DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rome hausse le ton concernant le motu proprio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mer 09 Jan 2008, 11:06

Cher Olivier, pouvez-vous rappeler ce que stipule le motu proprio?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mer 09 Jan 2008, 14:47

C'est le Motu Proprio autorisant l'usage de la liturgie en latin.

Et ce portrait tracé par Monseigneur Albert Malcolm Ranjith est absiolument réaliste.

Finalement, on voit à quel point la FORME (liturgie progressistes par exemple) révèle LE FOND (apostasie tranquille, identification du christianisme à une humanisme politiquement correct).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mer 09 Jan 2008, 15:04

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:


Citation :
Finalement, on voit à quel point la FORME (liturgie progressistes par exemple) révèle LE FOND (apostasie tranquille, identification du christianisme à une humanisme politiquement correct).

fort bien dit.

autrechose: quelles sont les modalités d'applications du motu?
exple concret: ds ma ville, il y a une communauté de FFSSPX;
par ailleurs une messe en latin est dite par la Fraternité st Pierre;
comment pourrait être appliqué le motu?
sur demande des fidèles, je suppose?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
bajulum



Messages : 1031
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Jeu 10 Jan 2008, 09:48

Olivier a écrit:
Il y a eu un problème dans l'Eglise ces 40 dernières années, Benoit XVI ne fait que remettre l'Eglise dans le rail.
Le Padre Pio disait à la fin de sa Vie à propos du concile
"Terminez en et vite !!"
Notre église a cru se faire mieux aimer en se faisant plus ouverte aux idées du temps. C'est le contraire qui s'est produit.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Jeu 10 Jan 2008, 13:33

bajulum a écrit:
Citation :
Notre église a cru se faire mieux aimer en se faisant plus ouverte aux idées du temps. C'est le contraire qui s'est produit.

Notre Eglise s'est crue un instant devoir être "du Monde" alors que le Christ l'avait prévenue ds les personnes des apôtres, qu'Elle n'est pas "du monde", Elle est seulement "ds le monde";

c'était donc de sa part une démarche vaine, même si dictée par les meilleures intentions, car chacun sait que l'Enfer est pavé de bonnes intentions;

Paul VI n'avait-il pas relevé, voyant les résultats inattendus et l'interprétation dévoyée qui était faite du Concile, que "les fumées de Satan, par quelque fissures, sont entrées ds l'Eglise"?
Revenir en haut Aller en bas
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Jeu 10 Jan 2008, 14:10

En tant que catholique née au moment du concile (28 09 65), je peux témoigner du mal qu' a fait ce prétendu "esprit du concile", en France. Je suis allée au catéchisme pendant toute mon enfance, et il a fallu le "hasard" (on peut traduire la grâce de Dieu) , pour que j'apprenne de mon compagnon de l'époque qui lisait un livre de psychanalyse, la vérité sur la présence réelle dans l'hostie. J'ai ensuite rencontré celui qui est devenu mon mari- avant de me convertir sincèrement-, qui lui, était catholique fervent, que l'on traite actuellement d'intégriste (il fréquentait et fréquente toujours occasionnellement les églises de la fraternité Saint Pie X. Par lui, et les prêtres de la fraternité, j'ai appris véritablement le contenu de la foi catholique. Actuellement, je vais à la messe à l'église où notre ancien évêque avait toléré du bout des lèvres contraint et forcé(motu proprio de 1988) une messe qui, comme le rappelle Benoît XVI, n'a jamais été interdite(et pour cause, elle est canonisée et ne peut être interdite sous peine d'excommunication);Aujourd'hui, j'ai 7 enfants, dont 4 ados; (l'aîné à presque 18 ans et est organiste dans cette église desservie par un prêtre de l'institut du Christ Roi Souverain prêtre), tous attachés à la messe de Saint Pie V. Pendant quelques années, ils sont allés avec moi, dans les églises "modernes", et en ont retiré un profonde tristesse de voir à quel point la sainte liturgie a été dénaturée. Soit dit en passant, les directives du concile sur la liturgie ont été totalement bafouées , et les autorités religieuses françaises ont laissé faire n'importe quoi. Mon fils aîné a fait un camp organisé par une association de jeunes tradi, cet été au Portugal, avec un ami du lycée,- totalement ignorant des vérités de la foi, bien que scout de France-,. A l'issue de ce camp, cet ami a demandé à venir à la messe avec ma famille. Il en a été ravi jusqu'à ce que sa mère lui interdise cette messe, sous la prétexte que celà prenait trop de temps le dimanche matin. Elle a cependant autorisé qu'il aille à la messe de notre paroisse. Depuis, c'est ce que fait Vincent, mais il se rend compte que cela n'a rien à voir avec la beauté et la ferveur de l'ancienne liturgie. Je demande d'ailleurs à tous ceux qui me liront de prier pour ce jeune, qui ne peut même pas se préparer à la première communion, à cause de l'indigence du catéchisme dans notre paroisse, et de l'interdiction de sa mère d'aller le suivre auprès du prêtre desservant l'église tradi de Toulouse.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Jeu 10 Jan 2008, 21:02

En tout humour et avec tout le respect que je vous dois, j'ai envie de répondre : "ah les vieux..." Mr.Red

Je suis tout à faire en accord avec vous sur le beauté des chants grégoriens etc... (Bon,à petite dose pour moi s'il vous plait, mais je comprend qu'on puisse être subjugé par cela.)

Mais enfin faire un lien enre les églises qui se vident et le concile Vatican2 (c'est bien de cela dont il s'agit non?), ca me parait suspect.
Quand j'étais petit, la messe, franchement, à moins qu'il y ait une chouette chorale avec guitare flute violon percu, ca me barbait.
Alors s'il y avait eu la messe en latin, très peu pour moi merci.

Je pense que la rencontre avec Dieu est tellement singulière et parfois inatendue, donc ok pour avoir un enseignement du cathéchisme tout petit qui soit de qualité, mais franchement leur apprendre et les forcer à aller se confesser...
Les messes doivent être belles. Mais les gens aiment tellement des choses différentes... ce qui est très bien c'est d'ouvrir la porte à différentes manières de pratiquer! l'est prit de Vatican 2 non?

Petrum
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Jeu 10 Jan 2008, 21:36

En fait, pour ma part, je me fiche un peu du latin ou du pas latin.

Ce qui m'étonne et m'agace, c'est le sectarisme pastoral des évêques français contre ceux qui voulaient célébrer en latin.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 07:01

Le problème ne réside pas seulement dans l'usage du latin à la messe. j'ai réussi à prier de façon très fervente dans des messes de rite ordinaire, sans flûte ou avec (j'en joue), mais sans djembé ou percussion, qui font souvent partie intégrante de la nouvelle liturgie mal comprise, dans ma paroisse -où j'ai renoncé à aller.


Le constat d'Olivier est alarmant, mais il est réaliste.

Si on relit attentivement les textes du concile, en particulier "sacrosanctum concilium" sur la divine liturgie, on s'aperçoit que l'interprétation et l'application qui en ont été faites sont totalement aberrantes.

Le problème réel est qu'une partie du clergé à profité du concile pour faire passer ce qui lui plaisait sur fond "d'ouverture au monde", et n'a plus du tout cherché à instruire les fidèles de façon correcte sur les vérités de la foi. Selon un sondage récent, 17% des personnes qui se déclarent catholiques ne croient même pas en Dieu. Alors sur la nécessité d'être en état de grâce (on ne sait plus ce que cela veut dire) pour communier, ainsi que de croire en la présence réelle dans l'hostie, il doit rester une poignée de catholiques, surtout tradi, qui y croient, alors que cet enseignement est bien sûr en vigueur.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 09:24

Bonjour,

C'est vrai que je ne vais plus à la messe depuis un moment et que je n'est peut être pas le meilleur profil pour m'exprimer sur ce sujet mais bon.

Dans ma paroisse, la messe est devenue le grand n'importe quoi, une équipe de laïcs à littéralement squatté le podium, le prêtre n'intervenant plus que pour la consécration (pour combien de temps).
Le tabernacle est devenue un libre service, quand à la confession elle à purement et simplement disparue, ma première communion s'est d'ailleurs faite sans elle.
Mais je connais des paroisses pires encore où le prêtre passe de temps en temps pour consacré et où les laïcs se servent dans le tabernacle au grès de "messes improvisées" sans prêtre.
Les morts sont enterrés sans prêtre, comme des chiens et les bébés sont baptisés avec la même dévotion que pour un rite païen!
Revenir en haut Aller en bas
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 10:40

Moi aussi, j'ai assisté à une messe où la communion était en libre service. Et en plus, cela se passait à Pibrac, dans l'église où sont vénérées les reliques de Sainte Germaine.
Comme toujours dans ces cas-là, grand silence de l'évêque, qui préfère organiser des célébrations oecuméniques, et accesoirement vendre l'évêché par manque d' argent...
C'est normal, qui a envie de donner pour cette église là?

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6121
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 10:58

Je vais un peu remonter le moral des troupes!

Dans ma ville, Avignon, la messe est célébrée dans plusieurs églises, plusieurs paroisses, et la Liturgie est fidèle à la Tradition.

J'assiste le plus souvent à la messe qui m'inspire le plus, légèrement influencée par le renouveau. Les chants sont beaux. Cette messe a un tel succès que souvent il faudrait pouvoir pousser les murs de cette église pour y faire entrer tout le monde.

J'aimerai que les prêtres aient plus de liberté au niveau de la Liturgie. Je rêve d'une messe en silence.

Je crois que ce qui répulse le plus les gens à aller à la messe, c'est la forme et non le fond. Chanter dans une langue morte, le latin, qu'on ne comprend pas peut sembler ridicule. Et on a tout à fait le droit de détester le son de l'orgue et les chants ringuards d'autrefois... cela n'enlève rien au respect et à la foi.
Mais qu'on nous laisse le choix bon sens!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 12:01

[quote]
Ven 11 Jan - 10:58
Je vais un peu remonter le moral des troupes!

Dans ma ville, Avignon, la messe est célébrée dans plusieurs églises, plusieurs paroisses, et la Liturgie est fidèle à la Tradition.

J'assiste le plus souvent à la messe qui m'inspire le plus, légèrement influencée par le renouveau. Les chants sont beaux. Cette messe a un tel succès que souvent il faudrait pouvoir pousser les murs de cette église pour y faire entrer tout le monde.

;)
Certes, mais l'évêque d'Avignon, Mgr Cattenoz, est l'un des évêques de France les plus fidèles à la Tradition. Il a même , parait-il, consacré son diocèse au sacré coeur de Jésus. De plus, son ancien secrétaire , qui a maintenant la charge de l'organisation de la catéchèse dans le diocèse, vient d'une famille très active dans la Tradition.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 12:25

Louis a écrit:
Je crois que ce qui répulse le plus les gens à aller à la messe, c'est la forme et non le fond.
Je te rejoins tout à fait Louis !

Personnellement, je pense comme Arnaud, qu'une messe en latin, en français ou en quelque langue que ce soit ne devrait rien changer pour nous.

Ceux qui vont à la messe juste pour la forme de la liturgie n'ont vraiment rien compris. Si on choisit une liturgie plutôt qu'une autre parce que cela nous interpelle plus ou non permet de prier plus profondément, là je suis d'accord. Mais une messe, qu'elle soit dite d'une manière ou d'une autre, restera toujours une messe. Le point central de la messe étant la consécration et la communion, notre esprit ne devrait se focaliser que la dessus et pas sur la forme.

Habitué à la messe en rite ordinaire (n'ayant connu que cela dans ma jeunesse), je pestais et ralais lorsque je suis allé pour la première fois à la messe en latin selon le rite de Saint Pie V à Fontgombault : je n'arrivais à rien suivre. Au moment d'aller à la communion, je demandais pardon à Dieu d'aller communier sans avoir rien pu suivre... Jamais auparavant la communion ne m'avais alors brulé d'amour comme cette fois là !!!

Depuis, je suis un fervent défenseur de la messe sous toute ses formes (tant qu'elles sont autorisées et valides bien sûr !)

Suivant les situations, j'appelle maintenant cela la foi des sourds (qui ne peuvent suivre qu'avec les yeux) ou des aveugles (qui ne suivent qu'avec les oreilles).

Pour moi l'important c'est de participer à la messe et de savoir que c'est Jésus que l'on mange. La forme n'est là que pour appuyer le fond.

Quant aux partisants anti messe en rite ordinaire ou anti messe en rite extraordinaire (en latin), il faudrait qu'ils aprennent à respecter chaque rite autorisé par l'Eglise. L'Esprit Saint souffle sur chacun. L'unité de l'Eglise, ce n'est pas seulement l'oecumménisme avec les protestants et les orthodoxes...
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1031
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 12:26

Oui, mais c'est la ville des Papes.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 12:28

Bcp de choses dépendent des évêques apparemment;
Ds ma paroisse, à Nancy, l'Eglise est une basilique dédiée à Notre Dame de Lourdes;

les prêtres, sans être particulièrement traditionnalistes, sont sérieux et motivés; le nouveau curé, (environ 45 ans), a remis à l'honneur l'adoration du Saint Sacrement et les liturgiezs sont plutôt belles, même si c'est en français... Il y a d'ailleurs certains hymnes (Gloria, etc. )qui sont chantés parfois en latin;
tout se fait sérieusement; il est vrai que la paroisse ne manque pas de bénévoles; deux messes sont dites quotidiennement;

A proximité, il y a une église de la FSSPX; il n'y a aucun rapport entre les deux communautés, si ce n'est que les fidèles de la FSSPX déplorent de ne jamais pouvoir célébrer dans notre grande Basilique, avec son bel orgue (qui cependant n'est pas révisé, faute de crédits).
Revenir en haut Aller en bas
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 15:15

Jean-Louis B a écrit:
Louis a écrit:
Je crois que ce qui répulse le plus les gens à aller à la messe, c'est la forme et non le fond.
Je te rejoins tout à fait Louis !

Personnellement, je pense comme Arnaud, qu'une messe en latin, en français ou en quelque langue que ce soit ne devrait rien changer pour nous.

Ceux qui vont à la messe juste pour la forme de la liturgie n'ont vraiment rien compris. Si on choisit une liturgie plutôt qu'une autre parce que cela nous interpelle plus ou non permet de prier plus profondément, là je suis d'accord. Mais une messe, qu'elle soit dite d'une manière ou d'une autre, restera toujours une messe. Le point central de la messe étant la consécration et la communion, notre esprit ne devrait se focaliser que la dessus et pas sur la forme.



Depuis, je suis un fervent défenseur de la messe sous toute ses formes (tant qu'elles sont autorisées et valides bien sûr !)



Quant aux partisants anti messe en rite ordinaire ou anti messe en rite extraordinaire (en latin), il faudrait qu'ils aprennent à respecter chaque rite autorisé par l'Eglise. L'Esprit Saint souffle sur chacun. L'unité de l'Eglise, ce n'est pas seulement l'oecumménisme avec les protestants et les orthodoxes...

J'adhère en gros à tout cela, sauf que je ne crois pas à l'oecuménisme avec les protestants ou les orthodoxes, mais je prie pour leur retour dans la véritable église du Christ (catholique c'est à dire universelle).
Cela ne veut pas dire pour autant que je ne les respecte pas en tant que personnes; je pense seulement que leur doctrine comporte des erreurs.

Ce qui me dérange dans le rite ordinaire, ce sont les abus de toutes sortes qui n'ont jamais été réprimés par l'autorité, au moins en France.

Je pense vraiment que l'église de France ne pourra se régénérer que quand les évêques et les prêtres instigateurs ou complices des aberrations auxquelles ont assisté les catholiques depuis ces quarante dernières années, auront demandé PERSONNELLEMENT pardon pour toutes ces horreurs, qui sont pour moi des insultes à la divinité du Christ.

Bien sûr, cet avis n'engage que moi.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 15:35

Citation :
que quand les évêques et les prêtres instigateurs ou complices des aberrations auxquelles ont assisté les catholiques depuis ces quarante dernières années, auront demandé PERSONNELLEMENT pardon pour toutes ces horreurs, qui sont pour moi des insultes à la divinité du Christ.

Il faut que cette génération passe. Et que de nouveaux évêques jeunes et fervents soient nommés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 15:47

Citation :
isa a écrit:

Je pense vraiment que l'église de France ne pourra se régénérer que quand les évêques et les prêtres instigateurs ou complices des aberrations auxquelles ont assisté les catholiques depuis ces quarante dernières années, auront demandé PERSONNELLEMENT pardon pour toutes ces horreurs, qui sont pour moi des insultes à la divinité du Christ.

Bien sûr, cet avis n'engage que moi.

Isabelle.

Chère Isabelle, bonjour!
Vous recherchez l'origine de tous les maux dt souffre l'Eglise...
Je suis d'accord avec vous; mais pê faut-il même remonter encore plus haut dans la hiérarchie.

Certains, parmi les catholiques traditionnalistes, qu'ils appartiennent ou non à la mouvance lefebvriste, sont d'avis que même les papes auraient une grave responsabilité; je ne sais pas; on parle aussi bcp de la pénétration du relativisme ds l'Eglise, via les idéaux de la Franc-maçonnerie, à laquelle auraient appartenu certains membres du Concile...

Il semble que certains pères du Concile, influencés par le modernisme, le relativisme, la fm, les idées marxistes, aient inconsciemment (on veut le croire) dévoyé la mise en oeuvre du Concile.

J'ai des scrupules à douter, comme les lefebvristes, de l'honnêteté des papes, mais le discours de Jean XXIII sur "l'ouverture de l'Eglise au monde" me parait en contradiction flagrante avec la parole divine: "vous n'êtes pas du monde"...

Ce qui est certain, c'est que l'Eglise souffre d'être tirée à hue et à dia par les progressistes et les tradis.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 16:02

PACALOU a écrit:



Certains, parmi les catholiques traditionnalistes, qu'ils appartiennent ou non à la mouvance lefebvriste, sont d'avis que même les papes auraient une grave responsabilité; je ne sais pas; on parle aussi bcp de la pénétration du relativisme ds l'Eglise, via les idéaux de la Franc-maçonnerie, à laquelle auraient appartenu certains membres du Concile...

Il semble que certains pères du Concile, influencés par le modernisme, le relativisme, la fm, les idées marxistes, aient inconsciemment (on veut le croire) dévoyé la mise en oeuvre du Concile.

J'ai des scrupules à douter, comme les lefebvristes, de l'honnêteté des papes, mais le discours de Jean XXIII sur "l'ouverture de l'Eglise au monde" me parait en contradiction flagrante avec la parole divine: "vous n'êtes pas du monde"...

Ce qui est certain, c'est que l'Eglise souffre d'être tirée à hue et à dia par les progressistes et les tradis.

Cher Pacalou, ces arguments des lefebvristes sont seulement liés à leur manque de foi. Et, à chaque Concile sans exception, un groupuscule schismatique utilise ce genre d'argument pour contester le Concile.

Eh effet, dans chaque concile, il y a de l'humain, des magouilles, des pressions de groupes d'opinion etc.

Mais l'Esprit Saint se rit de tous ces complots humains. En fin de compte, il ne sort en dogmatique QUE CE QUE L'ESPRIT SAINT A VOULU et ce INFAILLIBLEMENT.

J'ajouterai ceci: Quand bien même un pape serait un Franc Maçon entré et caché dans l'Eglise, JAMAIS il ne pourrait proclamer un dogme qui ne soit pas de l'esprit Saint.

C'est comme cela. Il y a une force qui dépasse tout et protège l'Eglise, comme dans ce passage ancien:

Citation :

Nombres 22, 5 Il envoya des messagers mander Balaam, fils de Béor, à Pétor, sur le Fleuve, au pays des fils d'Ammav. Il lui disait: "Voici que le peuple qui est sorti d'Egypte a couvert tout le pays; il s'est établi en face de moi.
Nombres 22, 6 Viens donc, je te prie, et maudis-moi ce peuple, car il est plus puissant que moi. Ainsi pourrons-nous le battre et le chasser du pays. Car je le sais: celui que tu bénis est béni, celui que tu maudis est maudit."
Nombres 22, 7 Les anciens de Moab et les anciens de Madiân partirent, le salaire de l'augure en main. Ils vinrent trouver Balaam et lui transmirent les paroles de Balaq.
Nombres 22, 8 Il leur dit: "Passez ici la nuit, et je vous répondrai selon ce que m'aura dit Yahvé." Les princes de Moab restèrent chez Balaam.
Nombres 22, 9 Dieu vint à Balaam et lui dit: "Quels sont ces hommes qui sont chez toi?"
Nombres 22, 10 Balaam répondit à Dieu: "Balaq, fils de Cippor, roi de Moab, m'a fait dire ceci:
Nombres 22, 11 Voici que le peuple qui est sorti d'Egypte a couvert tout le pays. Viens donc, maudis-le-moi; ainsi pourrai-je le combattre et le chasser."
Nombres 22, 12 Dieu dit à Balaam: "Tu n'iras pas avec eux. Tu ne maudiras pas ce peuple, car il est béni."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 16:54

Citation :
[quote="Arnaud Dumouch"]
En effet, dans chaque concile, il y a de l'humain, des magouilles, des pressions de groupes d'opinion etc.

Certes, admettons.


Citation :
Mais l'Esprit Saint se rit de tous ces complots humains.

Ce n'est pas une raison pour nous d'en rire!


Citation :
J'ajouterai ceci: Quand bien même un pape serait un Franc Maçon entré et caché dans l'Eglise, JAMAIS il ne pourrait proclamer un dogme qui ne soit pas de l'esprit Saint.

Cher Arnaud, un dogme, non, mais influencer la prélature pour faire passer des textes conciliaires contraires au dogme?
Enfin, que ce soit les papes de l'époque, certains prélats, des évêques, etc;

Que ce soit dans la rédaction des textes, ou ds leur interprétation, il y a eu pour l'Eglise un séisme ds les années 60 et 70! que chacun peut mesurer, quoique avec des variations d'intensité "sur l'échelle de Richter"...
Ce séisme, c'est le Concile, car sans lui, nos prêtres n'auraient pas eu cette funeste liberté d'interpréter comme directives et générales telles dispositions originellement présentées comme des aménagements ponctuels et exceptionnels;

Le curé précédant celui de ma paroisse, voici 6 ans, disait que "sans le concile, c'aurait été pire"...

Essayons d'imaginer: pas de concile, pas de messe en langue vulgaire ni de liberté religieuse; mais la déchristianisation est semblablement à l'oeuvre, voire pire: que dirait-on? Que c'est la messe de Saint Pie V qui est responsable de la désaffection des fidèles?
Mais imagine-t-on que les progressistes et les modernistes plus ou moins marxisants ne soient pas assez nombreux pour imposer une nouvelle liturgie avec guitarre, chants qui swinguent avec des paroles écologiques?
Ce ne serait pas logique...

Imagine-t-on que tous les tièdes qui ont quitté l'Eglise par dégoût d'une liturgue dévoyée et désacralisée, l'auraient quittée si la liturgie était restée celle de Pie V?
Et les dizaines de milliers de prêtres qui ont défroqué? pourquoi auraient-ils défroqué sans les troubles induits par le Concile (ou son application désastreuse?)

Il me semble que le Concile n'a pas été ce qu'il aurait du être.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 17:53

Cher Arnaud,

Vous avez écrit:


" Ces arguments des lefebvristes sont seulement liés à leur manque de foi. "

Il me semble bien hasardeux d'en juger. A ma connaissance, le seul qui puisse vraiment le faire, c'est le bon Dieu.

Pour le reste, je suis relativement d'accord avec vous.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 18:08

Cher Pacalou,

Vous avez écrit:

"
Il me semble que le Concile n'a pas été ce qu'il aurait du être."

C'est aussi mon avis, les textes sont ambigus et peuvent prêter à confusion. De là à en faire ce qui a été fait, il y a malgré tout une marge importante.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Ven 11 Jan 2008, 18:57

Citation :
[quote="PACALOU"]

Cher Arnaud, un dogme, non, mais influencer la prélature pour faire passer des textes conciliaires contraires au dogme?

Vous voulez parler de décision pastorales ou liturgiques ?

sur ces deux points, les papes ne sont pas infaillibles.

Et l'Histoire de l'Eglise le montre.

En même temps, on doit savoir que, à travers l'Histoire, des choses qi ont paru être des échecs peuvent venir de l'Esprit Saint. Nous n'aurons le tenant et aboutissant de tout que dans l'autre monde.

Prenez cet exemple là:
Citation :

Actes 16, 6 Ils parcoururent la Phrygie et le territoire galate, le Saint Esprit les ayant empêchés d'annoncer la parole en Asie.
Actes 16, 7 Parvenus aux confins de la Mysie, ils tentèrent d'entrer en Bithynie, mais l'Esprit de Jésus ne le leur permit pas.


Oui, Jésus peut refuser l'évangélisation d'une région.





Citation :
Que ce soit dans la rédaction des textes, ou ds leur interprétation, il y a eu pour l'Eglise un séisme ds les années 60 et 70! que chacun peut mesurer, quoique avec des variations d'intensité "sur l'échelle de Richter"...
Ce séisme, c'est le Concile, car sans lui, nos prêtres n'auraient pas eu cette funeste liberté d'interpréter comme directives et générales telles dispositions originellement présentées comme des aménagements ponctuels et exceptionnels;

Vous vous trompez grandement. Ce séisme est la réaction aux erreurs des deux monstrueuses guerres mondiales et dépasse largement le cadre de l'Eglise. C'est une génération entière qui, sur Verdun et Auschwitz a maudit dans une grande crise d'adolescence tout le passé, rejetant en vrac les piliers de jadis: Patrie, Eglise, armée, école, valeurs morales du passé. N'oubliez pas le nom du pape de 14-18: "De la religion dépeuplée". Ce courant a juste envahi les fidèles comme les clercs et les papes, TOUS SAINTS, ne purent que parler et prier. Souvenez vous de Paul VI et de sa souffrance, de Jean-Paul II qui remit de l'espérance et de la vie; de Benoît XVI qui remit de l'ordre.

Le concile, quant à lui, fut tout simplement FALSIFIE PAR CES PRÊTRES. Et j'en sais quelque chose, ayant débattu en face avec des clercs, leur montrant texte en main leur erreurs d'interprétation.


Citation :

Le curé précédant celui de ma paroisse, voici 6 ans, disait que "sans le concile, c'aurait été pire"...

Essayons d'imaginer: pas de concile, pas de messe en langue vulgaire ni de liberté religieuse; mais la déchristianisation est semblablement à l'oeuvre, voire pire: que dirait-on? Que c'est la messe de Saint Pie V qui est responsable de la désaffection des fidèles?
Mais imagine-t-on que les progressistes et les modernistes plus ou moins marxisants ne soient pas assez nombreux pour imposer une nouvelle liturgie avec guitarre, chants qui swinguent avec des paroles écologiques?
Ce ne serait pas logique...


Ces histoires de guitare ne sont que la mousse, l'apparence extérieure. Le cancer est venu de la tête elle-même des chrétiens: refus de croire, refus des dogmes, exaltation de la liberté de penser soi-même les dogmes et la morale, soif de jouissance.


Citation :

Imagine-t-on que tous les tièdes qui ont quitté l'Eglise par dégoût d'une liturgue dévoyée et désacralisée, l'auraient quittée si la liturgie était restée celle de Pie V?
Et les dizaines de milliers de prêtres qui ont défroqué? pourquoi auraient-ils défroqué sans les troubles induits par le Concile (ou son application désastreuse?)

Le Concile a ouvert la fenêtre. Et la maison, qui était vermoulue, ne s'est écroulée que dans ce qui n'était qu'apparence et superficialité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Sam 12 Jan 2008, 00:28

Cher Olivier,

Vous avez fait une très mal en contreuse lecture de l'article qui est paru dans le site Eucharistie;
Il s'agit d'un article inspiré de la déclaration de ce dignitaire et il est signé, si vous lisez bien de Pierre-Charles Aubrit Saint Pol, rédacteur en chef de la Lettre Catholique..
C'est-à-dire de moi-même!

Rendez à César ce qui lui appartient.:mdr: :mdr: :mdr:
Allez sur mon site.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Sam 12 Jan 2008, 14:48

PACALOU a écrit:
Chère Isabelle, bonjour!
Vous recherchez l'origine de tous les maux dt souffre l'Eglise...
Je suis d'accord avec vous; mais pê faut-il même remonter encore plus haut dans la hiérarchie.

Certains, parmi les catholiques traditionnalistes, qu'ils appartiennent ou non à la mouvance lefebvriste, sont d'avis que même les papes auraient une grave responsabilité; je ne sais pas; on parle aussi bcp de la pénétration du relativisme ds l'Eglise, via les idéaux de la Franc-maçonnerie, à laquelle auraient appartenu certains membres du Concile...
Il semble que certains pères du Concile, influencés par le modernisme, le relativisme, la fm, les idées marxistes, aient inconsciemment (on veut le croire) dévoyé la mise en oeuvre du Concile.

Après tout ce que vous avez écrit sur l'inconséquence, l'incompétence, l'ignorance, la bêtise... des FM, comment pouvez-vous donner crédit à ce genre de niaiseries qui vont jusqu'à faire de JXXIII un pape FM...???

Je sais bien qu'Ecossais soutient cette cette thèse mais quand même... à ce point?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Petrum



Messages : 438
Inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Dim 13 Jan 2008, 09:57

Jean-Louis B a écrit:
Louis a écrit:
Je crois que ce qui répulse le plus les gens à aller à la messe, c'est la forme et non le fond.
Je te rejoins tout à fait Louis !

Personnellement, je pense comme Arnaud, qu'une messe en latin, en français ou en quelque langue que ce soit ne devrait rien changer pour nous.

Ceux qui vont à la messe juste pour la forme de la liturgie n'ont vraiment rien compris. Si on choisit une liturgie plutôt qu'une autre parce que cela nous interpelle plus ou non permet de prier plus profondément, là je suis d'accord. Mais une messe, qu'elle soit dite d'une manière ou d'une autre, restera toujours une messe. Le point central de la messe étant la consécration et la communion, notre esprit ne devrait se focaliser que la dessus et pas sur la forme.

Habitué à la messe en rite ordinaire (n'ayant connu que cela dans ma jeunesse), je pestais et ralais lorsque je suis allé pour la première fois à la messe en latin selon le rite de Saint Pie V à Fontgombault : je n'arrivais à rien suivre. Au moment d'aller à la communion, je demandais pardon à Dieu d'aller communier sans avoir rien pu suivre... Jamais auparavant la communion ne m'avais alors brulé d'amour comme cette fois là !!!

Depuis, je suis un fervent défenseur de la messe sous toute ses formes (tant qu'elles sont autorisées et valides bien sûr !)

Suivant les situations, j'appelle maintenant cela la foi des sourds (qui ne peuvent suivre qu'avec les yeux) ou des aveugles (qui ne suivent qu'avec les oreilles).

Pour moi l'important c'est de participer à la messe et de savoir que c'est Jésus que l'on mange. La forme n'est là que pour appuyer le fond.

Quant aux partisants anti messe en rite ordinaire ou anti messe en rite extraordinaire (en latin), il faudrait qu'ils aprennent à respecter chaque rite autorisé par l'Eglise. L'Esprit Saint souffle sur chacun. L'unité de l'Eglise, ce n'est pas seulement l'oecumménisme avec les protestants et les orthodoxes...

Je suis entièrement d'accord avec ce que vous dites Thumright

J'apporterai juste une nuance : qaund vous dites : ""Ceux qui vont à la messe juste pour la forme de la liturgie n'ont vraiment rien compris"" c'est peut-être vrai, mais il faut bien reconnaitre qu'au début(je parle des premières fois ou l'on rentre dans une eglise), on y va pour la forme avant que pour le fond, puisque le fond on ne le comprend pas. (on n'aura jamais fini de le comprendre d'ailleurs)

Evidemment que maintenant que j'ai la foi, je peux aller avec entousiasme à une messe de style très différent! Ca me plaira plus ou moins, mais j'y serai pour l'essentiel, et non pour le superficiel.

La forme a une importance capitale pour l'évangélisation! Pour des gens qui rentrent pour la première fois dans une église (ou pour des jeunes en quête de sens), il faut une liturgie adaptée.
Revenir en haut Aller en bas
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Dim 13 Jan 2008, 10:19

Cher Arnaud, vous avez écrit:

" Ce courant a juste envahi les fidèles comme les clercs et les papes, TOUS SAINTS, ne purent que parler et prier. "


On peut supposer que les actes des papes ont été conformes à la volonté du Seigneur , mais on ne peut pas préjuger de la sainteté personnelle de ceux-ci. L' Eglise, qui elle, est sainte en tant que corps mystique du Christ, pourra en juger, APRES LEUR MORT.
Non?


http://www.paixliturgique.com/WM_PLSITE/CONTACT/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Dim 13 Jan 2008, 10:46

isa a écrit:



On peut supposer que les actes des papes ont été conformes à la volonté du Seigneur , mais on ne peut pas préjuger de la sainteté personnelle de ceux-ci. L' Eglise, qui elle, est sainte en tant que corps mystique du Christ, pourra en juger, APRES LEUR MORT.
Non?


http://www.paixliturgique.com/WM_PLSITE/CONTACT/

Cher Isa,

Certes, tous ces papes ne seront pas canonisés. Mais Pie IX et Jean XXIII sont bienheureux.
Pie X est saint.

Benoît XV, Paul VI et Jean-Paul II sont déjà vénérables (procès ouvert).

Mais peu importe le titre canonique: Tous ont jouer avec force, à temps et à contretemps, leur rôle magistériel, dénonçant l'idéologie mortifère du temps en temps voulu.

pensez à Paul VI et Jean-Paul II face aux dérives hédonistes et leurs position courageuses, sur la contraception et l'avortement.

c'était aussi courageux et destructeur que Benoît XV condamnant la guerre 14 en plein conflit.

Mais c'était leur rôle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
isa



Féminin Messages : 68
Inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Dim 13 Jan 2008, 11:19

Cher Arnaud,

Vous oubliez PIE XII, dont le procès est ouvert également, et dont on a dit tant de mensonges.
Son action pendant la seconde guerre mondiale a été remarquable, si l' on considère la très faible marge de manoeuvre dont il disposait, face à Hitler.

Sur le sujet, lire:

-Pie XII et les juifs par David Dalin, Tempora (2007)



-Pie XII diplomate et pasteur, par Philippe Chenaux, Cerf (2003)

-Pie XII et la seconde guerre mondiale, d'après les archives du Vatican, par le RP Blet, Perrin(1997)

Ces livres rétablissent, de façon certaine, toute la vérité sur Pie XII et son pontificat.

Isabelle.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Dim 13 Jan 2008, 11:38

Oui, Pie XII est déjà vénérable.

Et le pape Benoît XVI vient de retarder sa béatification, nous pour kla mettre en doute, mais pour que les historiens Juifs eux-mêmes viennent, par des études extérieures donc qui seront par le monde comme OBJECTIVES, laver son honneur.

Pie XII est non seulement celui qui condamne le Nazisme en écrivant pour Pie XI l'encyclique "Mit Brennender Sorge (1938)", mais aussi celui qui agit pour sauver pendant la guerre (renonçant à parler pour SAUVER, vu le sort que fit Hitler des Juifs de Hollande suite à la protestation du cardinal de ce pays).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4543
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Dim 13 Jan 2008, 13:51

Arnaud Dumouch a écrit:
nous pour kla mettre en doute
"non pour la mettre en doute" ? je suppose...
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

Ya des fois Arnaud tape vite !!! et n'importe quoi !!!
What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Lun 14 Jan 2008, 09:43

Nouveau geste de Benoît XVI en faveur des traditionalistes
Hervé Yannou, correspondant au Vatican

.
Pour la traditionnelle cérémonie des baptêmes dans la chapelle Sixtine, Benoît XVI a réhabilité hier l'un des aspects rituels les plus emblématiques de la messe d'avant Vatican II.
Pour la traditionnelle cérémonie des baptêmes dans la chapelle Sixtine, Benoît XVI a réhabilité hier l'un des aspects rituels les plus emblématiques de la messe d'avant Vatican II. Crédits photo : AFP

En célébrant hier dans la chapelle Sixtine une messe dos aux fidèles, mais en italien, le Pape entendait affirmer sa conception d'une liturgie davantage respectueuse de l'ancien rite.

Dire la messe «dos au peuple» comme autrefois, aucun pape ne l'avait fait en public depuis des décennies. Hier, à l'occasion de la traditionnelle cérémonie des baptêmes dans la chapelle Sixtine, Benoît XVI a réhabilité l'un des aspects rituels les plus emblématiques de la messe d'avant Vatican II. Il s'agit de l'expression la plus manifeste de sa volonté, affichée depuis plusieurs mois, de voir réformée et «perfectionnée» la messe contemporaine en y intégrant certains aspects de l'ancienne liturgie.

Samedi, le service du Vatican chargé d'organiser les messes pontificales et de traduire en la matière les volontés du Pape, avait créé l'événement en annonçant que, cette année, cette cérémonie des baptêmes aurait un caractère particulier. La note expliquait que l'autel contemporain en bois, normalement utilisé dans la célèbre chapelle, ne serait pas installé dans son chœur et que la messe serait dite à l'ancien autel, installé de toute éternité sous la fresque du Jugement dernier de Michel-Ange. Lors de l'élection d'un pape, c'est sur cet autel qu'est déposée l'urne.

Les raisons invoquées étaient tant esthétiques que liturgiques. Benoît XVI ne voulait plus voir «altérées la beauté et l'harmonie de ce joyau de l'architecture» et souhaitait «préserver sa structure du point de vue de la célébration». Le Souverain Pontife devait donc se trouver «le dos tourné au peuple et le regard fixant la croix, orientant ainsi l'attention et la disposition de toute l'assemblée».

Benoît XVI a donc dit la messe à l'ancienne, sans regarder les fidèles, mais en italien, en utilisant le rite ordinaire (le missel du pape Paul VI) et des vêtements et parements liturgiques ayant appartenu à Jean-Paul II, ainsi que les fonts baptismaux contemporains en bronze. Si chaque matin, dans sa chapelle privée, le Pape célèbre sa messe à l'autel installé contre le mur, il ne l'avait jamais fait publiquement.

Par ce mélange des genres, Benoît XVI souhaite renforcer «la sacralité» de la messe post-conciliaire. Il l'avait écrit en juillet dernier dans la lettre qu'il avait adressée aux évêques en publiant le décret libéralisant l'usage de la messe tridentine : les rites d'avant et d'après le Concile Vatican II (1962-1965) «peuvent s'enrichir réciproquement» et il ne doit pas y avoir de rupture entre eux.

«Une réforme de la réforme»

Avant même son élection à la tête de l'Église, il avait expliqué que la réforme devait passer, entre autres, par la place de l'autel et de la position du célébrant. Pour lui, le Concile n'a pas imposé de mettre les autels au centre des églises au risque de transformer la messe en one-man-show du prêtre.

Par ce geste, le Pape confirme que, depuis quelques mois, il est passé à l'action. Avec la nomination de Mgr Guido Marini au poste de maître des cérémonies, d'anciennes pratiques sont venues s'agréger aux nouvelles, du mobilier et des vêtements liturgiques anciens ont été réintroduits, le latin est davantage utilisé lors des célébrations pontificales désormais plus sobres.

Si Benoît XVI veut faire «une réforme de la réforme» et a célébré la messe «dos au peuple» en public, il n'a pas encore dit la messe préconciliaire. Une telle cérémonie pontificale, qui demande une lourde organisation, n'est pas à l'ordre du jour, mais n'est pas à exclure.

Ainsi, le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'État du Saint-Siège, a annoncé que devant les réactions «désordonnées» qu'a suscitées la réhabilitation de la messe tridentine, le Vatican devait publier prochainement une ins

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9232
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Lun 14 Jan 2008, 10:01

Il serait difficile de croire que Rome hausse le ton concernant le motus et bouche cousue... :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1031
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Lun 14 Jan 2008, 13:33

Arnaud Dumouch a écrit:
En célébrant hier dans la chapelle Sixtine une messe dos aux fidèles, mais en italien, le Pape entendait affirmer sa conception d'une liturgie davantage respectueuse de l'ancien rite.
Le retour aux fondamentaux que le choix du cardinal Ratzinger induisait est inévitable si l'Eglise veut ré-évangéliser l'Europe. Le mouvement de resserrement des rangs de l'Eglise l'accompagnera sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Lun 14 Jan 2008, 13:38

Prochain épisode : La guerre des rites!!!

Et nous les FM :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Lun 14 Jan 2008, 17:25

Cher Arnaud,

tu as raison, pour le reste laissons courir...

On explique la geste du pape, on a pas à le justifier...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
bajulum



Messages : 1031
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Lun 14 Jan 2008, 19:02

chiboleth a écrit:
Prochain épisode : La guerre des rites!!!
Et nous les FM :mdr:
Je me suis laissé dire que le GO avait eu la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mar 15 Jan 2008, 23:28

Les raisons de la célébration liturgique du pape est ici:
Citation :
Mgr Simon évoque la question du Motu Proprio avec Benoît XVI

Brèves

Une délégation, composée du Cardinal André Vingt-trois, Président de la Conférence des Evêques de France, des 2 vice-Présidents Mgr Hippolyte Simon et Mgr Laurent Ulrich, ainsi que du Secrétaire général le Père Antoine Herouard, a été reçue lundi midi par le Pape.

Mgr Simon a évoqué la question du Motu Proprio avec le Saint-Père en lui disant que les évêques de France avaient été "solidaires de sa volonté de permettre à des personnes qui sont - à titre exceptionnel - attachés à la forme extraordinaire (du rire romain) de se sentir bien dans la communion de l'Eglise". On ne sait pas si le Saint-Père n'a pas dû faire des efforts pour ne pas rire en entendant que les évêques avaient été "solidaires", lui qui sait tout de même les réactions pour le moins vives qui ont suivi la publication du Motu proprio.

Mgr Simon a ajouté qu'il n'y a pas eu de demandes pour l'application du Motu proprio ayant changé la situation, et que la façon habituelle de faire vivre le rite latin demeure la forme "ordinaire".

Mgr Simon s'est cependant bien gardé de préciser au Saint-Père que cette forme "ordinaire", on ne la trouve nulle part. Mais il est vrai que ça, Benoît XVI le sait déjà...

Denis CROUAN docteur en théologie, Pdt de PRO LITURGIA

Communiqué du CEF

Lundi 14 et mardi 15 janvier 2008,
la présidence de la Conférence des évêques de France
rencontre le pape Benoit XVI
et des responsables de la Curie romaine

La présidence de la Conférence des évêques de France rend visite au Saint-Père et à des responsables de congrégations et de conseils pontificaux suite à l’assemblée plénière des évêques de France de novembre dernier.

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, ainsi que les vice-présidents, Mgr Hippolyte Simon et Mgr Laurent Ulrich, respectivement archevêque de Clermont et archevêque de Chambéry, ont rencontré hier, lundi 14 janvier, le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’Etat, et le pape Benoit XVI.

La présidence, qui est accompagnée du Secrétaire général de la Conférence des évêques de France, le Père Antoine Hérouard, doit également rencontrer le cardinal Zenon Grocholewski, préfet de la congrégation pour l’Education catholique. Ils évoqueront ensemble la formation des futurs prêtres, l’un des thèmes de travail de l’assemblée plénière de novembre.

La présidence rencontrera également le cardinal Cláudio Hummes, préfet de la congrégation pour le clergé. Leur échange portera sur le ministère des prêtres et la vie des communautés chrétiennes, autre dossier de l’assemblée plénière, ainsi que sur le congrès Ecclésia 2007, qui a réuni plus de 7000 personnes à Lourdes du 26 au 28 octobre dernier sur le thème de la responsabilité catéchétique.

Le cardinal Vingt-Trois, Mgr Simon, Mgr Ulrich et le Père Hérouard s’entretiendront également avec le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, au sujet du travail des évêques français sur les catholiques et les musulmans dans la France d’aujourd’hui.

Le pape ne manque pas d'humour, il est e pape.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mer 16 Jan 2008, 11:54

Voila, pour moi, pourquoi il était important de faire le Motu Proprio, et puisse Benoît XVI continuer son oeuvre d'unité des chrétiens :


Citation :
ROME, Mardi 15 janvier 2008 (ZENIT.org) - Six mois après la publication de la Lettre apostolique de Benoît XVI sur l'extension de l'utilisation du missel de 1962, le Vatican constate des fruits de réconciliation parmi les catholiques qui avaient rejeté la réforme liturgique du Concile Vatican II.

La Lettre « Summorum Pontificum », facilite la célébration de la messe en latin selon le missel pré-conciliaire, qualifiant ce rite de « forme extraordinaire ». Publiée comme « motu proprio » (c'est-à-dire à l'initiative personnelle du pape), la Lettre a attiré l'attention sur la situation de groupes schismatiques tels que la Société de saint Pie X, qui refuse de célébrer la messe selon le « Novus Ordo » établi par le Concile Vatican II.

Dans un entretien à ZENIT, le cardinal Darío Castrillón Hoyos, précise que depuis la publication du Motu proprio de Benoît XVI le 7 juin 2007, un groupe schismatique a déjà demandé le retour dans la pleine communion de l'Eglise.

En tant que président de la Commission pontificale Ecclesia Dei, le cardinal Castrillón Hoyos est officiellement chargé par le Vatican de favoriser le retour à la pleine communion de personnes liées à la Société de saint Pie X, fondée par Mgr Marcel Lefebvre.

« Nous avons déjà reçu des réponses [à la Lettre] », déclare le cardinal. « Ici à Rome, nous avons une communauté qui a demandé de revenir et nous avons déjà entamé une médiation pour leur retour complet ».

Des demandes arrivent du monde entier, précise-t-il. « De nombreux fidèles nous ont contactés, par écrit ou par téléphone, en disant qu'ils veulent la pleine communion ».

Le cardinal Castrillón Hoyos a clarifié le statut actuel des membres de la Société de saint Pie X suite aux excommunications par le Vatican de membres du groupe, en 1988, en raison du geste schismatique de Mgr Lefebvre qui avait ordonné quatre évêques de manière illicite en disant : « L'excommunication pour une consécration faite sans la permission du pape n'affecte que les évêques qui ont réalisé cette consécration et les évêques qui ont reçu l'ordination épiscopale sous cette forme illicite dans l'Eglise, mais elle n'affecte pas les prêtres ou les fidèles. Seuls ces évêques sont excommuniés ».

Selon le cardinal, ce qu'il faut maintenant c'est « recoudre le tissu ecclésial, car nos frères - je les connais, je connais même mieux certains évêques - sont tous des personnes de bonne volonté, des personnes qui veulent être des disciples de Jésus ».

« En ce moment, a-t-il expliqué, avec un peu d'humilité, avec un peu de générosité, nous pouvons revenir à la pleine communion. Et c'est ce que veulent les fidèles car ils ne veulent pas participer aux célébrations si le prêtre est suspendu parce que l'Eglise ne lui permet pas de célébrer la messe et de remettre les péchés - les fidèles veulent donc ce retour complet ».

Le cardinal Castrillón Hoyos souhaite que toutes les personnes impliquées continuent « à travailler avec le Saint-Père pour recoudre cette unité afin que ces personnes de bonne volonté puissent avoir la plénitude de la sainteté qui vient de l'union avec l'unique Eglise du Christ fondée sur Pierre et ses successeurs ».

Mary Shovlain
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mer 16 Jan 2008, 12:00

bajulum a écrit:
chiboleth a écrit:
Prochain épisode : La guerre des rites!!!
Et nous les FM :mdr:
Je me suis laissé dire que le GO avait eu la sienne.

S'il n'y avait eu que celle là!!! Chez nous la bataille de la régularité (dont 99% des maçons de base se tamponnent) fait tjs rage. C'est bien pour ça que j'ai écrit :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1031
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mer 16 Jan 2008, 12:25

chiboleth a écrit:
S'il n'y avait eu que celle là!!! Chez nous la bataille de la régularité (dont 99% des maçons de base se tamponnent) fait tjs rage. C'est bien pour ça que j'ai écrit :mdr:
C’est moins grave, ce n’est qu’une affaire (bassement ?) politique.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mer 16 Jan 2008, 13:57

Citation :
bajulum a écrit:
chiboleth a écrit:
S'il n'y avait eu que celle là!!! Chez nous la bataille de la régularité (dont 99% des maçons de base se tamponnent) fait tjs rage. C'est bien pour ça que j'ai écrit :mdr:
C’est moins grave, ce n’est qu’une affaire (bassement ?) politique.

En tous cas, rien de commun entre les dissensions existantes en FM et l'enjeu dt il est question ici, dans l'Eglise: l'intelligibilité du Saint sacrifice ds une liturgie digne de ce nom, dont dépend le sens du sacré pour bcp de gens.
Revenir en haut Aller en bas
chiboleth



Messages : 1661
Inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Rome hausse le ton concernant le motu proprio   Mer 16 Jan 2008, 14:31

bajulum a écrit:
chiboleth a écrit:
S'il n'y avait eu que celle là!!! Chez nous la bataille de la régularité (dont 99% des maçons de base se tamponnent) fait tjs rage. C'est bien pour ça que j'ai écrit :mdr:
C’est moins grave, ce n’est qu’une affaire (bassement ?) politique.

Pas si sûr? Dans les deux cas il s'agit d'unité.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rome hausse le ton concernant le motu proprio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» célébration de la messe- retour du latin - motu proprio
» Motu Proprio
» Motu Proprio : émission spéciale sur KTO
» AlexisII se réjouit du Motu Proprio
» Motu Proprio : 2 ans après....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: