DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Juger son prochain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre-Nicolas



Messages : 191
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Juger son prochain   Mar 1 Nov 2005 - 1:28

Bonjour,

voici un extrait de l'épître de Jacques :
Citation :
Frères, cessez de dire du mal les uns des autres ; dire du mal de son frère ou juger son frère, c'est dire du mal de la Loi et juger la Loi. Or, si tu juge la Loi, tu n'en es plus le fidèle sujet, tu en es le juge. Un seul est à la fois législateur et juge, celui qui a le pouvoir de sauver et de perdre. Pour qui te prends-tu donc, toi qui juges ton prochain ?

Je me demandais ce que voulait dire cet extrait de l'épître de Jacques. En quoi juger son prochain est-il juger la Loi ? Quel est le rapport de la Loi dans tout cela ? La Loi, c'est les 10 commandements ?


merci,

Pierre-Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Juger son prochain   Mar 1 Nov 2005 - 8:21

Cher Pierre-Nicolas,

D'abord, il existe deux manières de juger son prochain:

- Pour un motif de médisance, selon un esprit de commérage ou d'aigreur.

- Pour l'aider et le construire.


Ce deuxième jugement peut être bon, selon les circonstances. Les parents le font sans cesse et par mission pour éduquer leurs enfants.

C'est donc le premier jugement qui est visé.

Et ce que veut dire saint Jacques, c'est une référence à cette parole de Jésus en Matthieu:
Citation :
"Toute la Loi et les prophète se résume à ces deux commandements qui n'en font qu'un: "Tu aimeras Dieu de tout ton coeur; Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Ainsi, celui qui juge son frère que la Loi nouvelle ordonne d'aimer, juge cette Loi (la méprise).

Les 10 commandements ne sont pas directement visés ici. Dans la Nouvelle Alliance, ils ne sont que des conséquences principales, parmi d'autres, des deux commandements de l'amour.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Juger son prochain   Mar 1 Nov 2005 - 15:22

'ai lu l'opinion d'un exégète (Philippe Rolland) qui estimait que ce passage de saint Jacques est une réponse à saint Paul en sa première épître aux Corinthiens, où il qualifie de "faibles" ceux qui craignent de manger les viandes immolées. Bref, saint Paul, qualifiant de faibles ceux qui veulent rester fidèle à la Loi ancienne (alors que Jésus a balayé ceci), juge la Loi qui, toute imparfaite qu'elle soit, n'en est pas moins l'expression de la volonté de Dieu.
Et cet exégète remarque que dans la deuxième aux Corinthiens, saint Paul corrige en tenant compte de la critique émanant de saint Jacques.

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80855
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Juger son prochain   Mar 1 Nov 2005 - 16:23

Difficile de lire cela, du moins dans cet extrait. La Loi dont parle saint Jacques est bien la Loi nouvelle, celle du Christ, et non la Loi ancienne, celle de Moïse...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Juger son prochain   Mar 1 Nov 2005 - 16:47

Smile

Code:
J'ai lu l'opinion d'un exégète (Philippe Rolland) qui estimait que ce passage de saint Jacques est une réponse à saint Paul en sa première épître aux Corinthiens, où il qualifie de "faibles" ceux qui craignent de manger les viandes immolées. Bref, saint Paul, qualifiant de faibles ceux qui veulent rester fidèle à la Loi ancienne (alors que Jésus a balayé ceci), juge la Loi qui, toute imparfaite qu'elle soit, n'en est pas moins l'expression de la volonté de Dieu.
Et cet exégète remarque que dans la deuxième aux Corinthiens, saint Paul corrige en tenant compte de la critique émanant de saint Jacques.

Qu'en pensez-vous ?

On sait les débats qu’il y a eu entre Paul, et les « judéo-chrétiens », représentés notamment par Jacques, à propos de la fidélité à la Loi mosaïque. Pour les judéo-chrétiens auxquels s’adresse Jacques, la Loi, c’est le summum de tout.

Alors, quand Jacques dit :

Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d’un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la Loi et juge la Loi.

cela revient à mettre à égalité l’amour fraternel avec ce principe supérieur qu’est « la Loi » pour ces judéo-chrétiens :

"Si vous parlez mal d'un frère ou vous le jugez, c'est comme si vous vous en preniez à ce principe sacré qu'est "la Loi".

C’est ce qu’on appelle un argument « ad hominem ».
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
 
Juger son prochain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ne pas juger!
» Juger son prochain
» Tu aimeras ton prochain comme toi-même...
» "Ne juge pas, et tu ne seras pas jugé"
» tu veux savoir qui sera ton prochain flirt?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: