DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 au fait ... comment allez vous les névorsés religieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 17:56

Cher Arnaud,
Ce n'est pas sur la communion des divorcés que je souhaite intervenir, car c'est trop complexe comme sujet pour moi.
Mais c'est quand vous parlez de notre attitude par rapport à la communion. Il me semble que, comme on n'est jamais digne de communier, alors on devrait jeûner en permanence de l'Eucharistie. Et si Dieu nous la propose, ce n'est certainement pas parce que nous en sommes dignes.
Je ne comprends donc pas pourquoi vous proposez de s'en priver de temps en temps. Tout ce que je sais, c'est qu'à une certaine époque, je ne communiais plus quand j'allais à la messe, et moins je communiais, plus je m'en sentais indigne. Et ça me faisait venir de moins en moins souvent à la messe, puisque Dieu est là et que je m'interdisais d'en approcher. C'était trop douloureux. Alors j'ai arrêté d'aller à la messe. Et ce n'était pas bon, parce que je me privais d'une grâce. Et quand j'ai recommencé à communier, peu à peu ça m'est devenu nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 18:14

Cher Tarinea,

Notre HUMILITE nous pousse à ne jamais communier.

Mais attention, l'humilité n'est pas la seule vertu essentielle du chrétien.

Notre CHARITE nous pousse à communier.

Du coeur du Christ sont sortis du sang (charité) et de l'eau (humilité). Ces deux forces ont un mouvement différent. Alors, comme dans une danse, elles devraient sans cesse dialoguer pour nous éloigner et nous attirer vers l'eucharistie.

C'est la danse de l'amour crucifié. A chacun de la danser à sa façon.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jeanpierre



Messages : 89
Inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 18:16

tout cela me fait bien rire quand meme

je vois beaucoup de divorcé seul qui communie il en ont le droit mais je sais que beaucoup d'entre eux n'ont trouvé personne pour refaire leur vie avec l'age ça devient plus difficile mais s'il tombaient amoureux resteraient ils fidels j'en doute quand meme

et si jamais un pape autorisait la communion au remariés,que resterait il de touts ces théories,moise a bien autorisé la répudiation en son temps,et les choses peuvent s'adoucirent quand meme un jour nul ne sait,passé un temps si les femmes n'avais pas de voile sur la tete le prétre ne leur donnait pas la communion ,les temps changent
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 18:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Tarinea,

Notre HUMILITE nous pousse à ne jamais communier.

Mais attention, l'humilité n'est pas la seule vertu essentielle du chrétien.

Notre CHARITE nous pousse à communier.

Du coeur du Christ sont sortis du sang (charité) et de l'eau (humilité). Ces deux forces ont un mouvement différent. Alors, comme dans une danse, elles devraient sans cesse dialoguer pour nous éloigner et nous attirer vers l'eucharistie.

C'est la danse de l'amour crucifié. A chacun de la danser à sa façon.
Effectivement, l'humilité sans la charité, ça donne l'orgueil. Et l'orgueil nous pousse à nous sentir indigne.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 18:25

jeanpierre a écrit:
tout cela me fait bien rire quand meme

je vois beaucoup de divorcé seul qui communie il en ont le droit mais je sais que beaucoup d'entre eux n'ont trouvé personne pour refaire leur vie avec l'age ça devient plus difficile mais s'il tombaient amoureux resteraient ils fidels j'en doute quand meme

et si jamais un pape autorisait la communion au remariés,que resterait il de touts ces théories,moise a bien autorisé la répudiation en son temps,et les choses peuvent s'adoucirent quand meme un jour nul ne sait,passé un temps si les femmes n'avais pas de voile sur la tete le prétre ne leur donnait pas la communion ,les temps changent

Cher JeanPierre,

Tout cela est une affaire d'âme.

Prenez un chrétien qui ne comprend pas cette place énorme de la voie de l'humilité pour le salut éternel et qui, divorcé, au lieu de dire à Jésus: "Aie pitié pour moi. Tu sais que j'ai fait comme j'ai pu. La voie de l'amour jusqu'à la mort, c'est trop vertical." et dit de l'Eglise: "Elle est une maratre dure", cet homme là perd juste un peu de temps. Il s'attache trop à la communion visible et néglige la vraie communion, celle qui est invisible et vient de l'amour humble du pauvre pécheur.

Il l'apprendra de l'autre côté de cette vie. C'est ce que promet saint Paul:

Citation :
1 Corinthiens 3, 13 l'oeuvre de chacun deviendra manifeste; le Jour, en effet, la fera connaître, car il doit se révéler dans le feu (l'amour), et c'est ce feu qui éprouvera la qualité de l'oeuvre de chacun. Si l'oeuvre bâtie sur le fondement subsiste, l'ouvrier recevra une récompense; si son oeuvre est consumée, il en subira la perte; quant à lui, il sera sauvé, mais comme à travers le feu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 18:49

Cher Arnaud,

Je ne comprends pas tous ces verbiages. Les choses sont d'une simplicité enfantine.

1 - Appliquer les dix commandements.

2 - Pratiquer les trois vertus théologales.

Ces deux conditions étant remplies, tout le monde ira au paradis. Sauf les Islamistes bien sûr. Faut les rayer de carte. Ils iront croupir en enfer. C'est tout ce qu'ils méritent.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 19:13

On peut pratiquer ces commandements et ne pas aller directement au paradis.

En effet, celui qui est parfait et pratique toute les oeuvres de la charité a encore une chose à apprendre:

"mourir à soi-même".


Citation :
Car nul ne peut voir Dieu sans mourir.
(ancien Testament).

Dans ce cas, l'humilité absolue qui est nécessaire s'acquiert dans le purgatoire.

Les prostitues vont plus vite au paradis car elles sagent déjà qu'elles ne valent rien.

Les notables comme nous mettent souvent plus de temps car ils croient qu'ils ont quelques mérites...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jeanpierre



Messages : 89
Inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 19:27

merci arnaud

je vais méditer tout ça,

mon coeur est lourd
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 19:29

Arnaud Dumouch a écrit:
On peut pratiquer ces commandements et ne pas aller directement au paradis.

En effet, celui qui est parfait et pratique toute les oeuvres de la charité a encore une chose à apprendre:

"mourir à soi-même".


Citation :
Car nul ne peut voir Dieu sans mourir.
(ancien Testament).

Dans ce cas, l'humilité absolue qui est nécessaire s'acquiert dans le purgatoire.

Les prostitues vont plus vite au paradis car elles sagent déjà qu'elles ne valent rien.

Les notables comme nous mettent souvent plus de temps car ils croient qu'ils ont quelques mérites...

Cher Arnaud,

Je vous assure que je me sens dans le même état d'esprit que les prostituées. Au regard de Dieu, je ne suis que l'une de ses créatures qui par le péché originel est frappé du même sceau d'iniquité. Nous devons mériter la confiance et l'amour de Dieu. Mais quelle autre moyen est plus adapté que le respect des dix commandements et les les vertus théologales?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 19:37

Citation :
Je vous assure que je me sens dans le même état d'esprit que les prostituées.

Alors c'est un gain de temps ENORME.

Je ne dis pas qu'on va dirextement au paradis, mais on y va vite.

Cher JeanPierre, Il est venu pour les PECHEURS,

Alors, même si vous n'avez pas péché dans cet amour, vous avez l'occasion de vous comporter comme si. Et c'est exactement ce qu'à fait Jésus en se laissant crucifié.

C'est donc un super plan de salut.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 21:00

Pour résumer, l'Eucharistie étant le signe sacramentel de la fidélité absolue de Dieu, au même titre que la Réconciliation, ceux qui, pour une raison ou pour une autre, ne sont pas par leur vie signes de cette fidélité, ou pour employer un autre termes, témoins de cette fidélité, il ne convient pas qu'ils participent à l'économie sacramentelle : rite de communion, absolution, etc.

En fait, le problème réside dans le fait qu'il y a assimilation entre économie sacramentelle et économie de la grâce. Au fond (c'est peut-être un peu excessif ce que je vais dire) l'économie sacramentelle est une porte d'entrée dans l'économie de la grâce adaptée à notre condition corporelle, mais c'est une porte autour de laquelle il n'y a pas de murs...

Ce qui voudrait dire que le problème, en fait, ne se situe pas dans le péché en lui-même, mais dans le fait que, par ce péché, il y a discordance entre ce que signifie l'économie sacramentelle et ce qui est signifié par la vie de la personne.
Ce qui me semble réduire considérablement la gravité de la participation au rite de communion, qui n'est finalement que la violation de la discipline ecclésiale (pour autant que la personne est humble, et c'est bien pour cela qu'avant de communier, la liturgier nous fait manifester notre humilité : "Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serais guéri").

Ce qui pose une autre question : y a-t-il une différence substantielle entre le rite de communion et la communion spirituelle, ou ne s'agit-il que d'une différence "psychologique" ?


Dernière édition par le Jeu 03 Nov 2005, 21:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 21:06

Cher Jean-Pierre,
Votre témoignage est extrêmement touchant et édifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 21:28

Pour dire les choses autrement, la discipline ecclésiale pose dans ces cas une présomption d'orgueil.
Vu sous cet angle, il est peut-être envisageable qu'au cas par cas, une personne dans cette situation puisse être autorisée à communier par un prêtre le connaissant bien (père spi), eu égard à son humilité ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 21:43

Cher Olivier,

Citation :
puisse être autorisée à communier par un prêtre le connaissant bien (père spi), eu égard à son humilité ?

C'est une histoire sainte entre l'âme et Jésus.

C'est pourquoi, si l'amour brûle trop et enflamme l'humilité, tout est possible, comme un baiser volé.

Quand on comprend cela comme une histoire d'amour, il n'y a pas de péché. Mais chut ! C'est entre l'âme et Dieu. Et s'en vanter, même si c'est sans intention de se moquer du droit de l'Eglise, gâcherait tout.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 22:11

Vous faites une très bonne analyse, cher Olivier, mais il existe une différence irréductible, à mon sens, entre la communion non pas "de rite", mais effective, et la communion spirituelle... Manger la Sainte Hostie et boire le Vin consacré, cela ne peut malheureusement être remplacé par la communion en esprit. Par ailleurs, je veux vous dire, cher Jeanpierre, combien je participe à votre souffrance, dans la mesure où je la vis ; pour des raisons trop longues à énumérer, et qui ne dépendent pas de ma volonté, il m'est impossible de me rendre à la messe, excepté deux ou trois fois l'an. Quand on aime Jésus, c'est très dur, on se sent orphelin. Je me dis donc que Dieu le veut ainsi, et souhaite peut-être mettre à l'épreuve mon amour envers Lui ; une chose est certaine : une telle épreuve ne peut qu'accroître l'amour spirituel et renforcer le désir de communier, elle permet donc de "faire le bilan" et de progresser vers le seul Être essentiel : le Christ ; en cela, je rejoins Arnaud : on avance plus vite sur le chemin de la conversion, du dépouillement... "Effeuille-toi", dit Roland de Jouvenel à sa mère ; il ne lui cache pas que renoncer à soi-même est douloureux : cela ressemble à autant de petites morts... Mais la joie, au bout, est incommensurable! Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Jeu 03 Nov 2005, 22:23

Lors du pélé, un prêtre nous a fait une conférence sur l'Eucharistie, et il a comparé la communion effective à l'union de l'homme et de la femme. Recevoir le Corps du Christ, c'est un peu consommer les épousailles avec le Christ.

Bref, la communion spirituelle, c'est comme deux époux qui ne s'unissent pas. La communion effective, c'est comme deux époux qui s'unissent...

J'ai trouvé ça très beau. La communion à l'Eucharistie est au baptême ce que l'union sexuelle est au mariage, en quelque sorte...
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Ven 04 Nov 2005, 08:24

Arnaud Dumouch a écrit:


Les divorcés remariés, s'ils sont bien fidèles selon l'esprit du publicain à cette lucidité, ont une voie qui leur permet d'aller plus vite au Ciel que nous.


sur un autre fil, tu parlais de l'enfance de la foi, et de la foi adulte...
en fait, ce que tu dis, c'est que les divorcés remariés doivent être des adultes dans la foi... Et s'ils sont encore des enfants....

je répète que cela s'oppose à ce que je vois.
Lorsqu'une maman vient me dire qu'elle ne fera pas baptiser son enfant (et si elle vient le dire dans une église, cela manifeste une souffrance), parce qu'elle n'aura pas le droit de communier à ce baptême, et que ça marquera une rupture entre elle et l'enfant, puisqu'elle l'intégrerait à une famille dont elle se sent rejettée, je lui dis quoi ?
(sa phrase est "lui il sera chrétien, et moi je ne le suis plus, on veut plus de moi").

Lorsqu'une personne certes très faible psychologiquement vient me dire que son seul soutien serait de communier, qu'elle explique qu'on lui a dit (caté de son enfance) que ceux qui ne communient pas sont damnés, qu'elle a peur, et qu'elle va peut-être quitter l'homme (lui est divorcé) qu'elle aime, et dont elle a deux enfants pour pouvoir retrouver la joie des sacrements, je lui dis quoi ?

Je formule bien sur à ma manière, mais c'est ce que cela veut dire.

je ne prends que deux cas, parmi d'autres.

je ne sais pas quoi faire, dans des cas comme ça. Je trouve ça tellement injuste que la joie qui a été promise à tous leur soit refusée. Que leur souffrance soit pour beaucoup augmentée par la peur réelle chez des gens très simples d'être damnés, puisqu'ils se sentent excommuniés. et quoi que leur dise le prêtre, pour beaucoup, c'est ce qui revient. Je n'ai pas le droit de communier, je suis excommunié.

pafois, bien sur, j'en vois aussi qui me parlent de la samaritaine... Et là, toutes les formations reçues sont inutiles, je ne peux pas répondre, parce que je considère au fond de moi qu'ils ont raison.



Lucie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Ven 04 Nov 2005, 10:05

Chère Lucie,

Citation :
Lorsqu'une maman vient me dire qu'elle ne fera pas baptiser son enfant (et si elle vient le dire dans une église, cela manifeste une souffrance), parce qu'elle n'aura pas le droit de communier à ce baptême, et que ça marquera une rupture entre elle et l'enfant, puisqu'elle l'intégrerait à une famille dont elle se sent rejettée, je lui dis quoi ?
(sa phrase est "lui il sera chrétien, et moi je ne le suis plus, on veut plus de moi").

Cette maman a hélas une conception sociale du baptême. Vous devez en être conscient, chère Lucie. Pour elle, c'est un rituel de passage familial. Cela doit être respecté. Mais nous ne devons pas nous faire d'illusion: rien de mystique là-dedans...

Ceci dit, si j'étais le prêtre, je lui rappellerais que la cérémonie du baptême n'implique pas d'eucharistie. Cela se passe après la messe du dimanche, dans une cérémonie distincte. Et je traiterais à part, dans une discussion coeur à coeur la question de sa vie chrétienne à elle. Et il y a là un moyen formidable de lui révéler le vrai évangile du Christ, l'amour de Jésus, la prière.

Citation :
Lorsqu'une personne certes très faible psychologiquement vient me dire que son seul soutien serait de communier, qu'elle explique qu'on lui a dit (caté de son enfance) que ceux qui ne communient pas sont damnés, qu'elle a peur, et qu'elle va peut-être quitter l'homme (lui est divorcé) qu'elle aime, et dont elle a deux enfants pour pouvoir retrouver la joie des sacrements, je lui dis quoi ?

La théologie donnée dans l'enfance de cette dame est simplement fausse. Il faut la remmettre dans l'évangile de l'amour et la libérer de "l'évangile" de la peur.

Voilà ce qu'a dit Marthe Robin à un couple de mes amis, aujourd'hui sexagénère, qui lui demandait s'ils pouvaient se marier alors que le jeune homme était divorcé:

"Je ne peux vous dire de le faire.
Si vous le faites, vous ne pourrez plus communier.
Mais vous aurez la prière".


Tout est dit.

Je ne peux vous dire de le faire.

>>> Marthe Robin rappelle l'appel de Jésus à une fidélité totale, même au mari parti. En cela, Marthe faisait le même appel que Jésus.

Si vous le faites, vous ne pourrez plus communier.

>>> Elle montre que toute liberté est laissée: (le mari, dans ce cas, avait été abandonné de sa femme.) L'état d'adultère ne serait pas un péché mortel. Mais la communion sacramentelle, signe de l'appel à la fidélité parfaite, est fermé.

Mais vous aurez la prière.
Cela montre que la communion spirituelle n'est en rien fermée. Et c'est là que voous pouvez rapeller à cette dame la voie du publicain, cette merveille.

Si elle vous répond: "Je ne suis pas un publicain, je n'ai pas de péché", il y a toute une formidable occasion de montrer à quel point, justement, puisque Jésus est venu pour les pécheur, elle a l'occasion de se considérer comme pécheresse.

Bref, l'amour et l'humilité illuminera sa vie. C'est l'evangile.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Ven 04 Nov 2005, 14:46

Merci de tout coeur, cher Olivier, vous exprimez les choses avec justesse, et on ne peut qu'être sensible au parallèle que vous faites entre l'amour conjugal et la Sainte Eucharistie... En effet, les époux s'aiment aussi spirituellement, et c'est une expérience unique, préfigurant certainement l'union avec Dieu, l'Epoux par excellence.


Dernière édition par le Sam 05 Nov 2005, 09:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Ven 04 Nov 2005, 21:10

Arnaud Dumouch a écrit:

Cette maman a hélas une conception sociale du baptême. Vous devez en être conscient, chère Lucie. Pour elle, c'est un rituel de passage familial. Cela doit être respecté. Mais nous ne devons pas nous faire d'illusion: rien de mystique là-dedans...

Certes, je veux bien, et je suis même assez d'accord.... et alors ? La première chose qu'on m'a apprise, c'est à ne jamais juger des raisons des demandes qui étaient faites. Les écouter, les discuter éventuellement, jamais les juger, les qualifier...
sinon, je pourrais d'ailleurs bien dire la même chose d'une partie non négligeable des personnes que je reçois pour un baptême... jusqu'à une maman qui s'est plainte à la sortie d'une réunion préparatoire qu'on ait parlé religion presque tout le temps.


L'autre maman... Ben oui, je suis d'accord. L'enseignement reçu dans osn enfance est faux... si tu savais combien je rencontre de personnes qui ne vivent que dans la peur de Dieu et de l'enfer (une peur malsaine et mortifère)...
Libérer de la peur se fait bien plus facilement par l'amour, la reconnaissance. Pour l'instant, ce qu'entend cette personne, c'est un rejet, et derrière un rejet, elle ne peut comprendre d'amour. Elle est obéissante par peur, pas par humilité. elle, je la vois de temps en temps, tous les deux ou trois mois...

Et trsè franchement... elle est incapable d'entrer dans cette voie adulte de la foi. Incapable en tous cas pour le moment. Elle ne peut que souffrir.

Je dois dire que nombre des personnes que je rencontre sont incapables de comprendre ce que veux dire communion spirituelle... Ou alors je suis incapable de l'expliquer, ce qui est bien possible aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80860
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: au fait ... comment allez vous les névorsés religieux   Ven 04 Nov 2005, 22:10

Et trsè franchement... elle est incapable d'entrer dans cette voie adulte de la foi. Incapable en tous cas pour le moment. Elle ne peut que souffrir.

Jésus la lui expliquera lui-même à l'heure de sa mort, lors de sa Parousie. N'ayez aucune crainte.

Et lui, il saura la rassurer et l'entrainer dans ses voies.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
au fait ... comment allez vous les névorsés religieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» au fait ... comment allez vous les névorsés religieux
» Comment allez-vous ?
» Paroles et méditations du 29 janvier "« Pourquoi avoir peur ? Comment se fait-il que vous n’ayez pas la foi ? »
» Neige, grève, maladies....quelles parties du programme allez-vous passer à la trappe?
» COmment avez-vous passé votre Exam's ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: