DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Scouts d'Europe et le Motu Proprio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Ven 01 Fév 2008, 21:04

Rome s'adresse aux Scouts d'Europe





Citation :
L'hostilité de L'Association Française des Guides
et Scouts d'Europe au Motu Proprio Summorum Pontificum et son refus de le voir
appliqué au sein du mouvement a provoqué une réaction à Rome.

Le Cardinal Hoyos, président de la Commission Ecclesia Dei, a envoyé le 14
janvier un courrierau Président de l''AGSE, Jean-Marie Nessi, lui demandant
explicitement de revenir sur sa position de refuser la célébration de la forme
extraordinaire lors des activités du mouvement.

"Dernièrement sont arrivés à la Commission Pontificale "Ecclesia
Dei" de nombreuses lettres au sujet de la Déclaration que vous avez fait
au nom des Guides et Scouts d'Europe, qui porte le titre « Place au Scoutisme »
et la date du 17 novembre 2007.

Dans cette Déclaration vous vous exprimez sur l''impossibilité de faire usage
de la forme extraordinaire du Rite Romain pendant des activités de votre
mouvement, comme par exemple des camps.

Comme vous le savez, cette matière a été réglée par le Motu proprio « Summorum
Pontificum » du Souverain Pontife Benoit XVI entré en vigueur le 14 septembre
2007, lequel a donné à la Commission la charge de veiller sur l'application de
ce Motu proprio.

Les lettres, qui nous sont arrivées, proviennent de la part de nombreux
prêtres, - dont 61 ont signé une pétition explicite adressée à cette Commission
Pontificale, - et aussi de la part des laïcs membres de votre mouvement :
toutes expriment la même préoccupation que cette interdiction de l'usage de
l'usage extraordinaire ne soit pas conforme au Motu proprio et devrait causer
de grands problèmes dans plusieurs sections des Scouts d'Europe.

Après avoir fait une profonde réflexion sur la matière, je me vois dans
l'obligation de vous inviter à reconsidérer cette normative ; un nouvelle
réglementation de votre part devrait prendre acte de ce qui suit :

Les prêtres membres d'un Mouvement de l'Eglise ont le droit de célébrer selon
la forme extraordinaire, comme tous les autres prêtres ; ils ne peuvent,
certes, imposer cette forme à tout leur mouvement ; d'autre part, les
Dirigeants de telles Associations et Mouvements ne peuvent, ni imposer ni
empêcher cette forme de la célébration dans leur Mouvement.

Je vous saurais donc gré, Monsieur le président, si vous pouviez en informer le
comité des Scouts d'Europe lors de la réunion annuelle des Conseillers
religieux prévue pour le 14 janvier 2008.

Signé : Dario Card. Castrillon Hoyos"

Malgré cela, le président du conseil d''Administration de l''AGSE a refusé de communiquer ce courrier et a envoyé le communiqué suivant:

Citation :
Les commissaires généraux ont informé les commissaires de province que le
président de la commission pontificale Ecclesia Dei m'avait adressé en tant que
président de l'AGSE une lettre par fax le 14 février 2008 concernant le
communiqué « Place au scoutisme » du 17 novembre 2007. Cette information a
également été donnée aux conseillers religieux présents lors du colloque, comme
le demandait son auteur.

Cette question, si elle nous intéresse au premier chef, dépasse le cadre des
Guides et Scouts d'Europe. Elle nécessite notamment des échanges entre le Siège
Apostolique, les évêques de France et les dirigeants de l'Association, dans le
respect des procédures prévues.

Il nous a donc été demandé d'être patients et discrets en attendant les
résultats des échanges en cours afin d'éviter une communication prématurée.

Je ne peux vous donner par lettre davantage d'informations et considère avoir répondu
aux demandes de diffusion de ce document émanant de certains administrateurs.

Jean-Marie Nessi


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6693
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Ven 01 Fév 2008, 21:15

BADEN !? BADEN PAUWELL EST TU Là !? :bougie:

"JE SUIS Là ET NI SUIS POINT, N'ÉTANT PLUS QUE L'OMBRE DE MOI MÊME !" What a Face compress
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Ven 01 Fév 2008, 21:29

Non, je pense que les supérieurs des scouts d'Europe ont cru bien faire. Il combattent depuis des années l'étiquette d'intégristes que les scouts de france leur collent.

Mais en agissant ainsi, ils ont fait une gaffe: ils n'ont fait qu'entretenuir cette vielle rengaine du conflit entre les deux liturgies.


Or, justement, le Vatican a mis fin à ce conflit par le Motu Proprio.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Ven 01 Fév 2008, 23:19

En même temps, utiliser les deux rites dans un mouvement de ce genre n'est pas évident. Dans une paroisse, c'est assez facile pour peu que le curé y mette du sien.

Mais dans un mouvement, j'ai du mal à voir concrètement comment les deux rites peuvent coexister ensemble sans prendre le risque d'une sorte de déchirure.

A moins de réserver le rite ordinaire pour le quotidien, et le rite extraordinaire pour les occasions ?? Je ne sais si cela est une solution...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Sam 02 Fév 2008, 06:09

Olivier JC a écrit:
En même temps, utiliser les deux rites dans un mouvement de ce genre n'est pas évident. Dans une paroisse, c'est assez facile pour peu que le curé y mette du sien.

Mais dans un mouvement, j'ai du mal à voir concrètement comment les deux rites peuvent coexister ensemble sans prendre le risque d'une sorte de déchirure.

A moins de réserver le rite ordinaire pour le quotidien, et le rite extraordinaire pour les occasions ?? Je ne sais si cela est une solution...

Cher Olivier, Le but du pape est justement que nul ne se déchire plus. Les deux rites sont simplement autorisés PARTOUT. Concrètement, le rite latin sera sans doute très peu utilisé, c'est évident. Très peu de prêtres le connaissent.

Mais il le sera utilisé, par exemple, lors du passage d'unités scoutes à l'Abbaye bénédictine de Fontgombault.

En interdisant ce rite a priori, on retombe simplerment dans l'hornière passionnelle ouverte il y a 45 ans ! I don't want that Bref, quand va-t-on s'en sortir !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Dim 03 Fév 2008, 09:16

Je crois qu'Arnaud a tres bien vu la situation.
J'ai été chez les Guides et Scouts d'Europe pendant plus de 10 ans. C'est mon mouvement.

La décision des dirigeants de l'association est une boulette énorme sur un conflit qui s'estompait de maniere evidente.
Mais eux, de l'ancienne génération, le vivent encore pleinement.

Ceci explique cela. Mais leur maniere d'imposer un seul rite était totu sauf nécessaire.
J'espere qu'ils auront la sagesse de revenir sur cette decision, car sinon, c'est sans doute eux qui devront partir...


Je précise qu'en pratique, j'ai du assister une fois ou deux en 10 ans a une messe du rite tridentin au scoutisme.
Ces dernieres années, on voit plus arriver des chants de l'Emmanuel que le gregorien.

Bref, c'est un gachis qui a réouvert une plaie. Et qui va demander encore du temps :'(
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Lun 04 Fév 2008, 14:55

Mes 2 filles avaient déjà renoncé au scoutisme d'Europe, cet été, avant cette affaire de motu proprio, pour des raisons de laxisme total dans leur patrouille. (les 3 garçons ,-plus âgés-avaient lâché le louvetisme d'Europe depuis longtemps à cause de l'ambiance déplorable dans leur meute à Toulouse).

J'espère malgré tout qu'une nouvelle troupe pourra se créer à la rentrée, dans la paroisse"Ecclesia Dei" de Toulouse, comme c'est le souhait du prêtre qui la dessert. (il a bon espoir, il me l'a confié hier).

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Lun 04 Fév 2008, 16:31

Chère Isa, oui, tout dépend des chefs.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Lun 04 Fév 2008, 18:40

Cher Arnaud,

Vous écrivez:

"Concrètement, le rite latin sera sans doute très peu utilisé, c'est évident. Très peu de prêtres le connaissent."

C'est vrai, mais il y a beaucoup plus de prêtres que l'on croit qui désirent se former. En particulier, celui d'une paroisse que je fréquente quelquefois en y faisant l' animation liturgique.

"Chère Isa, oui, tout dépend des chefs."

C'est ce qu'a toujours dit mon mari.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Lun 04 Fév 2008, 18:49

Citation :
C'est vrai, mais il y a beaucoup plus de prêtres
que l'on croit qui désirent se former. En particulier, celui d'une
paroisse que je fréquente quelquefois en y faisant l' animation
liturgique.

Tant mieux. Et je le crois volontier. La nouvelle génération des prêtres n'a pas ce sectarisme en lui, exaltant le nouveau, maudissant l'ancien.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Mar 05 Fév 2008, 17:40

Ce n'est une boulette que dans la forme et parce que parmi l'épiscopat français il y en a qui ont une aversion pour les scouts d'Europe, qui ne sont pas sans reproche quant à la charité et aux respects réel des personnes...
Mais pour en revenir au sujet, l'application du motu proprio pose des problèmes d'organisation surtout à cause du manque de prêtres, il faut donc relativiser le problème qui est plus d'ordre organisationnel que de mauvaise volonté, me semble-t-il; d'autant que nous savons bien que de sensibilité nous pouvons dire qu'ils sont davantage conservateurs ce qu'on ne pourrait leur reprocher vu les dérives insensées des Scouts de France, qui n'ont plus rien avoir avec le scoutisme.

En France à cause de la crise de notre Eglise et des interférences idéologiques abominables tout est compliqué...

La position de Rome me semble être le fruit de groupes de pressions venant de mouvements de sensibilité intégriste, il faut lever le pied dans cette affaire... Il y a trop d'ombres et de manipulations...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Mar 05 Fév 2008, 19:08

Pierre Aubrit St Pol a écrit:

Mais pour en revenir au sujet, l'application du motu proprio pose des problèmes d'organisation surtout à cause du manque de prêtres, il faut donc relativiser le problème qui est plus d'ordre organisationnel que de mauvaise volonté, me semble-t-il;

Non, ce n'est pas le problème. Le Motu proprio ne demande pas de faire des messes en latin. Il autorise juste à en faire DE MANIÈRE EXTRAORDINAIRE, si cela se présente.

La direction des scouts d'Europe a INTERDIT toute messe en latin.

C'est une erreur pastorale.

Maintenant, je comprends leur position: Certaines troupes auraient sans doute essayer d'INTERDIRE toute messe en français chez elles ! Laughing

Bref, la Direction des scouts d'Europe avait juste à appliquer le Motu Proprio tel quel en disant:
Citation :

"Le rituel français est habituel. Mais n'hésitez pas à faire si cela se présente quelques messes en latin."

Ce n'est pas compliqué....

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Mer 06 Fév 2008, 10:13

Arnaud Dumouch a écrit:
Bref, la Direction des scouts d'Europe avait juste à appliquer le Motu Proprio tel quel en disant:
Citation :

"Le rituel français est habituel. Mais n'hésitez pas à faire si cela se présente quelques messes en latin."

Ce n'est pas compliqué....
Non... Et c'eut été en beau signe d'ouverture et d'unité...

Surtout après la semaine d'unité de prière pour les chrétiens... Il y a des prières qui se sont perdues en chemin peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Scouts d'Europe et le Motu Proprio   Mar 01 Avr 2008, 23:09

Citation :
La crise que traversent les Scouts d’Europe est une crise qui révèle des comportements hélas encore trop fréquents dans l’Église de France. La question de l’application du motu proprio Summorum pontificum a donné lieu dans cette association à des abus de pouvoir croisés, des clercs intervenant dans le champ de la responsabilité propre des laïcs, et des laïcs s’attribuant un rôle qui ne leur appartient pas. Cette crise est emblématique des difficultés que les fidèles, qu’ils soient engagés dans l’éducation, les œuvres sociales, caritatives, culturelles ou politiques, peuvent rencontrer dans leurs relations avec la hiérarchie. Comme l’a rappelé Mgr de Monléon lors de la dernière assemblée des Scouts d’Europe, faisant référence à Luc 10,16 (Qui vous écoute m’écoute) : « Quand un évêque parle, c’est Jésus qui parle. » Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement, pour l’évêque lui-même, et pour le fidèle laïc engagé dans une association qui se veut catholique ?





IL FAUT OBEIR A L''EVEQUE, comme au Christ ! Personne ne devrait le contester. Mgr de Monléon l’a rappelé à juste titre. Sa formule est évidement cursive. Pour être tout à fait exact, lorsqu’un évêque parle, l’Esprit du Christ parle chaque fois qu’est engagée son autorité d’évêque. Si un évêque annonce le temps qu’il fera demain, ou s’il décide du menu du déjeuner, ce n’est plus Jésus qui parle. C’est une opinion personnelle, respectable, mais qui n’engage pas son autorité. Ce qui fait l’obéissance à la hiérarchie, c’est l’obéissance à ce pour quoi la hiérarchie fondée par le Christ a une autorité.

Or les évêques ont été institués pour être les médiateurs de la grâce du Christ, selon les trois titres du Christ, prêtre, prophète et roi. Relève donc de l’autorité de l’évêque tout ce qui concerne l’enseignement de la foi (fonction prophétique), les sacrements (fonction sacerdotale) et le gouvernement de l’Église (fonction royale) (Lumen gentium, 21, 25-27).

Dans ces trois domaines, une association de laïcs créée en vue de l’apostolat ou de l’éducation doit la même obéissance à l''évêque qu’au Christ. Pour tout ce qui concerne son fonctionnement institutionnel, la désignation des membres de son conseil d’administration et de ses chefs, l’évêque n’est pas concerné et n’a pas d’autorité particulière. En revanche, les parents devraient avoir leur mot à dire puisqu’ils sont les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants (cf. Christifideles laici, 34). S’ils le souhaitent, ils peuvent par exemple demander que telle ou telle forme de rite soit célébrée pour leurs enfants.

Le refus de l’application du motu proprio Summorum pontificum au sein de l’association des Guides et Scouts d’Europe (AGSE), puis un débat sur ses modalités de mise en oeuvre, ont révélé une crise qui traverse toute l’Église de France. Si l’on veut obéir au Christ, cela signifie que ni les évêques, ni l’AGSE n’ont le pouvoir d’accepter ou de refuser l’application du motu proprio. Cette application n’est pas optionnelle. Ils ne peuvent prendre que des mesures d’application prudentielle, tenant compte autant des besoins de l’Église particulière (c’est-à-dire pas seulement des clivages politiques, mais d’abord des besoins spirituels de fidèles) que des risques d’une application déformée, et d’explication pour que celui-ci porte ses fruits.

Les évêques doivent notamment, en collaboration avec les responsables du mouvement, veiller à ce que tous les prêtres qui célèbrent des messes dans les unités ne soient pas schismatiques et qu’ils soient bien munis du pouvoir de le faire. De manière positive, ils doivent veiller à l’application du motu proprio afin qu’un grand nombre d’enfants et de jeunes bénéficient de l’enrichissement liturgique que Benoît XVI veut promouvoir par ce moyen. Cette application est délicate puisqu’il s’agit d’échapper aux excès et de maintenir l’unité du mouvement, mais c’est bien là la raison d’être de l’intervention des évêques. Quoi qu’il en soit, cette intervention ne peut aboutir à contredire le motu proprio, ni en théorie ni en pratique, a fortiori elle ne peut chercher à en limiter les conséquences. Il y va en effet, comme l’a rappelé Mgr de Monléon, de l’union au Pape, et de l’obéissance au Christ.

Au cœur de l’Église

Cette obéissance est en effet capitale pour la mission du mouvement scout. Les Guides et Scouts d’Europe sont au cœur de l’Église de France. Leur insistance sur la nécessité de la vie sacramentelle, leur énergie à vouloir transmettre la foi aux jeunes qu’ils éduquent, leur volonté d’intégrer la vie spirituelle dans la vie scoute, l’obéissance aux évêques et à l’Église dont ils ont toujours témoigné, le nombre de vocations sacerdotales et religieuse et de mariages chrétiens qui en sont issus, le respect de l’Église locale même quand certains clercs lui mettent des bâtons dans les roues, sont autant de témoignages de leur catholicité.

Or l’équipe dirigeante de l’AGSE avait fait le choix de sacrifier le motu proprio. Avec l’approbation, semble-t-il, de certains évêques et contre l’avis de Rome, elle avait décidé sous sa propre responsabilité qu’elle serait une association qui ne célébrerait que le rite ordinaire. Devant les réactions indignées de certains de ces membres et un rappel à l’ordre, un « compromis » va être trouvé. Mais il est regrettable qu’on ait pris les 27.000 membres du mouvement et leurs familles en otage, pour imposer une décision qui ne relevait pas du pouvoir, ni de l’AGSE, ni des prêtres ou des évêques qui avaient pu la leur conseiller. Ces comportements, ces arguties casuistiques, ce manque de générosité dans l’obéissance à la volonté du pape n’étaient pas dignes. Ceux qui en sont la cause portent une grave responsabilité. Si l’on prétend obéir au Christ, et aux évêques comme au Christ, comment est-il possible d’agir ainsi dans l’Église ?

Des conseillers spirituels, des chefs, des parents (les premiers concernés on l’oublie un peu trop) étaient donc fondés à dire « cela suffit », mieux, ils avaient le devoir de s’interroger sur les motivations profondes qui ont conduit à cet abus de pouvoir, pour éviter toute velléité d’autoritarisme mal placé.

La hiérarchie de l’Église n’est pas une « administration pastorale », selon le mot du cardinal Ratzinger, elle est au service de la communion. La vie du mouvement des Guides et Scouts d’Europe, en tant que mouvement de scoutisme, avec sa pédagogie propre, son organisation, son identité, n’appartient pas au champ des vérités de foi pour lequel les évêques ont reçus la charge du Christ. En revanche, dès lors que ce mouvement se définit comme catholique, il est légitime de demander aux évêques de l''aide concrète sur les moyens d''appliquer le motu proprio et de travailler avec eux pour définir des règles à la fois généreuses et permettant de limiter les risques d''excès. Il n''était pas normal que le bureau de l’association s’attribuât la responsabilité de dégager ces règles. Ce n''est pas sa fonction. En revanche, c’est la mission pastorale des évêques.

Nous ne sommes plus en 1930


Il arrive encore fréquemment dans l’Église que des laïcs ou des clercs se comportent consciemment ou inconsciemment comme au temps de l’Action catholique sous "mandat". À cette époque, ne pouvait se dire alors catholique que ce qui était reconnu par la hiérarchie de manière explicite sous une forme ou sous une autre comme "catholique". L’Église a voulu libérer le dynamisme missionnaire des fidèles de cette tutelle hiérarchique. L’Esprit souffle où il veut. Comme le concile Vatican II le prévoit, il existe de multiples formes d’initiatives et d’engagement des catholiques, qui définissent de nouvelles relations des fidèles laïcs avec la hiérarchie (Apostolicam actuositatem, n. 24).

Si la pratique des mandats ou des missions a pu être tout à fait justifiée lorsque l''Église fonctionnait encore sur le mode de la chrétienté, on peut se demander si elle ne mériterait pas d''être remise en question alors même que l''Église de France cherche officiellement à échapper aux tentations communautaristes : y a-t-il plus communautariste qu''un label ou un tampon « catholique », surtout dans la pratique qui en est faite actuellement ?

Précisons : il y a soixante ans, on pouvait encore concevoir l''apostolat des laïcs comme un pur prolongement de la hiérarchie catholique, prolongement obtenu par l''intermédiaire de délégations ou de mandats. Cela relevait d''une conception théologique de l''Église tout à fait particulière, mais d''une conception autorisée. Il est désormais impossible de le soutenir après le décret conciliaire Apostolicam actuositatem et l’exhortation Christifideles laici de Jean-Paul II, tout particulièrement en ce qui concerne les mouvements participant à l''éducation puisque cette dernière est, de droit naturel, de la compétence des parents.

Dans son texte, Jean-Paul II rappelait le droit, lui aussi naturel, d''association des laïcs, soumis à un légitime discernement de l''autorité ecclésiale selon des critères objectifs d''ecclésialité (n. 29-31). Si ce texte était effectivement appliqué, la dénomination « catholique » ne devrait pas constituer une prébende ni un blanc-seing comme c''est le cas aujourd''hui mais, à l''inverse, elle devrait résulter d''une évaluation de la fidélité concrète à l''Église, régulièrement contrôlée et remise en jeu à partir de critères réellement objectifs, les décisions pouvant faire l''objet d''un appel devant les juridictions ecclésiastiques. Nous ne sommes plus en 1930.

http://www.libertepolitique.com

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Scouts d'Europe et le Motu Proprio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Scouts d'Europe et le Motu Proprio
» Motu Proprio : émission spéciale sur KTO
» AlexisII se réjouit du Motu Proprio
» Motu Proprio "Universae Ecclesiae"
» La Porte de la Foi Lettre apostolique en forme de Motu Proprio par laquelle est promulguée l'année de la foi Par Benoît XVI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: