DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mon expérience de l'amour sans objet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Mon expérience de l'amour sans objet   Sam 23 Fév 2008, 11:15

J'aimerai revenir sur mon expérience (NDE ou mystique) qui m'a guidé vers l'Eglise.
(on peut la lire ICI )

J'aimerai savoir s'il existe une explication théologique de l'amour que j'ai vécu dans ma chair. Je reproduis le passage:

Je reprends conscience de mon corps humain là dans mon lit, et au moment de réintégrer mon corps, l’expérience ultime m’est donné : AMOUR
Un immense amour inimaginable, dépassant tout entendement humain. Cet amour n’est pas une émotion ni un sentiment. Il compose chaque cellule de mon corps, de mes pensées, des choses qui m’entourent. Il n’y a plus de limite entre mon corps et mon environnement. Mais ma conscience personnelle est bien là. Je vois ces vibrations d’amour mais surtout je les ressens… trop fort… c’est trop puissant, c’est insupportable, très douloureux… aucun être humain ne pourrait supporter cela sans mourir. Je ne peux pas respirer, j’agonise. Immense souffrance que je ne souhaite à personne. La sensation de cet amour ressemble à un amour passionnel, lorsqu’on est fou amoureux de quelqu’un jusqu’à en souffrir, mais en puissance cent ou mille.


Dernière édition par Louis le Dim 24 Fév 2008, 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Sam 23 Fév 2008, 11:32

Cette expérience que tu as vécue, cher Louis - et dont je me souviens d'avoir lu le récit -, ressemble à des témoignages que j'ai lus, par ailleurs. L'Amour ressenti est indescriptible... sunny
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Sam 23 Fév 2008, 11:33

QI

le qi englobe tout l'univers et relie les êtres entre eux ; dans un organisme vivant, il circule à l'intérieur du corps par des méridiens qui se recoupent tous dans le « centre des énergies » appelé « champ du cinabre », seika tanden au Japon et dantian en Chine. Il est donc présent dans toutes les manifestations de la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Sam 23 Fév 2008, 11:59

En Christ a écrit:
QI

le qi englobe tout l'univers et relie les êtres entre eux ; dans un organisme vivant, il circule à l'intérieur du corps par des méridiens qui se recoupent tous dans le « centre des énergies » appelé « champ du cinabre », seika tanden au Japon et dantian en Chine. Il est donc présent dans toutes les manifestations de la nature.
Il est dit nulle part dans la tradition taoiste que le Qi (prononcer tchi) est amour. Je n'ai vu ni ressenti ni méridiens ni centres énergétiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Sam 23 Fév 2008, 12:04

Oui, ça doit être une énigme car l'amour est une énigme dont seul Dieu apporte par le Christ cette notion.

DIEU EST AMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Dim 24 Fév 2008, 11:27

Que dit la théologie à propos de ces questions:

- est-ce que c'est la même chose lorsqu'on parle de "nature", "substance", "esse" et "essence"?

- Quelle est la nature de l'homme?

- quelle est la nature de la nature (création et créatures)?

- quelle est la nature de l'amour?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Lun 25 Fév 2008, 10:27

Bonjour Louis,

Concernant cette expérience de l'amour sans objet, voici ce qu'il m'est arrivé un jour :

Jeune (vers 18-20 ans), je m'étais fixé de lire la Bible. J'avais donc commencé, en bête scientifique que j'étais (et que je suis toujours...), dans l'ordre du livre : Génèse, Exode, Deuthéronome... J'en étais arrivé à des passages, que je nommerais peu attractifs, au niveau des livres des rois ou des macabées (je ne sais plus). Un peu répétitf, et pas vraiment porteur au niveau de la foi (au premier abord bien sûr).

Or malgré le fait que je lisais ces passages, où l'Amour de Dieu n'est vraiment pas ce qui transparait le plus, voila qu'un Amour intense (ne venant pas de moi) commence à grandir en moi. Lorsque je commence à me rendre compte de cet Amour, je m'arrête de lire en me demandant ce qu'il m'arrive. Or cet Amour qui grandissait s'arrête de grandir et commence même à diminuer. Rapidement j'entends en pensée, comme une voix intérieure, venant de moi ou pas de moi, je ne sais, m'exhortant expressément "mais ne t'arrête surtout pas, c'est Dieu qui te parle !!!". Vite je reprends la lecture de mes versets et cet Amour continue à grandir, grandir, grandir à un point qui devient tellement inimmaginable que je n'arrive plus à rien faire, plus à lire. Je suis complètement ébahit devant cet Amour incommensurable qui m'est donné de connaître et qui est pour moi.

Une réalité est évidente dans cet Amour : il est complètement gratuit. Je m'apprétais à faire des études d'ingénieur à l'époque, mais cela l'Amour n'en avait cure, j'aurais pu me destiner à faire des études de balayeur, que rien n'aurait été différent, cet Amour pour moi aurait été le même.

Je compris aussi que cet Amour, tout le monde le recevait tout autant. Là il était donné pour moi dans cet expérience, mais chacun le reçoit indifférement.

Enfin, cet Amour, avait une telle ampleure qu'on ne peut absolument pas le mesurer (pour autant que l'on puisse mesurer l'amour...). Même le terme infini ne colait pas pour le décrire, car lorsque l'on parle d'infini dans le but de mesurer, il reste la notion de limite sous jacente. Or là, de tout coté que l'on puisse prendre, cet Amour n'avait aucune limite.

(J'ai du mal à m'exprimer, excusez-moi...)

Je réalisais aussi que même mes parents ne m'avaient jamais aimé à ce point là, eux qui pourtant ont aimés leurs enfants comme tout parents mettent tout leur amour dans leurs enfants. Mais là, même si on pouvait cummuler tout l'amour qu'ils m'avaient donné durant toute leur vie, tout aussi grand que cela pouvait être, ce n'était rien comparé à cet Amour à cet instant précis. Je voulais comparer cela à un petit pois à coté d'une montagne, mais je me ravisais rapidement : lorsque l'on met un petit pois sur une montagne, on le peut le voir quand on passe à coté, alors que là on ne l'aurait jamais vu sans le savoir. Tout l'amour de mes parents était plutôt comme un brin de poussière à coté d'une chaîne de montagne : impercéptible.

Ce témoignage pour te dire, Louis, que lorsque tu dis :

Citation :
Je vois ces vibrations d’amour mais surtout je les ressenstrop fortc’est trop puissant, c’est insupportable, très douloureux… aucun être humain ne pourrait supporter cela sans mourir. Je ne peux pas respirer, j’agonise.

Cela résonne énormément en moi. Sauf que dans pour moi, il n'y avait aucun sentiment de douleur. Juste une plénitude envahissante et étouffante (mais tellement belle).

Bon, je blablatte encore une fois pour ne rien dire et je n'apporte aucune eau à ton moulin...

Retour à tes interrogations...
Revenir en haut Aller en bas
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Lun 25 Fév 2008, 11:17

Alors ça, c'est vachement bien.
Je suis très heureux de lire les merveilles du Seigneur pour Jean-louis B, Louis, et puis aussi ailleurs pour Arnaud, PACALOU, Valto, Théodéric, bajulum, et pardon pour ceux que j'oublie (qu'ils rappellent ici leurs expériences !).
Moi aussi, j'avais entrepris comme Jean-Louis de commencer à lire la bible, par la Genèse, alors que je n'avais aucune incitation "religieuse" pour le faire ; je l'abordais aussi en "scientifique". Mais je n'étais pas allé bien loin. Le Seigneur m'a répondu plus tard, et autrement ; mais je me retrouve dans ces témoignages.

Un jour que je traversais une petite ville de vacances, alors que j'avais déjà rencontré la grâce de Dieu depuis 1 ou 2 ans dans la personne de Jésus-Christ, quelque chose a "fondu sur moi", de l'amour et de la joie d'abord légérement, puis de plus en plus fort. Ce n'était pas un "sentiment" , c'était plus fort, palpable, impossible à mettre en doute ; rien avant cet instant n'aurait pu expliquer cette survenue : j'étais dans mon état normal.

L'intensité de cette amour et de cette joie qui ne venait pas de moi augmentant trop fort, j'ai du demander à son "expéditeur" invisible et caché d'arrêter, car les piétons que je croisais ne pouvaient pas ignorer qu'il se passait quelque chose en moi, et cela devenait ingérable ; d'autant que je ne sais pas si je marchais bien droit : c'était TROP fort. L'expéditeur à répondu, comme à regrets. De toutes mes expériences humaines, celle-ci est la plus belle et comblante que je n'avais jamais vue, ni que j'aurais pu imaginer avec mes seules forces.

Dis Seigneur, je sais bien que ça ne peut pas être tout le temps comme ça, mais ça serait bien que tu envoies ta grâce avec abondance, et pour les incroyants aussi, parce que parfois, c'est la galère pour nous, ici
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Lun 25 Fév 2008, 11:39

Merci Mouche !!!
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Lun 25 Fév 2008, 11:47

Mouche-du-Coche, Jean-Louis, je reconnais ce que j'ai vécu moi aussi dans ce que vous relatez.
C'était un soir, juste avant de m'endormir, sans que rien ne me prépare à cela, en tout cas pas une lecture significative, Bible ou autre lecture élevante ... j'avais peut-être entre le mains une biographie bien mondaine ou autre documentaire inutile. J'ai posé ce livre et ça a commencé comme vous savez trop bien le décrire.
Et pour moi c'est devenu très vite une évidence comme un flash : Jésus m'aime.
J'ai versé des larmes .. ou plutôt elles se sont mises à couler sous l'effet ineffable.
Bien cachée sous la couette, je n'avais pas à gérer, heureusement Very Happy
.... ça a duré .... un long temps ... disons même plusieurs heures, mais la densité décroissait pendant que je m'endormais apaisée ....

Comme le dit Mouche : c'est vachement bien et je rajoute que ça laisse des traces dans le coeur.

Ho oui Seigneur ... ! .. je joins ma voix à la jolie prière de Mouche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Lun 25 Fév 2008, 12:08

Cher amis
Merci pour vos témoignages.

A d'autres occasions, j'ai aussi été envahi d'amour. Je pense notamment à un soir dans mon lit. J'avais acheté "je veux voir Dieu" du père Marie-Eugène, et il a suffit que je le prenne dans mes mains pour que l'amour me saisisse. J'ai dû reposer le livre et rester en oraison. (j'ai quand même réussi à lire ce livre bien plus tard Very Happy )

Mais cette expérience est sans aucune mesure avec l'autre citée ci-dessus, dans laquelle l'amour et moi ne faisions qu'un, en union dans l'essence de mon être.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Mer 27 Fév 2008, 06:22

Citation :
...aucun être humain ne pourrait supporter cela sans mourir. Je ne peux pas respirer, j’agonise. Immense souffrance que je ne souhaite à personne. La sensation de cet amour ressemble à un amour passionnel, lorsqu’on est fou amoureux de quelqu’un jusqu’à en souffrir, mais en puissance cent ou mille.

Je ne pourrais pas en donner l'explication théologique... Mais le désir de l'âme (qui est un amour spirituel et passionnel) d'être unis à Dieu peut effectivement devenir une agonie pour l'âme et le corps... Je crois que dans ce cas c'est Dieu lui-même qui attise ce désir presque surnaturel... C'est comme un coup de poignard en plein ventre et l'esprit n'arrive pas à s'y soustraire (fuir son désir et sa douleur). Le corps cherche effectivement son souffle afin d'y survivre (il agonise) et l'âme agonise dans son désir d'amour... Il me semble que ste-Thérèse d'Avila (mais c'est peut-être une autre sainte) a vécue cette expérience dans son corps (à vérifier)... Et effectivement elle disait qu'elle croyait que c'était la plus grande souffrance qu'on pouvait ressentir sur terre...

Mais en plus il y a eu cette Lumière d'Amour qui s'ajoute à ton expérience... Une nde est comme une extase... Lors d'une extase le corps est presque sans vie donc il ne souffre plus, tout comme lors d'une NDE (sans vie physique)... On ressort doucement (graduellement) d'une extase (le corps retrouve doucement ses sens)... Dans ton expérience, le retour fut très brusque... Tout c'est passé comme au même instant (retour dans ton corps)... J'imagine que ton coeur c'est remit à battre brusquement et très fort... Donc ce fut un choque (retour brusque des sens) et sans être sortie graduellement de ton union avec la Lumière d'Amour (Gloire de Dieu)...

Vivre une expérience surnaturelle dans un corps naturel (retrouvant brusquement ses sens) c'est très possible que ce soit douloureux physiquement... Et l'âme peut avoir souffert d'un désir d'amour surnaturelle (d'être uni à l'Amour de Dieu) tout en étant dans un corps naturel...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mon expérience de l'amour sans objet   Dim 02 Mar 2008, 14:06

Cher Louis,

Notre coeur est, comme en creux, un réservoir ouvert à l'infini et fait pour contenir Dieu.

si bien que, lorsqu'on est en contyacrt avec la Vérité première, vue dans sa lumière, on a en même temps une prise de conscience de la vrai nature du "moi".

Un peut comme l'acte de voir révèle ce qu'est la faculté de voir, ainsi voir une Lumière de gloire de Dieu révèle la nature de son esprit.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Mon expérience de l'amour sans objet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a pas d'Amour sans le Pardon (Message de Jésus à J.N.S.R. le 11 Mars 1998)
» DARPAN, Amour sans objet
» (Météorite sans certitude) Flash et objet lumineux / Ardennes (08)
» Mon Amour est sans limite!
» Sans fin, Seigneur, nous chanterons ton amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: