaud fasse le nécessaire pour vous renvoyer dans vos filets.


Mon cher Loup,
je vous décerne à mon unanimité personnelle le premier prix pour les mots d'esprit sur le sujet scabreux de ce fil, où je me félicite de vous avoir invité, pour ce que vous l'avez rendu (ré)jouissant.
Serviteur,
Pacalou
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Jeu 01 Mai 2008, 23:17

Mouche-Du-Coche a écrit:


scratch
Citation :

Et en rigueur de termes, il n'y a pas d'image sur la face externe : si on demandait à un échantillon de 100 personnes (prises au hasard) si elles voient une image sur la première photo, le résultat serait proche de 0%.

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Ven 02 Mai 2008, 14:06

Si l'on décernait une médaille pour les hypocrites, Arnaud serait 1er sur le podium. Il y a une image, et c'est le Vatican lui-même qui a demandé, en voyant l'envers, de prendre des photos. J'ai même la version couleur de cette photo noir et blanc, et c'est vraiment flagrant. Elle doit être aussi sur plusieurs sites, il suffit de taper des mots-clé, comme envers du suaire, face cachée du suaire, suaire image 2002, ou autres. Je ne prendrais même pas la peine de répliquer à ce lâche d'Arnaud, qui se cache derrière Mouche dorénavant, lui qui e moquait et qui disait qu'il n'y avait pas d'image, maintenant, il ne sait plus où se mettre... Alors, il se cache...
L'évidence demeure : on vous a caché ces photos, à ma connaissance d'ailleurs, il n'y a pas eu de livre, seulement l'article dans le magazine italien sur le suaire (sindone.it), car elles gênent énormément, c'est une épine dans le pieds des laveurs de cerveaux qui véhiculent l'idée de la radiation "superficielle", et ça me fait bien marrer...
Le suaire, c'est comme les "tests à questions" à remplir de la scientologie : on fait semblant de n'y voir qu'une fantaisie, et ça vous manipule en restant dans votre subconscient, car volontairement, on introduit des questions qui gènent et qui obsèdent. Récemment, une jeune norvégienne en est morte. Elle était fragile mentalement, et le suaire participe de cette déstabilisation des plus influençables.
A tel point qu'après, ils ne peuvent plus voir la réalité. Même quand elle est sous leurs yeux.
La preuve, Arnaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Ven 02 Mai 2008, 14:26

Et vous Mélissa ? quelle est votre place sur le podium ???? bounce

Facile de voir la paille dans l'oeil des autres et pas la poutre qui vous aveugle. Je vous invite fraternellement, à un examen de conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Ven 02 Mai 2008, 14:38

un site sur le linceul, parlant de cette image externe, a écrit:
Cette découverte récente a des conséquences capitales :

- puisque aucune coloration n'existe (c'est une certitude absolue reconnue par tous, y compris les "sceptiques"), à l'intérieur du tissu (aucune coloration) l'image peut être dite doublement superficielle : évidente sur l'endroit, très faible sur l'envers et rien entre les deux (donc ça a pas traversé, note de moi).

- il est extrêmement difficile d'imaginer un procédé artificiel de production de l'image possédant cette propriété : c'est un argument de plus, capital, contre le faux moyennageux.

- Cette propriété élimine d'emblée certains processus de formation de l'image comme le chauffage.

- Inversement, elle est compatible avec une coloration à l'origine de l'image due à une réaction chimique de Maillard, proposée par Rogers, se produisant au niveau de couches d'impuretés ultra-fines et très superficielles créées par évaporation-concentration sur les deux faces (endroit et envers) du suaire (voir ce chapitre).

Je vois pas en quoi cette 'image' prouverait une origine frauduleuse du linceul. Le terme 'image' est limite, ici.
Citation :
En effet, les auteurs démontrent que, sur l'envers du suaire, le rapport signal/bruit est de l'ordre de 50% ce qui est insuffisant pour détecter et reconnaître avec certitude les formes. Ce rapport signifie que le signal (les taches supposées appartenir à une éventuelle image) est de moitié inférieur aux variations de couleur dues au tissu lui-même (bandes verticales, salissures, motifs du tissage etc.).
...
Néanmoins, on sait que le cerveau humain est capable de reconstituer inconsciemment une image connue à partir de quelques marques, par exemple ici les traces de sang.

Il fallait donc tenter d'objectiver quantitativement l'existence de cette image.

Donc dire qu'il y a une image est à tempérer : il y a d'une part les traces sur le tissu, et d'autre partle cerveau de l'observateur, qui veut ou pas voir. Il y a bien image, mais pour ceux qui connaissent le sujet : retournez la photo et interrogez 100 personnes prises au hasard : dans ce cas, il n'y a pas d'image.
Elle ne fait que rendre le linceul plus mystérieux, car son explication n'a pas l'air si évidente, sur les sites que j'ai rapidement vu.

Quant à dire qu'elle nous gêne énormément, c'est un peu rapide : n'ayant aucun rapport affectif à ce sujet, je vois plus facilement ceux qui veulent orienter leurs conclusions dans un sens ou l'autre.


Dernière édition par Mouche-Du-Coche le Ven 02 Mai 2008, 15:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Ven 02 Mai 2008, 14:38

Melissa a écrit:
L'évidence demeure : on vous a caché ces photos

Shocked Shocked Shocked What a Face

Hugues, un complot, viiiiite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Ven 02 Mai 2008, 15:04

Eloïse a écrit:
Et vous Mélissa ? quelle est votre place sur le podium ???? bounce

Facile de voir la paille dans l'oeil des autres et pas la poutre qui vous aveugle. Je vous invite fraternellement, à un examen de conscience.

Il a plutôt besoin d'un examen psychiatrique, le troll.
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Ven 02 Mai 2008, 20:01

Vous pouvez voir cette photo e de l'envers du suaire en couleur sur :
http://www.suaire-science.com/autresfaits_dblesuperf.htm
Cliquez sur la photo (car elle est petite), une fenêtre va souvrir, et cliquez à nouveau sur la photo, vous aurez l'envers en couleur et agrandi, et même une autre photo avec des contrastes accentués. Et vous verrez que ce n'est pas un test de Rorschach.
C'est bien le suaire.
Je ne connais pas la théorie de Maillard, mais je constate que cette seconde image a eu le mérite d'ouvrir les yeux de certains scientifiques cathos enfermés dans le "miraculeux" et de les faire revenir vers une impression par effet de gaz ou d'évaporation. C'est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Ven 02 Mai 2008, 20:07

Je me permets d'ailleurs de citer les lignes précédentes de l'article copié par Mouche, qui a sauté à la conclusion, sans citer le plus important :

Les arguments qui, de mon avis de non-expert, incitent à admettre l'existence d'une image sur l'envers sont les suivants :

- les auteurs sont des experts professionnels universitaires reconnus

- l'article est paru dans une revue scientifique à comité de lecture (garantie de sérieux méthodologique)

- l'image après traitement informatisé laisse, à la vue, assez peu de place au doute, en particulier au niveau des cheveux, du nez et de la barbe (voir photo plus haut)

- le procédé de traitement informatisé destiné à éliminer le "bruit" et augmenter la visibilité de l'image a certes été créé par les auteurs pour et à partir du suaire. Les auteurs partent en effet des taches qu'ils pensent appartenir à l'image sur l'envers pour les isoler, les caractériser et finalement les comparer quantitativement à ce qui apparaît exactement au même site sur l'endroit.

Tout le processus repose donc au départ sur cette première image avec son "visage" subjectif.

Néanmoins la lecture attentive de l'article montre que tout est fait ensuite pour éliminer le maximum de biais.

- les coefficients de corrélation obtenus montrent que, au moins au niveau de certaines zones (bout du nez, nez entier, moustache et côté gauche des cheveux), la probabilité que les similitudes observées exactement aux mêmes endroits sur les deux faces soient dues au hasard (mêmes taches de pollution ou irrégularités de tissage etc.) est très faible : si la corrélation était observée sur une ou deux de ces zones on pourrait douter; on peut difficilement douter si elle existe en même temps sur au moins 4 zones différentes.

- si les taches de sang peuvent effectivement intervenir comme "point de fixation" à l'origine de la création d'une possible fausse impression de visage sur la photo avant traitement, elle n'interviennent manifestement plus (ou beaucoup moins) comme telles après traitement (voir les photos).

CONCLUSION :

L'image du visage existe bien sur l'envers (la face cachée jusqu'en 2002 par la Toile de Hollande) du suaire.

Selon les auteurs, elle existerait aussi peut-être au niveau des mains mais pas au niveau du dos (ces zones ont été étudiées avec les mêmes techniques mais non détaillées ici).
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Ven 02 Mai 2008, 20:28

Eh bien voilà ! à nous deux, on a mis la totalité de l'article ; à deux, c'est mieux.

C'est pas la théorie de Maillard, c'est la réaction de Maillard. Et c'est ni mystérieux, ni relatif au linceul : on la met en oeuvre tout les jours dans nos cuisines. C'est la réaction physico-chimique qui produit la coloration brune et l'apparition des arômes durant la cuisson de toutes denrées. Le chimiste Louis-Camille Maillard a décrit en 1912 les étapes de cette réaction.

Elle intervient lorsque l'on chauffe une denrée, pour en modifier la couleur, l'odeur et la saveur. Par exemple, le café vert ne laisse distinguer que 2 ou 3 arômes ; sa torrefaction va faire apparaître et se combiner des centaines d'arômes. Pareil pour la viande : durant sa cuisson, les acides aminés présents à la surface s'assemblent avec les sucres et se recomposent en créant des saveurs. Ces dernières sont dénaturées avec la chaleur et donnent de nouveaux composés aromatiques ; et ainsi de suite jusqu'à atteindre la cuisson désirée. En même temps, les denrées brunissent : tout ça, c'est des réactions de Maillard.

Dans le cadre du linceul, ces réactions sont supposées avoir joué sur les composants organiques déposés ou rapportés sur la surface du tissu, et avoir donné cette couleur brune à des parties du linceul. J'écris supposé, car la réaction de Maillard intervient avec la température (et le temps).


Dernière édition par Mouche-Du-Coche le Ven 02 Mai 2008, 23:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Saint Suaire : un mystère passionnant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le saint suaire de Turin et l'ayate de Tepeyac
» Du nouveau sur le Saint Suaire
» L'image en 3D du Christ à partir du Saint Suaire de Turin
» Ostension du Saint Suaire, les dessous ...
» Vidéo retraçant l'histoire du Saint Suaire de Turin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: