DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Salut : refus ou refus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Salut : refus ou refus...   Ven 03 Juin 2005, 15:03

Cher Arnaud,

Si l'être humain est, quel que soit son état spirituel, ordonné à Dieu, il me semble que lorsque le salut lui est proposé, il ne peut que le refuser. En ce sens qu'il n'a pas à proprement parler à l'accepter, comme on accepte une offre contractuelle. L'amour n'a pas à être accepté par l'être humain, il suscite par lui-même le "oui". Le lieu de la liberté de l'êter humain n'est donc pas tant dans le "oui" que dans le "non".
La lutte qui intervient à l'heure de la mort n'est donc pas une lutte pour accepter le salut, mais une lutte pour ne pas le refuser.

Il me semble que cette façon de présenter les choses, pour subtile que puisse paraître la différence, est intéressante pour expliquer la nécessité d'une vie vertueuse et contrer la critique estimant que l'hypothèse d'un choix libre à l'heure de la mort risque de susciter une démobilisation dans la lutte contre le péché. D'expliquer, en quelque sorte, en quoi l'arbre tombe du côté où il penche.

Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80796
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Salut : refus ou refus...   Ven 03 Juin 2005, 16:09

Cher Olivier,
Il y a deux choses à considérer dans l'esprit:
- ce qui est INNE.
- CE qui est ACQUIS.

1° Tout ce qui est INNE dans l'esprit humain est naturellement orientée vers Dieu. Saint Thomas parle de cette orientation à trois niveaux:

Citation :
1° L'intelligence est par nature faite pour la Vérité. Or la Vérité toute entière, c'est Dieu.
2° La volonté est faite pour le Bien. Et cette orientation naturelle, saint Thomas l'appelle "SYNDÉRÈSE". Or le Bien par Essence, c'est Dieu.
3° En conséquence, c'est l'essence même de l'âme qui est faite pour Dieu, puisque c'est l'âme qui produit l'intelligence et la volonté.

En conséquence, il est NATUREL à l'homme de se tourner vers Dieu lorsqu'il est proposé à l'âme, du moins en ce qui concerne son orientation INNEE.

Et il est CONTRE NATURE, sous ce rapport, de se tourner vers l'amour égoïste de soi.

C'est pourquoi, vous écrivez:
Citation :
"""Si l'être humain est, quel que soit son état spirituel, ordonné à Dieu, il me semble que lorsque le salut lui est proposé, il ne peut que le refuser. En ce sens qu'il n'a pas à proprement parler à l'accepter, comme on accepte une offre contractuelle. L'amour n'a pas à être accepté par l'être humain, il suscite par lui-même le "oui".""

2° L'ACQUIS dans l'esprit humain.
Le problème, c'est que l'esprit de l'homme ne peut se réduire à cette constatation de l'INNÉ. Ce n'est valable que pour les petit enfants, morts précocement, et qui sont selon moi, élevés de manière simple et innocente dans le sens de la nature de leur esprit. C'est pourquoi ils se tournent TOUS sans effort vers le Dieu "doux et humble" puisqu'ils le reconnaissent sans problème.

Mais, chez TOUS LES AUTRES HOMMES, on ne peut identifier l'esprit à cette partie INNÉE: Il y a aussi l'ACQUIS. qui se développe dans la partie LIBRE DE l'ESPRIT.

Aussi, à l'heure de la mort (dans l'hypothèse de la Parousie du Christ et de Lucifer), l'âme me semble bien confrontée à deux options:

1° L'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu qui est CONTRE NATURE (en ce qui concerne l'orientation INNEE) mais qui est, pour ce qui est de notre égoïsme ACQUIS, comme NATUREL.

2° L'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi qui est:
- NATUREL pour l'INNE en nous.
- qui est pour ce qui est de notre générosité ACQUISE, comme NATURELLE.
- qui est, pour ce qui est de notre égoïsme ACQUIS, comme CONTRE NATURE.

L'existence de cette force de la nature INNEE est rassurante: elle indique sans doute que la majorité des braves gens, pauvres pécheurs, pencheront finalement dans le sens de Dieu....

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Salut : refus ou refus...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Refus de remboursement de transport
» refus astreintes par le CE
» Recours contre refus d'inscription
» Question aux experts de l'internat : motif de refus
» Le refus définitif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: