DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le précurseur (Jean Baptiste)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Le précurseur (Jean Baptiste)   Sam 8 Déc 2007 - 18:24

Citation :
Evangile : Mt 3, 1-12

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole transmise par le prophète Isaïe :
A travers le désert, une voix crie :
Préparez le chemin du Seigneur,
aplanissez sa route.
Jean portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain venaient à lui, et ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant des pharisiens et des sadducéens venir en grand nombre à ce baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit qui exprime votre conversion, et n’allez pas dire en vous-mêmes : ’Nous avons Abraham pour père’ ; car, je vous le dis : avec les pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise dans l’eau, pour vous amener à la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu ; il tient la pelle à vanner dans sa main, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier. Quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s’éteint pas. »

Le personnage de Saint Jean-Baptiste passe un peu comme un météore dans les évangiles : quelques versets nous le décrivent avec des images fortes et puis il disparaît quasiment.
Pourtant ce météore a un rôle crucial dans l’histoire du Salut : c’est lui qui fait la jonction entre l’Ancien et le Nouveau Testament.
Et la rupture achevée en le Christ a déjà en lui ses prémisses : c’est un nouveau baptême qu’il introduit, un baptême de conversion. Ce ne sont plus les ablutions rituelles pratiquées par les juifs de l’époque et sans aucune autre conséquence morale pour leurs auteurs que de se garder dans une pureté factice. Il n’a rien à faire de ces simagrées, Jean-Baptiste, et il ne mâche pas ses mots pour le signifier aux « pharisiens et sadducéens ». Les mots qu’il utilise sont des coups de cognée qui coupent et abattent tous les faux-semblants et les hypocrisies. Déjà on trouve en lui le futur discours de Jésus contre ceux qu’il appellera « sépulcres blanchis », entr’autres compliments.
En même temps, Saint Jean-Baptiste ne prend pas la grosse tête et sait qu’il n’est que l’humble précurseur de Celui qui est bien plus grand que lui.
Mais quel tempérament, quelle conviction et quelle efficacité !
Que cette période de l’Avent nous mette en route vers la conversion de nos cœurs nécessaire pour accueillir et reconnaître en nos frères les plus pauvres l’Emmanuel.
_________________
Eric
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le précurseur (Jean Baptiste)   Sam 8 Déc 2007 - 22:43

Et pourtant, Jean Baptiste, tout en étant le plus grand des enfants des hommes était à cette époque là (selon Jésus) plus petit que le plus petit dans le Royaume de Dieu.

C'est qu'il n'avait pas encore la vie de la grâce (la charité).

Il reste un hoomme de l'Ancien Testament et ne connaît pas encore la Bonne Nouvelle:

"Es tu celui qui doit venir ? (dit-il à Jésus depuis sa prison).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Le précurseur (Jean Baptiste)   Dim 9 Déc 2007 - 14:48

Oui mais il y a cette force en lui, cette rupture lorsqu'il reproche leur comportement aux pharisiens qui viennent ce faire baptiser. Lui, le premier a compris que le Messie ne venait pas délivrer le peuple d'Israël du joug des romains mais les ames des juifs.
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Le précurseur (Jean Baptiste)   Lun 7 Avr 2008 - 23:52

Comment faire donc pour goûter un peu de ces délices du Royaume des cieux?

Qui ne s'est pas demandé, au pied du Saint Sacrement "mais que dois-je faire de plus pour vous connaître? Que n'ai je dejà fait, j'obeis aux préceptes, je vais à la messe, je confesse mes péchés, j'aime mon prochain, je suis généreux, attentionné; comment se fait il donc que je ne puisse jouir de connaître sensiblement vôtre Présence comme tous ces saints?"

Car avant de recevoir le baptême de l'esprit, nous devons recevoir le baptême de Jean Baptiste.

Comme Jean Baptiste est le moule que vient remplir la Grâce de Jésus, nous devons nous même d'abord revétir Jean Baptiste pour espérer revétir le Christ.

« Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. »

Notre confiance et notre espoir sont bien faibles, nous n'attendons plus rien du ciel, nous travaillons mais notre seul espoir vis à vis du ciel est d'attendre notre mort physique pour enfin rencontrer Celui qui nous aime.

Mais Jean Baptiste nous dit pourtant que le royaume des cieux est proche.

Comme lui nous devons donc actualiser cet arrivée du Royaume des cieux;plus encore comme Saint Paul nous devons prendre conscience que le paradis est ici bas sur terre.
L'homme qui s'approche de sa bien aimée à le coeur qui bat.
De même, celui qui est sûr de l'arrivée de son sauveur dans son coeur à les palpitations.
Il nous faut donc nous élever dans la certitude que le Sauveur vient, que l'heure de la rencontre est proche.

Mais si voir le soleil le lever le matin ne nous étonne plus, car la nature du phénomène nous est connu; nous devons prendre conscience que le jour nouveau du Sauveur est d'une nature que nous ne connaissons pas.

« Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit qui exprime votre conversion, et n’allez pas dire en vous-mêmes : ’Nous avons Abraham pour père’

Si de même, la nature nouvelle est de l'ordre de l'amour et de l'appauvrissement, nous devons prendre conscience que nous même nous sommes appelés à cet appauvrissement.

Plus encore, nous devons prendre conscience que nous sommes aussi appelés comme ces saints dont nous convoitons les biens tout au moins, à vivre en mendiant, non selon notre volonté mais selon la volonté de Dieu.

Nous devons comprendre comme saint Pierre que nous trouverons le joyaux le plus pur lorsque nous serons menés la où nous ne voulons pas aller.
Mais nous ne devons pas simplement rejeter cette idée sur notre seule mort physique mais l'actualiser chaque instant.

Ainsi en est il de Jean Baptiste qui par l'humilité, nous élève à devenir grands, à exciter en nous une un désir réel de Dieu; à ne jamais borner cette ouverture à un mode mais au contraire à en pousser la notion jusqu'a l'abandon même de nos vies et de ce que nous voulons en faire.

Mais soyons sans crainte cependant, la où Jean Baptiste passe en terrible, Jésus vient en doux.

Soyons donc audacieux
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le précurseur (Jean Baptiste)   Mar 8 Avr 2008 - 16:49

cruchoix a écrit:
Comment faire donc pour goûter un peu de ces délices du Royaume des cieux?

Cher Cruchoix,

Il suffit d'aimer Dieu de tout son être et d'aimer son prochain comme soi-même, et surtout d'aimer de l'Amour dont Jésus aime et que le St Esprit répand dans le coeur de ceux qui sont plongés dans la Vie qui, dans cet Amour, nous est communiqué ; dans la Vie que Jésus fait passer en nous à chaque fois que nous communion à Lui, à sa Chair, à son Pain de Vie.

Obéir à ses préceptes, aller à la messe, se confesser, être généreux, attentionné, etc... Tout cela attire l'Amour, nous fait vivre d'un Amour toujours plus grand, toujours plus remplis de la présence de Jésus. C'est notre amour qui a besoin d'être sanctifié par la présence de Jésus, par le don de son Esprit Saint. C'est notre "pauvre amour" qui doucement, au contact avec le divin Amour, est transformé, pour devenir semblable à l'Amour qui brûlait dans le Coeur de Jésus et qui aujourd'hui brûle dans le Coeur de l'Eglise, car l'Eglise a pour coeur, le Coeur de son Epoux. Plus on s'unit au coeur de Jésus, plus on aime de l'Amour qui brûle dans son Coeur et plus cet Amour nous transforme intérieurement.

Citation :
comment se fait il donc que je ne puisse jouir de connaître sensiblement vôtre Présence comme tous ces saints?"

Tous les saints, après avoir goûté grâce aux signes donnés par Jésus ont fini par ne plus rien sentir, par passer par la nuit purificative des sens. L'Amour de Jésus est au-delà de tous ce que l'on peut ressentir. L'Amour de Jésus ne se donne pas à sentir, mais se faire sentir d'une manière qui dépasse tout ce que nos sens peuvent sentir.

Citation :
Comme Jean Baptiste est le moule que vient remplir la Grâce de Jésus, nous devons nous même d'abord revétir Jean Baptiste pour espérer revétir le Christ.

Pour revêtir le Christ nous devons d'abord nous dévétir du vieil homme ; nous devons accepter de tout perdre pour recevoir l'essentiel du Christ ; pour recevoir le Christ Lui-même qui vient nous revêtir.

Citation :
Comme lui nous devons donc actualiser cet arrivée du Royaume des cieux;plus encore comme Saint Paul nous devons prendre conscience que le paradis est ici bas sur terre.

Le Paradis il est là quand nous aimons avec Jésus, de l'Amour de Jésus, quand notre coeur bat au rythme du Coeur de Jésus ; car comme le disait encore la petite Thérèse qui a voulu être l'Amour dans le Coeur de l'Eglise, "on peut déjà aimer sur terre (grâce à Jésus et au don de son Amour dans l'Esprit Saint) comme on aimera au Ciel".

Fraternellement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
cruchoix



Messages : 863
Inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: Le précurseur (Jean Baptiste)   Mar 8 Avr 2008 - 23:09

Bonsoir Petero,

Ce que vous dites est vrai.

Mais dans ce fil consacré au saint précurseur, je voulais souligner cette avertissement qu'il nous fait: " Et n'allez pas dire en vous même "nous avons pour père Abraham"".

Souvent, malgré notre conversion, nous voulons nous contenter de ce qui nous plait.
Nous voulons alors nous justifier de ne pas chercher plus loin en nous disant "nous avons pour père Abraham".

Car revetir Jean Baptiste, c'est justement fuir cette facilité mortelle et garder le regard lucide quand au fait que Jésus se manifeste à celui qui fuit sa volonté pour celle du Père au travers une dépropriation.

Revetir Jean Baptiste c'est donc fuir sa volonté si celle ci nous égare dans une vie certe agréable et douce mais pourtant mortelle.

Mais cependant le Sauveur est là pour notre bonheur et non pour notre malheur et notre tristesse me direz vous; et vous aurez bien raison.

Jésus ne nous demande pas de vivre une ascèse triste qui nous ferait sombrer dans la tristesse et ne ferait que nous éloigner du chemin de la grâce.
Jean Baptiste lui, insiste sur cette rigueur.

Mais ce qui est de l'ordre de Jean Baptiste est différent de ce qui est de l'ordre de Jésus.

Jean Baptiste est cette prise de conscience tant de la grandeur de la grâce que de l'exigence. C'est suffisant mais néanmoins indispensable.

Pour prendre l'exemple de Saint Nicolas de Flue sue un autre fil, si un homme marié qui vit en parfait amour avec sa femme, il risque de mourir à une grâce supérieur s'il ne prend pas soin de garder ses yeux ouverts sur cette éventualité.

Ainsi, un homme marié peut (et dans quelle mesure ne doit il pas même?) rechercher comme saint Nicolas une vie plus grâcieuse.

Cependant, cette recherche doit se faire dans le secret du coeur.
L'homme vit avec sa femme, aime avec sa femme, mais soucieux de s'élever encore davantage sous peine de mort mais aussi par désir de grâce, élève sa conscience et actualise sur sa personne la possibilité de vivre comme un ermite ou tout au moins dans une attitude contemplative.

Pourquoi cette nécessité?

Parce que la grâce fait suite à une "induction". En effet, la nature même de la grâce fait que celle ci ne pouvant se manifester dans une âme non préparée, il devient indispensable de préparer le "moule" a celle ci.

Si Saint Nicolas n'avait pas excité ce désir de grâce, jamais il n'aurait eut cette vie.
Seulement, c'est la grâce révélée et non le désir de grâce qui donne justification du souhait de quitter sa femme.

Mariés, ne sommes nous pas tous appelés à vivre une spiritualité plus élevée comme saint Nicolas?
Revenir en haut Aller en bas
 
Le précurseur (Jean Baptiste)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le précurseur (Jean Baptiste)
» FÊTE DE SAINT JEAN BAPTISTE
» Qui est Jean Baptiste ? Le prophète ? Elie ?
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"
» Jean-Baptiste et Elie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: