DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sources de l'islamo-fascisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Sources de l'islamo-fascisme   Lun 07 Jan 2008, 01:06

Fil dédié au sujet, tant ce dernier est important autant qu'essentiel pour une bonne compréhension du problème, à savoir l'Islam radical actuel Idea


Citation :
Sources de l'islamo-fascisme (1)




Notre ami Adamastor a décidé de s'atteler à la traduction des grands textes d'analyse publié aux Etats-Unis et repris partout ailleurs... sauf en France.

Sa première traduction - un boulot immense, 10 pages A4 ! - porte sur les sources de l'islamofascisme et sa corrélation avec l'idéologie hitlérienne. Un texte qui vous sera proposé en plusieurs parties. Merci de tout coeur à adamastor pour son travail.


Par Raymond Ibrahim, auteur du "Al-Qaeda reader". Article paru dans le National Review, traduction ADAMASTOR

Un certain nombre de commentateurs ont récemment souligné les similitudes entre Le lecteur d'Al-Qaida (AQR) et Mein Kampf.


Dans le New York Observer, James Buchan note:"Dans leur [il s'agit de ceux qui écrivent pour Al-Qaïda] brutalité et leur candeur, leurs fulminations contre la démocratie et les morales relâchées, leur obsession du territoire, leur racisme pointilleux et leur mépris absolu des besoins matériels des gens, ces documents ont un étrange écho avec ce qu’Hitler a écrit dans sa prison."

Pourtant, dans la revue Slate, Reza Aslan n’est pas d’accord:


«La comparaison entre les déclarations éparses d'un chef de culte [Ben Laden] habitant littéralement dans une caverne et le traité politique du commandant en chef de l'une des plus puissantes nations du 20ème siècle [Hitler] n’est peut-être pas pertinente, c’est le moins que l’on puisse dire…Qu’on puisse lire dans un fouillis d'entretiens, de déclarations et d’arguments exégétiques une sorte de manifeste djihadiste est discutable. Par exemple, bien qu’ils rapportent aux lecteurs, page après page, d'obscurs débats juridiques sur le ‘liciteou pas ?’ de l'attentat par bombe humaine, ces écrits ne pénètrent pas vraiment le cœur de ce que veut Al-Qaïda, s'il veut quelque chose. ».


Même si la suggestion selon laquelle Al-Qaïda pourrait "ne rien vouloir du tout" puisse pousser à rejeter l'ensemble de la critique formulée par Aslan comme puérile, ce dernier soulève bien une question importante: dans quelle mesure AQR est-il réellement similaire à Mein Kampf? Inversement, en quoi les deux volumes diffèrent-ils ?



Avant d'étudier ces questions, il est toutefois impératif de souligner que, contrairement aux trouvailles historiques d’Aslan, Hitler n'a pas écrit Mein Kampf, alors qu'il était "le commandant en chef de l'une des plus puissantes nations du 20e siècle " Quand Hitler a écrit son manifeste, il était en fait un prisonnier politique, le chef raté du tristement célèbre "Putsch de la Brasserie" de 1923. Il faudra presque une autre décennie avant qu'il ne parvienne au pouvoir. A vrai dire, les similitudes circonstancielles entourant les écrits d'Hitler et ceux des dirigeants d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden et Ayman Zawahiri sont plus importantes que les différences. Hitler était un prisonnier; les dirigeants d'Al-Qaïda sont en fuite. Hitler, bien qu’en prison, était alors une figure populaire, un chef de culte -inondé par le courrier de fans nationalistes. Ben Laden est une icône dans de nombreuses régions du monde islamique. Un monde qui, bien que pauvre, refuse de renoncer à ce "pirate" de sa religion pour cinquante millions de dollars, et qui a fait de "Oussama", prénom arabe auparavant obscur, le deuxième seulement en popularité derrière Mahomet pour les nouveaux-nés musulmans de sexe masculin dans des pays comme le Pakistan. Par conséquent, si l'histoire apporte en quelque manière un enseignement, si un Etat islamiste avec un nouveau califat devait jamais voir le jour dans un proche avenir, ce ne devrait donc pas être une grande surprise si Ben Laden ou Zawahiri - ou, plus probablement, un de leurs innombrables collaborateurs - sortait de leurs trous pour assumer le commandement.


Mais à la question pressante: « en quoi AQR est-il similaire à Mein Kampf? »Une simple phrase de l'introduction de l'édition 1999 de Mein Kampf, publiée par Mariner Books, permet clairement de répondre: "Il [Hitler] avait clairement exprimé ses objectifs ultimes dans Mein Kampf dès 1926: le réarmement, l'abolition de la démocratie, l'expansion territoriale, l'eugénisme, l’"élimination" de la "menace juive" (Mein Kampf, xv). Pourtant dans ses écrits AQR traite- s'il n'en fait pas une obsession ou peu s’en faut - quatre des cinq buts ultimes d’Hitler. Tout sauf l’eugénisme, produit des théories raciales pseudo-scientifiques du 19ème. Mais les textes d’Al Qaïda s'attardent sur : la "menace juive", le renversement de "la religion païenne" de la démocratie, et sur le fait de reprendre les terres militairement, autant pour reconquérir (de la Palestine à l'Andalousie) que pour s’étendre (dans le monde entier) et enfin sur le réarmement. Encore plus révélateur, le ton "fasciste" de Mein Kampf, la dérision et le mépris de la modernité et de la paix, les éloges de l'héroïsme et du martyre, la condamnation de la promiscuité et du laxisme des moeurs – remplit AQR à satiété. En fait, ce qui est très représentatif del'existence de nombreuses similitudes c’est que les mots allemands "Mein kampf" traduisent "djihad -i" - ou, "mon djihad" - en arabe.



L'introduction poursuit: "Mein Kampf" peut avoir été rejeté par l'Occident quand il a été publié pour la première fois - c’est en grande partie un texte théorique auquel il manque un programme identifiable pour l'accomplissement des objectifs qu'il décrit-, néanmoins Hitler y faisait des pas concrets pour réaliser sa vision. Pourtant rien n'a été fait "(Mein Kampf, xiv). Voilà qui rappelle de façon inquiétante la dédaigneuse critique d'Aslan à propos des déclarations et des écrits d'Al-Qaïda, dans laquelle il demande "si un fouillis d'entrevues, de déclarations et d’arguments exégétiques peut être lu comme une sorte de manifeste jihadiste", et qu'"il y a dans ces textes un manque de volonté presque total pour fournir une quelconque solution spécifique ou une politique. "Il en a été de même pour la Weltanschauung (vision du monde ndt) de Mein Kampf, rejetée comme absurde et irréaliste (ou, plus pudiquement, comme un" texte théorique, manquant de programme identifiable pour accomplir les objectifs qu’il décrit "). Pourtant, qui peut douter de sa terrible influence ultérieurement?


De la même façon, les djihadistes du monde entier prennent des mesures pour réaliser leur vision-aussi trouble qu'elle puisse être, aussi sanglante qu’elle le sera certainement- si elle devait se concrétiser.

http://leblogdrzz.over-blog.com/article-14331859.html


Dernière édition par le Lun 07 Jan 2008, 01:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Sources de l'islamo-fascisme   Lun 07 Jan 2008, 01:15

Citation :
Sources de l'islamo-fascisme (2)



Par Raymond Ibrahim, auteur du "Al-Qaeda reader". Article paru dans le National Review, traduction ADAMASTOR

Ci-après vous trouverez des citations similaires et des extraits de Mein Kampf (MK) et The Al-Qaida Reader (AQR), organisés par thèmes dans le but d'illustrer les nombreux parallèles entre les deux livres. J'ai pris la liberté de mettre les mots-clefs en italique et d'ajouter des éclaircissements entre parenthèses afin de mieux mettre en évidence les similitudes.

"Le Juif"

Il est presque impossible de citer tous les extraits hostiles aux Juifs de chacun des livres, puisqu’on fait pratiquement à chaque page - voire, dans certaines des parties, à absolument chaque page- des remarques antisémites. Cela va du stéréotype à la formule génocidaire. Le mot "Juif" (et ses variantes) apparaît dans les deux Al-Qaida Le Reader et Mein Kampf quelques 250 fois. Malgré tout, pour témoignage, le traitement du peuple juif dans le petit échantillon suivant de chacun des ouvrages.


MK: "C'est pourquoi aujourd'hui, je crois que j’agis conformément à la volonté du Créateur Tout-Puissant: en me défendant contre le Juif, je me bats pour le travail du Seigneur,» (p. 65).


AQR: "Il faut savoir que chercher à tuer des Américains et des Juifs partout dans le monde est l'un des plus grands devoirs [pour les musulmans] et la bonne action préférée par Allah, l'Exalté, (p. 270).


MK: "Les gens qui pénètrent furtivement, comme le font les bourdons, lorsque l’humanité est au repos, sans être sur ses gardes, pour faire travailler d'autres hommes à leur profit sous toutes sortes de prétextes ; peuvent former des Etats sans même aucun espace de vie nettement délimité qui leur soit propre. Ceci s'applique d'abord et avant tout à un peuple: les Juifs. C’est à cause de leur parasitisme qu’aujourd'hui plus que jamais toute l'humanité honnête souffre " (p. 150).

"Il [" le Juif "] commence à prêter de l'argent et comme toujours à intérêts usuraires... ""Il considère le commerce ainsi que toutes les transactions financières comme son privilège spécial. Il l’exploite impitoyablement, "(p. 309). "De l'éditeur jusqu’en bas [c'est-à-dire, le monde des médias], ils étaient tous juifs, " (p. 61).

AQR: "Vous [l'Amérique] êtes une nation qui permet l'usure, mais elle a été interdite par toutes les religions. Pourtant, vous développez votre économie et vos investissements sur l'usure. Résultat, sous toutes les formes et toutes les apparences, les Juifs ont pris le contrôle de votre économie, prenant ainsi le contrôle de vos médias et maintenant de tous les aspects de votre vie, faisant de vous leurs agents et atteignant leurs objectifs, à vos frais - exactement ce contre quoi Benjamin Franklin vous a mis en garde " (p. 203).



MK: "Quand sur les longues périodes de l'histoire humaine, j’ai scruté les activités du peuple juif, tout à coup est montée en moi la question inquiétante de savoir si un insondable destin, peut-être pour des raisons inconnues de nous autres pauvres mortels, n'avait pas désiré par une résolution éternelle et immuable, la victoire finale de ce petit pays ["la juiverie"]. Etait-il possible que la terre eût été promise en récompense à ce peuple qui ne vit que pour cette terre? " (P. 64).

AQR: "Venez, laissez-moi [ben Laden] vous dire qui sont les Juifs. Les Juifs ont menti sur le Créateur, et plus encore sur Ses créations. Les Juifs sont les assassins des prophètes, sont ceux qui violent les accords…Ce sont les juifs: usuriers et proxénètes. Ils vous laisseront rien, ni ce monde ni la religion ...Tels sont les Juifs qui croient, conformément à leur religion, que les êtres humains sont leurs esclaves, et que ceux qui refusent [de reconnaître cela] devraient être mis à mort, " (p. 277).
Hitler a constamment critiqué (et arrivé au pouvoir, a finalement aboli) la démocratie comme totalement contraire à la nature. Il en va de même avec les dirigeants d'Al-Qaïda. En effet, bien que la critique de la démocratie apparaisse un peu partout dans AQR, un traité plus formel écrit par Ayman Zawahiri et voué à démontrer que la démocratie est contraire à l'Islam est également inclus. Un autre parallèle intéressant est la façon dont Hitler et les dirigeants d'Al Quaïda décrivent la démocratie comme un outil des sionistes, ou de "la juiverie internationale".



Démocratie


Hitler a constamment critiqué (et arrivé au pouvoir, a finalement aboli) la démocratie comme totalement contraire à la nature. Il en va de même avec les dirigeants d'Al-Qaïda. En effet, bien que la critique de la démocratie apparaisse un peu partout dans AQR, un traité plus formel écrit par Ayman Zawahiri et voué à démontrer que la démocratie est contraire à l'Islam est également inclus. Un autre parallèle intéressant est la façon dont Hitler et les dirigeants d'Al Quaïda décrivent la démocratie comme un outil des sionistes, ou de "la juiverie internationale".
MK:"Une masse gesticulante et sauvage [le Parlement], criant tous en même temps mais chacun d’une façon différente…Je ne pouvais m’empêcher de rire "(p. 77).


AQR:"Y a t-il plus grande raillerie que le refus de la charia, ou le fait d’en superposer un autre [de droit] sur lui, ou composer un bout de texte et le présenter au soi-disant" conseil du peuple " -quiconque accepte, accepte, quiconque n’est pas d’accord, est en désaccord - en considérant que c’est là le seul moyen de gouverner? "(p. 123).


MK: "Et c'est pourquoi ce type de démocratie est devenue l'instrument de cette course que la lumière du jour, dans ses objectifs propres, doit fuir, maintenant et à tous les âges de l'avenir. Seul le Juif peut louer une institution [la démocratie] qui est aussi sale et fausse que lui "(p. 91).


AQR: "Vous [les Américains] élisez les méchants en votre sein , vous, les plus grands menteurs et les plus dépravés, et vous êtes asservis aux plus riches et aux plus influents [parmi vous], particulièrement aux Juifs, qui vous dirigent à travers le mensonge" de la 'démocratie, ' "(P. 210).


MK: "En rejetant l'autorité de l'individu et en la remplaçant par les chiffres d’une foule d’un moment, le principe parlementaire du pouvoir de la majorité pèche contre le principe aristocratique de base de la nature» (p. 81).


AQR: "Sachez que la démocratie, c'est-à-dire le‘pouvoir du peuple’, est une nouvelle religion. Elle déifie les masses en leur donnant le droit de légiférer sans être enchaînées à toute autre autorité...la[D]émocratie est une religion infidèle faite de main d’homme, conçue pour donner aux masses le droit de légiférer - par opposition à l'Islam, où tous les droits appartiennent aux décrets législatifs d’ Allah le Très-Haut: Il est sans associés(relatif à l’unicité d’Allah divergente de la Trinité, ndt), (p. 130).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Sources de l'islamo-fascisme   Lun 07 Jan 2008, 01:16

Citation :
Expansionnisme

Lorsqu’ Hitler lançait ses plaintes, en essayant de réunir les anciens territoires allemands et de revendiquer les (nébuleuses) frontières de l'ancienne Germanie, dans Mein Kampf, il laissait parfois apparaître son véritable désir d’une conquête mondiale. C’est valable aussi pour Al-Qaïda: déplorant constamment le sort de la Palestine, ainsi que celui du Cachemire, de la Tchétchénie, de la Bosnie et autres. Dans leurs écrits -qui n’ont jamais été destinés à être lus par des non musulmans- ils font entendre clairement qu’avec du temps, avec de la force, leur intention est de conquérir le monde au nom de l'Islam. En fait, la différence fondamentale entre ces deux séries de textes est que la vision du monde d’Al-Qaïda est beaucoup plus autoritaire et totalement dépourvue de subtilités.
MK:"Parce que dans l’état actuel des choses il y a sur cette terre immense des étendues non utilisées, qui attendent juste que les hommes y travaillent. Mais il est tout aussi vrai que la nature en tant que telle n'a pas réservé cette terre pour la possession future de telle ou telle nation ou race ; au contraire, cette terre existe pour le peuple qui possède la force de le prendre et l'industrie pour le cultiver, "(p. 134)


AQR: "En fait, les musulmans ont l'obligation de lancer des raids sur les terres des infidèles, de les occuper, et d'échanger leurs systèmes de gouvernement pour un système islamique, excluant toute pratique contraire à la charia qui empêche celle-ci d’être l’expression publique au sein du peuple, comme c'était le cas à l'aube de l'Islam" (p. 51).


MK:"La sauvegarde de l'existence et de la reproduction de notre race et de notre peuple, la subsistance de nos enfants et la pureté de notre sang, la liberté et l'indépendance des patries, afin que notre peuple puisse mûrir pour l’accomplissement de la mission que lui a attribué le créateur de l'univers [c'est-à-dire la domination du monde], voilà ce pour quoi nous devons lutter " (p. 214).



AQR: "La guerre contre les infidèles, la loyauté envers les croyants, et le djihad dans le chemin d'Allah: Telle est la ligne d'action dans laquelle tous ceux qui sont vigilants pour le triomphe de l'Islam devraient rivaliser, se donnant et se sacrifiant pour la cause de la libération des terres musulmanes, afin de rendre à l'Islam souveraineté sur ses propres terres, pour ensuite le propager dans le monde entier » (p. 113).


MK: "Si la terre était souhaitée en Europe, elle pouvait être obtenue en gros seulement au détriment de la Russie, et cela signifiait que le nouveau Reich devait de nouveau se fixer la marche le long de la route des chevaliers teutoniques des temps anciens, afin d'obtenir par l'épée allemande le gazon allemand pour la charrue allemande et le pain quotidien pour la nation"(p.140).


AQR: "Est-ce que l'Islam force par la puissance de l’épée les gens à se soumettre à son autorité, de corps sinon d'esprit? Oui ou non ? Oui. Il n'y a que trois choix dans l'Islam: soit être disposé à la soumission; ou le paiement de la jizya [hommage] au travers d'une soumission physique si pas spirituelle à l'autorité de l'Islam, ou l'épée, car il n'est pas juste de le laisser [un infidèle] vivre »(P. 42).


MK: "Si nos ancêtres avaient laissé leurs décisions dépendre de la même absurdité pacifiste que nos contemporains, nous ne posséderions qu'un tiers de notre territoire» (p. 139).


AQR: "Qu'ont fait le Prophète, les Compagnons après lui, et les justes ancêtres? Ont-ils fait djihad contre les infidèles, les attaquant partout dans le monde afin de les placer sous la suzeraineté de l'Islam en grande humilité et soumission? Ou bien ont-ils envoyé des messages pour découvrir des"compréhensions mutuelles "entre eux et les infidèles, pour parvenir à un accord par lequel la paix, la sécurité et les relations naturelles se répandraient [c'est le « non-sens pacifiste »d'Hitler], d'une manière pareillement satanique? " (P. 31).

Héroïsme, sacrifice de soi et fierté du guerrier


Discuter du guerrier héroïque à la recherche du martyre ainsi que des "âges d'or" teutonique et islamique, mythiques ou réels et destinés à inspirer, abondent dans l’écriture d'Hitler et d'Al-Qaïda.


MK: "Si la lutte pour une philosophie [ou une religion] n'est pas dirigée par des héros prêts à faire des sacrifices, il n'y aura, dans un court laps de temps, plus aucun guerrier prêt à mourir" (p. 105).

AQR: "[Mahomet a dit :] Pour que les gens [les musulmans] aient un moyen de subsistance, il est préférable qu'ils aient un homme qui conserve les rênes de son cheval [c'est-à-dire, un" héros "ou" guerrier "], combattant dans le sentier d'Allah. Il monte [son cheval] chaque fois qu'il entend l'appel ou l'alarme, souhaitant la mort ou comptant être tué. "(P. 146)


MK: "Dès que le mouvement pangermaniste [comparer aux" mouvements islamistes "] a vendu son âme au parlement, il a attiré des" parlementaires "au lieu de dirigeants et de combattants. Ainsi, il s’est rabaissé au niveau des partis politiques communs, du jour, et il a perdu la force de s’opposer au destin catastrophique par le mépris du martyre. Au lieu des combats, il a maintenant appris à faire des discours et à négocier. "(P. 105)

AQR: "Non seulement le mouvement les Frères [musulmans] [le" parrain "de tous les mouvements islamistes] a été paresseux à exercer son devoir de [porter le]djihad, mais il est allé aussi loin que désigner les gouvernements infidèles comme légitimes, pour rejoindre leurs rangs dans [leur] jahilliya [style païen de] gouvernement, c'est-à-dire les démocraties, les élections et les parlements. En outre, ils profitent de la ferveur de la jeunesse musulmane en la faisant entrer dans leurs rangs juste pour la garder au réfrigérateur. ” (p. 116). Ensuite, ils orientent leur zèle islamique, un temps passionné par le djihad, contre la tyrannie et vers des conférences et des élections. "(P. 116)


MK: "Nul ne peut douter que ce monde sera un jour exposé aux luttes les plus âpres [sens littéral d'un"djihad"] pour l'existence de l'humanité. Finalement, seul l'impérieux instinct de conservation peut conquérir. Au-dessous, la soi-disant humanité, l'expression d'un mélange de stupidité, de lâcheté, et de je-sais-tout vaniteux, vont fondre comme neige au soleil de mars. L'humanité a grandi dans une grande lutte [djihad], et ce n'est que dans la paix éternelle qu'elle périt. "(P.135)


AQR: "[Mahomet a dit]: parce que vous avez abandonné le djihad, en prenant possession de queues de vache et du commerce de marchandises, Allah vous a paré de honte et vous ne serez jamais en mesure de vous débarrasser de tout cela jusqu'à ce que vous vous repentiez auprès d'Allah et retourniez à vos positions initiales [de djihadistes] »(p. 162).


Les risques de la débauche, de la décadence et de la passivité


Hitler et les deux chefs d'Al-Qaïda dénonçaient/dénoncent la décadence de la modernité qui, comme d'habitude, est toujours attribuée aux Juifs exploiteurs. Ils mettent en garde également contre la passivité du Volk ou de l’ umma.


MK: "Le rapport des Juifs à la prostitution et, plus encore, au trafic des esclaves blancs, pourrait être étudié à Vienne…Quand, donc, pour la première fois, j'ai reconnu le Juif comme froid, sans scrupules et responsable calculateur de ce révoltant et vicieux trafic dans la lie de la grande ville, un frisson a parcouru mon dos"(p. 59). "Ce n'est que maintenant que je suis devenu pleinement familier du séducteur de notre peuple" (p. 61).


AQR: "[L]es Juifs ont pris le contrôle de votre économie [d'Américains], prenant ainsi le contrôle de vos médias, et prenant maintenant le contrôle de tous les aspects de votre vie ...Vous êtes une nation qui autorise les actes d'immoralité…Vous êtes une nation qui exploite les femmes comme des produits de consommation ou des outils de publicité…Vous êtes une nation qui pratique le commerce du sexe sous toutes ses formes, directement et indirectement. Corporations géantes et établissements sont construits sur ceci [cette base], sous les noms d' "art, loisirs, tourisme, et liberté." "(P. 203-204)


MK: "On aurait dit qu’un flux continu de poison avait été introduit dans les vaisseaux sanguins ultrapériphériques de ce corps autrefois héroïque [de la nation allemande] par une mystérieuse puissance [les Juifs], et que cela amenait progressivement la paralysie du bon sens et du simple instinct de conservation »(p. 154).


AQR: "Et les plus dangereux de ces groupes sont ceux qui se drapent dans l'habit de l'Islam et de sa mise en demeure [c'est-à-dire"les modérés "et" les hypocrites "], rampant dans les croyances, l'esprit et le coeur de l’ umma. Ils sont comme une bactérie meurtrière qui essaye de l’emporter sur le système immunitaire, tentant de le détruire pour semer la corruption dans les cellules du corps humain. " (P. 104)


MK: "Exactement de la même manière, notre pacifiste allemand acceptera dans le silence le plus sanglant viol pour notre nation- tombant aux mains des puissances militaires les plus vicieuses- si dans cette situation le seul changement possible devait impliquer la résistance- c'est-à-dire la force -Parce que ceci serait contraire à l'esprit de sa société de paix (p. 112).


AQR: "Mais ce qui nous étonne fort chez certains qui prétendent adhérer à l'Islam, c'est que lorsque les infidèles attaquent et ridiculisent leur religion, affichant ouvertement cela comme une" croisade "contre l'Islam, tout à coup nous les trouvons répondant qu'ils ne souhaitent pas la guerre, mais désirent plutôt la coexistence, la paix universelle et la justice… Est-ce que cela ne compte pas pour une défaite? N'est-ce pas une perversion de l'Islam de Mahomet? »(P. 23-24)


Non à l'unité internationale, oui au ré-armement

Hitler a constamment critiqué le prédécesseur de l'ONU, la Société des Nations, la considérant comme ridicule et impuissante. De la même manière, Al-Qaïda condamne l'ONU comme étant une organisation abjecte tendant à soumettre l'Islam. Au lieu de cela, Hitler et Al-Qaïda choisissent respectivement de réarmer la patrie et l' umma.
MK: "Charmés par toutes les tirades enthousiastes, ils [les Allemands] pensaient qu'ils pourraient confier leur avenir à une Société des Nations? Cela n'a-t-il pas permis d’enseigner une misérable moralité à notre peuple? Cela n'a t-il pas ridiculisé la morale et l'éthique comme des principes arriérés et petit-bourgeois, jusqu'à ce que notre peuple fût enfin devenu "moderne"? "(P. 243).


AQR: "[L]es Nations Unies et leurs articles humanistes...tournent autour de trois principes: l'égalité, la liberté et la justice. Et ils ne signifient aucunement l'égalité, la liberté et la justice tels que révélés par le prophète Mahomet mais ont pour significations des notions occidentales méprisables que nous voyons aujourd'hui en Amérique et en Europe, et qui ont fait de gens du bétail. En vérité, Allah les a bien décrits: "Ils sont comme du bétail en fait! Ils sont plus malavisés, car ils sont insouciants "[7:179], (page 26).
En bref, aux yeux de l'Islam, l'ONU est essentiellement une organisation hégémonique d'infidélité universelle: [un vrai musulman] n'est pas autorisé à la rejoindre ou à avoir recours à elle. Elle existe pour empêcher d'appliquer la charia et garantir la soumission au gouvernement de cinq des plus grands criminels de la terre [États-Unis, Russie, Chine, France et Grande-Bretagne]. "(P. 102).



MK:"Nous devons clairement réaliser que la récupération des territoires perdus n'est pas gagnée par des appels solennels au Seigneur ou par des voeux pieux dans une Société des Nations, mais seulement par la force des armes [en caractères gras dans l'original]" ( P. 627). "Aujourd'hui, je suis uniquement guidé par l’humble démarche que des territoires perdus ne soient pas reconquis par des parlementaires à grandes bouches et paroles faciles, mais par une épée effilée. En d'autres termes, par une lutte sanglante" (p. 629).


AQR: "[L]' ONU fait partie du royaume des croisés sur lequel règne le César de Washington, qui paie les salaires de Koffi Annan et de ses semblables" (p. 178). "Les musulmans en général et les Irakiens en particulier, doivent eux-mêmes se préparer au jihad contre cette campagne injuste, et faire preuve de vigilance dans l'acquisition de munitions et d'armes. Il s'agit là d'un devoir à eux prescrit.

Allah le Très-Haut a dit: "[Q]u'ils prennent des précautions d'usage et portent des armes; parce que les infidèles désirent que vous soyez peu soucieux de vos armes et de vos bagages, afin qu'ils puissent ensuite se tourner contre vous par une attaque coordonnée soudaine" [4: 102]. " (P. 247)


http://leblogdrzz.over-blog.com/article-14509428.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Sources de l'islamo-fascisme   Lun 07 Jan 2008, 01:21

Citation :
Sources de l'islamo-fascisme (3)



Par Raymond Ibrahim, auteur du "Al-Qaeda reader". Article paru dans le National Review, traduction ADAMASTOR

Arrivé à cet endroit, il ne devrait y avoir aucun doute sur la manière similaire de voir le monde dans AQR et dans Mein Kampf : les Juifs, la démocratie, la paix, la modernité et la décadence, et la notion de paix "des Nations Unies" sont anathèmes pour les deux. Inversement, l'autoritarisme, l'héroïsme d'abnégation et le martyre, la fierté et la prouesse militaires et, surtout, l'ardeur à conquérir le monde – rationalisés par les deux textes comme "mission divine" - sont idéalisés.
Ceci dit, les deux ouvrages diffèrent encore à certains égards.



Pour commencer, un seul homme, Hitler, a écrit Mein Kampf, tandis que c'est deux pour le lecteur d' Al-Qaida ( Ben Laden et Zawahiri). Par ailleurs, Mein Kampf est un texte complet alors que je joue le rôle d'éditeur pour AQR, choisissant les textes à inclure et la manière de les organiser. La différence la plus évidente est bien sûr le but ultime des deux livres - suprématie aryenne de Mein Kampf, suprématie islamique pour AQR, pour l' un visée laïque, pour l'autre religieuse. Néanmoins, tous les mots-clés et l'idéologie présents dans Mein Kampf ont leurs équivalents naturels dans AQR.


En d'autres termes, les deux ouvrages présentent le même paradigme.


Hitler se saisit de la "Nature" et du "Destin" de la même façon qu'Al-Qaïda invoque Allah. Même le darwinisme social d'Hitler, manifestée par son acceptation tenace de la thèse de la" survie du plus fort" trouve chez Al-Qaïda son corollaire dans l’insistance à affirmer que le djihad est ce qui "anime" les musulmans: "Le Coran déclare:" O vous qui avez cru! Répondez à Allah et au Messager lorsqu'il vous appelle à ce [djihad] qui vous donnera la vie"[8:24]. Et une faction des ancêtres de l’origine a affirmé: "Le djihad est ce qui vous anime." Et le dicton du Prophète: "Aucune nation n'a jamais abandonné le djihad sans se corrompre" (AQR, p 59).



En outre, la harangue de Hitler concernant ou destinée au "peuple" et à"la race"-ou simplement le Volk- n'est conceptuellement pas différente de celle d'Al-Qaïda à propos ou en direction des"croyants", c'est-à-dire les musulmans: les deux sont présentés comme l'idéal de l'humanité, destinés par Allah ou par la nature à gouverner le monde. Chez Hitler le traitement de la "patrie" est identique au traitement de la "umma" par Al Qaida:Les deux doivent devenir à la fois libres et indépendantes, puis s'étendre. Une autre différence entre les deux ouvrages: le ton d'Al-Qaïda est en fait beaucoup plus brutal et direct que celui d'Hitler.


On peut presque sentir le "romantique" dans Mein Kampf, un Goethe contrarié déplorant la médiocrité d'un monde qui refuse sa grandeur. L'expansion est rationalisée dans le seul but de "labourer la terre" et de gagner le "pain quotidien"du peuple. En revanche Al-Qaïda déclare sans équivoque ses intentions de tuer des infidèles, tuer des Américains et tuer les Juifs partout, jusqu'à ce que la terre et tous ses habitants se soumettent à l'Islam. Ce contraste est soutenu par le fait que Mein Kampf a été écrit à la première personne et qu’il tourne autour de la vie personnelle de Hitler. Ce qui n'est pas le cas d’AQR.Bien que tracée par deux hommes, la vision du monde présentée n'est que peu influencée par leur expérience personnelle.


Ce qui nous amène à la distinction la plus fondamentale -bien que subtile- entre Mein Kampf et AQR:les mots figurant dans Mein Kampf, appartiennent à un seul homme, Hitler, produit d'une époque particulière et d’une vision du monde conjoncturelle.


En revanche, au moins la moitié peut-être des mots tirés d’AQR proviennent de citations 1), du Coran, 2) de Mahomet (c'est-à-dire des hadith), et 3) de l'autorité de théologiens islamiques. En d'autres termes, la moitié des déclarations d’AQR ne proviennent pas d’Al-Qaïda du tout mais trouvent au contraire leur origine dans l'Islam lui-même.



Pleinement conscients de leur manque de poids comme références religieuses officielles, Ben Laden et Zawahiri ont mis un point d’honneur à fonder leurs arguments sur les textes de l’Islam ayant la plus haute autorité. Même les exégèses invoquées le sont à partir de certains des théologiens islamiques les plus renommés. Le résultat est que la vision du monde présentée dans AQR n'est pas tant la vision des choses propre à Al-Qaïda que la vision du monde traditionnelle à l'Islam.


Par exemple, l'insistance d’Al-Qaïda à rappeler que l'Islam devra un jour gouverner le monde n'est pas de son invention: elle est basée sur plusieurs versets coraniques (par exemple, 2:193, 2:216, 8:39, 9:5, 9:29) ainsi que de nombreux Hadith qui prêchent en termes très clairs la conquête du monde. Les théologiens et spécialistes de la charia ont fixé il y a longtemps que la "maison de l'Islam" doit toujours (sauf en cas d'incapacité militaire) être en guerre contre la"maison de la Guerre "(l'Occident) jusqu'à ce qu’elle incorpore cette dernière. De même, la condamnation de la démocratie par Al-Qaïda est pleinement ancrée dans l’exigence sans ambiguïté de se soumettre à la charia, c'est-à-dire la loi d'Allah - (par exemple Coran: 3:64, 5:50, 17:9, 18:26, 33:36, 42:10) pour les croyants dans l’Islam, en donnant du crédit à l’affirmation de Zawahiri que « quiconque prétend être un" démocrate musulman "ou un musulman qui appelle à la démocratie"est comme celui qui dit de lui-même- mais il est pire que le précédent-" Je suis un Juif Musulman "ou" Je suis un chrétien musulman ". C’est un apostat infidèle "(AQR, p 136) ».


De même pour les Juifs : des accusations beaucoup plus dévalorisantes et calomnieuses sont portées à leur encontre dans les textes d’autorité les plus importants de l'Islam que dans n’importe laquelle des citations tirées d'Al-Qaïda dans le texte supra (par exemple, le Coran 2:61 et 3:112). Alors que Hitler décrivait les Juifs comme "ceux qui ne sont pas amateurs d'eau", pouvant être repérés "les yeux fermés" (MK, p 57), le Coran fait état de Juifs rebelles se transformant en singes et en porcs (par exemple, 2:65, 5:60, 7:166) - appellations toujours populaires dans certaines parties du monde islamique. De fait, toute personne qui parcourt le tome à paraître de L'héritage de l'antisémitisme islamique d'Andrew Bostom sera confronté à près de mille pages d’antisémitisme provenant directement des sources ayant la plus haute autorité dans l’Islam: le Coran, les Hadith, les fatwas et traités des théologiens.


En dernière analyse, les aspects théologiques du livre AQR rendent sa lecture beaucoup plus inquiétante que celle de quelque chose du genre de Mein Kampf.




Que l’idéologie présentée dans Mein Kampf fasse remonter à un homme, tandis qu’une bonne partie de l’ idéologie de l'AQR est attribué à Mahomet et à Allah – donc devenant théologie - est un point d’une extrême importance. Les idéologies créées par l’homme peuvent toujours être discréditées et reléguées dans les poubelles de l'histoire. Les idéologies fondées sur les théologies ne sont toutefois pas aussi facilement démantelées, enchâssées qu’elles sont dans l’Immuable et devant tout bonnement s'appliquer hier, aujourd'hui et demain, en dépit de toute preuve extérieure du contraire. Les rejeter, c’est rejeter les commandements de Dieu et tomber dans l’état d'infidèle.

http://leblogdrzz.over-blog.com/article-15245318.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Sources de l'islamo-fascisme   Lun 07 Jan 2008, 01:24

Le meilleur site francophone sur l'islamofascisme :

La bibliothèque proche orientale, le centre de documentation sur le nazislamisme

http://aval31.free.fr/

Il existe un dossier très complet sur le site de l'upjf :

DOSSIER : LES LIENS PRIVILÉGIÉS ENTRE NAZIS ET PALESTINIENS

http://www.upjf.org/fichiers/dossier_nazis_palestiniens.htm

Il y a aussi cet article, sur desinfos :

Les connivences de l’Islam et du nazisme

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=789

Sans oublier, bien sûr, ces deux articles d'Alexandre del Valle, toujours aussi essentiels et d'actualité :

La convergence des totalitarismes, ou les nouveaux visages rouge-bruns-verts de l’antisémitisme

Suite : http://www.alexandredelvalle.com/publications.php?id_art=51

LES ROUGES, LES BRUNS ET LES VERTS OU LA CONVERGENCE DES TOTALITARISMES

http://www.primo-europe.org/showdocs.php?rub=9.php&numdoc=Do-539878032
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
 
Sources de l'islamo-fascisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sources de l'islamo-fascisme
» Video Athée N°1 : L'islamo-fascisme selon pat Condell
» Les collabos français de l'islamo-fascisme : honte à eux !
» Lune : Objets éclairés ou sources lumineuses ?
» LES SOURCES DU LIVRE DE L'ISLAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: