DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Maria Valtorta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Maria Valtorta   Mar 18 Déc 2007, 20:33

Dans les écrits de Maria Valtorta. Sur l'Annonciation, n°99, je lis :

Citation :
Mais comme elle répète fréquemment : "Jéhovah" je comprends qu'il s'agit de quelque chant sacré, peut-être un psaume.

Je croyais de les Juifs ne vocalisaient jamais le tétragramme ???
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Maria Valtorta   Mer 19 Déc 2007, 10:27

Il faudrait que Valtortiste nous donne son avis. C'est de loin de plus callé sur l'oeuvre de Maria Valtorta.

Concernant le tétragramme, c'est vrai que les juifs ne devaient jamais le prononcer (Ex 20,7 "Tu ne prononceras pas le nom de Yahvé ton Dieu à faux") sauf a de rares occasion par les prêtres.

Lorsque les juifs lisaient la bible, ils prononcaient Adonaï (Seigneur) à la place du fameux tétragramme.

Le nom Jehovah vient principalement de l'écriture du tétragramme en y appliquant les voyelles d'Adonaï. Beaucoup pensent que le vrai nom de Dieu - la manière dont il faut le prononcer - est tout sauf Jéhovah.

Maintenant, dans le cas de la révélation reçu par Maria Valtorta, est-ce que cela n'est pas dûe à la révélation privée qu'elle à reçue afin que cela soit compréhensible d'abord pour elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Maria Valtorta   Jeu 20 Déc 2007, 10:12

Concernant le tétragramme, c'est vrai que les juifs ne devaient jamais le prononcer (Ex 20,7 "Tu ne prononceras pas le nom de Yahvé ton Dieu à faux") sauf a de rares occasion par les prêtres.

Seul le Grand Prêtre du Temple de Jérusalem prononçait le Tétragramme, une fois l'an, pour la fête du Grand Pardon, et ceci pour une raison bien précise.
Pour Israël, prononcer le Nom d'une personne, c'est en quelque sorte se l'approprier, s'unir à elle, la connaître au sens biblique. Aussi cela était-il interdit.
Cependant, pour le Grand Pardon, le Grand Prêtre prononçait le Nom divin au nom de tout le peuple, d'où une union dont découlait le pardon des péchés.
Tout ceci en figure de Celui qui devait venir, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Louis B



Masculin Messages : 1319
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Maria Valtorta   Jeu 20 Déc 2007, 15:13

Merci pour ces précisions Olivier, je les avais oublié.

L'interprétation que tu en donnes, conforme à la culture juive, est très profonde. Nous n'aurons jamais fini d'apprendre de la religion juive pour la religion chrétienne...
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5042
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Maria Valtorta   Ven 21 Déc 2007, 21:27

La Tetragramme YHWH (nom propre de Dieu) est en effet présent dans l'oeuvre de Maria Valtorta. S'il est vrai que l'on ne prononce pas le nom propre de Dieu en liturgie (voir ci-dessous), je ne pense pas que cela ait toujours été vrai et surtout dans la vie courante.
En effet Yah ou Yahou entre dans la composition de beaucoup de noms : Ezéchias (Hizqyahou) - Jérémie (Irmeyahou) - Isaïe (Iesha'yahou) - etc... Usage qui serait incompatible avec un nom imprononçable.
La deuxième curiosité de l'oeuvre, est que Maria Valtorta utilise le vocable "Jéhovah" pour la prononciation de YHWH et non Yahwé comme l'usage moderne (voir ci-dessous)
------------------------------
http://www.maria-valtorta.org/Memo/NomDivin.htm

Dans la Bible, Dieu est désigné sous les trois noms de :
Él qui peut prendre la forme de Eloha ou Elohîms. C'est un mot commun à tous les peuples sémitiques. Élohîms en est le pluriel et la forme la plus usitée. L'usage d'un pluriel pour désigner un singulier n'est pas si surprenant que cela. Il se retrouve dans la langue française avec l'usage du pluriel de majesté ou du vouvoiement de déférence.
Adonaï, qui est le pluriel de Adôn, veut dire Maître. Il est traduit par Kyrios en grec et Seigneur en français.
IHVH, (יהוה) ou Tétragramme, qui est le nom propre de Dieu (voir ci-contre). Il est composé, de droite à gauche, par les consonnes suivantes : yōḏ (י), hē (ה), wāw (ו) et hē (ה)· Ce nom, qui entre dans la composition de beaucoup de noms, est parfois abrégé en Yah ou Yahou.
Jéhovah ou Yahwé
Il est impossible de savoir exactement comment le Tétragramme était prononcé à l'époque biblique (source Bible Chouraqui) car ce nom était considéré comme ineffable. Il n'était jamais employé dans les lectures publiques. On le remplaçait alors le plus souvent par Adonaï ou haChem (le Nom). Il ne semble pas que ce nom fut par contre toujours imprononçable, du moins en dehors de la liturgie publique.
La Bible de Jérusalem emploie le nom de Yahvé pas moins de 5.796 fois. Il est remplacé, par exemple dans la Traduction oécuménique de la Bible, par le mot Seigneur. On trouve aussi employé assez couramment le terme de "l'Éternel" par exemple dans la traduction de Louis Segond.
Les exégètes ont d'abord traduit le Tétragramme par Jéhovah en reprenant l'usage des massorètes (ceux qui font une étude critique de la Bible). Il est maintenant considéré comme obsolète au motif qu'il est formé de la juxtaposition du Tétragramme et de son substitut de lecture, Adonaï. C'est d'ailleurs dans un idéogramme qui fond les deux noms qu'il apparaît dans la Bible Chouraqui. Dans les autres Bibles, on le remplace désormais par celui de Yahvé sous la foi de ces hébraïsants.
Dans l'oeuvre de Maria Valtorta c'est pourtant le terme de Jéhovah qui est employé dans 38 chapitres. Maria Valtorta note même le prononciation de Jésus : "Voici que les trompettes annoncent que l'heure est arrivée. Allons avec vénération louer Geové." (Jésus prononce ainsi, avec le «g» qui devient long : un Sgiéveee très chantant, avec les derniers «e» très ouverts comme si c'était «a» alors que celui qui suit le «g» est très fermé). (3.58 )
Nous sommes alors plus proche de la prononciation Jiéva (Jéhovah) que Yavé (Yahvé). D'ailleurs une troisième école, se fondant sur les manuscrits de Qumram découverts récemment, donne la prononciation I-eH-Û-A (Iehoua).
A noter, d'autre part, que les vocables "l’Éternel" ou le "Très-haut" assez couramment utilisé par les traductions protestantes de la Bible, sont aussi très utilisé pour désigner Dieu dans l'oeuvre de Maria Valtorta.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
 
Maria Valtorta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maria Valtorta, qu'en pensez vous ?
» maria valtorta ou medjugorie ?
» L'Ascension vue par Maria Valtorta
» Nouvelles preuves que les oeuvres de Maria Valtorta sont fausses
» Maria Valtorta selon le Vatican

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: