DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Saint Suaire : un mystère passionnant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Jean-Louis B



Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 17:19

Melissa a écrit:
Il est clair que tout démontre que le corps placé dans ce tissu était vivant pendant les 36 premières heures
Il faudra le dire aux scientifiques, croyants ou non, qui continuent à être persuadé du contraire et qui continuent à analyser le linceul...

Melissa a écrit:
possibilité de plier les bras
La position des bras, mis à par qu'il furent repliés au niveau des aisselles, sont celles d'un crucifié mort. (il fallait bien les replier au moins le long du corps ou alors confectionner un linceul plus grand...)

Melissa a écrit:
pas d'excréments
Et alors ? Ca ne prouve rien.

Melissa a écrit:
anus non dilaté
Vous avez de bons yeux pour le voir...

Melissa a écrit:
De plus, si l'image s'est imprimée sans déformation, c'est tout simplement parce-que le lin était neuf, donc rigide, et tendu sans souplesse aucune sur le corps !
Sans blague ? Et deux zigotos sont resté pendant 3 jours pour qu'il reste tendu bien a plat afin qu'une image s'imprime d'une manière qui n'est toujours pas connue scientifiquement ?!? C'est extraordinaire comme conclusion ! Ecrivez un roman avec cela, c'est de bon ton en ce moment.

Franchement, on en arrive à dire n'importe quoi avec vos conclusions ! (je commence à comprendre le ton plaisantin de Pacalou moi !)
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 17:38

Jean-Louis a écrit:
Ecrivez un roman avec cela, c'est de bon ton en ce moment.
Je pense que Mélissa doit être en train de préparer plutôt une "thèse" sur le Saint Suaire, elle teste ses arguments.

J'espère qu'elle en a plus maintenant à tester... Mr.Red Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 17:47

Jeb a écrit:
Je pense que Mélissa doit être en train de préparer plutôt une "thèse" sur le Saint Suaire, elle teste ses arguments.
Heureusement pour elle que je n'aurai pas à juger sa thèse alors...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 17:50

Melissa a écrit:
Vous rigolez ou quoi ? On est à Jérusalem en ce mois d'avril 30 ! La température moyenne oscille entre 23 et 25 degré à l'ombre ! Regardez la météo de Jérusalem sur internet en ce moment !! Israël, c'est en Orient, dans le sud ! Et il s'agit de 25 degrés à l'ombre... Alors au soleil, n'en parlons même pas ! Quant à la grotte, la chaleur à l'intérieur devait avoisiner celle d'un four ! La décomposition aurait du être plus que visible, les sphincters ouverts - et d'ailleurs justement, excréments ou pas, l'anus est fermé ! Ceci est la preuve absolue qu'il ne s'agit pas là d'un cadavre, mais bien d'un corps en vie ! Et non il ne s'est pas retenu pendant 3 jours (en fait 36 heures), mais par contre on peut supposer qu'il a été soigné et nettoyé bien avant... Et votre "rigidité" est plus que discutable... Essayez donc de mettre les bras d'un cadavre croisés sur un pubis comme c'est le cas du suaire ! Bon courage ! Il est clair que tout démontre que le corps placé dans ce tissu était vivant pendant les 36 premières heures : possibilité de plier les bras, pas d'excréments, anus non dilaté... De plus, si l'image s'est imprimée sans déformation, c'est tout simplement parce-que le lin était neuf, donc rigide, et tendu sans souplesse aucune sur le corps ! C'était pas un linge funéraire d'occasion, c'est assez rare chez les juifs, eux qui refusent de toucher ce qui a touché un mort...

Chère Melissa,

En ce moment, il fait 23.

Mais, il y a 15 jour, il a neigé.

Si vous me donnez le bulletin météo du 14 Nissan 33, je reconsidérerais la scientificité de vos arguments.

De plus, vous dites que le tombeau était un four. C'est donc que vous en connaissez le lieu et l'orientation plein sud ? Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 19:47

Encore une fois je vais me répéter parce que finalement c'est vraiment la conclusion à laquelle je suis arrivée :


1) le suaire restera toujours une question de Foi , pourquoi en serait il autrement ??? Dieu ne s'impose pas et il révèle aux humbles ce qu'il ne révèle pas aux prétentieux ....

2) Je suis convaincue que l'homme du suaire est le Christ, ne me demandez pas pourquoi je n'ai pas d'explication...

3) Si l'Eglise déclarait un jour 'formellement' que le Suaire est un faux cela n'entamerait pourtant en rien ma Foi en Jésus qui a donné Sa Vie pour nous.

Et le débat est intéressant et peut continuer car les recherches continuent et au plus les recherches continuent au plus on avance vers cette convication que le Christ est bien l'homme du Linceul.
Cependant la preuve absolue, je crois ne nous sera jamais donnée sur terre, car sur cette terre nous devons vivre de Foi..... même quand le Seigneur lève le voile à diverses occasions la Foi reste.

Je me souviens de Bernadette qui avait des doutes à la fin de sa vie concernant les apparitions de Marie.... cela est tout-à-fait normal..... ici bas le Seigneur veut que nous vivions de Foi et vivre de la Foi c'est audacieux car c'est faire un grand saut dans le vide .... la Foi est merveilleuse et Dieu aime l'audace. Very Happy mais Il nous soutiendra tjrs par des signes car Il connaît notre condition de pauvres êtres humains et comme Il est si bon.... I love you I love you Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 20:40

Non, je ne prépare aucune thèse.
Si le suaire n'a pas d'importance pour votre foi, pourquoi êtes-vous tous si agressifs et si méprisants pour mes arguments ?
La haine et le mépris sont donc des valeurs chrétiennes ?
Et oui, l'anus se voit : il y a une tâche sombre au milieu des fesses, et s'il était dilaté, les fesses seraient écartées. Ca se verrait très bien, et là, on ne voit se dessiner qu'une simple tâche. Un anus dilaté, c'est rond et large. C'est marrant comme vous êtes prétenteux à faire croire que vos lectures sur le suaire font de vous des "experts" de cette image...
Et c'est à moi que vous attribuez des propos prétentieux !
Si c'est ça représenter le "bon dieu", vous êtes de pathétiques représentants ! J'appelle pas ça de l'humilité... Dieu doit terriblement avoir honte d'être ainsi "défendu"... à moins qu'il soit prétentieux lui-même ? C'est triste de voir l'image que vous en donnez... Belle charité chrétienne ! Et belle "liberté", car si Dieu nous laisse libres, vous, en revanche, vous vous chargez de laver le cerveau des nouveaux "libérés" ! Sacrée liberté, en effet ! Donc si on ne croit pas au suaire, on n'est pas intelligent, et on est prétentieux ! Très bien. Donc vous, haineux et méprisants, vous êtes sans doute des saints ? C'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 21:01

cela n'entamerait pourtant en rien ma Foi en
Jésus qui a donné Sa Vie pour nous.

Exact, Eloïse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 21:04

Melissa. Il n'y a aucune agressivité dans les propos d'Eloïse qui exprime sa foi. Et puis les péchés des hommes ne sont pas les péchés de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Lun 28 Avr 2008, 21:19

Melissa a écrit:
Non, je ne prépare aucune thèse.
Si le suaire n'a pas d'importance pour votre foi, pourquoi êtes-vous tous si agressifs et si méprisants pour mes arguments ?
La haine et le mépris sont donc des valeurs chrétiennes ?
Et oui, l'anus se voit : il y a une tâche sombre au milieu des fesses, et s'il était dilaté, les fesses seraient écartées. Ca se verrait très bien, et là, on ne voit se dessiner qu'une simple tâche. Un anus dilaté, c'est rond et large. C'est marrant comme vous êtes prétenteux à faire croire que vos lectures sur le suaire font de vous des "experts" de cette image...
Et c'est à moi que vous attribuez des propos prétentieux !
Si c'est ça représenter le "bon dieu", vous êtes de pathétiques représentants ! J'appelle pas ça de l'humilité... Dieu doit terriblement avoir honte d'être ainsi "défendu"... à moins qu'il soit prétentieux lui-même ? C'est triste de voir l'image que vous en donnez... Belle charité chrétienne ! Et belle "liberté", car si Dieu nous laisse libres, vous, en revanche, vous vous chargez de laver le cerveau des nouveaux "libérés" ! Sacrée liberté, en effet ! Donc si on ne croit pas au suaire, on n'est pas intelligent, et on est prétentieux ! Très bien. Donc vous, haineux et méprisants, vous êtes sans doute des saints ? C'est ça ?

Chère Melissa,

Voici ce qui s'est passé pour vous:

Vous seriez arrivée en parlant d'"hypothèses", vous auriez été écoutée, et nous aurions établi avec vous d'autres hypothèses.

Mais vous êtes arrivée avec la robe du définitif et de la Science. Or vos arguments étaient légers drunken . d'où cette moquerie de certains.

Quant à votre histoire d'anus, rien à faire, rien ne se voit !

Regardez ici:

http://www.sindone.org/fr/scient/telo/sin_imma.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 09:01

Jean-Louis B a écrit:


Franchement, on en arrive à dire n'importe quoi avec vos conclusions ! [size=7](je commence à comprendre le ton plaisantin de Pacalou moi !)[/size]

Ah, ben oui... sunny fleur 6 heureux
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 10:45

Vous me parez de la "robe de la science", et de ce fait, vous vous moquez... Mais vous, vous vous exhibez avec quelle tunique exactement ? Tout vos "arguments" se cachent derrière les théories fumeuses des "scientifiques" catholiques, ceux qui inondent les librairies de leurs dizaines de livres annuels sur le suaire... Largement de quoi - vu la diffusion mondiale de ces inepties sur papier - participer activement à la déforestation et au réchauffement de la planète ! Dieu doit être fier de vous !
Et je voulais rajouter que si mes théories vous ont fait rire, rassurez-vous, le monde entier vous prend pour une bande d'abrutis depuis 20 ans, au vu de la "théorie" de Rinaudo et Marion, qui veut que Jésus ait irradié du Deutérium dans la grotte - grâce notamment à un condensateur naturel, la grotte elle-même pendant un orage - et que de ce fait, son image se soit imprimée sur le linge ! Deux petits inconvénients sont venus alors se glisser dans cette belle mécanique...
Le premier, c'est que le corps humain ne contient pas assez - et de très loin - de Deutérium, et le deuxième, que la quantité de Deutérium nécessaire aurait tout simplement fait exploser Jérusalem et toute sa région ! Et ça, par contre, des scientifiques sérieux l'ont démontré ! De plus, aucune radiation n'est isotrope, et ne peut donc expliquer l'image.
D'un autre côté, un bas-relief chauffé le peut ! Mais à condition que le faussaire ait scrupuleusement observé un cadavre pour le sculpter correctement - jusqu'à en tromper un médecin légiste, et pour un artiste qui connait son métier, une sculpture pareille est faisable - et que de plus, le suaire ait été placé à quelques millimètres du bas-relief, afin de ne pas être brûlé, et qu'il n'y ait pas de contact, donc pas de déformation.
Je précise d'ailleurs que depuis 2002, lorsque le linge rouge de la face cachée a été retiré, des photos ont été prises de l'envers du suaire, et on s'est aperçu qu'il y avait la même image, notamment au niveau du visage et des mains, mais plus atténuée, ce qui signifie qie ce qui a imprimé cette image est bien chimique ou calorifique, et non "surnaturel", car on a maintenant la preuve que la superficialité est une illusion, et qu'il y a eu capillarité.
En ce qui concerne l'anus, il est bien visible - mais non dilaté - il suffit de regarder une photo de la face dorsale, et de zoomer, ou de prendre une loupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:11

Chère Melissa. C'est que c'est un commencement, le 'trou du cul' de Jésus. Un commencement du Dieu fait homme !
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:11

Citation :
Melissa a écrit:
les théories fumeuses des "scientifiques" catholiques, ceux qui inondent les librairies de leurs dizaines de livres annuels sur le suaire... Largement de quoi - vu la diffusion mondiale de ces inepties sur papier - participer activement à la déforestation et au réchauffement de la planète ! Dieu doit être fier de vous !

Oh, Hé! vs n'êtes pas fatiguée de donner des leçons, vous!
Allez dc dire ça à Michel Onfray rambo , qui tient bien plus de place sur les rayons des libraires, que les "auteurs catholiques".



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:14

Pacalou. Ah ! Michel Onfray. Je prie pour lui, j'aimerais tant le convertir. Mais, bon ! c'est un rêve, dont la réalité n'appartient qu'à Dieu de le convertir.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:15

Melissa a écrit:
Je constate simplement qu'il est dommage que la divinité de Jésus ne tienne qu'à son trou du cul !
Chère Melissa,

Je vois donc que vous croyez à la divinité de Jésus. Votre approche est très personnelle, mais pourquoi pas, chacun son cheminement, le votre démarre bien bas, il finira bien un jour plus haut. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:16

Mais oui, Jeb ! La conversion est une montée ! Elle va y arriver notre Melissa, elle va y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:21

cathe a écrit:
Chère Melissa. C'est que c'est un commencement, le 'trou du cul' de Jésus. Un commencement du Dieu fait homme !

Plus exactement, Cathe, c'est un fondement: tout commence par le fondement, c'est bien connu; :beret:

Donc, si le trou est fermé, c'est que l'homme du suaire était vivant; la question qu'on doit se poser à partir de ce postulat (dont je ne partage pas l'importance que Mélissa lui accorde), c'est:
- encore vivant
ou
- de nouveau vivant

Il est seulement dommage que Melissa n'ouvre pas son coeur à ce trou du cul fermé!
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:27

Citation :
D'un autre côté, un bas-relief chauffé le peut ! Mais à condition que le faussaire ait scrupuleusement observé un cadavre pour le sculpter correctement - jusqu'à en tromper un médecin légiste, et pour un artiste qui connait son métier, une sculpture pareille est faisable - et que de plus, le suaire ait été placé à quelques millimètres du bas-relief, afin de ne pas être brûlé, et qu'il n'y ait pas de contact, donc pas de déformation.

Cela me semble tout à fait raisonnable. En effet, il est tout à fait plausible qu'un faussaire du Moyen-Âge, prévoyant les techniques scientifiques qui auraient cours quelques siècles plus tard, aie pris un soin méticuleux à effectuer un faux suaire parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:35

cathe a écrit:
de Pacalou. c'est un fondement: tout commence par le fondement, c'est bien connu;

Eh, Pacalou. Ca justifie aussi le siège de Pierre.... Bon !!!!! Ca craint, là, non ?
confused clown

Thumright Oui, ça craint! geek affraid

Mélissa ns aura bien fait marrer...
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:37

2000 ans de polémique, vive le Christ !
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:40

En Christ a écrit:
2000 ans de polémique, vive le Christ !

... Fondement de notre foi!

Hum!...

Embarassed

:greenange:
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 11:50

Citation :
[quote="Melissa"]Vous me parez de la "robe de la science", et de ce fait, vous vous moquez...

Ben, normal, ça vs va pas...
Elle est trop large pour vous!
Lisez autre chose que Science et vie Junior; mon gamin lit ça; il a douze ans et il a compris que c'est à prendre avec des pincettes


Citation :
ce qui a imprimé cette image est bien chimique ou calorifique, et non "surnaturel", car on a maintenant la preuve que la superficialité est une illusion, et qu'il y a eu capillarité.

Ce qui est superficiel est illusoire...Comme vos arguments!
Et il ya probablement eu remontée capillaire du Cercle zézétique, Paul Blanrue, Adamyia ou je ne sais quoi jusqu'à votre exposé...

NB: personne d'entre nous je crois n'a parlé de "surnaturel": nous ns contentons de reconnaitre ce qui est inexplicable par la science.



Citation :
En ce qui concerne l'anus, il est bien visible - mais non dilaté - il suffit de regarder une photo de la face dorsale, et de zoomer, ou de prendre une loupe.

...Et de chercher l'intrus. What a Face


Dernière édition par PACALOU le Mar 29 Avr 2008, 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 13:52

Melissa a écrit:

Et je voulais rajouter que si mes théories vous ont fait rire, rassurez-vous, le monde entier vous prend pour une bande d'abrutis depuis 20 ans, au vu de la "théorie" de Rinaudo et Marion, qui veut que Jésus ait irradié du Deutérium dans la grotte -

trop drôle effectivement.

Chère Mélissa, contentez vous de rechercher la vérité, de tous les côtés possibles:

Est-ce l'authentique linceul ?
Est-ce une copie du moyen-âge ?
Comment s'est former l'image ?

et n'omettez pas de vous poser l'hypothèse de l'éclair de la résurrection !


Citation :
En ce qui concerne l'anus, il est bien visible - mais non dilaté - il suffit de regarder une photo de la face dorsale, et de zoomer, ou de prendre une loupe.

:mdr: Surtout le coup de la loupe !

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mar 29 Avr 2008, 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 14:19

Citation :
[quote="Arnaud Dumouch"]

et n'omettez pas de vous poser l'hypothèse de l'éclair de la résurrection !

La dernière à demeurer qd ttes les autres auront été éliminées.


Dernière édition par PACALOU le Mar 29 Avr 2008, 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 14:36

Melissa. La polémique est terminée. Vous dites votre pensée, nous disons la nôtre : NOUS NE SOMMES PAS DES ABRUTIS.
Votre zèle l'emporte sur les mots.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 14:39

Melissa a écrit:
Tout vos "arguments" se cachent derrière les théories fumeuses des "scientifiques" catholiques, ceux qui inondent les librairies de leurs dizaines de livres annuels sur le suaire...
C'est possible d'avoir une conversation sérieuse et posée ?!? Tous les genres se trouvent dans les scientifiques qui étudient le linceul : des chrétiens certes, mais aussi des juifs, des athés et principalement des agnostiques.

Melissa a écrit:
Et je voulais rajouter que si mes théories vous ont fait rire, rassurez-vous, le monde entier vous prend pour une bande d'abrutis depuis 20 ans, au vu de la "théorie" de Rinaudo et Marion, qui veut que Jésus ait irradié du Deutérium dans la grotte
Cette théorie a vite été éliminée.

Melissa a écrit:
- grâce notamment à un condensateur naturel, la grotte elle-même pendant un orage - et que de ce fait, son image se soit imprimée sur le linge !
C'est la base d'une théorie. Ca n'explique pas et ça ne pourra pas expliquer complètement la formation de l'image mais ce phénomène est l'une des dernières théorie à l'étude de la formation d'une image sur un tissu de lin. C'est au moins un point de départ qui a le mérite d'être scientifique et physiquement intéressant.

Melissa a écrit:
Deux petits inconvénients sont venus alors se glisser dans cette belle mécanique...
Le premier, c'est que le corps humain ne contient pas assez - et de très loin - de Deutérium, et le deuxième, que la quantité de Deutérium nécessaire aurait tout simplement fait exploser Jérusalem et toute sa région ! Et ça, par contre, des scientifiques sérieux l'ont démontré !
C'est bien pour cela que plus personne ne parle de cette théorie.

Melissa a écrit:
De plus, aucune radiation n'est isotrope, et ne peut donc expliquer l'image.
C'est bien pour cela que les scientifiques ne s'explique pas comment cette image a pu se former (et votre théorie d'imprégnation par la sueur a également été abandonnée depuis belle lurette)

Melissa a écrit:
D'un autre côté, un bas-relief chauffé le peut !
Un bas relief donnera une image provenant d'une brulure qui ressemblera a vue d'oeil au sueur, mais qui n'en aura pas toutes les propriétés (notamment le fait que la couleur résulte d'une déshydratation superficielle des fibriles du lin.) Cette thèse là a également été mis de coté depuis longtemps (même si certains continuent à la ressortir en vain...)

Melissa a écrit:
Mais à condition que le faussaire ait scrupuleusement observé un cadavre pour le sculpter correctement - jusqu'à en tromper un médecin légiste, et pour un artiste qui connait son métier, une sculpture pareille est faisable - et que de plus, le suaire ait été placé à quelques millimètres du bas-relief, afin de ne pas être brûlé, et qu'il n'y ait pas de contact, donc pas de déformation.
Sans commentaire...

Melissa a écrit:
Je précise d'ailleurs que depuis 2002, lorsque le linge rouge de la face cachée a été retiré, des photos ont été prises de l'envers du suaire, et on s'est aperçu qu'il y avait la même image, notamment au niveau du visage et des mains, mais plus atténuée, ce qui signifie qie ce qui a imprimé cette image est bien chimique ou calorifique, et non "surnaturel", car on a maintenant la preuve que la superficialité est une illusion, et qu'il y a eu capillarité.
Oui, des expériences scientifiques ont montrés que des réactions des acides aminés du corps avec du savon qui aurait servi à nettoyer le linceul après fabrication provoque une déshydratation superficielle des fribriles du lin de chaque coté du tissu mais pas dans le tissu. C'est une théorie intéressante mais, elle non plus, n'explique pas tout. Et à votre décharge, il faut que la personne soit morte pour que ce genre de réaction se fasse il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 14:52

cathe a écrit:
Melissa. La polémique est terminée. Vous dites votre pensée, nous disons la nôtre : NOUS NE SOMMES PAS DES ABRUTIS.
Votre zèle l'emporte sur les mots.

On se demande bien pour qui ce zèle, ou plutôt pour-quoi?
Nous, catholiques, chrétiens, nous savons pour qui... et partant nous savons pourquoi. Et ns ne sommes pas des abrutis, non!

Des arguments comme en a présenté Mélissa sont (à l'exception du trou de balle) cuits et recuits, d'où certaines réactions -la mienne notamment- de rejet exaspéré que pour ma part j'ai préféré dévier en humour.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 14:54

cathe a écrit:
C'est rien, et puis un peu d'humour ne tue pas de savoir sur le linceul, si c'est un cadavre ou pas.
J'aime bien l'humour (surtout sur un forum sérieux, ça permet de détendre les débats lorsque ça devient trop passionné), mais pas la vulgarité...

Et je comprends Pacalou : le cuit, cuit, cuit et recuit a tel point que c'est brulé, carbonisé et attaché au fond et qu'on persiste à vouloir nous faire gober que c'est encore mangeable, c'est pas vraiment agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 15:30

Je déteste également la vulgarité.

Pour moi comme le dit avec juste raison Cathe, la polémique est terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 18:38

Je n'aimerais pas relancer la polémique, mais j'avoue que j'ai du mal à vous suivre sur les détails que vous invoquez pour prétendre que le corps du suaire est vivant...
D'abord, quand je parle des lividités cadavériques, vous me dîtes qu'il n'y en a pas car il est réssuscité... puis en même temps, vous me dîtes que son ventre est ballônné, car la décomposition avait commencé... P
Alors, il est mort ou vivant ? Car si votre théologie admet qu'il est réssuscité, elle lui donne en même temps un "corps glorieux", qui n'a strictement rien à voir avec le cadavre dont la décomposition est commencée, et qui est reproduit sur ce suaire...
D'autre part, je n'avais pas osé parler du savon acide dont parle Jean-Louis, car je m'étais dit que vous ne croiriez pas à cette théorie, et je m'aperçois que vous la connaissez ! En fait, il s'agit d'un savon bactéricide dont étaient enduits les suaires à l'époque pour limiter les effets des bactéries - d'ôù l'absence de bactéries précisément sur le tissu, absence parfaitement naturelle, qui n'a donc rien à voir avec un "miracle". Et il se trouve que ce savon acide - et je l'ai vérifié en imprimant une image avec un fer à repassé bien chaud - a la particularité d'être conducteur de chaleur, ce qui permet une image par émission de chaleur, sans une longue exposition, dommageable pour le tissu. Donc, merci Jean-Louis, vous venez d'asseoir ma théorie ! C'est bien un bas-relief chauffé !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 19:23

Melissa a écrit:
Je n'aimerais pas relancer la polémique, mais j'avoue que j'ai du mal à vous suivre sur les détails que vous invoquez pour prétendre que le corps du suaire est vivant...
D'abord, quand je parle des lividités cadavériques, vous me dîtes qu'il n'y en a pas car il est réssuscité...

Chère Melissa, vous confondez tout.

Il n'y a pas de lividité cadavérique parce que (HYPOTHESE) ce corps ne s'est pas décomposé).

Par contre, le corps est RIGIDE.




Citation :
puis en même temps, vous me dîtes que son ventre est ballônné, car la décomposition avait commencé...

Le ventre n'est absolument pas ballonné. Où avez vous vu cela ?

Citation :
Alors, il est mort ou vivant ? Car si votre théologie admet qu'il est réssuscité, elle lui donne en même temps un "corps glorieux", qui n'a strictement rien à voir avec le cadavre dont la décomposition est commencée, et qui est reproduit sur ce suaire...

Que dit la foi: Il est mort et, le troisième jour, il est réssuscité. Voilà tout.

Ce Suaire porte-il la marque du moment de la résurrection ? Peut-être. Reste à savoir si c'est un vrai.


Citation :
C'est bien un bas-relief chauffé !

Cette hypothèse ne tient pas devant les centaines de détails anatomiques que personne ne pourrait inventer (dont les clous dans les POIGNETS).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 20:48

C'est Jean-Louis qui a parlé la 14 avril du ventre bombé et de l'évidence de la décomposition - du moins au niveau du gonflement, aisément reproductible par un sculpteur de bas-relief, contrairement aux lividités cadavériques, non représentables en sculpture, justement, et qui, comme par hasard n'apparaissent pas... Voici ce que dit Jean-Louis :
"Lorsque vous avancez que l'image n'est pas celle d'un cadavre, le docteur Pierre Barbet dont les études sur le linceul sont encore des référence au niveau des recherches actuels note pour sa part que la crucifixion entraine la mort par asphyxie ce qui se caractérise par un gonflement du ventre. Voici ce qu l'on peut lire sur le site de l'université d'anthrpologie et de palépatholigie de l'université de Lyon".
Donc arrêtez de prétendre que ce corps serait "réscussité", c'est au contraire la représentation d'un cadavre... mais seulement la représentation, car c'est un bas-relief chauffé.
Et s'il présente tellement de coïncidences avec un vrai cadavre, même au Moyen-äge, c'est tout simplement qu'on a affaire là à un sculpteur très professionnel, qui a sculpté tout ce qu'il voyait sur le cadavre du crucifié moyenageux qu'on lui avait remis.
Et il est fort probable que ce crucifié ait été un croisé, car les croisés furent confrontés à la crucifixion de certains des leurs par des mamelouks, qui parodiaient la crucifixion pour les humilier. Et notamment lors du siège de Saint-Jean-d'Acre, qui correspond justement à la date charnière de la datation au carbone 14, soit 1291.
Et il ne faut pas oublier que l'Evangile mentionnait tous les détails de la crucifixion, même si les pouces ont pu être observés seulement sur le croisé...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mar 29 Avr 2008, 21:39

Citation :
"Lorsque vous avancez que l'image n'est pas celle d'un cadavre, le docteur Pierre Barbet dont les études sur le linceul sont encore des référence au niveau des recherches actuels note pour sa part que la crucifixion entraine la mort par asphyxie ce qui se caractérise par un gonflement du ventre. Voici ce qu l'on peut lire sur le site de l'université d'anthrpologie et de palépatholigie de l'université de Lyon".

Vous avez écrit autre chose, Melissa: Vous avez prétendu plus haut que le cadavre, selon Jean-Louis, présentait un gonflement du ventre "à cause de la décomposition."

Citation :
Et s'il présente tellement de coïncidences avec un vrai cadavre, même au Moyen-äge, c'est tout simplement qu'on a affaire là à un sculpteur très professionnel, qui a sculpté tout ce qu'il voyait sur le cadavre du crucifié moyenâgeux qu'on lui avait remis.

Donc, selon vous, un sculpteur professionnel dispose au Moyen-âge d'un cadavre de croisé crucifié. Il en fait une sculpture de haut niveau, (il garde sûrement son modèle au congélateur). Mr.Red

Puis il invente un super-procédé, pas encore identifier, pour brûler en surface une pièce de lin tissé au premier siècle après Jc.

Fort le gars ! jocolor

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 00:37

Melissa a écrit:
Ce n'est pas une question de "voile christianiste", qui embrumerait l'intelligence des non-croyants, c'est une question d'aveuglement des croyants par leur propre foi. En effet, l'évidence est là : si la flagellation n'a été qu'un simple coup de martinet, alors pourquoi Jésus est-il mort au bout de 3 heures seulement ? Les coups de fouets ne peuvent plus justifier une souffrance différente de celles des autres crucifiés, qui mettaient jusqu'à 2 jours pour mourir ! Qu'est-ce qui a donc provoqué la mort inhabituellement précoce de Jésus ? Sa "sueur teintée de sang" du Jardin des Oliviers la veille ? Broutille ! Alors quoi ? Il semblerait qu'on ait là affaire à un coma provoqué, à l'instar du Vaudou, ce qui n'exclue d'ailleurs pas la mort, mais qui pourrait expliquer que la flagellation n'ai pas donné de saignement, qu'elle ait eu lieu avant ou après la crucifixion. Car le vaudou ralentit tellement le coeur que le malade ne saigne plus. Et du coup, avec un contre-poison, on peut le ranimer. D'où la Résurrection.

Laughing Laughing Laughing

lol la "scientifique" qui nous sort le vaudou Mr. Green

Celle-là, elle va faire date dans les annales !!!

MDR !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 09:48

Voici l'image du linceul ayant la plus belle que j'ai pu trouver (cliquer sur l'image, grande dimension...)



Revenons au début donc :

Voici ce que dit le docteur Pierre Barbet concernant les causes de la mort de l'homme du linceul :

Citation :
Pierre Barbet voit en l’image du l’Homme du Linceul une singulière illustration de l’asphyxie du crucifié. Il note à cet effet plusieurs signes :

- la cage thoracique parait bombée. La paralysie des muscles respiratoires entraîne une dilatation de la cage thoracique avec projection en avant du sternum et creusement de l’épigastre, refoulement des viscères vers le bas par le diaphragme entraînant un bombement de la partie basse de l’abdomen.
- le rachis, visible sur l’empreinte de la face postérieure, montre une courbure antérieure. C’est l’attitude naturelle d’incurvation antérieure du corps, dite emphrostotonos, que l’on observe dans les expérimentations de crucifixion.

Je me permets de vous faire remarquer, Melissa, que vous commenciez par associer ce bombement du ventre à un abus de bière et de nourriture orientale (sic!) et maintenant vous nous dites que c'est la preuve que c'est un cadavre... Je vous saurai gré d'être cohérente dans vos propos, merci...

Ensuite, vous feriez bien, Melissa, de faire un tour sur le site http://www.suaire-science.com/ vous y trouverez les détails de tous les constats concernant le linceul, l'image, sa formation, etc.

Notamment, il est quasiment assuré pour les scientifiques que l'image résulte d'un procédé chimique et non thermique. Cela n'assoie donc en rien votre théorie bien au contraire, puisque l'on sait que l'image ne résulte pas d'une brulûre. C'est tout sauf l'empreinte d'un bas relief chauffé. Cette hypothèse n'a jamais été retenu par les scientifiques.

D'un coté, les scientifiques sont d'accord sur :

- le fait que le linceul ait réellement contenu le corps d'un supplicié, flagellé et crucifié, mort.
- le fait que ce corps ait été séparé du linceul sans aucun arrachement d'aucun tissu (ce qui est naturellement impossible).

D'un autre coté, les évangiles et la foi catholique dit que :

- Jésus de Nazareth fut flagellé, crucifié, mis dans un linceul.
- Que le troisième jour suivant sa mort, son corps avait disparu (comme signe de la résurrrection qu'annonce la foi chrétienne).

Ceux qui ne sont pas chrétiens en restent aux constats des scientifiques, et on ne peut pas empécher les chrétiens, convaincus de l'authenticité du linceul, de faire un rapprochement entre les deux points des scientifiques et de leur foi.
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 13:31

Grave erreur, Jean-Louis ! Il a été clairement établi depuis 1978 par les analyses du STURP - le livre qui en parle est le livre officiel de ces analyses, écrit par feu (c'est le cas de le dire...) Adler et Heller, les deux scientifiques en charge de l'image et du sang, qui ont prouvé que l'image avait les mêmes caractéristiques en fluorescence que les brûlures dues à l'incendie de Chambéry ! Et ils ont même rajouté que cet incendie a même été une véritable chance en ce sens !
L'image du suaire est une image plate sans déformation, c'est donc un bas-relief chauffé. Point barre. En définitive, je constate simplement que le Dieu auquel vous croyez ne connait pas le principe le plus élémentaire de l'esprit humain : la solution la plus simple est toujours la meilleure. Pour un "dieu" qui est censé avoir créé l'Homme, il en est bien ignorant ! Au lieu d'appliquer le "rasoir d'Okham", il complique la situation à loisir, et prétend s'adresser à des gens "simples" (c'est vous qui le dîtes, puisque vous m'accablez du sobriquet "prétentieux", en disant que les chrétiens sont humbles), avec une image d'une complexité qui heurte le bon sens. Quand on veut se "révéler" à des simples, il faut être simple soi-même. Et avec ce suaire, c'est loin d'être le cas... Je dirais même que cette image est justement "prétentieuse" à vouloir trop en faire et trop parader. Le dieu qui l'a conçu est un dieu (ou un homme) qui prône l'idôlatrie. Le Diable ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 13:47

Very Happy

Vous me parlez de théories de 1978 lors des premières études scientifique sur le suaire, moi je vous parle des dernières études et théroies datant de 2004... Le problème n'est absolument pas reglé concernant le linceul qui garde à l'heure actuelle toujours tout son mystère.

Mais puisque vous êtes persuadée que c'est un bas relief chauffé, je vous invite donc tout simplement à créer vous même un faux linceul ayant les mêmes carctéristiques que celui de Turin et à présenter vos résultats à ces messieurs les scientifiques, tellement aveugles qu'ils n'ont pas vu que la clé du problème était aussi évidente. Si vous réussissez, vous serez célèbre dans le monde entier et longtemps après votre mort.

Ceci dit, je vous souhaite beaucoup de courage (et de persévérance), cette thèse là ayant déjà été invalidée...

Je vous laisse à votre expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 14:44

Il n'est nul besoin de datation au C14 pour voir que les proportions du dessin du suaire sont celles d'un singe.



Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 15:26

Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 15:37

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Il n'est nul besoin de datation au C14 pour voir que les proportions du dessin du suaire sont celles d'un singe.




Dis-moi, mon pote, t'aurais pas été bercé un peu trop près du mur étant petit? Ou la sage-femme t'a laissé tomber sur ce qui te sert de tête?
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 15:43

Arnaud Dumouch a écrit:


Quant à votre histoire d'anus, rien à faire, rien ne se voit !

Laisse tomber Arnaud. Les sientifiques dont parle Melissa travaillent pour "Midas". C'est vrai que c'est des spécialistes en pots d'échappement. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 15:45

Mécréant-LV a écrit:
Laughing Laughing Laughing

Ouaou!!!! Il en tient une sacrée, le pote à Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 15:50

C'est vrai que les proportions de la tête, de la cage thoracique et du bassin sont troublante de vérité avec l'image du linceul...

Trèves de plaisanteries, un crucifié qui meurt a les jambes fléchies et le thorax vers l'avant, ce que l'on voit très bien sur le linceul. Cela fausse les proportions avec la membres (et ca a été montré aussi...)
Revenir en haut Aller en bas
Jihelvé



Messages : 11
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 15:53

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Il n'est nul besoin de datation au C14 pour voir que les proportions du dessin du suaire sont celles d'un singe

Pour rester dans le ton (taine - ton -ton) simiesque...

Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:00

Jésus Christ est mon pote a écrit:
Il n'est nul besoin de datation au C14 pour voir que les proportions du dessin du suaire sont celles d'un singe.
(Je ne reproduis pas les "images" abondamment reprises.)

Cher Jésus Christ est mon pote,
Bon sang ! Mais c'est bien sûr, comment n'y a-t-on pas pensé ?

Vous avez le sens de l'humour en plus ! Laughing :mdr:
Au moins vous avez mis de l'ambiance ! Laughing
Et toujours aussi "iconoclaste" Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:02

Très bien, Jean-Louis, les études de Heller et Adler seraient donc fausses ? Ok ! Donc le sang n'est pas du sang, et les fibres ne sont pas imprimées superficiellement. Un grand merci pour cette avancée scientifique ! Car c'était justement ces deux-là qui avaient établi que l'image était celle d'un corps ensanglanté, vu que ce sont les seuls à avoir récupéré les prélèvements et qui ont pu les analyser. Donc encore bravo ! Vous venez de leur enlever toute leur crédibilité ! Et du coup celle de 25 ans d'études du suaire ! Quel scoop ! Et donc ces fameuses nouvelles analyses datant de 2004, où les trouve-t-on, dites-moi ? Dans quel livre ? De quel auteur ? Comment a-t-il pu se procurer des adhésifs ayant été en contact avec le suaire ? Alors même qu'ils ont été analysés et jetés il y plus de 20 ans ! Il a fait les poubelles ? Qui les lui a donné ? Quel est sa spécialité de "scientifique" ? A-t-il pondu ses théories sur un site ? Lequel ? Vous qui venez de fusiller toutes les bases des analyses du suaire de Turin en une seule phrase - Lucky Luke n'aurait pas fait mieux - allez-y, donnez-nous les coordonnées de ce brillant scientifique et de ses écrits !
Et franchement, à vous voir tous vous débattre agressivement pour essayer de tirer votre suaire d'affaire, face à toutes les attaques justifiées dont il fait l'objet dans la presse - mais c'est vrai, pardonnez-moi, tout le monde sait que la presse est dirigée par un lobby juif anti-cathos ! - vous me paraissez vraiment pathétiques... Les seuls à avoir heurté un mur étant petits - ou même grands - c'est vous, et c'est le mur de votre ignorance... Loup hurlant... euh ! non, Loup je sais plus quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:15

Je comprends pas grand chose de vos propos...

Voici mes sites de référence :

http://www.suaire-science.com/
http://www.ebior.org/Encyc/Resurrection/linceul.htm
http://www.shroud.com/
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:18

Ma chère Melissa,

Mon nom est LOUP ECOSSAIS. Retenez-le bien, car vous allez essuyer quelques volées de bois vert. Des gens comme vous, j'en ai vu arriver des dizaines en Loge et retomber comme un soufflet une fois au pied du mur.

Alors laissez-moi vous dire ceci. Votre prétention insigne de débiter des vérités, s'apparente en matière culinaire à des pets de nonne, qui comme vous le savez, contiennent plus de vent que de farine, à la différence que les pets de nonne sont plus suaves et digestes, que vos démonstrations pseudo scientifiques. Vu ?

Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:22

Jeb a écrit:

Et toujours aussi "iconoclaste" Laughing

Bien vu Jeb. Il mérite des "clastes". Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:23

Citation :
Loup Ecossais a écrit:
Ma chère Melissa,

Mon nom est LOUP ECOSSAIS. Retenez-le bien, car vous allez essuyer quelques volées de bois vert. Des gens comme vous, j'en ai vu arriver des dizaines en Loge et retomber comme un soufflet une fois au pied du mur.

Alors laissez-moi vous dire ceci. Votre prétention insigne de débiter des vérités, s'apparente en matière culinaire à des pets de nonne, qui comme vous le savez, contiennent plus de vent que de farine, à la différence que les pets de nonne sont plus suaves et digestes, que vos démonstrations pseudo scientifiques. Vu ?




:mdr: :mdr: :mdr:

L'est en forme, le Loup!

Mon cher, Mélissa doit en effet avoir des compétences ès pets, même hors de la cuisine, vu sa connaissance des trous de balle (voir ce fil, un peu plus haut et abondamment commenté -n'hésite pas si tu veux te marrer!).
Revenir en haut Aller en bas
Melissa



Messages : 199
Inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:23

Je ne fréquente pas les nones, je laisse ce soin aux lesbiennes catholiques.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:31

Melissa a écrit:
Je ne fréquente pas les nones, je laisse ce soin aux lesbiennes catholiques.

Vous lisez trop de BD de mauvais goût.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Le Saint Suaire : un mystère passionnant   Mer 30 Avr 2008, 16:31

Melissa a écrit:
Je ne fréquente pas les nones, je laisse ce soin aux lesbiennes catholiques.

Est-ce que votre haine du catholicisme vous ferait oublier jusqu'à la bonne orthographe? Il y a deux "n" à nonne. De même qu'il y a deux "L" à l'imbécillité qui vous caractérise.

Comme "pétasse", vous vous posez-là. Et nulle en cuisine avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Saint Suaire : un mystère passionnant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le saint suaire de Turin et l'ayate de Tepeyac
» Du nouveau sur le Saint Suaire
» L'image en 3D du Christ à partir du Saint Suaire de Turin
» Ostension du Saint Suaire, les dessous ...
» Vidéo retraçant l'histoire du Saint Suaire de Turin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: