DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 amour de la souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Jeu 07 Fév 2008, 13:43

cébé a écrit:
Et si vous voyiez tout cela du point de vue de la Mère ?
Vous devriez nous dire quel il est, selon vous.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Jeu 07 Fév 2008, 14:44

Etant mère aussi, je suis sûre que je n'aurais pas aimé ce bois sur lequel aurait été pendu mon fils ..... ni la seringue qui injecte le produit létal, ni la guillotine qui aurait raccourci mon fils ....etc ...
Par contre, si par sa mort, mon fils rachetait tout le genre humain, cette mort, tout en me torturant, me remplirait de Joie pour l'humanité.

Voilà pour un premier jet.

Maintenant, la croix, sous sa définition de forme, sens, but et moyen (etc...) s'est fondue dans notre imaginaire depuis des millénaires et nous en confondons les définitions. Pour n'en retenir que l'essence.

Sa forme s'est remplie de sens ...
.... poteau indicateur du chemin, bras ouverts en accueil et en don, pieu de soutien, etc ...

C'est comme une icone sur lequel je clique et qui contient tout un fichier de photos que j'aime .... j'aime cette icone parce que elle contient ces photos que j'aime. Je ne l'aime pas pour elle-même.
C'est aussi comme un poème que j'écris. Il contient des images dont je possède la clé..... Il peut être moche de chez moche, mais à moi il me rappelle tel évènement, et je l'aimerai parce que j'en connais la clé.

Et puis, quand j'avale un sandwich, je n'avale pas Lord Sandwich What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Jeu 07 Fév 2008, 15:07

cébé a écrit:
Etant mère aussi, je suis sûre que je n'aurais pas aimé ce bois sur lequel aurait été pendu mon fils ..... ni la seringue qui injecte le produit létal, ni la guillotine qui aurait raccourci mon fils ....etc ...
Par contre, si par sa mort, mon fils rachetait tout le genre humain, cette mort, tout en me torturant, me remplirait de Joie pour l'humanité.

Voilà pour un premier jet.
What a Face

C'est un résumé de bon sens. Qui dit tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Jeu 07 Fév 2008, 17:50

Citation :
[quote="Nicolianor"]
Est-ce que Jésus a aimé la souffrance de sa croix? OUI ou NON

Je repondrais si vous me répondez par oui ou non à cette question:

Vous mettez votre doigs dans un engrenage. Il tourne et va entrainer votre bras puis vous-même.

Vous coupez votre doigt volontairement.
Avez vous aimé oui ou non couper votre doigt ?

Ma réponse: Non, vous n'avez pas aimé cet acte en lui-même ! pale

Et pourtant, vous l'avez fait de vous-même, volontairement. C'est que c'était le MOYEN de sauver ce que vous aimez: VOTRE VIE.

Il vous reste à appliquer au Christ sauf qu'il sauve notre vie et aime le Père en mourant.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Jeu 07 Fév 2008, 18:29

Le souffrance ne produit son effet de salut (coeur brisé, esprit humilié) que lorsqu'on ne l'aime pas, mais alors pas du tout du tout !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Jeu 07 Fév 2008, 18:43

C'est comme si une personne espérais être éternellement au purgatoire afin d'acquérir des mérites pour elle-même... tout en oubliant le but qui est d'être tout simplement uni à Dieu... Au Ciel il n'y a que de l'amour... L'amour de la souffrance pour la souffrance peut être un obstacle à l'amour de Dieu. Et effectivement une âme peut demeurer des siècles au purgatoire avant de comprendre qu'en réalité elle souffre que pour elle-même et non pour être en union avec Dieu... Idea
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Jeu 07 Fév 2008, 21:32

Jean Piva a écrit:
Je préfère l'amour en souffrance, et la souffrance en amour, que l'amour de la souffrance ...


Ca, ça me plait bien. J'adopte. alien
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Jeu 07 Fév 2008, 23:37

Nicolianor, le St curé d'Ars l'a bien dit : l'Amour pour Dieu vient avant !
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 00:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Théodéric a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Théodéric a écrit:


Arnaud bonjour,

Oui mais Comme Dieu EST, donc Jésus Est, car sinon le Corps du Christ c'est nouveau en Dieu puisque qu'Il n'en avait pas avant et qu'Il est remonté au Ciel avec !
tiens une nouveauté en Dieu ???

" Question

Non, rassurez vous. L'humanité nouvelle de Dieu n'ajoute rien à sa divinité. Le fini n'ajoute pas à l'infini.

bonjour Arnaud,

je ne cherche pas la petite bête, mais cette notion de fini pour le corps du Christ passe assez mal pour moi.
d'abord Il est naît par l'invervention même de Dieu Esprit ! puis il pris chair de l'Immaculé Conception, pour moi (en mon âme) Cette Immaculé fait référence a l'infini non pas au fini.
de plus Jésus Est remonté a la Droite de Dieu et reviendra " comme vous l'avez vu partir " et je ne sais plus quel Saint dit " ce qui étonne les Anges , c'est que quand ils viennent voir la plus faible des créature ils voient un homme, et quand ils montent au sommet des Cieux ils se trouvent aussi devant un homme.
Bien sûr la nature Divine reste Esprit et la création n'a rien a voir, mais que devient Son Corps Glorifié si le corps la forme ne peut Être la Plénitude ?

quand Il Est Soleil d'en haut, Son corps disparait !

y a encore des Cieux a gravir !!!! prière
Cher Théodéric,

Le Verbe de Dieu existe de toute éternité, procédant de la contemplation du Père.

Il y a 2000 ans, le Verbe s'unit pour former un seul être une nature humaine complète (corps, sensibilité, esprit). Ce jour là, il prend le nom de Jésus. Et le Verbe, A JAMAIS, restera Jésus puisque actuellement et pour toujours, l'humanité du Verbe est vivante et glorieuse.

Et pourtant cette humanité, bien réelle et éternelle, n'a rien ajouté à Dieu, du côté de sa nature.

C'est du côté de sa personne,
à cause de cette nature humaine, que la personne du Verbe devient capable de souffrir comme nous.

Et cela change tout pour nous. Car la personne de Dieu devient visible à travers son humanité.

Arnaud bonjour,

pour moi cela ne colle toujours pas, quand il n'y a pas une (chose) ou personne puis qu'ensuite elle apparaît sous une forme qu'elle n'avait pas il y a une modification, un plus !
si Le Fils Eternel en Sa Personne n'avait pas de Jsus fait homme qui remonte ensuite en Dieu , hé bien y a un Jésus en plus en Dieu j'y peut rien même si c'est Le Principe Eternel , Il a une apparence en plus qu'Il n'avait pas avant ?
tu le dit toi même lorsque 'IL s'unit a notre nature humaine Il devient Jésus , hé bien se devenir c'est nouveau puisqu'avant IL n'avait pas d'humanité !!

non je crois que là ça colle pas , on crois l'humanité comme hors de Dieu et de ce fait quand Dieu s'y montre cela crée un changement en Dieu, même si c'est la personne et non la Nature cela fait tout de même un PLUS j'y peut rien !

on en a pour une Eternité a consommé la Plénitude d'Union a Dieu et alors je crois que tout est encore en embryon même après ce monde on devra mourrir a une certaine compréhension de l'Esprit SE Soleil d'en Haut nous attirant encore Plus Haut et Jésus devenant CELUI qu'IL EST.
Jésus veut dire Dieu parmi nous ; et si Dieu ne peut Être que Dieu Il n'aura de Cesse de revenir a LUI-Même (je ne dis pas qu'en Christ Il n'est pas pleinement a Lui-Même, mais qu'ayant pris notre nature Il ne cessera pas avant d'avoir tout transformé en LUI) , comme dit Paul " Jusqu'a ce que Dieu soit Tout en Tous ".

bon sinon c'est d'accord Dieu n'a pas de variation donc Jésus n'ajoute rien en Dieu, mais manifeste ce qu'Est Sa Sainteté accomplis en un Homme Suivant Dieu ! salut
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 00:55

Nicolianor a écrit:
Théodéric a écrit:
Bonjour Nicolianor,

"Dieu Est Amour", nul part il n'est dit Dieu Est Souffrance !

Jésus Dieu Amour a souffert parce que en ce monde de ténèbres IL voit que ses Fils peuvent finir en enfer, et alors Oui par Amour de ses enfants Dieu accepte de porter la souffrance avec Amour.
dés que tu Aime comme Dieu tu souffre d'Amour comme Dieu, de L' Amour immédiat et infini de l'Esprit Un, envers ceux qui tombent.
Mais cela ne veux pas dire que tu aime la souffrance, cela veut dire que TU AIME en Vérité ! et si il faut supporter la souffrance hé bien comme Un Père et une Mère Dieu la Vivra, tu la vivra avec Amour, oui tu aimera a la vivre car elle est le moyen de rendre Vie le moyen d'aimer et l'Amour en action , mais pour la seule raison de l'Amour prés a tout supporter pour en sauver le maximum, et pour éduquer Ses Fils en Vérité , c'est tout ! car si Dieu est souffrance en sa nature , je te garantie je ne signe pas en bas de la page au dernier jour !
la souffrance fait partie de l'Amour au cas ou les choses sorte de l'Amour, mais quand tout baigne dans l'Amour pourquoi souffrirait on ?
histoire de s'inventer des problèmes parce que l'Eternité c'est un peu long quand tout va bien ?
non quand tu vis dans l'Amour Divin rien ne te manque surtout pas de souffrir sans raison !!

quand tout va bien dans une famille qui irait engager de la souffrance histoire que cela aille mieux ? personne au contraire l'Amour est prévenant et plein de bienfaisance !

Je suis désolé, mais vous ignorez votre religion...
L'amour de Dieu est souffrance. C'est un feu ardent qui nous consumme vivant. C'est de la haute spiritualité, tout les saints l'on expérimenté, principalement vers la fin de leur vie. (Sainte Thérèse, Sainte bernadette, etc..)

En voici un exemple:

« Je voyais donc l’ange qui tenait à la main un long dard en or, dont l’extrémité en fer portait, je crois, un peu de feu. Il me semblait qu’il le plongeait parfois au travers de mon cœur et l’enfonçait jusqu’aux entrailles. En le retirant, on aurait dit que ce fer les emportait avec lui et me laissait tout entière embrasée d’un immense amour de Dieu. La douleur était si vive qu’elle me faisait pousser ces gémissements dont j’ai parlé. Mais la suavité causée par ce tourment incomparable est si excessive que l’âme ne peut en désirer la fin, ni se contenter de rien en dehors de Dieu. Ce n’est pas une souffrance corporelle. Elle est spirituelle. Le corps cependant ne laisse pas d’y participer quelque peu, et même beaucoup. C’est un échange d’amour si suave entre Dieu et l’âme, que je supplie le Seigneur de daigner dans sa bonté en favoriser ceux qui n’ajouteraient pas foi à ma parole. Les jours que durait cette faveur, j’étais comme hors de moi. J’aurais voulu ne rien voir et ne point parler, mais savourer mon tourment, car il était pour moi une gloire au-dessus de toutes les gloires d’ici-bas." Autobiographie, chapitre XXIX,13 - Sainte Thérèse d'Avila

Un chirurgien qui a observé le coeur de Sainte Thérèse en a fait une description détaillée, insistant sur une déchirure: "elle est longue, étroite et profonde, et pénètre la substance même de l'organe, ainsi que les ventricules. La forme de cette ouverture laisse deviner qu'elle a été faite avec un art consommé, par un instrument long, dur et très aigu; et c'est seulement à l'intérieur de cette ouverture que l'on peut reconnaître des indices de l'action du feu ou d'un commencement de combustion...".

Bonjour Nicolianor,

bon hé bien a cette histoire enlève a Ste Thérése l'Amour quelle porte a Jésus et que reste t il ? rien ! car sans l'Amour en il ne lui aurait pas était donné la Souffrance d'Amour , quand tu aime tu cherche toujours a offrir et qu'offrir qui coute vraiment ? si tu sais que Celui qui t'Aime (Jésus) a souffert pour toi autant qu'Il a souffert alors évidement tu veux toi aussi souffrir car le même Amour te fait Vivre (de LUI) Spirituellement.
mais qu'est ce qu'un ange viendrait planter sa lance dans le cœur du premier pécheur venu que se cont balance de l'Amour et du Christ ?

mis a part peut être en enfer ou on s'amuse a s'embrocher histoire de se passer le temps et de se faire souffrir un peu sinon au Ciel cela ne sert a rien !

de plus si Ste Thérése a été piquée au coeur c'est aussi pour que l'on réalise que quand tu t'unis a Dieu tu meurt réellement a ce monde, au vrai sens du terme, car avoir le coeur percé ainsi cela veut dire être mort physiquement .

même si elle a continué a vivre en ce monde elle était vivante ailleurs dans les réalités spirituelles et elle ne dépendait plus d'ici.

si la souffrance suffisait en elle même je t'assure je serais un grand Saint, manque de pot la souffrance pour elle même , cela te fait hurler des journée entière mais apporte rien !

la souffrance dans un Cœur qui appartient au Christ apporte beaucoup car alors elle est comme celle du Christ si tu l'offre (même en serrant les dents )
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 08:02

Citation :
[quote="Théodéric"]
Arnaud bonjour,


si Le Fils Eternel en Sa Personne n'avait pas de Jsus fait homme qui remonte ensuite en Dieu , hé bien y a un Jésus en plus en Dieu j'y peut rien même si c'est Le Principe Eternel , Il a une apparence en plus qu'Il n'avait pas avant ?

Cher Theoderic, Oui, le Vebe a du nouveau. Mais attention, il n'a rien de nouveau dans ce qui est INCREE EN LUI (sa nature divine qui reste inchangée). Il n'a du nouveau que dans le CREE (cette nature humaine qu'il uni il y a 2008 ans à sa personne.

Dieu n'est donc changé en rien en lui-même. Mais tout est changé pour nous car la personne du Verbe devient visible.


Citation :
tu le dit toi même lorsque 'IL s'unit a notre nature humaine Il devient Jésus , hé bien se devenir c'est nouveau puisqu'avant IL n'avait pas d'humanité !!

Ceci est vrai. Mais cette humanité est créée. Il s'unit à elle (union hypostatique) pour en faire sa personne. Mais elle ne change rien à sa nature divine.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 09:05

Théodéric, il faut bien comprendre que Dieu est venu prendre notre chair pour nous, pas pour Lui. Cela change quelque chose pour nous, pas pour Lui. Cela ajoute pour nous, pas pour Lui, Lui EST —déjà complet, disons ça comme ça, pour la compréhension—. La chair humaine faisait déjà partie intégrante de Dieu au moment de sa création .. Tout est à Lui, tout vient de Lui ...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 16:23

Nicolianor a écrit:
cébé a écrit:
Nicolianor, le St curé d'Ars l'a bien dit : l'Amour pour Dieu vient avant !



"Il y a deux manières de souffrir : souffrir en aimant et souffrir sans aimer. Les saints souffraient tout avec patience, joie et persévérance, parce qu'ils aimaient. Nous souffrons, nous, avec colère, parce que nous n'aimons pas. Si nous aimions Dieu, nous aimerions les croix, nous les désirerions, nous nous plairions en elles. Nous serions heureux de pouvoir souffrir pour l'amour de Celui qui a bien voulu souffrir pour nous." Saint curé d'Ars

Si nous aimions Dieu, nous aimerions les croix.
C'est parcequ'on n'aime pas Dieu qu'on n'aime pas les croix.
C'est le véritable sens du texte.

Nous aimerions les croix, non en elles-mêmes, mais à cause de notre amour de Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 16:35

Le curé d'Ars était pape ? ses écrit avaient la précision des dogmes ?

Il faudrait les interpréter en les opposant au Magistère et à la condamnation du dolorisme ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 18:01

Nicolianor a écrit:
Le dolorisme c'est lorsqu'on aime la croix de façon charnel, par plaisir sensuel.

Non, ça c'est le masochisme.

Le dolorisme consiste à aimer la croix pour elle-même.

La pensée catholique consiste à imiter Jésus: Haïr la souffrance, comme c'est naturel, mais l'accepter de tout son coeur à cause de notre amour pour Dieu.



Citation :


La souffrance ne fait qu'un avec Dieu. Dieu est cloué sur la croix, il ne font qu'un. Lorsqu'on adore la croix, c'est aussi la souffrance qu'on adore. La souffrance sauve par elle-même seulement si on l'accepte comme venant de Dieu. La souffrance provient toujours de Dieu.

Vous êtes spécifiquement doloriste ici. Et votre message est plein de danger:

1° Adorer la croix:
Il faut préciser que c'est un culte d'honneur (dulie) pas d'adoration (latrie). Car la croix n'est pas Dieu mais un moyen d'aller vers Dieu.

2° adorer la souffrance (identifié à adorer Dieu) est une erreur théologique. Il n'y a pas de souffrance dans la vie bienheureuse de la Trinité.

3° La souffrance sauve par elle-même seulement si on l'accepte comme venant de Dieu.

Ajoutez que, même non acceptée par amour de Dieu, la souffrance peut disposer au salut. En effet, en brise des obstacles comme l'orgueil, même chez les athées. Si bien que, lorsque le christ leur apparaît à l'heure de leur mort, tout est prêt en eux pour accueillir son salut.
Citation :

4° La souffrance provient toujours de Dieu.

Comme cause première, c'est certain puisque rien ne se fait sans sa volonté. Mais rarement comme cause directe. La souffrance est parfois même directement quelque chose que dieu ne voulait pas pour nous, comme la souffrance des damnés de l'enfer.

5° Jésus nous aime en nous crucifiant, il nous uni à la souffrance.

Pas seulement heureusement. Il y a aussi les mystère joyeux (Dieu nous aime en nopus donnant la joie), lumineux (Dieu nous aime en éclairant notre intelligence) et glorieux (Dieu nous aimera, dans l'au delà, en supprimant TOUTE SOUFFRANCE EN NOUS.


Bref, vous avez fait l'erreur suivante classique: ayant compris un mystère (la croix), il a rempli toute votre théologie au point d'effacer tout le reste de se se substituer à tous les Mystères.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 20:02

Nicolianor a écrit:


C'est une joie de souffrir, c'est une gloire de souffrir et la souffrance éclaire notre intelligence.
Vous êtes dans l'erreur, mon ami.
Jésus a épousé la croix, il ne fait qu'un avec elle.

Vous dites que"La souffrance est parfois même directement quelque chose que dieu ne voulait pas pour nous, comme la souffrance des damnés de l'enfer." tout en oubliant la souffrance du purgatoire. Poutant, Jésus aime la souffrance, il l'aime tellement qu'il veut partager cet amour avec nous, c'est pour cela qu'il nous envoie des souffrances. C'est un baiser, une marque d'affection qu'il nous donne lorsqu'il nous envoie une souffrance.

Oui, nous pouvons adorer la souffrance, comme on peut adorer l'Amour, car Jésus est Amour. L'amour est aussi souffrance et vous ne pouvez pas les séparer. C'est un bonheur de souffrir pour Dieu.

Comme Rome, vous avez perdu le sens du mystère de la croix alors que c'est le coeur de la religion Catholique.

Le seul intérêt de vos messages (puisque vous êtes obstinément fixé dans votre idée), c'est que leur outrance permet à chacun de voir en acte ce qu'est l'hérésie doloriste.

Mais ça vous passera. Dieu se chargera probablement assez vite de vous donner l'expérience de la vraie souffrance, celle que nul ne peut aimer mais qui, tout en brisant le coeur, met l'âme face à Dieu et à soi-même.

Rassurez vous, cela m'arrivera aussi... Confused

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 20:14

Citation :

Selon vous, on ne peut pas aimer ce que Dieu nous donne par amour.

Bien sûr que si.

Mais Dieu donne aussi le plaisir, les bons repas, la maladie. Et nul ne vous demande d'aimer ces choses en elles-mêmes.
Ce sont des MOYENS.


Les seules réalités qu'il vous demande d'aimer pour elles-mêmes, ce sont les PERSONNES (Dieu et votre prochain à cause de Dieu);

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 20:47

Nicolianor a écrit:



Vous êtes en train de dire qu'on ne peut pas aimer la charité pour elle-même, ainsi que l'humilité, la modestie, le silence.

absolument. Ce sont des vertu tournées vers une FINALITE qui leur donne sens (Dieu et le prochain).

Citation :

Vous devez aussi aimez la souffrance à cause de Dieu. Les bons repas ne sont pas un moyen pour obtenir le salut, ni les plaisirs de la vie.

Si vous êtes à un bon repas, avec vos frères et que vous ne vous réjouissez pas d'être avec eux, vous péchez.

Si vous aimez le plaisir pour le plaisir, vous péchez.

La vérité est dans l'amour de ses frères, le plaisir d'être avec eux étant au service de cet amour, comme un moyen.


Citation :
Ce moyen qu'est la souffrance, vous devez l'aimer. La charité est aussi un moyen que vous devez aimer, ainsi que la modestie, l'humilité. Vous devez aimez tout les moyens qui vous permette d'aller au ciel.

Vous voyez. Vous le dites enfin. Ce n'est pas plus compliqué que cela.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 21:31

Nicolianor a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Citation :
Ce moyen qu'est la souffrance, vous devez l'aimer. La charité est aussi un moyen que vous devez aimer, ainsi que la modestie, l'humilité. Vous devez aimez tout les moyens qui vous permette d'aller au ciel.

Vous voyez. Vous le dites enfin. Ce n'est pas plus compliqué que cela.

Je n'ai jamais dit le contraire, j'ai simplement dit qu'il faut aimer la souffrance en elle-même parcequ'elle provient de Dieu, comme la charité, l'humilité et toutes les autres vertues.

Et vous dites que non.

Mais la souffrance n'est pas une vertu.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Ven 08 Fév 2008, 21:53

C'est vrai !

Tout a été dit dans ce débat. Je le ferme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: amour de la souffrance   Lun 11 Fév 2008, 09:58

Pour Benoît XVI, la croix est l’arme du chrétien dans la lutte contre le mal
Angélus


ROME, Dimanche 10 février 2008 (ZENIT.org) - Le carême est un appel à lutter contre le mal, en empoignant comme arme la croix du Christ qui a vaincu la haine par l'amour, a expliqué Benoît XVI ce dimanche avant la prière de l'Angélus.

« Entrer dans le carême », a déclaré le pape, « signifie entrer dans un temps d'engagement particulier dans le combat spirituel qui nous oppose au mal présent dans le monde, en chacun de nous et autour de nous ».

Expliquant aux milliers de pèlerins rassemblés place Saint-Pierre, le sens de cette période de préparation à la passion, mort et résurrection du Christ, le pape a expliqué que le carême « signifie regarder le mal en face et s'apprêter à lutter contre ses effets, surtout contre ses causes, jusqu'à la dernière cause, qui est satan ».

Entrer dans le carême, a-t-il ajouté, « signifie ne pas décharger le problème du mal sur les autres, sur la société ou sur Dieu, mais reconnaître et prendre consciemment ses responsabilités ».

Pour mener ce combat, le chrétien a reçu de son maître une arme : « la croix », a expliqué l'évêque de Rome.

La « croix », a-t-il dit « même si elle est lourde, n'est pas synonyme de malchance, de malheur à éviter à tout prix, mais d'opportunité pour se mettre à la suite de Jésus et prendre ainsi des forces pour lutter contre le péché et le mal ».

« Le chemin de la croix est en effet le seul qui conduise à la victoire de l'amour sur la haine, du partage sur l'égoïsme, de la paix sur la violence », a expliqué le pape.

« Vu de cette manière, le carême est vraiment une occasion d'important engagement ascétique et spirituel, fondé sur la grâce du Christ », a-t-il poursuivi.

Le pape a souligné le fait providentiel que le carême coïncide avec le 150e anniversaire des apparitions de la Vierge à Lourdes dans la grotte de Massabielle, car le message central de Marie fut la conversion, la prière et la pénitence.

Le 11 février, l'Eglise célèbre également la Journée mondiale du malade.

« Je salue de tout cœur les pèlerins qui se rassembleront dans la Basilique Saint-Pierre, sous la conduite du cardinal Lozano Barragán, président du Conseil pontifical pour la santé, a dit le pape. Je ne pourrai malheureusement pas les rencontrer car j'entame ce soir les Exercices spirituels, mais dans le silence et dans le recueillement, je prierai pour eux et pour toutes les besoins de l'Eglise et du monde ».

« Je remercie d'ores et déjà sincèrement ceux qui voudront bien me porter dans leur prière », a-t-il conclu.

Jesús Colina

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
amour de la souffrance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Parole d'Amour
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien
» Amour, Compassion et prières bouddhistes
» Les larmes d'Amour (de Charité)
» LA BANNIERE DE JESUS EST L'AMOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: