DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 18:42

Oui. Peut-être est-ce encore possible... :|
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pure4sure



Messages : 41
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 18:45

je serais vraiment curieux de voir ça, pour moi le français moyen est endormi par les emissions neuneu à la television et proteste plus facilement contre la hausse du ricard qu'autre chose.

alors qu'en face vous avez de la hargne, du racisme doublé d'une religion qui ne laisse aucune place au compromis. une synergie redoutable.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 18:47

pure4sure a écrit:
je serais vraiment curieux de voir ça, pour moi le français moyen est endormi par les emissions neuneu à la television et proteste plus facilement contre la hausse du ricard qu'autre chose.

alors qu'en face vous avez de la hargne, du racisme doublé d'une religion qui ne laisse aucune place au compromis. une synergie redoutable.

Ne doutez jamais de la France cher ami. Vous vous souvenez de Napoléon? «Impossible n'est pas français». Bon ! Il a merdé aussi.
Revenir en haut Aller en bas
pure4sure



Messages : 41
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 18:55

je ne sais pas si vous avez regardé cette video avec le commentaire de cnn ou ils declarent que la france na plus qua envoyer l'armée parce que la police est depassée..

il faut bien etre d'accord sur le terme "guerre civile", pour moi quand il n'y a qu'un coté qui attaque c'est plus une agression generalisée qu'une guerre, il n'y a pas d'echange de coups.

il y a quand meme eu plus de 500 vehicules brulés cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 18:59

pure4sure a écrit:
je ne sais pas si vous avez regardé cette video avec le commentaire de cnn ou ils declarent que la france na plus qua envoyer l'armée parce que la police est depassée..

il faut bien etre d'accord sur le terme "guerre civile", pour moi quand il n'y a qu'un coté qui attaque c'est plus une agression generalisée qu'une guerre, il n'y a pas d'echange de coups.

il y a quand meme eu plus de 500 vehicules brulés cette nuit.

512 pour être précis et 27 bus. Nous sommes en effet au bord de la guerre civile. Mais la vengeance sera terrible.
Revenir en haut Aller en bas
pure4sure



Messages : 41
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 19:00

mais quelle vengeance? par qui?

les gens font dans leur froc voilà la verité.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 19:03

pure4sure a écrit:
mais quelle vengeance? par qui?

les gens font dans leur froc voilà la verité.

Ne croyez pas ça mon ami. Souvenez-vous de Camerone. 65 legionnaires tiennent tête à plus de 2000 mexicains. 8 ont survécu à cette bataille. Nous avons l'Esprit Saint avec nous. La France est la fille aînée de l'Eglise. Ne l'oubliez pas.
Revenir en haut Aller en bas
pure4sure



Messages : 41
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 19:11

la seule chose d'à peu près rassurante pour le moment c'est de voir que ceux qui sont à l'origine de ces emeutes sont assez stupides car ils detruisent dans leurs quartiers.

mais si ils leur venait à l'idée de passer à des coins qui sont d'habitude beaucoup plus tranquilles, en attaquant par exemple à 200 des centres commerciaux ou zones d'habitations, il va se passer quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 19:16

pure4sure a écrit:
la seule chose d'à peu près rassurante pour le moment c'est de voir que ceux qui sont à l'origine de ces emeutes sont assez stupides car ils detruisent dans leurs quartiers.

mais si ils leur venait à l'idée de passer à des coins qui sont d'habitude beaucoup plus tranquilles, en attaquant par exemple à 200 des centres commerciaux ou zones d'habitations, il va se passer quoi?

Là vous me posez une colle. Ce que je puis vous dire, c'est que dans mon département, la Moselle, ils seraient reçus à coups de fusils de guerre et de chasse. Il n'y a pas de demi-mesure chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
pure4sure



Messages : 41
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 19:21

d'ailleurs cela m'amène à une autre constatation.

pour le moment ce sont plutot des jeunes qui veulent bruler pour bruler sans reflechir qui ni quoi.
si un jour des groupes plus organisés avec de vrais objectifs passent à l'action ça risque d'etre réellement violent, il y a quand meme une culture du terrorisme qui se developpe au travers de tout ça.

les 500 et qques voitures brulées de cette nuit démontrent bien une organisation qui se met en place, ça c'était qque chose de planifié, ça sera quoi ensuite?
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 20:11

Il y a déjà eu des émeutes plus violentes les années précédentes. Ce qui est nouveau, c'est que les médias en parlent.
Revenir en haut Aller en bas
pure4sure



Messages : 41
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 20:13

et il n'y a eu aucune vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 20:45

Citation :
Et puis Ecossais et Laurent vous me faits peur à dire de vouloir prendre les armes pour aller casser de l'islamiste...ça me rapple de mauvias souvenir..

confused

Où ai-je dit que je voulais prendre les armes, scat ?????

Je parle de résistance, c'est différent...


Citation :
Un peuple qui prend les armes c'est le chaos assurés...

Euh je veux rien dire, mais le chaos, il est là :|

Citation :
Si les politiques ne prennent pas conscience qu'il faut agir avec fermetter ils le feront par contrainte et non par conscience...à moins qu'ils soient vraiment bornés....

S'ils n'ont pas encore réalisé ce qui se passe, après huit jours, alors je sais pas ce qu'il leur faut...

Je l'ai dit hier, ils sont coincés, complêtement piégés par leur politique suicidaire, et ils ne bougeront pas, quoiqu'il en coûte...

Citation :
....Et on repart pour une autre guerre voir une guerre civile .....Vous pensez franchement qu'en cas "de déchainement des banlieus" l'etat va rester sans rien faire....

"en cas de déchaînement" ??? c'est maintenant qu'elles se déchaînent !!! Et l'état ne fait rien !!!

Ah si, pardon, il parle de "dialogue"...

Citation :
pour revenir au debat initial voici une petite video (dans la partie flash video) sur la vision des pays etranger à propos des evenements se passant en france ces derniers jours, " Les banlieues vues par CNN et par la télé russe" :

Je comptais justement conseiller à tous de vous informer via les médias étrangers non censurés, en voici l'occasion...

Citation :
Ma conclusion: il ne faut attendre de réaction que par la génération suivante. Tant que les hommes de 50 ans aujourd'hui seront au pouvoir, sauf si le sang français coule, il n' y a pas de solution si ce n'est dans les déchirements des Français.

Je crois malheureusement que nous y allons tout droit...la France toute entière est en train de s'embraser, du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest...
Atendez-vous aux premiers morts dans les jours qui viennent...

Et une fois que ce stade sera franchi, alors on pourra dire que la guerre civile, la vraie, aura débuté...

Citation :
Certains parlent de guerre civile prévisible.

Cela fait non pas des semaines, ni des mois, mais des années qu'on tire la sonnette d'alarme !!!

Mais non, non seulement on ne nous a pas écoutés, mais en plus on s'est permis (et avec quelle jouissance spiderman ) de nous traîner dans la boue de toutes les manières possibles et imaginables, et je passe sur les insultes (raciste, fasciste, nazi, et tout ce que vous voulez).

Voyez-vous, c'est un crime d'aimer son peuple et son pays...

puker

Citation :
Mais là, la conscience de la Balkanisation de nos pays progresse. Il y a donc un véritable espoir politique d'un retournement vers la lucidité... Car les peuples européehns ont encore un reste d'énergie cachée..

Je maintiens, persiste et signe : le salut viendra du peuple. N'espèrez rien des politiques...

Citation :
Oui. Peut-être est-ce encore possible...

C'est possible...maisil y aura beaucoup de morts...les guerres civiles sont les plus horribles des guerres, les plus sauvages, les plus cruelles...
Et nous y allons tout droit :|

Citation :
je serais vraiment curieux de voir ça, pour moi le français moyen est endormi par les emissions neuneu à la television et proteste plus facilement contre la hausse du ricard qu'autre chose.

alors qu'en face vous avez de la hargne, du racisme doublé d'une religion qui ne laisse aucune place au compromis. une synergie redoutable.

Il se réveille, le français moyen, ne vous inquiétez pas, il commence à ouvrir les yeux. et les autres peuples européens aussi, il y a des signes qui ne trompent pas...

Le vent commence à tourner. :|

Citation :
et il n'y a eu aucune vengeance.

La pressio monte de plus en plus dans la marmite, et quand elle explosera...

Puisqu'on parle sans cesse de guerre civile (en fait nous approchons plutôt d'une situation pré-insurrectionnelle - je parle du peuple, hein, pas de la racaile et autres islamistes- ) Guettez ceci : quand les premières milices populaires apparaîtront, nous y serons...

Et vu la situation actuelle, cela peut aller très vite...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 21:20

Bon, ma petite revue de presse commentée, maintenant ;)

Citation :
La france ridiculisée, humiliée !



La presse étrangère ne prend pas de gants pour qualifier et souligner la gravité de la guérilla urbaine qui secoue l’Ile de France et qui prend de plus en plus des allures de terrorisme de banlieues orchestré par les racailles musulmanes :


« Intifada des banlieues » motivé par la colère et la haine de l’Etat, « la haine qui recouvre Paris » tandis qu’à Matignon se joue la lutte du pouvoir entre les 2 frères ennemis que sont Villepin et Sarkozy.


A Moscou, les journaux font la une sur des touristes russes piégés en Seine-Saint-Denis par un groupe de vingt-cinq adolescents, essentiellement d'origine arabe qui s’est emparé du bus des touristes.


Les autorités portugaises donnent des consignes de sécurités au Portugais se trouvant en France tandis que les autorités chinoises déconseillent les touristes chinois de se rendre à Paris.





Ah, elle est belle cette France au modèle sociale dont le monde entier nous envie, cette France black, blanc, beur terre d’accueil dont l’immigration est une chance qui l’enrichie ! L’Etat républicain est incapable de rétablir l’ordre dans les cités islamisées comme démontrent les faits qui se sont déroulés cette nuit ; plus de 500 voitures brûlées, 5 policiers blessés, mairies, écoles, commissariats incendiés, tirs de pistolets à grenaille contre les cars de CRS…Et cela déborde du département du 93 jusqu’en province : la Côte d'Or, les Bouches-du-Rhône, la Seine-Maritime.


Les populations restent seules face à la haine des émeutiers tandis que les membres du gouvernement discutent avec les représentants des guérilléros immigrés qui poursuivent leurs attaques en règles contre tout ce qui représente l’Etat français, détruisant au passage le peu de biens que peuvent posséder les pauvres gens de ces quartiers. Et devant ces évènements graves, nous avons un Président quasiment absent qui déclame des blablas grandiloquents sur le racisme alors que Paris brûle attaqué par les « potes » qui ont salué sa réélection avec force drapeaux algériens et marocains.


Quelle honte, quelle humiliation pour la nation française dont le gouvernement se comporte avec indifférence aux souffrances de ceux qui subissent la violence de cette minorité musulmane qui veut imposer sa loi dans notre pays. Il ne fait aucun doute que l’Etat se soumettra avec force monnaie (l’argent de nos impôts !) au lieu de combattre fermement ces éléments guerriers manipulés par les fils d’Allah pour obtenir définitivement le pouvoir dans les banlieues. C’est ce que préfigure le plan d’action pour les banlieues qui donnera le pouvoir aux autorités religieuses musulmanes.


Comme la France est ridiculisée par son Président incapable de répondre à la déclaration de guerre officielle de l’Islam sur le territoire français. Lui qui se permet de donner des leçons à Bush (la guerre est la pire des solutions !) à la Russie de Poutine qui ne répond pas aux critères droit de l’hommistes quand elle combat les terroristes musulmans tchétchènes, qui se permet d’ordonner au Président polonais de se taire quand il manifeste son soutien aux américains contre la lutte anti-terroriste…


Mais la France, ce n’est plus rien ! Juste un pays gouverné par des traites qui livrent le peuple à la haine et à la violence des éléments de la cinquième colonne accueillie à bras ouverts et entretenue par des dhimmis de tous poils !


Pire, la France est en phase de devenir un vivier pour les terroristes musulmans et un danger pour les pays occidentaux qui veulent combattre le totalitarisme islamique pour sauvegarder leurs libertés.


Marianne

(source : occidentalis.com)

Souvenez-vous de Marie à la Salette : "Paris détruite, Marseille engloutie...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 21:32

Pardon pour les grosses fôtes d'aurtaugrafe, j'ai un clavier pourri, peux pas faire autrement pendant qqes jours...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 23:24

reprise de l'intifada :

Citation :
vendredi 4 novembre 2005, 21h38
Nouveaux incidents dans les banlieues autour de Paris

PARIS (AP) - De nouveaux actes de violences urbaines étaient signalés vendredi soir par les forces de l'ordre autour de la capitale notamment dans les départements du Val d'Oise, de la Seine-et-Marne et en Seine-Saint-Denis.

Les premiers incidents sérieux de la soirée ont débuté peu avant 20h00 dans le Val d'Oise par des feux de poubelles et les premiers incendies de voitures sur les communes de Villiers-le-Bel et Garge-les-Gonesse.

Très vite, les actes de violences urbaines se sont accélérés: un entrepôt en feu à Aubervilliers, un bus vandalisé ayant essuyé des tirs à balles réelles à Sarcelles, l'attaque d'un magasin "Franprix" à Montmagny, puis l'incendie d'un parking souterrain à Persan.

En Seine-et-Marne, les pompiers qui intervenaient sur un malaise dans la résidence des Fougères à Meaux, se sont retrouvés bloqués dans l'appartement de la victime, après avoir été caillassés. Leurs agresseurs n'ont pas hésité à incendier l'ambulance qui devait évacuer le blessé.

D'autres incidents étaient également signalés depuis 20h00 dans le département de Seine-Saint-Denis sur les communes d'Aulnay-sous-Bois, Clichy-sous-Bois et Saint-Denis.

Des violences urbaines étaient également signalées vendredi soir à Lille (Nord), où quatre voitures étaient en feu au sud de la ville. AP

et pendant ce temps-là :

Citation :
Le Premier ministre engage le dialogue avec des jeunes des cités

agrandir la photo

PARIS (Reuters) - Dominique de Villepin a reçu à Matignon une quinzaine de jeunes originaires de zones urbaines sensibles pour les consulter sur les solutions à apporter à la crise des banlieues. Shocked

La réunion, décrite par Matignon comme "un échange sur les moyens d'avoir un avenir professionnel, économique et social", a duré deux heures et demie. Les jeunes - chefs d'entreprise, étudiants ou lycéens, chômeurs - étaient principalement originaires d'Ile-de-France.

"Je crois qu'il a apprécié cette rencontre et a voulu apprendre des choses, c'était une très bonne initiative de sa part, il cherche vraiment à régler les problèmes", a déclaré Anyss, 18 ans, élève de terminale économique, en atelier "Sciences Po", à Bondy, en Seine-Saint-Denis.

Il a dit avoir fait part au Premier ministre de son souhait de voir "un peu plus développer les personnes-relais entre la police, le gouvernement et les cités, les jeunes de banlieue".

Pour Anyss, "il y a une certaine mésentente entre les jeunes de banlieue et la police, (...) un manque de communication".

"Ce n'est pas forcément un problème d'intégration puisque des jeunes issus de l'immigration réussissent", a-t-il souligné.

Sihane, responsable associative à Bondy, a jugé que la situation pourrait s'améliorer grâce à la "mixité sociale", qui devrait être introduite "dès la maternelle".

"Il y a une ghettoïsation dans les banlieues. Au niveau de l'école, la mixité sociale pourrait se faire rapidement, au niveau du logement, ça prendra plus de temps", a-t-elle insisté en dénonçant la vie faite à des Français "de quatrième zone".

Elève en troisième cycle à Sciences Po, elle a reconnu que les propos de Nicolas Sarkozy sur le nettoyage des cités "au Karcher" et la "racaille" l'avaient choquée. "C'est choquant, surtout quand on parle de personnes et pas d'animaux", a-t-elle dit.

"Tous les jeunes ont fait le constat" devant le Premier ministre, a-t-elle ajouté. Priée de dire quelle avait été la réaction de Dominique de Villepin, elle a répondu: "No comment".

Le Premier ministre, qui a repris en main le dossier des violences urbaines mardi, avait reçu jeudi élus locaux et représentants d'associations.

S'il a réaffirmé que sa priorité allait au "rétablissement de l'ordre public", il a souligné vouloir "nouer un dialogue pour trouver des solutions adaptées, pour donner une place à chacun".

Mercredi prochain, Dominique de Villepin recevra des responsables associatifs travaillant dans des quartiers difficiles

Citation :
Un bus incendié dans la banlieue de Rouen

ROUEN (AP) - Une dizaine de jeunes ont jeté un engin incendiaire dans un bus à l'arrêt vendredi vers 19h50 à Cléon (Seine-Maritime), une banlieue de Rouen, obligeant les passagers à quitter précipitamment le véhicule, a-t-on appris de source préfectorale.

Il n'y a pas eu de blessés, mais le bus a été détruit, précisait-on de même source, en ajoutant que la police était arrivée rapidement sur les lieux mais qu'il n'y avait pas eu d'interpellation.

Une dizaine de voitures avaient été incendiées dans la nuit de jeudi à vendredi dans les banlieues havraise et rouennaise. AP

Ce n'est qu'un "incident", rien de grave...
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Ven 04 Nov 2005, 23:34

Alors, ces émeutes? Bien content d'habiter Marseille malgré la grève des transports.
Chacun y va de son diagnostic. Pour les uns c'est la faute à 20 ans de pouvoir socialiste, pour les autres, c'est la faute à Sarkozy et son vocabulaire (Ben mon vieux, pour 2 mots mal placés, c'est qu'on est susceptibles dans les banlieues, ah mais!).
Certains y voient un complot bien orchestré et organisé. Oui, mais dans quel but? Je vois une voiture sur trois détruite qui appartient à un beur. Je vois cette infirme qui a failli périr brulée dans un bus, beure aussi. Ces bus qui ne reviendront pas avant logtemps dans ces quartiers et les commerces de proximité probablement jamais.
Quelqu'un me disait il y a longtemps: Les arabes sont bizarres: Ils sont capables de foutre le feu à leur maison rien que pour emmerder leur voisin, qu'ils ne supportent pas, avec la fumée de l'incendie. C'est assez vrai.
Une chose à noter dans ces bandes qu'on dit "organisées": De tous jeunes gosses de12/13 ans et par contre pas une seule fille. Pourtant en 68 les filles n'étaient pas les dernières à balancer les pavés sur la g.. des CRS.
Ceux qui ont vécu en pays musulman ne me démentiront pas: Les garçons, surtout les ainés sont les petits chéris de la mère qui les laisse faire tout ce qu'ils veulent et leur passent tous leurs caprices. Le père n'a pas son mot à dire. Tu veux sortir à 2h du matin et aller foutre le feu aux bagoles? Pas de pb mon chéri,vas y et surtout ne prend pas froid, petit espiègle. Ils en profitent un max, quitte à se retourner contre les parents plus tard (attitude normale des enfants devant des parents démissionnaires): Trafics en tous genres, vols, viols, bagarres, les parents excusent tout.
Les filles aux contraires sont cloitrée à la maison (même si certaines prétendent porter le voile en toute liberté) et n'ont qu'un seul droit: Celui de se taire et de faire le ménage.
Vous voulez mon avis: Ces émeutes c'est plus un défouloir qu'un complot organisé. Les plus jeunes vivent ça comme un film de la télé. Même si les Imams cherchent à récupérer l'affaire, je leur souhaite bien du plaisir pour discipliner tout ce petit monde et les mener à la baguette.
De solution, il n'y en a pas, ou alors celles qu'on pratique dans leurs pays d'origine:
Allez dans les banlieues pourries du Caire, d'Oran, de Casablanca, vous y verrez les mêmes têtes et des quartiers encore plus moches et déshérités.
Mais là-bas la police ne fait pas de quartier. Les gosses se tiennent à carreaux car la taule, là-bas c'est pas un quatre étoiles comme en France.
Avez-vous vu comment la police Marocaine a traité ceux qu'elle a pincé à Ceuta? Lâchés en plein désert à 300 km de tout village avec une seule gourde d'eau pour tout bagage: Notre bonne presse était horrifiée. Ca a du en calmer plus d'un néanmoins.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 00:46

Le terme à la mode, pour l'instant, c'est le jeu. Eh oui, ces braves petits chenapans s'amusent...allez donc, faut pas leur en vouloir, ils s'ennuient, ils n'ont que ca à faire, faut bien qu'ils s'occupent, hein, sinon ils iraient faire des bêtises !!!

Puisqu'ils aiment tant s'amuser, on va leur envoyer quelques sections du Régiment Etranger Parachutiste et un ou deux pelotons de l'Infanterie de Marine, eux aussi aiment bien faire joujou...


Et le blackout semble de mise sur l'attentat de l'hôtel des impôts près de Bordeaux...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 09:11

Et on continue la petite revue de presse.

754 véhicules brûlés,
203 interpellations


NOUVELOBS.COM | 05.11.05 | 08:59

Une neuvième nuit de violences a eu lieu en région parisienne mais aussi en province où près de 200 véhicules ont été incendiés. "Aucun fait majeur", selon le ministère de l'Intérieur qui souligne l'augmentation des interpellations

N euvième nuit de violences urbaines en banlieue parisienne et dans plusieurs villes de province. Au cours de cette nouvelle vague d'incidents, plus de 750 véhicules ont été incendiés et plus de 200 personnes ont été interpellées dans toute la France, selon un bilan communiqué samedi 5 novembre au matin par le ministère de l'Intérieur, qui n'a pas relevé de "faits majeurs" mais une augmentation des interpellations.
Sur les 754 véhicules incendiés, un quart l'ont été en province, a précisé à l'Associated Press le centre opérationnel chargé de collecter les informations sur ces violences au ministère. Le nombre des interpellations (203) est en hausse par rapport aux nuits précédentes.
En province, les principaux départements touchés ont été le Nord (Lille), l'Ille-et-Vilaine (Rennes), le Bas-Rhin (Strasbourg), les Alpes-Maritime (Nice) et la Haute-Garonne (Toulouse). En Ile-de-France, le ministère a constaté "une forte diminution des faits sur le 93" (Seine-St-Denis), "un léger tassement dans le 78 et le 95" (Yvelines et Val-d'Oise) et "une progression plus ou moins forte" dans les autres départements franciliens.

Affrontements aux Mureaux

Au niveau local, la préfecture des Yvelines a fait état d'affrontements aux Mureaux entre une cinquantaine de jeunes et une soixantaine de CRS, vendredi en fin de soirée. Selon la directrice de cabinet du préfet Nathalie Colin, trois policiers ont été légèrement blessés et une personne a été interpellée.
Toujours dans les Yvelines à Achères, une école maternelle a été incendiée, ainsi que quelques voitures, alors que la ville n'avait pas connu de tels débordements récemment, selon Nathalie Colin.
"Il ne reste plus grand-chose de l'école", a déclaré samedi matin à l'Associated Press la directrice de cabinet du préfet, qui faisait état à 2H00 d'une "soixantaine" de voitures incendiées dans le département.
A Suresnes (Hauts-de-Seine), un parking couvert a été incendié vers 00H00, brûlant 44 voitures, selon l'Etat-major des sapeurs-pompiers. Environ 100 pompiers sont intervenus sur le sinistre.

Cellule de crise levée

"C'est affreux, c'est malheureux. Qui a fait ça ? Contre qui ils font ça ? On pensait que Suresnes, c'était calme.
Je ne sais pas comment je vais aller au boulot lundi", a déclaré à l'Associated Press Naima Mouis, une agente hospitalière de 43 ans, en regardant les restes de sa voiture calcinée dans le parking.
En Seine-Saint-Denis, le calme semble être revenu, et la cellule de crise de la préfecture a été levée à 2H45, a affirmé une porte-parole. Les actes de violences s'étaient multipliés dans la soirée, un premier bilan faisant état de 33 voitures incendiées.
Un bus vandalisé a essuyé des tirs à balles réelles à Sarcelles, un magasin "Franprix" a été attaqué à Montmagny, et un parking souterrain à Persan, et un entrepôt à Aubervilliers ont été incendiés.
A Pierrefitte, l'incendie d'une voiture a provoqué une coupure d'électricité dans une partie du village. Une soixantaine de personnes sont allés se réfugier sur la place de l'église.
Un peu plus tôt, une trentaine de maires de Seine-Saint-Denis s'étaient retrouvés pour lancer un appel au calme. Claude Pernes, le maire de Rosny-sous-Bois, a dénoncé une "véritable situation de guérilla, d'insurrection urbaine" en cours.

Renforts de pompiers

En Seine-et-Marne, les pompiers qui intervenaient sur un malaise dans la résidence des Fougères à Meaux, se sont retrouvés bloqués dans l'appartement de la victime, après avoir été caillassés. Leurs agresseurs n'ont pas hésité à incendier l'ambulance qui devait évacuer le blessé.
Dans le même département, à Torcy, l'espace culturel "Mosaïque", mitoyen du collège Jean-Monnet, a été incendié, mais les flammes ne se sont pas propagées à l'établissement scolaire, selon le ministère de l'Intérieur.

Des violences urbaines étaient également signalées vendredi soir à Lille (Nord), où quatre voitures étaient en feu au sud de la ville.
En prévision d'éventuels incendies, des renforts de pompiers ont été envoyés de province vers la région parisienne pour le week-end. Trois colonnes configurées pour lutter contre les feux urbains ont ainsi pris la direction de la Seine-St-Denis, représentant environ 200 pompiers et 70 véhicules, a-t-on appris auprès du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) de la Loire. Une des colonnes est partie de la région Rhône-Alpes. (avec AP)

Faut bien qu'ils s'amusent les petits chéris, comme dit Jacques.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 09:31

Citation :
Les violences se poursuivent en Ile-de-France et gagnent la province
05/11/2005 06h40

PARIS (AFP) - Sept cent cinquante quatre véhicules incendiés, dont un quart en province, 203 personnes interpellées, des bâtiments commerciaux et publics détruits ou endommagés : la région parisienne, rejointe par la province, a connu une neuvième nuit de violences urbaines malgré la volonté de dialogue affichée par le gouvernement.

Ben voyons !! Ce ne sont que des incidents. Quelle belle formule. Qu'est-ce que ce sera lorsqu'ils sortiront les fusils à pompe

Les incidents ont repris en région parisienne, survolée pour la première fois par un hélicoptère de surveillance de la police, quelques heures après que Dominique de Villepin eut reçu à Matignon seize jeunes de 18 à 25 ans issus de quartiers sensibles pour évoquer avec eux les difficultés des banlieues et les solutions à y apporter.

De son côté, le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a effectué samedi peu avant 01h00 une courte visite-surprise à la direction départementale de la sécurité publique des Yvelines à Viroflay, près de Versailles.
Dans un communiqué, le Parti socialiste a assuré que le "bilan des violences atteint des proportions gravissimes en Ile-de-France et dans toute la France" et a demandé "la transparence la plus totale sur l'ampleur de ces événements dramatiques".

Samedi à 05H00, les forces de l'ordre avaient comptabilisé 754 véhicules incendiés, dont un quart en province, et 203 personnes interpellées, un chiffre en forte hausse, a-t-on appris de source policière. Parmi les voitures incendiées, 563 l'ont été en Ile-de-France et 191 en province, où le phénomène, apparu la veille, prend de l'ampleur. Dans la nuit de jeudi à vendredi, 519 voitures avaient été incendiées en région parisienne et 77 en province. La part de la Seine-Saint-Denis reste stable (132 voitures contre 123 la veille).

Encore un subtil jeu de sémantique (phénomène de diffusion)

Ce phénomène de "diffusion" est aussi perceptible dans le Val d'Oise où les zones de la compétence de la gendarmerie ont été concernées alors que ce n'était pratiquement pas le cas la veille. Les forces de l'ordre ont réalisé beaucoup plus d'interpellations de fauteurs de troubles présumés que la veille (203 contre 78). Il s'agissait d'une priorité d'action fixée aux policiers. Aucun affrontement n'a en revanche été relevé, ce qui confirme la stratégie d'évitement de la confrontation avec les forces de l'ordre adoptée depuis la nuit précédente par les fauteurs de troubles.

Parmi les incidents recensés, figurent l'incendie d'une école maternelle d'Achères (Yvelines) et celui du collège Jean-Monet de Torcy (Seine-et-Marne), à moitié détruit. A Meaux (Seine-et-Marne) un véhicule des sapeurs-pompiers a été détruit, tandis qu'à Champigny (Val-de-Marne), un bus a été vidé de ses occupants et incendié. Un engin incendiaire a par ailleurs été lancé sur la façade du commissariat de Saint-Denis. A Suresnes (Hauts-de-Seine), un incendie s'est propagé de véhicule en véhicule dans un parking souterrain, entraînant la destruction de 36 voitures.

A Clamart, selon une source policière, un enfant de dix ans a été interpellé avec une bouteille d'essence dans les mains tandis que dans le même département, à Boulogne, la police a arrêté un fauteur de trouble qui aurait aspergé quinze véhicules légers. En Seine-Saint-Denis, à Aubervilliers deux entrepôts de textiles ont été la cible d'incendies, et à Pierrefitte-sur-Seine un engin incendiaire a été lancé "sur le mur d'une synagogue". Toujours à Pierrefitte, plus d'une centaine de personnes ont été évacuées pendant la nuit après le déclenchement d'un incendie dans un parking souterrain sous leurs immeubles.

Dans l'Essonne, un policier a été blessé par deux pavés dans le quartier de Coquibus, proche de la cité sensible des Tarterêts de Corbeil-Essonnes où une concession Opel et un dépôt de pneus, ont été incendiés. La mairie de Saint-Michel-sur-Orge a été ravagée en partie par un incendie tandis qu'une école maternelle et primaire à Brétigny-sur-Orge a été détruite en partie.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 09:38

Citation :
Emeutes : des meneurs au profil de récidivistes
VIOLENCES Les troubles de la banlieue parisienne sont conduits par des jeunes délinquants, déjà bien connus des services de police. Alors que la crise des banlieues et les tensions sociales mettent la méthode Villepin à l'épreuve, des élus de gauche réclament la démission de Sarkozy. Les deux hommes mettent leur rivalité en veilleuse.

Cécilia Gabizon
[05 novembre 2005]

«ON SAIT TOUS qui met le feu», assure Omar, 18 ans, de Clichy-sous-Bois. Les jeunes de la ville, comme à Aulnay-sous-Bois, décrivent deux types d'émeutiers. Le plus courant ressemble étrangement à ceux qui en dressent le portrait : «un gars révolté», «qu'on n'écouterait pas autrement», «qui se laisse entraîner parce qu'il n'a pas grand-chose à faire». Un jeune qui a le sentiment d'appartenir à «une génération foutue, sacrifiée», dit Kamel, 18 ans, pas de diplôme et pas de travail, «pas même de l'intérim». «Avec un nom arabe et l'adresse, c'est foutu», insiste Hamza, 18 ans, qui a suivi les émeutes de près, mais «n'a rien fait, parce que c'était le ramadan». A côté de ces enragés «occasionnels», un noyau de délinquants commet les actes les plus graves, notamment les incendies de voiture qui, sans demander des moyens, implique de se procurer de l'essence ou un produit incendiaire, voire un pied-de-biche pour forcer les portières ou briser les vitres.

Parmi les quelque deux cents personnes interpellées au cours des échauffourées de ces derniers jours, quarante majeurs et trente-six mineurs sont passés en comparution immédiate devant le tribunal de Bobigny. La moitié n'avaient pas de casier judiciaire et très peu reconnaissaient leur implication dans les émeutes.Magid M., 18 ans, une vie de chaos, dit n'avoir participé aux incidents de Clichy que «par curiosité». Mais «je serais prêt à m'excuser envers la police». Pour lui, ce sera le sursis. Beaucoup plus stable, P., 22 ans, père de famille qui vit à Bondy, a reconnu jeudi avoir jeté une pierre – qui «n'a touché personne» – en direction des policiers. «Je l'ai regretté tout de suite», dit celui qui revenait éméché d'une soirée à Paris. Ses deux copains avaient tenté de le dissuader, mais il avait cédé à «l'atmosphère». Ensuite, il a été plaqué au sol par un policier. «Il s'en tire avec des hématomes», relate son avocate, Me Curt, qui croit voir en lui un profil courant de ces émeutiers de l'instant.

Des délinquants confirmés

D'autres sont déjà connus de la justice, comme M., 18 ans, auteur par le passé de vols avec violence. Trouvé avec des cartouches de gaz lacrymogène, il nie pourtant son implication. Il a été condamné à dix mois de prison, dont sept avec sursis. Ou encore N., 18 ans, qui avait photographié avec son téléphone portable un véhicule en flammes, disait être là «par curiosité». Son casier judiciaire a plaidé contre lui : il a écopé d'un mois ferme. Jean, 19 ans, était soupçonné d'avoir poussé une poubelle enflammée sur la chaussée, au Blanc-Mesnil. Dans la salle, il joue pourtant les orateurs raisonnables. «Ce n'est pas la violence qui fera revenir Bouna et Zied» (NDLR : les deux ados morts dans le transformateur EDF à Clichy-sous-Bois), lance-t-il sous les applaudissements des copains venus à l'audience. Le tribunal fait évacuer la salle. Lui sera condamné à deux mois ferme. Le suivant, qui prépare son bac, s'en sort grâce au témoignage de son proviseur.
Le profil des premiers émeutiers jugés correspond, selon les policiers, à celui des jeunes délinquants, qu'ils interpellent en général dans cette banlieue à problèmes qu'est le «Neuf-Trois». «Des jeunes de 14 à 20 ans, en grave échec scolaire, souvent issus de l'immigration, dont la moitié sont connus de nos services.»

Ils alimentent une forme de violence qui s'est installée depuis les années 80, selon l'étude du sociologue du CNRS Francis Bailleau. Désormais, on vole moins pour obtenir des biens. Il s'agit plutôt de les détruire, de s'attaquer aux personnes, aux représentants de l'institution et à ses symboles, notamment les bâtiments. Parmi les auteurs, les enfants de l'immigration sont surreprésentés, admet Hugues Lagrange, de l'Observatoire sociologique du changement (CNRS). Mais, dit-il, ce sont les facteurs sociaux qui restent déterminants, ainsi que la taille de la fratrie. «Plus la famille est vaste, plus les enfants ont de chances de traîner dehors et de dégringoler dans la délinquance», explique le sociologue. Pour Hugues Lagrange, la première raison de ces dérives se trouve dans le chômage des jeunes sans qualification. Or ce fléau touche près du tiers des enfants de l'immigration.

(Source Figaro)
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 09:53

Laurent a écrit:


Puisqu'on parle sans cesse de guerre civile (en fait nous approchons plutôt d'une situation pré-insurrectionnelle - je parle du peuple, hein, pas de la racaile et autres islamistes- ) Guettez ceci : quand les premières milices populaires apparaîtront, nous y serons...

Et vu la situation actuelle, cela peut aller très vite...

C'est déjà le cas dans mon coin. Elles sont constituées depuis plusieures années déjà. Mais elles restent discrètes pour l'instant. La vilolence s'est nettement calmée depuis que certains petits caïds se sont fait rosser à coup de batte et barres de fer. Le jour où les armes parleront, je te garantis que ça va saigner. Bien que je sois pacifique, je n'hésiterais pas à tirer pour défendre les nôtres.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 09:58

lol Cecilia Gabizon, gage d'objectivité Mr. Green

Sondage CNN :

Created: Thursday, November 03, 2005, at 06:18:23 EDT
How should French officials handle the continuing violence in Paris suburbs?

Impose curfew (couvre-feu) 29% 7162 votes

Deploy troops (envoyer l'armée) 62% 15506 votes

Withdraw police 9% 2160 votes
Total: 24828 votes

Edifiant :|

This QuickVote is not scientific and reflects the opinions of only those Internet users who have chosen to participate. The results cannot be assumed to represent the opinions of Internet users in general, nor the public as a whole. The QuickVote sponsor is not responsible for content, functionality or the opinions expressed therein.
Related:

Seventh night of violence in Paris
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 10:04

jacques a écrit:
Vous voulez mon avis: Ces émeutes c'est plus un défouloir qu'un complot organisé. Les plus jeunes vivent ça comme un film de la télé. Même si les Imams cherchent à récupérer l'affaire, je leur souhaite bien du plaisir pour discipliner tout ce petit monde et les mener à la baguette.

C'est possible. Moi je ne crois pas à un mouvement spontané. Quelqu'un tire les ficelles dans tout ce foutoir. Qui? Probablement quelques Imams formés à la hâte pour déclencher la guerre sainte dans tout le pays. La violence a gagné la province par effet boule de neige. Lorsque les gens commenceront à faire justice eux-mêmes, peut-être le gouvernement prendra conscience qu'il faut taper dur. L'armée sera dans les rues, loi martiale et couvre-feu. Si c'est des légionnaires ou les paras du 13ème RDP ou d'infanterie de marine, je peux vous garantir qu'ils ne font pas de quartier. Ça tire à vue.

Je vous ai adressé un MP Jacques. Mais peut-être que vous ne souhaitez pas le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 10:08

Laurent a écrit:
lol Cecilia Gabizon, gage d'objectivité Mr. Green

Sondage CNN :

Created: Thursday, November 03, 2005, at 06:18:23 EDT
How should French officials handle the continuing violence in Paris suburbs?

Impose curfew (couvre-feu) 29% 7162 votes

Deploy troops (envoyer l'armée) 62% 15506 votes

Withdraw police 9% 2160 votes
Total: 24828 votes


Edifiant :|

This QuickVote is not scientific and reflects the opinions of only those Internet users who have chosen to participate. The results cannot be assumed to represent the opinions of Internet users in general, nor the public as a whole. The QuickVote sponsor is not responsible for content, functionality or the opinions expressed therein.
Related:

Seventh night of violence in Paris

Tu peux traduire stp? Comprends pas grand chose au rosbeef. Tu l'as fait exprès hein ? Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 10:26

Citation :
Au pays des barbares

Un père de famille assassiné, tué par coups acharnés devant sa famille, une handicapée brûlée dans un bus incendié au cours d'une embuscade par des assaillants masqués.
Réactions des médias :
France-Info donne l'antenne aux professeurs et proviseurs du collège des deux lycéens qui se sont introduits dans un transformateur EDF. Les enseignants ont organisé des matches de foot, des commémorations et organisé un véritable deuil institutionnel, leur accordant ainsi un statut de victimes. Ils se répandent en discours angéliste convenu.

France 2 refroidie par l'incendie d'une de ses voitures décide de mettre la pédale douce sur la couverture médiatique. Very Happy

TF1 se répand en explications sur la misère et la ghettoïsation, selon la version officielle du groupuscule para-islamique nommé Mrap

La suite: http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=7515

Encore un petit sondage, sur occidentalis cette fois :

Citation :
Les émeutes dans les quartiers sont pour vous

un acte de désespoir des jeunes 4.31 % (10)
les prémices d'une guerre civile 45.26 % (105)
les manifestations de la haine de la France 46.12 % (107)
un moyen d'expression amusant 3.02 % (7)
quelles émeutes ? 1.29 % (3)


Nombre total de votes: 232

http://www.occidentalis.com/pollBooth.php?op=results&pollID=13
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 10:36

Laurent a écrit:
Au pays des barbares

les manifestations de la haine de la France 46.12 % (107)

Laurent, tu ne trouves pas que cette phrase est ambiguë? Moi j'aurais écrit haine "contre" la France.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 10:39

Citation :
samedi 5 novembre 2005, 10h07
Près de 900 véhicules brûlés, 203 interpellations

agrandir la photo

PARIS (Reuters) - La France a connu une neuvième nuit consécutive de violences urbaines, que ce soit en région parisienne ou en province, où plusieurs villes ont été touchées.

Samedi matin, le procureur de Paris, Yves Bot, faisait état d'un total de 897 véhicules incendiés et de plus de 200 interpellations. "Nous avons eu cette nuit, j'ai eu les derniers chiffres, au niveau national, 897 véhicules à avoir été brûlés dont 656 en Ile-de-France", a-t-il déclaré sur Europe 1.

Hors d'Ile-de-France, les violences ont touché des villes comme Strasbourg, Rennes ou Toulouse. Sept voitures ont été incendiées dans des quartiers de la périphérie de Toulouse où la police a procédé à trois interpellations, a déclaré la préfecture de région Midi-Pyrénées. A minuit, précisait-elle, le calme était revenu dans les quartiers troublés.

Les autorités notent une baisse des affrontements directs entre jeunes et forces de l'ordre, lesquelles avaient essuyé des tirs à balle réelle dans la nuit de mercredi à jeudi. "C'est plutôt un harcèlement de la police que de l'affrontement", a-t-on résumé de source policière.

"Ça se fait par des unités mobiles, des jeunes (...) qui arrivent sur des scooters, balancent une bouteille enflammée sur un véhicule et puis repartent", a expliqué Yves Bot.

Un policier a toutefois été blessé dans l'Essonne par des jets de pavés, a rapporté la police nationale.

Le nombre d'interpellations, à 203 pour l'ensemble du pays, un chiffre confirmé par Yves Bot, était en hausse par rapport à la nuit de jeudi à vendredi.

MARCHE SILENCIEUSE SAMEDI À AULNAY-SOUS-BOIS

Dans le département de la Seine-Saint-Denis, où les troubles ont commencé il y a une semaine après le décès accidentel de deux adolescents dans un transformateur EDF, divers incendies ont touché des bâtiments. Dans la commune d'Aubervilliers, deux entrepôts ont été incendiés.

Au total, 700 sapeurs-pompiers ont été mobilisés dans le département où une quinzaine de communes sur 40 ont été touchées par des incidents dans la nuit.

A La Courneuve, le feu a été mis à une crèche. A Montreuil, un supermarché a été incendié ainsi qu'un parking et un concessionnaire automobile. Trois blessés légers sont à déplorer dans cette ville.

A Pantin, la police a interpellé sept mineurs qui transportaient dans leur sac à dos des "projectiles incendiaires" et des bouteilles d'essence.

A Pierrefitte, un engin incendiaire a été lancé sur le mur de la synagogue, tandis qu'à Villetaneuse un bureau de poste a été incendié.

D'autres incidents ont été signalés dans le département dont Epinay-sur-Seine où une cinquantaine de jeunes cagoulés ont saccagé une dizaine de voitures.

Dans le département du Val d'Oise, une dizaine de voitures ont été incendiées entre Vauréal et Jouy-le-Moutier, aux environs de Goussainville et Garges-les-Gonesse, selon la préfecture du département.

Ces violences sont intervenues quelques heures après un nouvel appel au calme lancé vendredi par des maires des communes du département de Seine-Saint-Denis et par le frère d'un des deux jeunes morts par électrocution le 27 octobre.

Le mairie UMP d'Aulnay-sous-Bois, Gérard Gaudron, a pour sa part appelé à une marche silencieuse samedi dans sa ville.

Environ 1.400 policiers, gendarmes et CRS ont été déployés en Seine-Saint-Denis. Dans les départements voisins, gagnés par la violence, les effectifs policiers ont été renforcés et les unités sont "plus mobiles et réactives" qu'auparavant, a-t-on souligné à la préfecture. Un hélicoptère muni d'un projecteur-caméra a été dépêché sur place.

Depuis le 27 octobre, quelque 2.200 véhicules ont été incendiés en Seine-Saint-Denis, dans le Val d'Oise, les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et la Seine-et-Marne, selon la police.

C'est les ferrailleurs qui doivent être contents Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 10:47

Et les marchands de voitures!
Comment relancer un secteur de l'économie? Brulez les bagnoles.
On relancera le batiment bientôt en foutant le feu aux maisons.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 10:50

Laurent a écrit:


C'est les ferrailleurs qui doivent être contents Rolling Eyes

Ça c'est sûr. Mais ceux qui ont besoin de leur bagnole pour aller au boulot, vont devoir prendre le vélo. Et ça c'est nettement moins drôle. :?
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 10:54

jacques a écrit:

On relancera le batiment bientôt en foutant le feu aux maisons.

Ça se fait déjà dans certains secteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 11:12

Emeutes au Danemark

Citation :
vendredi 4 novembre 2005
Au tour du Danemark ! Le jihad de France fait des émules...
Depuis plusieurs nuits d'affilée se produisent à Ahrus les plus terribles émeutes depuis des années. "Cette terre nous appartient" ont déclaré les jeunes émeutiers. (...)
Dimanche soir, les services de pompiers ont eu besoin d'escortes de police pour aller éteindre un incendie criminel à Søndervangs Alle

Suite : http://www.forum-resistance.net/index.php?showtopic=11643
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 11:29

Encore une dernière petite remarque avant de filer :

Pour ceux qui comprennent l'anglais, allez vous promener sur les forums américains, ca vaut son pesant d'or Very Happy

Je vous garantis qu'ils sont en train de se venger des leçons vertueuses données par la France au sujet (entre autres) de la guerre en Irak...

Ils sont quasi tous en train de tirer à boulets rouges sur Chirac & co Mr. Green

Jouissif :DD
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 12:57

Citation :
Pourquoi Paris brûle-t-il ?

Je viens de terminer la traduction de l'article du New-York Post WHY PARIS IS BURNING By AMIR TAHERI (http://www.nypost.com/commentary/53917.htm) qui explique remarquablement clairement ce qui se passe. Voici l'article, qui, je crois, est très très important.
VOICI POURQUOI PARIS BRÛLE
par Amir Taheri (journaliste iranien)

Comme le nuit tombe, les « incidents » commencent -- et le scénario est toujours le même.

Des bandes de jeunes en passe-montagne commencent par mettre le feu à des voitures en stationnement, ils cassent les vitres des devantures à coups de battes de base-ball, ils vandalisent les cabines téléphoniques et mettent à sac les cinémas, les bibliothèques et les écoles. Quand la police arrive sur les lieux, les émeutiers attaquent à coups de cailloux, de couteaux, de battes de base-ball.

Suite : http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=7523

Le dégoût., Dégoût

Citation :
Comment exprimer ici le dégout profond que je ressens à la pensée de mon pays et de son peuple martyrisé, ligoté, vilipendé, outragé ?

http://www.forum-resistance.net/index.php?showtopic=11666

Deux excellents articles Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 13:29

Sarko a fait une déclaration tonitruante ce matin.

«Le gouvernement est unanime sur la violence dans les banlieues.» Quel courage ! C'est vrai que ça ferait un peu désordre s'il annonçait que le ministre "X" n'est pas d'accord.


Dernière édition par le Sam 05 Nov 2005, 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 13:40

Et attention, unanime sur les violences...

Pour les solutions, vous pouvez toujours courir...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 13:42

Laurent a écrit:
Et attention, unanime sur les violences...

Pour les solutions, vous pouvez toujours courir...

C'est bien ce que j'ai écrit Laurent. Uniquement sur la violence. Les solutions c'est accessoire.

Bien qu'il n'y ait pas de lien direct, la nonchalance de se gouvernement me rappelle étrangement l'attitude des députés européens lors de la première guerre du Golfe. Ils discutaient avec un sérieux indescriptible du degré de courbure que doivent avoir les bananes gouadeloupéennes par rapport à celles de la Martinique, pour faire jouer la concurrence. Ce qui les intriguait également, c'était la taille des étiquettes code barre sur les boîtes de camenbert. Vachement important tout ça. Alors que nos soldats se faisaient flinguer en Irak.


Dernière édition par le Sam 05 Nov 2005, 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pure4sure



Messages : 41
Inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 13:49

je ne sais plus qui a dit :
"la violence est le dernier refuge de l'incompetence".

l'etat nous démontre chaque jour davantage la sienne alors quand va-t-il prendre des mesures physiques réelles?

ya que ça qui peux marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 14:14

Derrière al-Qaida, les Frères musulmans (Richard Labévière*)
Le Figaro - 28 juillet 2005 - (1/3 de page)

Depuis les attentats de Madrid, les enquêteurs anti-terroristes concentrent leurs efforts sur l’appareil international des Frères musulmans. Partisans d’une interprétation stricte et fondamentaliste des textes sacrés de l’islam sunnite, cette confrérie, née au sein de la paysannerie de la Haute Egypte dans les années 1920, "a beaucoup été influencée par l’idéologie corporatiste qui fonda le fascisme mussolinien".

A partir de 1970 sont apparus des groupements d’étudiants prônant la Djihad armée avec à leur actif l’assassinat d’Anouar el-Sadate en 1981. "C’est à l’éparpillement de ces djihadistes historiques que l’on doit la formation de la nébuleuse Ben Laden jusqu’au retrait soviétique d’Afghanistan en 1989, et l’installation de foyers djihadistes en Asie Centrale, en Asie du Sud-Est, en Afrique et en Europe." Outre l’Egypte et "l’épicentre financier saoudien", les enquêteurs privilégient une piste pakistanaise. La ville de Karachi regroupe quelque 250 écoles coraniques où l’on enseigne la "haine confessionnelle".

"Les fabriques de djihadistes trouvent leur légitimation symbolique dans le déséquilibre, ou l’iniquité, des traitements politiques et diplomatiques de nombres de crises internationales, au premier rang desquelles figure la confrontation israelo-palestinienne." L’installation durable de troupes étrangères en Irak et de nouvelles bases américaines en Asie centrale, ainsi que le conflit en Tchétchénie, constituent autant d’autres références symboliques pour de nouveaux djihadistes.

Les Frères musulmans qui, officiellement, appellent les musulmans à respecter les lois de leurs pays d’accueil oeuvrent en privé pour que, en Occident, s’instaure un mur d’incompréhension entre les musulmans et les autres, les infidèles. Ils continuent "à fonctionner sur un mode sectaire où le savoir se mélange de manière inextricable à un pouvoir d’influence et de nuisance". Pour Richard Labévière, ceux qui luttent contre le terrorisme islamique devraient s’intéresser à l’ouvrage de Michel de Certeau, "La possession de Loudun", où l’auteur déchiffre les "rationalités" qui permettent à ce sectarisme de devenir un mouvement social et de révéler les inquiétudes de la société sur son fondement et ses finalités.

"Le Rideau de fumée d’al-Qaida commençant à s’estomper, peut-être pourrons-nous enfin nous attaquer à penser et à répondre aux stratégies idéologiques et pratiques de la confrérie des Frères musulmans."

* éditorialiste à RFI, auteur de "Les coulisses de la terreur"
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 14:17

Ramadan le conquérant (Catherine Coroller)
Libération - 26 novembre 2004 - (1/4 de page)

Sous-titre : Un ouvrage à charge contre le fondamentaliste.

A propos du livre de Caroline Fourest : "Frère Tariq, stratégie et méthode de Tariq Ramadan" (Grasset).

L’auteur, "spécialiste de l’islam", fonde ses critiques de Tariq Ramadan sur ses lectures des ouvrages et l’écoute des cassettes de l’intéressé. Fidèle à l’héritage spirituel de son grand-père, fondateur des Frères Musulman, Tariq Ramadan "ne prend pas réellement ses distances avec son frères, Hani Ramadan, qui présente la lapidation des femmes comme une "forme de purification"."

Inspiré par la doctrine des Frères musulmans, l’ambition du prédicateur Tariq Ramadan est "d’islamiser l’occident en décourageant les jeunes Arabes de choisir la voie de l’assimilation, en les incitant à se battre pour faire évoluer les lois républicaines vers plus d’islam".
Cependant pour l’auteur de l’article, "l'obsession de Caroline Fourest à noircir le personnage affaiblit la portée des attaques". Tariq Ramadan est-il en train de réussir sa mission ? Le livre répond par l’affirmative, mais sans en apporter la preuve. La France, "tellement peu sûre de sa capacité à intégrer de nouvelle vague d’immigration", ne finira-t-elle pas par croire à l’avènement, comme le pense Caroline Fourest, d’une république française islamique ?
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 15:15

Laurent a écrit:
Encore une dernière petite remarque avant de filer :

Pour ceux qui comprennent l'anglais, allez vous promener sur les forums américains, ca vaut son pesant d'or Very Happy

Je vous garantis qu'ils sont en train de se venger des leçons vertueuses données par la France au sujet (entre autres) de la guerre en Irak...

Ils sont quasi tous en train de tirer à boulets rouges sur Chirac & co Mr. Green

Jouissif :DD

Pauvre Chirac, un homme si bien, si honnête, si dévoué à son pays, si respectueux des lois, vraiment c'est une honte!
Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Jacques Dominique



Messages : 99
Inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 17:41

[quote="Ecossais"]

[[color=blue]Ne croyez pas ça mon ami. Souvenez-vous de Camerone. 65 legionnaires tiennent tête à plus de 2000 mexicains. 8 ont survécu à cette bataille. Nous avons l'Esprit Saint avec nous.
*******************************************************
Ces soldats étaient entraînés
et surtout bien commandés.
MAM ne sait que tricoter, papoter , et manger des petits fours.
********************************************************

La France est la fille aînée de l'Eglise. Ne l'oubliez pas.

******************************************************
Dieu aura peut être pitié des catholiques français, ils en ont bien besoin.
En attendant la France a renié sa fonction , tué son Roi et est devenue la fille aînée de la Maçonnerie et la mère des Révolutions athées.
Il y a au Ciel un tarif pour cela.

*************
un petit détail: mon autobus s' arrête désormais au coucher du soleil(20h00).
La nuit appartient au Prophète et aux croyants.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 17:56

[quote="JACQUES DOMINIQUE"][quote="Ecossais"]

Citation :
Ces soldats étaient entraînés
et surtout bien commandés.
MAM ne sait que tricoter, papoter , et manger des petits fours.

D'accord avec vous. Néanmoins, il n'appartient pas au ministre de la défense de commander les troupes sur le terrain. Le ministre est un civil et non un militaire.

La France est la fille aînée de l'Eglise. Ne l'oubliez pas.

Citation :
un petit détail: mon autobus s' arrête désormais au coucher du soleil(20h00).
La nuit appartient au Prophète et aux croyants.

Je ne comprends pas ce que vous voulez dire.
Revenir en haut Aller en bas
Jacques Dominique



Messages : 99
Inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 18:04

[quote="Ecossais"]


Citation :
un petit détail: mon autobus s' arrête désormais au coucher du soleil(20h00).
La nuit appartient au Prophète et aux croyants.

Je ne comprends pas ce que vous voulez dire.

****************************************************

depuis la nouvelle st Barthélémy, mon bus ne circule plus la nuit.

jusqu'au 4 novembre , on pouvait le prendre jusqu' à 24h00

Depuis que les sectateurs du Prophète tiennent la banlieue, il faut être chez soi avant 20h00.

c'est tout.

la première des libertés est le droit de circuler: suspendue sine die.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 18:13

[quote="JACQUES DOMINIQUE"]
Ecossais a écrit:



Citation :
un petit détail: mon autobus s' arrête désormais au coucher du soleil(20h00).
La nuit appartient au Prophète et aux croyants.

Je ne comprends pas ce que vous voulez dire.

****************************************************

depuis la nouvelle st Barthélémy, mon bus ne circule plus la nuit.

jusqu'au 4 novembre , on pouvait le prendre jusqu' à 24h00

Depuis que les sectateurs du Prophète tiennent la banlieue, il faut être chez soi avant 20h00.

c'est tout.

la première des libertés est le droit de circuler: suspendue sine die.

Eh bien, j'en suis sincèrement désolé pour vous.

Cela dit, La St Bartelemy avait une autre ampleur. Mais nous n'en sommes peut-être pas loin si ça continue.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Sam 05 Nov 2005, 23:34

Et hop, c'est reparti...intifada, dixième épisode :

Citation :
samedi 5 novembre 2005, 23h02
Une centaine de véhicules incendiés en banlieue et en province

agrandir la photo

PARIS (Reuters) - Des violences ont éclaté pour la dixième nuit consécutive en région parisienne et en province, où une centaine de véhicules et des bâtiments publics ont été incendiés.

Peu avant 23h00, le ministère de l'Intérieur faisait état d'une centaine de véhicules brûlés au plan national. La police avait procédé à une dizaine d'interpellations.

A Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), un gymnase a été incendié, provoquant l'évacuation d'un immeuble adjacent.

A Villeuneuve Saint-Georges (Val-de-Marne), la maison des jeunes a été incendiée.

A Toulouse, l'état-major de la police faisait état de 25 voitures brûlées et de deux tentatives avortées d'incendies contre la bibliothèque municipale et un centre commercial du quartier de Bellefontaine-Le Mirail.

Dans le Nord, la police faisait état à 22h00 de cinq voitures incendiées dans métropole lilloise. Les pompiers parlaient, eux, d'une trentaine de véhicules détruits.

Selon le ministère de l'Intérieur, 2.300 policiers et gendarmes ont été envoyés en renfort en Ile-de-France pour la nuit, en plus de l'effectif normal.

"Les unités peuvent être amenées à intervenir sur plusieurs départements, selon les besoins", a déclaré un porte-parole du ministère.

En temps normal, une centaine de véhicules de toutes sortes sont incendiés chaque jour en France, mais il ne s'agit pas toujours d'actes de vandalisme.

Une réunion "d'analyse, de bilan et de préparation du dispositif de la nuit", selon un porte-parole du ministère, s'est tenue place Beauvau en fin d'après-midi en présence du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy et des principaux responsables de la police nationale.

Citation :
samedi 5 novembre 2005, 23h21
Nouvelle série de violences urbaines et Ile-de-France et en province

PARIS (AP) - Pour la dixième nuit consécutive, des actes de vandalisme et des violences urbaines étaient signalés par les services de police en Ile-de-France et en province samedi soir.

Les plus graves incidents étaient signalés à 21h00 dans l'Essonne, où les services de police enregistraient déjà 23 voitures détruites par des incendies. Dans la commune de Grigny, deux écoles ont été incendiées. Cinq classes de la maternelle "La belle au bois dormant" ont été détruites et deux dans "l'école Triolet". Un important feu ravageait également une usine de recyclage de papier.

Une autre école était touché à Vigneux, alors que la police faisait état de 35 véhicules incendiés sur tout le département peu avant 22h.

En Seine-Saint-Denis, la police fait état de nombreux véhicules incendiés. Un important feu était également signalé dans un gymnase de Noisy-le-Grand.

En Seine-et-Marne, un poids-lourd était en feu en face du lycée professionnel de Savigny-le-Temple, où les pompiers étaient pris pour cibles par des lanceurs de pierres.

Dans le quartier des Musiciens aux Mureaux (Yvelines), à 50km environ à l'ouest de Paris, une voiture a été incendiée, nécessitant l'intervention d'un camion de pompiers.

Dans le quartier de la République à Paris, trois voitures ont été endommagées suite à un lancer de cocktail Molotov, a-t-on appris auprès de la préfecture de police.

En province, des incidents se multipliaient dans des villes jusqu'à présent relativement calmes. La plupart du temps il s'agit d'incendies de quelques voitures à l'aide de cocktail Molotov par des bandes de jeunes, comme à Avignon (Vaucluse), Saint-Dizier (Haute-Marne), Soissons (Aisne), Nantes (Loire-Atlantique), Montauban (Tarn-et-Garonne) ou dans le Loir-et-Cher.

C'est dans le département du Nord que ces actes de vandalisme étaient plus nombreux, précisait-on de même source. Outre des incendies de voiture à Lille, Roubaix, Tourcoing, Mons-en-Baroeuil, les pompiers signalaient un incendie de poids-lourd à Lille et un incendie d'autobus à Auby.

Dans le sud, à Marseille (Bouches-du-Rhone) les services de police enregistraient à 21h00 trois incendies de voitures. Dans les Alpes-Maritimes, plusieurs véhicules ont également été incendiés à Cannes et Nice. Dans cette dernière ville, les pompiers ont essuyés des jets de pierres en intervenant sur un de ces feux.

A Toulouse (Haute-Garonne) une demi-douzaine de voitures avait déjà flambé peu avant 21h00. AP

Quand je vous disais que courte-pattes, villebrequin & co ne bougeraient pas...
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Dim 06 Nov 2005, 01:40

Excellente analyse :

Citation :
Une honte pour la France - par Union Républicaine Populaire le 2005.11.05 - 08:43

Rennes, Nantes, Toulouse, Rouen, Strasbourg, Pauv, Valence, en Côte d’Or, dans les Bouches du Rhône, ou dans le Rhône, la liste s'allonge et n’est sans doute pas finie, et entre 800 et un milliers de voitures brûlées. Peut-on parler d'insurrection musulmane ? de guérilla islamiste organisée ? d’une forme de terrorisme rampant ?

Qu’importe, par deux fois, c’est un véritable miracle s’il n’y a pas encore eu de victimes. Tirs d’armes à feu contre un bus, dont les passagers n’en reviennent toujours pas d’être passés si près des balles à Sarcelles, tandis qu’à Rouen les passagers d’un bus ont tout juste eu le temps de quitter le véhicule après qu’un engin incendiaire ait été lancé l’incendiant entièrement en quelques minutes,

Ecoles, collèges, supermarchés, entrepôts, magasins, bus, la rébellion musulmane n’épargne rien, tandis que les media confortent les émeutiers en reprenant sans le moindre discernement leurs justifications, leurs prétextes et leurs revendications, à l’instar de la gauche et des « associations » groupusculaires qui réclament toujours plus de millions dans les banlieues. Sans souvenir de l’échec patent des « politiques de la ville » et autres politiques de « traitement social » menés pendant trente ans.

La suite : http://www.aipj-news.net/articles.php?num=124
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Dim 06 Nov 2005, 10:03

JACQUES DOMINIQUE a écrit:
Les émeutes raciales de CLICHY me font penser à la st Barthélémy.

A vouloir à tout prix mêler des populations étrangères par les moeurs, la culture, la civilisation, la religion , le passé historique, différentes par leurs revenus, leurs emplois
on crée des frustrés
et
on aboutit MECANIQUEMENT à ces explosions
qui ne s' arrêteront que lorsquil n'y aura plus personne à tuer ,
plus rien à brûler..

Merci aux humanistes maçons et marxistes qui nous ont préparé ce carnage qui s' annonce.

mais parlons plutôt tennis et football. comme à la TV..

Pour reprendre le message d'entête de Jacques-Dominique, il me semble que la grande différence avec les guerres de religions du XVI° siècle ou deux violence d'égal dureté étaient face à face, dans les banlieux françaises, il existe autre chose:

une tolérance béate et faible aux yeux baissés face à un groupe humain qui se voit en position de conquête: conquête virile, démographique, culturelle et religieuse.

Finalement, au niveau populaire, c'est toute la conception de l'éducation par l'amour seul qui s'écroule. Au Maroc où le chomage est pire, cela ne peut se produire: l'Etat a une autorité qu'on ne discute pas.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Dim 06 Nov 2005, 10:32

Arnaud Dumouch a écrit:
JACQUES DOMINIQUE a écrit:
Les émeutes raciales de CLICHY me font penser à la st Barthélémy.

A vouloir à tout prix mêler des populations étrangères par les moeurs, la culture, la civilisation, la religion , le passé historique, différentes par leurs revenus, leurs emplois
on crée des frustrés
et
on aboutit MECANIQUEMENT à ces explosions
qui ne s' arrêteront que lorsquil n'y aura plus personne à tuer ,
plus rien à brûler..

Merci aux humanistes maçons et marxistes qui nous ont préparé ce carnage qui s' annonce.

mais parlons plutôt tennis et football. comme à la TV..

Pour reprendre le message d'entête de Jacques-Dominique, il me semble que la grande différence avec les guerres de religions du XVI° siècle ou deux violence d'égal dureté étaient face à face, dans les banlieux françaises, il existe autre chose:

une tolérance béate et faible aux yeux baissés face à un groupe humain qui se voit en position de conquête: conquête virile, démographique, culturelle et religieuse.

Finalement, au niveau populaire, c'est toute la conception de l'éducation par l'amour seul qui s'écroule. Au Maroc où le chomage est pire, cela ne peut se produire: l'Etat a une autorité qu'on ne discute pas.


La solution existe, mais il est bien tard...
Tolérance zéro, comme à New York il y a une dizaine d'années.
Chaque fois qu'un délit est commis, aussi petit soit-il, on sanctionne au lieu de relâcher les multirécidivistes qui vont recommencer le jour même.
Pour cela il faut:
- Plus de flics qu'on appuie et qu'on ne lâche pas à la 1ère bavure.
- Des juges qui font leur boulot. Là c'est plus difficile: Muter tous les juges ex-soixante-huitards aux affaires civiles, commerce, finance, etc... Garder les autres au pénal. Et leur taper sur les doigts s'il le faut au lieu de leur donner des promotions comme au juge d'Outreau.
- Des prisons
- Des maisons de redressement pour les + jeunes. Ces maisons existaient bien dans les années 50/60 et les gosses (il n'y avait pas de beurs à l'époque) en ressortaient dans le bon chemin en général.
- Et puis la volonté de le faire. Existe-t-il en France quelqu'un qui osera ce programme?

Si on continue comme maintenant, on va droit dans le mur. Les gens qui ont des c... ou qui ont peur vont organiser des patrouilles de surveillance de nuit, puisque la police est impuissante. Ils seront armés: Il y aura mes morts car certains excités n'hésiteront pas à tuer.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Dim 06 Nov 2005, 10:48

jacques a écrit:


La solution existe, mais il est bien tard...
Tolérance zéro, comme à New York il y a une dizaine d'années.
Chaque fois qu'un délit est commis, aussi petit soit-il, on sanctionne au lieu de relâcher les multirécidivistes qui vont recommencer le jour même.
Pour cela il faut:
- Plus de flics qu'on appuie et qu'on ne lâche pas à la 1ère bavure.
- Des juges qui font leur boulot. Là c'est plus difficile: Muter tous les juges ex-soixante-huitards aux affaires civiles, commerce, finance, etc... Garder les autres au pénal. Et leur taper sur les doigts s'il le faut au lieu de leur donner des promotions comme au juge d'Outreau.
- Des prisons
- Des maisons de redressement pour les + jeunes. Ces maisons existaient bien dans les années 50/60 et les gosses (il n'y avait pas de beurs à l'époque) en ressortaient dans le bon chemin en général.
- Et puis la volonté de le faire. Existe-t-il en France quelqu'un qui osera ce programme?

Si on continue comme maintenant, on va droit dans le mur. Les gens qui ont des c... ou qui ont peur vont organiser des patrouilles de surveillance de nuit, puisque la police est impuissante. Ils seront armés: Il y aura mes morts car certains excités n'hésiteront pas à tuer.

Jacques

Absolument d'accord avec vous Jacques. Je rajouterais même Cayenne à votre liste. Mais comme vous le dites, qui osera mettre en place un tel programme? Sans doute personne, sauf peut-être Le Pen ou De Villiers. Mais ni l'un ni l'autre auront les moyens de leurs ambitions.
Bruxelles veille. L'empreinte de Dany le Rouge et consorts est indélébile.

Ecossais.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Dim 06 Nov 2005, 10:58

Citation :
dimanche 6 novembre 2005, 10h23
1.300 véhicules brûlés, des incidents à Paris

agrandir la photo

PARIS (Reuters) - Près de 1.300 véhicules ont été incendiés et 312 personnes interpellées dans la nuit de samedi à dimanche, la plus violente depuis le début des émeutes dans les banlieues françaises, il y a dix jours.

Les troubles, limités dans les premiers temps aux abords de Paris, se sont étendus à de nombreuses villes de province.

Le bilan définitif de la direction générale de la police nationale fait état de 1.295 véhicules brûlés - 741 en Ile-de-France et 554 en province. Au total, 312 personnes ont été interpellées, contre 253 la veille.

D'une nuit à l'autre, le nombre de véhicules incendiés a augmenté d'une centaine en Ile-de-France, mais il a doublé en province. "Il y effet de palier en région parisienne, et l'éparpillement se poursuit dans les régions", a commenté un porte-parole de la direction de la police nationale.

"Le nombre d'interpellations est passé de 29 à 312 en quatre nuits, on voit donc que le dispositif mis en place est efficace", a-t-il ajouté.

Selon la police, les émeutiers tentent en général d'éviter des affrontements avec les forces de l'ordre.

"Il y a quelques harcèlements de policiers mais pas d'affrontement en ordre", a rapporté le porte-parole la direction de la police nationale.

Selon le ministère de l'Intérieur, 2.300 policiers et gendarmes ont été envoyés en renfort en Ile-de-France pour la nuit, en plus de l'effectif normal.

Dans Paris même, le ministère parle de 28 voitures brûlées.

Dans la Région parisienne, deux écoles primaires ont été incendiées à Grigny, dans l'Essonne. Un des bâtiments d'écoles est très endommagé. On ne déplore aucun blessé. Egalement dans l'Essonne, une entreprise de recyclage a été incendiée à Vigneux, mais, selon la préfecture, "rien ne confirme que cet incident soit lié à des violences urbaines".

NUIT UN PEU PLUS CALME EN SEINE-SAINT-DENIS

Dans le département de Seine-Saint-Denis, où les troubles ont commencé le 27 octobre, la situation semblait plus calme que la nuit précédente, selon un porte-parole de la préfecture.

A Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), un gymnase a toutefois été incendié, provoquant l'évacuation d'un immeuble adjacent. A Villeneuve Saint-Georges (Val-de-Marne), la maison des jeunes a été incendiée.

Par ailleurs, un homme frappé vendredi soir par un jeune dans la ville de Stains (Seine-Saint-Denis) était toujours dans un coma profond, rapporte Le Parisien qui précise que son "pronostic vital est engagé".

En province, Evreux, dans l'Eure, a été particulièrement touchée. Une cinquantaine de véhicules ont été incendiés le long d'une avenue. Le centre commercial du quartier de La Madeleine a été le théâtre d'affrontements entre groupes de jeunes et forces de l'ordre. Plusieurs personnes ont été blessées, dont le directeur de la sécurité publique, touché à la cheville

Un supermarché d'un autre quartier de la ville a également été la cible d'émeutiers et une poste et deux écoles de la ville ont été la proie des flammes.

Dans la région lyonnaise, la police a fait état d'une vingtaine de voitures brûlées à Vénissieux et Bron. Il n'y a eu aucun affrontement direct.

A Toulouse, l'état-major de la police faisait état de dizaines de voitures brûlées et de deux tentatives avortées d'incendies contre la bibliothèque municipale et un centre commercial du quartier de Bellefontaine-Le Mirail.

Dans le département du Nord, 110 voitures ont été brûlées (deux fois plus que la veille), ainsi qu'une trentaine de poubelles. Les pompiers ont procédé à 160 interventions, principalement sur Lille et Roubaix. Selon la police et les pompiers, les violences se sont étendues à des villes non touchées jusque là comme Douai, Dunkerque ou Maubeuge.

En temps normal, une centaine de véhicules de toutes sortes sont incendiés chaque jour en France, mais il ne s'agit pas toujours d'actes de vandalisme (c'est normal, c'est la tradition, ne vous inquiétez pas...).

Cela vaut-il encore la peine de faire des commentaires là-dessus ???
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)   Dim 06 Nov 2005, 10:59

Cher Jacques, chere Ecossais,

Votre solution (qu'on devrait mettre entre les mains de ce formidable éducateur et observateur qu'est Aziz Saïri) serait très efficace contre les voyous. C'est certains.

Mais, comme il le dit, il existe deux autres problèmes: l'islamisme et la révolution de l'islam qui doit sortir de son Moyen Age...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
ST BARTHELEMY (à propos des émeutes en France)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» Les émeutes dans le monde
» question à propos de Mère Thérèsa
» A propos du rêve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: