DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Se confesser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
usam



Messages : 196
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Se confesser   Dim 25 Nov 2007, 17:49

Gabrielle a écrit:
...Autant la confession collective qui se fait de nos jours ne me pose pas problème, tandis que l'individuelle, maintenant si...dans la mesure où je ne connais plus personne...

Gabrielle,
En ce qui me concerne, je n'ai fréquenté qu'une seule fois une cérémonie pénitentielle collective. Je n'y retournerai plus jamais !... C'est un peu comme si pour la communion, le prêtre vous envoyait l'hostie chez vous par la poste. Trop facile et flatteur pour la fierté individuelle.

Voici quelques textes de la foi catholique en ce qui concerne la pénitence individuelle ou collective.

Catéchisme de l'Eglise Catholique
"La confession individuelle et intégrale suivie de l'absolution demeure le seul mode ordinaire par lequel les fidèles se réconcilient avec Dieu et l'église, sauf si une impossibilité physique ou morale dispense d'une telle confession" (OP 31). Ceci n'est pas sans raisons profondes. Le Christ agit en chacun des sacrements. Il s'adresse personnellement à chacun des pécheurs : "Mon enfant, tes péchés sont remis" (Mc 2, 5) ; il est le médecin qui se penche sur chacun des malades qui ont besoin de lui (cf. Mc 2, 17) pour les guérir ; il les relève et les réintègre dans la communion fraternelle. La confession personnelle est donc la forme la plus significative de la réconciliation avec Dieu et avec l'église.

Jean-Paul II, Encyclique Redemptor Hominis, 4 mars 1979
:
On a beaucoup fait, au cours des dernières années, pour mettre en relief, conformément du reste à la tradition la plus ancienne de l'Eglise, l'aspect communautaire de la pénitence, et surtout du sacrement de pénitence dans la pratique ecclésiale. Ces initiatives sont utiles et serviront certainement à enrichir la pratique pénitentielle de l'Eglise contemporaine. Nous ne pouvons pas oublier cependant que la conversion est un acte intérieur d'une profondeur particulière dans lequel l'homme ne peut pas être suppléé par autrui, il ne peut se faire «remplacer» par la communauté. Bien que la communauté fraternelle des fidèles qui participent à la célébration pénitentielle favorise grandement la conversion personnelle, il est cependant nécessaire, en définitive, que cet acte soit une démarche de l'individu lui-même, dans toute la profondeur de sa conscience, avec le sentiment plénier de sa culpabilité et de sa confiance en Dieu, en se mettant en face de Lui comme le psalmiste pour confesser : « J'ai péché contre toi ».
C'est pourquoi l'Eglise, observant fidèlement la pratique pluriséculaire du sacrement de pénitence - la pratique de la confession individuelle unie à l'acte personnel de contrition, au propos de se corriger et de réparer -, défend le droit particulier de l'âme humaine. C'est le droit à une rencontre plus personnelle de l'homme avec le Christ crucifié qui pardonne, avec le Christ qui dit par l'intermédiaire du ministre du sacrement de la réconciliation : « Tes péchés te sont remis » ; « Va, et ne pèche plus désormais ». Il est évident qu'il s'agit en même temps du droit du Christ lui-même à l'égard de chaque homme qu'il a racheté. C'est le droit de rencontrer chacun de nous à ce moment capital de la vie de l'âme qu'est le moment de la conversion et du pardon. En sauvegardant le sacrement de pénitence, l'Eglise affirme expressément sa foi dans le mystère de la Rédemption comme réalité vivante et vivifiante qui correspond à la vérité intérieure de l'homme, à sa culpabilité et aussi aux désirs de sa conscience. « Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ».

Fidèle aux indications du Concile Vatican II, l'Ordo Paenitentiae a prévu trois rites qui, les éléments essentiels étant saufs, permettent d'adapter la célébration du sacrement de Pénitence à des circonstances pastorales déterminées.
La première forme - réconciliation individuelle des pénitents - constitue l'unique manière normale et ordinaire de célébrer ce sacrement, et on ne peut ni ne doit la laisser tomber en désuétude ou la négliger. La deuxième - réconciliation de plusieurs pénitents avec confession et absolution individuelles - même si, dans sa préparation, elle permet de souligner davantage les aspects communautaires du sacrement, rejoint la première forme dans l'acte culminant du sacrement, à savoir la confession et l'absolution individuelles des péchés, et par conséquent elle peut être assimilée à la première forme en ce qui concerne la normalité du rite. Par contre, la troisième - réconciliation de plusieurs pénitents avec confession et absolution générales - revêt un caractère d'exception ; elle n'est donc pas laissée au libre choix, mais elle est réglementée par une discipline spéciale.
[…] L'usage exceptionnel de la troisième forme de célébration ne devra jamais conduire à une moindre estime des formes ordinaires, encore moins à leur abandon, ni à considérer cette troisième forme comme une possibilité équivalente à chacune des deux autres ; car la faculté de choisir parmi les formes de célébration ci-dessus mentionnées n'est pas laissée à la liberté des Pasteurs et des fidèles. Les Pasteurs gardent l'obligation de faciliter aux fidèles la pratique de la confession intégrale et individuelle des péchés : elle constitue pour les chrétiens non seulement un devoir, mais un droit inviolable et inaliénable, en plus d'un besoin spirituel. Pour les fidèles, l'usage de la troisième forme de célébration comporte l'obligation de s'en tenir à toutes les normes qui en réglementent l'exercice, y compris celle de ne pas recourir à nouveau à l'absolution générale avant de faire une confession régulière, intégrale et individuelle, des péchés, qui doit être accomplie le plus tôt possible. De cette norme et de l'obligation de l'observer, les fidèles doivent être avertis et instruits par le prêtre avant l'absolution.

Jean-Paul II, "Lettre aux prêtres pour le Jeudi Saint 2002", 17 mars 2002. :
Je voudrais redire à ce sujet que la célébration personnelle est la forme ordinaire de l'administration de ce sacrement, et que c'est seulement en « cas de grave nécessité » qu'il est légitime de recourir à la forme communautaire de la confession avec absolution collective. Les conditions requises pour ce genre d'absolution sont bien connues, avec rappel en tout cas que l'on ne peut jamais se dispenser de recourir ensuite à la confession individuelle des péchés graves, ce que les fidèles doivent avoir le propos de faire pour que l'absolution soit valide
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: Se confesser   Dim 25 Nov 2007, 18:08

Je pense que vous n'avez pas tort, cher Usam, en disant que "beaucoup de gens ont aujourd'hui la communion trop facile"...Il est vrai qu'on n'aurait pas vu autrefois tant de personnes communier. Et chacun a tendance à faire comme tout le monde...

"Le péché n'existe de toute façon plus", dîtes-vous, "la confession demande trop d'humilité ". C'est probablement vrai encore qu'il ne faudrait pas généraliser ; car seul Dieu sonde les reins et les coeurs...Mais, en dehors d'une méconnaissance de ce qu'est réellement l'Eucharistie pour certains, n'y-a-t-il pas là un phénomène lié au nombre de prêtres moins important par rapport au nombre des fidèles ? Autrefois, chacun pouvait être connu de son curé, et se confesser volontiers à lui, alors qu'aujourd'hui il y a un certain anonymat, surtout dans les villes...qui peut expliquer certains comportements...

A moins que le diaconat se développe dans les années à venir et qu'il puisse y avoir alors plus de proximité avec les simples fidèles ? Avec un renouveau de la confession individuelle et de l'approche de l'Eucharistie ? C'est ce que je me demande en tous cas...

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle



Féminin Messages : 242
Inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: Se confesser   Dim 25 Nov 2007, 18:20

J'ajoute une petite précision, cher Usam, car je crois que nos messages se sont croisés...

Rassurez-vous, je suis comme vous : je n'aime pas non plus les confessions collectives...Je préfère de loin la confession individuelle...Mais c'est la question de l'anonymat et de la façon de se confesser actuellement que je posais, qui n'a plus aucun rapport avec celle de mon enfance...

Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
usam



Messages : 196
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Se confesser   Dim 25 Nov 2007, 23:31

Gabrielle,

Je comprends tout à fait votre souci. Certaines personnes ont peut-être besoin d'établir un lien plus personnel avec leur confesseur.
Je dois vous avouer que ce n'est pas mon cas. Je me confesse un peu partout, dans la cathédrale de la ville où je travaille, dans mon village d'origine où je vois ma famille pendant les vacances, etc... Quasiment chaque fois avec un prêtre différent; ça manque peut-être de "suivi", mais ça ne me pose aucun problème. Je me sens heureux et en paix avec Dieu après chaque confession.
Je trouve que c'est le plus beau des sacrements après l'Eucharistie. Mais l'orgueil généralisé de notre civilisation et le relativisme le relèguent malheureusement aux oubliettes...

usam
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Se confesser   Ven 30 Nov 2007, 02:42

bonjour ,

pour moi voila mon avis sur la messe et la confession, pas toujours facile de vivre a hauteur, justement parceque l'Esprit de Dieu Est humble et donc sait s'abaisser .

je ne crois pas que l'on participe a la Messe en accomplissant un devoir, en tant que Chrétien tout est Amour ou n'est pas !

a l'Eucharistie c'est Dieu Amour sans condition, si je viens, je viens comme je suis, Il le sait. je donc j'accepte de venir devant LUi et a LUi (de cœur a cœur) avec ma misère parce que Il m'Aime, c'est la seule réalité qui me sauve " IL M AIME " je n'ai ni mérite ni pouvoir, j'avance vers Le Seul qui puisse me donner LA Seule réalité d'on j'ai réellement besoin pour vivre ; LUI !
plus je vis ainsi, plus j'ai de force humble pour résister au péché, car plus je l'aime plus je me brise, plus je me brise moins l'ennemi a d'emprise.
la morale c'est bien, mais a un moment sa valeur ne suffit plus, seulement SA réalité spirituelle l'AMOUR Offert ! si je trouve une seule raison de ne pas venir au pieds de l'Amour , qu'ai je donc trouvé de plus grand ? qu'y m'en éloigne ?
ce n'est pas un droit, c'est un Don !
si je crois qu'il est mieux de m'en tenir un peu loin, je le fais par Amour pour Lui, c'est possible, mais il faut réalisé que c'est seulement pour un Amour plus parfait et pas pour une question de moralité !
Tout est discutions entre LUI et nous et Transparence de Cœur !

mon manque de pureté ? mais c'est justement LUi Seul qui peut me rendre pur !
La prostituée qui Lui lava les pieds l'avait bien compris et reçu en son cœur !

de même si je vais a la confession c'est juste par Amour et pour accomplir l'Amour.
ma confession n'apprendra rien au Seigneur sur mon état , Il ne me l'a pardonnera pas plus qu'IL ne le fait parce qu'IL Est Amour Eternel, la seule différence c'est que quand je vais me confesser je CéLèBRE cet Amour.
je viens dire a voix haute devant un homme que j'ai péché et que je crois en l'Amour du Christ et je veux le louer Là pour sa Bonté permanente, redire que Sa bonté me rend La Vie et que je crois pardessus tout a Son AMOUR !
un Sacrement va au dela de la moralité je ne le fait pas parce que c'est bien ou juste, non, je le fais parce qu'Il m'Aime et que je veux Lui dire je t'Aime Jésus !
Un Sacrement rend visible ce qui est Eternellement Présent !
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Brice



Masculin Messages : 504
Inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Se confesser   Ven 30 Nov 2007, 21:14

le probleme de la confession, c'est qu'on ne sait pas toujours quoi confesser...
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Se confesser   Sam 01 Déc 2007, 01:29

Brice a écrit:
le probleme de la confession, c'est qu'on ne sait pas toujours quoi confesser...

bonjour Brice,

c'est vrai c'est l'embarras du choix !!! y en a plus que sur tout les rayons du supermarché , tous plus beau les uns que les autres !! on va pas venir avec un petit caddy a la confession alors qu'il y en a pleins les rayons , mieux vaut Lui apporter le Directeur du supermarché !! :help: :amen:

A la confession Jésus ne veut pas notre listing IL voudrait simplement voir nos yeux dans les Siens et qu'on puisse LUi dire " je t'Aime , même si je fais ceci cela qui n'ai pas de l'Amour envers Toi, mais je crois en Ton Amour et je suis venu Te le redire, car vraiment je suis sûr de Toi plus que de mon péché !" .

alors l'Amour grandit et il fait de plus en plus jour intérieurement, et de ce fait il devient de moins en moins agréable d'empiler la mauvaise marchandise dans les rayons du super marché car il fait jour ! et puis quand l'Amour devient Vrai, cela te fait tellement mal que c'est plus trés possible !!

prend du temps juste pour Jésus , juste assis tranquille en LUi disant c'est pour TOI seul que je m'assied là 10 , 15 mn sois tu Lui parle en ton cœur (sans mots ou avec) soit tu lis l'evangile un peu puis silence !

tu verras ensuite dans le journée ou nuit ça explose de LUI SEUL !! cheers

aprés a la confession tu trouvera pleins de choses a LUi dire parce que ce sera plus l'opération de nettoyage mensuel, mais la rencontre d'Amour là aussi ! il faut oublier le curé et vraiment parler au Christ :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se confesser   Sam 01 Déc 2007, 10:29

Cher Théodoric,

Vraiment c'est l'Esprit qui t'inspire pour écrire de si grandes choses.

Me permets tu d'imprimer certains de tes messages dont ce dernier car je voudrais les relire et les relire, car vraiment cela me fait du bien à l'âme !

Merci sunny flower :sts: flower
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Se confesser   Sam 01 Déc 2007, 13:43

Très beau message, Théodoric...

Il me fait penser à ce que disait un prêtre, savoir qu'à force de prier, on en vient à moins pécher quasiment sans s'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Se confesser   Sam 01 Déc 2007, 14:59

Il me semblait que la confession communautaire était interdite dans l'église catholique.

Dans les dernières années que j'ai été catholique, il y avait une préparation pénitencielle collective. Une personne lisait un texte de réflexions pour nous amener à examiner notre conscience. Ensuite il y avait confession individuelle pour respecter les demandes du pape.

Ah moins que les directives soient changées.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Se confesser   Sam 01 Déc 2007, 15:05

Chère Sylvie, rien n'est changé.

la confession collective n'est autorisée qu'en danger de mort.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Se confesser   Dim 02 Déc 2007, 02:08

Elise a écrit:
Cher Théodoric,

Vraiment c'est l'Esprit qui t'inspire pour écrire de si grandes choses.

Me permets tu d'imprimer certains de tes messages dont ce dernier car je voudrais les relire et les relire, car vraiment cela me fait du bien à l'âme !

Merci sunny flower :sts: flower

bonjour Elise,

si j'avais su j'aurais demandé des droits d'auteur , zut j'ai jamais été bon en affaire !
mais comme tu dis que c'est l'Esprit du coup j'ai pas de droit dessus et donc c'est a toi vu que c'est au Christ.

enfin je me prend pas au sérieux king , mais si tu me dis que pour toi ou d'autre c'est bien alors Amen !
Revenir en haut Aller en bas
 
Se confesser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi se confesser
» Pourquoi se confesser
» se confesser par téléphone?!!!
» Quand se confesser ?
» Se confesser aujourd'hui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: