DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mer 06 Fév 2008, 22:03

PARIS (AFP) - Un foetus né sans vie peut être déclaré à l'état-civil, quel que soit son niveau de développement, a jugé mercredi la Cour de cassation, dans trois arrêts qui devraient réconforter les associations de parents endeuillés suite à un décès durant la grossesse.
(Publicité)

Depuis plusieurs années, des associations demandent que soit comblé le vide juridique qui existe en France pour les foetus de 16 à 22 semaines nés sans vie après une mort in utero ou une interruption médicale de grossesse.

Les arrêts de principe rendus par la première chambre civile de la Cour de cassation revêt donc une grande importance.

En obtenant le droit d'inscrire leur bébé sur les registres de l'état-civil, les parents obtiennent du même coup la possibilité de donner un nom à leur enfant, de bénéficier de certains droits sociaux comme le droit au congé maternité, ou encore celui de récupérer son corps afin d'organiser ses obsèques et de faire leur deuil.

Actuellement, dans la plupart des hôpitaux, les foetus de moins de 22 semaines sont encore incinérés avec les déchets du bloc opératoire.

L'affaire jugée mercredi concerne trois familles. Les parents de trois enfants morts-nés entre 1996 et 2001 avaient porté l'affaire en justice après s'être vus refuser la possibilité d'enregistrer leur enfant à l'état-civil.

Jusqu'à présent, les enfants dont un médecin pouvait attester qu'ils avaient vécu au moins quelques instants se voyaient dresser un acte de naissance, ainsi qu'un acte de décès.

Les autres, morts-nés, ne pouvaient bénéficier, depuis 1993, que d'une "déclaration d'enfant sans vie" et ce seulement s'ils répondaient à la définition d'enfant viable donnée en 1977 par l'Organisation mondiale de la Santé, soit un poids de plus de 500 grammes ou une grossesse de plus de 22 semaines.

Or les trois foetus concernés avaient entre 18 et 21 semaines et pesaient entre 155 et 400 grammes.
Tout foetus né sans vie pourra désormais être déclaré à l'état civil


Saisi des trois dossiers, un tribunal de grande instance avait donc débouté les familles. En mai 2005, la cour d'appel de Nîmes avait confirmé les jugements.

Mercredi, la Cour de cassation a jugé, dans trois arrêts identiques, que la cour d'appel avait violé l'article 79-1 du code civil car il "ne subordonne pas l'établissement d'un acte d'enfant sans vie ni au poids du foetus, ni à la durée de la grossesse". Selon elle, la cour d'appel a tout bonnement "ajouté au texte des conditions qu'il ne prévoit pas".

Par une telle décision, la Cour de cassation décide de bousculer le législateur. Dans ses conclusions, l'avocat général Alain Legoux avait d'ailleurs rappelé que "ce n'est pas à (la jurisprudence) de fixer la norme mais à la loi".

Or, avait-il suggéré à la Cour, "quelle meilleure façon d'y inciter le législateur" que de casser les trois arrêts, cela "permettra au législateur de faire oeuvre d'harmonisation".

D'un grand réconfort pour les familles, ces arrêts "risquent de provoquer une grande anarchie", souligne toutefois une source judiciaire. On peut en effet imaginer que des mères qui décident d'interrompre volontairement leur grossesse après quatre semaines profitent de la nouvelle donne pour déclarer leur enfant et ainsi bénéficier des avantages sociaux qui y sont liés.

En revanche, il ne devrait pas avoir d'impact sur le volet pénal, la Cour de cassation ayant déjà écarté dans d'autres arrêts l'incrimination d'homicide dans le cas de décès in utero du fait d'un accident de circulation ou d'un accident médical.


Dernière édition par le Jeu 07 Fév 2008, 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 09:03

N'est-ce pas le signe d'une grande contradiction de la loi française? D'un côté on donne le droit à l'IVG et on en fait la promotion. De l'autre on reconnaît que tout foetus peut être reconnu donc EST un être humain...

Evidemment ce serait un miracle si ce jugement faisait bouger les choses.
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 09:12

Vince a écrit:
N'est-ce pas le signe d'une grande contradiction de la loi française? D'un côté on donne le droit à l'IVG et on en fait la promotion. De l'autre on reconnaît que tout foetus peut être reconnu donc EST un être humain...

Evidemment ce serait un miracle si ce jugement faisait bouger les choses.

Si vous commenciez par lire les textes relatifs à l'IVG vous verriez qu'on y reconnait les droits du foetus en tant qu'être humain. Qu'on y définit une procédure précise qui impose une obligation d'information sur toutes les solutions alternatives à l'avortement (dont abandon sous X, adoption...).
Encore une fois faire une loi positive n'oblige personne à en utiliser le dispositif.
Entre un avortement sauvage avec des aiguilles à tricoter et le même avortement médicalement assisté je pense qu'il n'y a pas d'hésitation possible.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 09:48

Entre un meurtre propre et un meurtre sale je ne vois pas de différence
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 09:52

Vince a écrit:
Entre un meurtre propre et un meurtre sale je ne vois pas de différence
Si, la bonne conscience.
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 10:03

chiboleth a écrit:
Si vous commenciez par lire les textes relatifs à l'IVG vous verriez qu'on y reconnait les droits du foetus en tant qu'être humain.
Singulièrement, en nos temps de droits subjectifs, on lui reconnait surtout un devoir : celui de se laisser zigouiller.
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 10:22

bajulum a écrit:
chiboleth a écrit:
Si vous commenciez par lire les textes relatifs à l'IVG vous verriez qu'on y reconnait les droits du foetus en tant qu'être humain.
Singulièrement, en nos temps de droits subjectifs, on lui reconnait surtout un devoir : celui de se laisser zigouiller.

En la circonstance il s'agit de droit positif et non subjectif qui n'est que la lecture que vous faites des lois de la République.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 10:28

Je viens de voir l'information sur internet !!!

C'est une super nouvelle, qui implique bien plus qu'on peut le croire !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 13:29

chiboleth a écrit:
En la circonstance il s'agit de droit positif et non subjectif qui n'est que la lecture que vous faites des lois de la République.
Vous ne connaissez pas le sens attaché en droit à l'expression "droit subjectif". Il s'agit des droits attachés à la personne dont le développement est contemporain des progrès de l'idéologie droitdel'homiste.
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 14:40

bajulum a écrit:
chiboleth a écrit:
En la circonstance il s'agit de droit positif et non subjectif qui n'est que la lecture que vous faites des lois de la République.
Vous ne connaissez pas le sens attaché en droit à l'expression "droit subjectif". Il s'agit des droits attachés à la personne dont le développement est contemporain des progrès de l'idéologie droitdel'homiste.

C'est bien ce que j'écrivais... votre lecture subjective des lois positives de la République
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 14:42

spidle33 a écrit:
Je viens de voir l'information sur internet !!!

C'est une super nouvelle, qui implique bien plus qu'on peut le croire !

Et c'est bien là ce qui me laisse penser que cette décision est une c..... car elle ouvre la porte à tous les lobbys "contre tout ce qui n'est pas leur étroite manière (religieuse, politique... bref partisane) de voir".
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 14:57

Citation :
[quote="chiboleth"]

Si vous commenciez par lire les textes relatifs à l'IVG vous verriez qu'on y reconnait les droits du foetus en tant qu'être humain. Qu'on y définit une procédure précise qui impose une obligation d'information sur toutes les solutions alternatives à l'avortement (dont abandon sous X, adoption...).

Qu'on me permette un parallèle:
Je me demande si, ds ce domaine de l'IVG comme ds celui de la réforme liturgique de Vatican II on n'a pas une illustration de la propension des hommes à l'abus:
-ici on permet la messe en langue vulgaire et le résultat est que celle-ci acquiert le statut usurpé de seule messe officielle
-là, avec sans doute l'intention louable de réduire les conséquences sur la santé des candidates à l'avortement clandestin, on provoque probablement une augmentation dramatique des IVG et surtout, leur banalisation dans les esprits qui y contribue, tandis que les solutions alternatives sont négligées

Je ne prétends bien sûr pas que l'un a pu déterminer l'autre (encore que...) mais le fait est que ds les deux cas, le résultat est catastrophique avec des conséquences incalculables, tandis qu'il parait extrêmement difficile de revenir en arrière, la pleine mesure des dégâts n'ayant pas encore été faite.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 20:20

chiboleth a écrit:
spidle33 a écrit:
Je viens de voir l'information sur internet !!!

C'est une super nouvelle, qui implique bien plus qu'on peut le croire !

Et c'est bien là ce qui me laisse penser que cette décision est une c..... car elle ouvre la porte à tous les lobbys "contre tout ce qui n'est pas leur étroite manière (religieuse, politique... bref partisane) de voir".

blablabla
Vous perdez du terrain et vous etes pas content...
Cette loi et l'IVG qui cohabite montre l'illogisme du discours qui a amené l'avortement.
Ca vous panique ? C'est bon signe. Qu'on sorte de cette France skizophrene, qui reconnait sans complexe tout et son contraire.

:gna: :gna: :gna:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 20:36

spidle33 a écrit:
chiboleth a écrit:
spidle33 a écrit:
Je viens de voir l'information sur internet !!!

C'est une super nouvelle, qui implique bien plus qu'on peut le croire !

Et c'est bien là ce qui me laisse penser que cette décision est une c..... car elle ouvre la porte à tous les lobbys "contre tout ce qui n'est pas leur étroite manière (religieuse, politique... bref partisane) de voir".

blablabla
Vous perdez du terrain et vous etes pas content...
Cette loi et l'IVG qui cohabite montre l'illogisme du discours qui a amené l'avortement.
Ca vous panique ? C'est bon signe. Qu'on sorte de cette France skizophrene, qui reconnait sans complexe tout et son contraire.

Vous emballez pas. C'est une jurisprudence pas une loi.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Jeu 07 Fév 2008, 22:11

Je sais bien, mais on voit tout autant que c'est de plus en plus gros ce mensonge de l'avortement.
Vous n'avez peut-etre pas bien entendu la réaction du planning familial ?
La douleur des fausses couches, elles s'en balancent. Ce qui compte pour elle, c'est que cette loi ne serve pas à contrecarrer "le droit à l'avortement". C'est marrant comme même les promoteurs ne sont pas si sur d'eux concernant ce point.

Ce serait dommage qu'on finisse par admettre unanimement que le foetus est un etre humain.

Bref, si on panique un peu coté pro-IVG, c'est que le talon d'Achille de la loi sur l'avortement, c'est l'avortement !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Ven 08 Fév 2008, 10:57

chiboleth a écrit:
C'est bien ce que j'écrivais... votre lecture subjective des lois positives de la République
Vous glissez. Ma courte phrase initiale est la suivante : "Singulièrement, en nos temps de droits subjectifs, on lui reconnait surtout un devoir : celui de se laisser zigouiller".
Il n'y a là aucune interprétation mais le simple constat qu'au moment où l'on reconnait des droits notamment patrimoniaux au foetus, on continue d'en affirmer un autre qui est celui de se faire zigouiller.

Je trouve ça curieux, non dans la méthode mais dans le résultat obtenu. La méthode est classique. Dès lors qu'un juriste s'essaye à interpréter le droit, il recherche dans un corpus sur la détermination duquel je ne m'étendrai pas, les clefs de son interprétation pour en proposer une qui soit compatible avec la Loi (de lege lata). Lorsqu'il ne s'en trouve pas de satisfaisante au regard de son corpus de valeur, il suggère de modifier la Loi (de lege ferenda).

La Cour de cass donne au foetus des droits qui appartiennent à la personne alors même que ce n'est qu'une chose pour la double raison qu'on peut en disposer et qu'il n'est pas viable.

En d'autre terme, la position de la C. Cass. est ambigüe. 2 pistes possibles : soit le foetus viable ou pas est une personne dès l'origine mais alors il faudra tout ou tard choisir entre les droits du foetus. Soit le foetus est une fiction à l'instar de la personne morale auquel les parents donnerait vie par un effet de leur volonté ?.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Ven 08 Fév 2008, 11:12

La Cour de cassation n'est pas ambigu, ou en tout cas il n'est pas possible de l'affirmer au vu des cas d'espèces. En effet, tous les foetus concernés avaient plus de 12 semaines, qui est la date limite pour un IVG.

D'autre part, même si la décision était prise pour un foetus ayant moins de 12 semaines, cela n'emporterait pas automatiquement contradiction.

En effet, un adage stipule que l'enfant non né doit être considéré comme né dès lors qu'il en va de ses intérêts patrimoniaux. Ainsi, un enfant simplement conçu jouit-il fictivement de la personnalité juridique s'il s'agit de recueillir un héritage. Cela fait des siècles qu'un foetus peut hériter, n'aurait-il que trois semaines.

Cette fiction n'est pas, de soi, applicable dans ces espèces. La variant adaptée consisterait à dire que l'enfant conçu est réputé jouir de la personnalité juridique dès lors qu'il fait l'objet d'un projet parental.

L'existence d'un projet parental comme critère d'humanité : c'est une thèse élaborée par des bioéthiciens américains. Et elle permet de résoudre le problème et de sauver l'avortement.

Le salut ne viendra pas de la Cour de cassation...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Ven 08 Fév 2008, 16:39

En justice courante et cavalante, si tous les prévenus l'étaient à temps, le banc des accusés serait souvent vide.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Ven 08 Fév 2008, 16:53

Marsupilami a écrit:
En justice courante et cavalante, si tous les prévenus l'étaient à temps, le banc des accusés serait souvent vide.

A terme serait plus indiqué...Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Ven 08 Fév 2008, 16:59

Les suppositoires à la nitroglycérine sont beaucoup plus efficaces que ceux à la glycérine pure, mais se révèlent beaucoup plus bruyants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: France : Foetus nés sans vie déclarés....   Ven 08 Fév 2008, 20:15

France : Foetus nés sans vie déclarés à l'Etat civil
--------------------------------------------------------------------------------

Statut désormais reconnu

Dans un arrêt rendu en France hier, mercredi 6 février, la Cour de cassation a jugé qu'un fooetus né sans vie (après une mort in utero ou une interruption médicale de grossesse) peut désormais être déclaré à l'Etat civil, quels que soient son poids et la durée de la grossesse. Cette décision fera jurisprudence et devrait «inciter le législateur à faire une loi», espère Alain Legoux, avocat général de cette affaire.

Cette affaire a été portée en justice par trois familles à qui l'on avait refusé la possibilité d'enregistrer à l'Etat civil la naissance de leurs enfants mort-nés (âgés de 18 à 21 semaines et pesant de 155 à 400 grammes), au motif que, selon la définition de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de 1977, un enfant pouvait être dit viable à condition d'être âgé de plus de 22 semaines ou peser plus de 500 grammes.

Les foetus de moins 22 semaines étaient donc, dans la plupart des cas, incinérés avec les déchets du bloc opératoire et ceux correspondant à la définition de l'OMS ne pouvaient bénéficier, depuis 1993, que d'une "déclaration d'enfant sans vie".
La Cour de cassation a jugé que la Cour d'appel qui avait débouté les trois familles avait violé l'article 79-1 alinéa 2 du code civil qui "ne subordonne pas l'établissement d'un acte d'enfant sans vie ni au poids du foetus, ni à la durée de la grossesse".
Cet arrêt renvoie à la question du «statut du foetus» déjà posée dans plusieurs affaires comme l'affaire Grosmangin. La Cour d'appel de Reims avait décidé, en février 2000, qu'un automobiliste qui avait provoqué la mort d'un foetus de 8 mois pouvait être poursuivi. Ce jugement avait été cassé par la Cour de cassation en juin 2001.





© Ctb/zenit/Lib/Lcx/No/LP
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Ven 08 Fév 2008, 20:19

J'ai fusionné les deux sujets !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Ven 08 Fév 2008, 20:29

Voilà qui est bien Very Happy car je ne vois pas toujours les sujets en temps avec notre agenda chargé à la paroisse jusque fin de l'année déjà ! lol! j'adore finalement avoir autant de travail et la paroisse VIT !!!

Je me rejouis de cette nouvelle pour les enfants appelés si tôt par Dieu dans la Vie et pour les parents qui peuvent donner un nom à l'enfant, donner une existence officielle quelle consolation ! heureux

Cela me sensibilise beaucoup ayant perdu un enfant à 12 semaines.

Je sais que je le reverrai et il s'appelle Dominique car n'ayant pu connaître le sexe vu les circonstances je lui ai donné un prénom qu'en plus j'aimais et qui marche pour les deux sexes. Je n'imaginais pas qu'on puisse appeler si tôt un enfant par son prénom et c'est sur le conseil de notre prêtre. Savoir que j'ai un ange ange1 au ciel , que je lui ai donné la vie malgré tout ne m'attriste plus et au contraire je serai heureuse quand je le rencontrerai.... ange1 si comme dit St Paul je gagne la course et ait l'endurance jusqu'au bout lol!
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Sam 09 Fév 2008, 10:27

Olivier JC a écrit:
La Cour de cassation n'est pas ambigu, ou en tout cas il n'est pas possible de l'affirmer au vu des cas d'espèces. En effet, tous les foetus concernés avaient plus de 12 semaines, qui est la date limite pour un IVG.
C'est exact, mais se pose tout de même la question de la date de la mort du foetus. Il semble que la Cour l'ait évacuée ... Or, c'est ce qui fait toute la différence.

Citation :
D'autre part, même si la décision était prise pour un foetus ayant moins de 12 semaines, cela n'emporterait pas automatiquement contradiction.

En effet, un adage stipule que l'enfant non né doit être considéré comme né dès lors qu'il en va de ses intérêts patrimoniaux. Ainsi, un enfant simplement conçu jouit-il fictivement de la personnalité juridique s'il s'agit de recueillir un héritage. Cela fait des siècles qu'un foetus peut hériter, n'aurait-il que trois semaines.

"infans conceptus pro nato habetur". La question n'est pas là, comme vous le savez

Citation :
L'existence d'un projet parental comme critère d'humanité : c'est une thèse élaborée par des bioéthiciens américains. Et elle permet de résoudre le problème et de sauver l'avortement.
Je l'ignorais
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Sam 09 Fév 2008, 11:35

Ne vous réjouissez pas trop.

La logique actuelle est là-dedans:

- Lorsque l'enfant est désiré, il a un droit et il devient quelqu'un.
- Lorsqu'il n'est pas désiré, il est un morceau de viande et on peut le hacher menu.

Bref, l'enfant n'a pas d'être propre et devient une relation.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Sam 09 Fév 2008, 22:51

Le droit du fœtus!!! et ta sœur??? geek Mr. Green

IVG, le droit d'effacer la promesse d'un sourire... C'est bien pour une génération sortie des camps de lamort confused confused confused


E on entend l'âne qui crie:"faites moi rire :mdr: :colere: :colere: :colere:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Dim 10 Fév 2008, 08:02

Espérons tout de même que ce soit un premier frémissement. Après tout, notre société passe son temps à s'inventer des dieux. Le corps est le dernier en date. Or l'embryon est un corps, pas très abouti, contesté ... Enfin, nous verrons bien dans 30 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Dim 10 Fév 2008, 08:29

bajulum a écrit:
Espérons tout de même que ce soit un premier frémissement. Après tout, notre société passe son temps à s'inventer des dieux. Le corps est le dernier en date. Or l'embryon est un corps, pas très abouti, contesté ... Enfin, nous verrons bien dans 30 ans.

Je suis aussi pessimiste. Ce n'est pas un frémissement. C'est la consécration d'une nouvelle métaphysique qui fait de la personne humaine un personne SI ELLE EST DÉSIRÉE.

Cela touche les petits.

Un jour, les conséquences de cette métaphysiques s'appliqueront aux malades mentaux puis aux vieillards. Cette métaphysique ne protège que les personnes en bonne santé mentale et capables d'actes libres.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Dim 10 Fév 2008, 09:13

Je suis de ceux qui pensent que l'avortement est un chateau de carte. C'est a chaque nouvelle genération qu'il va falloir refaire le travail sur la mentalité et mentir à nouveau pour justifier la loi. Pour l'instant ca passe. Mais ce n'est pas si sur dans le temps.

En tout cas, ce genre de décision aide à aller dnas le sens inverse et c'est pour ca que ca me réjouit.

Apres, il y a encore bcp de boulot.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Dim 10 Fév 2008, 09:35

Il y a un fait de droit que vous ne soulignez pas: la justice et le législateur se mordent la queue.
Ils se retrouvent dans une grande contradiction, c'est donc bien à nous d'en jouer... Je m'en vais les faire transpirer.

bom cherry
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Lun 18 Fév 2008, 20:37

3107-Les fœtus révélateurs





lundi 18 février 2008, par admin





Emmurés
dans le déni de l’humanité de l’embryon, les gardiens du « droit à
l’avortement » n’ont pas mis longtemps à rameuter leurs alliés après
avoir découvert la « brèche » ouverte par la Cour de cassation. Figure
de proue des protestataires, le professeur Axel Kahn s’est engagé de
tout son poids à leur côté.





Sonné
par l’arrêt de la cour de Cassation reconnaissant aux parents le droit
de déclarer à l’état civil leurs enfants morts in utero, le Planning
Familial a tiré le premier. Mais c’est avec maladresse que sa
secrétaire générale, Maïté Albagly, brandissait l’épouvantail d’une
« usine à gaz ». Elle promet un imbroglio juridique avec ce revirement
historique de jurisprudence qui concerne les fœtus de moins de 500
grammes et de moins de 22 semaines de grossesse.


Habitués à une dialectique consistant à faire verser
des larmes dans les chaumières, les gardiens du « droit des femmes à
disposer de leur corps » se sont vite retrouvés à contre-emploi face à
la peine des trois familles requérantes. Elles ne demandaient que le
droit à la restitution du corps de celui qu’elles ont pleuré, et la
possibilité de faire mémoire d’un prénom socialement reconnu.


Chantal Birman, vice-présidente de l’Association
Nationale des Centres d’Interruption de Grossesse, choisit d’en appeler
à la psychologie en répétant  : « On ne peut pas vivre avec un
cimetière dans la tête  ! » Mais « c’est en n’en parlant pas qu’on se
fait un cimetière dans la tête » rétorquait le docteur Stéphane Clerget
sur LCI, à propos des fausses-couches. Récent auteur de « Quel âge
aurait-il  ? » (Fayard) consacré au « tabou des grossesses
interrompues », le psychiatre plaide pour mieux accompagner les deuils
anténataux, dans lesquels il mêle fausses-couches involontaires et
avortements. Le docteur Clerget évoque un rite berbère qui permet
d’honorer les corps des fœtus non-nés afin que leurs parents puissent
en « faire le deuil ». Effarement au Planning et chez ses amis
découvrant des partisans ou praticiens de l’IVG favorables à l’arrêt de
la Cour de cassation.
Le professeur Axel Kahn n’est pas de ceux-là. Figure em­­blématique de
l’intelligentsia de la bioéthique et chouchou des médias, il est
interrogé par L’Humanité du 9 février. Selon lui « les conséquences
perverses de cet arrêt l’emportent de loin sur les douleurs et les
frustrations auquel il veut porter remède ». Puis le généticien dévoile
son mordant en dénonçant « une remontée en puissance extrêmement vive,
à travers les intégrismes religieux, de la contestation de la liberté
donnée à une femme de réclamer une interruption de grossesse. »


Mais comment justifier le refus de reconnaître
l’humanité de l’être humain en cours de grossesse  ? Axel Kahn n’hésite
pas à défendre « une fiction juridique sur laquelle notre société est
basée  : nous existons à la naissance, donc on ne peut pas être tué
avant que d’être né. Plus généralement, notre droit est rempli de
fictions et celle-ci a tellement d’avantages qu’il est imprudent de la
remettre en question. » Évitera-t-il ce type de sophisme face à la
commission doctrinale des évêques de France qui l’a invité à s’exprimer
devant une soixantaine d’évêques réunis en session exceptionnelle sur
« le début de la vie humaine » du 18 au 20 février à Rennes  ? Le
communiqué de presse de la Conférence des évêques de France annonçant
la rencontre, prévue de longue date, précise que « le professeur Axel
Kahn, généticien, et le Dr Dominique Le Lannou, directeur du CECOS à
Rennes feront part de l’éclairage apporté par la science sur les débuts
de la vie humaine. »


Orateur chargé d’évoquer le point de vue éthique le
jésuite Alain Mattheeuws, qui n’est pas homme à se laisser embobiner,
devrait être en mesure de déjouer la dialectique d’Axel Kahn, si ce
dernier utilise cette tribune pour avancer ses arguments habituels en
faveur de la recherche sur les embryons surnuméraires (qu’il a coutume
d’assimiler au don d’organe) ou contre le respect de l’embryon (qu’il
dénie en raison de la multiplicité des fausses-couches spontanées très
précoces). Les bergers ne devraient pas manquer d’arguments
scientifiques pour éclairer leurs invités, brebis égarées dans la nuit
du scientisme.


La réplique à la charge d’Axel Kahn est cependant déjà venue par presse interposée. Dans une tribune du Figaro du 12 février - http://ist.inserm.fr/basispresse/rdps2.html
- le professeur Emmanuel Hirsch écrit  : « Il conviendrait de se
demander si ’’l’éthique d’en bas’’, celle de l’ordinaire et de
l’expérience immédiate, est encore conciliable avec une certaine
‘’éthique d’en haut’’. » Une lumière révélée aux pauvres et aux petits
dans la simplicité de leur cœur affronterait l’obscurité entretenue par
des sages et des intelligents, trompeuse pour l’esprit. Pour le
directeur de l’espace éthique des Hôpitaux de Paris « les expressions
souvent extrêmes d’une idéologie scientiste, poussée à la caricature,
indifférente aux conséquences humaines et sociales des mutations
qu’elle tente d’imposer (…) suscitent plus qu’on ne le pense un
sentiment d’insécurité, de violence et de vulnérabilité. »


Un exemple sur LCI avec Chantal Birman se risquant à
l’anthropologie post-IVG  : « L’énorme différence entre homme et
animal, c’est que l’animal ne fera pas une interruption de
grossesse  ! » Docteur en philosophie, Jean-Frédéric Poisson mettrait
en exergue d’autres différences. Le député (FRS-UMP) des Yvelines a
beau expliquer à la sage-femme que le mot « enfant » rend aussi compte
d’une filiation biologique d’un être vis-à-vis de ceux qui l’ont
engendré, Chantal Birman n’en démordra pas  : elle se refuse au
« dérapage » que constituerait à ses yeux l’utilisation du mot
« enfant » même si les familles endeuillées avant la naissance
l’utilisent tout naturellement.


L’idéologie peine-t-elle à défendre sa position coupée
de la réalité  ? C’est contre la menace d’une « explosion des droits
sociaux » associés à la maternité que se concentre le feu des militants
pro-IVG. Chantal Birman tient à une revendication sémantique  : si une
fausse-couche tardive devait donner droit à une absence, le congé ne
devra pas se dire « de maternité » mais « gynécologique ». Retour sur
terre  : des parents bénéficiaires de l’arrêt de la cour de Cassation
disent qu’ils sont prêts à refuser de tels droits si on les leur
accordait, pourvu que la société reconnaisse celui (ou celle) qu’ils
ont perdu.
Entrés dans la bataille, le Parti socialiste se dit « inquiet » et la
Grande loge féminine de France « vigilante ». Le Collège national des
gynécologues obstétriciens conteste la déclaration à l’état civil de ce
qu’il nomme « des pertes fœtales de moins de 22 semaines ».


Quant aux Verts, s’ils refusent « de donner un statut
juridique à un fœtus mort-né, quel que soit son niveau de
développement » c’est que, selon eux, ce « n’est encore qu’un certain
nombre aggloméré de cellules, mais aucunement un enfant. »


Tous s’accordent pour diaboliser une offensive des
anti-avortement. Mais tous adoptent finalement une position de re­pli
concédant aux femmes endeuillées par des fausses-couches plus ou moins
tardives un droit à dire leur peine et à inhumer le fœtus, à condition,
surtout, de ne pas le déclarer.


Juridiquement, la législation sur l’avortement n’est
pas touchée, ni même menacée. Mais la portée symbolique de l’arrêt est
grande. Les réactions viru­lentes qu’il suscite le montrent  : le
soupçon d’inhumanité a changé de camp.












Documents joints

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Lun 18 Fév 2008, 21:57

Citation :
C'est une super nouvelle, qui implique bien plus qu'on peut le croire !

la nouvelle se résume à ça

Qu’en statuant ainsi, alors que l’article 79-1, alinéa 2, du code civil ne subordonne l’établissement d’un acte d’enfant sans vie ni au poids du foetus, ni à la durée de la grossesse, la cour d’appel, qui a ajouté au texte des conditions qu’il ne prévoit pas, l’a violé ;

Ce qui signifie que si une loi vient subordonner l’établissement d’un acte d’enfant sans vie au poids du foetus et à la durée de la grossesse, alors la question sera réglée par la loi .

Actuellement il y a vide juridique et c'est bien pour ça que le médiateur saisit le parlement .

( je cite )Le médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye, s'est prononcé cette semaine en faveur d'une définition claire de la notion de viabilité du foetus, à 22 semaines et 500 grammes. Les enjeux vont au-delà des questions éthiques, l'inscription à l'état civil entraînant en effet l'ouverture de nombreux droits (congé maternité, allocations familiales, retraite).
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Lun 18 Fév 2008, 22:22

Citation :
Mais la portée symbolique de l’arrêt est
grande. Les réactions viru­lentes qu’il suscite le montrent  : le
soupçon d’inhumanité a changé de camp.


Je le vois toujours dans le même camp , ce soupçon . Ce sont toujours les mêmes qui accusent les autres de meurtres , me semble -t-il .

Personnellement je n'ai rien contre l'inscription à l' Etat civil encore que ce soit faire jouer un rôle nouveau à l'Etat -civil , néanmoins le droit d 'inscription existait avant cette affaire , donc acte .

Mais il faudra tout de même une loi fixant des limites .Et ce parce que l’Etat civil relève de l’administratif et que l’administratif relève de la loi .( ne pas oublier qu’organiser des obsèques relève de la loi )
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Lun 18 Fév 2008, 22:32

L'avortement est-il un meurtre.

Vous aurez la réponse bientôt, à savoir de l'autre côté de cette vie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Lun 18 Fév 2008, 23:05

On a les questions ici et les réponses de l'autre côté !
Avouez que c'est facheux .

je cite le courrier de l 'UNESCO

D’une infinie variété, la palette des réponses religieuses aux questions de bioéthique est en perpétuelle recomposition, si l’on excepte la raideur doctrinale du Vatican et les crispations des intégristes de toutes les confessions. Face à des problèmes qui renvoient à l’origine et au sens même de la vie, estime René Frydman, «le discours religieux semble pouvoir être d’un grand secours, pour autant qu’il rappelle les valeurs fondatrices de notre humanité sans prétendre les imposer, qu’il se présente comme un lieu de questionnement et non comme un corpus de dogmes».
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Lun 18 Fév 2008, 23:31

Mon cher Arnaud

il y a une question qui n’intervient jamais dans votre perspective et c’est celle de la surpopulation ( de la terre …. .pas du paradis évidemment )
Pour moi c'est une question essentielle.
Je ne dis pas que l’avortement soit une réponse à la question , mais la contraception est une réponse à la question .
Or vous mettez à peu près les deux dans le même sac .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 09:56

Tout est dit ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 14:32

Polaire témoigne bien de l'inintelligence de l'homme et de son corolaire l'effondrement catacysmique de la morale, son raisonnement est d'une logique parfaite dans un monde relativiste et générateur de la culture de mort...

L'avoretement se résume à ceci: sacrifier une promesse de sourire au dieu moderne que l'antiquité dénomait Molock...

Il nous faut sans cesse témoigner de la vie, témoigner de la grandeur de l'homme pour que nous n'ayons aucune part d'ombre à ce carnage: ces esprit sont vautrés dans un orgueil de dément, laissons Dieu leur en donner pleine mesure. What a Face affraid affraid What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 15:11

Olivier JC a écrit:

1. La surpopulation est un mythe. La terre peut encore accueillir bien des humains, à condition, bien évidemment, que plus personne ne choisisse de vivre comme des Américains.
Certainement pas tant qu'on ne saura pas nourrir correctement la totalité de l'humanité actuelle (et qu'elles qu'en soient les raisons bonnes est mauvaises). Vous avez le droit de vouloir vivre en dessous du seuil de pauvreté... respectez le choix de tous ceux qui aimeraient vivre en étant au moins assurés de ne pas manquer du nécessaire.

2.L'Eglise ne condamne absolument pas la régulation des naissances, bien au contraire : elle l'encourage comme partie intégrante et essentielle de la responsabilité parentale. C'est sur les méthodes employées que se porte la discussion.
Donc elle se mêle de ce qui ne la regarde pas. Qu'elle rappelle les principes c'est son rôle et son devoir. La méthode appartient aux hommes.

Ensuite, avortement et contraception ne sont pas mis sur le même plan. Pour résumer, dans la mesure où l'avortement est le meurtre d'un être innocent et sana défense, il est particulièrement abominable et l'Eglise le dénoncera sans relâche, à temps et à contre-temps.
Il semblerait que depuis le temps qu'elle dénonce... qu'elle soit passée à côté de la plaque au vu des milliards d'avortements (plus sans IVG qu'avec) qui se sont pratiqués depuis 2000 ans. Encore une fois avec cette question on est dans l'hypocrisie du "faites ce que vous voulez mais faites en sorte que je ne le sache pas".

Quand à la contraception, l'enseignement de l'Eglise s'adresse plus directement aux fidèles (même si de nombreux adeptes des méthodes naturelles de régulation ne sont pas chrétiens).
Voyez : dans un cas, c'est un innocent qui meurt. Dans l'autre, c'est un couple qui se ferme à la plénitude de l'Amour.
Une fois encore on est dans un mélange in-acceptable.
La contraception (quelle qu'en soit la méthode (sauf avortement thérapeutique)) est "partie intégrante et essentielle de la responsabilité parentale" selon vos propres termes. S'il vous plait de vous serrer la ceinture pour gagner votre ciel pendant les deux tiers du mois libre à vous. Ce n'est pas le choix de tous les couples qui vivent ainsi (et aussi)pleinement "la plénitude de l'amour" tout en préservant l'équilibre de la famille par une vie sexuelle responsable.
L'avortement (y compris l'IVG employé comme méthode contraceptive) est un crime (sauf cas précis) auquel il convient d'apporter des réponses sociétales et sociales qu'on attend toujours de la part des orfraies de la pensée religieuse.

En réalité nous sommes là devant une tentative du religieux de diviser les sociétés civiles afin de s'y (ré)introduire pour prendre le contrôle des pensées et ainsi remettre en cause les droits fondamentaux de la personnes humaines pour les subordonner à sa seule doctrine soit disant "d'inspiration divine".
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 18:58

Arnaud Dumouch a écrit:
Acri a écrit:


Tant que l'on ne saura pas guérir toutes les maladies, nous devrions donc stopper carrément toute natalité.

Voius plaisantez ? Mr.Red Oui, c'est pour manifester par l'absurde la culture de mort qui sort des positions de certains...

La "culture de mort" la société civile l'a expulsée des écoles, tribunaux, administrations... avec les crucifix et autre babioles cléricales dont la vente représentait de gros marchés juteux.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 19:05

chiboleth a écrit:


La "culture de mort" la société civile l'a expulsée des écoles, tribunaux, administrations... avec les crucifix et autre babioles cléricales dont la vente représentait de gros marchés juteux.
µ

Tiens ! voilà le très catholique Chilobeth qui craque et dévoile sa vraie conviction : le Christ crucifié et ressuscité est une culture de mort.

Enfin, cher chilobeth. Ca fait plaisir de vous voir enfin entrer dans une démarche de vérité avec vous-même. Je préfère cette vérité là à vos anciennes protestation de catholicisme !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 20:48

Pax tecum, Chiboleth!
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 21:08

Rectificatif :


Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa.

L'industrie du chapelet est bien un marché juteux.




































Juteux en grâces dispensées.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 23:35

cébé a écrit:
Usant!

Arnaud, vous êtes prof, vous savez bien qu'il faut répéter souvent les mêmes choses pour que ça entre ... haut les coeurs! Very Happy

Démagogique ?

... c'est pas quand l'interlocuteur ne sait plus que faire à part essayer la manipulation, ce truc en ique ?


Et puis heuuuu .... il me semble que dans sa phrase Loup Ecossais voulait fustiger les marchands de piquer du pognon au temple :twisted:

.... mince j'interpète! :bienmal:

Ne montez pas sur vos grands chevaux, ma bonne amie. Vous pourriez vous rompre le cou, surtout si c'est un Mustang. Que voulez-vous... Je suis un indécrottable Franc-Maçon, chrétien, catholique, croyant et pratiquant. Pratiquant au sens théologal. Pas au sens "grenouille de bénitier ou punaise de sacristie". Comme le disait l'un de mes maîtres à penser, le Général De Guaulle : « tout le monde sait que le diable aime barboter dans le bénitier. »


Dernière édition par Loup Ecossais le Mar 19 Fév 2008, 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 23:42

Citation :
Tiens ! voilà le très catholique Chilobeth qui craque et dévoile sa vraie conviction : le Christ crucifié et ressuscité est une culture de mort.
Les grands contempteurs l'ont présenté ainsi et continuent . On a appelé cela le nihilisme chrétien .( les critiques ne portant pas toujours sur les mêmes aspects d'ailleurs )

Nonobstant ces critiques ( Nietzsche ou autres et actuellement l'école hédonistes …ou Dauzat enfin bref des gens que vous ne connaissez pas )
il est pourtant asse connu qu' à partir d’une époque on a focalisé sur la crucifixion laquelle est bien la mise à mort .C’est un fait culturel d’envergure .

Quelle est cette religion très curieuse qui adore un homme en train de mourir ? Pensent les extrêmes orientaux .On va leur parler de résurrection ! Ils ne voient que des crucifix .
On ne leur parle pas de la vie on leur parle de l’ instant de la mort , pas des enfants vivants mais des embryons morts et pas d’un monde actuel mais d’un monde trépassé .
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mar 19 Fév 2008, 23:47

Chiboleth a écrit:


La "culture de mort" la société civile l'a expulsée des écoles, tribunaux, administrations... avec les crucifix et autre babioles cléricales dont la vente représentait de gros marchés juteux.

AD a écrit:
Tiens ! voilà le très catholique Chilobeth qui craque et dévoile sa vraie conviction : le Christ crucifié et ressuscité est une culture de mort.

Enfin, cher chilobeth. Ca fait plaisir de vous voir enfin entrer dans une démarche de vérité avec vous-même. Je préfère cette vérité là à vos anciennes protestation de catholicisme !

Que je maintiens en m'affirmant une fois de plus chrétien, catholique (comme dit Ecossais pas du style chaisière et/ou grenouille) et franc-maçon. Des Christ en croix j'en ai vu pas mal. Celui qui a ma préférence est celui qui était dans le bureau de l'abbé du Bec-Hellouin. C'était un Christ, certes crucifié, mais rayonnant et les bras grands ouverts. Et c'est ce Christ là que j'aime pas le vôtre. Pas cette image que regarde d'un oeil dégouté BXVI dans l'avatar d'un de vos supporters.


Merci polaire. Je n'aurais pas su mieux dire.


Dernière édition par chiboleth le Mar 19 Fév 2008, 23:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle



Messages : 16
Inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mer 20 Fév 2008, 00:56

chiboleth a écrit:
Chiboleth a écrit:


La "culture de mort" la société civile l'a expulsée des écoles, tribunaux, administrations... avec les crucifix et autre babioles cléricales dont la vente représentait de gros marchés juteux.

AD a écrit:
Tiens ! voilà le très catholique Chilobeth qui craque et dévoile sa vraie conviction : le Christ crucifié et ressuscité est une culture de mort.

Enfin, cher chilobeth. Ca fait plaisir de vous voir enfin entrer dans une démarche de vérité avec vous-même. Je préfère cette vérité là à vos anciennes protestation de catholicisme !


Que je maintiens en m'affirmant une fois de plus chrétien, catholique (comme dit Ecossais pas du style chaisière et/ou grenouille) et franc-maçon. Des Christ en croix j'en ai vu pas mal. Celui qui a ma préférence est celui qui était dans le bureau de l'abbé du Bec-Hellouin. C'était un Christ, certes crucifié, mais rayonnant et les bras grands ouverts. Et c'est ce Christ là que j'aime pas le vôtre. Pas cette image que regarde d'un oeil dégouté BXVI dans l'avatar d'un de vos supporters.


Merci polaire. Je n'aurais pas su mieux dire.

Bonjour Chiboleth

J'interviens peu, mais la vous meritez une mention speciale! :mdr:

Vous prenez ce qui vous plait dans l'Eglise et la Foi catholiques et moquez ceux qui ne partagent pas votre point de vue...

Au fait vous saviez que le Christ en Croix a souffert, que la souffrance existe, est une realite de notre monde imparfait?
La souffrance existe, derange, perturbe...
Ce n'est pas une raison pour la nier ou l'occulter.
Et puis, pour recoller au sujet, la souffrance des femmes qui ont avorte est une realite. Mais bon peut etre faut il l'occulter aussi dans votre monde de bisounours?

Cela dit, les prieres recitees sur les chapelets des marchands de Lourdes vous seront bien utiles un jour ( le jour ou vous reconnaitrez etre en marge de l'Eglise catholique?????) :pape: :jesus: :sts:

PS Mes excuses pour les cedilles et les accents - je suis sur clavier qwerty


Dernière édition par Isabelle le Mer 20 Fév 2008, 00:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mer 20 Fév 2008, 09:14

Isabelle a écrit:
Bonjour Chiboleth
J'interviens peu, mais la vous meritez une mention speciale!
Ca prouve au moins que vous lisez avec intérêt ce que j'écris. Merci donc.

Vous prenez ce qui vous plait dans l'Eglise et la Foi catholiques et moquez ceux qui ne partagent pas votre point de vue...
Pas plus que ceux qui dénient mon appartenance chrétienne et catholique au prétexte d'appartenance maçonnique. Pas plus que les mêmes qui ne regardent la maçonnerie qu'à travers le prisme déformé de leur capacité de médisance. Pas plus que la majorité des catholiques qui ont déserté les églises et qui vivent selon leur conscience et non selon des impositions extérieures.

Au fait vous saviez que le Christ en Croix a souffert,
C'est en effet ce que disent les Evangiles... pas une raison non plus pour ne voir que cette image.
que la souffrance existe,
Et alors? Pas une raison pour la justifier en tant que moyen d'un hypotétique salut.
est une realite de notre monde imparfait?
Et quand on a écrit ça on a changé quoi?

La souffrance existe, derange, perturbe...Ce n'est pas une raison pour la nier ou l'occulter.
Pas de raison non plus pour en faire une tartine. Enfoncer des portes ouvertes n'a jamais apporté quoi que ce soit à ceux qui vivent dans les courants d'air.

Et puis, pour recoller au sujet, la souffrance des femmes qui ont avorte est une realite. Mais bon peut etre faut il l'occulter aussi dans votre monde de bisounours?
Mais à ne voir que cette souffrance (réelle) on oublie aussi cette autre souffrance de femmes condamnées à porter (une) des charges trop lourdes pour elles. On oublie les causes de ces souffrances qui ne sont pas, et de loin, que la conséquence d'une sexualité bestiale.

Cela dit, les prieres recitees sur les chapelets des marchands de Lourdes vous seront bien utiles un jour ( le jour ou vous reconnaitrez etre en marge de l'Eglise catholique?????)
Je vous en prie. D'autres que moi ont plus besoin de vos prières. Pensez par exemple à tous ces amérindiens pour qui la théologie de la libération était un espoir et qu'on a condamné à l'errance sectaire. Pensez aux auteurs de ces con-damnations.

PS Mes excuses pour les cedilles et les accents - je suis sur clavier qwerty
Nul n'est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mer 20 Fév 2008, 09:58

Citation :
que la souffrance existe,
Et alors? Pas une raison pour la justifier en tant que moyen d'un hypotétique salut.

L'Eglise ne justifie pas la souffrance, elle la prend comme telle et lui donne sens, nuance que j'espère vous entendrez. Pour l'Eglise aussi la souffrance est intolérable, ce serait inhumain de penser le contraire...

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés   Mer 20 Fév 2008, 10:17

France : Les évêques demandent un statut pour le fœtus

Réflexions doctrinales

ROME,
Mardi 19 février 2008 (ZENIT.org) - Les évêques de France demandent un
statut pour le fœtus, explique « Gènéthique », la synthèse de presse de
la Fondation Jérôme Lejeune.La session annuelle de formation
organisée par la Commission doctrinale de l'épiscopat (présidée par Mgr
Pierre-Marie Carré, archevêque d'Albi) et le « groupe de travail sur la
bioéthique » (créé à Lourdes en novembre dernier et présidé par Mgr
Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes) s'est ouverte hier à Rennes
pour trois jours. Elle réunit une soixantaine d'évêques sur le thème: «
Le début de la vie humaine : aspects scientifique, éthique, juridique
pour un
discernement pastoral ». Parmi les intervenants, signalons le Pr Axel
Kahn, généticien, le Dr Dominique Le Lannou, directeur du CECOS (Centre
d'études et de conservation des œufs et du sperme humain) de Rennes, le
conseiller d'Etat, Alain Christnacht (approche juridique) et le père
Alain Mattheeuws (point de vue éthique).Le
cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la
Conférence des évêques de France, a exposé les enjeux de cette réunion
dans une interview accordée à Ouest France. Dans cet entretien, Mgr
Vingt-Trois réaffirme la volonté de mobilisation de l'Eglise sur le
terrain de la bioéthique, notamment en vue de la révision des lois de
bioéthique prévue en 2009. Pour lui, le débat éthique doit se focaliser
sur « le respect absolu de la vie humaine, en raison de sa
dignité intrinsèque » et doit donc se poser la question suivante : «
Est-ce que cela vaut la peine de sacrifier le respect de la dignité
humaine, même pour des progrès médicaux ? ».Revenant
sur la récente décision de la Cour de cassation d'autoriser
l'inscription à l'Etat civil de tout fœtus né sans vie (cf. Synthèse de
presse du 07/02/08), Mgr Vingt-Trois dénonce une chosification du fœtus
et de l'embryon. « Quand la Cour de cassation décide de légitimer
l'inscription d'un fœtus comme membre de la famille, cela signifie bien
que ce fœtus a un statut. Ce qui s'est produit depuis une cinquantaine
d'années, c'est au contraire une transformation rampante du statut
juridique, de fait, du fœtus et de l'embryon. On les a chosifiés ». «
La position de l'Eglise est que l'on doit agir comme si l'embryon
était une personne. Il y a une continuité humaine entre la cellule
initiale et l'être humain qui naît », explique-t-il.D'après
lui, la réaffirmation du statut du fœtus ne remet pas en cause la loi
sur l'avortement en vigueur : « Jamais l'avortement n'a été légalisé.
Il a été dépénalisé, ce n'est pas la même chose. Mme Veil n'a jamais
voulu établir un droit à l'avortement. Elle a voulu atténuer des
situations de détresse en ne laissant pas subsister une pénalisation
considérée alors comme disproportionnée ».Quant aux cellules
souches embryonnaires, Mgr Vingt-Trois dénonce le fait que l' « on fait
rêver le grand public en lui promettant la guérison des maladies de
Parkinson et d'Alzheimer » alors qu' « après des années de recherche,
il n'y a pour l'instant aucun progrès notable, contrairement aux
travaux sur les cellules souches adultes » ; « l'alibi thérapeutique ne
tient pas ». Pour
Mgr Pierre d'Ornellas, il faut « aider la science à garder raison » et
« encourager la rechercher sur les cellules souches adultes, qui a
d'ores et déjà donné des résultat ». © genethique.org
Sources : Le Quotidien du Médecin 18/02/08 - Ouest France.fr 18/02/08 - Le Figaro 19/02/08 - La Croix 19/02/08

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Vive la Cour de Cassation: Foetus nés sans vie déclarés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Compréhension d'un arrêt de la cour de Cassation
» la cour de cassation, terme et procédure
» Laïcité, qu'a dit la cour de cassation ?
» responsabilité civile cour de cassation 18 mai 2000
» Dissertation : la cour de cassation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: