DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le pape bénit les agneaux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le pape bénit les agneaux...   Lun 21 Jan 2008, 23:52

Le pape bénit les agneaux dont la laine donnera les pallium

Fête de sainte Agnès


ROME, Lundi 21 janvier 2008 (ZENIT.org) - Comme c'est la tradition chaque année en la fête de sainte Agnès, vierge et martyre, le 21 janvier, le pape Benoît XVI a béni deux agneaux dont la laine servira à tisser les pallium que le pape remet le 29 juin aux archevêques métropolites nommés dans l'année, en signe de leur communion avec le Successeur de Pierre. Mais aussi en signe de la sollicitude pastorale du bon pasteur qui porte la brebis sur ses épaules.

La cérémonie a eu lieu en la chapelle Urbain VIII du palais apostolique. Traditionnellement, ces deux agneaux sont élevés par les religieuses de San Lorenzo in Panisperna et ils sont présentés au pape par les Chanoines réguliers du Latran qui desservent la basilique Sainte-Agnès-hors-les-Murs.

Symbole de la brebis perdue, recherchée, sauvée et placée par le Bon Pasteur sur ses épaules, l'agneau est aussi celui du Christ crucifié, selon le titre donné au Christ par saint Jean Baptiste, comme le rappelait l'Evangile de ce dimanche.

Leur laine sera utilisée par les Bénédictines du monastère romain de Sainte-Cécile pour tisser les palliums de 5 centimètres de large, qui seront ornés de 6 petites croix de soie noire, symbole des plaies du Christ, et de broches d'or gemmé, autrefois utilisées pour fermer le pallium sur le cœur, le dos et l'épaule droite.

Benoît XVI attache une importance particulière au symbole du pallium : il a remis à l'honneur cette force symbolique en choisissant pour lui-même le long p allium des mosaïques des premiers siècles. Il a même voulu qu'il apparaisse sur son blason.

Anciennement, le mot « pallium » désignait un manteau de laine exclusivement attribué au souverain pontife, puis il devint un signe liturgique d'honneur, symbole d'un lien de communion particulier avec le successeur de Pierre pour les évêques à la tête de juridictions métropolitaines.

Une fois terminés, les palliums sont placés dans une urne de bronze, don de Benoît XVI, placée dans une niche, sous l'autel de la « confession de Pierre », au plus près de la tombe de l'apôtre, jusqu'au 29 juin, en la solennité des saints Pierre et Paul, saints patrons de l'Eglise de Rome.

Le récit le plus ancien de la remise du pallium par le pape à un évêque est le récit de la remise du pallium à Saint Césaire d'Arles par le pape Symmaque, il y a plus de 1500 ans.

Adolescente et vierge romaine, Agnès a été martyrisée au temps de la persécution de l'empereur Dèce, au IIIe siècle : une persécution si violente que de nombreux baptisés reniaient leur foi devant la menace de mort.

Le martyre de sainte Agnès a été rapporté par saint Damase, par saint Ambroise et par Prudence. Elle périt à l'aube du IVe s., en 303 à l'âge de treize ans. Jacques de Voragine rapporte son histoire, dans sa « Légende dorée ».

La jeune martyre est souvent représentée par un agneau ou accompagnée d'un agneau blanc, en main la palme du martyre. Elle est une des saintes protectrices des jeunes et on l'invoque pour obtenir la vertu de chasteté.

A Rome, Agnès est spéci alement honorée, en la basilique Sainte-Agnès-hors-les-Murs, qui abrite sa tombe, et a été construite au-dessus des catacombes du même nom.

A côté de l'église médiévale - une des « sept églises » du pèlerinage de saint Philippe Néri -, on peut encore voir les ruines de l'imposante basilique construite par Constantin.

L'église romaine de Sainte-Agnès-in-Agone, place Navone, et spécialement dédiée par le diocèse de Rome aux rencontres de jeunes, a été reconstruite sous la direction de Borromini. Elle se dresse à l'emplacement de l'ancien cirque de Domitien, sous une voûte duquel le corps de la jeune martyre avait été exposé.

Anita S. Bourdin
Revenir en haut Aller en bas
Jehova



Messages : 243
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le pape bénit les agneaux...   Mar 22 Jan 2008, 08:56

J'espère qu'il bénit aussi les lions, les lionnes et les elephants
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pape bénit les agneaux...   Mar 22 Jan 2008, 10:59

Bonjour, chère Elise et cher Jehova. sunny

Absolument. De toute Eternité. Dieu a béni Sa Création du moment même où Il l'a amenée à la vie : "...et Dieu vit que cela était bon."

Tous les animaux - tout le vivant -, sont donc bénis. Very Happy

Vous me faites penser à la bénédiction des troupeaux ; dans mes montagnes auvergnates, au centre de la France, la coutume est encore de bénir les quelques troupeaux qui demeurent, dont ceux de brebis : une messe est célébrée, au cours de laquelle les bergers adressent une prière à Dieu, I love you afin qu'Il accepte de prendre le bétail sous Sa protection. Un prêtre disait que ce moment est particulièrement émouvant... sunny :sts: cheers


Votre (toute relative) ironie, cher Jehova, me fait songer que l'homme ne vaut pas mieux que les lions, les lionnes et autres éléphants... Il n'y a que dans la Création nouvelle, un Monde nouveau, que les êtres vivants seront pacifiés dans le Christ sunny :


"Le loup habitera avec l'agneau, la panthère se couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon.
La vache et l'ourse paîtront, ensemble se coucheront leurs petits. Le lion comme le boeuf mangera de la paille.
Le nourrisson jouera sur le repaire de l'aspic, sur le trou de la vipère le jeune enfant mettra la main.
On ne fera plus de mal ni de violence sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance de Yahvé, comme les eaux couvrent le fond de la mer."

Isaïe 11, 6-9


Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Le pape bénit les agneaux...   Mar 22 Jan 2008, 11:21

Fanny, vous êtes en plein dans le vrai, et la coutume auvergnate de bénédiction des troupeaux existe aussi... au Vatican !!

La bénédiction des troupeaux s'est d'ailleurs tenue le 17 janvier dernier, comme le rapporte ZENIT :

Citation :
« Journée de l’éleveur » : Bénédiction des animaux place Saint-Pierre


Fête de saint Antoine abbé, protecteur des animaux



ROME, Jeudi 17 janvier 2008 (ZENIT.org) - A l'occasion de la « Journée de l'éleveur » promue par l'Association des éleveurs italiens, en la fête de saint Antoine abbé, protecteur des animaux, les éleveurs ont fait bénir leurs animaux par le cardinal Angelo Comastri, vicaire du pape pour la Cité du Vatican, sur le parvis de la basilique Saint-Pierre.

Depuis hier matin, on préparait place Saint-Pierre, les enclos abrités de la pluie. Aujourd'hui y avaient pris place des vaches laitières, des chevaux de trait, des ânes...

Des représentants de l'Association italienne des Eleveurs (AIA) ont participé à la messe présidée par le cardinal Angelo Comastri en la basilique vaticane, à l'occasion de la fête de saint Antoine du Désert, père du monachisme.

Une délégation, conduite par le président de l'AIA, M. Nino Andena, était présente hier à l'audience générale du mercredi. Le pape a félicité le président Andena pour cette « belle initiative ».

Juste derrière la grande crèche de Noël, les Frisonnes italiennes, les Bruna et Jersey, laitières, côtoyaient les races à viande, les Chianina et les Limousines, mais aussi des « Bufali », chevaux de trait rapides, des ânes de l'Amiata, des cochons blancs « Large White » et noirs, des brebis « Sopravissana », des chèvres, des poules, des autruches, des lapins et des chiens.

Benoît XVI a recommandé, mercredi, aux éleveurs italiens de veiller à la sauvegarde de « l'environnement » et à la « sécurité alimentaire ».

Et justement, l'AIA refuse la viande issue du clonage, indique le site Internet de l'Association. Le président Andena estime, d'après des études d'experts, que « le clonage n'est d'aucune utilité au progrès de la zootechnie (...), ni aux éleveurs ni aux consommateurs ». « Nous continuerons donc, a-t-il déclaré, à travailler sur la sélection et l'amélioration génétique, voies royales de la croissance de la zootechnie. Un concept qu'il nous plaît de répéter alors que les éleveurs fêtent leur saint patron, saint Antoine abbé, en accord avec l'exhortation du Saint-Père de « travailler toujours davantage dans le respect de l'environnement et en faveur de la sécurité alimentaire des citoyens ».

Benoît XVI a souligné aussi l'importance de leur travail « pour l'économie du pays ».

« Que la fête liturgique de votre saint patron, saint Antoine abbé, suscite en vous le désir d'adhérer au Christ avec une générosité croissante et de témoigner avec joie de son Evangile », a exhorté Benoît XVI.

En Italie, saint Antoine abbé est invoqué comme saint protecteur des troupeaux et des animaux domestiques.

Benoît XVI a également recommandé aux jeunes, aux malades et aux jeunes mariés, l'exemple de saint Antoine dont le 17 janvier est la mémoire liturgique.

Le pape a souligné à la fin de l'audience : « Que l'exemple de saint Antoine Abbé, insigne père du monachisme qui a beaucoup travaillé pour l'Eglise, en soutenant les martyrs dans la persécution, vous encourage, chers jeunes, à rechercher constamment le Christ, et à le suivre fidèlement ; qu'il vous réconforte, chers malades, pour que vous supportiez vos souffrances avec patience et que vous les offriez pour que le Royaume de Dieu se répande dans le monde entier ; et qu'il vous aide, chers jeunes mariés, à être les témoins de l'amour du Christ dans votre vie de famille ».

Mais le pape a également recommandé l'exemple de saint Antoine du Désert, premier Père des Solitaires d'Égypte (251-356) aux Polonais, en leur disant : « Tout jeune encore, mais mûr dans la foi, il distribua tous ses biens aux pauvres. Il voua toute sa vie à l'ascèse et à la pénitence. On l'appelait l'ami de Dieu. Saint Augustin admirait sa foi. Puissions-nous, poussés par son exemple, secourir les pauvres et les nécessiteux ! »

D'aucuns pensent qu'au moyen âge le saint ermite devint le protecteur du bétail, du fait que dans son désert de Haute-Egypte, il savait imposer sa volonté aux animaux sauvages.

D'autres pensent qu'il est devenu le protecteur des animaux parce que, proche du Créateur, il avait le respect de toutes créatures, et qu'il soignait les animaux blessés.

D'autres font aussi observer que cette tradition vient des Hospitaliers de saint Antoine - qui accueillaient les pèlerins au sanctuaire de La Motte, conservant des reliques du saint -. Pour nourrir les malades et les visiteurs, ils élevaient des cochons, en liberté, une clochette au cou. Les pèlerins prirent l'habitude d'emporter des clochettes pour protéger aussi leurs animaux.

A Rome, la paroisse Sant'Eusebio à l'Esquilin, se transforme en paisible arche de Noé citadine, lors de la messe de 11 h le 17 janvier et le dimanche suivant : on accueille chiens, chats, lapins, oiseaux, tous les animaux domestiques. La liturgie est soignée, la chorale joyeuse, l'homélie riche.

Et sur le parvis, sous la bannière de saint Antoine du Désert, entouré d'animaux, attendent la bénédiction finale les chevaux des Carabiniers et de la Garde de Finance et les chiens de la protection civile. A la fin de la messe, tous les animaux sortent et reçoivent une bénédiction individuelle que le diacre donne joyeusement, le goupillon à la main. La télévision régionale (TG3) ne manque jamais ce rendez-vous.

Une occasion d'évangélisation que le curé, Mgr Gianfranco Martella ne veut pas manquer : même les retardataires - maître et chien - peuvent venir prier avec lui dans la sacristie et recevoir la bénédiction.

Anita S. Bourdin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le pape bénit les agneaux...   Mar 22 Jan 2008, 13:04

Merci d'avoir pris la peine de nous rappeler ce bien beau document, cher Jean-Louis B, Very Happy I love you il nous dit l'importance donnée à la vie... :sts: sunny Bien sûr que cette coutume à valeur religieuse existe dans de nombreux pays, et depuis longtemps !

Ce qui est "bene - dictus" est "dit - bon", et toute la Création est infiniment bonne, comme Dieu est Bon : c'est Lui qui l'a voulue ainsi. Seul l'homme pervertit ce qui est bon, Shocked ce dont nous louons Dieu… I love you

Encore merci pour le fête de saint Antoine abbé! cheers

Amitiés à tous. :colors:
Revenir en haut Aller en bas
 
Le pape bénit les agneaux...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pape bénit les agneaux...
» caricature obscène de Plantu sur le Pape dans "le MONDE"
» un rabin juif insulte le pape Benoix XVI !!!
» Pâques 2010 : Message Urbi et Orbi du pape Benoît XVI
» Le pape se rend-til compte de ce qu'il a dans le dos ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: