DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 les sans logis à république...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: les sans logis à république...   Ven 22 Fév 2008, 15:38

Ce jeudi a 15h30 j'ai prie le train et je suis allé à Paris rejoindre place de la république les personnes sans domiciles fixes à la rue,jusqu'a 21h15, j'ai retrouvé mes amis de ATD quart monde, mais aussi emaus,les petits freres des pauvres, l'armée du salut, france terre d'asile, la FNHRAS etc etc,plein de rencontre et d'échange, des moments d'émotion et priere comme l'appelle des personnes morts a la rue cette année, mais aussi des danses....olivier gustin, mrs gaillot, etc plein de rencontre, un quart de personnes a la rue, un quart d'étranger a la rue un quart de jeune et un quart de vieux comme moi des association.amitiéepaul mandonnaud
PS ce qui me font parvenir leurs imel j'ai une photo de moi a vous envoyé fait sur place;imel
mandonnaud.p@numericable.com
Ps ci joint un texte de rome:

L’Eglise doit aller à la rencontre des SDF dans la rue
« Recommandations », après le premier congrès de pastorale des « Sans Domicile Fixe »

ROME, Mercredi 20 février 2008 (ZENIT.org) - L'Eglise doit aller à la rencontre des SDF dans la rue, indiquent les « Recommandations » du premier congrès de pastorale des personnes sans domicile fixe. Une Journée de prière pourrait être instituée.

La première rencontre internationale pour la Pastorale des personnes sans domicile fixe a été organisée au Vatican par le Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des personnes en déplacement les 26 et 27 novembre. Le document final vient d'être publié : il offr e à la fois une synthèse des travaux du congrès, ses conclusions et des « recommandations ».

« L'engagement ecclésial en faveur des sans domicile fixe doit être basé sur la vérité fondamentale qu'en eux se rend présent le Christ souffrant et ressuscité. En suivant l'exemple du Christ, il est nécessaire de les écouter, de faire place à la confiance et de créer des relations. A cette fin, l'Eglise doit aller à leur rencontre dans la rue, dans une implication positive ».

De fait, « le nombre des personnes sans domicile fixe tend à augmenter dans les pays industrialisés comme dans les pays en voie de développement, dans les grandes villes et dans les zones rurales, chez les citoyens résidents et les immigrés » de tous âges.

Le document propose aussi une journée de prière en suggérant : « La Sainte Liturgie pourrait exprimer cette sollicitude par des signes liturgiques qui manifestent l'importance centrale des pauvres dans le cœur de Dieu. Une journée de prière pour subvenir aux pauvretés extrêmes (par exemple le 17 octobre, Journée mondiale contre la pauvreté) pourrait contribuer en ce sens ».

Les signataires de ces recommandations soulignent que « les sans domicile fixe représentent un défi pour la société tout entière, qui est appelée à la coresponsabilité ».

« En raison de sa condition, la personne sans domicile fixe possède une singularité et une unicité spécifiques, affirme le document. Dans une société qui lit les rapports sociaux en fonction des intérêts économiques, l'Eglise assu me la mission de restituer la valeur de la gratuité, de la relation dans son sens le plus profond ».

La pauvreté étant parfois considérée comme le résultat d'une vie sans valeur et comme une faute, il semble alors « impossible de s'en émanciper ». Or la société actuelle est « à risque » et qui peut être sûr de ne pas devenir pauvre ?

Le congrès s'arrête à l'action de l'Eglise dans ce domaine, dans les cinq continents : « L'exemple et le dévouement des communautés chrétiennes à l'égard des ‘derniers parmi les derniers' sont un signe visible de l'amour de Dieu pour la personne humaine ».

« Grâce à ses institutions, l'Eglise s'est engagée à secourir les sans domicile fixe par des soupes populaires, des centres d'accueil, des cours de formation professionnelle », mais aussi en « offrant des stages pour trouver un emploi », ce qui fait partie « du processus d'intégration dans la communauté », avec la garantie d'une « assistance pastorale ».

Les changements politiques et les phénomènes sociaux requièrent ainsi une action « prophétique » de la part des Eglises locales, « constamment engagées dans la protection de la vie, par leurs choix et par leur témoignage que l'amour pour le Christ est une source de guérison des blessures de l'indifférence ».

Parmi les 36 « recommandations » de la troisième partie du document final de la rencontre, figure la nécessité de former un « réseau » local dans lequel soient reconnues les « responsabilités » et les « compétences », avec une « préférence donnée à la programmation plutôt qu'à l'intervention dans des situations d'urgence ».

Quant à l'Eglise, elle a pour rôle « de promouvoir la collaboration entre institutions ecclésiales, en mettant fin à la tendance à agir seul, et parfois même dans un esprit de « compétition », et de promouvoir la coopération « avec les autorités civiles », avec d'autres traditions religieuses et avec des institutions non confessionnelles.

« Les Conférences épiscopales et les structures hiérarchiques compétentes des Églises orientales catholiques » sont invitées à défendre « les droits au logemen t et au développement, dans l'esprit de Populorum Progressio ».

Pour trouver des solutions concrètes, le document fait aux diocèses certaines suggestions : « Des édifices ecclésiaux inutilisés pourraient être mis à la disposition pour en faire des logements économiques et des centres d'accueil ».

Une suggestion concerne la formation des séminaristes, des religieux et des agents pastoraux sur la Doctrine sociale de l'Eglise et sur le soin pastoral des pauvres et des exclus.

Pour ce qui est des paroisses, elles sont invitées à être des « communautés d'accueil », et des « comités sociaux » auraient pour rôle de promouvoir et de focaliser les œuvres de miséricorde concrètes.

Le document invite à évoquer la situation dramatique des sans domicile fixe et les « réponses chrétiennes » dans les homélies et la catéchèse.

Le dicastère organisateur annonce également qu'il dressera une liste des organisations travaillant avec les sans domicile fixe, afin de faciliter l'échange des « modèles » et faciliter la communication et la coordination.

Enfin, il organisera chaque année une semaine de « sensibilisation aux nécessités pastorales des personnes sans domicile fixe », et il annonce que cette rencontre aura une suite.

Anita S. Bourdin
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: les sans logis à république...   Sam 23 Fév 2008, 20:09

cher Arneaud
je ne sais pas mettre une photo sur une page, ors on m'a prie en photo a paris est je me trouve sympa, j'aimerais me faire connaitre sur ton site sous se jours, peux tu m'envoyais un imel personnel pour que en retour sur ton imel je t'envoie l'imel qui a en piece jointe cette photos. si tu l'acepte, amitié paul mandonnaud
mandonnaud.p@numericable.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: les sans logis à république...   Dim 24 Fév 2008, 22:41

ma photo se jours la est a cette adresse.

https://i27.servimg.com/u/f27/11/39/46/84/00710.jpg

amitiés,
paul de limoges
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: les sans logis à république...   Sam 15 Mar 2008, 16:13

- Quelle est la date de création du comité ATD de Limoges?
Depuis 1981 ma femme et moi recevions le journal de ATD, apercu à la maison de retraite spirituel jean XXIII a st léonard et elle méme en 1982 à orgnanisé la venue d'un volontaire pour présenter ATD,il y a eu que 3 inscrit ,maintenue malgrés tous, ma femme y est allé. A la suite de ca, en allant a rome, voyant le premier congrés alliés la veille de notre monter a paris, nous avons décidé d'y passer, entousismé par le pére josphe Wresinski et tant de jeunes,vu le conseille du pére josphe nous avons décidé de faire quelque chose à limoges. L'opération"Noel au coeur" que lancé ATD fut l'occasion de trouver un magazin gratuit rue de la réforme et appellant des amis, nous avons récolté 100 jouets neufs donnés pour la prison a jacques glangeaud l'aumonier qui nous avez dit la pauvreté des familles détenues à noel, puis le pére josephe préparant un rapport sur la pauvrtée au CES il nous a demandé d'y contribuer pour le limousin ainssi durant un ans chaque mois on recevait un orgnanisme ou association, pour dire se que été ATD et recevoir des informations sur la réalité de la pauvretée, ceci jusqu'a juillet 1987 et voyant par les assitentes sociales que les portes ferrées étaient le lieu à LIMOGES le plus abandonné avec des familles "infréquentables," on a décidé d'y orgnaniser "une semaine de l'avenir partagé" puis une BDH et atelier informatique et menuiserie, soutenu par l'association des assitentes social"Vivre aux portes férrés" qui a trouvé des subventions.


Et éventuellement quelle est la date de création du Mouvement ATD par le père Wresinski?
Le monvement, lui a été créé en 1956 aux camps de Noisy le grands ou se trouvé ,ans des Igloos de béton, 254 familles tres pauvres de toutes la France venu a l'appelle de l'abbé pierre et en attentent de logement.Le Pére josphe y était vennu comme aumonier envoyé par son évéque et a eu l'intuition en arrivant d'un peuple "Le Quart monde "exclue de partout sur terre à qui il s'est promi de faire monter les marches de l'Elysée,Vatcan, ONU.Avec des amis et les familles il a créé le mouvement.

- Par le biais de quelle activité/action le comité de Limoges a-t-il vu le jour?
je les déja dit la SAP qui veut faire découvrir en 8 jours des métiers et activités valorisant pour leurs futurs métiers et motivant leurs scolarité tout en ouvrant au milieu des grandes vacances un temps de féte.

- Quels étaient les objectifs, à l'époque, de la création du comité ATD de Limoges?
Découvrir les pauvres les plus rejetés et leurs redonnés" parole et dignité," cassé les cercles vicieux de l'exclusions, comme l'échécs scolaires par les BDR.

- Quels sont les différents partenaires (administratifs, culturels, etc.) du comité ?
Les partenaires furent aux débuts les assitentes sociales, PMI et les élus(chapeaux blancs au portes ferres) puis le ministere de la justice qui finances la" menuiserie dans la rue" dans le cadre de la lutte contre la délinquences, puis les mairies dans le cadre des DSQ, enfin la CAF. Et maintenant le conseil général, le ministre de la culture pour subs achat de livres etc etc

- A quoi correspondent les Editions Quart-Monde ?
Des 1960 le pére josephe a créé les éditions quart monde(science et services au debut)car il voullait lutter contre la misere avec comme partenaire, les sciences sociales et l'université, et il demandait a ses volontaires d'écrire des livres sur leurs veccus avec les plus pauvres et leurs "dit et experience" des plus pauvres eux méme. D'ou les livres des editions.

Et l'action de Diffusion du comité ?(j'ai très peu de renseignements sur les Diffusions et j'avoue que je connais très peu cette activité).
Quand on veut travailler auprés des plus pauvres il faut les connaitre de l'interieur, les comprendre pour les aimer et accepter des actes défois dures.Aussi la diffusion est le moyen de formation en lisant les livres des édition quart monde fait par les volontaires et les familles tres pauvres sur leurs veccu et pensées. De plus ses livres doivent etre présent chez tout les orgnanismes formateurs des personnes qui les rencontre(CAF, CAM,ASSEDIC "etc etc ),en plus dans les bibliotheques publiques et libréries, pour les étudiants et tous publique motivé a vouloir comprendre pour aimer les plus pauvres.
amitiées paul
PS; venez nombreux dans toutes la france et le Monde rejoindre des groupes ATD local pour cette action motivante.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
 
les sans logis à république...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les sans logis à république...
» Neupré: 70 chiens et chats bientôt à la rue chez "Animal sans logis"
» Guerre scolaire en Maine-et-Loire : 80 communes refusent d'autoriser l'implantation d'une école publique.
» master droit social : fac publique ou privée?
» chèque sans provision: procédure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: